Vous êtes sur la page 1sur 10

Thème : le programme pluriannuel d’audit interne, le plan d’audit interne et les

rapports de mission d’audit interne.

Plan de travail
Introduction générale
I. Le programme pluriannuel d’audit interne

I.1 Définition et objectif du programme d’audit interne


II.1 Démarches d’élaboration du programme pluri annuel d’audit
interne

II. Le plan d’audit interne


II.1. définition et objectif du plan d’audit
II.2. démarche d’élaboration du plan d’audit

III. Les rapports de missions d’audit interne


III.1. définition
III.2. les contenus d’un rapport de mission d’audit

Conclusion générale
Introduction générale

Selon The Institute of Internal Auditors (IIA) : « L’audit interne est une activité
indépendante et objective qui donne à une organisation une assurance sur le
degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses conseils pour les améliorer,
et contribue à créer de la valeur ajoutée. Il aide cette organisation à atteindre ses
objectifs en évaluant, par une approche systématique et méthodique, ses
processus de management des risques, de contrôle, et de gouvernement
d’entreprise, et en faisant des propositions pour renforcer leur efficacité. »
Ainsi la fonction d’audit interne donne à cet égard l’assurance raisonnable que
les opérations menées, les décisions prises sont « sous contrôle » et qu’elles
contribuent donc aux objectifs de l’entreprise. Et si tel n’était pas le cas, elle
apporterait des recommandations pour y remédier. Pour cela l’audit interne
évalue le niveau du contrôle interne, c’est-à-dire la capacité des organisations à
atteindre efficacement les objectifs qui leur sont assignés et à maîtriser les
risques inhérents à leur activité. De ce fait, l’auditeur se doit de disposer en
premier lieu d’un programme pluri annuel qui lui servira de base ou de
référence pour son activité et en second lieu d’un plan annuel d’audit.
La présente étude se portera dans un premier temps sur le programme
pluriannuel d’audit, ensuite le plan d’audit interne et enfin les rapports de
mission d’audit interne
I.LE PROGRAMME PLURIANNUEL D’AUDIT INTERNE
I.1.Définition du programme d’audit interne

Le programme pluri annuel d’audit interne est un document stratégique élaboré


au sein d’une entité qui décrit les différents audits prévus sur plusieurs années à
venir. Ce programme doit comporter tous les sujets susceptibles d’être audités et
donc qui doivent l’être un jour ou l’autre. C’est un document interne au service
et dans lequel on va procéder à la détermination et à la répartition des tâches. Ce
programme est établi par l'équipe en charge de la mission.
Le programme pluri-annuel doit :
être exhaustif ;
être étalé sur plusieurs années (3 à 5 ans);
être structure de façon prédéterminée.
I.2 .Objectifs du programme d’audit interne

Selon RENARD (2005 ; 243), il répond à six objectifs et son contenu est
essentiellement technique :
- c'est un document contractuel : il lie l'équipe d'audit à sa hiérarchie. Il
constitue la référence utilisée pour apprécier le travail effectué. Son existence est
aussi une assurance que personne ne fera cavalier seul au risque de s'aventurier
en dehors des objectifs fixés ;

- c'est un planning de travail : sur ce document on repartit les tâches entre


membres de la mission :
o aux auditeurs juniors, les tâches élémentaires ;
o aux auditeurs seniors, les analyses plus complexes ;
On peut observer que dans le cas d'une petite équipe ou d'une mission avec un
seul auditeur, ce planing est réduit à sa plus simple expression.
- il sert de fil conducteur pour chaque auditeur qui n'ira pas à l'aventure,
cherchant des pistes par intuition mais procède ainsi de façon logique en suivant
les différentes étapes de son programme
- c'est le point de départ du questionnaire sur le contrôle interne ;
- il sert de suivi du travail, car il permet au responsable de la mission d'avoir
les moyens d'apprécier le travail des auditeurs ;
- il sert aussi de documentation, car l'existence d'un programme d'audit pour
chaque thème ou sujet d'audit constitue au sein du service d'Audit Interne une
documentation particulièrement précieuse et qui sert de modèle pour les audits à
venir.
En outre programme doit tenir compte :
✓ les priorités de la Direction,
✓ la politique commerciale,

✓ les exigences relatives au système de management,


✓ les exigences légales, réglementaires et contractuelles,

✓ la nécessité d’évaluer les fournisseurs,


✓ les exigences du client,

✓ les besoins des autres parties intéressées, et


✓ les risques pour l’organisme.

I.3.Démarche d’élaboration du programme pluriannuel d’audit interne

Etape1 connaitre l’entreprise ses objectfs et son organisation


L'élaboration d’un plan stratégique de l'audit interne devrait commencer par une
compréhension approfondie des objectifs de l'organisation et du/des secteurs
d’activité dans lesquels elle évolue. Pour que l'audit interne apporte une valeur
ajoutée, il devrait contribuer à la réalisation des objectifs stratégiques,
opérationnels, de communication et de conformité de l'organisation, tout en
donnant une assurance sur le fait que l'organisation préserve un environnement
éthique et une culture du devoir de rendre compte. En conséquence, il est
primordial que l'audit interne ait une connaissance approfondie des secteurs
concernés (y compris des lois et réglementations en vigueur), ainsi que des
objectifs de l'organisation.
Etapes 2 planification selon les normes et les lignes directrices
Lors de l'élaboration du plan stratégique de l'audit interne, le RAI devrait
prendre en compte le CRIPP. Les valeurs devant être adoptées par les auditeurs
internes sont contenues dans les Normes et le Code de Déontologie (ainsi que
dans les valeurs propres à leur organisation).
Le programme pluri annuel d’audit est exigé par la norme 2010 de l’IIA (The
Institute of International Auditors) : « Le responsable de l’audit interne doit
établir une planification fondée sur les risques afin de définir les priorités
cohérentes avec les objectifs de l’organisation. ».
On distingue trois grandes familles de normes d’audit
-les normes de qualifications ;
-les normes de fonctionnement ;
-les normes de mise en œuvre des recommandations.

Etapes3 : Définition des missions et vision


Le plan stratégique est au service de l’accomplissement de la vision et de la
mission de l'audit interne.
Formalisation de la vision – Elle a pour objectif d’articuler la philosophie de
l'audit interne avec ce qu'il espère apporter à l'organisation. Une vision
transcende les objectifs et les buts, et exprime un état futur à atteindre ; une
vision est donc ambitieuse
Formalisation de la mission – Établie à partir de la vision, la mission met en
exergue l'objet premier de l'audit interne, ce qu'il prévoit d'accomplir à l'avenir,
ses valeurs, et comment il s'intègre au plan stratégique de l'organisation.

II.PLAN D’AUDIT INTERNE


II.1.Définition du plan d’audit interne
Le plan d'audit peut être compris comme le plan de réalisation de l'audit d'une
organisation, qui comprend des stratégies ou des lignes directrices.
Le plan annuel d’audit interne est une stratégie mise en place par l’audit interne
en vue de couvrir les risques majeurs d’une entreprise et de donner une opinion
raisonnable du niveau de maîtrise de ses risques. Cela renvoie à la planification
des activités d’audit au cours d’une année donnée. Planifier les activités, c’est
élaborer un plan, définir un planning et prévoir un reporting.

Le plan d'audit est le principe fondamental de l'audit, qui stipule que l'auditeur
doit acquérir les détails de l'entreprise entreprise par le client. Il s'agit de vérifier
la nature, le temps et l'étendue des procédures d'audit, qui sont effectuées par les
membres de l'équipe de mission. . Une fois, le plan d’audit élaboré, il doit être
soumis à l’approbation de la direction générale ou du comité d’audit.

En général, le plan d’audit aborde les points suivants :


 analyse globale des risques ;
 recensement des activités et services devant faire l’objet d’audit ;
 définition des types d’intervention ;
 évaluation du budget des ressources humaines, temporelles et financières ;
 élaboration d’un planning d’intervention ;
 soumission du plan à l’approbation de la direction pour lui donner force
exécutoire et le rendre fonctionnel

II.2.Objectifs du plan d’audit interne


Le plan d’audit permet d’assurer une planification du travail pour respecter
l’esprit de rigueur et de méthode qui caractérisent l’audit interne. Il est établi à
partir d’une cartographie des risques et permet ainsi de définir de façon efficace
la stratégie d’audit.

II.3.Demarche d’élaboration du plan d’audit


Dans le souci de couvrir l’ensemble, le contenu du plan se fait en se basant sur
trois approches:
 approche par les métiers,
Cette approche découpe les sujets d’audit en fonction des grands métiers de
l’entreprise :
 acheter ;
 vendre ;
 fabriquer ;
 embaucher ;
 décider ;
 gérer ;
 investir
Chaque métier correspondant à un ou plusieurs services, on trouve sous ce
chapitre les différentes directions, les différents départements et services de
l’entreprise : c’est donc une approche par les structures. C’est la partie du
plan la plus facile à élaborer : elle correspond très exactement à
l’organigramme dont chaque case doit être auditée, sans descendre à un niveau
trop bas de détail. En pratique et très souvent les auditeurs se servent
de l’annuaire téléphonique de l’entreprise pour avoir la certitude de ne rien
omettre sur leur liste. Mais une telle approche reste insuffisante

 approche par les fonctions


Elle prend en compte les grandes fonctions de l’entreprise :

• fonction production ;
• fonction achats/ventes ;
• fonction trésorerie ;
• fonction investissements ;
• etc.
La prise en compte de ces fonctions comme mission d’audit va permettre
d’analyser les activités de l’entreprise de façon transverse et, passant d’un ser-
vice à l’autre, de regarder le fonctionnement des interfaces et l’efficacité du
traitement.
Il appartient alors au responsable d’audit interne d’organiser le planning de
travail afin d’harmoniser les audits de services et les audits de fonctions en
intégrant au mieux l’un dans l’autre ou en réalisant l’un en même temps que
l’autre.
 approche par les thèmes;
Par définition, le thème est ce qui ne correspond :
• ni à un seul service,
• ni à une seule fonction,
et dont la nature mérite cependant d’être prise en compte comme sujet d’une
mission d’audit spécifique.
On trouve ainsi sous cette rubrique :
• l’audit de l’archivage ;
• l’audit des contrats ;
• l’audit de la sécurité ;
• l’audit de la communication ;
• l’audit de la micro-informatique ;
• etc.

C’est une approche particulièrement riche car l’audit d’un thème spécifique
permet parfois de déceler une faiblesse de contrôle interne propre à l’ensem-
ble des services ou à l’ensemble des fonctions alors que découpé au niveau
de chaque unité le sujet n’apparaît pas suffisamment important pour que l’on
s’y attarde.

 Approche par les processus.


Un processus se définit comme « un ensemble d’activités liées en vue d’un
objectif commun »1. L’approche par processus est un progrès sensible car elle
englobe les trois autres et permet une présentation plus cohérente et plus
logique.
Actuellement, c’est la démarche d’appréciation des risques et l’étalement des
missions qui est la plus utilisée pour l’élaboration du plan d’audit.

III.RAPPORT DE MISSION D’AUDIT D’AUDIT INTERNE


III.1.Definition
Toute mission d’audit donne lieu à l’élaboration, en temps utile, d’un projet de
rapport de mission. Ce document doit, en termes complets, exacts, clairs, concis
et constructifs. Lors de la rédaction de ce rapport, l'auditeur doit rappeler le plan
d'action et les objectifs de la mission, et décrire l'organisation de la fonction
auditée. Les constats, les recommandations, et les réponses aux
recommandations.
Le document final de la mission d'Audit a pour rôle la transmission de
l'information de maitrise ou non du domaine audité à toute l'hiérarchie, en
précisant toutes les faiblesses et les mesures à prendre pour la résolution des
risques opérationnels.
Ce rapport représente aussi un outil de travail pour l'audité, un outil
indispensable pour ne plus commettre les même failles.
Il contient :
 les objectifs de la mission,
 le champ d’action,
 La méthodologie utilisée,
 les constats,
 et les recommandations

III.2.Elaboration du rapport de mission d’audit interne


une page de garde et une lettre d’envoi avec : le titre de la mission, la date
d’envoi du rapport, l’équipe ayant réalisée la mission, les destinataires ;
un sommaire ;
une introduction qui rappelle : les objectifs de la mission, le champ d’action, les
limites des investigations, une brève description de la structure auditée;
une synthèse d’une ou deux pages maximum qui informe la hiérarchie des
principaux constats de la mission ;
 Un corps détaillé qui comporte les constats, les recommandations et
éventuellement les réponses aux recommandations ;
 Une conclusion : qui n’est pas obligatoire car il y a déjà une note de
synthèse, sauf s’il y a des propositions de missions à faire ou annoncer la
prochaine visite prévue dans le Plan d’audit ;
 Un plan d’action: son but est d’engager l’audité à dire qui fera quoi et
quand pour chaque recommandation ;
 Des annexes : ce sont tous les documents susceptibles de démontrer les
constats d l’audit.

CONTENUE DE CHAQUE PARTIE


 Description des faits ou les constats
 Les conséquences pratiques de l’anomalie que l’on souhaite corriger ou
les implications
 L’origine de l ’anomalie
 Les suggestions d’amélioration que l’on propose ou les recommandations