Vous êtes sur la page 1sur 4

Support de Cours ORACLE 11g : Administration, par Mawunya Koffi GBENOU 

Présentation d’Oracle11g
1. Introduction 

Cet ouvrage présente l’administration d’Oracle Database 11g, qui sera le plus souvent désignée par le
terme "Oracle11g".

Oracle Database 11g est un Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles (SGBDR)
disponible sur un grand nombre de plates-formes (Unix, Linux, Windows). Du point de vue de
l’administration, les différences entre les plates-formes sont minimes.

Oracle11g est commercialisé selon trois gammes :

• Edition Entreprise (Enterprise Edition) ;


• Edition Standard (Standard Edition) et Edition Standard One (Standard Edition One) ;
• Edition Personnelle (Personal Edition), sur plate-forme Windows uniquement.

L’édition Standard comporte toutes les fonctionnalités de base permettant de mettre en œuvre des
applications client-serveur ou Internet/Intranet, pour un groupe de travail ou un département
d’entreprise. Cette édition ne permet pas de faire fonctionner les options avancées d’Oracle11g (voir
ci-dessous) et est limitée à des serveurs ou des clusters de serveurs avec une capacité maximale de 4
processeurs. Depuis quelques temps, Oracle commercialise aussi une édition Standard One,
fonctionnellement identique à l’édition Standard, mais limitée à des serveurs bi-processeurs.

L’édition Entreprise est plus particulièrement destinée aux applications critiques de l’entreprise et
propose des fonctionnalités supplémentaires, en standard ou en option, permettant d’améliorer la
disponibilité et les capacités de montée en charge des grosses bases de données, et d’en faciliter
l’administration et l’optimisation. À titre d’exemple :

• Oracle Real Application Clusters (RAC) : permet d’utiliser Oracle sur des serveurs en cluster
(haute disponibilité, répartition de charge).
• Oracle Partitioning : permet de subdiviser le stockage des gros objets (tables et index) en
plusieurs éléments appelés partitions.
• Advanced Security Option : offre des fonctionnalités avancées sur la gestion de la sécurité
(cryptage, authentification, etc.).
• Oracle Tuning Pack : module d’administration permettant de faciliter l’optimisation des
performances de la base de données.
• Oracle OLAP et Oracle Data Mining : fonctionnalités destinées à la mise en place de systèmes
décisionnels.
• Total Recall (nouveau en version 11g) : solution permettant le stockage sur le long terme de
données historiques.
• Real Application Testing (nouveau en version 11g) : permet de capturer l’activité réelle d’une
base de données et de rejouer cette activité sur un autre système.
• Advanced Compression (nouveau en version 11g) : permet la compression de tout type de
données (structurées et non structurées).

Oracle Real Application Clusters est une option de l’édition Entreprise mais est incluse, avec quelques petites 
contraintes, dans l’édition Standard (pas Standard One) ! 

1 | P a g e  
 
Support de Cours ORACLE 11g : Administration, par Mawunya Koffi GBENOU 
 

L’édition Personnelle est une version monolicence du produit, particulièrement destinée au


développeur ; elle offre le même niveau de fonctionnalité que l’édition Entreprise.

Les bases de l’architecture et de l’administration sont les mêmes pour les trois éditions. Sauf
exception, les fonctionnalités présentées dans cet ouvrage sont communes aux trois éditions ; toute
fonctionnalité nécessitant l’édition Entreprise sera clairement signalée.

Les différents produits Oracle peuvent être téléchargés sur le site Oracle Technology Network
(http://www.oracle.com/technology/index.html) ; ils peuvent être utilisés gratuitement pour le
développement ou le prototypage d’une application (mais pas pour l’utilisation d’une application).

2. Principales nouveautés de la version 11 

La version 11 apporte un grand nombre de nouveautés et d’améliorations dans de nombreux


domaines. Pour n’en citer que quelques-unes :

• Installation et mise à niveau simplifiées.


• Gestion complètement automatique de la mémoire totale utilisée par l’instance.
• Compression des tables, même dans un environnement transactionnel.
• Gestion simplifiée des paramètres d’initialisation (SPFILE).
• Gestion automatique de l’annulation activée par défaut.
• Gestion simplifiée de l’espace temporaire.
• Nouveau cache pour stocker le résultat des requêtes.
• Configuration de la base de données, par défaut, plus sécurisée.
• Nouveau référentiel pour faciliter le diagnostic des incidents (Automatic Diagnostic
Repository).
• Assistant pour la récupération des données (Data Recovery Advisor).
• Amélioration de la gestion des fichiers de journalisation archivés dans RMAN (Recovery
Manager).
• Amélioration des performances des sauvegardes compressées dans RMAN.
• Extension des techniques de flashback à l’annulation d’une transaction validée (Flashback
Transaction).
• Base de données transportable entre Linux et Windows.
• Amélioration de la détection des blocs corrompus.
• Amélioration de la création et de la récupération d’une sauvegarde de long terme.
• Sauvegarde et restauration parallélisée des très gros fichiers de données.
• Index invisibles.
• Tables en lecture seule.
• Compression de la totalité du fichier d’export généré par Data Pump.
• Chiffrage du fichier d’export généré par Data Pump.
• Colonnes virtuelles.
• Opérateurs PIVOT et UNPIVOT.
• Nouvel assistant pour résoudre un problème relatif à un ordre SQL (SQL Repair Advisor).
• Amélioration de l’interface utilisateur d’Oracle Enterprise Manager Database Control.
• Utilisation du LogMiner à travers l’interface graphique d’Oracle Enterprise Manager Database
Control.
• Chiffrage d’un tablespace.

Bien évidemment, cette liste n’est pas exhaustive.

   

2 | P a g e  
 
Support de Cours ORACLE 11g : Administration, par Mawunya Koffi GBENOU 
 

Plan du cours
Chapitre 01 : Les bases de l'architecture Oracle
• Présentation générale
• La base de données
• L'instance
• L'administrateur de base de données
• Le dictionnaire de données
Chapitre 02: Installation
• Installation du serveur
• Installation du client
Chapitre 03 : Oracle Net
• Introduction
• Configuration côté serveur
• Configuration côté client
Chapitre 04 : Les outils d'administration
• Introduction
• SQL*Plus
• Oracle SQL Developer
• Oracle Enterprise Manager Database Control
• La documentation Oracle
• Diagnostiquer les problèmes
Chapitre 05 : Démarrage et arrêt
• Principes
• Démarrage
• Arrêt
• Automatisation et scripts
Chapitre 06 : Création d'une nouvelle base de données
• Vue d'ensemble
• Création de la base de données manuellement
• Création de la base de données à l'aide de l'assistant graphique
Chapitre 07 : Gestion de l'instance
• Gestion des paramètres d'initialisation
• Gestion dynamique de la mémoire
Chapitre 08 : Gestion des fichiers de contrôle et des
fichiers de journalisation
• Gestion des fichiers de contrôle
• Gestion des fichiers de journalisation
Chapitre 09 : Gestion des tablespaces et des fichiers de
données
• Vue d'ensemble et directives
• Tablespace permanent
• Organisation du stockage à l'intérieur d'un tablespace

3 | P a g e  
 
Support de Cours ORACLE 11g : Administration, par Mawunya Koffi GBENOU 
 

• Tablespace temporaire
• Conclusions
• Trouver des informations sur les tablespaces et les fichiers de données
• Utiliser le Database Control
Chapitre 9 : Gestion des informations d'annulation
• Vue d'ensemble
• Mise en œuvre de la gestion automatique
• Gestion du tablespace d'annulation
• Trouver des informations sur la gestion de l'annulation
• Utiliser le Database Control
Chapitre 11 : Gestion des utilisateurs et de leurs droits
• Principes
• Créer et modifier les utilisateurs
• Utiliser les profils
• Gérer les droits
• Synthèse
• Superviser les utilisateurs connectés
• Utiliser le Database Control
Chapitre 12 : Gestion des tables et des index
• Vue d'ensemble
• Gestion des tables
• Gestion des index B-tree
• Les statistiques et l'optimiseur Oracle
• Utiliser le Database Control
Chapitre 13 : Sauvegarde et récupération
• Principes
• Archivage des fichiers de journalisation
• Présentation du Recovery Manager
• Sauvegarde
• Le référentiel RMAN
• Récupération
• Les techniques de flashback
• Utiliser le Database Control
Chapitre 14 : Les utilitaires
• Vue d’ensemble
• Data Pump
• SQL*Loader
• Extraire des données dans un fichier texte
• Utiliser le Database Control

4 | P a g e