Vous êtes sur la page 1sur 7

I.P.S.A.

5 / 9 rue Maurice Date de l'Epreuve :


Grandcoing 15 mars 2014
94200 Ivry Sur Seine
Tél. : 01.56.20.60.71 Corrigé
Classe : AERO-2 A , B et C

Devoir Surveillé

Thermodynamique En21 Professeurs : BOUGUECHAL/ROLLINDE

Durée : 1h30 1 h 00 3 h 00
Avec (1)
Notes de Cours Calculatrice
Sans (1) sans (1)
(1) Rayer la mention inutile NOM : Prénom : N° de Table :

DEVOIR SURVEILLE DE THERMODYNAMIQUE :


Si au cours de l’épreuve, vous repérez ce qui vous parait être une erreur ou un oubli dans l’énoncé, vous le
signalez clairement dans votre copie et vous poursuivez l’examen en proposant une solution.
Le barème est donné à titre indicatif.
Si l’épreuve comporte des QCM, chaque question peut avoir une ou plusieurs réponses.
Lorsque l’étudiant ne répond pas à une question ou si la réponse est fausse, il n’a pas de point de
pénalité
Rédigez directement sur la copie.
Inscrivez vos nom, prénom et classe.
Justifiez vos affirmations si nécessaire.
Il sera tenu compte du soin apporté à la rédaction.

NOM : NUMERO :
PRENOM : :
CLASSE :

T.S.V.P.
IPSA | DS de THERMODYNAMIQUE n° 2 du 15 mars 2014 1/7
Exercice 1 : Expérience de Joule Gay-Lussac ( 10 points)

R1
R2

Une mole de gaz est enfermée dans un récipient R1 de volume V1 et de


température T1. On ouvre rapidement le robinet et le gaz se répartit dans les récipients
R1 et R2, le récipient R2 de volume V2 étant initialement vide. Les parois des récipients
sont indéformables et parfaitement calorifugées de l’extérieur. La température finale est
Tf. Cette expérience est appelée détente de Joule Gay-Lussac.

1. Cette transformation est-elle réversible ? Justifiez.


2. Déterminer la quantité de chaleur Q échangée avec l’extérieur. Justifiez.
3. Déterminer la quantité de travail W échangée avec l’extérieur. Justifiez.
4. En déduire alors la variation de l’énergie interne ΔU durant cette transformation.
Justifiez.
5. Que peut-on dire de l’énergie interne du système ?
6. Dans le cas d’un gaz parfait, à quoi est égale la variation de température Tf –T1?
Justifiez.
7. Donner l’expression élémentaire de l’entropie dS en fonction de dT et dV et en
déduire alors la variation de l’entropie du système en fonction des données.
8. Dans le cas d’un gaz de Van Der Waals, Déterminer la variation de température
(Tf –T1) en fonction des données du problème. Justifiez.

On supposera Cv indépendant de la température.


On rappelle :

IPSA | DS de THERMODYNAMIQUE n° 2 du 15 mars 2014 2/7


Réponse :

1. Non, cette transformation est irréversible car elle se fait rapidement. 1.00

2. La quantité de chaleur échangée avec l’extérieur est nulle car les parois
sont calorifugées. (la transformation se faisant rapidement, la chaleur n’a
pas le temps de s’échanger avec l’extérieur : on n’a pas besoin d’isoler les
parois).
1.00

3. Le travail échangé avec l’extérieur est nulle car les parois sont
indéformables : donc pas de variation de volume, pas de travail.
1.00
4. La variation d’énergie interne ΔU = W+Q = 0.
1.00
5. L’énergie interne U du système est donc constante. 1.00
6. L’énergie d’un gaz parfait ne dépend que de la température dU = CvdT,
on intègre ΔU = 0 = CV (Tf-Ti) et donc Tf-Ti = 0, La température ne varie
pas.
1.00

7. L’entropie totale est donnée par :

2.00

A.

2.00

IPSA | DS de THERMODYNAMIQUE n° 2 du 15 mars 2014 3/7


Exercice 2 : Expérience Clément-Desormes ( 10 points)

A. L’expérience de Clément-Desormes permet de mesurer le rapport des capacités


calorifiques γ d’un gaz. On désignera respectivement par C P et CV, les capacités
calorifiques à pression et volume constants d’un gaz parfait.

1. Donnez l’expression de CP et de CV en fonction de γ. Justifiez.


2. Quelles sont les valeurs de CP, CV et γ pour un gaz parfait monoatomique et pour
un gaz parfait diatomique ? Expliquez.
3. Déterminer le rapport des coefficients directeurs de l’adiabatique et de
l’isotherme.

B. Dans l’expérience de Clément-Desormes, un ballon de grand volume, fermé par un


robinet, contient n moles de gaz parfait à l’équilibre sous une pression initiale P0 et
une température T0. Cet état est noté A.
On le détend à température T0 constante jusqu’à une pression PB = P0 - ΔP (ΔP > 0). Cet
état est noté B.
On ouvre le robinet et on le referme rapidement. Le gaz subit tout d'abord une
compression adiabatique brutale jusqu’à un état C, au cours de laquelle il se réchauffe,
puis, une fois le robinet fermé, un refroidissement isochore (les variations du volume du
ballon pouvant être négligées) jusqu’à un état D. A la fin du refroidissement, la pression
du gaz est PD = P0 - ΔP' (ΔP' > 0).
1. Représenter ces trois transformations sur un diagramme de Clapeyron, avec
toutes les données.
2. Déterminer le coefficient directeur de l’adiabatique entre le point B et C en
fonction de ΔP, ΔP’ et la variation de volume que l’on précisera.
3. Déterminer graphiquement le coefficient directeur de l’isotherme entre le
point D et B en fonction de ΔP, ΔP’ et la variation de volume que l’on
précisera.
4. En déduire alors la constante adiabatique en fonction uniquement de ΔP,
ΔP’.

IPSA | DS de THERMODYNAMIQUE n° 2 du 15 mars 2014 4/7


Réponse :

A. Première partie.
1.

1.00

2.

1.00

3.
2.00
B. ….
1.
P
A
C
P0
3.00
ΔP ΔP’

PD
D
B
PB

V
VA VD= VC VB
2.

1.00
3.

IPSA | DS de THERMODYNAMIQUE n° 2 du 15 mars 2014 5/7


1.00

4.

1.00

IPSA | DS de THERMODYNAMIQUE n° 2 du 15 mars 2014 6/7


Exercice Bonus : Transformation élémentaire réversible (2.5 points)

On considère une mole de gaz parfait subissant une transformation élémentaire


réversible.
Donner l’expression de dU, dH, δQ, δW, dS en fonction uniquement des variations
élémentaires dT, dP, dV de la température, de la pression et du volume et des constantes
caractéristiques : R la constante des gaz parfaits et γ la constante adiabatique qu’on
supposera constants.

U, H, Q, W, S étant respectivement l’énergie interne, l’enthalpie, la quantité de chaleur,


le travail et l’entropie.
Remplir uniquement le tableau.
On pourra justifier éventuellement à la suite du tableau.

Expressions en fonction de γ

CV
0.25

Cp
0.25

Expressions générales
dU
0.25

dH
0.25

δQ
0.25

δW
0.25

dS
1

IPSA | DS de THERMODYNAMIQUE n° 2 du 15 mars 2014 7/7

Vous aimerez peut-être aussi