Vous êtes sur la page 1sur 43

Cours Privés Jean DELAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005

Classe de Terminale S2/A M. CAMARA


____________________________________________________________________________________

XåxÜv|vxá wx `tà{°Åtà|Öâxá M aÉÅuÜxá VÉÅÑÄxåxá (Série N°2)

Exercice 1 : 1°/ Montrer que si  est racine de P(z) il en est de même pour
Pour tout nombre complexe z , on pose 1
 et
P(z)  z 3  (4  i)z ²  (13  4i)z  13i . 
2°/ Calculer P(1+i) en déduire les racines de P(z)
Ecrivez sous forme algébrique les nombres complexes P(i) , P(-i)
3°/ Ecrivez alors P(z) sous la forme de deux polynômes du
et P(2-3i).
second degré à coefficients réels.
Exercice 2 :
4°/ Soit P(z) un polynôme à coefficient réels. Montrer que si 

Soit j  
1
i
3 est racine de P(z) alors  est aussi racine de P(z).
2 2 Exercice 7 :
1°/ Vérifier j3  1  0 , et déduisez-en 1  j  j²  0 . Prouver On considère l’équation (E ) : 4z ²  (z  1)²  0 et (  ) le cercle
que j²  j d’équation cartésienne 3( x ²  y ²)  2x  1  0 .
2°/ Soit x ,y et z des réels calculer 1°/ Résoudre ( E ) dans  puis monter que les images des
x  y  z x  yj  zj² x  yj²  zj solutions de ( E ) sont sur (  )
Exercice 3 2°/ Soit n* montrer que les images des solutions de
1°/ Soient z et z’ deux nombres complexes. On pose u ²  zz' . l’équations (2z) n  (1  z ) n  0 sont sur ( )
z  z' z  z' Exercice 8
Montrer que z  z'  u  u  
2 2 Le plan ( P ) est muni d’un repère orthonormé O; u; v  .
2°/ Simplifier l’écriture du nombre complexe 1°/ On considère dans ( P ) les points A , B et C d’affixes
1  cos x  i sin x 1 3
z respectives a , b et c et j    i . Montrer que le
1  cos x  i sin x 2 2
3°/ soit    ,  . On considère l’équation
triangle ABC est équilatéral direct ( i.e.  BC; BA   0 ) si
1  
z ²  2z cos   1  2 cos 2  0 .
2 et seulement si a  bj  c j²  0
a) Pour quelle valeurs de  cette équation admet elle deux 2°/ Soit . On considère l’équation
solutions réelles ? E  : z 3  (1    i)z²  (1  i  i)z  i ²  0
1°/ Vérifier que 1 est solution de ( E ).
 2°/ Déterminer les autres solutions de ( E ) que l’on notera
b) Résolvez ( E ) pour  
6 z' et z" .
Exercice 4 3°/ Soit M ; N et P les points d’affixes respectives 1 ; z' et z" .
Déterminer les valeurs de  pour lesquelles le triangle MNP
1°/ Déterminer l’ensemble des points M d’affixes z   tels est équilatéral. On donnera chacune des valeurs de  sous
2z  1 forme exponentielle et algébrique.
que : z ²  (1  2i)²  z ²  (1  2i)² ,  Exercice 9 :

Soit une fonction de  dans  définie par
2°/ On considère le polynôme
P(z)  z 3  2(1  2i)z ²  7iz  3(1  3i) . Résoudre
 
f (z)  2 1  i 3 z  4 3  2i
1°/ Montrer que f admet qu’un seul point invariant.
P( z )  0 sachant qu’elle admet une solution imaginaire
2°/ On note par  le point du plan complexe d’affixe z0 tel que
pure. f ( z0 )  z0
Exercice 5
1°/ Trouver les complexes p et q tels que l’équation
 
Soit f (z)  z' .Montrer que z' z 0  2  2i 3 z  z 0 
z ²  pz  q  0 admette pour solutions 1  2i et 3 - 5i . M' 
a) En déduire
M
2°/ Résoudre dans  les équations suivantes :
b) Soit F : PP définie F : M (z)  M ' (z' )  z'  f (z) .
a) 2z ²  6z  5  0 ; z²-5z+9=0 et z 4  z ²  20  0
Montrer que l’image d’un cercle par F est un cercle.
b) 2z  2  6i  z  0 ; i z  2z  5  4i  0
Exercice 10
c) soit n un entier naturel résoudre l’équation z n  z
Exercice 6 : 1°/ Résoudre dans  les équations suivantes : a) z 4  1 et b )
4
 z i 
9
Soit P(z)  z  3z  z ²  3z  1
4 3   1
2  zi
Cours Privés Jean DELAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
____________________________________________________________________________________
2°/ Soit n un entier naturel non nul et a un nombre complexe non 1°/ Calculer  ² puis en déduire le module et un argument de
n
zi .
nul . On considère l’équation E  :   a.
zi 2°/ Déterminer dans chacun des cas suivants l’ensemble des
Soient A , B et M les points d’affixes respectives i ; -i et z
MA n points M d’affixe z tels que :
a) Montrer que si z est solution de ( E ) alors  a
MB a) iz est réel positif
b) Démontrer que si ( E ) admet au moins une solution réelle alors
|a|=1 b)  ² z est imaginaire pur
c) En déduire que si ( E ) admet au moins une solution réelle alors 
toutes les solutions sont réelles. c) a pour module 1
z2
3°/
a) Résoudre dans  l’équation z²  z  0 Exercice 14 :
b) Le plan complexe étant muni d’un repère orthonormé O; i ; j .  
 On considère dans le plan complexe muni d’un repère orthonormé
On désigne par O ; A ; B et C les points images des solutions O; u ; v  le point d’affixe i. Soit l’application du plan dans lui
de l’équation z²  z  0 . Montrer que O , A , B et C sont z²
même F : M (z)  M ' (z' ) telle que : z' 
cocycliques iz
Exercice 11 : 1°/ Déterminer les points M tels que M=M’
1°/ Soit a un nombre complexe tel que : 2°/ On pose z  x  iy et z'  x 'iy' où x , y ;x’ et y’ sont des
x x ²  y ²  2 y 
2 2 réels . Montrer que x '   . En déduire
a  cos  i sin .Montrer que a  a ²  a 4 et x ²  1  y 2
7 7
l’ensemble des points M dont l’image M’ est sur l’axe des
a 3  a 5  a 6 sont les solution de l’équation x ²  x  2  0 imaginaires purs. Dessiner le.
3°/ Trouver une relation simple entre OM ; AM et OM’. En
2°/ Soit  un réel on désigne par p le nombre complexe tel déduire l’ensemble des points M du plan tels que M et M’
que : p  sin   i cos  et E  : z ²  2pz  1  0 . Soient z1 soient situés sur un cercle de centre de centre O. Construire
cet ensemble.
et z2 les solutions de ( E ). Montrer que : 4°/ Dans cette partie on considère un point M situé sur le cercle
1
 1 de centre A et de rayon . Soit G l’iso barycentre des
 z1  2
 z2 points A ; M et M’.
Argz  Argz 2
 1 2 a) Calculer l’affixe z g de G en fonction de z
Exercice 12 b) Monter que G est situé sur un cercle de centre O dont vous
donnerez le rayon.
Soit z un nombre complexe.
1°/ On donne a un nombre complexe. Déterminer l’ensemble des



 
c) Comparer les angles u; OG et u; AM en déduire une 
construction de M
points M , du plan complexe, d’affixe z tels que : Exercice 15 :

a) z  a z  a   4a a 1°/ On considère dans le plan complexe muni d’un repère


O; u ; v  le point M d’affixe z. Déterminer l’ensemble des
b)
1
, z et 1  z ont même module points M du plan tels que : 1  iz  1  iz
z 2°/ Soit a . On considère dans  l’équation
z  2i n
2°/ On pose Z  . Déterminer et représenter l’ensemble E  :  1  iz  
1  ia
. Montrer que les solutions de (E)
1  iz  1  iz  1  ia
des points M d’affixe z telle que sont réelles.
a) Z soit réel 3°/ Linéariser sin ² x cos 4 x
1
 4°/ Déterminer le module et un argument de z 
b) Arg( Z)   2  1  i tan 
2 Exercice 16 :
c) le point N d’affixe Z est sur le cercle de centre A(i) et de rayon   
Soit     ;  . On considère dans  l’équation
1  2 2
2 E  : 1  iz 3 1  i tan    1  iz 3 1  i tan  
d) les points M(z) , A(i) et N(Z) sont alignés 1. Montrer que les solutions de (E) sont réelles
 
Exercice 13 : 2. Soit z un réel, on pose z  tan  avec     .
2 2
Soit    2  3  i 2  3 Montrer que (E) est équivalente à une équation d’inconnue .
Déterminer les solutions de (E)
Cours Privés Jean DELAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
____________________________________________________________________________________

Exercices de Mathématiques : Limites – Continuité et Dérivation


Exercice 1 1. Déterminer les restrictions de la dérivée f’ aux intervalles
Donner la dérivée des fonctions définies par :
0,1 et 1; . f est elle dérivable en 1 ?
2. Déterminer les variations de f puis dresser son tableau de
 1 1
variations
f ( x )  x 3  3x  2 ; g ( x )   x   ;
 x x 3. Pour x>1 montrer qu’il existe une fonctions  telle que
1 x²  x x²  1 x
f ( x )   1  ( x ) et lim ( x )  0 . En déduire une
h(x)  3 x  6  ; k(x )  ; m( x )  x ;
x x 1 x²  1 2 x  
équation cartésienne d’une asymptote à la courbe (C)
x ²  3x  2  
n(x )  ; p( x ) 
tan x
; représentant f dans un repère O; u; v  .
x 1 1  2 sin x 4. Construire alors (C)
4 cos x  3 Exercie6 :
q(x )  ; l( x )  cos ² x  sin x cos x et
2 cos x Soit f la fonction donnée par f(x) = sin2(x) + cosx
1) En étudiant la parité et la périodicité de f, justifier le choix de
2 x²  4
r(x)  [0,] comme intervalle d'étude.
x  2  x²  4 2) Etudier les variations de f sur [0,] puis tracer la courbe de f
Exercice 2 sur [-, ].
Soient a et b deux réels, on considère la fonction f définie 2 3
 f ( x  2)  f ( x ) x  IR 3) Démontrer que l'équation f(x) = 0 admet dans [ , ]
par :  3 4
x   1;1 f ( x )  x  ax ²  bx
3
une solution unique dont on donnera une valeur approchée
1. Calculer f (1). A quelle condition f est elle continue sur  ? à 10-2 près.
2. On suppose la condition du 1) réalisée. Déterminer les Exercice 7 :
réelles a et b pour que f soit dérivable sur  2 sin 2x
3. On suppose a=0 et b=-1. Etudier et représenter Soit f la fonction donnée par : f(x) =
1  cos x
graphiquement f 1) déterminer le domaine de définition de f puis montrer qu'on
Exercice 3 : peut réduire le domaine d'étude de f a l'intervalle [0, [.
Soient a ; b et c deux réels, on considère la fonction f définie
2) Déterminer la limite de f en -.
 f ( x  2)  f ( x ) x  IR
par :   1 5
x  0;2 f ( x )  x  ax  bx ²  cx 3) Soit  l'unique réel de [0,[ tel que cos = .
4 3
2
On désigne par (C) sa courbe représentative dans un repère Montrer que cos 2 x  cos x  1  0 ssi x[0, [
O; u ; v 
4(cos 2 x  cos x  1)
1. Trouver une relation entre a ; b et c pour que f soit continue 4) Montrer que f'(x) = en déduire le
sur  1  cos x
2. Déterminer a, b et c pour que f soit continue sur  et que (C) signe de f' en utilisant (3) puis dresser le tableau de
variation de f sur [0,[.
 1 
admette le point I 1  comme extremum local. 5) Tracer la courbe de f sur ]-2, 2[. Unité: 1cm.
  Exercice 8 :
 2
1  sin x
3. Etudier la dérivabilité de f sur  Soit f la fonction donnée par : g(x) =
Exercice 4 : 1  cos x
Soient a et b deux réels, on considère la fonction f définie 1°/ Déterminer Dg de g puis montrer qu'on peut réduire le
domaine d'étude de g à [-, 0[]0, ].
 f ( x )  2 x x  0,1 2°/ Déterminer la limite de f en 0.
par : 
 
x  1 f ( x )  a x 2  1  b( x  1)  2   
3°/ Montrer que 2 cos x    1  0 ssi x]- , 0[
1. f est elle continue sur + ?  4 2
2. Donner une relation nécessaire et suffisante entre a et b

pour que soit dérivable en 1. Exprimer alors b en fonction de 2 cos(x + ) -1
a. 4°/ Montrer que f ' ( x )  4 , en déduire le
3. On suppose que f est dérivable en 1 (1  cos x )
2

a) Etudier, suivant les valeurs de a, le sens de variations signe de f' en utilisant (3) puis dresser le tableau de variation
de f. de f sur [-, 0[]0, ]
b) Comment faut – il choisir a pour que f s’annule en un 5°/ Tracer la courbe de f sur ]-3, 3[. Unité: 1cm.
point de 1; Exercice 9 :
c) Représenter f pour a=-1 Soit f la fonction définie sur  par f(x) = Sin2x .cos2x
Exercice 5 : 1°/ Etudier la parité et la périodicité de f .En déduire qu’on peut
Soit f la fonction de * dans  définie par : réduire le domaine d’étude à [0 ; ]. Montrer que la droite

f (x ) 
x

x²  1   : x   est un axe de symétrie pour la courbe de f sur
2 x 2
[0 ;]
2°/ Montrer que f(x) = Sin2x - 2Sin4x pour tout réel x .
Cours Privés Jean DELAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
____________________________________________________________________________________
3°/ a)- Montrer que f’(x) = 2sinx .cosx .(1- 2sinx)(1 + 2sinx) pour 1. Donner les variations de f ; donner l’expression de f’(x)
tout réel x . suivant les valeurs de x. Tracer la courbe représentative de f
 
 dans un repère O; u; v  .
b)- Dresser le tableau de variation de f sur [0 ; ]
2 2. Montrer que définie une bijection de  sur un intervalle J que
2f ( x ) l’on précisera ; donner l’expression de f--1(x) pour x  J
4°/ Calculer lim
x 0 (1  cos 2 x ) cos 2 x 3. pour x  J  0 ; montrer que x est la moyenne
Exercice 10 : harmonique de f(x) et f-1(x) c’est à dire que
x 1 2
 1
1

1
On donne f(x) =
x f (x) f ( x)
x 2  2x  5
1) Etudier et tracer Cf la courbe de f. 4. On pose x  tan  . Exprimer f ( x )  f 1 ( x ) et
2) Montrer que f admet une fonction réciproque f dont on -1
f ( x )  f 1 ( x ) en fonction de 
précisera l'ens de définition. Calculer (f -1)'(-1/2) Tracer Cf -1
Exercice11 : Exercice 15 :
2 On définit deux fonctions f et g sur 0 ;  par : f ( x )  x cos ² x
On donne la fonction : f(x) = x  3  et g ( x )  cot anx  2x .
x 1
1) Continuité de f ? Dérivabilité en 3 ? Calculer f'(x) sur les 1. Etudier les variations de g et en déduire que l’équation
intervalles où f est dérivable. Tableau de variation de f. g ( x )  0 dans 0;  admet une solution unique
2) Soit g , la restriction de f sur [3, + [. Montrer que g admet  
une fonction réciproque g - 1 dont on précisera les variations.    ;  . Déterminer une valeur approchée de  à 10-2
Sans utiliser g - 1(x), calculer g - 1 (3/2) et (g - 1) ' (3/2) 6 4
3) Tracer Cf et Cg -1 près.
Exercice 12 2. Etudier les variations de f
3. Soit ( C ) sa courbe représentative dans le plan muni d’un
( 1 ) Soit g donné par g(x) = x 1  x 2  1  
repère O; u; v  . Tracer ( C )
a) Etudier les variations de g
Exercice 16:
b) Montrer qu'il existe un unique  (0,70,8) tel que g()=0
 x définie sur 1; .
c) En déduire le signe de g 1
Soit f : x 
x 3 x 1
( 2) Soit f (x )=  1  x . Etudier les limites de f à l'infini.
2
1°/ Prouver que l’équation f(x)=0 admet une seule solution
3   1;2
xg ( x ) 2°/ Montrer que l’équation f(x)=0 a même ensemble des
Montrer que f '(x) = . En déduire les variations de f .
1 x 2 1
solutions que l’équation 1  x
Exercice 13 x
 x 1 1
g( x )  x si x  0 3°/ Soit g : x  1 
 x x
Soit h la fonction donnée par 
 x x
3 2 a) Déterminer son domaine de définition
g( x )  2 si x  0
b) Montrer que x  1; on a g' x ) 
1
 x 1
1°/ Montrer que g est définie sur  . Ecrire g sans barres de 2
c) En déduire que x  1; g( x )    x  
valeur absolue 1
2°/ Etudier la continuité et la dérivablité de g en 0 et -1 2
3°/ Etudier les branches infinies et la position de la courbe par Exercice 17 :
rapport aux éventuelles asymptotes Soit f une fonction numérique d’un variable réelle continue de
4°/ Calculer h'(x) sur les intervalles où h est dérivable .
[0 ;1] sur [0 ;1] telle que f  f soit injective. Démontrer que f est
5°/ Soit (x)= x3 + 3x - 2.
injective et que f  f est strictement croissante.
a) Montrer que l'équation (x)=0 admet une solution unique 
Exercice 18 :
sur . Donner un encadrement de  par deux entiers consécutifs Démontrer les propriétés suivantes :
b) En déduire le signe de  sur 

x( x )  x  1;1 arcsin x  arccos x 
6) Montrer que g'(x)= 2 sur [0, [ puis établir le 2
( x  1) 2 
tableau de variation de g sur   x arctan x  arc cot anx 
2
1) Tracer les droites remarquables puis la courbe de g 1 
2) a) Montre que la restriction g1 de g à ]-  ; -1] est bijective de  x*+ ; arctan x  arc cot an 
x 2
]- ;-1] sur un intervalle J à préciser.
1 
b) Donner les variations de g1-1 . g1-1 est-elle dérivable sur J ?  x * arctan x  arc cot an  
x 2
Calculer g1-1 (2) puis (g1-1)'( 2 ). tracer Cg1-1
Exercice 13:
Exercice14 : Soit f la fonction définie par f ( x )  x ² .
x
Soit f la fonction numérique définie par f ( x )  Montrer que pour réels a et b on a
1 x
ab
f ( b)  f ( a )  ( b  a )  f '  
 2 
Cours Privés Jean DELAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
____________________________________________________________________________________

gxáàx wx a|äxtâ N°1 ( Durée : 2 heures)


Mercredi 15 décembre 2004.
Exercice 1 : 10 points
x 1
On considère la fonction f : x  et (Cf) sa courbe représentative dans un
x  1  x²  x  2
 
repère O; u; v 

1.
a. Déterminer Df
b. Calculer les limites de f aux bornes de Df. En déduire les branches infies de (Cf)
c. Montrer que f admet un prolongement par continuité g en 1.g est il dérivable en 1 ?
2.

4 x ²  x  2  3x  5
a. Calculer la dérivée de f puis montrer que : f ' ( x )  .

2 x²  x  2 x  1  x²  x  2 
2

b. Dresser le tableau de variations de f


3. Soit h la restriction de f sur 1; .

a. Montrer que h est une bijection de 1; sur un intervalle J à préciser.

b. Montrer que h-1 est dérivable sur J puis calculer h 1 ' 5 .  
Exercice 2 : 10 points

x 3  2x ²  
Soit f ( x )  , ( C ) sa courbe représentative dans un repère O; u; v  ( unité
x²  1
graphique 2cm).
Partie A

Soit g la fonction définie par g ( x )  x 3  3x  4


1. Etudier g , puis montrer qu’il existe un unique réel  tel que g ()  0 . Déterminer  à 10-2
près
2. Déterminer le signe de g sur 
Partie B
1. Déterminer les limites de f aux bornes de son domaine de définition
x  g( x )
2. Calculer f’(x) puis montrer que f ' ( x )  . En déduire le tableau de variations de f
x ²  12
3.
x2
a) Montrer qu’on peut écrire x  D f
f ( x )  ax  b 
x²  1
b) En déduire les asymptotes de ( C ) au voisinage de l’infini
c) Etudier les positons relative de ( C ) et la droite (D) : y  x  2
Partie C
1. Déterminer l’abscisse des points de ( C ) où la tangente est parallèle à la droite (D) : y  x  2
2. Déterminer une équation cartésienne de chacune de ces tangentes et les représenter
3. En déduire graphiquement , suivant les valeurs de m , le nombre de solutions de l’équation
f (x )  x  m
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
XåxÜv|vxá wx `tà{°Åtà|Öâxá M aÉÅuÜxá VÉÅÑÄxåxá ( Série N°1)
Exercice 1 : 3°/ résoudre dans ;  l’équation
Donner sous forme algébrique les nombres complexes suivants :
  1  i 3   1  i 3  1 3  i 1  2i  ;
 6  2 cos x   6  2 sin x  2
   ; ; Exercice 8 :
 1  2  i 3 1  3i 2  i 
 2  2 
  1°/ Pour qu’un nombre complexe z de module 1 et z  1 . Montrer
 1  2i 3  3i 
et 
2
que x  IR telque z 
1  ix
 .
1  i 4  1  2i  1 - ix
Exercice 2 : z  uz
2°/ Soit z un nombre complexe quelconque. Montrer que est
1°/ Pour quelles valeurs du réels x le nombre complexe 1 u
X  10  x  i(2  x )x  i  est il réel ? u 1
2°/ Déterminer les nombres complexes z tels que : réel si et seulement si 
1 u 1
Z soit réel, imaginaire pur. Exercice 9 :
4  z 2  iz 
Exercice 3 1°/ Soit   0;  ; on considère l’équation
1°/ Ecrire sous forme algébrique le conjugué des nombres complexes
E  : 4 1  sin  z ²  2 1  cos 2 z  1  sin   0

suivants : 4  i 3 1  i  ;  2i
;
1  i 2  i 
 3i  i 2i 3  i  a) Résoudre dans  l’équation ( E )
3  2i 3  2i b) Déterminer le module et un argument des solutions de ( E )
2°/ Soit z 1  et z 2 
 5  7i 5  7i
c) Déterminer les valeurs de   0;  pour que OAB ; ;où A et B
Sans calculer démontrer que z1-z2 est réel et z1+z2 est imaginaire.
Exercice 4 : sont les images des solutions de ( E ) ; soit équilatéral.
Dans chacun des cas suivants déterminer le module et un argument de
z 2°/ 2. Résoudre dans  l’équation suivantes :
3
1 3  1 3  1 3  1  i 3
2
(1  i)z  3  3i  z  6  54
2
z   i , z   i  i , z ,
2 2  2 2  2 2  3 i
     Exercice 1 0:
 2 i 2 
3 Donner les racines carrées des nombres complexes suivants :
z  et z=(1-i)4. a) z=5-12i , b) z=-8i , c) z=7+24i et d) z=25
 1 i 
  Exercice 11:
Exercice 5 : 1°/ Résoudre dans  l’équation suivante (E) : z ²  2iz  2  0
Ecrire sous forme exponentielle les nombres complexes 2°/ Soient z1 et z2 les solutions de ( E) . Calculer 2z1+3z2 ;
2 i
z1  z 2 2
suivants 1 i i ,  3  i 1  i 3 , 1 i i
e ,
4
e 3
et
; z18 et z10
2 .
3°/ Résoudre dans  l’équation 2  i z ²  (9  2i) z  5(3  i)  0
1 i 3 2 i 2
1  cos x  i sin x Exercice 12:
1. Résoudre dans  l’équation z²=1+i. donner les solutions sous
1  cos x  i sin x
forme algébrique puis sous forme trigonométrique
Exercice 6 :
A- Déterminer l’ensemble des points M d’affixe z pour lesquels on a :  1 i 3 
2
On pose u  1 
1.
2.
2


1  i 2  1 


z  z  1  4 , z  z  1  i  9 ; Arg(3i  z )  02 ; a) Donner le module et un argument de u
 b) Calculer u4 et u1972
Arg(z  3  i)   et Arg(z ²  4)  Arg(z  2)2 Exercice 13:
4
2. 1 i 3
On pose z 
z  5  2i  z  2  i ; z  1  2i  3z  9  3i ; 1 i
Déterminer les valeurs de l’entier naturel n pour lesquelles zn est réel ;
z z  i(z  z)  3  0 ;et 2 z  i  z  z  2i imaginaire pur.
Exercice 14:
Exercice 7 :
1. Soit E  : z ²  (5  4i 3 )z  9  0
6 i 2
Soit z1  et z 2  1  i a) Résoudre dans  l’équation (E)
2
b) Déterminer le module et un argument de chacune des
z1
1°/ Ecrivez sous forme trigonométrique z1, z2 et solutions
z2 2. Soit   0;  on considère l’équation
 6 2  6 2 E' : 4(1  sin )z ²  2(1  cos 2)z  1  sin   0
2°/ Déduisez en cos  et sin 
12 4 12 4 a) Résoudre (E’) dans 
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
b) Déterminer le module et un argument de chacune des n
solutions suivant les valeurs de   0;  2°/ Soit x et  deux réels . On pose A 


cospx    et
Exercice 15: p 0

Soit (E) : z3  (1  i)z ²  (4  i)z  12  6i  0 n n

1. Montrer que cette équation admet une solution réelle que l’on
B
p 0

sin px    où
i 1

a i  a 1  a 2  ...a n
déterminera
  

2. Le plan complexe étant muni d’un repère O; i ; j , on désigne
a) Déterminer A  iB
b) En déduire une expression simplifier de A et B
par A , B et C les points d’affixes respectives a , b et c solutions on remarquera que cospx     i sin px     e i e ipx
de l’équation ( E). Montrer que le triangle ABC est rectangle et
n n
isocèle.
ca ca
c) Déterminer C  
p cospx    et D  
p sin px   
3. On pose r  et Arg   2 . On considère dans p 1 p 1
ba ba n
le plan l’application f : M z   M ' z ' tel que z  zre i 3°/ Soit   0;  on pose alors a n  
cos p  cos(p) et
p 1
a) Montrer que f( A)=A
b) Montrer que A est l’unique point M vérifiant f(M)=M n

c) Déterminer la nature de f. bn   cos p


 sin(p)
Exercice 16: p 1

On considère l’équation (E) : z 3  2z ²  2(2  3i)z  20  0 cos n 1  sin(n)


a) Montrer que a n 
1. Montrer que l’équation ( E ) admet une solution imaginaire pure sin 
notée z0. Trouver les autres solutions z1 et z2 .  b) Déterminer bn
 
2. Le plan complexe étant muni d’un repère O; i ; j on note A ,B et Exercice 20 :
C les points d’affixes respectives z0 ,z1 et z2. Soit    ;  . On suppose que le plan complexe est muni d’un
 
a) Déterminer l’affixe du barycentre G des points pondérés (A,- repère orthonormé O; u; v  .
1) , (B ;1) et (C ;1).
b) Déterminer l’ensemble des points M du plan tels que :
1°/ Déterminer 1  ei e   i 2
. En déduire alors un argument de
MA²  MB²  MC²  36 1  e i .
Exercice 17:
2°/ On pose z() 
1  e  i 2

Soit P(z)  z 4  (5  2i)z3  (8  i)z ²  (6  16i)z  12i 2


1. Montrer que P(z) admet une racine réelle et une racine imaginaire a) Déterminer le module et un argument de z()
pure

2. En déduire toutes les racines de P(z) b) Représenter dans le plan z 
3. Soient a , b c et d les racine de P(z) ( où a est la solution réelle et 6
ca cd 3°/ soit M le point d’affixe z() et A le point d’affixe 1. On projette
d la solution imaginaire pure) . On pose u  et v 
ba bd orthogonalement A en P sur la droite (OM).
u u a) Déterminer z P en fonction de z()
a) déterminer et Arg  
v v b) Quel est l’ensemble des points M lorsque  varie dans  ; 
b) On note par A ,B ,C et D les point d’affixes respectives a ,b ,c et d. c) Calculer la distance PM
Que peut- on dire du quadrilatère ABCD ? d) Donner une construction géométrique de M
Exercice 18
1. Linéariser les expressions suivantes : Exercice 21 :
A  cos 3 x sin ² x  cos 4 x , B  cos 4 x sin 4 x ; On considère dans le plan complexe muni d’un repère orthonormé
1
D  sin 8x cos 5x ; E  cos 8 x  cos 6 x sin 4 x  cos 3x sin 5x
O; u ; v  les point A  et B  .
1
2. Exprimer en fonction de cos x et sin x les expressions 0  0
suivantes : A  cos 9 x  sin 7 x , B  cos 5x  cos 6 x sin 2 x A tout point M(z)  M ' (z' ) z  0 tel que zz'  1
Exercice 19 :
1°/
On rappelle pour tout entier naturel non nul n et pour tout
a°/ Construire le point M’ lorsque z  2  2i ;
complexe a tel que : X  a ;
b°/ Soit M  O montrer que M '  O . En déduire que ( AB) est la
a n 1  a n  2 X  .....  aX n  2  X n 1 
an  Xn
aX
 
bissectrice de l’angle OM; OM' et que OM  OM 4  OA ²

i 997
2°/ Soit z  0
1°/ Soit w  e . On pose   1  2 w  3w ²  ...  1994w 1993 . 2
 z  z'   z  z'   z  z' 
1994 a) Vérifier que   1   1   
Montrer que    2  2   2 
1 w b) On désigne par I le milieu de MM ' . Montrer que
IA  IB  IM² et que pour M différent de A et M’ différent B la
droite ( MM’) est la bissectrice de l’angle IA, IB .  
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
Exercices de Mathématiques : Exercices proposés au bac.
Exercice 1 : Exercice 5 :
1°/ Résoudre dans  l’équation suivante z  1.
4 Dans l’ensemble des nombres complexes , on considère
l’équation
2°/ En déduire les solutions dans  des équations suivantes :
a.  3  iz  i4
1
(E) : z 4  (2  i)z 3  3iz ²  (4  i)z  1  3i
1°/ Montrer que ( E ) admet une solution réelle z1 et une solution
b.  3  iz  i4
 1 i imaginaire pure z2.
2°/ Déterminer les autres solutions de ( E )
3°/ Soient A ; B ; C et D les images des solutions de ( E )
Exercice 2 :
a. On désigne par z1 ;z2 ; z3 et z4 les solutions de (E ). Montrer que
1°/
z2  z4 z2  z3
2  2i 3  est réel
a. Calculer le module et un argument de   . z1  z 4 z1  z 3
4
b. En déduire ses racines carrées. b. Que peut on dire des points A ; B ; C et ?
 
2°/ Résoudre dans  l’équation z ²  3  7i z  4(3  i 3 )  0
c. Monter qu’il existe une similitude s et une seule qui transforme
A en B et C en D. Déterminer ses éléments caractéristiques.
3°/ Soit z1 la solution imaginaire pure et z2 l’autre solution. Montrer
z  2i Exercice 6 :
que 2  .
z 1  2i   
Soit     ;  . On considère la fonction f :  définie par :
4°/ Dans le plan complexe muni d’un repère orthonormé O; i ; j . 
 
  2 2
Soit A, B et C les points d’affixes respectives 2i, z 1 et z 2 . f  (z)  (1  i tan )z  i tan   2 .
Préciser la nature du triangle ABC. 1°/ Déterminer le module et un argument du nombre complexe
1  i tan  en fonction de 
Exercice 3 : 2°/ Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de f .
1°/ Résoudre dans  les équations suivantes 3°/ Soit h  l’homothétie de centre  d’affixe 1 et de rapport
a) z ²  2z  5  0 1
. Donner une écriture complexe de la rotation r telle
b) z ²  2(1  3 )z  5  2 3  0 cos 
2°/ On considère dans que f   r  h 
 le plan complexe muni d’un repère
 
orthonormé O; i ; j les points A, B, C et D d’affixes
Exercice 7 :
respectives a  1 2i , b  1  3  i , c  1  3  i et
Soit  l’ensemble des nombres complexes
d  1  2i . 1°/ Montrer que pour tout entier naturel n supérieur ou égal à 2, la
a) Placer les points A, B, C et D dans le plan. somme des racines nième de l’unité est nulle.
db 
b) Vérifier que  i 3 , en déduire la nature du triangle ABD. 2°/ En utilisant les résultats du 1) montrer que cos  est
ab 5
c) Montrer que A, B, C, D sont sur un même cercle ( C) dont on
solution de l’équation 4x ²  2 x  1  0
précisera le centre et le rayon.
3°/ On considère l’équation   2 
3°/ En déduire la valeur exacte de cos  , cos  et
(E) : z ²  2(1  2 cos )z  5  4 cos   0 . 5  5 
a) Résoudre (E) 
b) Montrer que les points images des solutions sont sur ( C ). cos  .
 10 
Exercice 4 :
Exercice 8 :
Dans l’ensemble  des nombres complexes on considère l’équation
Soit   
(E): z 3  3  2i z ²  1  4i z  1  2i  0 .
1°/ Factoriser  ²  2i  1 . Résoudre dans  l’équation ( E ) :
1°/
a. Montrer que ( E ) admet une solution réelle que l’on z ²    i z  i 3  0
précisera. 2°/ On note r le module de  et  l’argument de  . Calculer le
b. Résoudre ( E ) module et un argument de chacune des solutions de l’équation (
2°/ Dans le plan complexe ,on désigne par A, B, C les points E)
d’affixes respectives a  1 , b  2  i et c  i . 3°/ P désigne le plan complexe et s  l’application définie sur P
ba par : s  : P P telle que M(z)  M' (z' ) définie par :
3°/ Déterminer le module et un argument de .
ca z'  iz   ² . Déterminer  pour que s  soit une rotation
a) En déduire la nature du triangle ABC. 5
b) Donner le centre et le rapport de la similitude plane directe qui d’angle .
laisse invariant A et transforme B en C. 6
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
Exercice 9 : 3°/ Soit M(z) un point du plan.
1°/ Déterminer la forme trigonométrique et la forme algébrique de a. Donner une équation cartésienne de l’ensemble   des
1 i 3  points M tels que : f(z) soit un imaginaire pur
z . En déduire les valeurs exactes de cos et
1 i 12 b. Montrer que z  1  f (z)  1 .

sin .
12 Exercice 14 :
2°/ Déterminer et construire l’ensemble
Soit u n n 0 la suite géométrique de 1er terme u0=4 et de raison
1
  
E 1   M(z) / iz  2 z  1  IR  2

3°/ Déterminer et construire l’ensemble Soit v n n 0 la suite arithmétique de 1er terme v 0  et de


  
E 2   M(z) / Arg iz  2 z  1   (2)
2  
4
raison .
2
Exercice 10 : Soit zn le nombre complexe de module un et d’argument vn.
1°/ Déterminer le module et un argument de z 0  1  i . 1°/
a) Exprimer un et vn en fonction de n.
2°/ Résoudre dans  l’équation : z 3  4 2 (1  i) . b) En déduire zn fonction de n.
 11   11  2°/ Démontrer que z n  est une suite géométrique de raison i
1
3°/ En déduire cos  et sin . 2
 12   12 
et de 1er terme z 0  2 2  2i 2 .
Exercice 11 : 3°/ Soit P le plan complexe rapporté au repère orthonormal
Dans le plan complexe muni d’un repère orthonormal O; i ; j on 
 
  
O; i ; j et Mn le point d’affixe zn.
considère les points A, A’, B et B’ d’affixes respectives 1,-1, i et –i. a) Déterminer la nature de la transformation qui au point Mn
A tout point M d’affixe z on associe les points M1 et M2 d’affixes associe le point Mn+1 d’affixe zn+1.
respectives z1 et z2 tels que BMM1 et AMM2 soient rectangles et b) Donner ses éléments caractéristiques.
  
isocèles avec M 1 B; M 1 M  M 2 M; M 2 A  2  .

2
 4°/ Pour tout entier naturel n on pose Z n  z 0 z 1 .........z n
a) Exprimer en fonction de n un argument de Zn.
1°/ b) Démontrer que si n est impair alors Zn est réel.
a) Justifier que z  z 1  i(i  z 1 ) et 1  z 2  i(z  z 2 ) .
1 i Exercice 15 :
b) Vérifier que z1 et z2 peuvent s’écrire z 1  (z  1) et Soit   0;2 . On considère l’équation
2
z ²  21  cos z  21  cos   0 .
1 i
z2  (z  1) 1°/ Résoudre cette équation dans. On notera z1 et z2 les
2
2°/ On se propose de dans cette question de déterminer les points solutions.
M pour lesquels le triangle OM1M2 est équilatéral. 2°/ Déterminer le module et un argument de z1 et z2.
a) Montrer que OM 1  OM 2  z 1  z  i . En déduire Exercice 16 :
l’ensemble   des points M tels que OM 1  OM 2 et tracer On considère le plan complexe muni d’un repère orthonormal
  .   

O; i ; j .
b) Montrer que OM 1  M 1 M 2  z  1  2 z
2 2 
Soit f l’application de  dans  définie par f (z)  où  est un
Exercice 12 z

 
Le plan est rapporté au repère orthonormal O; i ; j  réel strictement positif. Soit F l’application du plan dans lui même
définie par F : M(z)  M ' (f (z))
1°/ 1°/ Déterminer le domaine de définition de F.
a) Résoudre dans  l’équation z ²  2z  2  0 . On donnera les 2°/ Montrer que f  f  id ( i .e. f f z   z )
solutions sous forme algébrique et trigonométrique.
3°/ Déterminer l’ensemble des points d’affixe z tels que f(z)=z.
b) En déduire les solutions dans de l’équation
Construire cet ensemble pour =9.
 iz  3i  32  2 iz  3i  3  2  0 O; M et M' alignés
2°/ Soit A, B les points d’affixes respectives 1+i ; 1-i. Déterminer le 4°/ Démontrer que M’=F(M)  
  OM  OM'  
centre de la rotation d’angle  qui transforme A en B. 5°/ Déterminer l’image image d’une droite passant par l’origine et
2
Exercice 13 : privée de O l’origine.

 
Le plan est rapporté au repère orthonormal direct O; i ; j . Soit f 
2z  i
l’application de- {2i} vers  définie par : f (z)  .
z  2i
1°/ Résoudre dans  l’équation f(z)=z. Donner les solutions z1 et z2
sous forme algébrique puis sous forme trigonométrique.
2°/ Calculer z 14  z 42 .
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

Exercices de mathématiques : Fonction Logarithme Népérienne


Exercice 1 : Exercice 3 :
Calculer les limites suivantes si elles existent. Etudier les fonctions f ; g et h suivantes
 ln x   lnx²  1  ln x
a) lim   , lim   ; lim x  ln x  ; a) f ( x )  , g ( x )  ln x et h ( x )  x  ln x
x   x²  1  x   x 3  1  x   x

 
lim x 3  2 x  ln x et lim x  ln x ²  1
x   x 
b) f ( x )  x ln x ; g ( x)  x²  2 ln x et
x 1
h(x )   ln x  ln( x  1)
  1  x
b) lim  x ln 1   ; lim x  ln x  ; Calculer les limites
x 0   x   x 0 x
c) f ( x )  1  ln ² x ; g ( x)  ln x et h ( x )  ln
x 1
 ln x   3 ln x 
suivantes lim   x  1 ; lim   2x  1 1 1  ln x
x 0  x ²  x  
 x  d) f ( x )  ; g(x )  et h ( x )  cos(ln x )
x ln x 1  ln x
c) Déterminer les limites aux bornes du domaine de définition de la Exercice 4 :
1 x  f ( x)  ( x  1)² si x  1
fonction x  . 1. Soit f la fonction définie par 
ln x  1  f(x)  lnx si x  1
 2x  x 
d) Calculer lim  ln   a) Montrer que f est continue sur 
x 3 x  3  3  
b) Etudier la dérivabilité de f en 1. Interpréter ce résultat

x 0

x 0

e) lim sin x  ln x  ; lim xln x 2 et lim 
x  2
 x
x 2

lnx  1

géométriquement.
2. Soit g la fonction définie par :
 g( x )  3x ²  2x  1 si x  0
f) Calculer les limites éventuelles des fonctions 
g( x )  x  1  ln( x  1) si x  0
; x  x 1  ln x ² et
ln x
suivantes x  x  ln x , x  a) démontrer que g est continue sur 

1  ln x b) étudier la dérivabilité de g sur 
x . Exercice 5 :
1  ln x
Exercice 2 : f ( x )  x ² ln x x  0
Soit f la fonction définie par : 
A- Résoudre dans ( les équations suivantes  f (0)  0
a) ln(x+3)+ln(x+2)=ln(x+11) ; (x-2).ln(x-1)=0
1. Etudier la continuité et la dérivabilité de f en 0
b) ln(x²-x-1)=0 ; ln(x+3)-ln(x-5)=ln15
2. Etudier f sur son domaine de définition
c) ln|2x-5|-ln|3x+2|=ln|x+1|
Exercice 6 :
1  ln x
d) ln(2x+8)-ln(3x+2)=ln(x+1) ; 1 Soit f : x  ( x  1) ln x  1  x ln x
2  ln( x  2)
1. Déterminer Df
e) 3ln²x-5lnx+2=0 ; ln ² x  (1  2 ln 2) ln x  2 ln 2  0 2. Etudier les variations de f
f) 2 ln 3 ( x  1)  9 ln ²( x  1)  2 ln(x  1)  9  0 ;  g(0)  g(1)  0
3. Soit g définie par : 
ln 3 x  2 ln ² x  ln x  2  0 ; g ( x )  f ( x ) si x  0 et x  1
 x   x   x  a) Montrer que g est un prolongement par continuité de f
2 ln 3    3 ln ²   3 ln 2  0 b) Etudier la continuité et la dérivabilité de g en 0 et 1
 x  2   x  2   x2
c) Calculer lim f ( x )
B- Résoudre dans  les inéquations suivantes x  
a) ln(2x-e)>1 ; ln( 2  3 x)  0 d) Etudier g puis représenter sa courbe représentative ( Cg ) dans
b) ln(2-x)+ln(x+4) >ln(3x+2) un repère ( unité graphique 2cm )
c) ln(2x+3) < ln(x+3) ; ln( x  2)  ln( x²  4) Exercice 7 :
ln x
2  ln x 1. Soit f : x   x  et ( C ) sa courbe représentative dans
 0 ; 1  ln x 2  ln x   0
1
d) ln  ln x ; x
x 1  ln x
e) 2 ln 3 ( x  1)  9 ln ²( x  1)  2 ln(x  1)  9  0
  
le plan muni d’un repère O; i ; j 
a) Déterminer Df et préciser les branches infinies de ( C)
 x   x   x  b) Construire alors ( C )
f)  2 ln 3    3 ln ²   3 ln 2  0
 x2 x2  x2 c) On donne g : x   x ²  1  ln x
C- Résoudre dans ² les systèmes suivants a) calculer g(1)
 x  y  25 x  y  2  e b) étudier les variations de g puis en déduire le signe de g(x) en
a)  ; b)  fonctions des valeurs de x
ln x  ln y  2 ln 12  ln( x  y)  1 c) calculer f’(x)
 x ²  y ²  700  ln x  3 ln y  1 d) dresser le tableau de variations de f puis tracer ( C )
 
c)  4 et d)  20 Exercice 8 :
ln x  ln y  2 ln  3 ln x  2 ln y 
3  3
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
 x 3. calculer la dérivée de la fonction
f ( x )  si x  0  ( x  1) ln(x  1)  ( x  1) ln(x  1) . En déduire la
1. Soit f la fonction définie par :  ln x g : x
 f ( 0)  0 primitive F de f vérifiant F 2  0  
a) Etudier f sur son domaine de définition Exercice 13
b) Etudier la continuité et la dérivabilité
 de f en 0

c) Représenter f dans un repère O; i ; j  Soit f : x  ln
2x
2x
 x
g( x )  si x  0 1. Montrer que f est impaire puis Construire sa courbe
2. Soit g la fonction définie par :   1  ln x
 représentative dans le plan muni d’un repère ortho normal.
g(0)  0
2. prouver la restriction de f sur 2,2 réalise une bijection
a) Déterminer Dg
de 2,2 sur 
  

b) Soit ( C’ ) la courbe représentative dans le repère O; i ; j . Exercice 14 :
Montrer que (C’) est l’image de (C) par une homothétie que Soit f : x  ln(ln x )
l’on précisera.
1. Déterminer son domaine de définition I.
Exercice 9 :
2. sans calculer la dérivée montrer que f est strictement croissante
1°/ Soit g : x  2 - x + ln x sur I
a. Déterminer Dg et les limites de g aux bornes de Dg. 3. Etudier les limites de f aux bornes de I
b. Etudier les variations de g .En déduire qu’il existe trois réels 4. Montrer que f est une bijection. En déduire que    tel que :
1 ;  2 et  3 ; vérifiant 1  0   2  1   3 et f ()  1  0 . En déterminer une valeur approchée à 10-3
g(1)= g(2)= g(3)=0 près.
x (1  ln x ) Exercice 15 :
2°/ Soit f : x   1 1
1 x   si x  0
a) Déterminer Df A- On considère la fonction g : x   ln ²( x ) ln x
b) Etudier les variations de f. Préciser les branches infinies de ( Cf)  g(0)  0
3°/ Soit F un prolongement de f en 0 par F(0)=0 1. Etudier la continuité et la dérivabilité de g
a) Etudier la continuité et la dérivabilité de F en 0 2. Etudier les variations de g. En déduire le signe de g(x) suivant les
b) Etudier les variations de F valeurs de x
c) Donner les points d’intersections de (CF) avec la droite  x
d’équation y  -x f ( x )   si x  0
B- Soit f la fonction définie par  ln x
d) Donner l’allure de (CF) (unité graphique 3cm sur (Ox) )  f ( 0)  0
Exercice 10 :
1. Montrer que f est continue et dérivable à droite en 0
x ² ln x
Soit f : x   si x>0 et f(0)=0 2. Etudier les limites de f aux bornes de son domaine de
1 x définition
x 1 3. montrer que f est dérivable puis calculer f ‘(x)
A-/ Soit g : x   ln x
x2 4. Etudier les variations de f
1. Etudier les variations de g puis montrer qu’il existe Exercice 16
  0;1 tel que g ()  0 . 1  ln x
Soit f : x  et ( C) sa courbe représentative dans un
2. Vérifier que 0,54    0,55 x
B-/ repère orthonormé.
1. Montrer que f est continue en 0. est elle dérivable en 0 ? 1. Etudier les variations de f
2. Dresser son Tableau de variations 2. Soient M1 le point de rencontre de ( C) avec l’axe des
3. Construire la courbe représentative de la restriction de f abscisses , M2 le point où la tangente passe par O et M3 le
sur 0,1 ( unités 10cm sur l’axe des abscisses et 20cm sur point où la tangente est parallèle à l’axe des abscisses.
a) Déterminer les abscisses x1 ;x2 et x3 de points M1 ;M2 et M3
l’axe des ordonnées)
respectivement
Exercice 11 :
b) Montrer que x1 ;x2 et x3 sont en progression géométrique dont
1 1  1 déterminera la raison.
Montrer que x  0 on a :  ln  1  . En déduire
x 1 x  x Problème 1:
Soit n un entier naturel non nul, on considère la fonction fn
  1 
lim  x ln1   n ln x
x     x  définie par : f n ( x )  x  n  et (C n ) sa courbe
x 
Exercice 12 : 
représentative dans un repère O; i ; j 
x  x 1
Soit f : x   ln  A- Etude des variations de fn ( n* )
x² 1  x 1  1. Soit gn la fonction définie par: g n ( x)  x²  n  n ln x
1. Montrer que f est impaire et étudier ses variations a) Etudier les variations de gn en précisant ses limites en 0
2. Construire sa courbe représentative dans le plan muni et +
d’un repère ortho normal. b) Montrer que l’équation gn(x)=0 admet une solution unique
 n  1;3 .
2.
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
g' ( x ) c) Calculer f’(x). Trouver une relation une relation entre f’(x)
a) Calculer f’(x) puis montrer que f ' ( x )  n et h(x). En déduire les variations de f.

b) Déterminer le signe de gn(x). en déduire le sens de variations de d) Etudier les limites de f aux bornes de Df puis déterminer
fn les branches infinies de ( C)
3. e) construire (C) ( unité graphique 2 cm)
a) Déterminer les limites de fn en 0 et + f) Calculer la dérivée de la fonction x  x ln x . En
b) Dresser le tableau de variations de fn déduire une primitive de f qui s’annule en 1
c) Montrer que la droite  n  : y  x  n est une asymptote Problème 3 :
oblique à (C n ) au voisinage de +. Etudier la position de  1
f ( x )  x0
A- Soit f : x  
Cn  et de (Cn ) 
ln x
f ( 0)  0
B- Etudes des cas particuliers n=1 et n=2 1. Déterminer le domaine de définition de f. Montrer que f est
Soit  n les réels trouvés au A 1°) continue. Etudier la dérivabilité de f en 0
1. Montrer que  1  1 et 1,2   2  1,3 2. Etudier les variations de f.
2. En utilisant les propriétés de l’encadrement montrer que
f 2  2   1,24 . En utilisant le sens de variations de f2 3. construire ( C ) la courbe   représentative de f dans le plan
montrer que f 2  2   1,10 . muni d’un repère  O ; i; j
3. Donner le tableau de variations de f1 et f2
x
4. Représenter dans le même repère ( 1 ) ; (2 ) ; ( C1) et ( C2 ). B- On considère la fonction H : x  x
f ( t )dt
C- Etudes des positions relatives des courbes (C n )
1. Calculer pour n entier naturel non nul et x>0 f n ( x )  f n 1 ( x ) . 1°/ Déterminer le domaine de définition de H
En déduire lim f n ( x )  f n 1 ( x ) 2°/ Etudier le signe de H sur +-{1}
x 
3°/ Montrer que H est dérivable puis déterminer H’(x)
ln x
2. Soit d ( x )  1   1
x 4°/ Montrer qu’il existe un réel M tel que x  0;  on a
3. Calculer les limites de d en 0 et +. Etudier les variations de d  2
4. En déduire que l’équation d(x)=0 admet une solution unique f ( x )  M . En déduire la limite de H à droite en 0.
  0,1 C-
a) Montrer que n  0 on a f n ()   1
a) Soit g la fonction définie par : g( x )  . On
5. A l’aide des résultats obtenus dans C – 1°) et 2°) établir x ln x
que toutes les courbes (C n ) se coupent en un point A que x

l’on placera sur la figure . Pour n préciser les positions


considère la fonction K : x   x
g ( t )dt . Montrer que K est

relatives de C n  et C n 1  une fonction constante


Problème 2 : x 1
1°/ Montrer que la fonction x  admet un prolongement
x² x 3 ln x
A- Soit g : x  ln( x  1)  x   par continuité en 1
2 3
1. 2°/ Montrer que pour tout réel x strictement positif et x  1 on
1 x3 a
x x
 H( x ) 

2 x x 
. En déduire les limites en 0
a) Démontrer que x   on a g ' ( x )   ln x ln x
2 1 x
H( x )
b)
1
En déduire que x   on a g' ( x )  2 x 3 et en + de la fonction x  .
2 x
c) En appliquant les inégalités des accroissements finis à g
1
déduire de ce qui précède que x   on a g( x )  2 x 4
2
2. Soit f la fonction définie
 1
 f (0 ) 
par :  2 et ( C ) sa courbe
x  ln(x  1)
f ( x )  x  0
 x²

représentative dans le plan muni d’un repère O; i ; j 
 

a) En utilisant les encadrements obtenus dans A) démontrer


que f est dérivable en 0 et préciser une équation cartésienne
de la tangente à ( C ) au point d’abscisse 0
b) Soit h la fonction définie par
x ²  2x
h(x )    2 ln(1  x )
1 x
i. Etudier les variations de h
ii. Calculer h(0). En déduire le signe de h(x) suivant les valeurs de x
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

WxäÉ|Ü wx `tà{°Åtà|Öâxá (Durée : 2 heures)


Février 2005.

Exercice 1 : 04 ponts
Déterminer, si possible, les limites suivantes :
 x  ln(x  1)   x  ln(x  1)   2  ln(x  1)  2 1  x 
lim  , lim  et lim 

x 0
 x  x  0 x²  x 0
 x ² 
Exercice 2 : 06 points
 
On considère dans le plan complexe muni d’un repère orthonormé O; u; v  le point A d’affixe i. Soit l’application du

plan dans lui même F : M(z)  M' (z' ) telle que : z' 
iz
1°/ Déterminer les points M tels que M=M’
2°/ On pose z  x  iy et z'  x 'iy' où x, y ; x’ et y’ sont des réels.
x x ²  y ²  2 y 
a) Montrer que : x '   .
x ²  1  y 
2

b) En déduire l’ensemble des points M dont l’image M’ est sur l’axe des imaginaires purs. Dessiner le.
3°/
a) Trouver une relation simple entre OM ; AM et OM’.
b) En déduire l’ensemble des points M du plan tels que M et M’ soient situés sur un cercle de centre de centre
O. Construire cet ensemble.
4°/ Soit G l’iso barycentre des points A ; M et M’.
a) Calculer l’affixe z g de G en fonction de z
b) Monter que G est situé sur un cercle de centre O dont vous donnerez le rayon si appartient à un cercle de
centre A.

   

c) Comparer les angles u; OG et u; AM en déduire une construction de M

Problème : 10 points
ln x
Soit f ( x ) 
x  13
Première partie : Etude d’une fonction auxiliaire
Soit g : x  x  1  3x ln x
1. Etudier les variations de g puis déterminer ses limites aux bornes de son domaine de définition.
2. Dresser son tableau de variations.
3. Montrer que !   1;2 / g()  0 . Montrer que : 1,69    1,7 .

Deuxième partie : Etude de f


1°/
a) Etudier la limite de f en 0+
lnx
b) Montrer que x  1; 0  f(x) 
x3
 
 
c) Préciser les asymptotes à (C), courbe représentative de f dans un repère O; i ; j
2°/
a) Montrer que f est dérivable puis calculer f ' ( x )
b) En déduire le tableau de variations de f
1
c) Montrer que f ()  . En déduire un encadrement de f( ) à 10-2 près
3  1
2

3°/ Déterminer une équation de la tangente (T) à (C) au point d’abscisse 1.


Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

WxäÉ|Ü wx `tà{°Åtà|Öâxá (Durée : 2 heures)


Lundi 31 janvier 2005.

Exercice 1 : 08 points

1°/ Soit f : x   x 
ln x
x

 
et (C) sa courbe représentative dans le plan muni d’un repère O; i ; j . 
a) Déterminer Df
b) Préciser les branches infinies de (C)
2°/ On donne g : x   x ²  1  ln x
a) Calculer g(1)
b) Etudier les variations de g puis en déduire le signe de g(x) en fonctions des valeurs de x
c) Calculer f’(x)
d) Dresser le tableau de variations de f puis tracer (C)

Exercice 2 : 12 points
1°/ Soit g : x  2 - x + ln x

a) Déterminer Dg et les limites de g aux bornes de Dg.


b) Etudier les variations de g .En déduire qu’il existe trois réels  1 ;  2 et  3 ; vérifiant

 1  0   2  1   3 et g(1)= g(2)= g(3)=0

x (1  ln x )
2°/ Soit f : x 
1 x
a) Déterminer Df
b) Etudier les variations de f. Préciser les branches infinies de (Cf)
3°/ Soit F un prolongement le f en 0 défini par F(0)=0
a) Etudier la continuité et la dérivabilité de F en 0
b) Etudier les variations de F
c) Donner les points d’intersections de (CF) avec la droite d’équation y  -x
d) Donner l’allure de (CF) (unité graphique 3cm sur (Ox) )
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

WxäÉ|Ü wx `tà{°Åtà|Öâxá (N°3)

Durée : 4 heures
Mercredi 16 février 2005.

Exercice : 08 points
1°/ On considère dans l’ensemble des nombres complexes  l’équation z  1 .
4

a. Résoudre dans  l’équation Z²=1.


b. En déduire alors les solutions dans  de l’équation z  1
4

c. En vous inspirant des questions précédentes résoudre l’équation    4


3  i z  i 1

2°/ On donne u  2 2 i 2 2
a. Calculer u² et u puis écrire sous forme algébrique et trigonométrique.
4

b. En déduire le module et un argument de u.


Problème : 12 points
1ère partie : Soit g : x  4 x  x ²  1
3

1°/ Etudier les variations de g puis dresser son tableau de variations.

 3 1
2°/ Montrer que l’équation g(x)=0 admet une unique solution  dans  et que     ; . Donner une valeur
 4 2 
approchée de .
3°/ Déterminer le signe de g sur .
1
2ème partie : Soit f : x  2 ln x ²  1  et (V) sa courbe représentative dans le plan muni d’un repère
x
 
orthonormé O; u; v  .
1°/ Déterminer Df puis montrer que f est continue et dérivable.
2°/ Calculer f (x) puis exprimer f (x) en fonction de g(x).
3°/ Donner un encadrement une valeur approchée de f().
4°/
a. Calculer les limites de f.

 1
b. Montrer que pour x non nul on a : ln( x ²  1)  2 ln x  ln1  
 x² 
c. Déterminer les branches infinies de (V)

5°/ Soit h la restriction de f à 0; .


a. Montrer que h est une bijection.
b. Démontrer que h-1 est dérivable.
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
Composition de Mathématiques du 1er semestre
Durée : 4 heures

Exercice 1 : 05 points
Soit P( x )  3x  9 x ²  39 x  45
3

1°/
a. Vérifier que 5 est une racine de P(x)
b. Résoudre dans  l’équation P(x)=0 et l’inéquation P( x )  0
 3x 3  45 
2°/ En déduire les solutions dans  de l’équation ln   ln 9 x  39  et de l’inéquation
 x 
3ln   9ln x ²  39 ln x  45  0
3

Exercice 2 : 04 points
On considère dans  l’équation  z  ( 4  i) z ²  (8  6i) z  4  28i  0 .
3

1°/ Montrer que cette équation admet une solution imaginaire pure que l’on notera a.
2°/ Déterminer les autres solutions b et c.
3°/ Soit A, B et C les points du plan complexe d’affixes respectives a, b et c
a. Placer A, B et C.
b. Déterminer la nature du triangle ABC.
Problème : 11 points
 ln x 
Soit f la fonction définie par f ( x )  x  2  et (V) sa courbe représentative dans le plan muni d’un
 x 
 
repère O; u; v  . (Unité graphique 3cm)

1ère partie :
Soit g : x  x ²  2  2 ln x
1°/ Etudier les variations de g puis dresser son tableau de variations.
2°/ En déduire le signe de g.

2ème partie :
1°/ Etudier les limites de f puis préciser les branches infinies de (V) .
2°/ Montrer que f est dérivable puis calculer sa dérivée.
3°/ Etablir le tableau de variations de f.
4°/
a. Soit   l’asymptote oblique de (V). Etudier la position de   par rapport à (V).
b. Donner une équation cartésienne de la tangente (T) à (V) au point d’abscisse 1.
c. Déterminer les coordonnées du point A où la tangent rencontre l’axe des abscisses.
5°/ On admet ici que (T) est au dessus de (V).
2
a. Montrer que f   est strictement négatif.
3
2 
b. En déduire que !   ;1 vérifiant f ( )  0
3  

6°/ Déterminer la primitive de f qui prend la valeur en e.
2
7°/ Construire (V), (T) et   dans le même repère.
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

Exercices de Mathématiques : Fonctions Exponentielles et Puissances


Exercice 1 :   
2°/ a) e  x  1 e 2 x  3  0 , b) e 3x  e x  7 , c)
1°/ Calculer les limites suivantes : x
e x  2e3x 1
 ex   2 , d) 3 x  32 x , 1     5 .

lim x  e x
x  

lim   , lim 5  3x e 2 x ,
x   x  1 
1  3e 2  x 5
  x  
3°/ ( x ²  1)e ln(x  2)  ln e ( x 1) .
 3e x  1   e 2 x  5e x  12 
lim  x , lim  , 4°/ Résoudre dans 0; l’équation x  x  x x 
x

x   5e  2  x    2e  3x  5e 2 x  2 
   
Exercice 3:
  ex  1   e 3x 
lim  ln x
x    e  2  

  , lim x  e x , lim    ,
x   5x  1 
Résoudre dans ² les systèmes suivants :
 e x  e y  2 e x  e y  7  2 x  2 y  8
    x     a)  x , b) , c) et
 xy  x
    3e  2e y  4  e  10 2  2 y  5 2
lim x  2e x 1  et lim x  2e x 1 
1 1

x 1  x   
2°/ calculer les limites suivantes
  x  
e) 8  2  2
y 2 x 1
.
 3x  27 y  9 y 1
   3x
 ex  1  2x 
lim 2 x ln x , lim   , lim  e  e  , Exercice 4 :
x 0 x 0   x 0   x 
 x     a
x
1°/ Montrer que a   lim 1    e a
   1
lim x3 x e x , lim  xe x  ; lim e  x ² , lim 
x 0 x 0   x   x 0 
 e sin x  1 
  x
 ,

x   x
   a x 1 
2°/ Soit a  0;  1 .Calculer lim   et
 x x 0 
1

e   x 
lim   .²
x 0  x ²    1 
  lim  x  a x  1
x     
3°/ Soient a et b deux réels strictement positifs.
 a x  bx   x x  3°/ Montrer que a  1 on a x a  1  a ( x  1)
Calculer lim   . En déduire lim  a  b  et
x 0 x  x 0 e x  e  x  Exercice 5 :
   

lim n n a  n b .
n 
  f ( x )  xe x si x  0
On considère la fonction f : x  
f ( x )  x ln x si x  0
4°/ Calculer, si possible, les limites suivantes : 1°/ Etudier la continuité et la dérivabilité de f en 0
   2x   2 x  x² 
lim 2 x  x ² , lim  x  , lim  3
x   x  
 x 
 , lim  2  1  ,
  
2°/ Montrer que f est dérivable et calculer f’(x)
Exercice6 :
 x  x  3  x 0 x 
x   x

 1x 
 e   x²  x
1
 x²  x
1

Soit 
f ( 0)  0
x 
et g( x )  ln 1  x  e  x 
lim  3  , lim   et lim  . f ( x )  (1  e ) ln x
x 0 2  x   x  1  x 1 x  1  1°/ Déterminer Df et Dg
 x 
2°/ Etudier la continuité et la dérivabilité de f et g.
5°/ Détermine, si possible, la limites des fonctions 3°/ Calculer les limites de f et g aux bornes de leur
suivantes en  : f ( x )  x  ln 2e x  1 et   domaine de définition
x
g( x )  x ²e  x . 3 4°/ Calculer f’(x) et g’(x)
6°/ Soient P une fonction polynôme et axn son Exercice 7 :
monôme du plus haut degré. Etudier les fonctions suivantes puis représenter les
a) Montrer que lim P(e x )  lim ax n   dans un repère orthonormé.

x   x  
1°/ f : x  x3 x ; g : x  e x ² 1 ; h : x  xe  x ² ;
P (e x )
b) En déduire alors lim si P et a sont des e x  ex ex  ex
x   q (e ) x k:x  et m : x 
2 2
polynômes.
2°/ f : x  x x ; g : x  x ln x et h : x  x  ln x ² 
1

Exercice 2
Résoudre dans  les équations et inéquations Exercice 8:
suivantes :  1 1
1°/ Soit  : x  1  e x  1
e
1°/ a) e 2 x 1  2 x 1  e  1 , b) e 2 x  e x  2  0 ,c)  x
e a) Etudier les variations de 
ex  2 b) En déduire le signe de (x) suivant les valeurs
e 2 x  3e x ,d) e 2 x  3  4e 2 x ,e) 2 de x
1  3e x
 f ( 0)  0
e 2x  e x  4 
f) 1 2°/ Soit f la fonction définie par : f ( x )  x x  0
3e x  2  1

 1 ex
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
a) Etudier la continuité et la dérivabilité de f en 0 Exercice 14 :
b) Etudier les variations de f 2e x  3
c) Soit (C) lacourbe représentative de f dans un Soit f : x  x et (C) sa courbe représentative.

repère O; i ; j  
1°/ Etudier f.
e 1

 x  0 
c-1) Calculer lim f ( x )   2°/ Montrer que le point I 1  est un centre de
 2 
x    2
c-2) Conclure puis tracer (C) symétrie pour (C). Construire (C) et
Exercice 9 déterminer les points en lesquels les tangentes
1
m 6
Soit m un paramètre réel on pose f ( x )  x x à (C) ont pour coefficient directeur
5
1°/ Etudier les variations de f Problème 1 :
1ère Partie
2°/ Déterminer l’ensemble des extrêmums de f 1°/ Soit g : x  x  1  ln x
3°/ Déterminer cet ensemble lorsque m varie dans  a) Etudier les variations de g
b) En déduire le signe de g(x) en fonction de x
Exercice 10 :
 1
1°/ Soit m un paramètre réel. Déterminer le 2°/ Soit h : x  1   ln x . Etudier les variations de
 x
nombre de solutions de l’équation
h puis tracer sa courbe représentative
E  : e x (2  x )  m 2ème Partie
 f (0)  0  1 1
 Soit f la fonction définie par  f ( x  x x
si x  0
2°/ Soit f : x   x²
f (x)  x x  0  f ( 0)  0
 e 1
a) Montrer que f est dérivable puis calculer 1°/ Etudier la continuité et la dérivabilité de f en 0
f ' (x) 2°/ Calcul lim
f (x)
.
x   x
b) Montrer qu’il existe un unique réel
a  1,59;1,6 tel que : f ' (a )  0 et f (a )  a (2  a ) a) Démontrer que x  0 et x  1 on
ln x
c) Etudier les variations de f et construire sa f (x)  x e x  1
a:  1
courbe représentative dans un repère ln x ln x
orthonormé (unité 2cm)
x

Exercice 11 : f (x)
b) Montrer que la fonction x  admet une
1 x  x
Soit . On considère la fonction f : x  x et (C)
limite en  . Quelle est cette limite ? La
sa courbe représentative fonction x  f ( x )  x admet elle une limite en
1°/ Montrer que f est dérivable puis calculer f’(x)
 ?
3°/ Montrer que f est une bijection de 0; sur lui-
1
2°/ soit g : x     ln x  1
x
même.
a) Etudier g.
4°/
b) Exprimer f’(x) en fonction de g(x).
a) Montrer que f " (1)  0
c) En déduire les variations de f.
Exercice 12 b) Tracer la courbe représentative de f et la
ln x tangente à cette courbe au point d’abscisse 1.
1°/ Etudier puis représenter la fonction f : x  e x (considéré comme point d’inflexion).
 g (1)  e Problème 2 :
2°/ Soit g : x  
g ( x )  e
ln x
x 1
si x  0  
1ère Partie : Soit f : x  1  x  1  e1 x et (C) sa
a) Etudier la continuité et la dérivabilité de f en 1 courbe représentative dans le plan muni d’un
b) Montrer que (Cg) admet deux demi tangentes repère orthonormé.
au point d’abscisse 0. 1°/ Soit g : x  1  xe1 x
c) Etudier les variations de g et représenter sa a) Etudier les variations de g.
courbe dans le plan muni d’un repère b) En déduire le signe de g.
orthonormé. 2°/
Exercice 13 : a) Etudier les limites de f en 
 f ( x )  1  e  x si x  0 b) Etudier les branches infinies de (C)
Soit f : x   et
f ( x )  2  x ln x si x  0 c) Etudier les variations de f puis montrer que f
admet une réciproque f-1. Est elle dérivable en
 g ( x )  xe si x  0
x
4?
g:x  
g ( x )  x ln x  2x si x  0 d) Etudier la position relative de (C) par rapport à
1°/ Etudier la continuité de f et g. sa tangente au point d’abscisse 1.
2°/ Etudier les variations de f et g en précisant les
branches infinies.
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
e) Construire dans le même repère les courbes Dans tout cet exercice n désigne un entier naturel
(C), (C’) et les droites   : y  x  1 et
non nul.
' : y  x  1
2ème Partie
1

1°/ Etudier la fonction f : x  e x  e  x  x . Puis en 
1°/ 2

a) Montrer que f ( x )  x  
 x  1 déduire que
1
2

e x  e  x  x x  0 
ln( x  1)  x  1  0
2°/
b) Etudier la fonction h : x  ln( x  1)  x  1 . En x²

déduire que l’équation f(x)=x admet une a) Etudier les fonctions g : x  e n  1  et
n
solution unique qu’on notera  dans .
 x² x²
2°/ h : x  e n 1 .
a) Comparer f(x) et x pour x=-2 puis x=-1. En n
b) Montrer que g( x )  h ( x )
déduire que x   2;1 on a  2  f 1 ( x )  1
3°/ Déduire de ce qui précède que :
b) Déduire des questions précédentes que n n
 x²   x² 
x   2;1 on a
1
 f 1
 
' (x) 
1  0  x  n on a  1
 n
-   e x²
 

1 
n

1  2e 2 1 e2
c) Montrer que x   2;1 on a 4°/ Etudier les variations de la fonction n : x  x n e x .
1 x
n
f 1 ( x )    x . En déduire que x  0 e x    . Construire la
1  e2 n
d) Soit u n n  0 la suite définie par :
courbe représentative de 1
 u 0  1 Problème 5
 1
u n  f (u n 1 ) n  0 Soit n un entier naturel non nul. On considère la
d-1) Montrer que n  0 on a u n   1;2 famille de fonctions fn définies par : f n ( x )  x n e  x et
d-2) En déduire alors que n  0 (C n) sa courbe représentative
  dans le plan muni
un   
1
u 0   . Calculer lim u n  
d’un repère orthonormé O; i ; j (unité graphique 2

1  e2
n
 n  
cm)
Problème 3
Soit f : x  e x ² Partie A
1°/ Etudier les variations et les limites en  des
1°/ Montrer que f est trois fois dérivable puis
fonctions f1 ; f2 et f3 . Etablir les tableaux de
calculer f’(x), f " ( x ) et f ' " ( x ) . variations de ces fonctions on précisera le
nombre dérivé en 0.
2°/ soit n un entier naturel. Montrer que 2°/ Démontrer que toutes les courbes (C n) passent
f ( n ) ( x )  p n ( x )e x ² où Pn (x) est un polynôme de par deux points fixes dont on déterminera les

degré n coordonnées.

3°/ 3°/ Etudier les variations de fn ainsi que ses limites

a) Donner une relation entre Pn+1(x) , Pn(x) et en  (on distinguera deux cas : n pair et n

Pn’(x) impair)

b) En dérivant n fois l’égalité f ' ( x )  2xf ( x ) trouver 4°/ Déterminer les positions de (Cn) et (Cn+1) sur

une relation entre Pn+1(x) , Pn(x) et Pn-1(x)


0; puis celles de (Cn) et (Cn+2) sur  ;0 .

c) Des relations trouvées au a) et b) exprimer En déduire les positions de (C1), (C2) et (C3)

P’(x) en fonction de Pn-1(x). puis tracer les dans le même repère.

4°/
a) Exprimer pn+2(x) en utilisant le c)

b) Dériver deux fois la relation f ( n ) ( x )  pn ( x )ex ² . En

déduire l’équation E  : P" ( x )  2xP' ( x )  2nP( x )  0 .

c) En déduire les coefficients de Pn(x)


Problème 4 :
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

Devoir de Mathématiques
Durée : 4 heures
Exercice 1 : 06 points
2 2
1°/ Résoudre de deux manière différentes l’équation z²  i . En déduire les valeurs exactes
2 2
 
de cos et sin .
8 8
2°/
a) Linéariser les expressions suivantes f ( x )  cos 3 x sin 2 x  cos 4 x sin 4 x et g( x )  cos 4x sin 2x  sin 5x cos 7 x .
b) En déduire les primitives F de f et G de g qui s’annulent en .
3°/ Soit (E) l’équation z 6  2z 3 cos   1  0 où   0; 
a) Résoudre dans (E) dans .
b) Placer les points images des solutions de (E) dans le plan muni d’un repère O; i ; j 
 

c) Déterminer les valeurs de  pour lesquelles les points images des solutions de (E) sont les
sommets d’un hexagones régulier.
Exercice 2 : 06 points
Dans le plan complexe muni d’un repère orthonormé O; i ; j  on considère les points A, A’, B et B’
 

d’affixes respectives 1,-1, i et –i.


A tout point M d’affixe z on associe les points N et P d’affixes respectives z1 et z2 tels que BMN et
AMP soient rectangles et isocèles avec NB; NM  PM; PA     
2
2 .
1°/
a) Justifier que z  z1  i(i  z1 ) et 1  z 2  i(z  z 2 ) .
1 i 1 i
b) Vérifier que z1 et z2 peuvent s’écrire z1  (z  1) et z 2  (z  1)
2 2
2°/ On se propose de dans cette question de déterminer les points M pour lesquels le triangle ONP
est équilatéral.
a) Montrer que ON  OP  z  1  z  i . En déduire l’ensemble   des points M tels que ON  OP et
tracer   .
b) Montrer que ON  NP  z  1 2  2 z 2
Problème : 08 points
f ( x )  e x  x  1 si x  0
1°/ On considère la fonction f : x  
 f ( x )  x ln x si x  0
a) Déterminer Df et les limites de f aux bornes de Df.
b) Etudier la continuité et la dérivabilité de f en 0.
c) Calculer la dérivée de f puis dresser son tableau de variation.
d) Déterminer les branches infinies de (C) courbe représentative de f dans un repère orthonormé.
2°/ Soit  : x  1  e x  1
1 1
 x
a) Etudier les variations de 
b) En déduire le signe de (x) suivant les valeurs de x
 f (0)  0
e) Soit f la fonction définie par : f ( x )  x
x  0
 1

 1 ex
a) Etudier la continuité et la dérivabilité de f en 0
b) Etudier les variations de f
f) Soit (C) la courbe représentative de f dans un repère ; on prendra pour unité graphique 2cm
O; i ; j 
a) Calculer lim f ( x ) 
x
x    2 
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
b) Conclure puis tracer (C)
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
Devoir de Mathématiques
Durée : 4 heures
Exercice 1 :
1.
a) Linéariser sin 3 x cos ² x

b) En déduire  sin 3 cos xdx


2

0
x
2. Soit x  1 . On considère la fonction  : x  
ln t
dt
1  t ² 2

a) Montrer que  est continue et dérivable sur 1; .


b) En intégrant par parties, déterminer l’expression de . En déduire que  admet une limite en
1 que l’on déterminera

3. Soit    0;  .
 2
a) Résoudre dans l’ensemble des nombres complexes l’équation z ² cos ²  z sin 2  1  0
b) Déterminer le module et un argument des solutions.
c) Résoudre l’équation différentielle 1  cos 2y' '2 y' sin 2  2 y  0 .
Exercice 2 :
On considère dans le plan complexe le point A d’affixe 1.
1. Soit M un point d’affixe z, on désigne par N le point du plan z N  iz  1  i .
a) Montrer que N est l’image de M par une similitude s.
b) Déterminer les éléments caractéristiques de s.
2. Soit  un réel strictement positif. On désigne par G le barycentre des point s pondérés
A;1 ; M;   N;  où N est le point défini comme dans la question N°1.
a) Montrer que l’affixe de G est z G  1  i z  (1  i)  1 .
b) Soit f : M  G . Montrer que f est aussi une similitude directe.
c) Déterminer les éléments caractéristiques de f.
d) Déterminer  pour que f soit une rotation.

Problème : 08 points
f ( x )  e x  x  1 si x  0
3°/ On considère la fonction f : x  
 f ( x )  x ln x si x  0
g) Déterminer Df et les limites de f aux bornes de Df.
h) Etudier la continuité et la dérivabilité de f en 0.
i) Calculer la dérivée de f puis dresser son tableau de variation.
j) Déterminer les branches infinies de (C) courbe représentative de f dans un repère orthonormé.
4°/ Soit  : x  1  e x  1
1 1
 x
c) Etudier les variations de 
d) En déduire le signe de (x) suivant les valeurs de x
 f (0)  0
k) Soit f la fonction définie par : f ( x )  x
x  0
 1
1 e x

c) Etudier la continuité et la dérivabilité de f en 0
d) Etudier les variations de f
l) Soit (C) la courbe représentative de f dans un repère ; on prendra pour unité graphique 2cm
O; i ; j

c) Calculer lim f ( x )  


x
x    2
Conclure puis tracer (C)
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

Devoir de Mathématiques
Durée : 4 heures

Exercice 1:
Soit . On considère l’équation E  : z3  (1    i)z²  (1  i  i)z  i ²  0
1°/ Vérifier que 1 est solution de ( E ).
2°/ Déterminer les autres solutions de ( E ) que l’on notera z' et z" .
3°/ Soit M ; N et P les points d’affixes respectives 1 ; z' et z" . Déterminer les valeurs de  pour
lesquelles le triangle MNP est équilatéral. On donnera chacune des valeurs de  sous forme
exponentielle et algébrique.
Exercice 2 :

Dans le plan P orienté on considère un carré ABCD tel que l’angle  AB; AD   .
  2
On désigne par I et K les milieux respectifs des segments [AC] et [CD]. Représenter ces points sur
une figure (on choisira AB = 4 cm).
On se propose d’étudier la similitude directe S telle que S (A) = I et S (C) = K
1°/ Recherche géométrique des éléments de S.
a) Donner le rapport et l’angle de S.
b) Démontrer que le centre Ω de S est le point d’intersection autre que I des cercles de diamètre
[AD] et [IC]. Placer ces cercles et Ω sur la figure.
2°/ On considère que le plan est muni du repère  A; AB; AD 
 
a) Donner les affixes des points A, C, I et K.
b) Donner l’écriture complexe de S.
c) En déduire les coordonnées de Ω.

Problème :
1ère Partie :
On considère la fonction g : x  x  2  e  x et (C) sa courbe représentative dans le plan muni d’un
repère orthonormé O; i ; j  (unité graphique 2cm)
 

1°/ Faire l’étude complète de g.


2°/ Déterminer la position relative de (C) et l’asymptote oblique   .
3°/ Tracer dans le même repère la courbe (C),   et la tangent (T) à (C) au point d’abscisse 0.

2ème Partie :
Soit f l’application du plan P dans lui même Mz   M ' Z telle que Z  (1  i)z .
1°/ On pose Z  X  iY et z  x  iy . Exprimer X et Y en fonction x et y.
2°/ Soit   la courbe d’équation y   x  2 ln(x  2) . Montrer que M    si, et seulement si M '  

3ème Partie
Soit h la fonction définie par h ( x )   x  ln x  2 .
1°/ Etudier les limites de f aux bornes de Dh.
2°/ Etudier les variations et dresser le tableau de variations de h puis tracer (Ch).
3°/ Soit  la restriction de h sur 0;
a) Montrer que  est une bijection de 0; sur un intervalle que l’on déterminera.
b) Dresser le tableau de variations de (on justifiera de manière rigoureuse les affirmations
avancées) de -1 bijection réciproque de .
4°/ Soit a et b deux réels de l’intervalle  2; .
b
a) Exprimer en fonction de a et b  ln(x  2)dx
a
b) En déduire l’aire, en cm², du domaine des points M(x ;y) définis par  1  x  1 et 0  y  h ( x )
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

Devoir de Mathématiques
Durée : 2 heures
Exercice 1: 05 points
  1   1
On considère dans le plan complexe muni d’un repère orthonormé O; u; v  les point A  et B  .
 0  0
A tout point M(z)  M' (z' ) tel que zz'  1
1°/
a) Montrer que si M(z)  M' (z' ) alors z  0 et z'  0
b) Construire le point M’ lorsque z  2  2i ;
c) Soit M  O montrer que M'  O . En déduire que (AB) est la bissectrice de l’angle OM; OM' et que  
OM  OM 4  OA ²
2°/ Soit z  0
2
z  z'   z  z'   z  z' 
a) Vérifier que   1   1   
 2  2   2 
b) On désigne par I le milieu de MM ' .En utilisant la relation 2) a) Montrer que IA  IB  IM ² et que
pour M différent de A et M’ différent B la droite ( MM’) est la bissectrice de l’angle IA, IB .  
Exercice 2 : 04 points
1 i 3
1°/ Calculer le module et un argument de z  puis en déduire la forme trigonométrique des
3 i
racines quatrièmes de ce nombre complexe.
2°/ Soit p  e i où 0     . On considère l’équation z²  2pz  1  0
a) Déterminer sous forme exponentielle les solutions z1 et z2 de cette équation.
b) En déduire les valeurs de  pour lesquelles les solutions sont réelles
Problème 1 : 11 points
1ère Partie
1°/ Soit g : x  x  1  ln x
a) Etudier les variations de g
b) En déduire le signe de g(x) en fonction de x
Soit h : x  1   ln x . Etudier les variations de h puis tracer sa courbe représentative
1
2°/
 x
2ème Partie
 1 1

Soit f la fonction définie par f ( x  x si x  0


x

 f ( 0)  0
1°/ Etudier la continuité et la dérivabilité de f en 0
f (x)
2°/ Calcul de lim
x   x
ln x
f (x)  x e x  1
a) Démontrer que x  0 et x  1 on a  1
ln x x
ln x
f (x)
b) Montrer que la fonction x  admet une limite en  . La fonction x  f ( x )  x admet elle
x
une limite en  ?
c) Montrer que f est une bijection de 0; sur lui-même.
3°/
a) Montrer que f " (1)  0 .
b) Calculer f(1) ; f(2) et f   . Déterminer la tangente à la courbe au point O.
1
2
c) Tracer la courbe représentative de f et la tangente à cette courbe au point d’abscisse 1.
(considéré comme point d’inflexion).
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

Devoir de Mathématiques
Durée : 2 heures

Exercice 1: 05 points
e x  e y  5
1°/ Résoudre dans ² le système suivant :  2 ( x  y )
e  36
2°/
a) Résoudre dans  les équations suivantes : 2log x   3 log ² x  log x  0 ; 2 4 x 5  2 2 x 1  6  0 .
3

b) Soit m un paramètre réel résoudre, en discutant suivant les valeurs de m l’équation


e 2 x  (m  3)e x  2  2m  0 .
Exercice 2 : 03 points
1°/ Vérifier que pour tout réel x on a : 1  e 2ix  2e ix cos x et 1  e 2ix  2ie ix sin x
 
2°/ Soit   0;  .
 2
1  i tan 
On pose a  . Déterminer la forme trigonométrique des racines cubique de a.
1  i tan 
Problème : 12 points
 f ( x )  xe x si x  0
1

Soit f : x   et ( C) sa courbe représentative dans le plan muni d’un


f ( x )  x ln(x  1) si x  0
 
repère orthonormé O; u; v  et   la première bissectrice.
1er Partie :
1°/ Montrer que f est continue et dérivable.
2°/
a) Montrer que pour tout réel strictement négatif x on a f ' ( x )  0 .
b) Etudier les variation de f’ sur 0; . Déduisez en que f ' ( x )  0 sur 0;
c) Dresser le tableau de variations de f
3°/
 f (x) 
a) Déterminer lim  
x  
 x 
1
b) On admettra que pour tout réel t strictement inférieur à 1 on a : 1  t  e t  . Montrer alors
1 t
que pour tout réel x strictement négatif
x
x 1
 1
   
x  
1
 x e x  1  1 puis déterminer lim x e x  1 (justifier
votre réponse)
c) Montrer que ( C) admet une asymptote oblique (D) que l’on précisera
d) Déterminer les points de rencontre de ( C) avec   .
4°/ Soit G : x  x ² ln(x  1) définie sur 0; .
a) Montrer que G est dérivable puis calculer G’(x).
b) Montrer que f admet sur 0; une primitive qu’on notera F.
x² c
c) Déterminer les réels a, b et c vérifiant :  ax  b 
x 1 x 1
d) Déterminer alors la primitive de f sur 0; qui s’annule en 0
5°/
a) Démontre que f réalise une bijection  sur lui-même.
b) Soit f-1 la réciproque de f. Préciser les points en lesquels f-1 est dérivable et dites pourquoi.
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

Exercices de Mathématiques : Calcul Intégral


Exercice 1 a) Etudier et représenter graphiquement la fonction
1°/ Calculer les intégrales suivantes x
f :x 
3 1 x
0   x  3 dx ; 1x ²
4 1 2 0
1
x  3 dx ;  2
1  x dx ; 1  x dx ;
b) Interpréter graphiquement F
1 c) Déterminer l’expression de F suivant les valeurs de x
 (x  1) ln xdx
1
2 d) Dresser le tableau de variations de F
x 1 Exercice 5
2°/ Soit f : x 
x ²  2x  1 Soit (D) un domaine du plan défini par les systèmes
2 suivants. Calculer l’aire de (D).
a) Calculer  0
f ( t )dt
 0x3  0x2
a)  ; b) 
m 0  3x  x ² 0  y  x ²  3x  1
b) Soit m un réel supérieur à 2 calculer  f (t)dt .
0
 1 x  2  1 x  3
c) Sans calculer l’intégrale montrer que c)  ; d) e  x  y  x  ln x
x ²  1  y  ( x  1)²  x
1 x dt 
lim
x 0 
x 0 t ²  1 
1
 1 x  2

e) ln1  1   y  ln(2  x )
 
 x dt    x
d) Etudier lim 
x   


1

t  1 1  t  Exercice 6
 1 x t²  1 x dt 
e) Calculer lim    et xlim
0   ln t  1°/ Montrer que
1
1
ex

ex
.
x 0  x  1 t  1 x
1  e  1  e 
8
0 0 x 2 1  ex x 2

Exercice 2 1 dt
Soit f une fonction affine. Montrer que la valeur moyenne 2°/ Calculer l’intégrale I   1  e  t 2
. Déterminer une
de f sur tout intervalle borné de la forme a; b
0

a  b ex
est : f  . primitive de la fonction x  .
 2 
Exercice 3
1  e x 2

soit f : x  e  x ln 1  e  x   3°/ A l’aide d’une intégration par parties


1 xe x
Pour tout réel positif  on pose I 

 f (t)dt
calculer
 1  e 
0 x 2
dx .
0

ex b Exercice 7
1°/ Déterminer les réels a et b tels que a .
1  ex 1  ex Soient a et deux réels tels que : 0  a  b .
 b

1
En déduire 
0 1  et
dt On considère la fonction f : x 
a
t x dt

2°/ Calculer f  f ' où f’ est la dérivée de f. En déduire a) Calculer f( -1 )


 b x 1  a x 1
I 
0
f ( t )dt . b) Montrer que : x  1 on a f(x) 
x 1
. En

Exercice 4 déduire que f est continue sur 

1 t  t²  1  dt et
2
1
Exercice 8
1°/ calculer  0 t²  1 
0
x ²e  x dx Soient f et g deux fonctions continues sur un intervalle [ a ;


b ] et dérivable sur ] a , b [ tels que g(b)  g(a)

t
2°/ On considère la fonction pour x>0 F : x  dt
x 1 t a) Montrer que la fonction
h : x  f ( x )[g (b)  g (a )]  g ( x )[f (b)  f (a )] est continue

et dérivable sur] a ; b [.
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
b) Calculer h(a) et h(b). En déduire que c  a; b tel que a) Montrer que pour tout réel x non nul on a :
1 a bx  c
h ' ( c)  0 .   .
x ( x ²  1) x x ²  1
f ( b )  f (a ) f ' (c )
c) Montrer que c  a; b /
2 dt

g ( b )  g ( a ) g ' ( c)
b) Calculer
1 t ( t ²  1) 
d) Démontrer que si f et g sont deux fonctions continues Exercice 13
1
sur un intervalle [ a , b ] alors Soit a un réel ; on considère I(a )   0
x ²  a dx .

.  1
 c  a ; b 
b b
 
/ g ( c ) f ( t ) dt  f ( c ) g ( t ) dt
a a
1°/ Calculer I  
 4
Exercice 9 : 2°/ Déterminer l’expression de I en fonction de a
 
 1
On pose I   x ² cos ² xdx et J   3°/ Montrer que a  IR I(a )  I  
2 2
x ² sin ² xdx
0 0  4
1°/ Calculer I+J et I-J Exercice 14 :
2°/ En déduire alors I et J 
4
 x  15  44
  
Exercice 10 :
Montrer que sin 5 t cos tdt dx 
1 dt 1 t² 1

  
0 0 1152
Soient I  , J dt et K  1  t ² dt .
0 1  t² 0 1  t² 0 Exercice 15 :
1°/ Calcul de I x² e t²
Soit f la fonction définie sur 0;1 par : f ( x )  ln x  x ²  1   On considère la fonction F : x  x t
dt définie sur

a) Calculer la dérivée de x  1  x ² 0; .


b) En déduire la dérivée de f. 1°/ Montrer que F est dérivable sur 0; puis déterminer
c) Calculer I F ' (x) .
2°/ Calcul de J et de K 2°/ Montrer !  0; tel que F ' (x)  0 . Dresser le
a) Montrer que J  2I  K tableau de variations de F
b) En intégrant par parties K montrer que K  3  J . Exercice 16 :
c) En déduire les valeurs de J et K. Soit n un entier naturel non nul.
Exercice 11 1°/ Montrer que
Le but de cet exercice est de calculer l’intégrale x  1 on a 1 - x  x² - x 3  ......   1n x n 
1

 x n 1
1 x x 1 x 1
2 e

0 1 x
dx . 2°/ En déduire que

1  x n 1 dx  ln 2  1  1  1  ......   1n 
 
0 x 1  2 3 n  1 
ex
1°/ En étudiant les variations de la fonction f : x  . 3°/
1 x
a) Montrer que 0  x  1  x n 
 x n  xn
 1 2
Démontrer x  0;  on a 1  f ( x )  (1) x 1
 2 e n
 1k 1
2°/ b) En déduire lim
n  
 k
 ln 2
 1 k 1
a) Démontrer que x  0;  on a 1  1  x  x ² . Exercice 17 :
 2 1 x 1 x
1
1 1
Soit f : x 
 
x
b) En déduire que I  (1  x )e dx 
2 2
x ²f ( x )dx x (ln x )²
0 0
1°/ Etudier les variations de f. Donner une primitive de f
sur 2;
1

c) Calculer J   (1  x )e  x dx .
2

0
2°/
3°/ Déduire de ce qui précède que a) En utilisant le théorème de la moyenne sur
1


1 1 n
 x ²f ( x )dx  . En déduire une valeur
2

k; k  1 (k2), montrer que  kln k ²  


1 n dt
24 0 12 e 0
k 3
2 t (ln t )²
approchée de I à 10-2 près.
n

 k(ln k)²  0
Exercice 12 1
b) En déduire lim
 cos t sin t  3 sin t dt

n  
1°/ Calculer A  3 3
et
2
k 3
0
Exercice 18 :

 cos t  2 sin t dt


Soit I n n 0 la suite définie par : I n 


1
t
B
3 2 4 1 n t

e dt
6 n! 0
2°/ Montrer qu’il existe des a et b tels que : x  -{-1 ;2}
1°/ Calculer I0 ;I1 et I2
1 a b 1 dt
on ait :  
t²  t  2 t  1 t  2
.En déduire
0 t²  t  2  2°/ Trouver une formule de récurrence entre In et In+1
3°/ 3°/ En déduire une expression de In en fonction de n
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
Exercice 19 : 1°/ Montrer que  et ’ sont continues et dérivables sur 
Soit I n n  0 une suite définie par : et que pour tout réel x on a : 2( x )  x 3 ' ( x ) (1)
2°/ Etudier les variations de  et tracer sa courbe
1  t n e 2 dt
1

1 t
I n  n 1
2 n! 0   
représentative dans un repère O; i ; j . On précisera les
1°/ Calculer I0 points d’inflexions.
1 Partie B :
2°/ Démontrer que I n 1  I n  n 1
2 (n  1)! x

1
Soit f la fonction définie par f(0)=0 et f ( x )  e x ² ( t )dt si
1 1 1 0
3°/ Montrer que e  1    ..  n  I n x0
2  1! 2²  2! 2 n!
1°/
 1 1 1  a) Montrer que f est une fonction impaire.
4°/ En déduire que e  lim 1    ..  n 
x   2  1! 2²  2! 2 n!  b) Démontrer que, pour tout réel strictement positif x, on
x

Problème 1 : 1
a : ( t )dt  xe x ² .
Soit n un entier naturel non nul. On considère la fonction 0

définie sur 1; par f n ( x ) 


 ln x n
et C n  sa courbe
c) En déduire que f est continue en 0 puis sur .
x ²  n! 2°/ Démontrer que, pour tout réel non nul x, on a :
représentative dans le plan muni d’un repère orthonormé 2
f ' (x)  1  3 f (x) .
unités 1cm sur l’axe des abscisses et 10cm sur l’axe des x
ordonnées. 3°/
Partie A a) En utilisant la relation (1), montrer que pour tout réel
1°/ Etudier f1. Tracer ( C1) et la tangente à (C1) au point x x3 3 x
d’abscisse 1.
x

positif x on a : ( t )dt 
0 2
( x )  
2 0
t ²( t )dt (2)

2°/ A l’aide d’une intégration par parties calculer f1 ( t )dt .  0



x
b) Démontrer que, t ²( t )dt  x 3e x ² .
1
0
Partie B : Comportement des fonctions f n
 f ( x )
n c) Calculer lim   . En déduire que f est dérivable
1°/ En remarquant que
ln x    ln x  calculer lim f
n   x 0  x 

x²  n2  
n
en 0 et que f’(0)=0.
 x 
2°/  f (x) 
d) Calculer lim  .
' n 
2 x  0  x² 
a) Calculer f 'n ( x ) et vérifier que f n  e   0
  4°/
b) Vérifier que la valeur maximale de fn sur 1; est a) En utilisant la relation (1), montrer que, pour x positif
x x5 5 x 4

on a : t ²( t )dt  ( x )   t ( t )dt (3)
n
1  n 
yn     0 2 2 0
n!  2e  b) Démontrer que, pour tout réel positif x, on a :
c) Etudier le signe de f 2 ( x )  f1 ( x ) suivant les valeurs de x

1
t 4 ( t )dt  x 5 e x ² .
x. 0
d) Déterminer la tangente à ( C2) au point d’abscisse 1. c) En utilisant les inégalités (2) et (3), établir que :
Déterminer la position relative de (C1 )et (C2).  f (x )  1
3°/ lim  3  
x 0  x  2
f (x)
a)Calculer pour x>1 , n 1 . Problème 3 :
f n (x) 2 x dt
 n 2 1 
b)Montrer que y n 1  f n 1  e  et que y n 1  y n
1 On considère la fonction f : x  x ln t
  2 1°/ Déterminer le domaine de définition de f
1 2°/
c) Déduisez en que y n 
e2 n
ln
x
Partie C : a) Montrer que f est dérivable et que f ' ( x )  2
On considère la suite de fonctions I n n 1 définie par ln 2x ln x 
x b) Déterminer les variations de f

I n ( x )  f n ( x )dx . Soit   1 un réel fixé.
0
3°/
1. Montrer que 0  I n ()    1y n a) Démontrer que
 1
x   0;   1; on a
x x
2. En déduire lim I n ( x ) .  f (x ) 
x    2 ln 2 x ln x
Problème 2: f (x) f (x)
Partie A : b) Déterminer alors lim 
f ; lim ; lim f et lim
0 x 0 x   x   x
( x )  e  x1² si x  0 4°/ Soit g la fonction définie sur]0;1]
Soit  : x  
 (0)  0 par : g(x)  2 - 2x  lnx
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
a)Etudier les variations de g et ses limites aux bornes de
son domaine de définition
 1
b)En déduire !    0;  / g ()  0 et que :
 2
x  ;1 ; ln x  2x  2
2x dt
c) Montrer que : f ( x )  
x t 1
. En déduire alors

lim  f ( x )
x 
1
2

d)Dresser le tableau de variations de f puis donner l’allure


d sa courbe représentative.
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

Exercices de Mathématiques : Similitudes Directes.


Exercice 1 : 2°/ On considère l’application s du plan dans lui-même
 
Le plan est muni d’un repère orthonormé O; u; v  . On  
s : Mz   M ' z' telle que : z'  1  i 3 z  3  i .
donne les points A et B d’affixes 12 et 9i. a)Déterminer les images de A d’affixe i et B d’affixe 3 .
Soit l’application f du plan dans lui-même qui a tout point
m d’affixe z on fait correspondre le point M d’affixe Z b)Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de
s.
3
définie par : Z   iz  9i .
4 Exercice 4 :
 
1°/ Le plan muni d’un repère orthonormé O; u; v  .
a)Montrer que f admet un point invariant Ω dont on
déterminera les coordonnées. x  x'
On considère l’application f : M   M '   telle
b)Déterminer la nature et les éléments caractéristiques de  
y  y' 
f.
2°/ x '  x  y 3  3
que :  .
a)Déterminer les images par f des points A et O .  y'  x 3  y  3
b)Montrer que Ω appartient (VD ) et ( VE ) aux cercles de 1°/ Montrer que f admet un unique point invariant Ω dont
diamètre [OA] et [OB]. on précisera les coordonnées.
c) Que représente le point Ω pour le triangle OAB ? 2°/
A  B
d)Calculer le rapport a)Déterminer les coordonnées du vecteur M ' en fonction
O 2
de celles de M ; puis comparer M et M ' .
e)Faire une figure comportant les points A ; B ; Ω ainsi que
les cercles (VD ) et ( VE ).  
b)Calculer det M; M ' et M  M ' en fonction de x et
y.
Exercice 2 :
   
c) On rappelle que si M; M '   2  alors
Le plan est muni d’un repère orthonormé O; u; v  . On  M  M '
 cos  
2 3    0  M  M ' déterminer alors . En déduire la
considère les points J

 , A 2 3  et B  ; soit (C) le
 6 

 0 
 
 6
 

sin   
det M; M' 
 M  M '
cercle de diamètre [OJ] nature et les éléments caractéristiques de f.
1°/ Montrer que les points A et B appartiennent à (C). 3°/
2°/ Soit s la similitude directe de centre O transformant A a)Donner l’écriture complexe de f.
en B. b)En déduire la nature et les éléments caractéristiques de
a)Déterminer l’angle et rapport de cette similitude. f.
b)Déterminer les images I’,J’ et A’ des points I, J et A par
x  x' 
s. 4°/ Même travail pour l’application g : M   M'   telle
c) Soit M un point quelconque du cercle (C) et M’ son  y  y' 
image par s ; déterminer l’ensemble (C’) décrit par M’  x'  x  y  3
lorsque M décrit (C). Représenter (C’) puis démontrer que :  .
que pour tout point M de (C) les points M ; A et M’ sont  y'   x  y  2
alignés.
Exercice 5 :
4  2 3
3°/ Soit   . On considère r la rotation de centre Soit ABCD un carré de centre O et M un point de la droite
 2  (CD). La perpendiculaire en A à (AM) coupe (BC) en N.
 
On désigne par I le milieu de [MN].

Ω et d’angle  . 1°/ Faire une figure complète.
2 
a)Montrer que J est l’image de J’ par r. 2°/ Soit r la rotation de centre A et d’angle  .
b)Pour tout point M du plan on note par M’ son image par 2
s et M ‘’ l’image de M’ par r. Déterminer l’image de J Déterminer l’image par r de la droite (CD). En déduire
par r  s ; puis une mesure de l’angle de vecteurs l’image de M par r et la nature du triangle AMN

JM; JM' ' où M  J . 3°/ Déterminer la similitude directe f, de centre A, qui


transforme M en I.
3 4°/ Quel est l’ensemble décrit I lorsque M décrit (CD) ?
c) Montrer que JM ' '  JM . En déduire une relation entre
3
JM et JM ' ' puis déterminer la nature de r  s .

Exercice 3 :
 
Le plan est muni d’un repère orthonormé O; u; v  .
1°/ Déterminer l’ensemble des points M d’affixe z
 
vérifiant : 1  i 3 z  3  i  4 .
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

Devoir de Mathématiques
Durée : 4 heures
Exercice 1 : 05 points
x ln t
1°/ Soit x  1 . On considère la fonction  : x   dt
21  t ²
c) Montrer que  est continue et dérivable sur 1; .
1 1 1
d) Montrer que   pour tout réel t non nul et différent de 1.
t 1  t  t 1  t
e) En intégrant par parties, déterminer l’expression de . En déduire que  admet une limite en
1 que l’on déterminera.
2°/ Soit F l’ensemble des fonctions définie sur 0; de l’équation différentielle
x  1 x
(E) : y"3y'2 y  e

a) Résoudre l’équation différentielle y"3y'2 y  0 .
b) Vérifier que la fonction x  e  x ln x appartient à F.
c) En déduire la solution f de (E) vérifiant f(1)=0 et f ' (1)  0 .

Exercice 2 : 05 points
On considère dans le plan complexe le point A d’affixe 1.
1°/ Soit M un point d’affixe z, on désigne par N le point du plan z N  iz  1  i .
a) Montrer que N est l’image de M par une similitude s.
c) Déterminer les éléments caractéristiques de s.
b) Soit  un réel strictement positif. On désigne par G le barycentre des points pondérés
A;1 ; M;   et N;  où N est le point défini comme dans la question N°1. Montrer que
l’affixe de G est z G  1  i z   (1  i)  1 .
2°/ Soit f : M  G où G le barycentre des points pondérés A;1 ; M;   et N; 
a) Montrer que f est aussi une similitude directe.
b) Déterminer les éléments caractéristiques de f.
c) Déterminer  pour que f soit une rotation.
Problème : 10 points
 1 1
 f ( x )  e x si x  0
Soit f la fonction définie par  x² et f(0)=0
f ( x )  x ² ln x si x  0
1°/
a) Etudier la continuité de f en 0.
b) Etudier la dérivabilité de f en 0. Interpréter géométriquement les résultats obtenus.
2°/
c) calculer les limites de f en  et 
d) calculer f ’(x), on précisera le domaine de dérivabilité de f.
e) Etudier le signe de f ‘(x) et établir le tableau de variations de f.
3°/ Etudier les branches infinies de la courbe représentative de f.
 
 
4°/ Tracer la courbe représentative de f dans un repère orthonormé O; i ; j . ( unité 4cm).
x
5°/  étant un réel tel que : 0    1 , calculer en cm² l’aire q() de l’ensemble des points M  tels
 y
   x 1
que :  à l’aide d’une intégration par parties.
f ( x )  y  0
6°/ Déterminer lim q() et interpréter ce résultat.
 0
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

EQUATIONS DIFFERENTIELLES
Exercice 1 : a) y"  sin 3x ; xy'  1
1°/ résoudre l’équation b) y"  cos x  sin x ; y"  1  tan ² x
différentielle y' '2 y'5y  0 puis déterminer la
c) y"4 y  5y  0 ; y' x  1
solution f vérifiant f(0)=0 et f’(0)=1.
2°/ Donner les solutions des équations
2°/ Soit F la primitive de f qui s’annule en 0. A
différentielles dans les cas suivants :
l’aide de deux intégrations par parties,
a) 4 y"9 y  0 avec y  1 et y'   0
déterminer F.
Exercice 2 : b) 5y"3y  0 avec y0  1 et y' 0  1
 c) 2 y'3y  6x ²  7 x  2 avec y0  1 et y' 0  2
Soit    0; 
 2 Exercice 6 :
1°/ On se propose de déterminer l’ensemble F des
a) Résoudre dans l’ensemble des nombres fonctions définies sur I   1; solutions de
complexes l’équation z ² cos ²  z sin 2  1  0 l’équation différentielle (E) : 1  x y' y  1  ln1  x 
b) Déterminer le module et un argument des
solutions. Partie A
2°/ Résoudre l’équation différentielle 1°/ Soit f un élément de F, on pose
1  cos 2y' '2 y' sin 2  2 y  0 g( x )  (1  x )f ( x ) .
Exercice 3 : a) Démontrer que g est dérivable sur I et que g
On considère la fonction f : x  x  1e 2 x . est une primitive sur I de la fonction
1°/ Déterminer les réels a et b pour que f soit h : x  1  ln(x  1) .
une solution de l’équation différentielle b) Réciproquement soit g1 une primitive sur I de
(E) : y" ay' by  0 . g1 ( x )
h. Montrer que x  est un élément de
2°/ Démontrer que pour tout entier naturel n, la 1 x
dérivée d’ordre n de f est aussi une solution F.
de (E). 2°/
3°/ Déterminer la primitive de f solution de (E). a) Déterminer les réels a et b tels que
Exercice 4 : x b
a .
1°/ Soit (E) : y"2 y'5y  2 cos x . 1 x 1 x
a) Déterminer les réels a et b pour que la b) A l’aide d’une intégration par parties
fonction x  a cos x  b sin x soit solution déterminer l’ensemble des primitives de h.
de (E). 3°/ Déterminer l’ensemble des éléments de F
b) Résoudre (E) puis déterminer la solution f Partie B

Soit k un réel. On considère la fonction
vérifiant f    0 et f '   0 k
2 f k : x  ln(1  x )  et (Ck) sa courbe
x 1
2°/ Soit (E’) : 2 y"3y'5y  8 sin 2x
représentative.
Résolvez cette équation différentielle. 1°/ Etudier la fonction fk puis représenter dans le
1x
3°/ Soit (E’’) : y"2 y'3y  e 2 cos x même repère les courbes de fonction f 0; f1 et
a) Résoudre l’équation sans second membre. f 2.
b) Déterminer les réels a et b pour que 2°/ Soit t  1; . On note
x  a cos 2x  b sin 2x e 2 soit solution de (E’’).
1x  M1 le point de (C1) d’abscisse t
 M2 le point de (C2) d’abscisse t
c) Donner alors la forme générales des
 M3 le point de (C3) d’abscisse t
solutions de (E’’). M1M 2
d) Déterminer la solution de (E’’) vérifiant f(0)=0 Démontrer que ne dépend pas de t.
M1M 3
et f’(0)=0.
Partie C :
Exercice 5 : Soit n un entier naturel non nul, on pose
2 n 1
1°/ Résoudre les équations différentielles
suivantes :
Pn ( x )    1
p 0
p
x p  1  x  x ²  x 3  ...  x 2 n  2  x 2 n 1
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
1°/ Démontrer, par récurrence sur n, que Partie C :
2n
x 1 e 2x
f 0 ' (x)   Pn ( x ) . 1°/ Montrer que  .
1 x 1  e 2x 1  e 2x
2°/ Démontrer que , pour tout entier naturel n et 2°/ Calculer, à l’aide d’une intégration par
pour tout réel x  0;1 on a :
x 2n
 x 2n .
parties, l’aire délimitée par les axes du
1 x repère, la courbe représentative de f et la
1 x 2n droite d’équation x=-1.

1
3°/ En déduire que : 0  dx  .
0 1 x 2n  1 3°/ Soit (un) la suite définie par u0=0 et pour tout
4°/ Soit v n n 0 la suite définie par entier naturel n u n 1  f u n  .
2n
 1p 1 a) Montrer que pour tout entier naturel n on a :

1 1 1 1
vn   1   ...   . u n  0;1
p 1
p 2 3 2n  1 2n
b) Montrer par récurrence sur n que (un) est
x 2n 1
croissante.
a) Démontrer que : f 0 (1)  v n 
0 1 x
dx .  c) Monter que (un ) converge vers .
b) En déduire que (v n ) est une suite d) Montrer que   0;1 puis donner une valeur
convergente et préciser sa limite. approchée de à 10 -1 près.
Exercice 7 :
Applications à la physique
Partie A Exercice 1 :
On se propose de résoudre l’équation Un corps de masse m lâché sans vitesse initiale
différentielle E  : y'2 y  
2
. subit en chute libre une force de freinage 

1  e 2x d’intensité F proportionnelle à la vitesse( F  kv ,
1°/ Déterminer la solution de l’équation k>0).
différentielle y’-2y=0 prenant la valeur 1 en 0. 1°/ Montrer que la fonction vitesse t  v( t ) est
2°/ Soit f la fonction définie sur  telle que solution sur 0; de l’équation différentielle
f(0)=ln2 et g la fonction définie par k
f (x )  e 2 x g(x ) . y' yg.
m
a) Calculer g(0). 2°/ Trouver une solution constante solution de
b) Calculer f ‘(x) en fonction de g ‘(x) et g(x). cette équation.
c) Montrer que f est solution de (E) si et mg  kt 
2 x
3°/ En déduire que v( t )  1  e m 
2e k  
seulement si : g( x )  .
1  e 2x 4°/ Que représente v
mg
d) En déduire l’expression de f. k
5°/ En déduire la loi horaire du mouvement.
Parie B : Eude de la fonction

f : x  e 2 x ln 1  e 2 x  Exercice 2
Un solide S de centre d’inertie G, de masse
1°/ On pose h ( x )  ln 1  e  2 x 
1
0,1kg fixé à un ressort de constante de raideur
1  e 2x
k=10N/m coulisse sur une tige horizontale. On
a) Calculer la limite de h en  . désigne par x(t) la position de G à l’instant t dans
b) Etudier les variations de h. le repère (O,I), O étant la position de G à
c) En déduire le signe de h l’équilibre.
2°/ Calculer f ‘(x) et montrer que f ‘(x) et h(x) ont On lâche S en lui donnant une vitesse initiale
même signe. x 0  x (0)  0,5 et x 0  x (0)  0,05 .
3°/ Etudier les limites de f en  . Montrer que
f ( x )  e 2 x ln 1  e 2 x   2 x . E déduire la limite de f
1°/ On néglige les forces de frottement/ S est un
oscillateur harmonique libre.
en  . a) Montrer que l’abscisse x de G vérifie
4°/ Dresser le tableau de variations de f. k
5°/ Représenter f dans un repère cartésien (unité l’équation différentielle y" y  0 .
m
5cm). Préciser la tangente au point b) En déduire que x ( t )  x max cos 0 t  
d’abscisse.
c) Déterminer xmax ; 0 et .
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
d) Déterminer la position de G à l’instant t=5s
2°/ Mouvement amorti
Le mouvement

de S est amorti par une force de

frottement F  v (>0) avec  ²  4mk .
a) Montrer que l’équation différentielle du
 k
mouvement est x  x   0 .
m m
b) Démontrer que x ( t )  Ae cost   .
t

2
c) Déterminer A, ,  et T 

Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

Exercices de Mathématiques : Suites Numérique


Exercice 1 : Exercice 4 :
Déterminer si possible les limites suivantes : Soit u n n 0 une suite définie
 1  n    1n  sin( n )   u 0  u1  1
lim 1    ; lim  , par : 
n    n   n   3n
  u n 1  u n  u n 1 n  1
 n n n   n!  1°/ Exprimer un en fonction de n
lim   .....  et lim  2 
n   
 n²  1 n²  2 n ²  n  n    n  u
2°/ On pose v n  n 1 n  0
un
Exercice 2 : 1
a)Montrer que n  1 v n  1 
Soient u n  et v n  deux suites définies v n 1
 b)Montrer que v n n 0 converge vers une limite l telle
 0  u 0  v0
  l  0
par :  u n 1  u n v n n  0 que :  1 . Déterminer alors l
 un  vn l  1

v n 1  n  0 l
 2 NB : La suite u n n 0 est dite suite de Fibonaci et l est
1°/ Démontrer par récurrence sur n que u n  et v n 
appelé nombre d’or
sont des suites strictement positives
2°/ Exercice 5 :
a) Calculer v 2n 1  u 2n 1 et en déduire que
 
Soit u n n 0 une suite numérique définie par :
n  0 u n  v n
 u 0 ; u1
b) Démontrer que u n  est croissante et v n   où u0 et u1 sont des réels.
décroissante. u n  2  6u n 1  9u n n  0
c) Démontrer par récurrence sur n que
n
1°/ On considère la suite v n   n 0 définie par
1
n  0 on a 0  v n  u n    v 0  u 0  u n  3n v n
2
a)Exprimer v n 1  v n en fonction de v n  v n 1 .
d) Que peut on dire des suites u n  et v n  .Montrer
Exprimer alors v n 1  v n en fonction de v0 et v1.
qu’elles convergent vers la même limite.
b)Exprimer alors vn puis un en fonction de n ;u0 et u1.
Exercice 3 : 1
2°/ on suppose que u 0  1 et u 1 
Soit u n n 0 la suite géométrique de 1er terme 3

u0=4 et de raison
1 a)Que peut on dire des suites v n   n 0 et u n  n 0 ?
2 b)Calculer alors S n  u 0  u 1  ........  u n en fonction de
Soit v n n 0 la suite arithmétique de 1er terme
n.
v0 
 
et de raison . c) La suite S n n 1 admet t- elle une limite ?
4 2
Soit zn le nombre complexe de module un et d’argument Exercice 6 :
vn. Soient a ;b ; et c trois réels tels que a  0 . On
1°/
a)Exprimer un et vn en fonction de n. considère l’ensemble (E) des suites u n  n 0 vérifiant la
b)En déduire zn fonction de n.
relation  : au n  2  bu n 1  cu n  0
2°/ Démontrer que z n  est une suite géométrique de

raison
1
i et de 1er terme z 0  2 2  2i 2 .
1°/ Soit v n  n 0  
et w n n 0 deux suites vérifiant la
2 relation 
3°/ Soit P le plan complexe rapporté au repère
 
 
orthonormal O; i ; j et Mn le point d’affixe zn.
2°/ Montrer que les suites v n  w n  n 0 
et v n  w n  n 0

a)Déterminer la nature de la transformation qui au vérifiant la relation 


point Mn associe le point Mn+1 d’affixe zn+1. 3°/ Montrer que pour tour réel   0 et pour toute suite
b)Donner ses éléments caractéristiques.
4°/ Pour tout entier naturel n on pose Z n  z 0 z 1 .........z n
v 
n n 0 vérifiant la relation   la suite v n   n 0
vérifie la relation  
a)Exprimer en fonction de n un argument de Zn.
b)Démontrer que si n est impair alors Zn est réel. 4°/ On admet dans la suite de cet exercice que les
suites u n  n 0 de (E) s’écrivent sous la forme
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
u n  v n  w n où v n   n 0  
et w n n 0 deux suites On considère la suite u n   n 1 définie par :
vérifiant la relation   .  u1  1

Montrer qu’une géométrique de raison r est élément de u 1
(E) si et seulement si ar ²  br  c  0  n 1  2 u n  1 n  1
5°/ On pose   b ²  4ac
1°/ Montrer par récurrence sur n que u n   est
a)Montrer que si   0 alors les suites v n   n 0 et majorée par 2 et minorée par 1
n 1

w  n n 0 de termes généraux v n  nq n et w n  q n où 2°/ Etudier les variations de u n   n 1


b
q sont deux suites de (E). En déduire que si Exercice 9 :
2a
  0 alors il existes deux réels  et  tels que On considère la suite u n   n 1 définie par :
n
 b   u1  3
u n  n      
 2a  3u n 1  u n  12 n  1
b)Montrer que si   0 alors il existe deux réels r et r’
1°/ Montrer que u n   est majorée par 6.
tels que les suites u n  n 0 éléments de (E) sont de 2°/ On pose v n  u n  6
n 1

la forme u n  r  (r ' ) où  et  sont des réels.


 
n n
a)Montrer que v n n 1 est une suite géométrique.
6°/ Applications
Préciser sa raison et son 1er terme.
On considère la suite u n   n 0 définie
b)En déduire le terme général de u n   n 1
 u 0  u1  1 Exercice 10:
par : 
u n  2  u n 1  u n n  0  
Soit u n n 0 la suite définie
a)Déterminer le terme général de u n   n 0


u0  0
b)Montrer que pour tout entier naturel n on a : par :  3u n  2
u  n  0
 n 1 u n  2
u 2n  u n 1 u n 1   1n
1°/ Montrer que pour tout entier naturel n on a :
u n 1 un un  2.
c) Vérifier que :  1
un u n 1 u n 1
2°/ On pose pour tout en entier n v n 
d) un 2
 Déterminer l’ensemble ( E ) des suites u n   n 0 a)Montrer que v n   n 0 est une suite géométrique dont
vérifiant la relation 2u n  2  5u n 1  2u n  0 . on précisera la raison et le 1er terme.
 En déduire la suite u n   n 0 telle que b)Exprimer u n  n 0 et v n   n 0 en fonction de n.

 u 0  0 et u 1 
3 3°/ Etudier la convergence de u n   n 0 et v n  n 0 .
2
Exercice 11 :
5
 u 0  2 et u 1 
2
 
Soient    0;  et u n   n 0 la suite définie par :
 2
Exercice 7:  u 0  2 cos 
On considère la suite a n n 1 définie par :  .
u n 1  2  u n
 a1  1 1°/ Calculer les cinq premiers termes de la suite

et la suite b n n 1
a 1

 n 1  16 1  4a n  1  24a n n  1  u 
n n 0 .

  
définie par : b n  1 24a n 2°/ Montrer par récurrence sur n que : u n  2 cos n 
2 
1°/ Montrer que pour tout entier naturel non nul n on a :
b n 1  b n  3 . En déduire une formule explicite
1 3°/ Montrer alors que u n   n 0 est convergente puis
2 déterminer sa limite.
de b n
1 1 1 Exercice 12 :
2°/ Montrer que a n   
3 2 n 3  2 2 n 1
Exercice 8 :
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
   
Soient u n n 1 et v n n 1 deux suites telles que u 1  v 1
5°/
1  x n 1
u n 1  v n 1 a)Montrer que x  1 , f n ( x )  2
et pour tout entier naturel n u n  et 1 x
2
u n  v n 1 b)En déduire que n  2 ; 0  2 n  1   n n 1
vn  1
2 c) Montrer que converge vers .
1°/ 2
a)Exprimer u n 1  v n 1 en fonction de u n  v n .
b)Déterminer la nature de la suite u n  v n  .
Exercice 16 :
Soit n un entier naturel non nul.
Exprimer alors u n  v n en fonction de n.
1°/ On pose f ( x )  x n 1  2x n  1
 
2°/ Montrer que les suites u n n 1 et v n n 1 sont   a)Montrer que l’équation f(x)=0 admet une solution
adjacentes et déterminer leur limite commune.  2n 
xn  ;2 
 n 1 
Exercice 13 : b)Montrer que la suite x  est convergente puis
 
n
Soit u n n 1 une suite géométrique à termes positifs préciser sa limite
 u  u 3  144 2°/ Soit g : x  x 1  ln x  n 
telle que :  1 a) Montrer que l’équation g ( x )  0 admet une solution
u 1  u 2  u 3  63
1°/ Déterminer cette suite. y n vérifiant y n  1  ln n  .
b) En déduire que la suite y n  diverge.
2°/ Déterminer le terme général de u n   n 1 puis étudier
Exercice 17
la convergence de la suite S n n  2 définie par
 x   x 
 

Soient I n  n
sin x dx et J n  n
cos x dx .
2 2
n

u
0 0
Sn  .
p 1°/ Calculer I0 ; I1 ;J0 et J1.
p 1
2°/ Etablir une relation de récurrence entre In et In-2 de
3°/ Soit v n  n 1 la suite définie par v n  ln u n  . même que entre Jn et Jn-2.
3°/ Déterminer In etJn en fonction de n.
Montrer que v n   n 1 est une suite arithmétique. Exercice 18 :
x ln x
Soit la fonction f : x  . On se propose de
Exercice 14 : x 1
Soit f : x  x n 2 ln x  1 pour n  2 résoudre l’équation f(x)=n avec n entier naturel non nul.
Partie A :
1°/ Etudier les variations de f puis montrer que
1°/ Soit  : x  ln x  x  1 montrer que l’équation
l’équation f ' ( x )  0 admet une seule solution notée
( x )  0 admet une solution unique  vérifiant
n .
0,27    0,28 .
2°/ Soit  n n  2 la suite des solutions de l’équation
2°/ Exprimer f’ en fonction de . En déduire que
f ' (x)  0 n  * l’équation f(x)=0 admet une solution
a)Exprimer  n en fonction de n. unique  n
b)Montrer que pour tout n supérieur ou égal à 2 on Partie B : Comparaison de  n et e n
a :1   n  e .
1°/ Etablir que f  n   n . En déduire que  n  e n .
c) Etudier les variations de  n n  2 en déduire son
  n
comportement à l’infini. 2°/ Prouver que f(x)=0 peut s’écrire ln nn   n (1).
e  e
Exercice 15 :  
Soit n un entier naturel non nul. On pose 3°/ Déduire à l’aide (1) lim  nn 
n   e 
f n ( x )  x n  x n 1  ....  x  1 Partie C
1°/ Etudier les variations de fn sur 0; . On pose  n  e n 1   n  avec  n  0
2°/ En déduire que !  n  0;1 tel que f n ( n )  0 pour 1°/ A l’aide (1) exprimer 1   n  ln 1   n  en fonction
tout n  2 . de n
3°/

a)Calculer f n 1  n  . En déduire que 2°/ Etablir que t  0 , 0  (1  t ) ln(1  t )  t  .
2
f n 1  n   f n  n    n n 1 . 3°/ En déduire que pour tout entier n ;
b)En déduire que pour tout n  2 on a :  n   n 1 .  n²
 n  n  e  n   n  n et 0  n  e  n   n  e  2 n
4°/ Démontrer que la suite  n  est convergente puis 2 2
montrer que  n  0,7 .
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
4°/ A l’aide des relations ci-dessus déterminer
 
lim e n  n   n .
n  

Exercice 19 :
 1
 u1 
Soit u n n 1 la suite définie par :  3 .
n 1
u n 1  un
 3n
1°/ Calculer les six premiers termes de la suite u n n 1 .

2°/ Montrer que la suite v n n 1 définie par : v n 


un
n
est une suite géométrique.
3°/ En déduire le terme général de la suite u n n 1 .
4°/ Etudier la monotonie de la suite u n n 1 de terme
général
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

COMPOSITION DU SECOND SEMESTRE.


Durée : 4 heures.
Exercice 1 : 05 points
On considère le polynôme P(X)  X 3  6X ²  3X  10
1°/
a. Montrer que P(X) admet une racine entière que l’on déterminera.
b. Résoudre dans  l’équation P(X)=0 puis l’inéquation P(X)<0
2°/ En déduire les solutions dans  des inéquations suivantes :
a) ln 3 x  6 ln ² x  3 ln x  10  0
b) 2 ln x  ln( x  6)  ln(3x  10)
c) e 6 x  6e 4 x  3e 2 x  10  0 .
Exercice 2 : 06 points
 
 
Dans le plan complexe muni d’un repère orthonormé O; i ; j on considère les points A, A’, B et B’ d’affixes
respectives 1,-1, i et –i.
A tout point M d’affixe z on associe les points N et P d’affixes respectives z1 et z2 tels que BMN et AMP soient
   
rectangles et isocèles avec NB; NM  PM; PA  2  .

2
1°/
a) Justifier que z  z1  i(i  z1 ) et 1  z 2  i(z  z 2 ) .
1 i 1 i
b) Vérifier que z1 et z2 peuvent s’écrire z 1  (z  1) et z 2  (z  1)
2 2
2°/ On se propose de dans cette question de déterminer les points M pour lesquels le triangle ONP est équilatéral.
a) Montrer que ON  OP  z  1  z  i . En déduire l’ensemble   des points M tels que ON  OP et tracer   .
2 2
b) Montrer que ON  NP  z  1  2 z

Problème : 09 points
1  x ²2 3
Soit m un réel tels que m>0. On considère la fonction f : x  x  xe et (C) sa courbe représentative dans un
2
repère orthonormé.
Première Partie :
1 x²
Soit g : x  e2
x²  1
g( x )
1°/ Dresser le tableau de variations de g et déterminer lim
x   x
2°/ Représenter graphiquement g (prendre 2cm pour unité)
3°/ Etudier graphiquement suivant les valeurs de m le signe de g ( x )  m
Deuxième partie :
g(x )   1 3

1°/ Montrer que f est dérivable sur 0; et que x  0;1  1; on a f ' ( x )  avec   e 2
g(x ) 2
2°/ Dresser le tableau de variations de f
3°/ Montrer que la droite   : y  x est une asymptote à (C)
4°/ Représenter dans le même repère la courbe f
Troisième partie
1°/
a) Montrer que pour tout réel x  0 ; 1 x² f (x)  x f ' (x)  x .
3

b) Résoudre l’équation différentielle xy'1  x ² y  0 .


c) Déterminer les solutions de l’équation différentielle : xy'1  x ² y  x 3

sin t cosn t  te tn² dt
2°/ On considère la suite (un) de terme général : u n  
3
 
0  
a) Calculer u1; u2.
b) Exprimer un en fonction de n
c) Montrer que (un) est convergente puis déterminer sa limite.
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
COMPOSITION DU SECOND SEMESTRE.
Durée : 4 heures.
Exercice 1 : 03 points

Soit n un entier naturel non nul.


On pose f ( x )  x n 1  2x n  1
1°/ Montrer que l’équation f(x)=0 admet une solution x n  
2n 
;2 
 1 
n
2°/ Montrer que la suite x n  est convergente puis préciser sa limite

Exercice 2 : 06 points
1°/ Soit . On considère l’équation E  : z 3  (1    i )z ²  (1  i  i)z  i ²  0
a) Vérifier que 1 est solution de ( E ).
b) Déterminer les autres solutions de ( E ) que l’on notera z' et z" .
c) Soit M ; N et P les points d’affixes respectives 1 ; z' et z" .
Déterminer les valeurs de  pour lesquelles le triangle MNP est équilatéral. On donnera chacune
des valeurs de  sous forme exponentielle et algébrique

2°/ Dans le plan P orienté on considère un carré ABCD tel que l’angle  AB; AD   .
  2
On désigne par I et K les milieux respectifs des segments [AC] et [CD]. Représenter ces points sur
une figure (on choisira AB = 4 cm).
On se propose d’étudier la similitude directe s telle que s (A) = I et s (C) = K
a) Montrer que  A; AB; AD  est un repère du plan
 
b) Donner les affixes des points A, C, I et K.
c) Donner l’écriture complexe de s.
d) En déduire les coordonnées de Ω.
e) Vérifier que Ω est sur le cercle de diamètre [AD]

Problème : 11 points
Partie A
On se propose de résoudre l’équation différentielle E  : y'2 y  
2
.
1  e 2x
1°/ Déterminer la solution de l’équation différentielle y'-2y  0 prenant la valeur 1 en 0.
2°/ Soit f la fonction définie sur  telle que f(0)  ln2 et g la fonction définie par f ( x )  e 2 x g ( x ) .
a) Calculer g(0).
b) Calculer f ‘(x) en fonction de g ‘(x) et g(x).
2e 2 x
c) Montrer que f est solution de (E) si et seulement si : g' ( x )   .
1  e 2x
d) En déduire l’expression de f.

Parie B : Eude de la fonction f : x  e 2 x ln 1  e 2 x 


6°/ On pose h ( x )  ln 1  e  2 x 
1
1  e 2x
a) Calculer la limite de h en  .
b) Etudier les variations de h.
c) En déduire le signe de h
7°/ Calculer f ‘(x) et montrer que f ‘(x) et h(x) ont même signe.
a) Etudier les limites de f en  . Montrer que f ( x )  e 2 x ln 1  e 2 x   2x . E déduire la limite de f en  .
b) Dresser le tableau de variations de f.
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________
c) Représenter f dans un repère cartésien (unité 5cm). Préciser la tangente au point d’abscisse
0.
Groupe scolaire Jean De LAFONTAINE Année Scolaire 2004- 2005
Classe de Terminale S2/A M. CAMARA
______________________________________________________________________________________

Devoir de Mathématiques
Durée : 2 heures

Exercice 1 : 05 points
1°/ Résoudre l’équation différentielle y"3y'2 y  x ²  1 e  x
2°/ Déterminer alors la solution f vérifiant les conditions f (0)  1 et f ' (0)  2

Exercice 2 : 05 points
On considère le polynôme P(X)  X 3  6X ²  3X  10
1°/
a. Montrer que P(X) admet une racine entière que l’on déterminera.
b. Résoudre dans  l’équation P(X)=0 puis l’inéquation P(X)<0
2°/ En déduire les solutions dans  des inéquations suivantes :
a) ln 3 x  6 ln ² x  3 ln x  10  0
b) 2 ln x  ln(x  6)  ln(3x  10)
c) e 6 x  6e 4 x  3e 2 x  10  0 .

Exercice 3 : 10 points
1°/ Un sac contient quatre jetons marqués 1 ; 2 ; 3 et m où m*
O tire au hasard un jeton de l’urne et on note par pi la probabilité de voir apparaître le
numéro i ( i=1;2 ;3 ;m).
1
Sachant que les probabilités pi sont les termes consécutifs d’une suite arithmétique de raison r  .
8
1
a) Montrer que p1  . En déduire les autres probabilités.
16
b) Soit X la variable aléatoire égale au numéro tiré.
b-1) déterminer les valeurs prises par X.
b-2) Déterminer la loi de probabilité de X.
b-3) Déterminer la valeur de m sachant que espérance mathématique E(X)=2.
2°/ On dispose maintenant de deux urnes U1 contenant 5 boules rouges et 6 boules noires et une
urne U2 contenant 4 boules noires et 7 boules rouges. On tire simultanément deux boules de
l’une des urnes.
a) Calculer la probabilité des événements suivants :
R1= « tirer deux boules rouges de l’urne U1 »
R2= « tirer deux boules rouges de l’urnes U2 »
b) Une expérience aléatoire consiste à tirer un jeton du sac et de noter le numéro obtenu.
 Si le numéro obtenu est m alors on tire simultanément deux boules de l’urne U1
 Sinon on tire successivement sans remise, l’une après l’autre, deux boules de l’urne U2
b-1) Quelle est la probabilité pour que le tirage s’effectue dans l’urne U1 ?
b-2) Quelle est la probabilité pour que tirage s’effectue dans l’urne U2 ?
b-3) Calculer la probabilité de tirer deux boules de couleur différente.
b-4) calculer la probabilité d’obtenir deux boules rouges sachant qu’elles ont été tirées de
l’urne U2.

Vous aimerez peut-être aussi