Vous êtes sur la page 1sur 2

Mardi 10 mai à 20h

SAISON 2015/2016

ARCHITECTURES CONTEMPORAINES
FESTIVAL UNIVERSITAIRE DE JEUNES CREATIONS ARTISTIQUES
THEME RADIEUX -opus 9
Direction : Christine Esclapez
20h - Ensemble vocal, direction : Philippe Franceschi
Jean-Philippe Rameau - Brillant soleil et Que le ciel, que la terre est longue
Amine Soufari - Rêve au soleil
En proposant de chanter deux Les étudiants seront accompagnés musique ensoleillée, une musique
chœurs de Jean-Philippe par un quatuor de saxophones qui qui laisse l’ombre et la lumière
Rameau, extraits de ses grands soulignera toute la modernité de nous transpercer, qui ose se laisser
opéras Les Indes galantes la musique de Rameau. traverser par des rayons sonores
et Castor et Pollux, Philippe En passant commande à Amine audacieux. Il s’agit de dire le
Franceschi offre aux étudiants, Soufari d’une pièce pour la même fracas joyeux que la lumière pulse
l’expérience de goûter à l’éclat formation, qui viendrait s’insérer en nous à l’aube de nos vies. Dire
et à la brillance d’une musique au milieu de ces deux chœurs, il la transparence retrouvée quand
vocale éblouissante que le me semblait intéressant de mettre le matin se lève, quand l’astre
compositeur met au service de en miroir, à partir des mêmes nous amène à la vie. Dire aussi
quelques phrases : « Brillant caractéristiques sémantiques et les rencontres offertes dans le bal
soleil, jamais nos yeux dans musicales, le regard que pose des saisons. Oser les métissages
ta carrière n’ont vu tomber un jeune compositeur algérien musicaux d’une rive à l’autre de
de noirs frimas... » ; « Que sur une « icône » de la musique nos époques musicales, quand
le ciel, que la terre et l’onde française du XVIIIème siècle. Rameau rencontre des rythmes et
brillent de mille feux divers...» Amine Soufari présente sa des modes venus d’ailleurs...»
et « C’est la fête l’univers ». pièce : « J’ai voulu composer une
Quatuor Sax’in time : Vincent Cladère (saxophone soprano) ; Robert Sandoval (saxophone alto) ;
Emmanuel Recht (saxophone ténor) ; Fabien Roy (saxophone baryton)
Le Chœur : SOPRANES : Laureen Audoubert, Claire Thevenet, Marina Said, Laure Bertran De Balanda,Sylvie
Azema, Alison Rolland, Vanelly Tranchot, Jade Aloisio. ALTOS : Mattéo Sammartano, Pauline Benjamin,
Théo Begusic, Aude Legras, France Duclairoir, Fanny Dourvaris, Faten Ruel. TENORS : David Yaniche,
Thomas Perree, Olivier Lanteaume, Charles Dale, Clément Mainetti. BASSES : Aurélien Plaza, Marvin
Lefort, Bastien Nunez, Tristan Reuther, Lorenzo Paquola.
20h30 - Compositions - direction : Etienne Kippelen
L’atelier réunit une quinzaine d’étudiants autour d’Etienne Kippelen, compositeur et chargé d’ensei-
gnements. Une partie de ce temps est consacré à l’écoute de musiques des XXe et XXIe siècles; des
notions techniques (modes, formes, gammes, procédés d’écriture, instrumentation) sont notamment
abordées comme autant d’outils pour le jeune compositeur. Puis, l’atelier permet de conseiller chaque
étudiant à partir de ses propres travaux de composition. La réalisation d’une pièce pour ensemble ins-
trumental est ainsi demandée (du trio jusqu’au sextuor), en lien avec l’atelier Création-interprétation.
En tachant de mettre en relief la thématique du festival «Radieux», les partitions les plus abouties sont
présentées lors du festival Architectures contemporaines.
Compositions 4. Ayoub Obad
1. Tanguy Langdorf flûte : Agathe Rousseau ; violon : Capucine Rodet ;
flûte : Emeline Blondat ; violon : Capucine Rodet violoncelle : Cyril Fouque et guitare : Evrina Chapuis
alto : Tifenne Arnaud et contrebasse : Nicolas Fleury 5. Mathieu Molinet
2. Agnès Horellou flûte : Emeline Blondat ; violon : Eléonore
flûte : Agathe Rousseau ; violon : Capucine Rodet et Calderari ; alto : Tifenne Arnaud ; violoncelle : Cyril
piano : Louise Beaudu Fouque et piano : Louise Beaudu
3. Alexandre Alberti 6. Thomas Neumuller
flûte : Emeline Blondat ; violon : Eléonore flûte : Agathe Rousseau ; violon : Capucine Rodet ;
Calderari ; violoncelle : Cyril Fouque et piano : Laura alto : Tifenne Arnaud ; contrebasse : Nicolas Fleury
Monterosso et piano : Yoann Pourre
Entracte
21h30 - Musique d'ensemble - direction : Charles-Henri Fourment
De même que la composition musicale propose d’établir un répertoire cohérent et adapté
contemporaine prend ses racines dans la longue à son effectif instrumental, à partir du matériau
tradition qui l’a précédée, l’interprétation d’une puisé dans les œuvres existantes, et en usant
œuvre du passé ne peut s’abstraire de son contexte volontiers de la retranscription, de l’insert et de la
présent. Dès lors, l’abord de ce répertoire peut citation. L’œuvre proposée cette année prend appui
s’envisager avec la volonté de s’écarter résolument sur le thème principal du second mouvement de la
de l’authenticité historique, et en choisissant symphonie n°7 de L.V. Beethoven. Ce thème
de l’inscrire dans le contexte que nous vivons empreint d’une sérénité radieuse sera soumis
aujourd’hui, celui du croisement des cultures et à de multiples variations et réorchestrations en
des techniques. Dans cette perspective l’atelier adéquation avec les possibilités de l’ensemble
de musique d’ «ensemble – retranscription» se orchestral réuni cette année.
Etudiants participants : Claire Achille, Lucas Aniorte, Valentin Avy, Etienne Bauza, Théo Begusic, Eliott
Bence, Ludovic Birbes, Emmeline Blondat, Anthony Boniface, Thibault Chamontin, Léo Comoli, Clément
Corbin, Rémi Cresta, Victor De Raymond Cahuzac; Auriane Demange, Marion Descombes, Thaïs Drujon,
Emilie Fabre, Jonathan Garcia, Sébastien Huet, Yann Jourdan, Yaomi Jue, Alexis Klein, Fabien Lapeyre,
Xavier Marti, Bryan Martins, Sarah Maschio, Marius Munter, Benoît Palvadeau, Sammy Puleri, Thomas
Rousset, Quentin Ruquet, Marie-Emmanuelle Torres, Gianni Verdi et Vincent Voarino