Vous êtes sur la page 1sur 1

RECHERCHE ET CRÉATiON 05.

06
iRCAM Dans ce séminaire le compositeur Joshua Fineberg présentera les aspects artistiques et technologiques
de sa création en cours : Lolita, spectacle pour ensemble, électronique, danseurs et narrateur. La pièce,
05.06 basée sur la nouvelle du même nom de Vladimir Nabokov, est comme un opéra qui se déroule
uniquement dans la tête du narrateur. La mémoire, l’imagination et les hallucinations du narrateur
SÉMiNAiRE interviennent dans le processus d’écriture du texte qu’il est en train de rédiger. L’écriture des “faits
réels“ et les actions de l’imagination s’influencent mutuellement et mettent le public dans l’incapacité

RECHERCHE ET
de juger ce qui relève ou non de la “réalité“.

Toutes les voix sont le résultat de transformations électroniques de la voix du narrateur. Les auditeurs
les percevront par l’intermédiaire des hauts-parleurs placés en dehors de la scène. A part le narrateur,
tous les personnages sur scène sont muets (leurs rôles sont interprétés par des danseurs). Les
transformations des mots prononcés par le narrateur ont été effectuées en étroite collaboration avec

CRÉATiON
les équipes de recherche de l’Ircam.

n
LES iNTERVENANTS DES
JOSHUA FiNEBERG PROCHAiNS SÉMiNAiRES
JEUDi 8 DÉCEMBRE Né à Boston en 1969, Joshua Fineberg commence ses études musicales
à l’âge de 5 ans (violon, guitare, piano, clavecin, direction d’orchestre,
composition). Après des études de composition à Baltimore, il s’installe STEFANO GERVASONi
à Paris où il travaille avec Tristan Murail et se forme à l’informatique 12 janvier
musicale à l’Ircam. Lauréat de divers prix et bourses universitaires, il
est aujourd’hui professeur au département musique de l’Université de
Harvard. Parallèlement à ses activités de compositeur et de pédagogue, HÈCTOR PARRA
il travaille activement avec des scientifiques et des psychologues de la 26 janvier
musique pour développer des outils informatiques dédiés à la
composition assistée par ordinateur et à la recherche sur la perception
GiLLES GRAND
musicale. 23 février
La musique de Joshua Fineberg est souvent qualifiée de “musique de
paradoxes“. A la fois turbulente et contemplative, à la fois active et
réflective, ce paradoxe s’exprime aussi à travers son univers
sonore qui est d’une part coloré et en apparence décorative et d’autre n
part construit de façon rigoureu grâce à ses recherches et observations
SÉMiNAiRES
acoustiques très poussées. Joshua Fineberg appartient à la seconde RECHERCHE ET CRÉATiON
génération de compositeurs infuencée par l’école spectrale de Gérard
Grisey et Tristan Murail. Dans sa musique la relation entre les
modèles acoustiques et la résultante musicale est plus insaissisable LE JEUDi
et sophistiquée. Fineberg considère l’utilisation des modèles comme DE 12H À 13H30
fondamental pour son approche compositionelle. Il peut aussi bien
s’agir de modèles poétiques que de modèles techniques, même si
les deux peuvent être liés mutuellement. iRCAM
1, PL. iGOR-STRAViNSKY
75004 PARiS
© O. Panier des Touches

Entrée libre
dans la limite des
places disponibles

RENSEiGNEMENTS
www.ircam.fr
01 44 78 48 08
info-pedagogie@ircam.fr

Vous aimerez peut-être aussi