Vous êtes sur la page 1sur 3

MICROECONOMIE DEVOIR 2 ADA 1 groupes A et B

I. Questions à choix multiple


1. La microéconomie trouve sa source dans la théorie marxiste développée au cours du XIXe
siècle :
a- Vrai
b- Faux
2. Qui a tenté de démontrer qu'une situation de laissez-faire (pas d'intervention de l'État)
dans un environnement concurrentiel (absence de monopole) conduit à un équilibre
général :
a- Arrow-Debreu
b- Léon Walras
c- Karl Marx
d- Adam Smith
e- John Maynard Keynes

3. Le modèle Arrow-Debreu (1950), noyau dur de la théorie néoclassique, décrit que la société
est composée d'individus (agents) libres et égaux qui se rencontrent sur un marché et
investissent en fonction des échanges :
a- Vrai
b- Faux
4. En microéconomie, on considère que le but de chaque agent est d'atteindre
individuellement :
a- Le meilleur profit possible
b- La meilleure satisfaction possible
c- La meilleure situation possible
d- Le meilleur équilibre général
5. Pour les néoclassiques, sur quoi repose la théorie du consommateur ? :
a- La théorie de l'utilité
b- La théorie de la monnaie
c- La théorie des échanges internationaux
d- La théorie du libre-échange
6. Dans cette théorie, la notion de bien recouvre :
a- Le bien matériel
b- Le service
c- Le bien matériel et le service
7. Dans cette théorie, les biens sont parfaitement :
a- Non divisibles et non substituables
b- Non divisibles et substituables
c- Divisibles et non substituables
d- Divisibles et substituables
8. L'une des hypothèses de base de cette théorie est la suivante : "Tous les agents ont un
comportement rationnel". Qu'entend-on par l'emploi du terme "rationnel" ? :
a- Tous les agents se résignent à payer les impôts, et notamment les impôts locaux.
b- Tous les agents se résignent à payer uniquement les impôts locaux.
c- Tous les agents cherchent à maximaliser leur satisfaction et prennent en compte le revenu.

1
9. Une autre hypothèse de départ est la suivante : "Il existe dans l'économie un si grand
nombre d'agents qu'aucun d'entre eux ne peut à lui seul avoir d'influence sur des
grandeurs du marché, sauf dans certains cas spécifiques, comme celui de monopole" :
a- Vrai
b- Faux
10. Notion d'utilité - L'utilité marginale représente l'utilité qu'apporte la consommation d'un
bien ou d'un panier de biens durant une période :
a- Vrai
b- Faux
11. Quelle notion d'utilité vient de Pareto (1848-1923) ? :
a- L'utilité ordinale
b- L'utilité totale
c- L'utilité marginale
d- L'utilité d'indifférence
e- L'utilité indifférenciée
12. Quelle notion d'utilité suppose que tous les individus sont capables de classer les biens par
ordre de préférence ; cette théorie étant fondée sur la notion d’indifférence :
a- L'utilité ordinale
b- L'utilité totale
c- L'utilité marginale
d- L'utilité d'indifférence
e- L'utilité indifférenciée
13. Soient Um : l'utilité marginale et Ut : l'utilité totale, si Ut = 6x alors Um = ... ? :
a- 0, 6
b- 6
c- 60
d- 6x
e- 6x²
14. La situation de concurrence pure et parfaite est caractérisée par :
a- L'atomicité du marché, l'homogénéité du marché, la libre entrée et sortie sur le marché, la
parfaite transparence du marché, la libre circulation des facteurs de production
b- L'atomicité du marché, l'homogénéité du produit, la libre entrée et sortie sur le marché, la
parfaite transparence du marché, la libre circulation des facteurs de production
c- L'atomicité du marché, l'homogénéité du marché, la libre entrée et sortie sur le marché,
l'imparfaite transparence du marché, la libre circulation des facteurs de production
d- L'atomicité du marché, l'homogénéité du produit, la libre entrée et sortie sur le marché,
l'imparfaite transparence du marché, la parfaite transparence de la concurrence

15. L'un des principes de la concurrence pure et parfaite est l'atomicité du marché :
a- Cela signifie qu'il y a un très grand nombre d'offreurs et de demandeurs sur le marché.
b- Cela signifie qu'il y a une offre de services abondante.
c- Cela signifie qu'il y a une offre de biens matériels abondante.
d- Cela signifie qu'il y a une offre de biens matériels et de services abondante.
e- Cela signifie que la consommation est préférée à l'épargne afin stimuler l'activité
économique.

2
16. La libre entrée et sortie sur le marché, autre caractéristique de la concurrence pure et
parfaite, est-elle une condition pour la concurrence soit pure ou parfaite ? :
a- Concurrence pure
b- Concurrence parfaite
17. Les courbes d'indifférence aident à visualiser les choix de panier du consommateur. Ainsi,
une courbe d'indifférence représente l'ensemble des paniers de biens entre lesquels le
consommateur est indifférent. Trois propriétés caractérisent ces courbes d'indifférence.
Quelles sont-elles :
a- Les courbes d'indifférence sont décroissantes, constantes et ne se croisent pas.
b- Les courbes d'indifférence sont décroissantes, convexes et ne se croisent pas.
c- Les courbes d'indifférence sont croissantes, convexes et ne se croisent pas.
d- Les courbes d'indifférence sont croissantes, constantes et ne se croisent pas.
18. Dans le cas général, la théorie microéconomique de l'équilibre suppose que les biens sont
parfaitement substituables entre eux. Cela tient au fait que les individus préfèrent les
"mélanges" :
a- Vrai
b- Faux
19. Puisque les biens sont substituables, on peut toujours diminuer la quantité d'un bien en
augmentant la quantité de l'autre pour rester sur la même courbe d'indifférence :
a- Vrai
b- Faux
20. Le taux marginal de substitution (TMS) mesure :
a- Le taux auquel le consommateur est disposé à substituer un bien à un autre.
b- Le bénéfice marginal du bien en abscisse.
c- Le bénéfice marginal du bien en ordonnée.

Dr Guillaume KOUASSI
Bonne chance à tous !!!

Vous aimerez peut-être aussi