Vous êtes sur la page 1sur 24

Redressement simple alternance

Charge résistive,
Chapitre I:
Charge inductive
REDRESSEMENT MONOPHASE
Charge inductive et diode roue libre
Charge active, charge d’une batterie
NON
Charge active, résistive, inductive et diode COMMANDE
roue libre (moteur à courant continu)
Redressement double alternance
Charge résistive,
Charge inductive Niveau S5_GEE
Charge inductive et diode roue libre
Septembre 2016
Charge active, charge d’une batterie

Par Dr. Y. Moussa SORO


moussa.soro@2ie-edu.org
I. Définition et fondamentaux

06.09.16 2
I. Définition et fondamentaux
Redressement: conversion une tension de valeur moyenne nulle (alternative) en
une tension de valeur moyenne non nulle (non alternative).

Signal d’entrée Signal de sortie


AC: Ve, f Vs

 Si la tension de sortie doit être de valeur moyenne fixe, on utilisera un


redresseur non-commandé. Utile pour toute charge nécessitant une
alimentation constante.
 Si la tension de sortie doit être de valeur moyenne réglable, on utilisera un
redresseur commandé. Utile pour les variateurs des moteurs à courant
continu.

06.09.16 3
I. Définition et fondamentaux
Pour le redressement non commandé on utilise uniquement des diodes.

La diode est un dipôle électrique unidirectionnel dont les bornes sont l’anode (A)
et la cathode (K).

A
Id
Vd
K

Plusieurs types de diode avec différentes caractéristiques:


 Diode simple (que nous utiliserons dans ce cours)
 Diode Zener ou diode de régulation (pour produire une tension constante Vz)
 Diode Electroluminescente (DEL ou LED)
 Diode rapide
 …

06.09.16 4
I. Définition et fondamentaux
Id Etats de la diode
 sous polarisation
directe (Vd0):
la résistance de la  VAK < 0 (polarisation en  VAK > tension de seuil
diode est nulle. Elle inverse) (polarisation direct)
se comporte comme
un interrupteur
 VAK = 0 En pratique, il faut appliquer
fermé.  0 < VAK < tension de seuil une tension positive
(polarisation direct supérieure à Vs pour
Vd insuffisante) déclencher la fermeture de la
diode.
 sous polarisation inverse (Vd<0):
la résistance de la diode est infinie. Elle
se comporte comme un interrupteur
ouvert.

§ Une diode idéale ne dissipe donc aucune puissance.


§ En réalité, la diode dissipe une puissance à cause de la chute de tension (<1,5 V que
l’on considère négligeable).
§ un minimum de 10 µs est suffisant pour ouvrir une diode.

06.09.16 5
I. Définition et fondamentaux
Comment étudier le montage redresseur?
 Recherche de la forme de la tension redressée Vs : étude des
semi-conducteurs en conduction et de leur durée de conduction ;
 Calcul de la valeur moyenne <VS> de vS(t) ;
 Calcul de la valeur efficace VS de vS(t) ;
 Calcul du facteur de forme F et du taux d’ondulation.

𝑽𝑺
 Facteur de forme F: 𝐅 =
<𝑽𝑺 >

 Plus F tend vers 1, plus la tension redressée vS(t) peut être considérée comme
continue.

𝑽𝑺𝑴𝒂𝒙 −𝑽𝑺𝑴𝒊𝒏
 Taux d’ondulation : 𝛕 =
𝟐<𝑽𝑺 >

 Plus t tend vers 0, plus la tension redressée vS(t) peut être considérée comme
continue.
06.09.16 6
II. Redressement
simple alternance

06.09.16 7
II. Redressement simple alternance
Sur charge resistive

 Diode D parfaite.
 𝒗𝒆 = 𝑽𝑴 sin 𝜔𝑡

Analyse du fonctionnement
 Quelque soit l’état de la diode D, on a : vs = ve- ud
 ve(t) > 0, la diode D est passante  ud = 0 donc vs = ve et iS = ve/R
 ve(t) < 0, la diode D est bloquée  iS = 0 et vs = 0, donc ud = ve

06.09.16 8
II. Redressement simple alternance
Sur charge resistive ve Chronogramme

𝟏 𝒕𝟎 +𝑻 𝟐𝑽𝑴 𝑽𝑴
< 𝒗𝒔 > = 𝑻 𝒕𝟎
𝒗𝒔 𝒕 𝒅𝒕 = =
𝝎𝑻 𝝅

𝒕𝟎 +𝑻
𝟏 𝑽𝑴
𝑽𝒔 = 𝒗𝟐𝒔 𝒕 𝒅𝒕 =
𝑻 𝒕𝟎 𝟐 vs

Que valent < 𝑖𝑠 >et 𝐼𝑠 ?

𝑽𝒔 𝑽𝑴 𝝅
𝑭= = = ≈ 𝟏, 𝟓𝟕
< 𝑽𝒔 > 𝟐𝑽𝑴 /𝝅 𝟐

𝑽𝒔𝒎𝒂𝒙 − 𝑽𝒔𝒎𝒊𝒏 𝑽𝑴 𝝅
𝝉= = = ≈ 𝟏, 𝟓𝟕
𝟐 < 𝑽𝒔 > 𝟐𝑽𝑴 /𝝅 𝟐

06.09.16 9
II. Redressement simple alternance
Sur charge inductive
 Diode D parfaite.
 𝑣𝑒 = 𝑉𝑀 sin 𝜔𝑡
𝑑𝑖𝑆
 𝑈𝐿 = 𝐿 𝑑𝑡
et 𝑈𝑅 = 𝑅𝑖𝑆

Analyse du fonctionnement
 ve(t) > 0, la diode D est passante ud = 0 donc vs = ve
𝒅𝒊𝑺
Equation diff. 𝐋 + 𝑹𝒊𝑺 = 𝒗𝒆 𝒕 = 𝑽𝑴 𝐬𝐢𝐧 𝝎𝒕
𝒅𝒕

 Solution sans second membre associé: 𝒊𝑺 𝒕 = 𝑲𝒆−𝒕/𝝉


𝑽
 Solution particulière: 𝒊𝑺 𝒕 = 𝟐 𝑴 𝟐 𝟐 𝐬𝐢𝐧 𝝎𝒕 + 𝝋
𝑹 +(𝑳𝝎)
𝒕
𝑽𝑴
 Solution générale: 𝒊𝑺 𝒕 = 𝑲𝒆−𝝉 + 𝐬𝐢𝐧 𝝎𝒕 + 𝝋
𝑹𝟐 +(𝑳𝝎)𝟐
𝑽𝑴
 Conditions initiales: à t=0  𝒊𝑺 = 𝟎 = 𝑲 + 𝐬𝐢𝐧 𝝋
𝑹𝟐 +(𝑳𝝎)𝟐
𝒕
𝑽𝑴
 Solution finale: 𝒊𝑺 𝒕 = 𝐬𝐢𝐧 𝝎𝒕 + 𝝋 − 𝒆−𝝉 𝒔𝒊𝒏 𝝋 𝟐
𝑹𝟐 +(𝑳𝝎)𝟐

06.09.16 10
II. Redressement simple alternance
Sur charge inductive
 Diode D parfaite.
 𝑣𝑒 = 𝑉𝑀 sin 𝜔𝑡
𝑑𝑖𝑆
 𝑈𝐿 = 𝐿 𝑑𝑡
et 𝑈𝑅 = 𝑅𝑖𝑆

Analyse du fonctionnement

 ve(t) < 0, la diode D reste passante tant que iS n’est pas redevenu nul ud = 0 et vs < 0
A t=t0, iS(t0) = 0  D se bloque  ud = ve  iS = 0 et vS = 0

06.09.16 11
II. Redressement simple alternance
Sur charge inductive
Chronogramme

 La charge inductive introduit un retard à


l’installation et à la suppression du courant. Le
courant est « lissé ».
 Les performances du montage sont
médiocres, la tension redressée vS étant en
partie négative, sa valeur moyenne est
diminuée par rapport au cas d’une charge
résistive.

 Pour éviter cet inconvénient, on emploie une diode dite de « roue libre » (DRL),
montée en parallèle inverse sur la charge inductive.

 Dès que la tension redressée vS tend à devenir négative, la diode DRL se met à
conduire, court-circuitant et démagnétisant la charge inductive.

06.09.16 12
II. Redressement simple alternance
Sur charge inductive avec DRL

D
D passante bloquée D et D passante
DRL bloquée DRL DRL bloquées DRL bloquée
iS passante

06.09.16 13
II. Redressement simple alternance
Sur charge active

 La diode D est parfaite.


 E: f.é.m. d’une batterie d’accumulateurs de
résistance interne négligeable.

Analyse du fonctionnement

 ve(t) > 0 : Pour que la diode D soit passante, il faut que ud soit positif, c’est-à-dire qu’il faut
au moins ve > E.
 0 ≤ ve ≤ E, D est bloquée iS = 0, vS = E (la batterie ne se charge pas) et ud = ve - E ≤ 0.
 ve > E, D est passante  vS = ve, iS = (ve – E)/R (la batterie se charge et R sert à limiter
l’intensité de charge) et ud = 0.

 ve(t) < 0 : La diode D est polarisée en inverse et reste bloquée.


 iS = 0, vS = E (la batterie ne se charge pas) ;
 ud = v e - E < 0 ;
06.09.16 14
II. Redressement simple alternance
Sur charge active

Chronogramme
ve
t

vs
Remarque: On peut éventuellement
ajouter une inductance L en série avec
E et R pour lisser le courant iS et une
ud
DRL. Ainsi, on chargera la batterie E t
d’accumulateurs à courant « quasi »
constant.

06.09.16 15
III. Redressement
double alternance

06.09.16 16
III. Redressement double alternance
Sur charge résistive
Analyse du fonctionnement

 0 ≤ t ≤T/2, v(t) > 0 soit VA > VB


i
D1 D2 D1 et D3 sont passantes, D2 et D4 sont bloquées.

A 𝒖=𝒗
v
u
B
 T/2 ≤ t ≤ T, v(t) < 0 soit VA < VB
 D2 et D4 sont passantes, D1 et D3 sont bloquées.
D4 D3

𝒖 = −𝒗

06.09.16 17
III. Redressement double alternance
Sur charge résistive
Chronogramme

06.09.16 18
III. Redressement double alternance
Sur charge résistive
Valeur moyenne de la tension redressée (u est un signal périodique de période T’ = T/2)
𝟏 𝒕𝟎 +𝑻′ 𝟐𝑽𝑴 < 𝒖 > 𝟐𝑽𝑴
<𝒖>= 𝒖 𝒕 𝒅𝒕 = <𝒊>= =
𝑻′ 𝒕𝟎 𝝅 𝑹 𝝅𝑹
Valeur efficace de la tension redressée
𝟏 𝒕𝟎 +𝑻′ 𝟐 𝑽𝑴 𝑼 𝑽𝑴
u= 𝒖 𝒕 𝒅𝒕 = I= 𝑹 =
𝑻′ 𝒕𝟎 𝟐 𝟐𝑹
Facteur de forme et taux d’ondulation
𝑽𝒔 𝑽𝑴 / 𝟐 𝝅 𝑽𝒔𝒎𝒂𝒙 − 𝑽𝒔𝒎𝒊𝒏 𝑽𝑴 𝝅
𝑭= = = ≈ 𝟏, 𝟏𝟏 𝝉= = = ≈ 𝟏, 𝟓𝟕
< 𝑽𝒔 > 𝟐𝑽𝑴 /𝝅 𝟐 𝟐 𝟐 < 𝑽𝒔 > 𝟐𝑽𝑴 /𝝅 𝟐
Remarque :
 Le facteur de forme est plus proche de 1 avec un redressement double alternance
qu’avec un redressement mono-alternance.
 Le taux d’ondulation est ne change quand le redressement double alternance est sur
une charge résistive.

06.09.16 19
III. Redressement double alternance
Sur charge inductive

i
D1 D2

A
v u

D4 D3

06.09.16 20
III. Redressement double alternance
Sur charge inductive Chronogramme

06.09.16 21
III. Redressement double alternance
Sur charge inductive i
D1 D2

A
v u

D4 D3

 Plus on augmente L, plus l’ondulation du courant est diminuée. Le courant tend vers une
valeur constante.
 C’est le régime de conduction ininterrompue.
 Le lissage du courant par une inductance est utilisé pour de forts courants.
 Si l’inductance est assez grande, on peut considérer le lissage comme parfait : le courant i
est constant ( <i>= I).

06.09.16 22
III. Redressement double alternance
Sur charge capacitive

i
D1 D2

u
v
B

D4 D3

06.09.16 23
III. Redressement double alternance
Sur charge capacitive
Chronogramme

Avantages :
 la présence d'un condensateur diminue l'ondulation
Δu de la tension redressée,
Δu = Umax - Umin
 La valeur moyenne <u> est augmentée. Elle se
rapproche de Vmax

Inconvénients :
 L'apparition de pointes de courant fait que le
transformateur et les diodes fonctionnent dans de
mauvaises conditions.
 Pour cette raison, ce mode de fonctionnement n'est
utilisé que pour des montages fournissant des
courants faibles tels que le petit électroménager.

Si la capacité du condensateur est suffisante


(RC>>T), l'ondulation Δu devient négligeable
et on a <u> = Vmax.

06.09.16 24

Vous aimerez peut-être aussi