Vous êtes sur la page 1sur 17

Chapitre II : Adduction

II-1- Introduction :
L’adduction regroupe les techniques permettant d’amener l’eau depuis sa source (forage,
barrage, ressource naturelle) à travers un réseau de conduites ou d’ouvrages hydraulique vers le
réservoir de stockage ou de distribution.

II-2- Topologie des systèmes d’adduction


Il y a deux types d’adduction :
 Adduction
gravitaire : ou l’écoulement de l’eau à des pressions importantes est causé par la différence des
niveaux hydrauliques : l’altitudes de la source est supérieure à l’altitude du point de
consommation ; et se déplace donc grâce à la force de gravitation d’où son nom.

 Adduction
par refoulement : ou la pression sur le réseau et l’acheminement de l’eau se fait à l’aide de
pompes à l’intérieur de station de pompage. Dans ce cas, le captage se situe à un niveau
inférieur à celui du réservoir.

II-3- choix du type des conduites :

Le marché du matériel hydraulique à évolué avec l’évolution des récentes technologies


spécialisées dans le domaine.
De ce fait, une conduite est constituée par des tuyaux assemblés les uns aux autres, on dispose de
différents types de conduites. Selon le matériau constitutif, on distingue :

- Conduite en acier
- Conduite en fonte
- Conduite en PVC (chlorure de polyvinyle)
- Conduite en PEHD (polyéthylène haute densité)

Dans le cas de notre projet, on a opté pour des conduites en acier et en PEHD vue les avantages
qu’elles présentent :

Page | 8
Chapitre II : Adduction


Conduite en PEHD :
 Avantages :
- Facilité de transport et d’installation due à leur légèreté et leur flexibilité
- Facilité de soudage par électrocution ou bout à bout, offrant un système
complétement soudé
- Résistance a la corrosion interne et externe
- Bonne propriété hydraulique
- Bonne résistance chimique
- Longue durabilité
- Répondre parfaitement aux normes de potabilité
- Cout faible du PEHD

II-4- Etude technico-économique des conduites :


Le choix du diamètre de la conduite e refoulement résulte d’un compromis entre les dépenses
de fonctionnement et les dépense d’investissement, l’optimum sera donc de choisir le diamètre
qui donne le prix de revient minimal de l’ensemble de l’installation en en exploitation.

Cependant la vitesse d’écoulement doit etre comprise entre 0.5 et 1.5 m/s
Les paramètres qui interviennent dans cette étude sont :
 Le débit
 Le diamètre
 La vitesse
 Les pertes de charge

II-4-1- Calcul du diamètre économique de la conduite :


La conduite d’adduction sera calculée en fonction du débit max, en situation future soit :

Les formules qui nous permettent de calculer le diamètre économique sont :

Page | 9
Chapitre II : Adduction

 Formule de BONNIN : D = √Q

 Formule de BRESS : D = 1.5 X √ Q

D : diamètre de la conduite (m)


Q : débit de la conduite (m3/s)
En choisira un diamètre compris entre les deux valeurs calculées par les deux formules ; qui est le
plus économique

II-4-2- Calcul de la vitesse :


La vitesse se calcul selon la formule suivante :

V= 4Q
2
πD

II-4-3- Calcul des pertes de charges :


Elles se représentent sous deux formes :
- Les pertes de charges linéaires
- Les pertes de charges singulières

II-4-3-1- les pertes de charges linéaires :


L’expression des pertes de charges linéaire est donnée par la formule de DARCY
WEISBACH :
2
JL = λ . L. V
2gD

JL : perte de charge linéaire (m)


L : longueur de la conduite (m)
g : accélération de la pesanteur (g = 9.81 m/s2)
λ : coefficient de frottement, qui dépond de la rugosité relative et du régime d’écoulement

 Calcul de coefficient des pertes de charges λ :


Régime turbulant rugueux :
Page | 10
Chapitre II : Adduction

-2
Formule de NIKURADZI : λ= (1.14−0.86   X   l n KD )
Régime transitoire :

Formule de COLEBROOK  1 = -2 log


√λ
( 3.71 K
  X   D

2.51
R e  X   √λ )
Avec :
λ :coefficient de pertes de charge
D : Diamètre du tuyau en m
V : vitesse d’écoulement en m/s
G : Accélération de la pesanteur en m2/s
L : Longueur de la conduite en m
K : coefficient de rugosité équivalente de la paroi qui varie comme suit :
Pour les tubes en PEHD :
K = 0.01 si D ≤ 200 mm
K = 0.02 si D ≥ 200 mm
Re : Nombre de Reynolds donné par la formule suivante :

Re = V  X D
ʋ

ʋ : viscosité cinématique de l’eau calculée par la formule de stockes :

ʋ = 0.0178 (1+0.0337t + 0.00221 t 2)


Avec :
T : température de l’eau
K : c’est la rugosité absolue
K = K0 +α X t

K0 : rugosité absolue des tuyaux neufs


α : coefficient de vieillissement
t : temps de service = 25 ans

II-4-3-2- Les pertes de charges singulières :


Page | 11
Chapitre II : Adduction

Elles sont provoquées pas les (coudes, les vannes, les clapets...) elles sont estimées à :
10% des pertes de charge linéaire pour le PEHD

J s = 0.1 X JL
15% des pertes de charge linéaire pour l’acier

J s = 0.15 X JL

II-4-3-3- Les pertes de charges totales :


Elles sont déterminées par la somme des pertes de charge linéaires et singulières :

Pour le PEHD : JT = 1.10 X JL = 1.1 X J X L


Pour l’acier : JT = 1.15 X JL = 1.15 X J X L

II-4-4- Détermination de la hauteur manométrique totale :

Elle présente la somme des pertes de charge linéaires et singulières

Hmt = Hg + JT
Hg : Hauteur géométrique (m)
JT : perte de charge totales (m

II-4-5- Puissance de pompage :


PA= g   X  Q   X   H mt
η

PA : puissance absorbée par la pompe(kw)


Hmt : hauteur manométrique totale (m)
Q : débit à transité (m3/s)
η : le rendement de la pompe en %

II-4-6- Energie consommée par la pompe :


Elle se calcule comme suit :
Page | 12
Chapitre II : Adduction

E = PA x t x 360
E : Energie consommée par la pompe (kwh)
PA : Puissance absorbée par la pompe(kw)
t : temps de pompage (h)

II-4-7-Frais de l’énergie et frais d’exploitation


Les frais d’exploitation sont donnés par la formule suivante :

Fexp = E x e
e : prix d’un kwh selon le tarif fixé par la SONALGAZ pour les heurs hors pointe
e = 4.47 DA/ kwh

II-4-8- Frais d’amortissement :


Ils sont donnés par la formule suivante
Fam = Pu x L x A
Avec :
Fam : frais d’amortissement (Da)
Pu : prix du mètre linéaire de la conduite (Da/ml)
L : longueur de la conduite (m)
A : amortissement annuel

A=
( ( 1+ii) −1 +1)
n

i : taux d’intérêt annuel i= 8%


n : nombre d’années d’amortissement (n= 25ans)
D’où :

A= 0.08 A = 0.0937
(( 0.08+1 ) 25 −1
+ 0.08
)

II-4-9- Calcul du bilan :


Le bilan sera calculé par la formule suivante :
Page | 13
Chapitre II : Adduction

BL = Fexp + Fam

II-4-10- Prix des conduites :


Le prix des conduites est pris en tenant compte des couts de transport et de pose des
conduites par mètre linéaire (voir l’annexe).

II-5- Calcul des conduite gravitaires :

Pour le calcul des conduites, quatre paramètres interviennent :


 Le débit (Q)
 La vitesse (V)
 Les pertes de charges (J)
 Le diamètre (D)
La différence entre les deux côtes sera la charge Hd disponible, cette dernière sera égale à charge
nécessaire pour vaincre les frottements. La ligne piézométrique joignant les points extrêmes ; de
départ et s’arrivée aura donc pour pente j, et la perte de charge unitaire acceptable pour
l’écoulement et
J = Ht X 1.1 X L si la conduite et en PEHD. Avec Q et J on cherchera le diamètre D qui écoulera ce
débit Q avec des pertes de charge Jt. Si la vitesse n’est pas vérifiée, alors on choisira un autre
diamètre D avec une vitesse acceptable.

II-6-Description du schéma de l’adduction :

Le départ de la chaine de la chaine d’adduction est l’assemblage des deux conduites au nœud 1
situé à 304 m ; une conduite venant du forage F1 situé à 170 m et l’autre conduite vient de la station
de traitement à l’avale du barrage situé à 220 m d’altitude, refoulent l’eau par l’intermédiaire d’une
station de pompage (SR1) vers le réservoir R1 sur levé de cote 499 m à une longueur de 2901 m.
L’adduction continue par refoulement vers le réservoir R2 de 548 m d’altitude et d’une longueur
de 2800 m ; et aussi gravitairement vers l’industrie de 263 m de cote, et de 6005 m de longueur.

Page | 14
Chapitre II : Adduction

II-7- Calcul du diamètre économique de l’adduction :


II-7-1- Tronçon STR – Nœud 1 : (adduction par refoulement)
Données :
 Nature de la conduite : Acier
 Débit : 0.0417 m3/s

 Hauteur géométrique (Hg) : 304 – 220 = 84 m


 Longueur de l’adduction : 4086 m
 DBONNIN = √ 0.0417
= 0.204 m
 DBRESS =
1.5 √0.0417 = 0.306 m

Les diamètres normalisés choisis sont selon le fabriquant 250mm ,300mm ,350mm

Calcul de la Hmt  :
Tableau (II.1.) : calcul de la Hmt
D(m) V(m/s) Re λ JL(m) Js(m) JT(m) Hmt
0.250 0.850 212500 0.0099 7.0171 1.052565 8.069665 92.07
0.300 0.590 177000 0.0086 2.0803 0.312045 2.392345 86.39
0.350 0.434 151900 0.0078 0.8751 0.131265 1.006365 85.01

Les frais d’exploitation :


Tableau (II.2.) : calcul des frais d’exploitation
Dext P(kw) E(kwh) e(DA/kwh) Fex(DA)
0.250 51.19092 442289.55 4.47 1977034.28
0.300 48.03284 415003.74 4.47 1855066.71
0.350 47.26556 08374.44 4.47 1825433.74

Calcul des frais d’amortissement


Page | 15
Chapitre II : Adduction

Tableau (II.3.) : calcul des frais d’amortissement


Dext(m) Pu(DA /ml) L(m) Pr(DA) A Fam(DA)
0.250 3300.00 4086 13483800 0.094 1267477.2
0.300 3800.00 4086 15526800 0.094 1459519.2
0.350 7234.82 4086 29561475 0.094 2778778.6

Calcul du bilan :
Tableau (II.4.) : calcul du bilan
Dext(m) Fam(DA) Fexp(DA) Bilan (DA)
0.250 1267477.2 1977034.28 3244511.48
0.300 1459519.2 1855066.71 3314585.91
0.350 2778778.6 1825433.74 4604212.34

D’après le tableau (II.4.) en constate que le diamètre économique est le 250mm ; du fait qu’il
présente le plus petit bilan, tout en étant le siège d’une vitesse raisonnable de 0.850m/s
Par conséquent c’est ce diamètre qui sera adopté pour le projet vue la Hmt de 92.07

II-7-2- Tronçon F1 – Nœud 1 : (adduction par refoulement)


Données :
 Nature de la conduite : Acier
 Débit : 0.036 m3/s

 Hauteur géométrique (Hg) : 304 – 170 = 134 m


 Longueur de l’adduction : 2150 m
 DBONNIN = √ 0.036 =
0.190 m
 DBRESS = 1.5 √0.036
= 0.285 m

 Les diamètres normalisés choisis sont selon le fabriquant : 200mm,250mm.300mm

Calcul de la Hmt  :
Page | 16
Chapitre II : Adduction

Tableau (II.5.) : calcul de la Hmt


D(m) V(m/s) Re λ JL(m) Js(m) JT(m) Hmt
0.200 1.146 229200 0.0145 10.2357 1.5354 11.6711 145.6711
0.250 0.734 183500 0.0272 6.3013 0.9452 7.2465 141.2465
0.300 0.510 153000 0.0159 1.4819 0.2223 1.7042 135.7042

Les frais d’exploitation :


Tableau (II.6.) : calcul des frais d’exploitation
Dext P(kw) E(kwh) e(DA/kwh) Fex(DA)
0.200 69.9221 503439.12 4.47 2250372.87
0.250 67.7983 488147.76 4.47 2182020.49
0.300 48.8535 351745.2 4.47 1572301.04

Calcul des frais d’amortissement


Tableau (II.7.) : calcul des frais d’amortissement
Dext(m) Pu(DA /ml) L(m) Pr(DA) A Fam(DA)
0.250 3000.00 2150 6450000 0.094 606300
0.300 3300.00 2150 7095000 0.094 666930
0.350 3800.00 2150 8170000 0.094 767980

Calcul du bilan :
Tableau (II.8.) : calcul du bilan
Dext(m) Fam(DA) Fexp(DA) Bilan (DA)
0.200 606300 2250372.87 2856672.87
0.250 666930 2182020.49 2848950.49
0.300 767980 1572301.04 2340281.04

Page | 17
Chapitre II : Adduction

D’après le tableau (II.8.) en constate que le diamètre économique est le 300mm ; du fait qu’il
présente le plus petit bilan, tout en étant le siège d’une vitesse raisonnable de 0.510m/s
Par conséquent c’est ce diamètre qui sera adopté pour le projet vue la Hmt de 135.7042 m

II-7-3-Tronçon Nœud 1 – STR (adduction par refoulement)


Données :
 Nature de la conduite : Acier
 Débit : 0.0777 m3 /s

 Hauteur géométrique (Hg) : 451 – 304 = 147 m


 Longueur de l’adduction : 1760 m
 DBONNIN = √ 0.0777
= 0.279 m
 DBRESS =
1.5 √0.7777 = 0.418 m
Les diamètres normalisés choisis sont selon le fabriquant : 300mm,350mm,400mm,500mm

Par conséquent c’est ce diamètre qui sera adopté pour le projet vue la Hmt de
Calcul de la Hmt  :
Tableau (II.9.) : calcul de la Hmt
D(m) V(m/s) Re λ JL(m) Js(m) JT(m) Hmt
0.300 1.0998 329940 0.0132 468342 0.7024 5.38593 152.386
0.350 0.8080 282800 0.0137 2.24882 0.33732 2.586143 149.586
0.400 0.6186 247440 0.0141 1.18903 0.178054 1.365085 148.365
0.500 0.3960 198000 0.0149 0.41123 0.0616845 0.47291 147.472

Les frais d’exploitation :


Tableau (II.10.) : calcul des frais d’exploitation
Dext P(kw) E(kwh) e(DA/kwh) Fex(DA)
0.300 157.872 1364014.08 4.47 6097142.93

Page | 18
Chapitre II : Adduction

0.350 154.971 1338949.44 4.47 5985103.98


0.400 153.706 1328019.84 4.47 5936248.69
0.500 152.782 1320036.48 4.47 5900563.07

Calcul des frais d’amortissement


Tableau (II.11.) : calcul des frais d’amortissement
Dext(m) Pu(DA /ml) L(m) Pr(DA) A Fam(DA)
0.300 3800.00 1760 6688000 0.094 628672
0.350 7234.82 1760 12733283 0.094 1196928.62
0.400 8270.53 1760 14556132.8 0.094 1368276.48
0.500 11367.47 1760 20006747.2 0.094 1880634.24

Calcul du bilan :
Tableau (II.12.) : calcul du bilan
Dext(m) Fam(DA) Fexp(DA) Bilan (DA)
0.300 628672 6097142.93 6725814.93
0.350 1196928.62 5985103.98 6104732.6
0.400 1368276.48 5936248.69 7304525.17
0.500 1880634.24 5900563.07 7781197.31

D’après le tableau (II.12.) en constate que le diamètre économique est le 350mm ; du fait qu’il
présente le plus petit bilan, tout en étant le siège d’une vitesse raisonnable de 0.8080 m/s
Par conséquent c’est ce diamètre qui sera adopté pour le projet vue la Hmt de 149.586m
Page | 19
Chapitre II : Adduction

II-7-4- Tronçon STR – R1 : (adduction par refoulement)


Données :
 Nature de la conduite PEHD
 Débit 77.7 l/s = 0.0777 m3/s

 Hauteur géométrique (Hg) = 499-453 = 48m


 Longueur de l’adduction 2901 m
Les diamètres normalisés choisis sont selon le fabriquant 315mm, 400mm,500mm
 DBONNIN =
√ 0.0777 = 0.2787 m
 DBRESS = 1.5 0.0777 = 0.4181 m

Calcul de la Hmt  :
Tableau (II.13.) : calcul de la Hmt
D(m) Dint(m) V(m/s) Re λ JL(m) Js(m) JT(m) Hmt
0.315 0.2578 1.488 383606.4 0.0127 16.1443 1.61443 17.759 65.759
0.4 0.3274 0.923 302190.2 0.0135 5.1994 0.51994 5.719 53.719
0.5 0.4099 0.591 241837.2 0.0143 1.8066 0.18066 1.987 49.987

Les frais d’exploitation :


Tableau (II.14.) : calcul des frais d’exploitation
Dext Dint P(kw) E(kwh) e(DA/kwh) Fex(DA)
0.315 0.2578 66.8319 512266.514 4.47 2289831.318
0.4 0.3274 54.5955 418474.508 4.47 1870582.392
0.5 0.4092 50.8026 389401.929 4.47 1740626.623

Calcul des frais d’amortissement


Tableau (II.15.) : calcul des frais d’amortissement
Dext(m) Pu(DA /ml) L(m) Pr(DA) A Fam(DA)
Page | 20
Chapitre II : Adduction

0.315 7457.70 2901 21634787.7 0.094 2033670.044


0.4 12110.40 2901 35132270.4 0.094 3302433.418
0.5 18727.14 2901 54327433.14 0.094 5106778.715

Calcul du bilan :
Tableau (II.16.) : calcul du bilan
Dext(m) Fexp(DA) Fam(DA) Bilan (DA)
0.315 2289831.318 2033670.044 4323501.424
0.4 1870582.392 3302433.418 5173015.81
0.5 1740626.623 5106778.715 6847405.338

D’après le tableau (II.4.) en constate que le diamètre économique est le 315mm ; du fait qu’il
présente le plus petit bilan, tout en étant le siège d’une vitesse raisonnable de 1.488 m/s par
conséquent, c’est le diamètre qui sera adopté par ce projet, ou la Hmt de 65.759 m .

II-7-5- Tronçon R1 – R2 :(adduction par refoulement) 


Données :
 Nature de la conduite PEHD
 Débit 0.0169 m3 /s

 Hauteur géométrique (Hg) 548-461 = 87 m


 Longueur de l’adduction : 2800 m

DBONNIN = √ 0.0169 = 0.13 m


DBRESS = 1.5 √ 0.0169 = 0.195 m
Page | 21
Chapitre II : Adduction

Les diamètres normalisés choisis sont selon fabriquant : 160mm, 120mm

Calcul de la Hmt :
Tableau (II.17.) : calcul de la Hmt

D(m) Dint(m/s) V(m/s) Re λ JL(m) Js(m) JT(m) Hmt


0.16 0.1308 1.2590 164677.2 0.0157 27.1797 2.71797 29.89767 116.8976
0.2 0.1636 0.8033 131419.88 0.0166 9.3537 0.93537 10.28907 97.28907

Les frais d’exploitation :


Tableau (II.18.) : calcul des frais d’exploitation

Dint(m) Dint(m) P(kw) E(kwh) E(DA/kwh) Fex (DA)


0.16 0.1308 25.8405 226362.78 4.47 1011841.627
0.2 0.1636 21.5059 188391.68 4.47 842110.828

Calcul des frais d’amortissement :


Tableau (II.19.) : calcul des frais d’amortissement

Dext(m) Pu(DA/ml) L(m) A(DA) A Fam(DA)


0.16 2021.14 2800 5659192 0.094 531964.045
0.2 3173.94 2800 8887032 0.094 835381.008

Calcul du Bilan :
Tableau (II.20.) : calcul du bilan
Dext Fexp (DA) F am(DA) Bilan (DA)

0.16 1011841.627 531964.048 1543805.675

0.2 842110.828 835381.008 1677491.836

Page | 22
Chapitre II : Adduction

D’après le tableau (II.8.), on constate que le diamètre économique est le 160 mm ; du fait qu’il
présente le plus petit bilan, tout en étant le siège d’une vitesse raisonnable de 1.2590 m/s, par
conséquent ; c’est ce diamètre qui sera adopté par ce projet vu la Hmt = 116.89767 m

II-7-6-Tronçon R1 – IND : (Adduction gravitaire)


Données :
 Nature de la conduite : PEHD
 Débit : 0.0232 m3/s

 Hauteur géométrique (Hg) : 499 – 263 = 236 m


 Longueur de l’adduction : 6005 m
 DBONNIN = √ 0.0232 = 0.152 m

 DBRESS = 1.5 √ 0.0232 = 0.228 m

Les diamètres normalisés choisis sont selon le fabriquant 160mm, 200mm, 250mm

Calcul de la perte de charge :


Tableau (II.21) :calcul de perte de charge
Dext Dint(m) V(m/s) Re λ JL(m) Js(m) JT(m) Hd(m) Hmt(m)
0.16 0.141 1.4851 209399.1 0.0148 47.7590 4.7759 52.5349 236 288.5349
0.2 0.1762 0.9534 167989.08 0.0156 24.6562 2.46562 27.1218 236 263.1218
0.25 0.2204 0.6081 134025.24 0.0165 8.4816 0.84816 9.32976 236 245.3298

Pour que l’eau arrive à l’industrie (zone3) ; il faut que JT ≤ Hd.


Ou : JT : perte de charge total dans la conduite
Hd : hauteur géométrique
Par conséquent, on optera pour un diamètre de 160 mm car JT = 52.5349 m est inférieur à Hd = 236 m
A une vitesse acceptable de 1.4851 m/s.

Page | 23
Chapitre II : Adduction

Tableau(II.22) : Récapitulatif des résultats obtenu


Adduction Tronçon Débit Langueur Type de Diamètre PN Hmt
(m3/s) (m) conduite en (mm) (bar) (m)
STR -Nœud1 0.0417 4086 Acier 250 16 92.07
F1-Nœud1 0.036 2150 Acier 300 16 135.7042
Refoulement
Noeud1-STR 0.0777 1760 Acier 350 16 149.586
STR-R1 0.0777 2901 PEHD 315 16 65.759
R1-R2 0.0169 2800 PEHD 160 16 116.89
Gravitaire R1-IND 0.0232 6005 PEHD 160 10 288.53

II-8-Conclusion :
Pour établir les diamètres des conduites de notre adduction, nous avons calculé les différents
paramètres, tel que la vitesse d’écoulement, les pertes de charge, ainsi que les frais d’exploitation et
d’amortissement, afin de trouver une solution idéale du point de vue technique et économique.

Page | 24

Vous aimerez peut-être aussi