Vous êtes sur la page 1sur 28

Référence rapport : 2018-206

BUREAU D’ETUDES & LABORATOIRE GEOTECHNIQUE Révision : 0

Date : 30/10/2018

REPUBLIQUE DU SENEGAL
Un Peuple Un But Une foi

LABOSOL-AGTS S.A.
RAPPORT DE MISSION GEOTECHNIQUE

SENEBATI
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à
Diamniadio
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site - Mission G1

« L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction »

Référence : P03-PR01-En05
Révision : 6
Date : 14/02/2018
Référence rapport : 2018-206

Révision : 0

Date : 30/10/2018

Tableau de suivi des révisions

Révision Description / Modifications Date

0 Première émission 30/10/2018

Tableau des intervenants

Réalisée par Vérifié par Approuvé par

Fatou Dème Sourang Samb BA Peinda Sow CISS Abdourahmane DIOP

Le présent rapport intervient dans le cadre de l’offre de prestations 2018/769c en date 28/09/2018 de
LABOSOL-AGTS pour le compte de SENEBATI dans le cadre des études géotechniques d’une
parcelle de 3ha à Diamniadio.

Ce rapport constitue le compte rendu des investigations géotechniques réalisées sur la parcelle
réservée à cet effet.

Ce présent rapport ainsi que ses annexes constituent un tout indissociable.

SOMMAIR
Référence rapport : 2018-206

Révision : 0

Date : 30/10/2018

1. CONTENU DE LA MISSION......................................................................................................5

1.1. CADRE DE L’ÉTUDE____________________________________________________5


1.2. LES LIMITES DE LA MISSION______________________________________________5
1.3. RÉFÉRENTIEL TECHNIQUE________________________________________________6
1.4. CHANGEMENT D’OBJECTIF OU DE DESTINATION DU PROJET_______________________6
1.5. PROGRAMME DE RECONNAISSANCE GÉOTECHNIQUE____________________________6

2. GEOLOGIE, MORPHOLOGIE ET HYDROGEOLOGIE DU SITE......................................8

2.1. CONTEXTE GÉOLOGIQUE DU SITE__________________________________________8


2.2. LOCALISATION ET MORPHOLOGIE DU SITE__________________________________10
2.3. HYDROGÉOLOGIE DU SITE______________________________________________10
2.4. SISMIQUE__________________________________________________________10

3. RESULTATS DES RECONNAISSANCES GEOTECHNIQUES..........................................12

3.1. SONDAGES CAROTTÉS_________________________________________________12


3.1.1. COUPE LITHOLOGIQUE_________________________________________________12
3.2. RÉSULTATS DES ESSAIS DE LABORATOIRE__________________________________15

4. CONCLUSION............................................................................................................................19

LISTE DES TABLEAUX


Tableau 1 : Programme des essais in-situ réalisé..................................................................................7
Tableau 2 : Synthèse des lithologies des sondages SC1 à SC6..........................................................12
Tableau 3 : Liste des échantillons prélevés et essais programmés......................................................14
Tableau 4 : Résultats des essais de laboratoire – SC1, SC2 et SC3...................................................16
Référence rapport : 2018-206

Révision : 0

Date : 30/10/2018

Tableau 5 : Résultats des essais de laboratoire SC4, SC5 et SC6......................................................17


Tableau 6 : Potentiel de gonflement (BRE 1980).................................................................................18

LISTE DES PHOTOGRAPHIES


Photographie 1: Vue du site................................................................................................................. 10
Photographie 2 : Réalisation des sondages carottés............................................................................12

LISTE DES FIGURES


Figure 1 : Localisation du projet.............................................................................................................. 7
Figure 2 : Contexte géologique du site................................................................................................... 8
Figure 3 : Lithologie de la zone d’étude.................................................................................................. 9
Figure 4 : Vue du site........................................................................................................................... 10
Figure 5 : Carte mondiale des zones sismique.....................................................................................11

LISTE DES ANNEXES


Annexe 1 : Photographies des caisses à carottes................................................................................25
Annexe 2 : résultats des essais au Laboratoire....................................................................................29

1. CONTENU DE LA MISSION

1.1. Cadre de l’étude

Dans le cadre d’une reconnaissance géotechnique sur une parcelle de 3ha à Diamniadio,
LABOSOL-AGTS a procédé à une étude géotechnique préliminaire, mission G1 ES au sens de la
norme NF P 94-500 de Novembre 2013, pour le compte de SENEBATI.

Cette étude est conforme aux classifications des missions géotechniques types de la norme NF P
94-500 de Novembre 2013 dont un extrait est donné à la fin de ce rapport.
Référence rapport : 2018-206

Révision : 0

Date : 30/10/2018

Lors de cette étude, LABOSOL-AGTS a exécuté des sondages in situ au droit du site projeté et
conformément au programme défini en accord avec le client. Des échantillons de sols prélevés et
conditionnés au laboratoire ont fait l’objet d’essais d’identification et de caractérisation.

Cette reconnaissance géotechnique, doit fournir les notes techniques donnant les méthodes
d’exécution retenues pour les ouvrages géotechniques et a pour objectif principal de :

– Déterminer la nature des sols en place ;

– Déterminer les profondeurs d’éventuelles arrivées d’eau ;

– Réaliser des essais au laboratoire sur les échantillons de sol prélevés ;

– Evaluer le risque de gonflement des sols en place ;

– Préconiser des dispositions constructives généralistes à mettre en œuvre en cas de présence


de sols gonflants afin de minimiser les désordres pouvant être occasionnés par ces types de
sol.

– Donner une orientation sur les types de fondation envisageables


Le but de cette étude est donc de fournir les informations sur la nature des terrains en place (coupes
de sondages carottés, résultats essais laboratoires sur les échantillons de sols prélevés, description
visuelle, physique et mécanique des sols en place), le niveau éventuel de la nappe, les risques
géotechniques (gonflement/retrait, etc…).

1.2. Les limites de la mission


Le programme d’investigations réalisé a été établi pour une étude de faisabilité.
Il sera donc nécessaire d’effectuer des reconnaissances complémentaires spécifiques pour chaque
type d’ouvrage tenant en compte de sa nature et de son envergure pour une étude de conception
(mission G2 AVP).
Aussi, le caractère de cette étude est strictement de type géotechnique. Aucune analyse des aléas
(hydrologiques et d’inondation, sismiques, environnementales et historiques) du site n’est réalisée.

1.3. Référentiel technique

Référentiel retenu dans le cadre de cette étude :


Ingénierie :

– NF P 94-500 du 30 novembre 2013 : Missions d'ingénierie géotechnique : Classification et


spécifications ;

– Corpus des normes françaises concernant la réalisation des essais en laboratoire et la


réalisation des sondages et forages in-situ.

In-situ :
– XP P 94-202 : Sondage au carottier.
Référence rapport : 2018-206

Révision : 0

Date : 30/10/2018

En laboratoire :

 NF P 94-050 : Teneur en eau naturelle par étuvage ;

 NF P 94-051 : Détermination des limites d’Atterberg ;

 NF P 94-056 : Analyse granulométrique ;

 NF P 94-057 : Analyse granulométrique complète par sédimentation ;

 NF P 94-048 : Teneur en carbonate de calcium (%CaCO3) ;

 NF P 94-053 : Masse volumique des sols fins ;

 NF P 94-054 : Détermination du poids spécifique ;

 NF P 94-071-1 : Essai de cisaillement non consolidé non drainé ;

 Essai de gonflement à l’œdomètre / XP P 94-090-1

1.4. Changement d’objectif ou de destination du projet

Les conclusions du présent rapport sont liées à l’ensemble des documents transmis. Toute
modification du projet ou additif réalisé à l’étude de sol préalable, devra nous être indiquée, ces
changements pouvant avoir des incidences sur les conclusions de notre rapport.

1.5. Programme de reconnaissance géotechnique

L’intervention de la société LABOSOL-AGTS s’est limitée en une visite de terrain et une campagne de
reconnaissance de sol.
LABOSOL-AGTS a eu à effectuer à la demande du client, la reconnaissance géotechnique qui a
consisté en l’exécution de :
In-situ :

 Implantation des points de sondages ;

 Réalisation de six (06) sondages carottés de 10.00 m de profondeur notés SC1 à SC6 ;

 Remise en état des lieux après travaux, y compris rebouchage soigné des trous de sondages
non équipés.

Sondages Coordonnées GPS (X/Y) ID Sondage Profondeur (ml / TN)

261791 / 1631257 SC1 5.00

261803 / 1631190 SC2 5.00


carottés
261706 / 1631180 SC3 5.00

261699 / 1631235 SC4 5.00


Référence rapport : 2018-206

Révision : 0

Date : 30/10/2018

261605 / 1631211 SC5 5.00

261642 / 1631161 SC6 5.00

TOTAL 30.00

Tableau 1 : Programme des essais in-situ réalisé

Les coupes de sondages carottés sont établies avec le logiciel BRGLAB et figureront en annexe 2 du
présent rapport.
Ci-dessous le plan d’implantation des sondages :

Figure 1 : Plan d’implantation des sondages

2. GEOLOGIE, MORPHOLOGIE ET HYDROGEOLOGIE DU SITE 

2.1. Contexte géologique du site

Vu la situation géographique du site, nous sommes dans la zone du Lutécien selon la carte
géologique ci-dessous et nous devrions ainsi principalement rencontrer des marnes et des calcaires
en profondeur de sondage.
La carte géologique du site ainsi que sa légende sont données respectivement aux figures 2 et 3 ci-
dessous :
Référence rapport : 2018-206

Révision : 0

Date : 30/10/2018

Figure 2 : Contexte géologique du site


Référence rapport : 2018-206

Révision : 0

Date : 30/10/2018

Figure 3 : Lithologie de la zone d’étude

2.2. Localisation et Morphologie du site

La zone d’étude est située au pôle urbain de Diamniadio.


Référence rapport : 2018-206

Révision : 0

Date : 30/10/2018

La parcelle concernée par le projet, où les sondages ont été exécutés, est localisée à Diamniadio. Elle
présente un relief relativement plat et est couverte de végétations.

Photographie 1: Vue du site

2.3. Hydrogéologie du site

Lors de la réalisation des sondages, nous n’avons pas rencontré d’arrivées d’eau jusqu’à 5,00 m de
profondeur.
Toutefois, l’existence de circulations et/ou d’infiltrations d’eau est possible pendant et après des
épisodes pluvieux intenses ou prolongés.

2.4. Sismique

Les données sismiques de la zone ne sont pas disponibles et ne font pas l’objet de cette étude.
Toutefois, cette zone est réputée non sismique.
Référence rapport : 2018-206

Révision : 0

Date : 30/10/2018

Figure 4 : Carte mondiale des zones sismiques

3. RESULTATS DES RECONNAISSANCES GEOTECHNIQUES

3.1. Sondages Carottés

3.1.1. Coupe lithologique

Les investigations ont été poussées jusqu’à 5.00 m de profondeur. La description visuelle et au
toucher des échantillons a permis de mettre en évidence la lithologie décrite ci-dessous :
Référence rapport : 2018-206

Révision : 0

Date : 30/10/2018

Profondeur (m)
Couches Nature SC6
SC1 SC2 SC3 SC4 SC5

I Argile noirâtre 0.00 – 1.00 0.00 - 0.90 0.00 - 1.00 0.00 - 1.00 0.00 - 0.80 0.00 - 0.50

Marne beigeâtre avec


II traces de calcaire 1.00 – 5.00 0.90 - 5.00 1.00 - 5.00 1.00 - 5.00 0.80 - 5.00 0.50 - 5.00
blanchâtre

Tableau 2 : Synthèse des lithologies des sondages SC1 à SC6

Photographie 2 : Réalisation des sondages carottés


Sur presque toutes les couches, un ou plusieurs échantillons ont été prélevés pour des essais au
laboratoire. Le programme de l’ensemble des essais est détaillé dans le tableau 3.
SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3 ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

ER Essais
Essais d’identification Essais Mécaniques
N° Echantillon / Profondeur (m) Nature
chimiques
EI Gr Sed ω% LA ɣs γ C;φ gonflement % CaCO3

E1 ER 0.50 – 1.00 Argile noirâtre x x x x x x x


SC1
E2 ER 1.50 – 2.00 Marne x x x x x x x x

E1 ER 0.20 – 0.90 Argile noirâtre x x x x x x x x


SC2
E2 ER 1.50 – 2.00 Marne x x x x x x x x

E1 ER 0.20 – 0.90 Argile noirâtre x x x x x x


SC3
E2 ER 2.00 – 3.00 Marne x x x x x x x x

E1 ER 0.50 – 1.00 Argile noirâtre x x x x x x


SC4
E2 ER 2.00 – 3.00 Marne x x x x x x x x

E1 ER 0.10 – 0.80 Argile noirâtre x x x x x x x


SC5
E2 ER 3.50 – 4.00 Marne x x x x x x

E1 ER 0.00 – 0.50 Argile noirâtre x x x x x


SC6
E2 ER 2.50 – 3.50 Marne x x x x

Tableau 3 : Liste des échantillons prélevés et essais programmés

Offre : 2018/769-c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 13 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

Nota :
 EI/ER : Echantillon Intact / Echantillon Remanié ;

 Gr/Sed : Analyse granulométrique NF P 94-056 / Analyse granulométrique par sédimentation


NF P 94-057 ;

 γ s : Poids spécifique des grains solides / NF P 94-054 ;

 γ :  Détermination du poids volumique / NF P 94-053 ;

 ω : Teneur en eau des matériaux / NF P 94-050 ;

 LA : Limites d’Atterberg / NF P 94-051 ;

 % CaCO3 : teneur en carbonate de calcium / NF P 94-048 ;

 C ; φ  : Essai de cisaillement à la boite de Casagrande / NF P 94-071-1 

 Gonflement : Essai de gonflement à l’œdomètre / XP P 94-090-1

L’ensemble des échantillons sont stockés au sein de notre laboratoire pour une durée de deux
(2) mois. A l’issu de ce délai les échantillons seront mis à la décharge sauf avis contraire du
client.

3.2. Résultats des essais de laboratoire

Des essais d’identifications et de caractérisations ont été réalisés sur les couches rencontrées au droit
des sondages carottés.
Le complément (courbes et diagrammes) des résultats de ces essais figure en Annexe 2 du présent
rapport. Les tableaux suivants récapitulent les résultats obtenus.

Offre : 2018/769-c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 14 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3 ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

Sondage SC1 SC2 SC3


Profondeur (m) 0,50 - 1,00 1,50 - 2,00 0,20 - 0,90 1,50 - 2,00 0,20 - 0,90 2,00 - 3,00

Argile
Nature de l’échantillon Argile noirâtre Marne Marne Argile noirâtre Marne
noirâtre
Type de l’échantillon ER ER ER ER ER ER
Teneur en eau (ω) en% 20.9 49.4 19.9 27.9 17.7 53.5
CaCO3 57.7 55.5 61.4
Classification
(Fascicule 62 Titre V)
Marne Marne Marne
Masse volumique (g/cm3) 2.06 1.74 2.05 1.63 2.06 1.73
Poids spécifique (g/cm3) 2.3 2.2 2.4 2.4 2.3 2.2
Dmax (mm)  < 50  < 50  < 50   < 50   < 50   < 50 
Analyse % de passants au tamis 2
92.3 92.1 100 57.2 98  100
Granulométrique mm
% de passants au tamis 80
66.7 80.5 58.8 49.8 63.83  96.3
µm
LL(%) 63.85 117.23 53.3 174.88  58.63 176.93

Limites d'Atterberg LP(%) 32.48 56.36 27.13 84.21  28.10 88.87

IP(%) 31.37 60.87 26.17 90.67  30.53 88.06


Classification NF P 11-300 A2 A4 A3 A4  A3 A4
Pression de gonflement
Gonflement à 185 149 250
(kPa)
l'œdométrie
Rapport de gonflement 22.58 17.01 17.88
Angle de frottement interne
Essai de 9 10 8
(φuu)°
cisaillement
Cohésion (Cuu) kPa 29 54 29

Tableau 4 : Résultats des essais de laboratoire – SC1, SC2 et SC3

Offre : 2018/769-c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 15 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3 ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

Sondage SC4 SC5 SC6


Profondeur (m) 0,50 - 1,00 2,00 - 3,00 0,10 - 0,80 3,50 - 4,00 0,00 - 0,50 2,50 - 3,50
Argile
Nature de l’échantillon Argile noirâtre Marne Marne Argile noirâtre Marne
noirâtre
Type de l’échantillon ER ER ER ER ER ER
Teneur en eau (ω) en% 23.4 46.2 10.1 63.1 16.1 57.9
CaCO3 55.5 55.5
Classification
(Fascicule 62 Titre V)
Marne Marne
Masse volumique (g/cm3) 2.07 1.89 2.2 1.8 2.05 1.57
Poids spécifique (g/cm3) 2.4 2.2  
Dmax (mm)  < 50  < 50   < 50  < 50  < 50  < 50 
Analyse % de passants au tamis 2
100 100 99.5 100  100 100
Granulométrique mm
% de passants au tamis 80
64.8 98.3 62.4 97.3  64.2 98.2
µm
LL(%) 64.8 123.83 58.03 190.8  52.78

Limites d'Atterberg LP(%) 28.26 61.29 26.13 92.66  24.37

IP(%) 36.54 63.54 31.9 98.14  28.41


Classification NF P 11-300 A3 A4 A3 A4  A3
Pression de gonflement
Gonflement à 160 319
(kPa)
l'œdométrie
Rapport de gonflement 12.05 5.53
Angle de frottement interne
Essai de 20
(φuu)°
cisaillement
Cohésion (Cuu) kPa 50

Tableau 5 : Résultats des essais de laboratoire SC4, SC5 et SC6

Offre : 2018/769-c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 16 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

Tableau 6 : Potentiel de gonflement (BRE 1980)

Description des sols traversés

Au vu des coupes de sondages carottés et à l’analyse des résultats des essais d’identification au
laboratoire, nous sommes en présence des formations suivantes :

- Les Argiles
Cet horizon est rencontré sur l’ensemble des sondages exécutés en surface jusqu’à environ 1m. Ces
sols sont collants et glissants à l’état humide.
L’analyse granulométrique de ce sol révèle la présence d’une fraction fine avec un tamisât à 80µm
supérieur à 35%. Les valeurs de limites d’Atterberg obtenues (25 < Ip < 40) mettent en évidence des
sols peu plastiques à très plastiques.
Selon la classification GTR, nous sommes en présence de sols de classe A2 à A3 correspondant aux
argiles et argiles marneuses très plastiques.
Nous déconseillons l’utilisation de ce matériau en remblais.
D’après la méthode de BRE (tableau 5 ci-dessus), nous sommes en présence d’argiles à potentiel de
gonflement fort à très fort. Les pressions de gonflement obtenues varient entre 149kPa et 319kPa.

- Les marnes
D’après les teneurs en CaCO3 (>30%), on rencontre, en-dessous des argiles, des marnes très
plastiques de sous classe A4 avec des pressions de gonflement pouvant aller jusqu’à 250 kPa.

NB :
La pression de gonflement obtenue en soumettant un échantillon sous imbibition à différents paliers
de chargement, constitue la pression en deçà de laquelle le sol gonfle lorsqu’on le met en présence
d’eau.
En synthèse nous avons successivement au droit des sondages carottés des argiles puis des marnes.
D’après la lithologie recoupée, nous sommes en présence de formations de l’époque du Lutécien.

Offre : 2018/769c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 17 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

4. CONCLUSION

D’après les investigations menées (essais in-situ et essais au laboratoire), nous sommes en présence
d’un terrain composé d’une couche d’argile noirâtre sur une épaisseur de 1 m environ reposant sur
des marnes jusqu’à en moyenne 5.00 m de profondeur.

Nous attirons l’attention sur les phénomènes de retrait- auxquels sont assujetties ces formations au vu
des valeurs des indices de plasticité et de gonflement, relativement élevées.

Le retrait consiste en une diminution du volume du sol dû à l’évaporation de l’eau présente dans ses
pores. L’asséchement progressif du sol provoque ainsi des contraintes de cisaillement. Plus l’eau
s’évapore, plus ces contraintes augmentent et plus les pores se referment augmentant ainsi le retrait.
Quant au phénomène de gonflement, il se présente lorsque l’eau pénètre à l’intérieur des pores du sol
ou lorsqu’apparaît des interactions physico-chimiques entre une particule du sol gonflant et l’eau.

Les phénomènes de retrait-gonflement se lient donc au cycle de séchage/humidification observé des


sols entrainant des variations de volume. Ces variations, lorsqu‘elles sont importantes, peuvent induire
à des désordres dans les constructions (fissurations des structures, décollement des dallages, …) si
ces dernières ne sont pas conçues en tenant compte de cette réalité du terrain.

Compte tenu des résultats des essais de gonflement, nous donnons ci-dessous une analyse de la
constructibilité du site et proposition de premières approches des systèmes de construction.

Il peut être envisagé deux solutions de fondations :

- Des fondations superficielles.


Mais cette solution devra s’accompagner d’une substitution de la couche d’argile puis
de la marne sur une épaisseur d’environ 2m par une couche de forme de matériaux
latéritiques compactés à 95% de l’OPM par couches successives de 25 cm ou gros
béton et dans le respect strict des dispositions constructives énumérées en
dessous.

- Des fondations profondes en pieux ou micropieux, qui seraient plus adaptées et


moins contraignantes.

Offre : 2018/769c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 18 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

 Dispositions constructives pour la réalisation des fondations superficielles


Pour une meilleure mise en œuvre des fondations nous recommandons de prendre certaines
dispositions constructives :

- Par rapport au gonflement des couches, nous recommandons fortement :


 Espacer le plus possible les semelles afin d’éviter les semelles faiblement chargées.
En effet la contrainte transmise au sol par les semelles doit rester supérieure à la
pression de gonflement résiduelle maximale pour limiter les dégâts que peut induire le
gonflement ; par ailleurs la mise en place de la couche de substitution permet
d’absorber une bonne partie du gonflement.
 Mettre des semelles rigides avec une forte inertie ;
 Couler les fondations à pleine fouille pour éviter les infiltrations préférentielles dans
les remblais des fouilles ;
 Eloigner la végétation sur une distance de 1,50 fois la hauteur des arbres murs ; le
retrait provoqué par l’action de succion des racines se fait sentir jusqu’à une distance
de 1 à 1,5 fois la hauteur de l’arbre adulte, même parfois plus.
 Mettre un système de drainage indépendant et éloigné de plusieurs mètres des
fondations afin d'éviter la stagnation de l'eau aux environs des fondations.
 Réaliser une forme étanche autour de la construction.
 Mettre un plancher bas sur vide sanitaire ;
 Désolidariser les éléments différemment fondés ou chargés par des joints de rupture
(élastomère par exemple) : désolidariser les dallages des murs porteurs, laisser un
joint entre les cloisons et les planchers ; joints complets rapprochés sur les bâtiments
allongés à chaque aile de bâtiment ;
 Rigidifier la structure par la mise en œuvre de chainages horizontaux et verticaux
pour éviter les dés-encastrements (DTU 20.1) ;
 Eviter la dissymétrie dans les profondeurs d’ancrage des fondations d’un même
bâtiment au risque des tassements différentiels ; suivre les préconisations du DTU
13.12.
 Etanchéifier les canalisations enterrées pour éviter les infiltrations d’eau par fuites ;
 Ne jamais laisser les fouilles à ciel ouvert pendant l’hivernage

- Pour l’exécution des fondations  :


 A chaque fois que cela est possible, le béton sera coulé le plus rapidement possible
après l’ouverture des fouilles ;
 Cf. § 3.1 du DTU 13.11 pour l’exécution du béton de propreté ;
 Les fondations ne sont exécutées qu’après épuisement et assainissement du fond de
fouille (Cf. § 2.3 DTU 13.11)
 Les fonds de fouille doivent être exempt de points durs, de poches compressibles, de
racines (Cf. § 2.2 DTU 13.11), donc toute souche d’arbres ou racines et toute poche

Offre : 2018/769c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 19 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

argileuse, limoneuse ou de moindre consistance détectée à l’ouverture des fouilles,


seront aussitôt purgées et remplacées par du gros béton coulé en pleine fouille.
 Les fondations devront être réalisées conformément aux normes et règlements en
vigueur, notamment le DTU 13.12 pour les fondations superficielles (le Fascicule 62
Titre V pourra également donner des renseignements).
 Compléter cette mission G1 par une mission G2 AVP pour le pré-dimensionnement
des fondations.

 Dispositions constructives pour la réalisation des fondations profondes

L’exécution des pieux ou micropieux, devront respecter au minimum les spécifications des textes
réglementaires.
Au vu du caractère gonflant des sols, il conviendra d’assurer un bon ancrage des têtes de pieux à un
massif rigide ou longrines pour éviter un désencastrement pouvant être causé par le gonflement. Il
conviendra de mettre entre les semelles têtes de pieux et le sol gonflant un vide sanitaire sur 20 cm
au moins dans le but de désolidariser la couche gonflante des semelles têtes de pieux.

La disposition en plan des pieux d’une même fondation doit permettre :

- D’assurer une répartition la plus homogène possible des charges axiales entre les différents
pieux. Cela revient à considérer l’hypothèse d’un radier infiniment rigide (ou d’une semelle de
répartition) pouvant transmettre uniformément les charges reçues ;

- D’assurer le centrage des pieux sous les parties de la structure qui transmettent des
sollicitations à la fondation ;

- L’espacement minimal entre deux pieux consécutifs doit être un entraxe minimal de 3B, et
cela pour des raisons d’exécution (B étant le diamètre du pieu en m). Dans beaucoup de cas
comme le fascicule 62 titre V, on préconise un entraxe de 1,5B ; 2,5B.

Nous rappelons que cette étude n’a pas pour but de faire une étude de fondations (définition système
de fondations, calculs de contraintes admissibles et des tassements, etc.).
Des études géotechniques spécifiques pour chaque ouvrage tenant compte de sa nature et de son
envergure, devront être réalisées cas par cas.

Le choix final des types de fondations et leur dimensionnement dépendra de la descente de charge et
des caractéristiques réelles de l’ouvrage.

Nous rappelons que toute modification du projet devra nous être indiquée. Les conclusions du
présent rapport étant assujetties aux données transmises dans le cadre de la présente étude.

Offre : 2018/769c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 20 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

Observations sur l'utilisation du rapport d'étude :


Le présent rapport et ses annexes constituent un ensemble indissociable. La mauvaise utilisation qui
pourrait être faite d'une communication ou reproduction partielle sans l'accord écrit de LABOSOL-
AGTS ne saurait engager la responsabilité de celle-ci.

Cette étude est basée sur des reconnaissances dont le caractère ponctuel ne permet pas de
s'affranchir des aléas des milieux naturels, et ne peut prétendre traduire le comportement du sol dans
son intégralité.

Ainsi tous éléments nouveaux mis en évidence lors de l'exécution des ouvrages et n'ayant pu être
détectés au cours des opérations de reconnaissance peuvent rendre caduc tout ou partie des
conclusions du rapport.

Ces éléments nouveaux, ainsi que tout incident important survenant en cours des travaux (glissement
de talus, éboulement des fouilles, dégâts occasionnés aux constructions existantes, etc.), doivent être
immédiatement signalés à LABOSOL-AGTS pour lui permettre de reconsidérer et d'adapter
éventuellement les solutions initialement préconisées.

Des changements dans l'implantation, la conception ou l'importance des ouvrages par rapport aux
données de la présente étude, peuvent conduire à modifier les conclusions et prescriptions du rapport
et doivent, par conséquent, être portées à la connaissance de LABOSOL-AGTS.

LABOSOL-AGTS ne saurait être rendu responsable des modifications apportées à son étude que
dans la mesure où elle aurait donné, par écrit, son accord sur les dites modifications.

La Société LABOSOL-AGTS ne saurait trop conseiller le client de faire procéder, au moment de la


réalisation des travaux (lors des premières fouilles), à une visite de chantier par un spécialiste. Cette
visite a pour objet de vérifier que la nature des sols est bien conforme à ce qui a été pris en compte
lors de l'étude de faisabilité.

Offre : 2018/769c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 21 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

Extrait de la Norme NF P 94 500 – Définition des Missions Géotechniques

Offre : 2018/769c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 22 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

Offre : 2018/769c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 23 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio

SENEBATI

---------

Etude Géotechnique Préalable – Phase Etude de Site – Mission G1

Annexe 1 : Photographies des caisses à carottes

Offre : 2018/769c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 24 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

SC1 : 0.00m – 5.00m

SC2 : 0.00m – 5.50m

Offre : 2018/769c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 25 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

SC3 : 0.00m – 5.00m

SC4 : 0.00m – 5.00m

Offre : 2018/769c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 26 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

SC5 : 0.00m – 5.00m

SC6 : 0.00m – 5.00m

Offre : 2018/769c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 27 / 28 -


SENEBATI Référence rapport : 2018-206
Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio Révision : 0
Etude géotechnique préalable – Phase Etude de site – Mission G1 Date : 30/10/2018

Reconnaissance géotechnique d’une parcelle de 3ha à Diamniadio

SENEBATI

---------

Etude Géotechnique Préalable – Phase Etude de Site – Mission G1

Annexe 2 : résultats des essais au Laboratoire

Offre : 2018/769c « L’Ingénierie Géotechnique au service de la construction » - 28 / 28 -