Vous êtes sur la page 1sur 7

Ce texte est offert gracieusement à la lecture.

Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir


l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr

7 personnages
15 minutes

LA CHOUCHOUTE
de
Patrick Mermaz
Résumé : Dans une petite école de province, l’arrivée d’une nouvelle élève frondeuse et
turbulente va déclencher la révolution et chambouler toute la classe de CM1 de madame
Chloé.

Liste des personnages


Madame Chloé, la maîtresse.
Madame Raoul, la directrice.
Anaïs, la racaille.
Mélanie, la chouchoute.
Lucie, la blagueuse.
Sandra, élève.
Pierre, élève.

Décors
Une salle de classe.

Costumes
Aucun costume particulier.

« La Chouchoute » de Patrick Mermaz – Copyright France – 15/01/2014 Page 1


SCENE 1 : MELANIE / PIERRE / LUCIE / SANDRA

Mélanie, Pierre, Lucie et Sandra attendent dans leur classe le retour de madame Chloé, leur
maîtresse. Lucie décidant de faire une blague à sa maîtresse dépose un liquide sur sa chaise
pendant que Sandra surveille l’entrée de la classe.

MELANIE : Ce n’est pas bien ce que vous faites ! Je vais le dire à madame Chloé !
LUCIE : Oh tais-toi miss Chouchoute-je-sais-tout, c’est juste une blague !
PIERRE : On a le droit de rigoler quand même !
SANDRA : Attention, la voilà qui arrive !

SCENE 2 : MELANIE / PIERRE / LUCIE / SANDRA


Mme CHLOE / Mme RAOUL / ANAÏS

La maîtresse, madame Chloé, entre suivie de la directrice, madame Raoul et de Anaïs, une
nouvelle élève. Les autres élèves de la classe se lèvent.
MADAME CHLOE : Madame Raoul a quelque chose à vous dire.
MADAME RAOUL : Bonjour les enfants. Je vous présente Anaïs. Elle fera le restant de
l’année dans votre classe. J’espère que vous lui ferez le meilleur accueil possible. (À Anaïs)
Allez, trouve-toi une place mon enfant.
ANAÏS : Ok, ça roule...

Anaïs va au fond de la classe et se place devant la table de Sandra.

ANAÏS : Vas-y bouge de là, j’aime bien être près du radiateur.

Sandra change de table.

MADAME RAOUL : Bonne journée les enfants… Bonne journée madame Chloé.
MADAME CHLOE : A vous aussi madame Raoul. (Aux élèves) Asseyez-vous.

Madame Raoul sort. Les élèves s’assoient. Madame Chloé va pour s’asseoir.

MELANIE (criant) : Non, ne vous asseyez pas !!

Déception des élèves.

MADAME CHLOE : Et pourquoi ça, ma petite Mélanie ?


MELANIE : Y’a quelque chose sur votre chaise.
MADAME CHLOE : Qu’est-ce que c’est ?... Ah, je vois, encore une de vos satanés blagues !...
Et bien puisque c’est comme ça, interrogation écrite !
TOUS LES ELEVES : Oh non !
MADAME CHLOE : Si, si, ça vous apprendra !... (Se tournant vers le tableau) Alors : 25 fois

« La Chouchoute » de Patrick Mermaz – Copyright France – 15/01/2014 Page 2


11 égale ; 13 fois 66 égale...

Pendant que madame Chloé copie les questions sur le tableau. Tous les élèves se mettent à
copier sur Mélanie.

MELANIE : Madame, ils ne font rien que copier sur moi !


PIERRE : N’importe quoi !
SANDRA : Dans tes rêves !
LUCIE : Ne l’écoutez pas madame.
ANAÏS : C’est une vrai mytho celle-là !
MADAME CHLOE : Silence !... Ma petite Mélanie n’est pas du genre à mentir.
MELANIE : Ça c’est vrai.
MADAME CHLOE : Dernier avertissement. La prochaine fois punition collective. (se
tournant vers le tableau) Alors : 15 fois 12 égale ; 18 fois 9 égale...

Tous les élèves se remettent à copier sur Mélanie.

MELANIE : Madame, ça recommence !


MADAME CHLOE : Bon, ça suffit !... Vous êtes tous collés... (Regardant sa montre) Bien,
c’est la récréation. Mélanie chérie, tu peux sortir t’amuser. Les autres, vous restez ici pour
réviser vos mathématiques et en silence !

Madame Chloé et Mélanie sortent.

SCENE 3 : PIERRE / LUCIE / SANDRA / ANAÏS

Après le départ de madame Chloé, les élèves se lèvent.

ANAÏS : Super ! Ça commence bien. Ça fait cinq minutes que je suis là et je suis déjà collée.
PIERRE : C’est de la faute de cette saleté de Mélanie.
SANDRA : Elle croie parce qu’elle est la meilleure de la classe que tout le monde copie sur elle.
LUCIE : Et puis à cause d’elle, ça fait deux semaines de suite qu’on est collé.
ANAÏS : Avec la mère Chloé, on dirait un petit chien-chien à sa mémère.
LUCIE : Moi j’en ai marre ! Il faut trouver une solution pour que ça s’arrête.
PIERRE : On a qu’à apprendre nos leçons.
SANDRA : Ça ne va pas la tête ! Tu ne veux pas qu’on travaille aussi pendant que tu y es ?
ANAÏS : Et pourquoi elle ne deviendrait pas la plus mauvaise élève de la classe ?
PIERRE : Ce jour-là, les poules auront des dents.
LUCIE : Et moi, je serais présidente de la république.
ANAÏS : Vous parlez, vous parlez, mais vous n’avez pas beaucoup d’imagination.
SANDRA : Et qu’est-ce que tu proposes ? Mademoiselle la super maline.
ANAÏS : Vous avez déjà entendu parler de l’encre sympathique ?
PIERRE : Ce n’est pas cette encre qui disparaît quand elle est sèche ?

« La Chouchoute » de Patrick Mermaz – Copyright France – 15/01/2014 Page 3


ANAÏS : C’est ça.
LUCIE : J’en ai dans mon sac. On fait des supers blagues avec.
ANAÏS : On va remplacer la cartouche d’encre de Mélanie par une cartouche d’encre
sympathique.
PIERRE : C’est bien gentil tout ça. Mais, ce n’est pas parce que elle aura une mauvaise note
que nous on en aura une bonne.
SANDRA : On a qu’à copier plus discrètement.
LUCIE : On peut toujours essayer.

Sandra surveille l’entrée de la classe. Lucie va prendre une cartouche d’encre sympathique
dans son sac pendant que les autres fouillent les affaires de Mélanie et trouve son stylo. Puis ils
font l’échange des cartouches.

SANDRA : Attention, elles reviennent !

SCENE 4 : PIERRE / LUCIE / SANDRA / ANAÏS


MELANIE / Mme CHLOE / Mme RAOUL

Les quatre font semblant de réviser leur leçon. Madame Chloé, madame Raoul et Mélanie
entrent.

MADAME RAOUL : Alors comme ça, il parait que vous copier sur vos camarades... La
prochaine fois vous serez renvoyé deux jours. C’est compris !?
TOUS LES ELEVES : Oui, madame.
MADAME CHLOE : Vous avez bien révisé votre leçon ?
TOUS LES ELEVES : Oui, madame.
MADAME CHLOE : Nous allons voir ça. (Se tournant vers le tableau) Alors : 100 fois 2 égale
; 19 fois 3 égale, 23 fois 23 égale...

Anaïs copie discrètement sur Mélanie puis indique la réponse à ses camarades. Mélanie se rend
compte que quelque chose de bizarre se passe.

MELANIE : Madame, ils ne font rien que de chuchoter dans mon dos.
MADAME CHLOE : Vous vous taisez pendant l’évaluation... 99 fois 3 égale ; 6 fois 9 égale ;
11 fois 11 égale. Voilà !...

Madame Chloé attend quelques secondes.

MADAME CHLOE : Bon je ramasse les copies... Ta copie ma petite Mélanie, ta copie, ta
copie, ta copie...

Madame Chloé retourne à son bureau et commence à corriger les copies.

« La Chouchoute » de Patrick Mermaz – Copyright France – 15/01/2014 Page 4


MADAME CHLOE : Bien voyons voir ça... Alors Anaïs... Zéro faute. Voilà une nouvelle
élève qui débute bien... Sandra... Zéro faute. Pour une fois c’est étonnant... Pierre... Zéro faute.
Très bien... Lucie... Mais Lucie, tu as fait zéro faute. Bravo !... Et maintenant ma petite
Mélanie... Mélanie, qu’est-ce qui t’arrive ?... Tu n’as répondu à aucune question. Ta copie est
blanche.
MELANIE : Mais madame, je ne comprends pas. J’ai pourtant fait tout le devoir du début
jusqu’à la fin.
MADAME CHLOE : Ma petite Mélanie, je suis très déçue... Je vois avec regrets que tu n’as
pas travaillé. Donc tu vas me donner ton carnet de liaison.

Mélanie apporte piteusement son carnet à Madame Chloé.

MADAME CHLOE : Ah mince ! Mon stylo ne marche pas... Mélanie, prête-moi ton stylo
plume, s’il-te-plait.

Tous les élèves se précipitent vers la maitresse avec un stylo.

TOUS LES ELEVES : Non !!! Le mien, le mien !!

Madame Raoul entre dans la classe.

MADAME RAOUL : Qu’est-ce que c’est que tout ce chahut !?


MADAME CHLOE : Mademoiselle Mélanie nous a rendu copie blanche.
MADAME RAOUL : Vous devez vous tromper. Une si brillante élève.
MADAME CHLOE : Regardez vous-même.
MADAME RAOUL : Effectivement… Eh bien, je crois que ça mérite une bonne leçon pour
montrer à cette jeune fille et à ses camarades qu’il n’est pas bon de se relâcher.
MADAME CHLOE : C’est justement ce que j’allais faire.
MADAME RAOUL : Vous m’amènerez son carnet de liaison en fin d’après-midi pour que je le
signe.

Madame Raoul sort.

MADAME CHLOE (écrivant) : Madame et monsieur, j’ai le regret de vous informer que votre
fille Mélanie...

Musique. Noir.

SCENE 5 : PIERRE / LUCIE / SANDRA / ANAÏS


MELANIE / Mme CHLOE / Mme RAOUL

Madame Raoul entre dans la classe avec le carnet de liaison de Mélanie.

« La Chouchoute » de Patrick Mermaz – Copyright France – 15/01/2014 Page 5


MADAME RAOUL : Dite-moi madame Chloé, vous n’avez rien marqué sur le carnet de
liaison de mademoiselle Mélanie ?
MADAME CHLOE : Comment ça, je n’ai rien marqué ?
MADAME RAOUL : Regardez vous-même.
MADAME CHLOE (prenant le carnet) : Mais c’est vrai, il n’y a rien... Oh ! Je sens qu’il se
passe quelque chose de louche dans cette classe.
MADAME RAOUL : Qu’est-ce que vous voulez dire par là ?
MADAME CHLOE : Mélanie, montre-moi ton stylo plume.

Mélanie se lève et donne son stylo à Madame Chloé qui le dévisse.

MADAME CHLOE (montrant la cartouche) : Regardez madame Raoul. Vous savez ce que
c’est que ça ?... c’est une cartouche d’encre sympathique.
MADAME RAOUL (outrée) : Qui a fait ça !?... J’attends !... Bon d’accord ! Tout le monde est
collé deux semaines.
SANDRA (se levant) : Non madame, ne faites pas ça ! C’est moi qui ai remplacé la cartouche.
PIERRE (se levant) : Ne l’écoutez pas madame ! C’est moi le responsable.
ANAÏS (se levant) : Taisez-vous ! S’il y a quelqu’un qui doit être renvoyée, c’est moi.
LUCIE (se levant) : Sûrement pas ! C’est ma cartouche et c’est moi qui ai eu l’idée.
MADAME RAOUL : Asseyez-vous !... Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire encore !?...
Pourquoi avez-vous fait ça ?... C’est complétement ridicule !
SANDRA : Parce qu’on en a marre !
MADAME CHLOE : Marre de quoi enfin ?
PIERRE (se levant) : On en a marre des chouchoutes ! Et des petites Mélanie chéries par-ci, et
des Mélanie adorées par-là.
MELANIE : Ce n’est pas de ma faute si je suis une bonne élève.
SANDRA : D’accord, mais nous aussi on existe.
LUCIE (se levant) : Personne ne s’occupe de nous dans cette classe. Y’en a que pour Mélanie
ici.
ANAÏS (se levant) : Oui, c’est vrai, ça ne se fait pas ! On a le droit d’être autant respecté que la
chouchoute.
SANDRA (se levant) : Ce n’est pas parce qu’on a de moins bonnes notes qu’elle qu’on est
moins intelligente qu’elle.
PIERRE : C’est les élèves qui sont les plus en difficultés qui ont le plus besoin de votre aide.
ANAÏS : Ça c’est bien vrai, elle a raison. Moi j’ai envie de m’en sortir dans la vie. Et ce n’est
pas parce que j’ai plus de mal à apprendre qu’on ne doit pas s’occuper de moi.
MADAME RAOUL : Mais pourquoi vous vous en prenez à Mélanie ?
SANDRA : C’est peut-être la meilleure élève de la classe, mais jamais elle n’aide les autres.
LUCIE : Elle croit toujours qu’on veut copier sur elle.
MELANIE : Mais c’est vrai, vous n’arrêtez pas de copier… Et en plus, vous êtes méchants avec
moi.
ANAÏS : Arrête de jouer les mythos !
PIERRE : Nous, on t’aime bien.

« La Chouchoute » de Patrick Mermaz – Copyright France – 15/01/2014 Page 6


SANDRA : C’est toi qui ne vois rien.
MADAME RAOUL : Bien, on se calme !... Madame Chloé, dorénavant vous me ferez le
plaisir d’accorder votre attention à tous les élèves de votre classe. Je ne veux plus jamais
entendre parler de favoritisme... Et toi Mélanie, soit plus généreuse avec tes camarades et tu
verras que la vie sera nettement plus belle... Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite un bon
week-end… Ah la la, quelle école, quelle école !! (Au public) Moi je vous le dis, diriger une
école, ce n’est pas une partie de plaisir…

Madame Raoul sort. Noir.

FIN

« La Chouchoute » de Patrick Mermaz – Copyright France – 15/01/2014 Page 7