Vous êtes sur la page 1sur 20

TP Communications optiques RT4

Sommaire

TP1 : Etude d’une source optique.…………………………………………………………3


TP2 : Analyse du canal de transmission fibre optique…………………...………….......8
TP3 : Examen d’une liaison optique en modulation directe…………………………....12
TP4 : Simulation temporelle d’une liaison optique en modulation indirecte………...16

2
TP Communications optiques RT4

TP 1
Etude d’une source optique
Diode Laser
I. Objectif du TP
Le but de ce TP est d’étudier le fonctionnement d’une diode laser. Les différentes
entrées considérées donneront lieu un comportement varié de la diode. Les
configurations des paramètres système de la diode à chaque entrée spécifiée
influence sur le signal de sortie.

II. Analyse statique de la diode Laser avec une entrée constante

Nous réalisons le montage de la figure I.1. Il comporte une diode laser DL de type
système. L’entrée E de la diode laser est une constante de valeur 0.5 A.

Figure I.1 : Dispositif de diode laser avec une entrée constante

Une diode laser possède généralement deux types de paramètres : systèmes et


physiques. L’initialisation des paramètres systèmes de la diode laser est indiquée
dans la figure I.2. Pour la longueur d’onde, nous choisissons une valeur entre 1330 et
1550 nm qui a moins d’affaiblissement. Le courant de seuil IS est compris entre 25
mA et 30mA. Le rendement optique R est définit par l’équation (I.1).

ܲ‫݋‬
ܴൌ (I.1)
ܲ݁

3
TP Communications optiques RT4

Où Po est la puissance optique et Pe la puissance électrique.

Figure I.2 : Paramètres de la diode laser

1) Déterminer les paramètres physiques équivalents de ces paramètres système.


Nous vous demandons de faire une analyse statique du dispositif de la figure I.1.
Commenter les courbes ainsi obtenues.
2) Modifier les paramètres de la diode laser, dire quel est l’influence sur les courbes
obtenues des signaux de sorties.

III. Etude temporelle de la source optique avec une entrée


sinusoïdale

Nous considérons le montage de la figure I.3. Les caractéristique du l’entrées


sinusoïdale ES sont précisées dans la figure I.4.

1) Nous vous demandons de faire une simulation temporelle du dispositif de la


figure I.3. Interpréter les résultats obtenus.

4
TP Communications optiques RT4

2) Proposez une solution pour avoir toute une sinusoïde dans le signal de sortie.

Figure I.3 : diapositif de la diode laser avec une entrée sinusoïdale

Figure I.4 : Caractéristiques de la diode laser

IV. Influence de l’entrée créneau sur la sortie de la diode Laser

Nous examinons le montage de la figure I.5 avec une entrée créneau. Les
caractéristique du l’entrées créneau sont indiquées dans la figure I.6

Figure I.5 : Dispositif de la diode laser avec une entrée créneau

5
TP Communications optiques RT4

Figure I.6 : Paramètres de l’entrée créneau

1) Exécuter une simulation temporelle pour le système construit avec un nombre


de points égal à 1000. Déterminer la valeur limite de la durée du signal
d’entrée pour laquelle le signal de sortie est acceptable.
2) Quel paramètre influence les fluctuations dans les courbes de signal de sortie ?
3) Evaluer la relation théorique entre ce paramètre et la durée limite de signal
d’entrée. Augmenter ce paramètre, observer l’effet de cette augmentation sur
la durée limite du signal d’entrée.

V. Simulation de la source optique avec un courant laser

Soit le montage de la figure I.7 avec une entrée courant laser. Les caractéristiques de
l’entrée courant laser sont indiquées dans la figure I.8.

Figure I.7 : Dispositif de la diode laser avec une entrée courant laser

1) Réaliser une simulation temporelle du dispositif de la figure I.7.

6
TP Communications optiques RT4

2) Déterminer le débit minimal à partir du quel le signal peut être émis. Nous
modifions la valeur du débit entre 500 et 1000 Mbits/s.
3) Evaluer la relation théorique entre le débit limite la bande passante et le
coefficient d’amortissement de la diode laser.

Figure I.8 : Caractéristiques du courant laser

IV Recherche bibliographique

· Etudier les différents types de sources optiques,


· Analyser les caractéristiques d’une diode laser,
· Expliquer la signification des paramètres physiques de la diode laser,
· Donner le principe de fonctionnement de LSFR.

7
TP Communications optiques RT4

TP 2
Etude du canal de transmission fibre optique
I. Objectif du TP
Le but de ce TP est d’étudier le fonctionnement de la fibre optique monomode.
Cette étude porte sur l’analyse du comportement de ce canal de transmission de
point de vue affaiblissement et dispersion chromatique.

II. Simulation temporelle d’une fibre optique

Soit- le montage de la figure II.1. L’entrée E est une impulsion super gaussienne.
Fibre optique FO est de type monomode. L’impulsion super gaussienne E permet de
générer le signal U(t) définit par l’équation (II.2)
ͳ ൅ ݆‫݉ʹ ݐ ܥ‬
ܷሺ‫ݐ‬ሻ ൌ ݁‫ ݌ݔ‬ቈെ ൬ ൰ ቉ (II.2)
ʹ ܶͲ

Où C est le coefficient de Chirp, T0 est période qui correspondant à la demi-


ͳ
largeur où la puissance est réduite d’un facteur e.  est la fréquence de la
ܶͲ

gaussienne, m est l’ordre de la gaussienne. Il s’agit d’une constante liée à la pente de


l’impulsion courte.

Figure II.1 : Montage simplifiée d’une liaison optique

L’initialisation des paramètres de l’impulsion super gaussienne est indiquée dans


la figure II.2. Les caractéristiques de la fibre optique monomode sont :

§ La longueur de la fibre optique,


8
TP Communications optiques RT4

§ Le coefficient d’atténuation,
§ La dispersion chromatique peut être soit variée selon une fonction définie, soit
une constante. Dans notre cas la dispersion chromatique est une constante.
§ Retard introduit par la fibre optique.
§ La non linéarité de la fibre optique induit deux effets :l’effet de Kerr et de
Raman

Figure II.2 : Paramètres de l’impulsion super gaussienne

L’initialisation des paramètres la fibre optique est donnée dans la figure II.3.

1) A quelle valeur de longueur d’onde correspond la fréquence de la super


gaussienne ?
2) Déterminer le nombre de points minimal qui doit figurer dans une simulation
temporelle.
3) Faite une simulation temporelle avec le nombre de points justifié. Commenter les
courbes obtenues.
4) Varier la longueur de la fibre optique entre 20 et 100 Km. Quelle est l’influence de
cette variation sur le signal de sortie en termes de dispersion et affaiblissement.

9
TP Communications optiques RT4

Figure II.3 : Paramètres de la fibre optique monomode

III. Détermination des caractéristiques du canal de transmission


fibre optique

Le circuit à considéré est donné par la figure II.4. Les entrées G1 et G2 sont deux
impulsions super gaussiennes. Nous avons recours à Multiplexeur idéal Mux.
L’impulsion G1 super gaussienne a les mêmes paramètres que l’entrée E du montage
de la figure II.1. L’impulsion G2 diffère seulement de G1 dans le paramètre retard
de l’impulsion super gaussienne. Ce retard égal à 400 ps.

1) Nous vous demandons de faire une simulation temporelle du dispositif de la


figure II.4. Justifier les résultats obtenus.
2) Varier le coefficient de chirp entre -6 et 6 de pas de 1. Déterminer pour chaque
valeur le débit maximal du signal d’entrée. Refaire le même travail pour le
coefficient de la super gaussienne m =2 et 3 en fixant la longueur de la fibre à
20 km

10
TP Communications optiques RT4

Figure II.4 : Dispositif de la fibre optique avec deux entrées gaussiennes

IV Recherche bibliographique

· Etudier les différents types de fibre optique,


· Expliquer le principe de la dispersion chromatique et intermodale,
· Donner le principe du coefficient de chirp.

11
TP Communications optiques RT4

TP 3
Examen d’une liaison optique en modulation
directe
I. Objectif du TP

Le but de ce TP est d’étudier l’effet des caractéristiques de certains composants


optiques sur la qualité de la liaison optique. Nous étudions la liaison pour
différentes entrées. Nous évaluons le facteur de qualité de la liaison optique ainsi que
le diagramme de l’œil.

II. Etude temporelle d’une liaison en modulation directe avec


une entrée sinusoïdale

La figure III.1 décrit la liaison optique à mettre en œuvre. La première entrée c1 est
constante de valeur égale 0.9 V. La deuxième entrée S1 est sinusoïdale. La diode laser
laz est de type système. Les paramètres de la diode sinusoïdale est donnée par la
figure III.2. Les paramètres de la diode laser système est donnée par la figure III.3.
Les parmétres de la fibres optique et donnée par la figure III.4. Les initalisation de la
photodiode PIN sont :La sensibilité est de 0.8 A/W et le courant d’obscurité est 10
nA.

Figure III.1 : Montage d’une liaison de fibre optique directe avec une entrée
sinusoïdale

1) Faire une simulation temporelle avec un nombre de points de 1000. Comparer le


signal d’entrée de la diode laser avec celui du signal de sortie de la photodiode.

12
TP Communications optiques RT4

2) Déterminer la fréquence limite du signal sinusoïdale à partir duquel nous ne


pouvons pas récupérer un signal sinusoïdal à la sortie de la photodiode.

Figure III.2 : Paramètres de la l’entrée sinusoïdale

Figure III.3 : Paramètres de la diode laser système

13
TP Communications optiques RT4

Figure III.4 : Paramètres de la fibre optique monomode

III. Etude de la liaison avec une entrée de courant laser

Nous réalisons le montage de la figure III.5. L’entrée E est un courant laser. Ses
paramètres sont :

· Le Débit binaire et égale à 100Mb/s,


· La longueur de registre est de 5,
· Le courant minimum est 5mA ,
· Le courant maximum est de 70mA.

14
TP Communications optiques RT4

Figure III.5 : Liaison optique avec une entré de courant laser

3) Déterminer le taux d’erreur de la liaison en simulant temporelle toute la


liaison de la fibre optique. La méthode choisie est la méthode de monte Carlo
La variable de référence est l’entrée E. La variable à lui comparer est la sortie
S. Le débit binaire est celui du courant laser. Le nombre de points
d’intercorrélation et égale à 50. Le nombre de bits à éviter à la fin et avant le
comptage est nul.
4) Faite le diagramme de l’œil de la liaison optique. La base de temps est égale à
3 unités. Vous choisissez le débit théorique qui est celui du courant laser.
5) Tracer la courbe du facteur de la qualité en fonction de la longueur de la fibre
6) Tracer la courbe du facteur de qualité en fonction du bruit RIN de la fibre. Le
bruit RIN varie de -350à 150 dB.

IV Recherche bibliographique

· Principe de la photodiode et caractéristiques


· Facteur de qualité
· Diagramme de l’œil

15
TP Communications optiques RT4

TP 4
Simulation temporelle d’une liaison optique en
modulation externe
I. Objectif du TP

L'objectif de ce TP est d'étudier les performances de la liaison optique en modulation


externe avec et sans récupération de la porteuse. Nous étudions l’effet des
caractéristiques de certains composants optiques sur la qualité de cette liaison
optique.

II. Etude d’une liaison optique avec un modulateur externe sans


récupération de la porteuse

Soit le montage de la figure IV.1. Il comporte deux entrées. Le premier est une entrée
cte est une constante égale à 0.5 V. Le deuxième est binaire Bin. La source optique DL
est une diode laser de type système. Le délimiteur Seil permet d’adapter la sortie
binaire avec le modulateur externe Mod. Le canal de transmission est une fibre
optique FO de type monomode. A la réception une photodiode PIN détecte le signal
optique transmis. Après la conversion vers un signal électrique le signal reçu est
amplifié par un amplificateur idéal de type gain Amp. Pour reconstituer le signal
information numérique, le récepteur est doté d’un filtre passe bas pbas d’un détecteur
de seuil d. La porteuse est régénérée par une horloge H et un composant de retard rd.
Les paramètres de chaque composant sont détaillés à la suite. En effet, l’entrée
binaire Bin est une composante nommée séquence binaire pseudo-aléatoire.
L’initialisation de ce composant est un débit binaire D=1000Mbits/s et un nombre de
registre est égale 5. Les paramètres de la diode laser système est donnée par la figure
IV.2. Celles du détecteur de seuil est illustrée par la figure IV.3. Les valeurs des
variables du modulateur externe est exposé dans la figure IV.4. L’initialistion de la
fibre optique sont FO une longueuer de la fibre L=20Km, un coefficient

16
TP Communications optiques RT4

d’attenuation est de 0.2 dB/km, un dispersion chromatique est de 17 ps/km/nm, un


retard introduit par la fibre est de 1 ns.

Figure IV.1 : Montage d’une liaison de fibre optique en modulation externe sans
récupération de la porteuse

Les caractéristques de la photodiode PIN sont une sensibilité est de 0.8 A/W et un
courant d’obscurité est 10 nA. Le coefficient de gain est de 20 dB. L’initialisation du
filtre passe-bas est exposée dans la figure IV.5.Le détecteur de seuil à la réception a
pour valeur de seuil de décision =2.510-4 V. La fréquence de l’horloge est de 1GHz. La
composante de retard continu introduit un retard de 5 10-4µs.

1) Visualiser le diagramme de l’œil du signal à la sortie du filtre passe bas m6 pour


un nombre de point 10000.
2) Déterminer le facteur de qualité Q pour une longueur de la fibre de 20, 50 et 100
Km. Tracer la courbe D.L=f°(Q).

III. Etude d’une liaison optique avec un modulateur externe avec


récupération de la porteuse
On réalise le montage de la figure IV.6. Il diffère par rapport au montage de la figure
IV.1 par la partie de récupération de la porteuse. Les composants de cette partie
sont un élévateur au carré xx, un filtre passe-bande Pband, une entrée constante Cte2
et un Comparateur rapide Cmpt.

17
TP Communications optiques RT4

Figure IV.2 : Paramètres de la diode laser système

Figure IV.3 : Paramètres de Détecteurs de seuils

18
TP Communications optiques RT4

Figure IV.4 : Paramètres d’un modulateur externe en amplitude

Figure IV.5 : Paramètres du filtre passe bas continu

19
TP Communications optiques RT4

Figure IV.6 : Liaison optique avec un modulateur externe avec une récupération de la
porteuse

Les paramètres du comparateur rapide est donnée par la figure IV.7. L’initialisation
du filtre passe-bande est donnée par la figure IV.8. La valeur de la constante Ct2 est
égale à 0.

1) Faire une simulation temporelle de tout le système avec un nombre de point


de 10000.
2) Déterminer le taux d’erreur de cette liaison.

Figure IV.8 : Paramètres du comparateur rapide

20
TP Communications optiques RT4

Figure IV. 9 : Paramètres du filtre passe-bande

IV Recherche bibliographique

· Principe de la modulation externe en communication optique,


· Principe de la récupération de l’horloge dans une liaison optique.

21

Vous aimerez peut-être aussi