Vous êtes sur la page 1sur 7

LES PRINCIPES DE BASE DE L’ORGANISATION

ADMINISTRATIVE MAROCAINE
FSJES, 2020

PLAN DU COURS
FDT, S2
2

CHAPITRE PRELEMINAIRE

GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX CONCEPTS DE L’ORGANISATION


ADMINISTRATIVE MAROCAINE

Lecture obligatoire : Document disponible dans le pack du cours


Source :
http://www.vie-publique.fr/decouverte-
institutions/institutions/administration/definition/comment-definir-administration.html

CHAPITRE II. PRINCIPES ET PROCÉDÉS DE L’ORGANISATION


ADMINISTRATIVE MAROCAINE

Section I. Les principes généraux de l’administration marocaine

§1.Identification de l’administration au niveau constitutionnel


A. Références constitutionnelles
B. Subordination de l’administration au gouvernement

§2. Administration et personnes publiques


A. L’État, personne publique centrale et principale
B. Collectivités Territoriales
C. Les personnes publiques spécialisées : Établissements publics

Section II. Les principes généraux de l’organisation administrative marocaine

§1. La centralisation et son aménagement la déconcentration


A. Rigidité et imperfection de la centralisation
B. La déconcentration, un transfert de compétence à des autorités territoriales de
l’État Décret n° 2-17-618 du 26 décembre 2018 portant charte de la
déconcentration administrative

§2. La décentralisation
Article premier, Constitution 2011:
« Le Maroc est une monarchie constitutionnelle, démocratique, parlementaire
et sociale.
Le régime constitutionnel du Royaume est fondé sur la séparation, l'équilibre
et la collaboration des pouvoirs, ainsi que sur la démocratie citoyenne et
participative, et les principes de bonne gouvernance et de la corrélation entre
la responsabilité et la reddition des comptes.
La nation s'appuie dans sa vie collective sur des constantes fédératrices, en
l'occurrence la religion musulmane modérée, l'unité nationale aux affluents
multiples, la monarchie constitutionnelle et le choix démocratique.
L'organisation territoriale du Royaume est décentralisée, fondée sur une
régionalisation avancée ».
3

A. Principes de la décentralisation
B. Limites de la décentralisation : De la tutelle au contrôle administratif

Section III. L’évolution de l’organisation administrative marocaine

Lecture obligatoire: Document 1


 Michel Rousset, Droit Administratif Marocain, Organisation Administrative, pp
31-56 La porte, 2003
 Abdallah Harsi, « Les principes fondamentaux de l'organisation administrative »
http://www.mmsp.gov.ma/concoursena2011/Abdellah_HARSI.pdf
 Abdallah Harsi, « Décentralisation et déconcentration administrative : Instruments
de la proximité administrative »
http://www.cmiesi.ma/acmiesi/file/notes/abdallah-harsi_2.pdf

§1. Rappel historique de l’administration chérifienne.


A. L’administration centrale du Makhzen
B. L’administration locale

§2. Les réformes administratives protectorales


A. Au niveau central
B. Au niveau territorial
C. Les administrations autonomes
4

CHAPITRE III. L’ADMINISTRATION DE L’ÉTAT

Section I. L’autorité administrative suprême

§1. L’institution royale et ses services


A. Les compétences du Roi dans le domaine administratif, Constitution 2011
B. Les services du Roi

§2. La nature juridique des actes royaux en matière administrative

Lecture obligatoire : Document 2

 Paul Decroux, « Le souverain du Maroc, législateur » In: Revue de l'Occident


musulman et de la Méditerranée, n°3, 1967. pp. 31-63;
https://www.persee.fr/doc/remmm_0035-1474_1967_num_3_1_944, Fichier
pdf généré le 21/04/2018

 Rida Zaireg, « Il était une fois le Dahir…… » Tel Quel, 5-12-2016


 Michel Rousset, Droit Administratif Marocain, 6 ed 2003, La Porte, pp 71-73

A. Position jurisprudentielle : UN consensus qui continu


 Abdelhamid Ronda C/Ministre de la justice. C Sup. 18 Juillet 1960
 Abdelaziz C/Président du conseil et Ministre de l’agriculture. C Sup le 20
Mars 1970.
 Autres

B. Position doctrinale
 Position de Michel Rousset, Voir Document 2
 Autres

Section II. Les administrations centrales

§1. Le Chef du Gouvernement


A. Les tâches administratives du chef du Gouvernement
B. Les services du Chef du Gouvernement

§2. L’Organisation Ministérielle


A. Les Ministres
(e.g. Ministres d’État, Ministres et Ministres Délégués, Les Secrétaires d’État :
une autre catégorie à part )
B. L’organisation des services ministériels

§3. Les institutions indépendantes et de régulation


Lecture obligatoire : Document 3
http://www.ensaadmin.ma/resumes2017/AutoritesRegulation.pdf, pp 11-15

A. Institutions Non homogène : « Conseils », « Instances », « Agences » ou encore


« Autorités de régulation »
B. Catégories juridiques discutées
5

Section III: Les organes territoriaux de l’administration de l’État

Lecture obligatoire : Document 4


Décret n° 2-17-618 du 26 décembre 2018 portant charte de la déconcentration
administrative

§1. Les Services Déconcentrés


A. Signification des entités des Services Déconcentrés
B. Coordination des activités des Services Déconcentrés

§2. Les Agents d’Autorité


A. Statut des Administrateurs du Ministère de l’Intérieur
B. Attributions des Agents d’Autorité : Coordination et contrôle
6

CHAPITRE IV. L’ADMINISTRATION TERRITORIALE

Lecture obligatoire Document 5


 Dahir n° 1-15-83 du 7 juillet 2015 portant promulgation de la loi organique n°
111-14 relative aux régions
 Dahir n° 1-15-84 du (7 juillet 2015) portant promulgation de la loi organique n°
112-14 relative aux préfectures et provinces
 Dahir n° 1-15-85 du (7 juillet 2015) portant promulgation de la loi organique n°
113-14 relative aux communes
 La régionalisation avancée : Une nouvelle réforme des collectivités territoriales au
Maroc, Ministère de l’intérieur, 30 juin 2015
 Finances locales, consacrer l’efficacité de l’administration territoriale, AL
MALIYA, N 59, Dec 2015

Section I. L’organisation de la Région

Dahir n° 1-15-83 du 7 juillet 2015 portant promulgation de la loi organique n° 111-14


relative aux régions

§1. La typologie de compétences des régions


A. Compétences propres
B. Compétences partagées entre l’État et les régions
C. Compétences transférables de l’État à la région

§2.Les organes de la région


A. Conseil de la région
B. Le président régional
C. L’administration de la région
D. Les Organes d’exécution des projets de la région
L’agence régionale d’exécution des projets
Les sociétés de développement régional
Les groupements des régions
Les groupements des collectivités territoriales

§3. Règles de gouvernance régionale


A. Le renforcement de la primauté de la loi
B. L’égalité entre les citoyens dans l’accès aux services publics de la région : La
participation, l’efficacité et l’intégrité
C. La consécration des valeurs de démocratie, de transparence, de reddition des
comptes et de responsabilité

§4. Le contrôle administratif


A. Le contrôle de légalité et sa portée
B. Le contrôle de l’exécution du budget

Section II. L’organisation préfectorale ou provinciale

Dahir n° 1-15-84 du (7 juillet 2015) portant promulgation de la loi organique n° 112-


14 relative aux préfectures et provinces
7

§1. Conseil préfectoral ou provincial


A. Composition et Organisation du Conseil
B. Fonctionnement et Attributions

§2. Le président du Conseil préfectorale ou provinciale


A. L’information du conseil
B. La préparation du travail du conseil
C. L’exécution des décisions du conseil

§3. Le contrôle administratif sur les provinces ou préfectures


A. Le contrôle de légalité et sa portée
B. Le contrôle de l’exécution du budget

Section III. L’organisation communale

Dahir n° 1-15-85 du (7 juillet 2015) portant promulgation de la loi organique n° 113-


14 relative aux communes

§1. Le Conseil Communal


A. Composition du Conseil Communal
B. Le statut de l’élu
C. Fonctionnement et Attributions

§2. Le Président du Conseil Communal


A. L’Exécutif des délibérations du Conseil Communal
B. Une autorité de police administrative
C. Un officier de l’état civil

§3. Le Contrôle administratif


A. Le contrôle de légalité et sa portée (en cas de litige le recours au juge)
B. Le contrôle de l’exécution du budget