Vous êtes sur la page 1sur 2

TRADUCTION DU LETTON

Source: https://likumi.lv/ta/id/50500-civilprocesa-likums
Version en vigueur : 11.11.2020

République de Lettonie
Code de la procédure civile
(extrait)

Version en vigueur sur 11.11.2020

Chapitre 32
Approbation et annulation de l'adoption

Article 259. Juridiction


(1) Une demande d'approbation d'adoption doit être soumise au tribunal en fonction du
lieu de résidence déclaré par l'adoptant, mais s'il n'y en a pas - selon le lieu de résidence
de l'adoptant, mais une demande d'annulation de l'adoption doit être soumise au tribunal
en fonction du lieu de résidence déclaré par un demandeur.
(2) Une demande d'approbation d'adoption d'un étranger ou d'une personne résidant à
l'étranger doit être soumise au tribunal en fonction du lieu de résidence déclaré de
l'adopté, mais si l'adopté est pris en charge hors du domicile - à l'adresse du lieu où les
soins hors du domicile sont fournis.
(Dans le libellé de la loi du 31.10.2002 avec les modifications apportées par les lois du
19.06.2003 et 29.11.2012, qui entrent en vigueur le 01.01.2013)

Chapitre 260 Contenu de l'application


(1) Les circonstances visées aux articles 162-169 du Code civil sont indiquées dans la
requête.
(2) Les décisions du tribunal des orphelins concernant la reconnaissance d'une personne
comme adoptant et la conformité de l'adoption avec l'intérêt de l'enfant sont jointes à la
requête.
(3) Si le demandeur est un étranger ou une personne résidant à l'étranger, un dossier
d'adoption et un permis d'adoption valide délivré par le ministre responsable sont joints
à la demande.
(Dans le libellé de la loi du 29.10.2015, qui entre en vigueur le 03.12.2015)
Article 260.1. Demander des preuves à la Cour des orphelins
Après l'ouverture de l'affaire, le tribunal demande, si nécessaire, au tribunal des
orphelins des preuves confirmant les circonstances visées aux articles 162-169 du code
civil.
(Dans le libellé de la loi du 29.10.2015, qui entre en vigueur le 03.12.2015)
L'article 261. Examen de la demande
(1) Une affaire est entendue avec la participation d'au moins un adoptant
personnellement et d'un procureur.
TRADUCTION DU LETTON
Source: https://likumi.lv/ta/id/50500-civilprocesa-likums
Version en vigueur : 11.11.2020

(2) Le tribunal des orphelins qui a statué sur la conformité de l'adoption avec les intérêts
de l'enfant et de l'adopté est convoqué à l'audition de l'affaire s'il est nécessaire de
l'entendre en audience et s'il a atteint l'âge de 12 ans.
(3) (Exclus par la loi du 29.10.2015)
(4) Si un adoptant décède jusqu'à ce que l'adoption ait été approuvée par un tribunal,
cela ne constitue pas un obstacle à l'approbation de l'adoption, mais si l'adopté décède
avant l'approbation, l'affaire est close.
(Dans le libellé de la loi du 31.10.2002 avec des modifications apportées par les lois
du 19.06.2003 et 29.10.2015, qui entrent en vigueur le 03.12.2015)
L'article 262. Jugement du tribunal approuvant l'adoption
(1) Un tribunal, après avoir examiné le bien-fondé d'une demande et le respect des
exigences de la loi, rend un jugement concernant l'approbation de l'adoption ou le rejet
de la demande.
(2) Une décision de justice relative à l'approbation d'une adoption doit indiquer les
informations nécessaires pour faire une inscription dans le registre des naissances
concerné concernant les adoptants et annuler l'inscription concernant les anciens
parents de l'enfant.
(3) Le tribunal notifie aux anciens parents de l'enfant que l'inscription concernant les
parents de l'enfant a été radiée dans le registre des naissances concerné.
(4) Une décision de justice qui est entrée en vigueur en matière d'approbation de
l'adoption sert de base à l'inscription dans le registre des naissances concerné et à la
délivrance d'un nouveau certificat de naissance de la personne adoptée.
(Tel que modifié par les lois du 20.06.2001, 31.10.2002 et 29.10.2015, qui entrent en
vigueur le 03.12.2015)
L'article 263. Abolition de l'adoption
(1) Un tribunal peut révoquer une adoption sur demande conjointe de l'adoptant et de
l'adopté majeur ou sur demande de l'adopté majeur (article 175 de la loi civile).
(2) Une décision de justice entrée en vigueur en matière d'annulation de l'adoption sert
de base à l'inscription dans le registre des naissances concerné et à la délivrance d'un
nouveau certificat de naissance.