Vous êtes sur la page 1sur 1

La boîte à merveilles d'Ahmed Sefrioui : 13.

Quelle surprise attendait le petit garçon à son retour du Msid


pour le déjeuner ?
Chapitre III A. ? Zineb avait disparu.
B. ? Son père avait acheté une table ronde.
C. ? Son père avait acheté une lampe à pétrole.
D. ? Sa mère avait préparé des pieds de mouton aux pois
QCM : 25 questions. chiches.
Cochez la bonne réponse : 14. Que constitua la disparition de Zineb pour Lalla Zoubida ?
1. Que faisait le fqih la majorité du temps ? A. ? Une occasion d'alerter son fils sur les dangers de la
A. ? Il récitait des sourates. ville.
B. ? Il somnolait. B. ? Une occasion de visiter Moulay Idriss.
C. ? Il méditait. C. ? Une occasion de se réconcilier avec Rahma.
D. ? Il priait. D. ? Une occasion de visiter la Chouafa.
2. Comment s'appelait la Chouafa ? 15. Quel malheur avait frappé Rahma ?
A. ? Kanza. A. ? Sa fille Zineb s'était cassé la jambe.
B. ? Zoubida. B. ? Son mari l'avait répudiée.
C. ? Aicha. C. ? Sa chambre avait brulé.
D. ? Fatma. D. ? Sa fille Zineb avait disparu.
3. Quel effet a eu la nouvelle acquisition de Fatma Bziouya sur 16. Quel objet de la boîte continuait de fasciner le narrateur ?
Lalla Zoubida et son enfant ? A. ? Les clous à tête dorée.
A. ? Ils étaient troublés. B. ? Le minuscule cadenas.
B. ? Ils étaient éblouis. C. ? Les anneaux de cuivre.
C. ? Ils étaient furieux. D. ? Le cabochon de verre.
D. ? Ils étaient aveuglés. 17. Où Zineb avait-elle été retrouvée ?
4. Par quel mot le narrateur qualifia-t-il les heures passées au A. ? À la maison des Abbassides.
Msid ? B. ? À la maison des aveugles.
A. ? Le bonheur. C. ? À la maison des Idrissides.
B. ? Le plaisir. D. ? À la maison des orphelins.
C. ? Les souffrances. 18. Quelle était la raison profonde qui poussa Sidi Mohammed à
D. ? Le déchirement. pleurer ?
5. D'où venaient les mendiants invités au repas ? A. ? Il avait du chagrin pour Zineb.
A. ? De la mosquée Quaraouine. B. ? Il avait mal aux yeux.
B. ? De la maison des aveugles de la rue Riad Jeha. C. ? Il avait faim.
C. ? Du sanctuaire Sidi Ali Boughaleb. D. ? Il voulait imiter les femmes.
D. ? De la maison des Idrissides. 19. Comment réagissait la mère du narrateur devant sa nouvelle
6. Que devaient faire les écoliers avant de quitter le Msid acquisition ?
chaque soir ? A. ? Elle était apathique.
A. ? Faire les ablutions B. ? Elle était folle de joie.
B. ? Faire des prières. C. ? Elle était indifférente.
C. ? Chanter la première sourate du coran. D. ? Elle était réticente.
D. ? Réciter des vers de Bnou Achir. 20. Que firent les femmes après le départ des mendiants ?
7. Comment le narrateur qualifia-t-il la manière avec laquelle sa A. ? Elles firent la fête chez Rahma.
mère procédait pour convaincre son mari ? B. ? Elles rangèrent les restes.
A. ? Habile. C. ? Elles firent le ménage.
B. ? Gauche. D. ? Elles donnèrent à manger aux enfants.
C. ? Malhabile. 21. Dans quelle circonstance Rahma avait-elle perdu sa fille ?
D. ? Maladroite. A. ? Zineb s'était perdue sur la route du Mausolée Sidi Ali
8. La boîte à merveilles avait-elle toujours le même effet sur le Boughaleb.
narrateur ? B. ? Zineb s'était perdue en allant faire des commissions.
A. ? La boîte avait perdu sa métamorphose. C. ? Zineb s'était perdue dans la foule à Rsif.
B. ? La boîte le plongea dans l'admiration. D. ? Zineb s'était perdue en allant jouer hors du quartier.
C. ? La boîte le transporta dans le monde invisible. 22. Comment les mendiants s'étaient-ils comportés en mangeant ?
D. ? La boîte continua à l'émerveiller. A. ? Avec familiarité.
9. À quoi recourait Sidi Mohammed une fois seul et triste ? B. ? Avec grossièreté.
A. ? Aux bras de sa maman. C. ? Avec vulgarité.
B. ? À sa voisine Zineb. D. ? Avec dignité.
C. ? À sa boîte à merveilles. 23. De quelle façon les femmes exprimaient-elles leur chagrin en
D. ? À sa tablette du Msid. compassion avec Rahma ?
10. Quand le narrateur retourna-t-il à l'école après son long A. ? En s'auto-torturant.
"congé" ? B. ? En gardant le silence.
A. ? Le vendredi après-midi. C. ? En pleurant.
B. ? Le vendredi matin. D. ? En se flagellant.
C. ? Le jeudi matin. 24. Quel objet Fatma Bziouya venait-elle d'acquérir ?
D. ? Le jeudi après-midi. A. ? Une lampe à pétrole.
11. De quoi Lalla Zoubida essaya-t-elle de convaincre son mari ? B. ? Une table ronde.
A. ? De la nécessité d'avoir un nouveau poêle. C. ? Un chandelier de cuivre.
B. ? De la nécessité d'avoir un chandelier en cuivre. D. ? Une glace.
C. ? De la nécessité d'avoir une lampe à pétrole. 25. Quel sentiment éprouvait le narrateur pour Zineb ?
D. ? De la nécessité d'avoir du charbon en réserve. A. ? Il l'appréciait.
12. Qu'organisa Rahma pour remercier Dieu d'avoir retrouvé sa B. ? Il ne la détestait pas.
fille ? C. ? Il ne l'aimait pas.
A. ? Un repas pour les mendiants. D. ? Il l'adorait.
B. ? Une séance de Gnaouas.
C. ? Une cérémonie pour les voisines. Nom :………………………………………………………………….
D. ? Un repas pour sa famille. Classe :……………………………………………………………….

Mohammed Bouchriha. Lycée Ibn Sina. Marrakech. E-mail : bouchrihamed@gmail.com Page 1


Français-Lycée Marrakech http://sites.google.com/site/francaislycee/