Vous êtes sur la page 1sur 8

CE2 de mathématiques TerSpé Groupe M3

Exercice 1 : (6 points)
On dispose de deux urnes.
Une urne A : dix boules bleues et dix boules rouges.
Une urne B : cinq boules bleues et quinze boules rouges.
1. On tire au hasard, simultanément, trois boules de l’urne A.
(a) Calculer le nombre de tirages possibles.
(b) Quelle est la probabilité de tirer : Trois boules bleues ? Trois boules rouges ?
(c) En déduire la probabilité de tirer trois boules de la même couleur.
2. On tire au hasard, simultanément, trois boules de l’urne B.
Calculer la probabilité de tirer trois boules de la même couleur.
3. On lance une pièce de monnaie équilibrée. Si l’on obtient Pile, on tire, simultanément, trois boules de l’urne A, sinon, on
les tire dans l’urne B.
(a) Représenter cette expérience aléatoire par un arbre pondéré de probabilités.
(b) Déterminer la probabilité de tirer trois boules de la même couleur.

Exercice 2 : (4 points)
Cette fonction Paires en langage Python affiche toutes les parties à deux éléments d’un ensemble à n éléments (avec n ≥ 2),
représenté par une liste L.
On rappelle que la fonction len renvoie la longueur d’une liste (c’est-à-dire son nombre d’éléments).

1. Recopier et compléter le tableau d’avancement des variables suivants en prenant L= [1, 2, 3, 4] :

L n P i k Affichage
... ... ... ... ... ...

2. Que retournera cet algorithme pour L = [1, 2, 3, 4, 5] ?

Exercice 3 : (4 points)

Cet exercice est un questionnaire à choix multiples constitué de quatre questions indépendantes. Pour chacune d’elles, une
seule des quatre propositions est exacte.
Indiquer sur la copie le numéro de la question et la lettre correspondant à la réponse choisie. Aucune justification
n’est demandée.
Il sera attribué un point si la réponse est exacte, zéro sinon.

1. On considère les ensembles E={a ;b ;c ;d ;e} et F={p ;q ;r}. card(E× F)= :


a. 15 b. 53 c. 35 d. 8

2. A est l’ensemble des 26 lettres de l’alphabet. Le nombre de 5-uplets d’éléments de A est :


 
26
a. b. 26! c. 265 d. 5 × 26
5

3. A est l’ensemble des 26 lettres de l’alphabet. Le nombre de permutations de A est :


 
26
a. 457 281 728 b. c. 226 d. 26!
5

4. Le nombre de parties à deux éléments d’un ensemble à n éléments, n ≥ 1, est :


n(n − 1) n(n + 1) (n − 1)(n + 1)
a. b. c. d. n(n − 1)
2 2 2
Exercice 4 : (6 points)
Les parties A et B sont indépendantes
Partie(A)
On considère tous les entiers naturels de cinq chiffres que l’on peut écrire au moyen de 5 jetons numérotés 1, 2, 3, 4, 5.
Ainsi, le plus petit est 12345 et le plus grand est 54321.
1. Combien peut-on former de nombres de cette façon ?
2. On décide de trier les nombres obtenus par ordre croissant. Quel est le 50è ?
3. Un enfant forme un nombre au hasard avec les 5 jetons. Quelle est la probabilité qu’il écrive un nombre pair ?
Partie(B)
Un QCM est constitué de 8 questions. Pour chacune d’elles, 4 réponses sont proposées, une seule étant exacte.
1. Quel est le nombre de réponses possibles à ce QCM ?
On suppose maintenant qu’un candidat, prénommé Lambda, répond au hasard. Les probabilités seront arrondies à 10−3
près.
2. Quelle est la probabilité que Lambda réponde correctement à exactement 6 questions ?
3. Quelle est la probabilité que Lambda réussisse ce QCM sachant qu’il doit alors répondre juste à au moins six questions ?
Correction
Exercice 1 : Fait en classe 76 p 73
 
20
1. (a) = 1 140
3
 
10
3 2
(b) La probabilité cherchée, dans les deux cas, est   = .
20 19
3
2 4
(c) La probabilité de tirer 3 boules de même couleur est 2 × = .
19 19
   
5 15
3 3
2.   +   = 31 76 .
20 20
3 3
3. On note C l’événement : Les 3 boules sont de même couleur .
(a) Arbre pondéré :

(b) A et B forment une partition de l’univers. D’après la formule des probabilités totales :
1 4 1 31 47
P (C) = P (A ∩ C) + P (B ∩ C) = P (A) × PA (C) + P (B) × PB (C) = × + × = .
2 19 2 76 152

Exercice 2 : Exercice résolu 14 p 64


1. Tableau d’avancement des variables en prenant L= [1, 2, 3, 4] :

L n P i k Affichage
[1,2,3,4] 4 [0,0]
[1,0] 1
[1,2] 2 [1,2]
[1,3] 3 [1,3]
[1,4] 4 [1,4]
[2,0] 2
[2,3] 3 [2,3]
[2,4] 4 [2,4]
[3,0] 3
[3,4] 4 [3,4]

2. Pour L = [1, 2, 3, 4, 5] nous obtiendrons :


[1, 2] [1, 3] [1, 4] [1, 5] [2, 3] [2, 4] [2, 5] [3, 4] [3, 5] [4, 5]

Exercice 3 :
1. a.
2. c.
3. d.
4. a.
Exercice 4 :
Partie(A)
1. Il y a 5! = 120 façons de permuter l’ordre de 5 objets distincts.
2. Il y a 4! = 24 nombres commençant par 1 (correspondant à toutes les permutations des chiffres 2, 3, 4 et 5) et, de même
24 nombres commençant par 2. Le 50 ème nombre commence donc par 3 et c’est le 2 ème de cette série : 31245 est le
premier. La réponse est donc 31254.
3. Un nombre pair se terminera par 2 ou 4. Il y a 2 × 4! = 48 nombres pairs se terminant par 2 ou 4.
48 2
La probabilité d’obtenir un nombre pair est donc = .
120 5
Partie(B)
Un QCM est constitué de 8 questions. Pour chacune d’elles, 4 réponses sont proposées, une seule étant exacte.
1. Il y a 48 = 65 536 réponses possibles à ce QCM.
On suppose maintenant qu’un candidat, prénommé Lambda, répond au hasard.
 
8
2. Il y a = 28 combinaisons possibles de 6 questions parmi 8 auxquelles Lambda devra répondre correctement. A
6
chacune de ces combinaisons, on doit associer les possibilités de répondre faux aux 2 questions restantes, à savoir 32 = 9
réponses possibles. Il y a donc 28 × 9 = 252 cas possibles de réponses exactes à 6 questions sur 8. Lambda agissant au
252
hasard, toutes les réponses sont équiprobables, la probabilité cherchée est donc soit 0, 004 à 10−3 près.
65 536
3. Lambda doit répondre correctement à 6, 7 ou 8 questions. Le nombre de cas favorables est alors :
   
8 2 8
×3 + × 3 + 1 = 277
6 7
277
La probabilité cherchée est ≈ 0, 004 à 10−3 près.
65 536
CE2 de mathématiques TerSpé Groupes M1 et M2

Exercice 1 : 6 points
1. Soit E un ensemble de cardinal 9.
(a) Combien y a-t-il de 4-uplets d’éléments de E ?
(b) Combien y a-t-il de 4-arrangements de E ?
2. M. Hack doit créer un code de sécurité à 6 chiffres pour son smartphone.
(a) Combien de codes peut-il créer ?
(b) Il souhaite modifier son code. Il décide de ne jamais utiliser le chiffre 0. Combien de codes
peut-il créer ?
(c) Si maintenant il décide seulement de ne jamais utiliser le même chiffre mais s’autorise à
choisir le 0. Combien de codes peut-il créer ?
(d) M. Hack a oublié son code, il sait seulement qu’il se termine par 5 et qu’il l’a choisi comme
dans la question précédente. Combien de codes différents sont alors possibles ?

Exercice 2 : 6 points
On tire cinq cartes d’un jeu de 32 cartes. Combien y-a-t-il de mains contenant :
1. l’as de coeur
2. exactement trois carreaux
3. exactement une dame, deux as et un 7
4. aucun pique
5. au moins un pique
6. exactement un roi et deux carreaux

1
Exercice 3 : 4 points
Cet exercice est un questionnaire à choix multiples constitué de quatre questions indépendantes.
Pour chacune d’elles, une seule des quatre propositions est exacte.
Indiquer sur la copie le numéro de la question et la lettre correspondant à la réponse
choisie. Aucune justification n’est demandée.
Il sera attribué un point si la réponse est exacte, zéro sinon.

1. Afin de constituer le bureau dirigeant d’une association, on choisit trois personnes dans un
groupe de douze personnes. Chacun des trois membres a une fonction spécifique. Le nombre
de bureaux possibles est :
a. 4 b. 1728 c. 220 d. 12×11×10

2. Un sac contient trois boules banches, quatre boules noires et une boule rouge, indiscernables
au toucher. On tire, au hasard, successivement trois boules du sac, en remettant chaque boule
tirée dans le sac avant le tirage suivant.
La probabilité de tirer trois boules noires est :
 
4 !3
3 9 1 4×3×2
a.   b. c. d.
8 8 2 8×7×6
3

3. Le nombre de façons de ranger 4 livres sur 2 étagères est :


 
4 4
a. 2 b. c. 42 d. 4!
2

4. Le nombre de parties à deux éléments d’un ensemble à n éléments, n ≥ 1, est :


n(n − 1) n(n + 1) (n − 1)(n + 1)
a. b. c. d. n(n − 1)
2 2 2

Exercice 4 : 4 points
 
n
Voici un algorithme qui pour un entier naturel n donné, n ≥ 2, génère les coefficients pour
k
0 ≤ k ≤ n.
Pour i allant de 2 à n
M [i + 1] ←− 1
Pour k allant de 1 à i − 1
M [k + 1] ←− L[k + 1] + L[k]
Fin Pour
L ←− M
Fin Pour
Au début, on affecte la liste [1, 1] à la variable L ainsi qu’à la variable M , et la variable n a une
valeur donnée.
1. Dresser un tableau d’avancement des variables lorsque n = 3. Interpréter le résultat obtenu.
2. Coder cet algorithme en langage Python avec une fonction Coefficients de paramètre n et
recopier le code sur la copie. Exécuter ce programme avec n = 10

2
Corrigé

Exercice 1 :
1. (a) 94 = 6 561
9!
(b) 9 × 8 × 7 × 6 = 3 024 ou
(9 − 4)!
2. (a) 106
(b) 96 = 531 441
(c) 10 × 9 × 8 × 7 × 6 × 5 = 151 200
(d) 9 × 8 × 7 × 6 × 5 = 15 120

Exercice 2 : fait en classe


On tire cinq cartes d’un jeu de 32 cartes. Combien y-a-t-il de mains contenant :
   
1 31
1. × = 31 465
1 4
   
8 24
2. × = 15 456
3 2
       
4 4 4 20
3. × × × = 1 920
1 2 1 1
 
24
4. = 42 504
5
   
32 24
5. − = 158 872
5 5
     
1 7 21
6. Nombre de mains contenant le roi de carreaux : × × = 9 310 (le roi de carreau,
1 1 3
un autre carreau et cartes parmi les cartes restantes (non carreaux et non rois))
Nombre de mains contenant 2 carreaux (non roi), un roi (autre que carreau) :
     
3 7 21
× × = 13 230
1 2 2
Le nombre de mains cherché est donc 22 540

Exercice 3 :
1. d
43
2. c
83
3. a Pour chaque livre, il y a deux rangements possibles.
 
n n! n(n − 1)(n − 2)! n(n − 1)
4. a = = =
2 2!(n − 2)! 2(n − 2)! 2

3
Exercice 4 : Exercice résolu 11 p 63
 
n
Voici un algorithme qui pour un entier naturel n donné, n ≥ 2, génère les coefficients pour
k
0 ≤ k ≤ n.
Pour i allant de 2 à n
M [i + 1] ←− 1
Pour k allant de 1 à i − 1
M [k + 1] ←− L[k + 1] + L[k]
Fin Pour
L ←− M
Fin Pour
Au début, on affecte la liste [1, 1] à la variable L ainsi qu’à la variable M , et la variable n a une
valeur donnée.
1. Tableau d’avancement des variables lorsque n = 3 :

n i k M L
3 [1,1] [1,1]
2 [1,1,1]
1 [1,2,1] [1,2,1]
3 [1,2,1,1]
1 [1,3,1,1]
2 [1,3,3,1] [1,3,3,1]
 
3
Cet algorithme permet de calculer la liste L = [1, 3, 3, 1] qui est la liste des coefficients
k
avec k ∈ {0; 1; 2; 3}.
2. Algorithme en langage Python avec une fonction Coefficients de paramètre n

Avec n = 10 on obtient :

N.B : Ces coefficients pouvaient être calculés à l’aide du triangle de Pascal.