Vous êtes sur la page 1sur 38

MRN3 - Relais de découplage réseau

Sommaire 5.4.9 Réglage de l’adresse d’esclave


5.4.10 Réglage du taux de bauds (uniquement
1 Aperçu général et utilisation
protocole Modbus)
2 Caractéristiques et propriétés 5.4.11 Réglage de parité (uniquement protocole
3 Structure Modbus)
3.1 Connexions 5.5 Réglage de l’enregistreur de perturbations
3.1.1 Entrées analogiques 5.5.1 Nombre d’enregistrements de perturbations
3.1.2 Entrée de blocage 5.5.2 Réglage de la réaction de bascule
3.1.3 Entrée de remise à zéro externe 5.5.3 Période avant basculement (Tav)
3.1.4 Relais de sortie 5.6 Réglage de l’horloge
3.1.5 Enregistreur de perturbations 5.7 Fonctions complémentaires
3.2 Ordre chronologique du paramétrage 5.7.1 Méthode de réglage pour le blocage
3.3 DPE des fonctions de protection
3.3.1 Plaques frontales 5.8 Visualisation des valeurs de mesure et
4 Mode de fonctionnement erreurs
4.1 Partie analogique 5.8.1 Visualisation des valeurs de mesure
4.2 Partie numérique 5.8.2 Valeurs mini/maxi
4.3 Surveillance de la tension 5.8.3 Unité des valeurs de mesure affichée sur
4.3.1 Connexion en ∆/Y des transformateurs l’écran
d’entrée 5.8.4 Affichage des données d’erreurs
4.4 Principe de surveillance de la fréquence 5.9 Mémoire d’erreurs
4.5 Mesure du gradient de fréquence (MRN3-2) 5.9.1 Remise à zéro
4.6 Surveillance du saut de vecteur (MRN3-1) 5.9.2 Effacement de la mémoire d’erreurs
4.6.1 Principe de mesure de la surveillance 6 Maintenance et mise en service
de saut de vecteur 6.1 Raccordement de la tension auxiliaire
4.7 Valeur de seuil de tension pour la mesure 6.2 Test des relais de sortie et DPE
de la fréquence et du saut de vecteur 6.3 Contrôle des valeurs de réglage
4.8 Fonctions de blocage 6.4 Test secondaire
5 Conduite et réglages 6.4.1 Appareils nésessités
5.1 Affichages à l’écran 6.5 Montage de test
5.2 Méthodes de réglage 6.5.1 Contrôle des circuits d’entrée et
5.3 Paramètres de système vérification des valeurs de mesure
5.3.1 Représentation des tensions de mesure 6.5.2 Contrôle des valeurs de réponse et de
comme grandeurs primaires sur l’écran retombée en cas de sur-/sous-tension
(Uprim/Usec) 6.5.3 Contrôle de la temporisation de déclen-
5.3.2 Commutation ∆/Y des transformateurs chement en cas de sur-/sous-fréquence
d’entrée 6.5.4 Contrôle des valeurs de réponse et de
5.3.3 Réglage de la fréquence nominale retombée en cas de sur-/sous-fréquence
5.3.4 Affichage de la mémoire d’excitation 6.5.5 Contrôle de la temporisation de
5.4 Paramètres de protection déclenchement en cas de sur-/sous-
5.4.1 Commutateur de séquence de paramètres fréquence
5.4.2 Paramétrage des fonctions de sur- et de 6.5.6 Contrôle de la fonction de saut de vecteur
sous-tension 6.5.7 Contrôle de l’entrée de blocage externe
5.4.3 Nombre des répétitions de mesure (T) et de l’entrée de remise à zéro
pour les fonctions de fréquence 6.6 Test primaire
5.4.4 Valeurs de réponse de la surveillan- 6.7 Maintenance
ce de fréquence 7 Caractéristiques techniques
5.4.5 Temporisations de déclenchement pour 7.1 Entrée de mesure
les plages de fréquence 7.2 Données communes
5.4.6 Paramétrage de la surveillance de saut 7.3 Plages de réglage et échelonnement
de vecteur (MRN3-1) 7.3.1 Paramètres de port
5.4.7 Paramétrage dela vitesse de modi- 7.3.2 Paramètres pour l’enregistreur de
fication de fréquence (MRN3-2) perturbations
5.4.8 Valeur de seuil de tension pour la mesure 7.3.3 Relais de sortie
de la fréquence et du saut de vecteur 8 Formulaire de commande
(mesure df/dt sur le MRN3-2)

2 TB MRN3 01.00 F
1 Aperçu général et utilisation 2 Caractéristiques et propriétés

Le MRN3 est un relais universel de découplage de ré- • Technique des microprocesseurs avec autosurveil-
seau et présente les fonctions de protection réclamées lance,
par le VDEW et de nombreuses entreprises distributri- • filtre passe-bas analogique efficace pour la suppres-
ces d’énergie pour le fonctionnement en réseau paral- sion des ondes harmoniqueses lors des mesures de
lèle d’installations de génération propres: fréquence et de saut de vecteur,
• filtrage numérique des grandeurs de mesure avec
• Protection contre sous- et surtension analyse de Fourier discrète supprimant l’influence
• Protection contre sous- et surfréquence des signaux parasites,
• Séparation rapide du réseau de la génératrice en • fonctions de surveillance des tension, fréquence et
cas de sauts de vecteur (MRN3-1) ou saut de vecteur integrées à un appareil livrable sé-
• Surveillance des modifications de fréquence df/dt parément comme relais de tension, relais de fré-
(MRN3-2) quence ou contrôleur de génératrice,
• deux séquences de paramètres,
L’intégration des trois fonctions de protection dans un • surveillance de la tension avec respectivement fonc-
seul et même appareil a permis la mise au point d’un tion de sous- et surtension à deux plages,
relais de découplage de réseau extrèmement com- • surveillance de la fréquence avec fonction de sous-
pacte. Un rapport prix - performance excellent a en et surfréquence à trois plages librement paramétra-
outre été obtenu en comparaison des appareils indivi- ble
duels utilisés habituellement. • horloge indépendante réglable séparément pour la
surveillance de la tension et de la fréquence,
Il va de soi que nous proposons également les relais • valeur de seuil de la tension réglable pour le blo-
MR comme appareils séparés pour les applications cage de la mesure de la fréquence et du saut de
dans lesquelles il n’est demandé que des fonctions in- vecteur,
dividuelles: • affichage de toutes les valeurs de mesure et paramè-
tres de réglage pour le fonctionnement normal
• MRU1-1 protection indépendante à quatre plages moyennant écran alphanumérique et diodes électro-
sur- et sous-tension (également utilisable luminescentes,
comme comme protection contre la perte • représentation des valeurs mesurées comme gran-
à la terre). deurs primaires sur l’écran,
• MRU1-2 protection indépendante à deux plages • enregistrement et affichage des valeurs de déclen-
contre sur- et sous-tension avec évaluation chement dans une mémoire à erreurs (sûre en cas de
des composantes de tension symétriques. coupure de tension),
• MRU1-3 protection indépendante à quatre plages • enregistrement de jusqu’à huit anomalies avec da-
con tre sur- et sous-tension (U>/U<trip) teur,
lorsque les trois valeurs mesurées se • blocage des fonctions individuelles par entrée de
situent toutes au dessus du point blocage externe librement paramétrable,
d’excitation. • déclenchement de saut de vecteur paramétrable 1
• MRF2 protection indépendante à quatre plages DE 3 ou 3 DE 3,
contre sur- et sous-fréquence et surveil- • suppression de l’affichage après une excitation (DPE-
lance de modification de fréquence à flash),
deux plages df/dt. • attribution libre des relais de sortie,
• MRG2 Contrôleur réseau de génératrice/ • affichage de la date et de l’heure,
décelement de saut de vecteur. • répond aux impératifs selon VDE 0435, partie 303,
IEC 255,
• Possibilité d’échange de données sériel moyennant
le port RS485; en option avec SEG RS485 proto-
Remarque générale cole Pro Open Data ou protocole Modbus.
Pour plus de caractéristiques techniques générales et
descriptions détaillées, veuillez vous reporter à la des-
cription „Relais multifonctions numériques MR“.

TB MRN3 01.00 F 3
3 Structure

3.1 Connexions

Fig. 3.1: Schéma de branchement MRN3-1 et MRN3-2

3.1.1 Entrées analogiques 3.1.4 Relais de sortie

Les tensions d’entrée analogiques sont désaccouplées Le MRN3 possède 5 relais de sortie:
par voie galvanique moyennant les transformateurs
d’entrée, filtrées analogiquement puis transmises au • Relais de sortie 1; C1, D1, E1 et C2, D2, E2
convertisseur analogique/numérique. Les circuits de • Relais de sortie 2; C3, D3, E3 et C4, D4, E4
mesure peuvent être raccordés en montage en étoile • Relais de sortie 3; C5, D5, E5
ou en triangle (voir paragraphe 4.3.1). • Relais de sortie 4; C6, D6, E6
• Relais de sortie 5; Message autosurveillance
(erreur interne de l’appareil) C7, D7, E7
3.1.2 Entrée de blocage
Tous les relais de sortie fonctionnent selon le principe
La fonction de blocage est librement paramétrable. Les du courant de travail. Seul le relais d’autosurveillance
fonctions de l’appareil qui ont été paramétrées précé- est un relais à courant de repos.
dement sont bloquées par application de la tension
auxiliaire à D8/E8 (voir paragraphes 4.8 et 5.2.10).

3.1.3 Entrée de remise à zéro externe

Voir paragraphe 5.9.1

4 TB MRN3 01.00 F
3.1.5 Enregistreur de perturbations Paramètres de protection

Le MRN3 possède une saisie de valeurs de perturba- Paramètre de réglage MRN3-1 MRN3-2
tion qui enregistre les valeurs analogiques mesurées U< X X
comme valeurs momentanées. Les valeurs momenta- tU< X X
nées U<< X X
tU<< X X
U11; U12; U13 pour le montage étoile U> X X
ou U12; U23; U21 pour le montage triangle
tU> X X
U>> X X
sont explorées dans la trame de 1,25 ms (à 50 Hz)
tU>> X X
ou de 1,041 ms (à 60 Hz) et déposées dans un tam-
T X X
pon de sauvegarde cyclique. 1 à 8 événements per-
turbateurs d’une durée d’enregistrement totale de 16 s f1 X X
(à 50 Hz) ou 13,33 s (à 60 Hz) peuvent être enregis- tf1 X X
trés par canal. S’il a été choisi entre 1, 3 ou 7 enre- f2 X X
gistrements, la valeur respectivement la plus ancienne tf2 X X
sera surimprimée en cas de nouvel événement pertur- f3 X X
bateur. En cas de sélection de 2, 4 ou 8 enregistre- tf3 X X
ments, l’enregistreur de perturbations doit être effacé df X
manuellement. dt X
1/3 X
Les données peuvent être lue moyennant le port ∆Θ X
RS485 à l’aide d’un PC (HTL/PL-Soft4) et traitées. Les UB< X X
données sont préparées et représentees graphique- RS485/Slave X X
ment. De plus des pistes binaires sont écrites simulta- Taux bauds* X X
nément, p. ex. excitation et déclenchement.
Contr. parité* X X

Réaction de bascule Tableau 3.2: paramètres de protection


Durée de l’enregistrement * Modbus seulement
Tav
Fonction de blocage

[s]
Paramamètre de ré- MRN3-1 MRN3-2
glage
U< X X
U<< X X
Fig. 3.2: Schéma d’enregistrement de l’enregistreur de
perturba-tion av. durée préalable U> X X
U>> X X
f1 X X
3.2 Ordre chronologique du f2 X X
paramétrage f3 X X
tf3 X X
Paramètres du système ∆θ X
df/dt X X
Param. de réglage MRN3-1 MRN3-2
Uprim/Usec X X Tableau 3.3 : Fonction de blocage
∆/Y X X
fN X X Paramètre de réglage MRN3-1 MRN3-2
DPE-flash X X Nbre d’évén. perturba- X X
teurs
Tableau 3.1: Paramètres du système Réact. basc. X X
Temps avant basc.Tav X X

Tableau 3.4 : Paramètres pour l’enregistreur de perturbations

TB MRN3 01.00 F 5
Fonctions complémentaires 3.3.1 Plaques frontales

Paramètre de réglage MRN3-1 MRN3-2


Rangem. relais X X
Mémoire erreurs X X

Tableau 3.5 : Fonctions complémentaires

Date et heure

Paramètre de réglage MRN3-1 MRN3-2


Année y = 99 X X
Mois M = 03 X X
Jour D = 16 X X
Heure h = 07 X X
Minute m = 29 X X
Seconde s = 56 X X

Tableau 3.6: Date et heure

La fenêtre pour le paramétrage se trouve derrière


l’affichage de valeur mesurée. L’accès à la fenêtre de
paramétrage peut s’obtenir moyennant la touche
<SELECT/RESET>.

3.3 DPE Fig. 3.2: Plaque frontale du MRN3-1

Toutes les DPE (à l’exception des DPE FR, P2 et RS,


mini et maxi) sont bicolores. Les DPE dans le champ à
gauche à côté de l’écran alphanumérique brillent en
vert lors de la mesure et en rouge lorsqu’elles signalent
une anomalie.

Les DPE dans le champ sous la touche


<SELECT/RESET> brillent en vert lors du réglage et de
l’interrogation des valeurs de réglage imprimée à
gauche à côté des DPE. Les DPE brillent en rouge si
les valeurs de réglage imprimées à droite à côté
d’elles sont activées.

Les DPE marquées des lettres RS brillent pendant le ré-


glage de l’adresse d’esclave du port série.

Les DPE marquées des lettres FR brillent pendant le pa-


ramétrage de l’enregistreur de perturbations.

Fig. 3.3: Plaque frontale du MRN3-2

6 TB MRN3 01.00 F
4 Mode de fonctionnement

4.1 Partie analogique 4.3 Surveillance de la tension

Les tensions d’entrée sont séparées galvaniquement L’unité de surveillance de la tension du MRN3 protège
moyennant les transformateur d’entrée. L’influence de généralement les générateurs, consommateurs et
perturba- tions inductives et capacitives accouplées est moyens de fonctionnement électriques contre surten-
ensuite supprimées par les filtres analogiques RC.La sion et sous-tension.Le relais possède une surveillance
tension de mesure est alors appliquée à l’entrée ana- indépendante à deux plages de la surtension- (U>,
logique (convertisseur analogique/numérique) et enfin U>>) et de la sous-tension (U<, U<<) avec valeurs de
convertie en signaux numériques moyennant les circuits réponse et temporisations ré-glables séparément. La
„sample and hold“. L’ensemble du traitement ultérieur mesure de la tension a lieu sur 3 phases. A cet effet,
se fait alors avec ces valeurs numérisées. La saisie des les tensions de conducteurs extérieurs sur les montages
valeurs de mesure a lieu avec une fréquence triangle et les tensions de phases sur les montages
d’exploration de 16 x fN, de sorte que les valeurs ins- étoile sont comparées en permanence avec les valeurs
tantanées des grandeurs mesurées sont saisies à 50 limites préréglées.
Hz toutes les 1,25 ms.
Pour la surveillance de la surtension, c’est la tension
respectivement la plus élevée des trois phases qui est
4.2 Partie numérique évaluée, pour celle de la sous-tension, respectivement
la plus basse.
Cet appareil de protection est doté d’un microcontrô-
leur performant. C’est l’élément essentiel de l’appareil
de protection. C’est grâce à lui que toutes les tâches -
de la discrétisation des grandeurs de mesure au dé-
clenchement de la protection - sont traitées sous forme
entièrement numérique.
A l’aide du programme de protection déposé dans la
mémoire programme (EPROM), le microprocesseur
traite les tensions appliquées aux entrées analogiques
et calcule à partir de là l’oscillation de base. Dans ce
cadre, un filtrage numérique (transformation discrète
quasi Fourier DFFT) est mis en oeuvre pour la suppres-
sion des oscillations harmoniques.

Le microprocesseur compare sans interruption les va-


leurs de mesure actuelles avec la valeur de seuil (va-
leur de réglage) enregistrée dans la mémoire de pa-
ramètres (EEPROM). En cas d’excitation, un message
puis, après écoulement de la période de temporisation
calculée, une instruction de déclenchement sont émis.

Lors du paramétrage, toutes les valeurs de réglage


sont introduites moyennant le tableau de commande
du microprocesseur et déposées dans la mémoire de
paramètres.

Un "Hardware-Watchdog" est inclus pour assurer la


surveillance permanente des déroulements de pro-
gramme.
Une défection du processeur est signalée par le relais
de sortie „d’autosurveillance“.

TB MRN3 01.00 F 7
4.3.1 Connexion en ∆/Y des transfor- 4.4 Principe de surveillance de la
mateurs d’entrée fréquence

Toutes les connections des transformateurs de tension Le relais de fréquence MRN3 protège les générateurs,
d’entrée sont conduites vers l’extérieur. La tension no- consommateurs et moyens de fonctionnement électri-
minale de l’appareil se rapporte à la tension nominale ques contre surtension et sous-tension.
des transformateurs de tension d’entrée. Selon les Le relais possède 3 plages de fréquence f1 - f3 para-
conditions de réseau données, les transformateurs de métrables indépendamment les unes des autres et va-
tension d’entrée peuvent être exploités en montage ∆ leurs de réponse et temporisations réglables séparé-
our Y . S’ils sont en montage ∆, c’est la tension des ment. Le principe de mesure de la surveillance de fré-
conducteurs extérieurs qui est appliquée. quence se base en général sur la mesure du temps de
En montage Y, la tension appliquée est plus petite est périodes d’oscillation respectivement entières, une
inférieure de la valeur du facteur 1/ 3 . Lors du pa- nouvelle mesure étant démarrée à chaque passage de
la tension nulle.Une influence des ondes harmoniques
ramétrage de l’appareil, il faut régler le mode de
sur le résultat de la mesure est ainsi minimisée.
commutation Y ou ∆.

u(t) T
Côté secondaire du
transfo réseau
a A3 t

U12
A4

b A5
T
U23
A6 Fig. 4.3: Détermination de la durée de période à l’aide des
passages à zéro
c A7
Pour exclure le déclenchement par erreur lors de
U31
l’apparition de tensions parasites et de sauts de
A8
phase, le relais fonctionne avec une répétition de me-
sure réglable (voir paragraphe 5.2.3).
Lorsque les tensions de mesure sont faibles, comme
Fig. 4.1: Transformateur d’entrée en montage ∆ c’est le cas p. ex. lors de la montée en régime de la
génératrice, un déclenchement de fréquence n’est,
Côté secondaire du dans certaines circonstances, pas souhaité.
transfo réseau
Toutes les fonctions de surveillance de fréquence peu-
a A3 vent être bloquées à l’aide de la valeur de seuil de
tension paramétrable UB si la tension mesurée se
U1
A4 trouve sous cette valeur de réglage.

b A5
4.5 Mesure du gradient de
U2
A6 fréquence (MRN3-2)

c A7 Les génératrices fonctionnant parallèlement au réseau,


telles les installations industrielles d’approvisionnement
U3
A8
propre en énergie, devraient être retirées aussi rapi-
dement que possible du réseau en cas de panne du
réseau associatif pour les raisons suivantes:

Fig. 4.2: Transformateur d’entrée en montage en montage Y • Il faut absolument empêcher que les génératrices
soient endommagées en cas de rétablissement non
synchrone de la tension du réseau, p. ex. après une
brêve interruption.

8 TB MRN3 01.00 F
• L’approvisionnement propre de l’industrie doit être Ici, la surveillance de saut de vecteur agit sur le dis-
maintenue. joncteur réseau. Cela garantit que le groupe n’est pas
justement bloqué au moment, où il est appelé au titre
La mesure de la vitesse de modification de la fré- de groupe électrogène de secours.
quence df/dt est un critère fiable pour la détection Comme on le sait, la saisie très rapide des coupures
d’une anomalie du ré-seau. Le préalable en est qu’un de réseau dans le cas des génératrices synchrones
flux de puissance passe par le point de couplage du fonctionnant en circuit parallèle au réseau est difficile.
réseau. En cas d’anomalie du réseau, le flux de puis- Les contrôleurs de tension réseau n’y sont pas appro-
sance changeant spontanément entraîne une augmen- priés car la génératrice synchrône et les impédances
tation ou un abaissement de la fréquence. En cas de de consommateurs soutiennent la tension réseau en
déficit de puissance de l’installation de génération baisse.
propre, la fréquence diminue de manière linéaire pour La tension ne tombant pour cette raison sous le seuil
augmenter de manière linéaire en cas de surplus de de déclenchement du contrôleur de tension qu’après
puissance (dans la mesure, où on néglige la régulation plusieurs centaines de ms, la saisie sûre de brèves in-
de turbine et le fait que les charges dépendent de la terruptions de tension réseau à l’aide de contrôleurs de
fréquence). Les gradients de fréquence typiques lors tension réseau est impossible.
de l’application “découplage de ré- seau“ sont de Les relais de fréquence eux aussi en partie inappro-
l’ordre de 0,5 Hz/s à plus de 2 Hz/s. priés, car seule une génératrice extrèmement chargée
Le MRN3 détermine le gradient de fréquence instan- abaisse sa vitesse de manière mesurable dans un in-
tané df/dt de chaque période de la tension du réseau tervalle de 100 ms. Les relais de courant ne réagissent
à une distance de respectivement une demi-période. que du fait de l’existence de courants du genre court-
La continuité du sens de modification (signe du gra- circuit mais ne peuvent en empêcher la formation. Les
dient de fréquence) est déterminée moyennant une contrôleurs de modification de puissance réagissent
évaluation multiple du gradient de fréquence. Cette dans les 200 ms, mais n’empêchent pas eux non plus
méthode de mesure particulière permet d’obtenir une la puissance de court-circuitage montante. Les sauts de
sécurité de déclenchement très élevée et de ce fait une charge dus à des sollicitations subites de la généra-
grande stabilité aux événements transitoires comme p. trice apparaîssant également, la mise en oeuvre de
ex. les opérations de commutation. La durée totale de contrôleurs de modification de puissance se révèle elle
mise hors tension en cas d’anomalie du réseau est, se- aussi problématique.
lon le réglage, de l’ordre de 60 ms à 80 ms.
Le MRN3-1 saisit les coupures de réseau décrites dans
les 60 ms sans les restrictions explicitées plus haut, car
4.6 Surveillance du saut de vecteur il a été étudié spécialement pour les cas, où les condi-
(MRN3-1) tions extérieures imposent une séparation très rapide
du réseau.
La surveillance du saut de vecteur protège les généra- Si on y ajoute le temps propre à l’interrupteur ou le
trices synchones fonctionnant en montage parallèle au temps d’ouverture d’un contacteur, on obtient une du-
réseau en les mettant rapidement hors circuit lors de rée de coupure totale inférieure à 150 ms. La condi-
perturbations du réseau. Ces génératrices sont particu- tion préalable au déclenchement de la génératrice /
lièrement menacées en cas de montage réseau à ré- du contrôleur de réseau est une modification de puis-
enclenchement rapide. La tension réseau rétablie sance d’au moins 15 à 20 % de la charge nominale.
après environ 300 ms pourrait rattraper la génératrice Les modifications lentes des fréquences du système par
en position de phase asynchrone. Une séparation ra- exemple suite à des opérations de régulation (modifi-
pide du réseau est également nécessaire en cas de cation du régulateur de vitesse de rotation), ne causent
perturbation assez longue du réseau. Il faut par prin- pas de déclenchement.
cipe distinguer deux cas d’application: Les court-circuits au sein du réseau peuvent également
causer le déclenchement, car ici également un saut du
a) Fonctionnement en montage parallèle au réseau vecteur de tension supérieur à la valeur réglée est pos-
seulement, pas de fonctionnement en îlot: sible. La grandeur du saut de vecteur dépend de
Dans ce cas, la surveillance de saut de vecteur pro- l’éloignement de l’emplacement du court-circuit par
tège la génératrice par mise hors circuit du commuta- rapport à la génératrice. Cette fonction présente éga-
teur de génératrice s’il y a anomalie de réseau. lement l’avantage pour l’entreprise distributrice
d’énergie, que la puissance de court-circuit réseau et
b) Fonctionnement en montage parallèle au réseau de ce fait l’énergie alimentée sur le court-circuit n’est
et en îlot: pas augmentée inutilement par l’installation de généra-
tion propre.

TB MRN3 01.00 F 9
La mesure de saut de vecteur peut être bloquée lors-
que la tension d’entrée est faible (voir paragraphe
5.2.8), pour éviter une éventuelle réaction erronée.
Le blocage de sous-tension est alors plus rapide que le
déclenchement de saut de vecteur.
Une défaillance de phase entraîne le blocage du dé-
clenchement de saut de vecteur, de sorte qu’une ano-
malie de transformateur (p. ex. une rupture de fusible
des transformateurs de tension) n’entraîne pas de dé-
clenchement erroné. Lors de la mise en oeuvre de la
tension auxiliaire ou de la tension de mesure, il y a
blocage de la surveillance de saut de vecteur pour
une durée d’environ 5 secondes (voir aussi le para-
graphe 4.8).
Remarque:
Pour éviter l’influence de tensions parasites, par exem-
ple de contacteurs ou de relais, qui pourraient éven-
tuellement conduire à des surfonctions, raccorder le
MRN3-1 à la barre collectrice moyennant une
conduite d’amenée séparée.

4.6.1 Principe de mesure de la sur-


veillance de saut de vecteur

Lorsqu’une génératrice synchrone fournit de la puis-


sance, il se forme entre la tension de roue polaire
idéale Up et la tension aux bornes (tension de réseau)
U1 ce que l’on appelle l’angle de roue polaire ϑ. Ce-
Fig. 4.5: Dépendance de l’angle de roue polaire υ par
lui-ci occasionne une différence de tension ∆U entre rapport à la charge
Up et U1 (fig. 4.4).
L’angle de roue polaire ϑ entre champ de stator et
∆U = I1 jXd I1 I2 roue polaire dépend du couple d’entraînement méca-
nique de l’arbre de génératrice. Il se forme un équili-
bre entre la puissance mécanique apportée et la ten-
UP ~ U1 Z Netz sion de réseau électrique fournie, la vitesse de rotation
~

synchrone étant maintenue (Fig. 4.5).

∆U' I1' jXd I1'


Fig. 4.4: Schéma équivalent de génératrice synchrone en
montage parallèle réseau

UP ~ U1' Z Netz
~

Fig. 4.6: Schéma équivalent d’une génératrice synchrone en cas


de panne de réseau

En cas de panne de réseau ou de courte interruption,


la génératrice alimente subitement une très grande
charge de consommateurs. L’angle de roue polaire ϑ
augmente d’un bond et le vecteur de tension U1
change de sens (U1'). (Fig. 4.6 et 4.7)

10 TB MRN3 01.00 F
Abb. 4.7: Modification de l’angle de roue polaire en cas de
charge soudaine de la génératrice

Fig. 4.8: Saut de vecteur de tension

Comme le montre le déroulement chronologique, la Dans un saut de vecteur, comme il est représenté sur la
tension saute sur une autre valeur, ce qui entraîne une figure 4.8, le passage du zéro a lieu soit plus tôt, soit
modification de position de phase. Ce phénomène est plus tard. L’écart de durée de période correspond à
généralement désigné par saut de phase ou saut de l’angle de saut de vecteur qui se produit.
vecteur. Si l’angle de saut de vecteur est plus grand que la va-
leur réglée, il y a déclenchement immédiat.
Le MRN3-1 mesure le temps d’une période d’oscil-
lation, une nouvelle mesure étant déclenchée à cha- La défaillance d’une ou de plusieurs phases de la ten-
que passage du zéro tension. La durée de période sion de mesure entraîne le blocage du déclenchement
mesurée est comparée avec un temps de référence in- du saut de vecteur.
terne à précison de quartz. C‘est à partir de cette
comparaison qu’est déterminé l’écart de durée de pé-
riode du signal de tension.

TB MRN3 01.00 F 11
Logique de déclenchement pour la mesure du saut En cas d’anomalie de réseau non reconnue, c’est-à-
de vecteur: dire, l’discjoncteur réseau resté fermé, le relais de saut
de vecteur réagit sur la première modification de
La fonction de saut de vecteur du MRN3-1 surveille les charge qui cause un saut de vecteur et coupe le dis-
sauts de vecteur dans les trois phases simultanément. joncteur réseau.
Indépendamment de ce fait, l’appareil peut également
être paramétré pour déclencher dans le cas d’un saut D’autre part, un „relais à manque de courant“ doté
de vecteur monophasé (mesure plus sensible). Pour ce d’une temporisation réglable peut être mis en oeuvre
faire, il faut régler le paramètre 1/3 sur „1Ph“. Si le pour reconnaître les coupures de réseau „à haute résis-
paramètre 1/3 est réglé sur „3Ph“, le déclenchement tance“. La temporisation est nécessaire pour autoriser
de saut de vecteur n’a lieu que si, en cas de saut de les opérations de réglage au cours desquelles il y a
vecteur, l’angle de saut de vecteur est dépassé simul- manque de courant au point de couplage réseau. En
tanément dans les trois phases. cas d’anomalie de réseau „à haute résistance“, le re-
lais à manque de courant déclenche le disjoncteur ré-
Remarque concernant l’utilisation seau après la temporisation. Un réenclenchement au-
tomatique côté réseau public devrait être bloqué pour
Bien que le relais de saut de vecteur garantisse prati- au moins la durée de cette temporisation pour éviter
quement la reconnaissance sûre et très rapide des une mise en circuit asynchrone.
anomalies de ré- seau dans toutes les conditions de
fonctionnement des génératrices en montage parallèle Une autre mesure pourrait être d’effectuer la régulation
au réseau, il faut cependant tenir compte des cas limi- de puissance du point de couplage réseau de telle
tes suivants: manière qu’un flux de puissance réel de 15 à 20 %
de la puissance de la génératrice soit assurée.
a) aucune modification ou modifications seulement très
faible du flux de puissance au point de couplage ré- b) Charge du genre court-circuitage des génératrices
seau lors de l’anomalie réseau. en cas d’anomalies réseau éloignées.

Ce cas peut se présenter avec les installations à Lors de toute anomalie de réseau éloignée, la partie
charge de pointe ou centrales thermiques dans lesquel- résiduelle de réseau subsistant provoque brutalement
les le flux de puissance entre station d’énergie et ré- une charge du genre court-circuitage des génératrices
seau public peut atteindre des valeurs très faibles. Pour de la station d’énergie.
qu’un saut de vecteur puisse être décelé aux génératri- Le relais de saut de vecteur reconnaît l’anomalie de
ces fonctionnant en montage parallèle au réseau, il réseau dans les 60 ms et coupe le disjoncteur réseau.
faut qu’il y aie une modification d’au moins 15 à 20 Le durée totale de disjonction est ainsi de l’ordre de
% de la puissance nominale. Si la puissance réelle au 100 à 150 ms.
point de couplage réseau est réglée sur des valeurs
minimales, et s’il se produit une anomalie de réseau „à Si les diverses génératrices sont dotées de protection
haute résistance“, il n’y aura ni saut de vecteur ni mo- contre les court-circuits très rapides, par exemple avec
dification de puissance et de fréquence. L’anomalie de saisie de df/dt, il pourra y avoir une mise hors circuit
réseau ne sera de ce fait pas reconnue. non sélective des différentes génératrices par leurs in-
terrupteurs de puissance. Une telle mise hors-circuit
Ce cas ne se produit que si le réseau public est coupé n’est pas souhaitable puisqu’elle met en cause
à proximité de la station d’énergie et que de ce fait il l’approvisionnement propre en courant et une resyn-
n’y a pas de réseau résiduel subsistant qui représente chronisation ultérieure au réseau ne sera possible
une charge supplémentaire des génératrices. Dans le qu’après remise à zéro manuelle de la protection à
cas des anomalies de réseau éloignées, le réseau ré- maximum de courant.
siduel subsistant représente une charge supplémentaire
pour les génératrices synchrones apparaissant de ma- Pour éviter une telle situation, les interrupteurs de puis-
nière brusque en cas d’anomalie de réseau et un saut sance des génératrices doivent être équipés de protec-
de vecteur a lieu spontanément. tions anti court-circuits temporisées, dont la durée auto-
Ici, la reconnaissance de saut de vecteur est ainsi ga- rise au moins le désacouplage réseau par le relais de
rantie. saut de vecteur.

Si le cas ci-dessus peut se présenter, il faut tenir


compte de ce qui suit:

12 TB MRN3 01.00 F
4.7 Valeur de seuil de tension pour
la mesure de la fréquence et du
saut de vecteur

Lorsque les tensions de mesures sont faibles, comme


c’est par exemple le cas lors de la montée en régime
des génératrices, une mesure de fréquence df/dt ou
∆Θ n’est pas souhaitable dans certaines circonstances.

Les fonctions f1, f2, f3, df/dt voire ∆Θ peuvent être blo-
quées à l’aide des valeurs de seuil de tension paramé-
trables UB< , au cas oùles tensions mesurées se situent
en dessous de la valeur réglée.

4.8 Fonctions de blocage

N°. Opération dynamique U</<< U>/>> f1, f2, f3 ∆Θ df/dt

1 Appliquer la tension librement librement librement librement librement


à l’entrée de blocage paramétra- paramétra- paramétra- paramétra- paramétra-
externe ble ble ble ble ble

2 Libérer entrée libération libération libération libération libération


de blocage immédiate immédiate après après après
1 seconde 5 secondes 5 secondes
3 Mise en circuit de la fonction fonction bloquée bloquée bloquée
tension d’alimentation active active pour 1 se- pour 5 se- pour 5 se-
conde condes condes

4 Application soudaine fonction fonction bloquée bloquée bloquée


triphasée des active active pour 1 se- pour 5 se- pour 5 se-
tensions de mesure conde condes condes
5 Coupure subite fonction fonction bloquée bloquée bloquée
d’une ou plusieurs active active
tensions de mesure (dé-
faillance de phase)
6 Tensions de mesures in- fonction fonction bloquée bloquée bloquée
férieures à UB< active active
(valeure de seuil de
tension réglable)

Tableau 4.1: Comportement dynamique des fonctions du MRN3

Fonction de blocage librement paramétrables:

Le MRN3 dispose d’une entrée de blocage externe.


L’application de la tension d’approvisionnement à
l’entrée de blocage D8/E8 entraîne le blocage des
fonctions de protection souhaitées de l’appareil (voir
paragraphe 5.7.1).

TB MRN3 01.00 F 13
5 Conduite et réglages

5.1 Affichages à l’écran

Fonction Affichage écran Actionnement de DPE accom- Type


touche nécessaire pagnatrice appa-
reil
Fonctionnement normal SEG
Valeurs mesurées en fonctionnement Valeurs de mesure actuelles <SELECT/RESET> L1, L2, L3,
Valeurs mini- et maxi des ten- une fois pour chaque valeur f, mini, maxi
sion, fréquence et saut de vec- ∆Θ, MRN3-1
teur df MRN3-2
Rapport de transformation des trans- (Sek)1.01-6500=prim <SELECT/RESET><+><-> L1, L2, L3
formateurs d’entrée
Valeurs de réglage Y/DELT <SELECT/RESET>
Réglage Y/∆ <+><->
Commutation DPE Flash FLS <SELECT/RESET>
pas DPE Flash NOFL <+><->
Sous-tension U< Valeur de réglage en volts <SELECT/RESET><+><-> U<
Temporisation de déclenchement pour Valeur de réglage en secondes une fois pour chaque valeur tU<
U<
Sous-tension U<< Valeur de réglage en volts <SELECT/RESET><+><-> U<<
Temporisation de déclenchement p. Valeur de réglage en secondes une fois pour chaque valeur tU<<
U<<
Surtension U> Valeur de réglage en volts <SELECT/RESET><+><-> U>
Temporisation de déclenchement pour Valeur de réglage en secondes une fois pour chaque valeur tU>
U>
Surtension U>> Valeur de réglage en volts <SELECT/RESET><+><-> U>>
Temporisation de déclenchement p. Valeur de réglage en secondes une fois pour chaque valeur tU>>
U>>
Fréquence réseau Valeur de réglage en Hz <SELECT/RESET><+><-> fN
Répétition de mesure de fréquence T Valeur de réglage <SELECT/RESET><+><-> T
Plage de fréquence f1 Valeur de réglage en Hz <SELECT/RESET><+><-> f1
Temporisation de déclenchement pour f1 Valeur de réglage en secondes une fois pour chaque valeur tf1
Plage de fréquence f2 Valeur de réglage en Hz <SELECT/RESET><+><-> f2
Temporisation de déclenchement pour f2 Valeur de réglage en secondes une fois pour chaque valeur tf2
Plage de fréquence f3 Valeur de réglage en Hz <SELECT/RESET><+><-> f3
Temporisation de déclenchement pour f3 Valeur de réglage en secondes une fois pour chaque valeur tf3
Déclenchement de saut de vecteur 1Ph/3Ph <SELECT/RESET><+><-> 1/3 MRN3-1
1-DE-3/3-DE-3
Valeur de réacrion pour saut de vecteur Valeur de réglage en degrés <SELECT/RESET><+><-> ∆Θ MRN3-1
Valeur de réponse df/dt Valeur de réglage en Hz/s <SELECT/RESET><+><-> df MRN3-2
Répétition de mesure df/dt Valeur de rég. en périodes une fois pour chaque valeur dt
Blocage de fonction EXIT <+> jusqu’à valeur de régl. LED du paramètre
maxi bloqué
<-> jusqu’à valeur de régl.
mini
Valeur de seuil de la tension pour la Valeur de réglage en volts <SELECT/RESET><+><-> f, ∆Θ, df
mesure de fréquence et de saut de vec-
teur (Mesure sur le MRN3-2)
Adresse esclave du port série 1 - 32 <SELECT/RESET><+><-> RS
Taux bauds 1) 1200-9600 <SELECT/RESET><+><-> RS
Contrôle de parité1) even odd no <SELECT/RESET><+><-> RS
Valeurs d’erreurs enregistrées Valeurs de déclench. en volts <SELECT/RESET><+><-> L1, L2, L3, U<,
montage Y: U1, U2, U3 une fois pour chaque phase U<<, U>, U>>
montage ∆ : Valeur de déclench. en volts <SELECT/RESET><+><-> L1, L2, L3, U<,
U12, U23, U31 une fois pour chaque phase U<<, U>, U>>
Fréquence lors du déclenchement Valeur de déclench. en Hz <SELECT/RESET><+><-> f, f1, f2, f3 MRN3-1
Vitesse de modification fréquence lors Valeur de déclench. en Hz/s <SELECT/RESET><+><-> df MRN3-2
du déclenchement
Angle de saut de vecteur lors du décl. Valeur de déclench. en degrés <SELECT/RESET><+><-> ∆Θ + L1, L2 ou L3

1)
Modbus uniquement

14 TB MRN3 01.00 F
Fonction Affichage écran Actionnement de DPE accom- Type
touche nécessaire pagnatrice appa-
reil
Enregistrer paramètres ? SAV? <ENTER>
Enregistrer paramètres ! SAV! <ENTER> pour env. 3 s
Effacement de la mémoire d’erreurs wait <-><+> L1, L2, L3, E
U<, U<<, U>,
U>>,
f, df/dt
Signal de bascule pour l’enregistreur de TEST, P_UP, A_PI, TRIP <SELECT/RESET><+><-> FR
perturbations
Nombre de réactions de bascule S = 2, S = 4, S = 8 <SELECT/RESET><+><-> FR
Affichage date et heure Y = 99, M = 10, <SELECT/RESET><+><-> "
D = 1,
h = 12, m = 2, s = 12
Version logiciel Première partie (p. ex. D02-) <TRIP> une fois pour chaque
Deuxième partie (p. ex. 6.01) partie
Déclenchement manuel TRI? <TRIP> 3 fois
Interrogation mot de passe PSW? <SELECT/RESET>/
<+>/<->/<ENTER>
Relais déclenché TRIP <TRIP>
ou déclenchement erreur
Mot de passe dissimulé XXXX <SELECT/RESET>/
<+>/<->/<ENTER>
Remettre à zéro système SEG <SELECT/RESET>
pour env. 3 s

Tableau 5.1: Possibilités d’affichages à l’écran

TB MRN3 01.00 F 15
5.2 Méthodes de réglage

Au début du réglage des paramètres, il y a une de-


mande de mot de passe (voir à ce propos paragraphe
4.4 de la description du „Relais multifonctions numéri-
que MR").

5.3 Paramètres de système

5.3.1 Représentation des tensions de


mesure comme grandeurs primaires
sur l’écran (Uprim/Usec)

L’affichage de la tension sur l’écran peut être représen-


té sous forme de grandeur de mesure primaire. A cet
effet, il faut régler ce paramètre sur le rapport de
conversion du transformateur de tension. Si le paramè-
tre est placé sur „SEK“, la valeur de mesure sera affi-
chée comme tension nominale secondaire de trans-
formateur.

Exemple:
Il est fait appel à des transformateurs de tension 10
kW/100 V. Le rapport de transformation est de 100
et demande à être paramétré en conséquence. Si
c’est la tension nominale secondaire de transformateur
qui doit continuer d’être affichée sur l’écran, placer le
paramètre sur „SEK“.

5.3.2 Commutation ∆/Y des transforma-


teurs d’entrée

Selon les conditions de tension de réseau, les trans-


formateurs d’entrée peuvent être exploités en montage
triangle ou étoile. La commutation s’obtient à l’aide
des touches <+> et <-> et l’enregistrement avec
<ENTER>.

16 TB MRN3 01.00 F
5.3.3 Réglage de la fréquence nominale

Pour obtenir un fonctionnement correct, il faut d’abord Ce réglage différent est nécessite par l’enregistreur de
régler la fréquence nominale (50 Hz ou 60 Hz). perturbations.
Si l’enregistreur de perturbarion doit être mis en oeu-
Ce faisant, il faut faire la distinction entre v = 50 Hz / vre, il faudra régler sur f = 50 Hz ou F = 60 Hz. La
f = 50 Hz et v = 60 Hz / f = 60 Hz. désignation différente de „f“ ou „v“ n’a aucune in-
La différence se situe au niveau de la mesure de la fluence sur les autres fonctions.
tension.
En réglage „v“ = 50/60 Hz, la mesure de la tension Le réglage sur 50 Hz ou 60 Hz détermine de façon
ne dépend pas de la fréquence existante. Cela signi- générale la fréquence nominale au niveau des fonc-
fie qu’entre 30 Hz et 80 Hz la valeur de mesure de tions de fréquence, c’est-à-dire si les valeurs de ré-
tension peut être relevée correctement sans qu’il y aie ponse de fréquence seront considérées comme surfré-
perturbation de la part de la fréquence. quence ou comme sous-fréquence (voir également pa-
ragraphe 5.4.4). De ce réglage découle également la
Lors du réglage „f“ = 50/60 Hz, la valeur de tension durée des périodes (20 ms à 50 Hz et 16,67 ms à
relevée est influencée par la fréquence. (voir tableau 60 Hz), qui avec un multiplicateur réglable (T) déter-
5.2) mine la temporisation minimale de déclenchement
pour les plages de fréquence f1 à f3. (voir également
paragraphe 5.4.5).
Ecart des valeurs mesurées à 50 Hz
Lors du réglage de la fréquence nominale, une valeur
en Hz apparaît sur l’écran.
100,5
[%]
100,0
99,5
99,0
98,5
98,0
97,5
44 46 48 50 52 54 56 [Hz]

Ecart des valeurs mesurées à 60 Hz

100,5
[%] 100,0
99,5
99,0
98,5
98,0
97,5
54 56 58 60 62 64 66 [Hz]

Réglage v = 50 f = 50 v = 60 f = 60
Fréquence nominale* 50 Hz 50 Hz 60 Hz 60 Hz
Influence sur la mesure aucune 0,5 ... 1 % Hz aucune 0,5 ... 1 % Hz (voir
de la tension (voir tableau 5.2) tableau 5.2)
Enregistreur de Affichage falsifié ** Affichage correc- Affichage falsifié ** Affichage correc-
perturb. t*** t***
Influence sur toutes les aucune aucune aucune aucune
autres fonctions

Tableau 5.2 : Ecart des valeurs de mesure à 50Hz ou 60 Hz

* Le réglage est important pour faire la différence entre sous- et surfréquence


** Le taux d’échantillonnage est adapté variablement à la fréquence actuelle mesurée. Il y a toujours mesure de 16 échantillons par
période.
*** Le taux d’échantillonnage est réglé à demeure sur 50 Hz ou 60 Hz. Il y a toujours mesure de 16 échantillons par 20 ms ou
16,67 ms.

TB MRN3 01.00 F 17
5.3.4 Affichage de la mémoire
d’excitation

Si la tension momentanée redépasse la valeur Remarque importante:


d’excitation après une excitation du relais, par exem- L’entrée RESET ou de blocage externe utilisée comme
ple U<, sans qu’il y aie eu déclenchement, la DPE U< commutateur de séquence de paramètres n’est alors
signale qu’il y eu une excitation en s’allumant briève- plus disponible. Si c’est l’entrée de blocage qui est uti-
ment. Ce clignottement se poursuit jusqu’à ce qu’il y lisée à cette fin, il faut impérativement bloquer les fonc-
aie actionnement de la touche <RESET>. Ce clignot- tions de protection séparément moyennant le logiciel
tement peut être supprimé en plaçant le paramètre sur (voir à ce propos paragraphe 5.7.1).
NOFL.

5.4 Paramètres de protection

5.4.1 Commutateur de séquence de pa-


ramètres

Le commutateur de séquence de paramètres permet


d’activer deux séquences de paramètres. La commuta-
tion de séquence de paramètres peut être obtenue
moyennant le logiciel ou les entrées externes RESET ou
entrée de blocage.

Paramètre Entrée de blo- Entrée RESET uti-


logiciel cage utilisée lisée comme
comme
SET1 Entrée de blocage Entrée RESET
SET2 Entrée de blocage Entrée RESET
BLOC Commutateur de Entrée RESET
séquence param.
RST Entrée de blocage Commutateur de
séquence param.

En cas de réglage de SET1 ou SET2, la séquence de


paramètres est activée par le logiciel. Les bornes
C8/D8 et D8/E8 sont alors disponibles comme en-
trée de remise à zéro externe ou entrée de blocage.

Le réglage de BLOC a pour effet l’exploitation de


l’entrée de blocage (D8, E8) comme commutateur de
séquence de paramètres. Le réglage de RST a pour ef-
fet l’exploitation de l’entrée de remise à zéro externe
(D8, E8) comme commutateur de séquence de para-
mètres. La commutation respective de la séquence de
paramètres 1 sur la séquence de paramètres 2 se fait
alors par l’application d’une tension auxiliare. Lors de
la suppression de cette tension auxiliaire fait rebascu-
ler sur la séquence de paramètres 1.

18 TB MRN3 01.00 F
5.4.2 Paramétrage des fonctions de sur- Recommandations concernant le réglage:
et de sous-tension Pour les temps de déclenchement brefs, p. ex. lors de
la protection de machines ou pour le désaccouplage
Les paramètres réglables sont signalés en accompa- réseau, T devrait être réglé dans la plage de 2 à 5.
gnement par des DPE brillant en deux couleurs. Lors Lors des mesures de précision, p. ex. pour la mesure
du réglage des valeurs de réponse tension U<, U<<, exacte de la fréquence de réseau, le réglage de T
U> und U>> les DPE brillent en vert. Lors du réglage dans la plage de 5 à 10 est recommandé.
des temporisations de déclenchement tU<, tU<<, tU> und
tU>> Les DPE brillent en rouge.
5.4.4 Valeurs de réponse de la surveillan-
ce de fréquence
Valeurs de réponse de la surveillance de tension
La surveillance de fréquence du MRN3 possède trois
Lors du réglage des valeurs de réponse U<, U<<, U> plages de fréquence indépendantes les unes des au-
und U>> les valeurs sont affichées en volts à l’écran. tres. Selon le réglage des valeurs de réponse au des-
Les valeurs de réponse peuvent être réglées à l’aide sus ou au dessous de la fréquence nominale, ces pla-
des touches <+> et <-> et enregistrées à l’aide de ges peuvent être utilisées pour la surveillance de la sur-
<ENTER>. ou de la sous-fréquence.
La surveillance de sous-tension (U< et U<<) et la sur- Les valeurs de réponse peuvent, en fonction de la fré-
veillance de surtension (U> et U>>) peuvent être déac- quence nominale imposée fN, être réglées de 30 Hz à
tivée par réglage des valeurs de réponse individuelles 70 Hz pour fN = 50 Hz et de 40 Hz à 80 Hz pour
sur "EXIT". fN = 60 Hz.

Lors du réglage de f1 - f3 des valeurs en Hz apparais-


Temporisations de déclenchement de la surveillance sent sur l’écran. Une valeur de 49,8 Hz par exemple
de tension est visualisée comme suit:
"4980".
Lors du réglage des temporisations tU<, tU<<, tU> und tU>> La fonction des plages de fréquence individuelles peut
une valeur affichée en secondes apparaît à l’écran. La être déactivée par réglage des valeurs de réponse sur
temporisation de déclenchement peut être réglée à "EXIT". La valeur de réglage “EXIT“ correspond à la
l’aide des touches <+> et <-> dans la plage de 0,04 fréquence nominale réglée fN.
s à 50 s et enregistrées à l’aide de <ENTER>.

Lorsque la temporisation de declenchement est réglée 5.4.5 Temporisations de déclenchement


sur "EXIT" elle devient infiniment longue, de sorte qu’il y pour les plages de fréquence
a seulement avertissement sans déclenchement.
Les temporisations de déclenchement tf1 - tf3 des quatre
plages de fréquence peuvent être réglées indépen-
5.4.3 Nombre des répétitions de mesure damment les unes des autres de tf,min à 50 s. La tempo-
(T) pour les fonctions de fréquence risation de déclenchement minimale tf,min du relais est
indépendante du nombre de répétition de mesure T
Pour éviter un déclenchement erroné de l’appareil lors (périodes) et est de:
de courtes chutes de tension du système ou de tensions
parasites interférées, le MRN3 utilise un compteur de T tf,min
répétitions de mesure. Lorsque la valeur de fréquence 2....49 (T+1)·20 ms
momentanée mesurée dépasse (en cas de surfré- 50....69 (T - 49)·50 ms + 1 s
quence) ou n’atteind pas (en cas de sous-fréquence) la 70....99 (T - 69)·100 ms + 2 s
valeur de réponse réglée, le compteur est incrémenté,
sinon il est décrémenté jusqu’au minimum la valeur zé- Le réglage de la temporisation de déclenchement sur
ro. Ce n’est que lorsque le compteur dépasse la valeur "EXIT", à l’aide de la touche <+> jusqu’à la valeur-
réglée sous T qu‘il y a alarme que l’ordre de déclen- maximale de réglage, bloque le relais de déclenche-
chement est émis après la temporisation de déclen- ment correspondant. La réponse d’une plage de fré-
chement de la plage de fréquence. quence est cependant signalée par la DPE corres-
La plage de réglage pour T se situe entre 2 et 99. pondante sur la plaque frontale. Un relais
d’avertissement évenuellement adjoint est également
activé. Ce réglage est valable en 50 Hz comme en
60 Hz.

TB MRN3 01.00 F 19
5.4.6 Paramétrage de la surveillance de Valeur de réponse pour la surveillance de saut de
saut de vecteur (MRN3-1) vecteur

Pour la surveillance de saut de vecteur, il faut régler Lors du réglage de la valeur de réponse pour la sur-
l’angle de saut de vecteur ∆Θ tout autant que la logi- veillance de saut de vecteur ∆Θ une valeur en degrés
que de déclenchement lors d’un saut de vecteur. d’angle apparaît sur l’écran. La valeur de réponse
Si c’est la logique de déclenchement 1-DE-3 qui est souhaitée peut être réglée dans la plage de 2° à 22°
réglée (“1Ph“ à l’écran), le déclenchement a lieu dès à l’aide des touches <+> et <->. Pendant le réglage,
que l’angle de saut de vecteur mesuré a dépassé la la DPE ∆Θ brille en rouge.
valeur de réglage ∆Θ dans une phase. Ce réglage est
plus sensible que dans la logique 3-DE-3 (“3Ph“ à
l’écran), dans laquelle le déclenchement n’a lieu que 5.4.7 Paramétrage dela vitesse de modifi-
si l’angle de saut de vecteur dépasse de valeur réglée cation de fréquence (MRN3-2)
dans les trois phases.
Nous conseillons de choisir la logique de déclenche- La vitesse de modification de fréquence (paramètre df)
ment monophasée “1Ph“. Si elle devait réagir de ma- peut être réglée dans la plage de 0,2 à 10 Hz/s. Le
nière trop sensible aux perturbations, il vous faudra sé- nombre des répétitions de mesure (paramètre dt) est
lectionner le réglage “3Ph“. réglable dans la plage de 2 à 64 périodes. C’est à
l’aide de ce paramètre qu’est fixé le nombre de mesu-
Le réglage conseillé de l’angle de saut de vecteur ∆Θ res df/dt successives dépassant la valeur réglée doi-
sur un réseau puissant à faible impédance est de 4 à vent être effectuées avant que le déclenchement aie
6°. Ce réglage suffit dans la plupart des cas, car les lieu.
réseaux puissants n’atteignent jamais un saut de vec-
teur de tension dépassant ce réglage. Lors d’une brève Remarque concernant le réglage:
interruption de réseau, cette valeur n’est de loin jamais La différence de puissance après une anomalie de ré-
atteinte. seau entraîne une modification de la fréquence qui
Dans le cas des réseaux de faible puissance avec une peut être calculée approximativement à l’aide de
impédance de réseau très élevée, le réglage de l’équation suivante:
l’angle de saut de vecteur ∆Θ devrait être d’environ df f
10 à 12°, de manière que la mise en et hors circuit = − N ⋅ ∆P
de gros consommateurs ne provoque pas de déclen- dt TA
chement erroné. avec: fN = fréquence nominale en Hz
La fonction de saut de vecteur de l’appareil peut être TA = constante de temps de démarrage de la
contrôlée de la manière suivante: génératrice
∆P = déficit de puissance relatif rapporté
a) Lors du fonctionnement en îlot de la génératrice: à la puissance réelle nominale des
Les additions et suppressions de charge (env. génératrices
20 % de la charge nominale de la génératrice)
doivent causer un déclenchement. Par la suite, Lorsque les constantes de temps de démarrage sont
le déclenchement de l’appareil en fonctionne- connues et pour une différence de puissance donnée,
ment normal en îlot est cependant verrouillé. la vitesse de modification de fréquence peut être éva-
b) Lors du fonctionnement en montage parallèle au luée à l’aide de l’équation formulée plus haut. Un dé-
réseau: ficit de puissance de 20 % par exemple et une cons-
Les modifications de charge consommateur de tante de démarrage de 10 s donnent une vitesse de
quelqu’importance qu’elles soient et les modifi- modification de fréquence de 1 Hz/s.
cations du régulateur de régime de la machine Pour éviter les surfonctions lors des additions et sup-
d’entraînement ne doivent pas entraîner le dé- pressions de charge ou de signaux parasites, il est re-
clenchement. commandé de choisir une valeur de réglage dt d’au
moins 4 périodes.
Dans la mesure du possible, la fonction devrait, après
les tests a) und b), être contrôlée à l’aide d’un vrai cir-
cuit d’interruption brève.

20 TB MRN3 01.00 F
5.4.8 Valeur de seuil de tension pour la 5.5.1 Nombre d’enregistrements de
mesure de la fréquence et du saut perturbations
de vecteur (mesure df/dt sur le
MRN3-2) La durée maximale d’enregistrement est de 16 s à 50
Hz et de 13,33 s à 60 Hz. Il faut d’abord déterminer
Lorsque les tensions système sont très faibles, par combien d’enregistrements doivent au maximum être
exemple à la montée en régime de la génératrice ou conservés. Ce nombre peut être choisi entre (1)* 2,
d’interruption de tension, il ne peut pas y avoir de me- (3)* 4 et (7)* 8 enregistrements. L’emplacement de
sure de fréquence ou de saut de vecteur correcte. Pour mémoire disponible peut être utilisé de la manière sui-
éviter un déclenchement erroné du MRN3 dans ce vante:
cas, il dispose d’une valeur de seuil de tension régla-
ble UB. Si la tension du système est inférieure à cette (1)* 2 enregistrements pour une durée de 8 s (à 50
valeur, il y a blocage de ces fonctions du MRN3. Hz) (de 6,66 s à 60 Hz)
Pendant le réglage de Ub les DPE f und ∆Θ voire df (3)* 4 enregistrements pour une durée de 4 s (à 50
brillent dans le champ de visualisation supérieur. Hz) (de 3,33 s à 60 Hz)
(7)* 8 enregistrements pour une durée de 2 s (à 50
Hz) (de 1,66 s à 60 Hz)
5.4.9 Réglage de l’adresse d’esclave
* est surimprimé lors du signal de bascule suivant.
L’adresse d’esclave peut être réglée à l’aide des tou-
ches <+> et <-> dans la plage de 1 à 32. Pendant Important!
ce réglage, la DPE RS brille dans le champ de visuali- Lors de la mise en œuvre de l’enregistreur de perturba-
sation supérieur. tions, la fréquence devrait être réglée sur f = 50 Hz
ou f = 60 Hz (voir paragraphe 5.3.3).

5.4.10 Réglage du taux de bauds


(uniquement protocole Modbus) 5.5.2 Réglage de la réaction de bascule

Lors du transfert de données moyennant protocole Le choix est possible entre quatres réactions de bas-
Modbus, différentes vitesses de transfert (taux de cule différentes.
bauds) peuvent être réglés. Le réglage peut être modi- P_UP (PickUP) La mémorisation commence si une
fié à l’aide des touches <+> et <-> et enregistrée avec excitation générale est détectée
<ENTER>. TRIP La mémorisation commence si un dé-
clenchement général est détecté
A_Pl (After PIckup) La mémorisation commence si le
5.4.11 Réglage de parité dernier seuil d’excitation n’est pas at-
(uniquement protocole Modbus) teint (décelé. ex. par la protection
contre les défauts de commutateurs)
Lors du transfert de données moyennant protocole TEST La mémorisation est activee en ac-
Modbus, différentes vitesses de transfert (taux de tion-
bauds) peuvent être réglés. Le réglage peut être modi- nant simultanément les touches <+>
fié à l’aide des touches <+> et <-> et enregistrée avec et <-> (immédiatement lors de
<ENTER>. l’appui). La mention „TEST“ est visua-
lisée à l’écran pendant la durée de
l’enregistrement.
5.5 Réglage de l’enregistreur de
perturbations
5.5.3 Période avant basculement (Tav)
Le MRN3 dispose d’un enregistreur de perturbations
(voir paragraphe 3.1.5) dont les paramètres peuvent Tav permet de déterminer quelle période précédant la
être réglés. réaction de bascule doit être mémorisée avec celle-ci.
Elle peut être réglée entre 0,05 s et la durée maximale
d’enregistrement (2, 4 ou 8 s). Ces valeurs peuvent
être modifiées à l’aide des touches <+> et <-> et en-
regitrées en actionnant <ENTER>.

TB MRN3 01.00 F 21
5.6 Réglage de l’horloge

Lors du réglage de la date et de l’heure, la DPE „"“ Fonction Description Ecran DPE
brille. Le réglage se fait suivant le schéma ci-après: U< Plage de sous-tension 1 BLOC rot
U<< Plage de sous-tension 2 BLOC rot
Date: année Y=00 U> Plage de surtension 1 NO_B rot
mois M=00 U>> Plage de surtension 2 NO_B rot
jour D=00 f1 Plage de fréquence 1 BLOC rot
f2 Plage de fréquence 2 BLOC rot
Heure: heures h=00 f3 Plage de fréquence 3 NO_B rot
minutes m=00 ∆Θ Saut de vecteur BLOC rot
secondes s=00
df/dt modification fréquence BLOC rot

Lors de la mise en circuit de la tension d’alimentation, Tableau 5.3 : fonction de blocage pour deux séquences de
l’horloge démarre avec cette date et cette heure. paramètres
L’heure est protégée contre les coupures de tension de
courte durée (min. 6 minutes). Attribution des relais de sortie
Le MNR3 dispose de cinq relais de sortie. Le cin-
Remarque: quième de ceux-ci est prévu définitivement comme re-
La fenêtre pour le paramétrage de l’horloge se trouve lais d’alarme pour l’autosurveillance et fonctionne se-
derrière l’affichage des valeurs de mesure. Laccès à la lon le principe du courant de repos. Les relais 1 à 4
fenêtre de paramétrage peut se faire moyennant la sont des relais à courant de travail et peuvent être li-
touche <SELECT/RESET>. brement attribués aux fonctions de tension tant comme
relais d’alarme que comme relais de déclenchement.
Leur attribution peut se faire soit moyennant les touches
5.7 Fonctions complémentaires sur la plaque frontale ou moyennant le port série
RS485. L’attribution des relais de sortie se fait de ma-
5.7.1 Méthode de réglage pour le blocage nière analogue au réglage des paramètres.
des fonctions de protection Le mode d’attribution ne peut être obtenu que moyen-
nant le mode de blocage. Le mode d’attribution est
Le MRN3 possède une fonction de blocage librement activé avec le dernier actionnement de la touche
paramétrable. Les fonctions sélectionnées par <SELECT/RESET> (voir plus haut.
l’utilisateur sont bloquées par application de la tension
d’alimentation à D8/E8. Le Paramétrage se fait de la L’attribution des relais doit se faire de la manière sui-
manière suivante: vante:
• Après actionnement simultané des touches <ENTER> Les DPE U<, U<<, U> et U>>, f1, f2, f3 brillent en
et <TRIP>, le texte “BLOC“ (il y a blocage de la vert si les relais de sortie sont attribués comme relais
fonction correspondante) ou “NO_B“ (il n’y a pas d’alarme. Si les relais de sortie sont attribués comme
blocage de la fonction correspondante ) apparaît à relais de déclenchement, les DPE tU<, tU<<, tU>, tU>>, tf1,
l’écran. La DPE de la première fonction de protec- tf2, tf3, df/dt et ∆Θ brillent en rouge.
tion U< brille en rouge. Définition:
• La valeur d’écran peut être modifiée par actionne- Les relais d’alarme sont activés immédiatement en cas
ment des touches <+><->. d’excitation.
• L’actionnement de la touche <ENTER> suivi de Les relais de déclenchement sont activés après écou-
l’unique introduction de mot de passe provoque lement de la temporisation de déclenchement.
l’enregistrement de la valeur modifiée.
• Chaque autre fonction de protection suivante est Après la sélection du mode d’attribution, c’est la DPE
appelée par en actionnant successivement la touche U< qui s’allume d’abord. Jusqu’à quatre relais de sor-
<SELECT/RESET>. tie peuvent être attribués à la plage de sous-tension
• Ceci fait, le menu peut être abandonné à l’aide U<. Simultanément, les relais d’alarme sélectionnés
d’un nouvel actionnement de la touche pour la plage de sous-tension sont affichés sur l’écran.
<SELECT/RESET>. L’affichage „1_ _ _ _“ signifie que le relais de sortie 1
est attribué à cette plage de sous-tension. Si l’écran af-
fiche „_ _ _ _“, c’est qu’aucun relais d’alarme n’a été
attribué à cette plage. L’attribution des relais de sortie
1 à 4 peut être modifiée par appui des touches <+>
et <->. L’attribution sélectionnée peut alors être enregis-

22 TB MRN3 01.00 F
trée avec la touche <ENTER> suivie de l’introduction Remarque:
du mot de passe. L’appui sur la touche • La fiche de codage J2 décrit danse la description
<SELECT/RESET> allume la DPE tU<. Les relais de sor- générale „Relais multifonctions numériques MR“ n’a
tie peuvent maintenant être à ttribués comme relais de aucune fonction dans le cas du MRN3. Sur les ap-
d´clenchement à cette plage de tension. La sélection pareils ne disposant pas du mode d’attribution, cette
des relais 1 à 4 se fait comme décrit plus haut. fiche de codage est utilisée pour le paramétrage
L’actionnement répété de la touche <SELECT/RESET> des relais de signalisation (attraction en cas
et l’attribution des relais permet d’appliquer toutes les d’excitation ou de déclenchement).
plages aux relais. Il peut être mis fin à tout moment au A la fin de cette description est joint un formulaire
mode d’attribution par enfoncement prolongé (env. 3 dans le quel les réglages spécifiques du client peuvent
s) de la touche <SELECT/RESET>. être inscrits.
Il peut être expédié par télécopieur, être utilisé pour
l’archivage et utilisé comme base de discussion pour
faciliter la compréhension.

Fonctions des relais Relais de sortie Affichage DPE


1 2 3 4 écran accom-
pagn.
U< alarme X _2__ U<; verte
tU< déclenchem. X 1___ tU< rouge
U<< alarme X _2__ U<< verte
tU<< déclenchem. X 1___ tU<< rouge
U> alarme X _2__ U> verte
tU> déclenchem. X 1___ tU> rouge
U>> alarme X _2__ U>> verte
tU>> déclenchem. X 1___ tU>> rouge
f1 alarme X __3_ f1 verte
tf1 déclenchem. X 1___ tf1 rouge
f2 alarme X __3_ f2 verte
tf2 déclenchem. X 1___ tf2 rouge
f3 alarme X __3_ f3 verte
tf3 déclenchem. X 1___ tf3 rouge
∆Θ déclenchem. X ___4 ∆Θ rouge
df/dt déclenchem. X ___4 df/dt rouge

Tableau 5.4: Exemple d’attribution des relais de sortie (réglage usine)

TB MRN3 01.00 F 23
5.8 Visualisation des valeurs de mesure
et erreurs

5.8.1 Visualisation des valeurs de mesure

En fonctionnement normal, les valeurs de mesure sui- Mesure mini/maxi du gradient de fréquence
vantes peuvent être visualisées: Ce qui vient d’être décrit ci-dessus est valable de la
même manière pour l’enregistrement des valeurs mini-
• Tensions (DPE L1, L2, L3 en vert) /maxi de la mesure df/dt. Chaque valeur intantannée
• en montage en étoile, toutes les phases contre le fil de df/dt étant enregistrée, des valeurs plus élevées
neutre peuvent apparaître qui ne provoquent pas de déclen-
• en montage en triangle, toutes les phases les unes chement.
contre les autres Ceci peut avoir lieu par exemple lors de commutations
• Fréquence (DPE f en vert L1, L2 ou L3 en vert) au cours desquelles des valeurs positives et négatives
• Saut de vecteur dans les trois phases (DPE ∆Θ en de df/dt apparaîssent qui, vu la méthode de mesure
vert + L1, L2, ou L3 en vert) (MRN3-1) particulière, ne provoquent pas le déclenchement.
• Modification de fréquence df/dt (DPE df en vert)
(MRN3-2) Mesure mini/maxi du saut de vecteur
La description ci-dessus est également valable pour
Valeurs mini et maxi avant la dernière remis à zéro l’enregistrement des valeurs min/maxi de la mesure du
• Fréquence (DPE f + min ou f + max) saut de vecteur. Chaque valeur ∆Θ instantannée étant
• Saut de vecteur (DPE ∆Θ + min ou ∆Θ + max) enregistrée, des valeurs élevées peuvent également
• Modification fréquence (DPE df + min ou df + max) apparaître ici, qui ne provoquent cependant pas de
déclenchement.

5.8.2 Valeurs mini/maxi Les mesures mini/maxi sont très utiles pour l’évaluation
à long terme de la qualité du réseau.
Le MRN3 présente respectivement une mémoire à mi-
nimum/maximum pour les valeurs de mesure de la En ce qui concerne la conduite:
fréquence et du saut de vecteur voire du gradient de A chaque remise à zéro (voir paragraphe 5.4) les
fréquence. Cette mémoire à minimum/maximun sert mémoires à minimum/maximum sont effacées. A partir
surtout à juger de la qualité du réseau. de ce moment, l’enregistrement mini/maxi fonctionne
La plus grande et la plus petite valeur sont mesurées sans limitation de temps jusqu’à la remise à zéro sui-
respectivement à chaque période et enregistrées jus- vante.
qu’à la remise à zéro suivante. Les valeurs de mesure des mémoires à mini-
mum/maximum peuvent être appelées par actionne-
Mesure mini/maxi de la fréquence: ment répété de la touche <SELECT/RESET>. Ceci
Le MRN3 détermine la fréquence instantanée de s’accompagne de la mise en oeuvre des DPE corres-
chaque période de la tension de réseau. Ces valeurs pondantes; c’est ainsi par exemple que les DPE „f“ et
de mesure sont inscrites dans les mémoires à mini- „min“ brillent lors de l’affichage du minimum de la fré-
mum/maximum. Les nouveaux minima ou maxima y quence.
surimpriment les valeurs anciennes. Suivant le réglage
de dt et de la temporisation de déclenchement, il peut
se faire que les valeurs mini/maxi enregistrées se si-
tuent bien au dessus des seuils de déclenchement sans
qu’il y aie eu pour autant de déclenchement. Ceci
trouve son explication dans l’enregistrement de la va-
leur instantanée.

24 TB MRN3 01.00 F
5.8.3 Unité des valeurs de mesure # Les valeurs de mesure normales sont sélectionnées
affichée sur l’écran en actionnant <SELECT/RESET>.
# La dernière séquence de valeurs d’erreur est en-
L’affichage sur l’écran peut se faire au choix sous suite af-fichée par appui de la touche <->. Une
forme de multiple de la tension nominale „SEK“ ou de répétition de l’appui sur <-> entraîne l’apparition
tension nominale primaire. Les unités de l’afichage de l’avant-dernière séquence de valeurs d’erreur.
changent en conséquence: Sur l’écran il y a FLT1, FLT2, FLT3, ... pour
l’affichage de la séquence de valeurs d’erreur
Affichage Plage Unité (FLT1 étant la séquence de données la plus ré-
comme cente). Simultanément, il y est visualisé quelle sé-
Tension 000V – 999V V quence de valeurs d’erreur a joué un rôle dans cet
secondaire événement.
Tension .00V – 999V V # <SELECT/RESET> permet d’appeler les valeurs de
primaire 1k00 - 9k99 kV mesure d’erreur individuellement.
10k0 - 99k0 kV # La touche <+> permet de rebasculer sur une sé-
100k – 999k kV quence de valeurs d’erreurs plus récente. L’ordre
1M00 – 3M00 MV d’affichage est toujours FLT5, FLT4,
# Lors d’un affichage de mémoire d’erreurs (FLT1
Tableau 5.5: Unités de l’affichage etc.) les DPE clignotent en fonction des informa-
tions de déclenchement enregistrées, c’est-à-dire
5.8.4 Affichage des données d’erreurs que les DPE allumées en permanence se mettent à
clignoter pour indiquer qu’il s’agit d’un état
Tous les événements perturbants détectés par le relais d’erreur précédent. Les DPE qui clignotaient lors
sont signalés optiquement sur la plaque frontale. A cet du déclenchement (la plage était excitée) ne
effet, le MRN3 possède quatre DPE (L1, L2, L3,f) et les s’allument plus que brièvement.
DPE de fonctions (U<, U<<, U>, U>>, f1, f2, f2, ∆Θ # Si l’appareil se trouve topujours à l’état de dé-
et df/dt). Il n’y a pas seulement émission de signaux clenchement et n’a pas encore été remis à zéro
d’erreurs mais aussi signalisation des fonctions de pro- (TRIP sur l’écran), l’affichage de valeurs de mesure
tection sollicitées. S’il y a par exemple apparition n’est pas possible.
d’une surtension, les DPE de plage clignottent. La DPE # L’effacement de la mémoire des erreurs s’obtient
U< s’allume également. Après écoulement de la pé- en actionnant la combinaison de touches
riode de déclenchement, le clignottement des DPE de- <SELECT/RESET> et <-> pendant environ 3 s.
vient un éclairement continu. L’écran affiche alors „wait“.

Valeurs d’erreurs enregistrées:


5.9 Mémoire d’erreurs
Mesure Valeur affichée DPE accompa-
En cas d’excitation ou de déclenchement de gnatrice
l’appareil, les valeurs d’erreurs et temps sont enregis- Tension L1 L2 L3 L1/L2 L1; L2; L3
trés protégés contre les coupures de tension. Le MRN3 L2/L3 L3/L1
dispose d’une mémoire de valeurs d’erreurs pour jus- Fréquence f f min f max f; min; max
qu’à cinq cas d’erreurs. Lors des déclenchements sui- Modifications df df min df max df; min; max
vents, il y a surimpression de la séquence de données de fréquence
respectivement la plus ancienne. Saut de vecteur ∆Θ, ∆Θmin ∆Θ; min; max
∆Θmax
Outre les valeurs de déclenchement, les états de DPE Dateur
sont également enregistrés à titre d’indication d’erreur. Date: Y = 99 "
L’affichage des valeurs d’erreurs a lieu si les touches M = 03 "
<-> et <+> sont actionnees dans l’affichage de va- D = 10 "
leurs de mesure normal. "
h = 17
"
m = 21 "
s = 14 "

TB MRN3 01.00 F 25
5.9.1 Remise à zéro

Les trois possibilités suivantes sont disponibles pour


remettre l’affichage de l’appareil et les relais de sortie
à zéro en position = EN du cavalier J3.

Remise à zéro manuelle


• Par appui prolongé de la touche <SELECT/RESET>
(env. 3 secondes)

Remise à zéro électrique


• Par application de la tension auxiliaire à C8/D8

Remise à zéro logicielle


• La remise à zéro logicielle a le même effet que la
touche <SELECT/RESET> (à cet effet, voir également
le rapport de communication du port RS 485 ).

La remise à zéro de l’affichage (Reset) n’est possible


que s’il n’y a pas d’excitation (Au cas contraire,
l’écran contine d’afficher "TRIP").
La remise à zéro de l’affichage n’affecte pas les pa-
ramètres.

5.9.2 Effacement de la mémoire d’erreurs

L’effacement de la mémoire d’erreurs se fait par ac-


tionnement de la combinaison de touches
<SELECT/RESET> et <-> pendant environ 3 s. L’écran
affiche alors „wait“.

26 TB MRN3 01.00 F
6 Maintenance et mise en 6.2 Test des relais de sortie et DPE
service
Remarque!
Si le déclenchement de l’interrupteur de puissance
Les consignes de tests ci-après sont destinées à tester
pendant le test n’est pas souhaité, interrompre la liai-
les fonctions de l’appareil et à sa mise en service.
son entre relais de déclenchement et interrupteur de
Pour éviter une destruction de l’appareil et garantir son
puissance.
fonctionnement correct, il faut tenir compte des points
suivants:
L’actionnement de la touche <TRIP> provoque
• La tension auxiliaire nominale de l’appareil doit être
l’apparition sur l’écran de la première partie du numé-
identique à la tension auxiliaire réelle à pied
ro de version du logiciel sur l’écran (p. ex. „D08-“). la
d’oeuvre.
répétition de cet actionnement fait apparaître la
• Les fréquence et tension nominales de l’appareil
deuxième partie (p. ex. „4.01“). Ce numéro de logi-
doivent être identiques aux valeurs réelles de la sta-
ciel doit être impérativement mentionné dans tout cour-
tion.
rier que vous nous adressez. Un nouvel actionnement
• Les transformateurs de tension doivent être raccordés
de la touche <TRIP> provoque la demande du mot de
correctement.
passe la mention „PSW?“ apparaît sur l’écran. Une
• Tous les circuits de pilotage et de mesure doivent
fois le mot de passe introduit, il y affichage du mes-
être connectés correctement.
sage „TRI?“. Un nouvel actionnement de la touche
<TRIP> libère le déclenchement du test. Tous les relais
6.1 Raccordement de la tension
de sortie et DPE sont maintenant activés l’un après
auxiliaire l’autre avec une temporisation de 3 s, le relais
d’autosurveillance retombant à cette occasion. Ceci
A respecter impérativement!
fait, les relais de sortie peuvent être ramenés dans leur
Avant tout raccordement de l’appareil à la tension
position initiale par actionnement de la touche
auxiliaire, il faut s’assurer que celle-ci est identique à
<SELECT/RESET>.
la tension auxiliaire de l’appareil mentionnée sur la
plaque signalétique .
6.3 Contrôle des valeurs de réglage
Après l’application de la tension auxiliaire, la mention
„|SEG“ apparaît sur l’écran. Simultanément le relais at-
L’actionnement de la touche <SELECT/RESET> dé-
tire „auto-surveillance“ (Les contacts D7 et E7 sont fer-
clenche l’affichage des valeurs de réglage actuelles
més).
sur l’écran. Ces valeurs de réglage peuvent être modi-
Lors de la connexion de la tension auxiliaire il peut,
fiées à l’aide des touches <+><-> et <ENTER> (voir
dans certaines circonstances, y avoir déclenchement
également à ce propos le paragraphe 4.3 de la des-
de sous-tension (Message TRIP sur l’écran et les DPE
cription du „Relais multifonction numérique MR“).
L1, L2, L3 et U< brillent en rouge).
Dans ce cas, procéder de la manière suivante:
Selon les conditions réelles du réseau, les entrées de
• Commencer pas actionner la touche <ENTER> pour
tension de l’appareil peuvent être connectées en mon-
parvenir dans le menu de paramétrage. Maintenant
tage en étoile ou en triangle. Selon si c’est l’un ou
il faut régler les paramètres U< et U<< sur "EXIT",
l’autre, il y a application d’une tension de conducteur
pour bloquer les fonctions de sous-tension. Ceci fait,
extérieur ou d’une tension de phases.
actionner la touche <SELECT/RESET> pendant envi-
ron 3 s pour remettre les DEP et l’affichage de
La connexion des transformateurs d’entrée doit être re-
l’écran à zéro.
glée comme paramètre:
• L’application de la tension de mesure triphasée et
l‘actionnement de la touche <SELECT/RESET> per- Montage en étoile Y : Les tensions de phases sont
mettent également la remise à zéro des DPE et de mesurées et évaluées
l’affichage sur l’écran.
Montage en triangle ∆: Les tensions de conducteur
• Bloquer les fonctions de sous-tension U< et U<< par externe sont mesurées et
un paramétrage correspondant (voir paragraphe évaluées.
5.7.1). Les fonctions de sous-tension sont verrouillées
par application de la tension auxiliaire aux entrées
de blocage externes (E8/D8). Ceci fait, l’action-
nement de la touche <SELECT/RESET> pendent en-
viron 3 s a pour effet la remise à zéro des DPE et de
l’affichage de l’écran.

TB MRN3 01.00 F 27
6.4 Test secondaire

6.4.1 Appareils nésessités

• Volt- et fréquencemètre classe 1 ou mieux


• Source de tension auxiliaire compatible avec la ten-
sion auxiliaire nominale de l’appareil
• Source de tension alternative triphasée à fréquence
ré- glable (tension: réglable de 0 à 2 x UN; fré-
quence: réglable de 40 à 70 Hz)
• Horloge pour la mesure du temps de déclenchement
(précision ±10 ms)
• Appareil de commutation
• Conduites de mesure

6.5 Montage de test

Le branchement à une source de tension triphasée à


fréquence réglable est nécessaire au test du relais
MRN3. La figure 6.1 montre un exemple simple de
montage de test triphasé dans lequel les tensions sont
connectées au relais en motage étoile.

Alimentation Remise à zéro Entrée de


externe blocage

L+/L L-/N L+/L L-/N L+/L


C9 E9 D9 C8 D8 E8

2 MRN3
A3
L1 ~
1 6 U1E =
f A4

~ L2
A5
Alimentation
~ U2E +
~ A6
A7
L3 D1
3 C1
V U3E Relais 1
A8 E1
N
D2
C2
E2
D3
+ Relais 2
Horloge C3
Start
- 4 E3
D4
C4
Avertissement/ E4
- affichage D5
Stop Relais 3
C5
E5
D6
Relais 4 C6
E6
1. Source de tension réglable D7
avec réglage de fréquence Port série Autosurveillance C7
5 N N E7
2. Appareil de commutation G G
3. Voltmètre P P
4. Horloge
5. Relais à tester
6. Fréquencemètre

Fig. 6.1: Montage de test triphasé

Pour le contrôle de la fonction de saut de vecteur, un Pour pouvoir contrôler la fonction df/dt une disposition
montage de test est nécessaire, qui soit capable de de test est nécessaire, qui soit capable de produire
produire les sauts de phase (sauts de vecteur) pour si- une vitesse de modification de fréquence constante.
muler des anomalies de réseau (voir paragraphe
6.5.6).

28 TB MRN3 01.00 F
6.5.1 Contrôle des circuits d’entrée et
vérification des valeurs de mesure

Tout d’abord, la tension de mesure triphasée équiva- Pour contrôler les valeurs de réponse et de retombée il
lent à la tension nominale est connectée aux bornes faut augmenter (diminuer) la tension de contrôle jus-
A3-A8. Ceci fait, les valeurs actuelles de mesure de la qu’à ce que le relais soit excité.
tension, de la fréquence et du saut de vecteur peuvent Ceci est signalé par l’allumage des DPE U> (U<). Si-
être relevées par actionnement de la touche multanément le relais d’alarme attire (contacts D4/E4).
<SELECT/RESET>.
Les tensions de mesure affichées (affichage en volts) Si on compare le valeurs affichées sur l’écran avec cel-
dépendent du montage de connexion des transforma- les affichées par le voltmètre, la différence de tension
teurs de ten- sion d’entrée et du rapport de transforma- ne doit pas dépasser 1 %.
tion réglé: Les valeurs de retombée se déterminent en augmentant
• si un montage en étoile des transformateurs d’entrée (diminuant) lentement la tension de contrôle jusqu’à ce
a été choisi les différentes tensions de phases sont que le relais de sortie U< (U>) retombe.
signalées par l’allumage des DPE L1, L2 ou L3 La valeur de retombée pour la surtension doit être su-
• si un montage en triangle des transformateurs périeure à 0,97 . Pour la sous-tension, elle doit être in-
d’entrée a été choisi, les différentes tensions de férieure à 1,03.
conducteur extérieur sont signalées par l’allumage
des DPE L1+L2, L2+L3 ou L1+L3
La fréquence mesurée est visualisée, les DPE étant al- 6.5.3 Contrôle de la temporisation de
lumées, de la manière suivante sur l’écran: déclen chement en cas de sur-/sous-
„5001“ correspond à 50,01 Hz. fréquence
L’angle de saut de vecteur est visualisé par l’allumage
des DPE ∆Θ (affichage en °) plus L1, L2 ou L3. Pour contrôler la temporisation de déclenchement, il
La vitesse de modification de fréquence est visualisée faut relier une horloge au contact du relais de déclen-
avec allumage de la DPE df (affichage en Hz/s) sur chement. L’horloge est démarrée simultanément avec
l’écran. Exemple: 3.1 correspond à 3,1 Hz/s. l’application de de la tension nominale et stoppée lors
Le tension de mesure ne devrait être modifiée que du déclenchement du relais.
dans la plage de la tension nominale (Régler des va- Le temps de déclenchement mesuré avec l’horloge ne
leurs de tension qui ne conduisent pas à un déclen- devrait pas différer de plus de 3%, ou devrait être infé-
chement de sur- ou de sous-tension !). rieure 20 ms (pour les temporisations de déclenche-
Si on compare le valeurs affichées sur l’écran avec cel- ment courtes) de la temporisation de déclenchement
les affichées par l’appareil, la différence de tension ne réglée .
doit pas dépasser 1 %. La fréquence ne doit pas diffé-
rer de plus de 0,01 Hz .
Lors de l’utilisation d’un appareil de mesure à valeur 6.5.4 Contrôle des valeurs de réponse et
effective, il peut y avoir des différences plus grandes si de retombée en cas de sur-/sous-
la tension alimentée est à haut taux d’ondes harmoni- fréquence
ques. Le MRN1 ayant un filtre DFFT qui filtre particuliè-
rement les ondes harmoniques, l’appareil n’évalue que Remarque!
les oscillations de base. Un appareil de mesure for- Pendant le test de fréquence, il peut se produire un
mant la valeur effective, quant à lui, mesure également déclenchement de saut de vecteur ou df/dt . Pour as-
les ondes harmoniques. surer le déroulement du test sans perturbation, il faut
donc verrouiller les fonctions de saut de vecteur voire
df/dt de l’appareil dès le début du test.
6.5.2 Contrôle des valeurs de réponse et Lors du test de fréquence chacune des trois plages de
de retombée en cas de sur-/sous- fréquence devraient être examinées séparément.C’est
tension la raison pour laquelle les plages de fréquence restan-
tes de l’appareil doivent être bloquées par réglage
Remarque! des valeurs de réponse de fréquence f1 - f3 sur "EXIT" .
Lors de la mise en/hors circuit de la tension de me- Pour contrôler les valeurs de réponse et de retombée il
sure, il peut se produire un déclenchement de saut de faut augmenter (diminuer) la tension de contrôle jus-
vecteur ou df/dt. Pour assurer le déroulement du test qu’à ce que le relais soit excité, ce qui est signalé par
sans perturbation, il faut donc bloquer les fonctions de l’allumage des DPE f1 - f3.
saut de vecteur voire df/dt de l’appareil dès le début
du test.

TB MRN3 01.00 F 29
Si on compare le valeurs affichées sur l’écran avec cel- Le saut de vecteur de tension peut être simulé à l’aide
les affichées par le fréquencemètre, la fréquence ne d’un montage RC. L’ouverture ou la fermeture de
doit pas différer de plus de 0,01 Hz. l’interrupteur S1 provoque un saut de vecteur en fonc-
Les valeurs de retombée se déterminent en augmentant tion de la valeur de résistance réglée. L’angle de saut
(diminuant) lentement la fréquence de contrôle jusqu’à de vecteur ne dépend pas de la tension de mesure
ce que le relais de sortie retombe. réglée. Si R0, R et C sont connus, il peut être déterminé
Le rapport de retombée pour la surfréquence doit être de la manière suivante:
supérieur à 0,99 . Pour la sous-fréquence, il doit être
inférieur à 1,01. ∆Θ = arctg 1 − arctg 1
R0 ⋅ω⋅C R0 +R ⋅ω⋅C ( )
6.5.5 Contrôle de la temporisation de Exemple: R0 = 1 Ohm, R = 363 Ohm, C = 3 µF
déclenchement en cas de sur-/sous-
fréquence il en résulte: ∆Θ≅ 19°

Ce test peut être effectué de la même manière que le Normalement la résistance interne de la source de
test décrit au paragraphe 6.5.3. tension R0 est une quantité négligeable. On pourra
donc, dans la pratique, calculer à l’aide de la formule
simplifiée suivante:
6.5.6 Contrôle de la fonction de saut de
vecteur 1
∆Θ = 90° - arctg
R⋅ω⋅C
Remarque!
Pour assurer le déroulement sans perturbation du test, Remarque!
les fonctions de tension de l’appareil doivent être blo- Dans la structure de test avec saut de vecteur mono-
quées. Un déclenchement de saut de vecteur peut être phasé montrée plus haut, l’angle de phase ∆Θ qui en
simulé à l’aide d’une disposition de test particulière résulte n’a qu’environ la moitié de la grandeur de celui
produisant un saut devecteur de tension entre les diffé- résultant du saut de vecteur triphasé. Pour que le dé-
rentes phases. Si une telle disposition n’est pas dispo- clenchement soit possible avec la structure de test
nible, un montage de test simplifié tel que le montre la monophasée, il faut que le déclenchement de saut de
figure 6.2 pourra faire office d’alternative avec une vecteur soit réglé sur“1Ph“ .
précision suffisante.
Alimentation Remise à zéro Entrée de
externe blocage

L+/L L-/N L+/L L-/N L+/L


C9 E9 D9 C8 D8 E8
S1
R0 2 MRN3
A3
L1 ~
R U1E =
C A4

~ L2
A5
Alimentation
~ 1
U2E
~ A6
A7
L3 D1
3 Relais 1
V U3E C1
A8
N E1
D2
C2
E2
D3
Relais 2 C3
E3
D4
C4
E4
Avertissement/ D5
affichage
Relais 3 C5
E5
D6
Relais 4 C6
E6
D7
1. Source de tension réglable C7
Port série Autosurveillance
avec réglage de fréquence E7
4 N N
2. Appareil de commutation G G
3. Voltmètre P P
4. Relais à tester

Fig. 6.2: Montage de test pour le contrôle de la fonction de saut de vecteur

30 TB MRN3 01.00 F
6.5.7 Contrôle de l’entrée de blocage ex- 6.7 Maintenance
terne et de l’entrée de remise à zéro

L’entrée de blocage externe bloque les fonctions de


Normalement, les relais sont testés sur place à des in-
protection paramétrées par l’utilisateur.
tervalles de maintenance réguliers. Ces intervalles
peuvent varier d’utilisateur à utilisateur et dépendent
Au début du test, une tension auxiliaire est appliquée
entre autres du type de relais, du genre d’utilisation,
aux bornes D8/E8 de l’appareil. Ceci fait, une ten-
de la sécurité de fonctionnement (importance) de
sion de contrôle doit être appliquée, qui normalement
l’objet de la protection, de l’expérience faite par
aurait pour effet de provoquer le déclenchement de
l’utilisateur au cours des années précédentes etc.
l’une des fonctions à tester. Il ne doit y avoir ni alarme
ni déclenchement.
L’expérience montre que les relais électromécaniques
et statistiques demandent un test chaque année. Les re-
Ceci fait, la tension auxiliaire doit être retirée de
lais MR pour leur part se satisfont d’intervalles de
l’entrée de blocage. Par réapplication de la tension
maintenance nettement plus longs car:
de contrôle de même force, le relais est amené à dé-
• les relais MR contiennent de nombreuses fonctions
clencher; le message „TRIP“ apparaît sur l’écran.
d’autotest, de sorte que les anomalies dans le relais
Après quoi les tensions de contrôle doivent être enle-
sont décelées et visualisées. L’important à ce propos
vées. Par suite de l’application de la tension auxiliaire
est que le relais interne d’autosurveillance soit relié à
à l’entrée de remise à zéro (C8/D8) la visualisation
un panneau central d’affichage d’alarme,
par DPE s’éteint et l’écran est remis à zéro.
• les fonctions de mesure combinées des relais MR
permettent la surveillance pendant le fonctionnement,
• le fonction de test de déclenchement (TRIP-Test) per-
6.6 Test primaire
met de tester le relais de sortie.
En règle générale, un test primaire (test de véracité)
C’est la raison pour laquelle un intervalle de mainte-
peut être exécuté avec inclusion des transformateurs de
nance de deux ans est largement suffisant. Lors du test
la même manière que le test secondaire. Les frais et la
de maintenance, toutes les fonctions de relais, valeurs
charge de l’installation pouvant dans certains cas être
de réglage et de déclenchement comprises ainsi que
très élevés, de tels tests ne seront effectués
les temporisations de déclenchement devraient être
qu’exceptionellement et seulement lorsque cela est ab-
contrôlées.
solument indispensable ( pour des dispositifs de protec-
tion très importants). Vu les affichages d’erreur et de
valeurs mesurées très performants, de nombreuses
fonctions de l’appareil peuvent également être contrô-
lées pendant le fonctionnement normal de l’installation.
C’est ainsi par exemple que les tensions et fréquences
affichées sur l’écran peuvent être comparées avec les
valeurs affichées par les appareils de mesure de
l’installation de commutation.

TB MRN3 01.00 F 31
7 Caractéristiques techniques

7.1 Entrée de mesure

Données nominales: tension nominale UN 100 V, 230 V, 400 V


fréquence nominale fN 40 - 70 Hz

Puissance absorbée
dans le chemin de tension: < 1 VA par phase à UN

Capacité de charge thermique


du chemin de tension: permanente 2 x UN

Blocage des mesures de fréquence


et de saut de vecteur en sous-tension: réglable (5 % - 100 % UN)

7.2 Données communes

Rapport de retombée: U>/U>>: >97 % U</U<<: < 103 %


f>: > 99,98 % f<: < 100,02 %
Durée de retombée 60 ms
Erreur de temporisation selon
indice de classification E: ± 10 ms
temps de réponse mini 40 ms
Interruption admissible de la
tension auxiliaire sans influence
sur la fonction d’appareil: 50 ms

Einfluences sur la mesure de tension:


tension auxiliaire: dans la plage 0,8 < f/UH / UHN < 1,2 pas d’influence supplém.
mesurables
dans la plage 0,8 < f/fN < 1,4 (für fN = 50 Hz) < 0,15 % / Hz
Ondes harmoniques: jusqu’à bis 20 % de la 3e harmonique < 0,1 % / % de la 3e
harmonique
jusqu’à 20 % de la 5e harmonique < 0,05 % / % de la 5e
harmonique

Einfluence sur la mesure de fréquence:


tension auxiliaire: dans la plage 0,8 < UH / UHN < 1,2 pas d’influence supplém.
mesurable
Fréquence: pas d’influence
Einfluence sur les temporisations: pas d’influence supplémentaire mesurable

Approbation GL: 98776-96HH


Approbation du Bureau Veritas: 2650 6807 A00 H

32 TB MRN3 01.00 F
7.3 Plages de réglage et échelonnement

Fonction Para- Plage de réglage Echelonnement Tolér. de réponse


mètre
Rapport de trans- Uprim/Usec (SEK) 1,01 ... 6500 0,01; 0,02; 0,05; 0,1;
formation 0,2; 0,5; 1,0; 2,0; 5,0;
10; 20; 50
Fréqu. nominale fN f = 50 Hz / f = 60 Hz
Gr. de comm. ∆/Y ∆ = DELT / Y = Y
DPE clignottent FLSH/NOFL
après excitation
U</<< U</<< UN = 100 V:
2...200 V (EXIT) 1V ± 1 % de la valeur ré-
UN = 230 V: glée ou < 0,3 % UN
2...460 V (EXIT) 1V
UN = 400 V:
4...800 V (EXIT) 2V
tU< 0.04...50 s (EXIT) 0,01; 0,02; 0,05; 0,1; ± 1 % ou ± 15 ms
tU<< 0,2; 0,5; 1,0; 2,0 s
U>/>> U>/>> UN = 100 V:
2...200 V (EXIT) 1V ± 1 % de la valeur ré-
tU> UN = 230 V: glée ou < 0,3 % UN
tU>> 2...460 V (EXIT) 1V
UN = 400 V:
4...800 V (EXIT) 2V
0,04...50 s (EXIT) 0,01; 0,02; 0,05; 0.1; ± 1 % ou
0,2; 0,5; 1,0; 2,0 s ± 15 ms

Répétition mesure T 2...99 (périodes) 1


fréquence
Plages de mesure f1 - f3 30...49,99; EXIT; 50,01...70 Hz1 0,1; 0,01 Hz 0.005 Hz
fréquence 1 - 3 40...59,99; EXIT; 60,01...80 Hz2
tf1 - tf3 tf,min3...50 s; EXIT 0,02; 0,05; 0,1; 0,2; ± 1 % ou ± 20 ms
0,5; 1,0; 2,0 s
Plage df/dt df 0,2...10 Hz/s (EXIT) 0,1; 0,2; 0,5 Hz/s 0,1 Hz/s

Répétition mesure dt 2 64 périodes 1


df/dt
∆Θ ∆Θ 2°...22° (EXIT) 1° ± 1°
Déclenchement 1/3 1Ph / 3Ph
saut de vecteur
Valeur de seuil de UB< UN = 100 V:
tension pour la me- (LED 'f'+ 5...100 V 1V ± 1 % de la valeur de
sure de fréquence ∆Θ/df) UN = 230 V: réglage ou
12...230 V 1V < 0,3 % UN
UN = 400 V:
20...400 V 2V
Port série RS 1 - 32 1
Taux bauds RS 1200-9600 9600
Contr. de parité RS even, odd, no even

Tableau 7.1: Plages de réglage

1)
à la fréquence nominale de 50 Hz
2)
à la fréquence nominale de 60 Hz
3)
tf,min temporisation de déclenchement mini tf,min = (T+1) x 20 ms
4)
uniquement Modbus

TB MRN3 01.00 F 33
7.3.1 Paramètres de port

Fonction Paramètre Protocole Modbus RS485 Open Data Protocol


RS Adresse d’esclave 1 - 32 1 - 32
RS Taux bauds* 1200, 2400, 4800, 9600 9600 (fixe)
RS Parité* even, odd, no „even Parity“ (fixe)

Tableau 7.3: Paramètres de port

* Protocole Modbus uniquement

7.3.2 Paramètres pour l’enregistreur de perturbations

Fonction Paramètre Exemple de réglage


FR Nombre d’enregistrements (1)* 2 x 8 s; (3)* 4 x 4 s; (7) 8 x 2 s (50 Hz)
(1)* 2 x 6,66 s; (3)* 4 x 6,66 s; (7)* 8 x 1,66 s
(60 HZ)
FR Mémorisation des enregistrem. en cas P_UP, TRIP. A_PI, TEST
d’événement
FR Période av. basculement 0,05 s - 8,00 s

Tableau 7.5 : Paramètres pour l’enregistreur de perturbations

* est surimprimé lors du signal de bascule suivant

7.3.3 Relais de sortie

Relais de déclenchement/contacts inverseurs Relais d’alarme/contacts inverseurs


MRN3 2/2 3/1

34 TB MRN3 01.00 F
8 Formulaire de commande

Relais de découplage réseau MRN3-


avec surveillance tension, fréquence et 1
saut de vecteur

tension, fréquence et 2
surveillance df/dt
Tension nominale: 100 V 1
230 V 2
400 V 4
Architecture (12TE): carte 19“ A
porte encastrée D
RS 485 En option avec protocole -M
Modbus

Sous réserve de modifications techniques

TB MRN3 01.00 F 35
Liste de réglage MRN3

Projet: N° com SEG:

Groupe fonctionnel: = Lieu: + Identification moyen d’entreprise : -

Fonctions du relais: Mot de passe:

Date:

Tous les réglages doivent être vérifiés à pied d’oeuvre et éventuellement être adaptés à l’objectif/ moyen
de service à protéger.

Réglage des paramètres

Paramètres système

Type Réglage départ Réglage


d’apparei usine actuel
Fonc- l
tion Unité MRN3-1 MRN3-2 séqu. 1/séqu. 2 séqu. 1/séqu. 2
Uprim/Usec Rapport de transform. des transfos de X X SEK
tension
∆/Y Correction tension d’entrée selon mon- X X Y
tage des transfos d’entrée
fN Fréquence nominale Hz X X v = 50 Hz
DPE DPE clignotent après excitation X X FLSH
Flash

Paramètres de protection

Fonction Unité Réglage usine Réglage ac-


tuel
2 séquences de paramètres Séqu. 1/ Séqu. 2 Séqu. 1/
Séqu. 2
∆/Y Correction de tension d’entrée selon le montage des transfos Y
d’entrée
U< Valeur de réponse pour sous-tension V 90/210/360*
tU< Temporisation de déclenchement pour sous-tension s 0.04
U<< Valeur de réponse pour sous-tension V 80/190/320*
tU<< Temporisation de déclenchement pour sous-tension s 0.04
U> Valeur de réponse pour surtension V 110/250/440*
tU> Temporisation de déclenchement pour surtension s 0.04
U>> Valeur de réponse pour surtension V 120/270/480*
tU>> Temporisation de déclenchement pour surtension s 0.04
fN Fréquence nominale Hz 50
T Répétition de mesure pour mesure de la fréquence périodes 4
f1 Valeur de réponse de la première plage de fréquence Hz 4800
tf1 Temporisation de déclenchement 1e plage de fréquence s 0.1
f2 Valeur de réponse de la deuxième plage de fréquence Hz 4900
tf2 Temporisation de déclenchement 2e plage de fréquence s 0.1
f3 Valeur de réponse de la troisième plage de fréquence Hz 5100
tf3 Temporisation de déclenchement 3e plage de fréquence s 0.1
df Valeur de réponse pour la vitesse de modification fréquence df/dt Hz/s EXIT
dt temps de différence ou valeur du compteur de déclenchements périodes 4
1/3 Logique de déclenchement de saut de vecteur 1PH
∆Θ Valeur de réponse pour saut de vecteur ° 2.0
UB Seuil de tension pour mesure de fréquence V 10/23/40*
RS Adresse esclave pour le port série 1
RS** Taux de bauds 9600
RS** Contrôle de parité even
* Réglage en fonction de la tension nominale 100 V / 230 V / 400 V ** Uniquement Modbus

36 TB MRN3 01.00 F
Enregistreur de perturbations

Réglage Réglage
Fonction Unité usine actuel
FR Nombre d’enregistrements 2
FR Mémorisation de l’événement en- TRIP

FR Durée avant impulsion de la bas- s 5

Horloge Réglage de l’année Année Y=00


Horloge Réglage du mois Mois M=00
Horloge Réglage du jour Jour D=00
Horloge Réglage des heures Heure h=00
Horloge Réglage des minutes Minute m=00
Horloge Réglage des secondes Seconde s=00

Fonction de blocage

Réglage usine Réglage individuel


Bloqué Non bloqué Bloqué Non bloqué
Séquence de paramè- Séqu. 1 Séqu. 2 Séqu. 1 Séqu. 2 Séqu. 1 Séqu. 2 Séqu. 1 Séqu. 2
tres
U< X X
U<< X X
U> X X
U>> X X
f1 X X
f2 X X
f3 X X
∆Θ X X
df/dt X X

Attribution des relais

Fonction Relais 1 Relais 2 Relais 3 Relais 4


Réglage Réglage Réglage Réglage Réglage Réglage Réglage Réglage
usine individuel usine individuel usine individuel usine individuel
Alarme U< X
Déclenchement tU< X
Alarme U<< X
Déclenchement tU<< X
Alarme U> X
Déclenchement tU> X
Alarme U>> X
Déclenchement tU>> X
Alarme f1 X
Déclenchement tf1 X
Alarme f2 X
Déclenchement tf2 X
Alarme f3 X
Déclenchement tf3 X
Déclenchement ∆Θ X
Déclenchement X
df/dt

TB MRN3 01.00 F 37
Réglage des fiches de codage

Fiche de co- J1 J2 J3
dage
Réglage Réglage Réglage Réglage Réglage Réglage
usine individuel usine individuel usine individuel
enfichée
non enfichée X Pas de X
fonction

Fiche de codage Gamme basse/haute pour entrée de Gamme basse/haute pour entrée de
rénitialisation rénitialisation
Réglage usine Réglage individuel Réglage usine Réglage individuel

basse = enfichée X X

haute = pas enfi-


ché

Cette description d’appareil est valable à partir


du numéro de logiciel: D01-8.00 (MRN3-1)
D04-8.00 (MRN3-2)

Numéro de version Modbus D51-1.00 (MRN3-1)


D54-1.00 (MRN3-2)

SEG – Schaltanlagen-Elektronik-Geräte GmbH & Co. KG


Geschäftsfeld/Division Power Protection
Krefelder Weg 47 ⋅ D – 47906 Kempen (Germany)
Postfach 10 07 55 (P.O.Box) ⋅ D – 47884 Kempen (Germany)
Phone: +49 (0) 21 52 145 1

Internet
Homepage http://www.newage-avkseg.com
Documentation http://doc.newage-avkseg.com

Sales Department
Phone: +49 (0) 21 52 145 635 (Europe)
Phone: +49 (0) 21 52 145 319 (Latin America/Asia Pacific)
Telefax: +49 (0) 21 52 145 354
e-mail: electronics@newage-avkseg.com

Service Electronic Devices


Phone: +49 (0) 21 52 145 246 ⋅ Fax: +49 (0) 21 52 145 455
e-mail: application@newage-avkseg.com

38 TB MRN3 01.00 F