Vous êtes sur la page 1sur 3

V.

Planification des activités d’audit

La nécessité de planifier les activités de l’audit interne est une exigence des
normes internationales d’audit. Ainsi, la norme 2010 stipule que : « Le
responsable de l’audit interne doit établir une planification fondée sur les risques
afin de définir les priorités cohérentes avec les objectifs de l’organisation ».
La structure du plan d’audit interne peut se limiter à une année ou s’étaler sur
plusieurs années suivant l’importance des résultats de l’analyse globale des
risques.
Par exemple on peut adopter la règle selon laquelle :
les activités dont le niveau de risque est compris entre 1 et 6 seront auditées tous
les 3 ou 4 ans ;
les activités dont le coefficient de risque est compris entre 7 et 15 seront auditées
tous les 2ans ;
les activités dont le coefficient de risque est supérieur à 15 sont auditées chaque
année.

5.1 Plan pluriannuel

Le plan pluriannuel d’audit est un plan comportant tous les sujets susceptibles
d’être audités. Il s’agit d’une couverture minimale de toutes les activités ou
fonctions de l’entreprise sur une période plus ou moins longue (3 à 5 ans). Ce
plan ainsi élaboré nécessite d’être enrichi, complété et mis à jours au fil des
années. Le processus d’élaboration passe par la fixation des objectifs et par
plusieurs approches possibles. Parmi ces approches, on peut retenir trois types.
. Approche par les métiers
Cette approche consiste à découper les sujets d’audit en fonction des grands
métiers de l’entreprise : acheter, vendre, gérer, produire, etc. Cette forme est
aussi appelée « approche par les structures » où chaque métier correspond à un
ou plusieurs services. Par conséquent, on peut être guidé par l’organigramme où
chaque case (direction, département, service) devient un sujet à auditer

2.Approche par les cycles


Cette démarche prend en compte les processus et les grands cycles de
l’entreprise :
Cycle de gestion du personnel ;
Cycle achat/fournisseurs ;
Cycle vente/clients ;
Cycle de gestion de la trésorerie ;
Etc.
La prise en compte de ces fonctions permet d’analyser les activités de
l’entreprise de façon transverse et, passant d’un service à l’autre, de regarder le
fonctionnement des interfaces et
l’efficacité du traitement des opérations. Elle semble être l’approche la mieux
partagée par les auditeurs internes du fait qu’elle a l’avantage de permettre de
mieux apprécier l’efficacité du contrôle interne dans son ensemble.

Approche par les thèmes


Cette approche est adaptée aux missions d’audit spécifique puisque par
définition, un thème ne correspond ni à un seul service ni à une seule fonction.
Comme thème d’audit, on peut citer :
Audit informatique ;
Audit du système d’archivage ;
Audit des contrats ;
Etc.
Toutes ces approches sont fondées sur l’analyse des risques car c’est
l’importance du niveau de risque qui détermine la fréquence des audits à
réaliser.

5.2 Plan annuel d’audit

Cela renvoie à la planification des activités d’audit au cours d’une année


donnée. Planifier les activités, c’est élaborer un plan, définir un planning et
prévoir un reporting. Le plan d’audit annuel à l’image du plan pluriannuel
repose sur une analyse rigoureuse des risques. Il trouve sa particularité par le fait
qu’il est élaboré sur la base de l’identification des unités ou fonctions à risques
élevés.
Une fois, le plan d’audit élaboré, il doit être soumis à l’approbation de la
direction générale ou du comité d’audit.

Vous aimerez peut-être aussi