Vous êtes sur la page 1sur 14

Chapitre 1 : Introduction aux bases de données

A.U: 2020/2021 2 BC
Plan

1. Introduction
2. Qu’est ce qu’une base de données ?
3. Historique
4. Evolution des bases de données
5. Niveau de représentation d’une BD

2
1.1 Introduction
 Données volatiles vs persistantes
 Variables dans un programme → mémoire physique (RAM)

Variables
 Fin de l’exécution → disparition des données
Programme

 Besoin de stockage/archivage → Mémoire de masse (disques)


 Solution : les fichiers.
Programme

Programme Données

Programme

3
1.1 Introduction
 Limites des fichiers
 Dépendance programmes – données (changement de structure de données →
changement du code)
 Pas de couche logicielle qui offre
 Sécurité
 Accès concurrentiel
 Langage de gestion de données
 Ainsi que d’autres fonctions (vus plus tard)

4
1.2 Qu’est ce qu’une base de données
 Une base de données (son abréviation est BD, en anglais DB, database) est une
entité.
 Il est possible de stocker des données de façon structurée.
 Cohérente.
 Le moins de redondance possible pour un but spécifique.
 Accessible par des programmes, par des utilisateurs différents.

 BD nécessite un espace de stockage et un SGBD (système de gestion de


données) permettent l’accès aux données déjà stockées.

5
1.3 Historique
 Génération 0 (années 60)
 fichiers reliés par des pointeurs
 IDS.I (Honeywell) et IMS.I (IBM)
 pour les programmes de la conquête spatiale (APOLLO)
 1ère génération (fin des années 60)
 modèles hiérarchique et réseau (travaux de CODASYL)
 TOTAL, IDMS, IDS.2 et IMS.2, etc.
 2ème génération (depuis 1970)
 modèle relationnel
 SGBD commercialisés à partir de 1980
 ORACLE, SYSBASE, DB2, etc.

6
1.3 Historique
 3ème génération (début des années 80)
 extension du relationnel (Oracle 10i, DB2 Universal Database, etc.)
 à objets (ObjectStore, GemStone, O2, etc.)
 4ème génération ... Internet, les informations non structurées, le
multimédia, la découverte des données, XML

7
1.4 Evolution des bases de données
 Modèle hiérarchique
 Une base de données hiérarchique est une forme de SGBD qui lie des
enregistrements dans une structure arborescente de façon à ce que chaque
enregistrement n’ait qu’un seul possesseur (par exemple, un produit n’est livré que
par un seul Fournisseur).
 Ne tient pas compte de certains cas du monde réel. Exemple; un patient peut être traité par plusieurs médecins

8
1.4 Evolution des bases de données
 Modèle réseau
 Modélise les relations de type « N à N » (un médecin peut avoir plusieurs patients
et un patient peut être traité par plusieurs médecins.
 Le problème des modèles hiérarchiques et réseaux, c’est que les applications
dépendent des structures logiques des données.
 Sur le marché : Codasyl

9
1.4 Evolution des bases de données
 Modèle relationnel
 Fondé sur la théorie mathématique des relations. La BD est représentée sous
forme de tables (lignes et colonnes).
 Plus de pointeurs qui figeaient la structure de la base.
 Développement d’un langage non procédural de gestion de données (SQL).
L’utilisateur ou le programmeur n’ont plus à naviguer dans la BD, ils formulent
leurs requêtes et c’est le SGBD qui se charge de les exécuter et leur renvoyer le
résultat.
 Sur le marché : Oracle (Oracle), Informix, DB2 (IBM), Sybase (Sybase), SQL
SERVER (Microsoft), Postgress, Mysql…

10
1.4 Evolution des bases de données
 Modèle Objet
 Enregistrement des données sous forme « d’objets » (au sens défini par la POO).
 Ainsi, les données sont enregistrées avec les fonctions/procédures qui les
manipulent.
 Les éditeurs qui se sont intéressés à ce modèle se sont trouvés dans une impasse
(certains ont disparu) au vu de la réussite et de la demande incessante des SGBDR
(vs. SGBDOO).
 Sur le marché : O2, Objectivity, Objectstore… (n’ont pas réussi)

11
1.5 Niveau de représentation d’une BD
 Il existe 3 niveaux de représentation d’une BD:
 Le niveau conceptuel : le schéma conceptuel est la partie fondamentale dans
l’architecture d’une BD.
 Il a pour but de décrire une organisation (entreprise, école…) et ses processus de gestion qui
nécessite la mise en œuvre d’une BD.
 Le passage du monde réel au schéma conceptuel correspond à un processus de modélisation.
 Le niveau interne : ce niveau définie le schéma physique qui a pour but de spécifier
comment les données seront stockées sur les organes périphériques.
 Le niveau externe : il est propre à chaque utilisateur ou plutôt à chaque programmeur
d’application.

12
1.5 Niveau de représentation d’une BD

13
1.5 Niveau de représentation d’une BD

Monde réel
Auteur 0,N 1,N Livre
rédiger

Modélisation

Id_author Name Field Email


1543 Toumi Mathematics toumi@dom.com

2648 Kamoun Computer Science kam@dom.com

3457 Zaier Information Systems zaier@dom.com

14

Vous aimerez peut-être aussi