Vous êtes sur la page 1sur 39

/Conduire une moto

Chapitre 1 : Manoeuvre rune moto (Acquérir des automatismes)


-          Contexte particulier de la conduite d’une moto
-          Fonctionnement d’une moto (lois de la physique, caractéristiques, composantes…)
-          Opérations de base pour manœuvrer une moto (démarrage, déplacement …)
-          Techniques de conduite pour manœuvrer une moto (direction du regard, position, contrebraquage …)
-          Manœuvres à exécuter (mettre une moto en mouvement, changer de vitesse …)
-          Actions à faire en cas de situation particulière (bris mécanique, dérapage…)
Chapitre 2 : Manœuvrer une moto sur la route (Prévenir les risques)  
-          Signalisation et réglementation (Guide de la route)
-          Principales caractéristiques des autres usagers de la route
-          Techniques de conduite pour prévenir les risques
-          Manœuvres à exécuter sur la route
-          Pièges de la circulation (vue obstruée, angles morts d’un véhicule lourd…) et comment les éviter
Chapitre 3 : Agir de façon sécuritaire, coopérative et responsable (Planifier ses déplacements)
-          Risques liés au conducteur (motivation à conduire une moto, fatigue …)
-          Risques liés au contexte routier (conditions environnementales et conditions de circulation)
-          Risques liés au véhicule (entretien, poids supplémentaire…)
-          Prévention des risques sur la route
** Il faut évaluer l’ensemble des risques (conducteur, contexte routier, véhicule) avant de conduire une moto,
que ce soit avant un long trajet (voyage) ou avant un court trajet (se rendre au dépanneur du coin).

Chapitre 1 : Manœuvrer une moto


Conduire une moto est une tâ che complexe exigeant plusieurs habiletés. Ce chapitre vous amènera
notamment à comprendre la vulnérabilité du motocycliste et l’importance d’acquérir des automatismes dans
la conduite d’une moto. Vous pourrez également vous familiariser avec le fonctionnement d’une moto et vous
rappeler que la conduite de tout véhicule est soumise à des principes physiques. De plus, les techniques et les
manœuvres qui vous permettront de conduire une moto de façon sécuritaire, coopérative et responsable
vous seront présentées. Enfin, vous pourrez évaluer votre compréhension de ces notions en faisant les
exercices portant sur ce chapitre.

Objectif principal : S’assurer de bien comprendre les principaux facteurs qui rendent la conduite
d’une moto différente de la conduite des autres véhicules.

Être un motocycliste au comportement sécuritaire, coopératif et responsable : Surévaluer ses capacités


et avoir un excès de confiance au guidon d’une moto peut augmenter les risques d’accident.
1. Conduire une moto exige de maintenir son équilibre
a.       Surtout lors de la conduite à basse vitesse              
b.       Lors de l’immobilisation à un arrêt
c.       Peuvent influencer la stabilité et l’équilibre :
                                                           i. Type de moto (gabarit, poids)
                                                         ii. Conditions routières (sable, eau)
                                                       iii. Conditions climatiques (rafales de vent, pluie)
2.       Peu visible aux autres usagers de la route :
a.       Petite dimension de la moto
b.       Les motos sont seulement présentes une partie de l’année
                                                           i. Les autres doivent se réhabituer à nous voir circuler
·       De nombreux accidents surviennent, car les autres usagers n’ont pas vu le motocycliste
3.       Danger de la moto : vulnérabilité du conducteur
a.       Avoir des équipements de protection (casque, vêtements, bottes)
b.       Ratio poids-puissance important jauge de danger (poids du conducteur et puissance de
la moto)
Lois de la physique
Objectif principal : S’assurer de bien comprendre les lois de la physique qui influencent la conduite
d’une moto et de quelle façon ces lois influencent la conduite d’une moto.
1.       Gravité :
a.       Attraction terrestre des corps (difficile de monter une cô te, facile de descendre une
pente)
b.       Influence le maintien de l’équilibre de la moto
c.       Avoir des passagers ou bagages a un effet sur le centre de gravité (point qui empêche la
moto de tomber d’un cô té)
2.       Effet gyroscopique :
a.       Explique pourquoi la moto reste toute seule en équilibre une fois en mouvement
b.       Plus les roues tournent vite, plus grand est l’effet gyroscopique
c.       Explique pourquoi c’est difficile de maintenir en équilibre une moto à basse vitesse, car
l’effet gyroscopique est presque absent
3.       Inertie :
a.       Lorsqu’on applique un mouvement à un corps, celui-ci se dirige en ligne droite
b.       En moto, le déplacement de la ligne droite sera maintenue à moins qu’on applique une
autre force pour ralentir la moto ou modifier sa trajectoire (ex : faire un
contrebraquage)
4.       Force centrifuge :
a.       Explique que lorsqu’on fait un virage, on se sent attiré vers l’extérieur de la courbe
b.       Cette force augmente selon :
                                                                          i. La vitesse de circulation
                                                                        ii. Le poids du véhicule
                                                                      iii. Le rayon² du virage ou de la courbe
c.       En moto, on doit incliner la moto vers l’intérieur du virage pour contrer cet effet (faire
un contrebraquage)
5.       É nergie cinétique et force d’impact :
a.       É nergie cinétique est l’énergie accumulée par un corps en mouvement
                                                                          i. Directement reliée au poids du véhicule et à la vitesse de
circulation
b.       L’énergie cumulée doit être évacuée :
                                                                          i. Dissipée par la chaleur (freiner)
                                                                        ii. Dissipée par le frottement (pneu sur asphalte)
                                                                      iii. Dissipée par la collision (déformation du métal)
6.       Adhérence (coefficient de frottement) :
a.       Importante pour la sécurité
b.       Surtout en moto car 2 roues vs 4
c.       Est le niveau de résistance entre la chaussée et le pneu
d.       Coefficient élevé = Adhérence élevée = Bonne chose, meilleure freinage
e.       Coefficient de frottement du béton sec = 10 * Cf glace
Chapitre 1 – Manœuvrer une moto
Fonctionnement d’une moto
Objectif principal : S’assurer de bien comprendre le fonctionnement général d’une moto, le rôle et
l’utilité des commandes et des principales composantes et comment vérifier l’état mécanique d’une
moto.

1.       Composantes générales

2.       Composantes principales

a. Tableau de bord
1. Indicateur de vitesse
2. Odomètre (nb de km parcourus)
3. Odomètre partiel
4. Indicateur de charge (batterie doit être chargée)
5. Voyant de point mort (ou “neutre”) : Indique que la transmission est au point mort
6. Tachymètre (compte-tours) : Indique le régime du moteur en tours par minute
7. Voyant des clignotants (Gauche droite)
8. Voyant des feux (route/croisement) : Feux de routes sont allumés
9. Voyant de pression d’huile : Niveau d’huile insuffisant
b. Commandes de la poignée droite
1. Levier du frein avant à droite, levier du frein arrière : pédale droite : doit doser des deux
freins

1. + puissant des freins (environ 70% de la capacité de freinage à lui


seul)
1. Poignée des gaz : Permet de modifier le régime du moteur (RPM et la vitesse). La poignée
doit reprendre sa position initiale lorsque relâ chée, sinon vérifier.

iii. Démarreur : Mettre contact à ON, serer le levier d’embrayage ou mettre


le sélecteur de vitesse au point mort, appuyer sur ce bouton = Démarrage

IV. Interrupteur d’urgence : Permet d’éteindre simultanément le moteur.


Une fois utilisé, doit remettre la  position à ON pour pouvoir redémarrer.
Important de l’utiliser régulièrement pour éteindre le moteur. Peut éviter
une perte de contrô le

c. Commandes de la poignée gauche


1. Levier d’embrayage : Permet de créer le lien entre le moteur et la
transmission de la moto et de transmettre la force du moteur à la roue
arrière. Lorsque vous relâ chez le levier d’embrayage, vous engagez la
transmission, la moto se met en mouvement. Lorsque vous pressez le levier
d’embrayage, vous désengagez la transmission : vous rompez le lien entre le
moteur et la transmission.
ii. Enrichisseur (choke) : Aide à démarrer le moteur lorsqu’il est froid en
dosant le mélange air-essence. Mettre l’enrichisseur à la position ON au
démarrage et le fermer complètement lorsque le moteur atteint une vitesse
normale au ralenti. Circuler alors que le moteur est froid et que
l’enrichisseur est en fonction n’est pas recommandée. Manipuler
l’enrichisseur lorsque la moto est en mouvement peut être dangereux. Il
faut s’assurer de le fermer complètement avant de circuler.

iii. Clignotants

: Clignotant droit = poignée


droite, clignotant gauche = pognée gauche
iv. Feux : Permet d’activer les hautes et les basses à l’aide du pouce
V. Klaxon : Moins puissant que celui d’une voiture

d. Commandes aux pieds


1. Pédale de frein arrière : Moins puissant que le frein avant.

ii. Sélecteur de vitesse : 5-6 vitesse :


e. Autres composantes       

i. Robinet d’essence : Doit être placée à ON pour qu’elle démarre. Pour éviter une
fuite d’essence, doit être remis à OFF lorsque le moteur est éteint pour une période
prolongée. RES : permet d’utiliser la réserve d’essence (quelques kms
supplémentaires)

Opérations de base
Objectif principal : S’assurer de bien comprendre les étapes pour déplacer une moto, monter dessus,
la relever et la faire démarrer et pourquoi il est important de maîtriser ces opérations de base pour
être motocycliste compétent.
1.       Déplacer une moto sans l’aide du moteur
a.       Agir de façon sécuritaire : Se placer à gauche de la moto, serrer le frein avant, mettre la
moto au point neutre, mettre la moto en équilibre, relever la béquille latérale, incliner
légèrement la moto vers moi, deserrer le frein et pousser doucement sur le guidon en
appliquant une force équivalente de chaque cô té, au besoin utiliser le levier du frein avant
pour ralentir et garder l’équilibre
2.       Monter une moto
a.       Agir de façon sécuritaire : Se placer à gauche de la moto, serrer le levier du frein avant et
saissiez fermement les deux poignées, placer le guidon droit, passer la jambe par dessus le
siege, s’assoir, redresser la moto à l’aide de la jambe gauche, poser les deux pieds à plat sur le
sol, relever la bequille laterale. Les deux pieds doivent toucher le sol, sinon pas adaptée à ma
stature.
3.       Relever une moto
a.       Agir de façon sécuritaire : éteindre le moteur, mettre à la première vitesse pour immobiliser
la roue arrière (la moto demeurera en place lorsqu’on la relèvera), saisir la poignée du cô té
sur lequel est tombée la moto, pousser avec ses jambes
4.       Démarrer une moto
a.       Démarrer une moto : Tourner le contact à ON, mettre la transmission à neutre, placer
l’interrupteur d’urgence à ON, démarrer à l’aide du démarreur
b.      Démarrer une moto en utilisant un enrichisseur (choke) : Tourner le contact à ON, mettre la
transmission à neutre, ouvrir l’enrichisseur, placer l’interrupteur d’urgence à ON, démarrer à
l’aide du démarreur, fermer graduellement l’enrichisseur jusqu’à ce que le moteur tourne à
sa vitessse normale au ralenti, fermer l’enrichisseur

Techniques de conduite
Objectif principal : S’assurer de bien comprendre les techniques de conduite nécessaires pour
manœuvrer une moto de façon sécuritaire, coopérative et responsable et pourquoi il est important de
maîtriser ces techniques pour manœuvrer une moto de façon sécuritaire, coopérative et responsable.
1.       Position de conduite et direction du regard : regarder où on va
2.       Utilisation des commandes de façon simultanée
3.       Contrepoids et contrebraquage pour changer de direction
4.       Diriger son regard au bon endroit : où on va : le plus loin possible
5.       Adopter une position de conduite sécuritaire
a.       Position de conduite sécuritaire
6.       Contrô ler l’embrayage : utilisé pour mettre au point mort et effectuer changement de vitesse
7.       Utiliser le sélecteur de vitesse
8.       Contrô ler la poignée des gaz
9.       Utiliser les freins : Utilise davatange le frein avant car plus grande force de freinage. Frein arrière = assurer
la stabilité et freinage à basse vitesse. 70% vs 30%
10.   Faire un contrepoids
11.   Faire un contrebraquage : ne pas utiliser l’embrayage ou les freins
Manœuvres
Objectif principal : S’assurer de bien comprendre la différence entre une technique et une manœuvre,
les techniques de conduite associées aux manœuvres, l’influence de la vitesse sur les manœuvres, les
techniques de conduite utilisées dans toutes les manœuvres.
1.       Différence entre manœuvres et techniques

2.       Les trois temps d’une manœuvre


3.       Techniques de conduite associées aux manœuvres
4.       Influence de la vitesse sur les manœuvres
5.       Techniques de conduite utilisées dans toutes les manœuvres
6.       Mettre une moto en mouvement
a.       Amorcer la manœuvre
b.      Exécuter la manœuvre
c.       Conclure la manœuvre
7.       Changer de vitesse
a.       Changer de vitesse pour accélérer
                                                              i. Amorcer la manœuvre
                                                            ii. Exécuter la manœuvre
                                                           iii. Conclure la manœuvre

b.      Changer de vitesse pour ralentir (rétrograder)


                                                              i. Amorcer la manœuvre
                                                            ii. Exécuter la manœuvre
                                                           iii. Conclure la manœuvre
8.       Freiner
                                                              i. Amorcer la manœuvre
                                                            ii. Exécuter la manœuvre
                                                           iii. Conclure la manœuvre
9.       S’immobiliser
                                                              i. Amorcer la manœuvre
                                                            ii. Exécuter la manœuvre
                                                           iii. Conclure la manœuvre
10.   Faire un freinage d’urgence
a.       Inclure tableau
11.   Faire un freinage d’urgence dans une courbe : É viter de freiner dans une courbe à moins d’être obligé. Il faut
tenir compte de l’inclinaison de la moto. Il faut amorcer le freinage lorsque la moto est inclinée et la redresser
le pluis rapidement possible, une fois redressée, serrer les freins en évitant de bloquer les roues, diriger le
regard vers où on veut aller
12.   Prendre un virage (changer la direction d’une moto à moins de 25km/h)
                                                              i. Amorcer la manœuvre
                                                            ii. Exécuter la manœuvre
                                                           iii. Conclure la manœuvre

13.   Prendre une courbe (changer la direction d’une moto à plus de 25km/h)
                                                              i. Amorcer la manœuvre
                                                            ii. Exécuter la manœuvre
                                                           iii. Conclure la manœuvre
b.      Courbes successives : Ralentir, ne pas accélérer
c.       Trajectoire

14.   É viter un obstacle : Si à moins de 25km/h : Faire un contrepoids, si + de 25km/h : Faire contrebraquage
                                                              i. Amorcer la manœuvre
                                                            ii. Exécuter la manœuvre
                                                           iii. Conclure la manœuvre
Réagir aux situations particulières
Objectif principal : S’assurer de bien comprendre les actions sécuritaires pour bien réagir aux
situations particulières
1.       Engagement sur l’accotement : regarder loin, relacher la poignée des gaz, freiner graduellement, relacher les
deux freins avant de quitter la chaussée, poser le pied gauche par terre une fois immobilisée
2.       Voyant de pression d’huile allumé ou indicateur de température dans la zone « H » : Pression d’huile
insuffisant ou niveau d’huile trop bas. Il faut arrêter le plus vite possible sinon endommage le moteur, perte
de contrô le et roue arrière se bloque : relacher la poginée des gaz et serrer le levier d’embrayage, eteindre le
moteur a laide de linterrupteur durgence, freiner graduellemntn

3.       Guidonnage (tendance du guidon à aller brutalement à droite et à gauche) ou louvoiement (tendance de la


moto à zigzaguer) : causes possibles : roues, fourche, suspension, vitesse excessive, mauvaise répartition des
charges. conséquences : perte de controle : Il ne faut pas freiner, ni regarder au sol, il faut tenir le guidon
fermement sans essayer de corriger la vibration

4.       Crevaison : pression d’air inadéquate, usure excessive, débris, conditions routières. Il faut tenir fermement le
guidon, relacher progressivement la poignée des gaz, serrer le levier d’embrayage pour enlver la poussée sur
la roue arrière, se désengager
5.       Bris du câ ble du levier d’embrayage : rend le levier d’embrayage inutilisable et le changement de vitesse
difficle. Il faut tenir fermement le guidon, relache la poignée des gaz, eteindre le moteur a laide de
linterrupteur durgence, freiner graudllement
6.       Blocage de la poignée des gaz : tenter de débloquer en appuyant sur le frein arrière et en tournant la poignée
des gaz vers l’avant puis vers l’arri;ere.
7.       Bris de la chaîne ou de la courroie
8.       Dérapage : garder bras et mains détendues et relacher la poignée des gaz
9.       Aquaplanage : tenir fermement le guidon, relacher l’accelerateur. Ne pas freiner ni tourner le guidon.
10.   Obstacle à franchir : etre posé, pas accelerer, transferer le poids ves l’arriere, soulever un peu du siege

Chapitre 2 : Manœuvrer une moto sur la route

Techniques de conduite pour prévenir les risques

S’assurer de bien comprendre les techniques de conduite nécessaires à la prévention des risques en
contexte routier et pourquoi il est important de maîtriser ces techniques pour percevoir et anticiper
les risques.

1. Prévenir les risques


2. Décoder la signalisation
1. Signalisation, réglementation et vérifications visuelles
2. Vitesse et marges de sécurité
3. Communication et tiers de voie
b. Faire des vérifications visuelles
1. La vision : Anticiper : Fournit 90% des infos essentielles à la conduite. À 100km/h, le champ
visuel est réduit environ de moitié car le cerveau peut seulement traiter un nb limité d’info à
la fois. Vitesse influe sur la qté d’info que le cerveau peut traiter : rétrécissement du champ
visuel et diminution de l’acuité visuelle dynamique. Immobilisé > largeur du champ visuel =
150 degrés. 40kn/h = 100 degrés. 70kn/h = 75 degrés, 100km/h = 45 degrés
2. Faire des vérifications visuelles à l’avant : regarder loin, balayer gauche droite
3. Faire des vérifications visuelles à l’arrière : rétroviseurs, angles morts
b. Adapter sa vitesse
1. Comment adapter sa vitesse au contexte routier ? conditions de circulation et conditions
météo
2. Distance d’arrêt : considérer le temps de perception, le temps de réaction et la distance de
freinage
b. Maintenir des marges de sécurité
1. Comment maintenir des marges de sécurité à l’avant ? Règle des 2sec
2. Comment maintenir des marges de sécurité à l’arrière ? Rétroviseurs
3. Comment maintenir des marges de sécurité sur les cô tés ? 1m de distance de chaque cô té
b. Communiquer sa présence et ses intentions : contact visuel, clignotants, freinage
c. Choisir le tiers de voies approprié
1. Caractéristiques des tiers de voie : gauche : dépassement, tourner à gauche, meilleure vision
2. Caractéristiques des tiers de voie : central : à privilégier, marge de sécurité, stratégique pour
rétablir la trajectoire
3. Caractéristiques des tiers de voie : droit : tourner à droite, bon sur sommet de cô te
b. Se déplacer en groupe
1. Règles générales
2. Rouler en formation : max 5 moto
3. Formation en zigzag
Manoeuvres sur la route

S’assurer de bien comprendre l’influence de la vitesse sur les manoeuvres et comment exécuter les
manoeuvres de façon sécuritaire, coopérative et responsable sur la route.

1. Exécuter les manoeuvres sur la route


1. Signalisation, réglementation et vérifications visuelles
2. Vitesse et marges de sécurité
3. Communication et tiers de voie
b. Quelques rappels
1. Position de conduite et direction du regard
2. Trois temps d’une manoeuvre (amorcer, executer, conclure)
3. Influence de la vitesse
b. Prendre un virage à une intersection

4. Conduire dans une courbe


a. Vitesse et courbes successives : ne pas accélérer
b. Trajectoire idéal :
     4. Entrer sur une autoroute
5. Quitter une autoroute
6. Faire un dépassement
7. Se stationner
Autres usagers de la route

S’assurer de bien comprendre les caractéristiques des autres usagers de la route et les actions
sécuritaires à faire en leur présence

1. Véhicules lourds

2. Véhicules d’urgence
3. Piétons

4. Cyclistes

Déjouer les pièges de la circulation

S’assurer de bien comprendre les principaux pièges de la circulation et comment les prévenir et les
éviter.

1. Pièges
1. Votre vue est obstruée à une intersection : diminuer vitesse et se rendre visible aux autres
2. Vous arrivez à une intersection et un véhicule lourd s’apprête à tourner : s’éloigner et laisser
la place
3. Vous traversez une intersection alors qu’un autre véhicule tourne à gauche
4. Le “message trompeur” : pas se fier aux autres voitures
5. Vous circulez à proximité d’un véhicule lourd : éviter, no angle mort
6. Vous circulez dans une rue où des véhicules sont stationnés : vigilance
7. Les animaux
8. Les voies ferrées
Chapitre 3 : Agir de façon sécuritaire, coopérative et responsable

S’assurer de bien comprendre les principaux risques liés au conducteur et les moyens pour diminuer
ces risques.

Risques liés au conducteur

1. Â ge : + jeune + risqué, + vieux > - habiletés psychomotrices et fonctions cognitives


2. Motivations : showoff, dangereux
3. On conduit comme on se conduit : personnalité, patience, tempérament
1. É motions, état d’esprit et conduite : peuvent diminuer la concentration, affecter le jugement,
augmenter le temps de perception et réaction
2. Influences et excès de confiance
b. Distractions : capacité de concentration
c. Fatigue
1. Prévenir la fatigue à moto
b. Alcool, drogue et médicaments
1. Facultés indispensables pour conduire une moto : vision, concentration, jugement, équilibre,
coordination
2. Effets de la consommation d’alcool, drogue ou médicaments sur conduire une moto : réduit
vision, fixe un lieu, sous estimation des dangers, surestimation des capacités, ralentissement
temps de réaction et de perception et d’anticipation, équilibre réduit

Risques liés au contexte routier

S’assurer de bien comprendre les risques liés aux conditions environnementales et aux conditions de
la circulation et les actions à faire pour diminuer ces risques.

1. Conditions environnementales
1. Soleil et chaleur
2. Pluie : chaussée glissante, vision réduite, froid, doit assécher les freins à intervalles
réguliers : continuer de rouler en freinant doucement avec les deux freins tout en
maintenant les gaz. gants en chamois pour essayer la visière
3. Brouillard : + fréquent au lever/coucher de soleil et lors d’un changement de température :
diminue visibilité : utiliser feux de croisement
4. Nuit
5. Vent
b. Conditions de la circulation
1. Densité de la ciculation : augmenter marges de sécurité
2. Conditions de la chaussée
1. Routes de terre ou de gravier : instable, ballotement, pas bonne traction, effet de
louvoiement, éviter de freiner brusquement
2. Routes accidentées
3. Surfaces glissantes

Risques liés au véhicule

S’assurer de bien comprendre les risques liés à l’état du véhicule, les actions à faire pour diminuer ces
risques et l’influence d’un poids supplémentaire sur la conduite d’une moto

1. É tat mécanique
1. Composantes à vérifier
2. Poids supplémentaire : modifie la tenue de route, augmente la distance de freinage et diminue la
puissance d’accélération : vérifier et ajuster la pression d’air des pneus, la suspension arrière pour
compenser l’écrasement et adapter la hauteur du phare pour compenser le changement d’inclinaison
de la moto

Planifier ses déplacements stratégiquement

S’assurer de bien comprendre pourquoi il est important pour la sécurité routière de planifier ses
déplacements, les éléments à évaluer avant de conduire et comment planifier ses déplacements et
éviter les risques d’un départ prématuré.

1. Planifier ses déplacements


2. É viter les risques d’un départ prématuré
1. Risque #1 : Vous décidez de conduire une moto alors que vous n’avez pas suffisamment
dormi les derniers jours : temps de réaction et précision des gestes diminue
2. #2 : Puisque vous avez seulement deux km à parcourir, vous décidez de conduire votre moto
alors que vous avez consommé de l’alcool
3. #3 : Il pleut à verse et vous décidez de vous rendre au travail à moto
4. #4 : Vous décidez de prendre votre moto alors que son état mécanique n’a pas été vérifié
depuis longtemps
5. #5 : Vous planifiez un long voyage très tô t en début de saison
6. #6 : Vous décidez d’emprunter la moto de quelqu’un d’autre
7. #7 : C’est la canicule et vous décidez de partir sans équipement de protection autre que votre
casque
8. #8 : Vous venez d’apprendre une mauvaise nouvelle et partez en moto
9. #9 : Vous partez avec un motocycliste qui a des comportements téméraires