Vous êtes sur la page 1sur 4

RADIOTHERAPIE IUNTERNE VECTORISEE

GENERALITES

1. Traitement de tumeur par les rayonnements ionisants avec des Radiopharmaceutiques émetteurs -
ou α (131Iode, 89Strontium, 153Samarium, 90Yttrium)

2. Administration locale :
 Synoviorthèse
 Lipiocis

3. Administration générale : sélectif et spécifique : Tropisme tumoral


 Vecteur spécifique (ex : Ac monoclonal spécifique d’une population cellulaire tumorale)
 Tropisme spécifique d’organe (Iode/Thyroïde)

4. Fixation tumorale intense

5. Rétention prolongée dans la cible

6. Fixation faible et Clairance rapide dans tissus sains


Rapport tumeur / tissus sains élevé

INDICATIONS ACTUELLES
Décisions multidisciplinaires (RCP)
Traitement et radioprotection expliqués au patient
Évaluer la compréhension du patient vis-à-vis des mesures de radioprotection (CI si patient non coopératif)

1. Iode 131:
 Administration orale (gélule ou solution liquide) dans les cancers différenciés thyroïdien (Hospitalisation de
plusieurs jours car Activité importante 3700 MBq en ZoneRadioProtégée)
 Administration orale dans les hyperthyroïdies (ambulatoire si activité < 740 MBq).

2. 131I-MIBG
Administration par voie IV : tumeurs endocrines

3. 90Y-Zevalin :
Administration IV dans les lymphomes malins de bas grade CD20+ (type B) Folliculaires (vecteur Ac monoclonal
anti-CD20)

4. 89Sr et 153Sm-EDTMP:
Administration par voie IV dans le traitement symptomatique des métastases osseuses douloureuses (vecteur
Bisphosphonates: tropisme osseux). Ambulatoire.

5. 131I-lipiodol :
Administration locale par injection intra-artérielle dans l’artère hépatique d’une huile iodée qui se fixe
préférentiellement dans la tumeur hépatique (carcinome hépatocellulaire).

6. Synoviorthèses (90Y,186Re, 169Er):


Administration locale par injection intra-articulaire dans les arthrites récidivantes ou réfractaires et invalidantes.
CONTRE INDICATIONS
 Suivi médical : Numération sanguine en cas de traitement par metastron, et quadramet
 Grossesse, allaitement, cytopénie, allergie à un composant
 Incontinence urinaire

RADIOPROTECTION POUR LE PERSONNEL


 Temps : rester le moins longtemps possible près de la source
 Distance : rayonnement de la source  avec l’inverse du carré de la distance
 Écran : se protéger de la source par un écran plombé (pas de tablier plombé avec iode : n’arrête pas le diffusé
et crée du diffusé)

RADIOPROTECTION POUR LE PATIENT


 Pas de visite, ni sortie si hospitalisation
 Hyperhydratation et uriner fréquemment
 Accélérer l’élimination intestinale de la radioactivité (laxatifs)
 Se laver régulièrement les mains
 Toilette quotidienne
 Éviter contact prolongés et rapprochés avec femmes enceintes et enfants en bas âge
 Le patient sort avec des recommandations écrites et expliquées
Conseils de radioprotection à la sortie
IODE 131
L’iode 131 a une affinité importante pour les cellules thyroïdiennes. C’est un Émetteur β- et γ.
1. Traitement des cancers différenciés de la thyroïde
De totalisation (après chirurgie)
 Dose ablative: 3,7 GBq 131I par voie orale (gélule)
 Chambre protégée (48 h à 4J)
 Scintigraphie corps entier réalisée à la sortie du patient (J5) :
( : image, colli //, haute énergie, balayage 8 cm/min)
Visualisation Reliquats thyroïdiens (après chirurgie)
Visualisation Métastases locales ou à distance
 Destructions du tissu thyroïdien résiduel (-)
Tissu sain (reliquats) facilite la surveillance
Tissu tumoral : micrométastases

Traitement des métastases


Surveillance
 131I: 148 à 185 MBq
 Administrés sous THYROGEN
 CE à 48 H: balayage 8 cm/min + cliché centré cervico-thoracique de 900 s
Vérification efficacité de l’IRAthérapie d’ablation
Vérification absence d’autres foyers tumoraux métastasiques (ganglion cervical, poumon, os)

2. Traitement des hyperthyroïdies


Nodule toxique, goitre toxique
Maladie de Basedow

Traitement hyperthyroïdie
 Courbe de fixation à 131I : permet de connaître le % iode fixé et de calculer activité nécessaire pour le
traitement et d’étudier la vidange du radiopharmaceutique
 131I: 75Ci (3 MBq) solution buvable
 Image 24 H, 48 H,72 H en FA, pinhole, 900 s
ZEVALIN ET LMNH (RADIO-IMMUNOTHERAPIE VECTORISEE)
Anticorps marqués à 90Y dirigés contre un antigène des cellules lymphomateuses.
1. Association avec de la chimiothérapie
2. J8, zone contrôlée
3. Activité 15 MBq/kg,
4. IV en 10 mn (pousse seringue, protège seringue),
5. Chambre protégée non nécessaire,
6. Patient source négligeable d’irradiation ( 12mm)

LIPIOCIS ET CARCINOME HEPATO-CELLULAIRE


1. Iode 131 : Préparation: lugol
2. Artériographie, protège seringue, robinet 3 voies
3. Injection sous surveillance scopique
4. Compression point de ponction avec dispositif à usage unique (irradiant ++)
5. Hospitalisation du patient

LIPIOCIS ET CARCINOME HEPATO-CELLULAIRE


1. 89Sr et 153Sm : Irradiation sélective des métastases osseuses
2. But : antalgique palliatif
3. 148 MBq de Sr ou 37 MBq/kg de Sm-EDTMP en IV, perfusion lente, protège seringue, surveillance en zone
contrôlée pendant 6H
4. Scintigraphie post thérapeutique pour le Sm (), à 24 H

Vous aimerez peut-être aussi