Vous êtes sur la page 1sur 6

PAGAI

Termes de Référence
Etudes Chaine de Valeur raisin commune Chardonnières
Préambule

Les présents termes de référence (TdR) présentent les modalités pour le recrutement d’un con-
sultant en vue d’une étude sur la chaine de valeur raisin dans la commune des Chardonnières.

1- Contexte

Le programme PAGAI vise à rapprocher les services et politiques agricoles aux besoins
et initiatives des exploitations familiales en mettant l'accent sur la responsabilisation des
acteurs haïtiens du système agricole et sur la valorisation de leurs initiatives, pour arri-
ver à assurer la sécurité alimentaire et l'augmentation des revenus des exploitations
agricoles. Le programme est financé par la Coopération Suisse, dans le cadre d’un ap-
pui à l’État Haïtien (/Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Déve-
loppement Rural, MARNDR), et exécuté par le Consortium AVSF-HELVETAS-
GRAMIR, en partenariat avec la Direction de l’Innovation. Il interviendra, au cours de la
première phase (2018-2022), dans les départements du Sud et de la Grand’Anse et
concentrera ses actions clés dans les communes de Les Anglais, Chardonnières (Sud)
et Beaumont, Roseaux (dans la Grand’Anse). PAGAI est organisé autour de 4 compo-
santes.

Composante 1 : Renforcement et mise en réseau des organisations paysannes


Cette composante contribuera à : 1) la structuration et renforcement de la gouvernance
interne des organisations paysannes 2) la mise en réseau et développement de compé-
tences en concertation et dialogue politique 3) l'accompagnement des organisations
paysannes dans le développement de services agricoles adaptés et durables 4) le ren-
forcement de capacités des femmes pour augmenter leurs participations dans les es-
paces de décision des organisations

Composante 2 : Promotion des innovations agricoles


Cette composante vise à soutenir : 1) le développement de capacités locales en innova-
tion, pour porter des solutions techniques et organisationnelles adaptées aux besoins
des exploitantes et exploitants agricoles 2) l'appui au développement de plateforme dé-
partementale de diffusion d’innovations agricoles

Composante 3 : Concertation et dialogue politique


Cette composante cherche à promouvoir : 1) la création d’espaces de concertation au
niveau local et départemental 2) l'accompagnement des acteurs du système agricole,
particulièrement des organisations paysannes, dans l’élaboration de propositions pour
l’amélioration de l’agriculture paysanne 3) l'accompagnement des organisations pay-
sannes dans la participation et/ou l'organisation des fora (multi-acteurs) au niveau dé-
partemental, interdépartemental ou national, sur des thématiques agricoles et du
monde rural

2
Composante 4 : Promotion de l’équité de genre
Cette composante favorisera : 1) le développement d’actions spécifiques sur la problé-
matique hommes-femmes, dans les ménages, les organisations paysannes et la socié-
té 2) la promotion de la participation des femmes dans les espaces de décisions, au ni-
veau des organisations paysannes, des espaces de concertation, etc.

2-Justification et Problématiques de la production du raisin à Chardonnières


Chardonnières est une commune du département du Sud qui s’étend sur une superficie
de 117,04 km2. Elle est limitée au Nord par les montagnes du massif de la Hotte, au
Sud par la commune de Les Anglais, à l’Ouest par la mer des Caraïbes et à l’Est par la
commune de Port-a-Piment. La commune des Chardonnières se compose de trois (3)
sections communales Rendel, Déjoie et Bony. Son relief dominant est la plaine pour la
ville et les mornes pour les sections communales. En 2019, la population de la com-
mune est estimée à 27852 habitants avec 6006 habitants dans le centre ville. Les prin-
cipales activités économiques de cette commune sont le commerce, la pêche, l’élevage,
et l’agriculture.

Les conditions pédoclimatiques particulières de cette commune offrent depuis des


siècles des conditions favorables pour la production du raisin. En effet, dans environ
une centaine unité de résidence du centre ville on retrouve une tonnelle de raisin. Ces
petits vignobles produisent un raisin de qualité et les conditions environnementales
concourent à une croissance végétative de la vigne et à la maturation du raisin. La pro-
duction actuelle est de 250 kg par tonnelle soit une production totale de 26 TM par an1.

Les conditions pour faire sortir le raisin de la zone de production sont difficiles. Vendu
sur le marché local à bas prix et transporté dans des seaux vers les Cayes et Port-au-
Prince, ces fruits arrivent parfois écrasés ou ne sont pas correctement présentés en
comparaison à des raisins importés, en plus du fait que certaines des variétés locales
présentent un faible taux de sucre et une pulpe peu charnue. En dépit de tout, cette cul-
ture domestique permet à chaque ménage concerné de percevoir un revenu moyen de
5000 gourdes leur permettant de faire face à certaines dépenses de fonctionnement.

Suite au passage de Matthew en 2016, les feuilles des plants de vigne ont été détruites
mais les racines vigoureuses ont permis la relance de la production. A partir de 2019,
une association locale ADECSH et une entreprise locale du nom de « Le Vieux Char-
do », grâce à un cofinancement de RESEPAG, ont mis en place un projet visant la re-
lance de la production du raisin dans la commune en vue de sa commercialisation sous
forme de raisin de table et de jus. Pour consolider la production de raisins dans la zone,
ces acteurs ont déjà établi une plantation sur 3.5 hectares.

1
Document de projet : Renforcement des techniques de culture du raisin dans la commune des Chardonnières,
ADECSH, Le Vieux-Chardo, 2019

3
Le programme PAGAI a été approché par les ménages producteurs de raisins qui veu-
lent recevoir un accompagnement pour une meilleure valorisation de cette culture. C’est
dans cette perspective que PAGAI désire recruter un-e consultant-e pour conduire une
étude sur cette chaîne de valeur.

3- Objectifs du travail
Établir la situation de la chaine de valeur raisin et identifier ses atouts, ainsi que les
contraintes limitant ses contributions à l’économie locale.

4- Objectifs spécifiques :
• Présenter l’état de la production2 et la transformation du raisin dans la commune
de Chardonnières
• Réaliser la cartographie de la chaîne de valeur
• Réaliser la cartographie des parties prenantes (identifier les principaux acteurs et
leur rôle)
• Identifier les points critiques et les avantages comparatifs de la CdV (sur la base
d’une analyse SWOT)
• Analyser la demande de raisins et des produits dérivés (exigence des consomma-
teurs, canaux de distribution) sur le marché actuel et potentiel
• Présenter et analyser les bénéfices que la population locale pourrait tirer du déve-
loppement de la CdV

5- Résultats attendus
• La situation de la production, la transformation et la commercialisation au niveau de
la CdV de raisin est établie
• Les différents acteurs intervenant dans la CdV sont identifiés
• Les atouts (opportunités) et les contraintes (défis) dans les différents maillons sont
identifiés et analysés
• Le marché actuel est analysé et des potentiels segments de marché sont identifiés
• Des recommandations pour l’organisation de la CdV (structuration pour la gouver-
nance, mesures pour renforcer la production, la transformation et la commercialisa-
tion) sont produites (plan d’action + budget)

6- Mandat et tâches du prestataire


Le mandat du prestataire est défini autour des points suivants :
• Soumission de la démarche méthodologique de l’étude y compris le plan
d’échantillonnage et les outils de collecte

2
Identification et caractérisation des principales variétés (taux de sucre, couleur, type de pulpe, taille grappe et
baie, etc.), caractérisation de la production (nombre de producteurs, nombre de pieds/producteurs,
production/pied, calendrier de production, etc.)

4
• Réalisation de la collecte des données au niveau local, régional, ou national
• Décrire la CV avec identification des principaux acteurs, analyse des initiatives et
des perspectives de marché,
• Présenter un rapport d’étude
• Réaliser un atelier de restitution avec les acteurs pour valider les atouts et les con-
traintes de la CV.

7- Livrables

• La méthodologie de l’étude : précisant les résultats visés de l’étude, le plan de tra-


vail détaillé, la démarche pour faire participer les différents acteurs de la CdV, les
outils et la stratégie de collecte de données
• Un rapport préliminaire, qui sera présenté aux acteurs concernés
• Un rapport final

8- Logistique et assurance
Le/la consultant(e) sera responsable :
De son assurance ;
Du matériel de travail : ordinateur, etc. ;
De tout autre matériel nécessaire pour la consultation ;

9. Profil du/ de la consultant.e


▪ Formation en agronomie, économie ou toute autre discipline connexe ;
▪ Expérience dans la réalisation d’études similaires
▪ Avoir réalisé des études de qualité sur les CdV agricoles en Haiti
▪ Bonne connaissance du secteur agricole haïtien, du département du Sud et plus
particulièrement de la commune de Chardonnières

10- Soumission des dossiers d’offre

L’offre de prestation de services comprend : une proposition technique et une proposi-


tion financière

La partie technique comprend : la compréhension du mandat, la démarche méthodolo-


gique pour la conduite de l’étude, la présentation du consultant, son expérience dans la
réalisation d’études sur les CdV et son CV, une proposition de programmation sur une
période ne dépassant pas 30 jours

L’offre financière prend en compte les honoraires pour la consultation ainsi que la logis-
tique pour le déplacement et l’hébergement.

5
11. Délai de soumission

La soumission de l’offre est attendue, au plus tard le 17 novembre 2020, aux adresses
suivantes :

Pagaiphase1@gmail.com
Pagaiphase1@yahoo.com
ThereseJoanne.julien@helvetas.org

Vous aimerez peut-être aussi