Vous êtes sur la page 1sur 18

Faculté de Médecine et de Pharmacie

Sidi Mohammed Ben Abdellah, Fès


CHU Hassan II

Pr. MELLOUKI IHSANE


Service d’hépato-gastroenterologie
CHU Hassan II Fès
 Savoir Poser le diagnostic d’un RGO.

 Connaitre les moyens diagnostic

 Savoir adapter la prise en charge.


 Le reflux gastro-oesophagien :remontée passive,

involontaire et sans effort du contenu gastrique dans

l’œsophage à travers le cardia.

 RGO : physiologique

 RGO: pathologique ( symptômes et de lésions œsophagiennes)

+++

 RGO : Syndrome fonctionnel ( symptomes thypiques, atypiques

ou par des complications)


 RGO : défaillance de la barrière anti reflux ( fonctionnel et
anatomique)
 L’hypotonie du SIO :
Causes : certains aliments, certains médicaments, la progestérone,
la sclérodermie, idiopathique, ……
 Certaines interventions chirurgicales sur le bas œsophage
 La hernie hiatale par glissement : à elle seule, elle ne donne
pas de RGO sauf si elle est associée à une hypotonie du SIO.
Les modes de révélation du RGO sont très variés, et le
diagnostic de RGO peut être porté dès
l’interrogatoire surtout dans sa forme typique.
1- Symptômes oesophagiens communs :
a/Le maître symptôme est le pyrosis : c’est une
douleur :
- A point de départ épigastrique.
- à irradiation rétrosternale ascendante
pouvant atteindre la région cervicale, quelque fois
le dos
-A type de brûlure, d’acidité ou de chaleur.
- Quand elle est intense elle est ressentie comme
douloureuse.
- Survenant électivement en période post-prandiale,
pouvant parfois réveiller le malade la nuit,
surtout après un dîner copieux.
- Favorisée par certaines postures : l’antéflexion,…
- Favorisée par certains aliments : les graisses, la
menthe,…..; ou par certains médicaments.
b/La régurgitation : c’est une remontée du contenu
gastrique dans l’œsophage sans effort de vomissement.
Elle est faite de liquide acide et chaud donnant une
sensation de brûlure de la bouche avec un goût amer.
Elle peut être alimentaire.
L’association pyrosis-régurgitation acide permet de faire
cliniquement le diagnostic de RGO.
2- Les symptômes digestifs extra-oesophagiens :

Ils sont moins évocateurs du RGO:

 Brûlures épigastriques localisées,

 nausées, éructations,

 ballonnements,

 sensations de satiété précoce,

 hyper salivation.
3- Les symptômes extra- digestifs :
- ORL : Les irritations pharyngées, Sensation de corps étranger
dans la gorge, enrouement chronique, Dysphonie.
- Pulmonaire: Toux nocturne chronique, Asthme,
pneumopathies d’inhalation
- Cardiaque: Douleurs thoraciques pseudo-angineuses.
- Stomatologiques :Les érosions dentaires, les gingivites
 Œsophagite peptique

 L’ulcère de l’œsophage

 Hémorragie digestive

 Sténose peptique

 Endobrachyoesophage (EBO)

 Cancer de l’œsophage
 Dysphagie
signes d’alarmes : à rechercher
 Odynophagie systématiquement

 Anémie ferriprive

 Hémorragie digestive

 Altération de l’état général


 Les examens complémentaires sont justifiés
dans deux cas :

Age > 50 ans et/ou signes d’alarmes


Symptômes atypiques
 Fibroscopie œsogastroduodénale ( FOGD).

 pH-métrie des 24H

 La Ph-impédancemetrie

 La manométrie œsophagienne
pHmétrie oeso: Gold standard
But :

 soulager les symptômes ,

 cicatriser les lésions d’oesophagite ,

 prévenir les récidives


 Les mesures hygiéno diétetique
 Médical: les alginates, antiacides, anti H2, Inhibiteurs
de la pompe à protons ( IPP)
 Endoscopique: en cours d’évaluation

 La chirurgie ( montage antireflux)


 RGO: affection fréquente

 Savoir poser le diagnostic

 Recherche des signes d’alarmes +++

 TRT : Inhibiteurs de la pompe à proton