Vous êtes sur la page 1sur 7

Calcul intégral

1 Intégrale d'une fonction continue


Activité 1 r r
Le plan est rapporté à un repère orthonormé (O, i, j).
3 3
Dans la figure ci-contre, D est la droite d'équation y = x+
et a et b sont deux réels positifs tels que b > a. 10 2
On désigne par A l'aire de la partie du plan limitée par :
D, (x'x) et les droites d'équations : x = a et x = b.
1) Calculer A .
3 3
2) Soit F une primitive de la fonction f : x a x+ .
10 2
Montrer que A = F (b) - F (a).
Activité 2
Soit f une fonction continue sur un intervalle I. On désigne par F et G deux primitives
de f sur I.
Soient a et b deux éléments de I. Montrer que G (b) - G (a) = F (b) - F (a).
1 Théorème et définition
Soit f une fonction continue sur un intervalle I, F une primitive de f sur I, a et b
deux éléments de I.
Le réel F(b) - F(a) ne dépend pas de la primitive choisie de f sur I. Ce réel s'ap-
b
pelle intégrale de a à b de f et se note ∫ a f(x)dx . Ainsi ,
b
∫ a f(x)dx = F(b) − F(a) = ⎡⎣F(x)⎤⎦ ba où F est une primitive quelconque de f sur I.

Activité 3 Retenons :
* Si f est une fonction continue
1 sur [a, b] alors ∫ a f(t) dt existe.
e b
1) a) Justifier l'existence de l'intégrale I = ∫1 x
dx
b) Calculer I.
∫ ∫ ∫
b b b
2) Calculer les intégrales suivantes : * f(x) dx = f(t) dt = f(y) dy
a a a

∫ 0 ex dx ; ∫ 2 (3x ) ∫
1 1

5 b
2
+ 2x +1 dx ; dx = f(s) ds = ...
1 a

∫ ∫
b b
1
π
-2 2t 2 + 1 * 1 dt = b - a ; x dt = x(b - a)
∫ -1 x2
xe dx ; ∫ -
3
π
siny dy ; ∫ -1 t2
dt
a

, (x réel).
a

3
2 Propriétés de l'intégrale
Activité 1 1
1) a) Calculer ∫1 x dx . 2

1
b) Calculer ∫ x dx et ∫ x dx
2 0 2
et comparer les résultats obtenus.
0 1
π
c) Calculer ∫ sinx dx et ∫ π sinx dx
0
et comparer les résultats obtenus.
0

2) Soit f une fonction continue sur un intervalle I, F une primitive de f sur I, a et b deux
éléments de I.
a
a) Calculer ∫ f(x) dx .
a
b a
b) Comparer les intégrales ∫ a f(x) dx et ∫ b f(x) dx .
1 Propriétés
Soit f une fonction continue sur un intervalle I, a et b deux éléments de I.
a a b
Alors on a : ∫ a f(x)dx = 0 et ∫ b f(x)dx = − ∫ a f(x)dx
Activité 2
1
1) Soit la fonction g : x a
x
a) Sur quel ensemble f est-elle continue ? Prouver que la fonction G : x a 2 x + 1
est une primitive de f sur ]0, +∞[.
b) Calculer alors, les réels m = ∫ g(x)dx + ∫ g(x)dx et n = ∫ g(x)dx
4 9 9

1 4 1
puis comparer m et n.
2) Soit f une fonction continue sur un intervalle I, F une primitive de f sur I.
Soient a, b et c trois éléments de I. Montrer, en utilisant F, qu'on a :
c b b
∫ a f(x)dx + ∫ c f(x)dx = ∫ a f(x)dx .
2 Relation de Chasles
Soit f une fonction continue sur un intervalle I. Soient a, b et c trois
b c b
éléments de I alors on a : ∫ f(x) dx = ∫ f(x) dx + ∫ c f(x) dx .
a a
Activité 3
(
Soit l'intégrale I = ∫ x + 1 + x − 2 dx . )
3

-2
a) Ecrire sans valeur absolue l'expression x + 1 + x − 2 .
b) En déduire la valeur de I.
Si f est une fonction continue sur [a, b]
et c et d deux éléments de [a, b] alors on a :
b c d b
∫ a f(x)dx = ∫ a f(x)dx + ∫ c f(x)dx + ∫ d f(x)dx .
Activité 4 ⎛1 2 ⎞
⎜ x +x⎟

1 ⎝2 ⎠
1) Calculer 3(x+1).e dx .
0

2) Soit f une fonction continue sur un intervalle I, F une primitive de f sur I et soient a
et b deux éléments de I. Montrer, en utilisant F, que pour tout réel k on a :
b b
∫ a (kf)(x)dx = k ∫ a f(x)dx .
3) Soient f et g deux fonctions continues sur un intervalle I. Soit F une primitive de f
et G une primitive de g sur I. Soient a et b deux éléments de I.
b b b
Montrer, en utilisant F et G, que ∫ a (f + g)(x) dx = ∫ a f(x)dx + ∫ a g(x)dx .
3 Linéarité de l'intégrale
Soient f et g deux fonctions continues sur un intervalle I, a et b deux
éléments de I. Soit k un nombre réel. Alors on a :
b b b
• ∫ a (f + g)(x)dx = ∫ a f(x)dx + ∫ a g(x)dx
b b
• ∫ a (kf)(x)dx = k ∫ a f(x)dx
∫ a (k f(t) + k g(t)) dt = k . ∫ a f(t)dt + k . ∫ a g(t)dt ,
b b b
• 1 2 1 2
pour tous réels k1 et k 2 .
Activité 6
Soit les fonctions f , g et h définies sur par f : x a x 2 + 1, g : x a sin 2x
et h : x a x 3 .
1) a) Etudier la parité de f et h.
b) Etudier la périodicité de g. 4π
a
∫ ∫ ∫ -a h(t)dt
2
2) a) Calculer les intégrales I = f(t)dt ; J = π
3 g(t)dt et K = (a ∈ ).
-2
3


2
b) Calculer 2 f(t) dt et comparer le résultat obtenu avec la valeur de I.
0

π
c) Calculer ∫ 0
g(t) dt et comparer le résultat obtenu avec la valeur de J.
Intégrale d’une fonction:paire,impaire et périodique.

1) Soit f une fonction continue sur [-a, a]..

∫ -a f(t) dt = 2 ∫ 0 f(t) dt .
a a
∗ Si f est paire sur [-a, a] alors on a :

Si f est impaire sur [-a, a] alors on a : ∫ f(t) dt = 0.


a

-a
2) Si f est une fonction continue sur et périod
dique de période T
a+ T T
alors pour tout réell a on a : ∫a f(t)dt = ∫ 0 f(t) dt .
Activité 7

Calculer :

∫ (x ) ∫ (t )
1004 π
∫ ∫
5 1
I= 3
+ x dx ; J = 4
+ t 2 − 1 dt ; K = π
4 cos(2t) dt ; L = sint dt .
−5 −1 0
4

Activité 9
1) Soit f une fonction continue et positive sur un intervalle [a, b] ( a ≤ b ) et soit F une
primitive de f sur [a, b] . b
Montrer que F est croissante sur [a, b] . En déduire que ∫ f(x) dx ≥ 0 . a
2) Soit f une fonction continue sur un intervalle [a, b] ( a ≤ b ). Montrer que :
b
Si ∀x ∈ ⎡⎣a, b⎤⎦ , f ( x ) ≤ 0 alors ∫ a f(x) dx ≤ 0 .
3) Soient f et g deux fonctions continues sur un intervalle [a, b] et telles que
∀x ∈ ⎡⎣a, b⎤⎦ , f ( x ) ≤ g(x).
b
a) Quel est le signe du réel ∫ a ( g(x) − f(x)) dx ?
b b
b) En déduire que ∫ a f(x) dx ≤ ∫ a g(x) dx .
Intégration et inégalités
Soient f et g deux fonctions continues sur un intervalle I, a et b deux
éléments de I.
b
• Si a ≤ b et ∀x ∈ ⎡⎣a, b⎤⎦ , f ( x ) ≥ 0 alors ∫ a f(x) dx ≥ 0 .
b
• Si a ≤ b et ∀x ∈ ⎡⎣a, b⎤⎦ , f ( x ) ≤ 0 alors ∫ f(x) dx ≤ 0 .
a
b b
• Si a ≤ b et ∀x ∈ ⎡⎣a, b⎤⎦ , f ( x ) ≤ g(x) alors ∫ f(x) dx ≤ ∫ g(x) dx .
a a

Soit f une fonction continue sur un intervallle ⎡⎣a,b⎤⎦ .On a :


b b
∫ a f(x) dx ≤ ∫a f(x) dx .

3 Inégalités de la moyenne - Théorème de la moyenne


Activité 1
Soit f une fonction continue sur un intervalle I et a et b deux réels de I tels que a < b.
Montrer que s'il existe deux réels m et M tels que ∀x ∈⎡⎣a, b ⎤⎦ , m ≤ f(x) ≤ M
b
alors on a : m (b - a) ≤ ∫a f(x) dx ≤ M (b - a).
1 Inégalités de la moyenne

Soit f une fonction continue sur un intervalle ⎡⎣a, b⎤⎦ ( a < b) ; m et M sont deux réels.
b
Si ∀x ∈⎡⎣a, b ⎤⎦ , m ≤ f(x) ≤ M alors m (b - a) ≤ ∫a f(x) dx ≤ M (b - a).

Activité 2
Soit f une fonction continue sur un intervalle I. Soient a et b deux réels de I tels que
a < b. On rappelle que l'image de l'intervalle fermé ⎡⎣a, b⎤⎦ par f est un intervalle fermé
(
et on pose ⎡⎣m, M⎤⎦ = f ⎡⎣a, b⎤⎦ . )
1 b
a) Montrer que m ≤
b-a
∫ a f(x) dx ≤ M.
1 b
b) En déduire qu'il existe un réel c appartenant à ⎡⎣a,b ⎤⎦ tel que f(c) =
b-a
∫ a
f(x) dx.
2 Théorème de la moyenne
Si f est une fonction continue sur un intervalle ⎡⎣a, b⎤⎦ (a < b), alors il existe
1 b
au moins un réel c appartenant à⎡⎣a,b ⎤⎦ tel que f(c) =
b-a
∫ a f(x) dx.
1 b
Le réel
b-a
∫ a f(x) dx s'appelle la valeur moyenne de f sur ⎡⎣a,b ⎤⎦ .
4 Théorème d'intégration par parties
Activité 1
Soient u et v deux fonctions dérivables sur un intervalle I telles que leurs fonctions
dérivées u' et v' soient continues sur I. Soient a et b deux éléments de I.
a) Montrer que u'v = (uv)' - v'u.
b b b
b) En déduire que ∫a u'(x) v(x) dx = ⎡⎣u(x) v(x)⎤⎦ -
a ∫a u(x) v'(x) dx
π
∫ ∫
1
c) Calculer x e x dx et x sin x dx .
0 0

Théorème d'intégration par parties

Soient u et v deux fonctions dérivables sur un intervalle I telles que leurs fonctions
dérivées u' et v' soient continues sur I. Soient a et b deux éléments de I.
b b b
On a alors, ∫a u'(x) v(x) dx = ⎡⎣u(x) v(x)⎤⎦
a
- ∫a u(x) v'(x) dx.

Vocabulaire : Cette formule s'appelle formule d'intégration par parties.


Activité 2
1) En utilisant la méthode d'intégration par parties, calculer les intégrales :
1

∫ ∫ ∫
e 2
I= x lnx dx ; J = 2 (x +1) e-x dx et K = x 2 lnx dx.
1 0 1

2) En intégrant par parties deux fois successives, calculer chacune des intégrales
suivantes :
π
e2
∫ ∫ ∫
ln 2
x 2e x dx ; 2 t 2 sin t dt ; x (ln x)2dx.
0 0 1

Activité 3
Pour tout réel strictement positif x, on pose F(x) = ∫ t lnt dt .
x

1
1) Justifier l'existence de F(x) et calculer F (1).
2) En posant u'(t) = t et v(t) = ln t , dans la formule d'intégration par parties ci-dessus,
calculer F(x) en fonction de x.
3) a) Montrer alors, que la fonction F est dérivable sur ⎤⎦0,+∞⎡⎣ et calculer F'(x).
b) En déduire le sens de variation de F sur⎤⎦0,+∞⎡⎣ .
Retenons :
Soit f une fonction continue sur un intervalle ouvert I et a un élément de I.
x
La fonction F définie sur I par F(x) = ∫ a f(t) dt est dérivable sur I et on a
pour tout x de I, F'(x) = f (x).
La fonction F est la primitive de f sur I qui s'annule en a.

5 Calcul d'aires planes - Calcul des volumes de solides de révolution


Interprétation géométrique de l'intégraler r
r (
r orthogonal O, i , j . L'unité d'aire (u.a) est l'aire du
Le plan est rapporté à un repère )
rectangle de dimensions i et j . Soit C la courbe représentative de f dans
r r
( )
le repère O, i , j et a et b deux réels tels que a < b.
b
• Si f est continue sur ⎡⎣a, b⎤⎦ et pour tout x ∈ ⎡⎣a, b⎤⎦ , f ( x ) ≥ 0 alors ∫ f(x) dx (u.a)
a
est égal à l'aire de la partie du plan limitée par la courbe C, l'axe des abscisses et
les droites d'équations : x = a et x = b.
• Si f est continue sur ⎣⎡a, b⎤⎦et pour tout x ∈ ⎡⎣a, b⎤⎦ , f ( x ) ≤ 0 alors l'aire de la
partie du plan limitée par la courbe C, l'axe des abscisses et les droites
( )
b
d'équations : x = a et x = b est le réel positif ∫ - f(x) dx (u.a).
a
• Plus généralement, si f est continue sur ⎡⎣a, b⎤⎦ et ne garde pas un signe
constant sur ⎡⎣a, b⎤⎦ alors l'aire de la partie du plan limitée par la courbe C, l'axe
b
des abscisses et les droites d'équations : x = a et x = b est égale ∫ f(x) dx (u.a).
a
f(x) = e x f(x) = x 3 f(x) = cos 2x
⎡ 1 ⎤
0


0
- x 3 dx ∫
0
∫ e x dx = ⎡⎣e x ⎤⎦ = ⎢- x 4 ⎥
1
A=
1 A= A= cos 2x dx
-2 −2
-1 ⎣ 4 ⎦−1 -π
1 = 2 (u.a)
= e - e-2 (u.a) = (u.a)
4

Théorème

Soient f et g deux fonctions continues sur un intervalle I. Soient Cf et Cg les rcour- r


bes représentatives de f et g dans le plan rapporté à un repère orthogonal O, i , j . ( )
Soit a et b deux éléments de I tels que a < b.
• Si pour tout réel x de ⎡⎣a , b ⎤⎦ on a : f(x) ≤ g(x) alors l'aire de la partie D du plan limi-
tée par les courbes Cf et Cg et les droites d'équations x = a et x = b est égale
∫ (g(x) - f(x)) dx (u.a).
b
au nombre positif
a

• Plus généralement, l'aire de la partie D du plan limitée par les courbes Cf et Cg et


b
les droites d'équations x = a et x = b est égale à ∫ a g(x) - f ( x ) dx (u.a).
Activité 6
Soient f et g les fonctions définies sur IR par f(x) = x2 - 2 et g(x) = x. On désigne par
r r
Cf et Cg les courbes représentatives de f et g dans un repère orthonormé O, i , j du
plan.
( )
1) Construire ces courbes et étudier leur position relative.
2) Calculer l'aire de la région du plan limitée par les courbes Cf et Cg et les droites
d'équations respectives : x = -2 et x = 2.
Théorème admis

Soit f une fonction continue sur un intervalle ⎣⎡a , b ⎤⎦ ( a < b ) et soit C sa courbe
r r
( )
représentative dans un repère orthonormé O, i , j du plan. On considère la partie P
du plan limitée par C, l'axe des abscisses et les droites d'équations x = a et x = b.
Soit V le volume du solide de révolution engendré par la rotation de la partie P

a (
f(x ))
b
autour de l'axe des abscisses. Alors on a : V = π ∫
2
dx (u.v) ( unité de volume)

Activité 8
x
Soit f la fonction définie sur ⎡⎣0,π ⎤⎦ par f(x) = sin .
2 r r
1) Tracer la courbe représentative C de f dans un repère orthonormé O, i , j du plan. ( )
2) Calculer l'aire du domaine D du plan limité par la courbe C, l'axe des abscisses et
les droites d'équations x = 0 et x = π .
3) Calculer le volume V du solide de révolution engendré par la rotation de D autour
⎛ ⎞
de l'axe des abscisses. (On rappelle que pour tout réel x on a: sin2 ⎜ x ⎟ = 1 - cos x )
⎝2⎠ 2

Vous aimerez peut-être aussi