Vous êtes sur la page 1sur 3

Fiche 6 Les bases biologiques du plaisir

Dans l’espèce humaine, le comportement sexuel n’est plus en lien direct avec les périodes de l’année, les
variations sanguines hormonales et il n’a plus comme seul but la procréation. Il est essentiellement lié à la
recherche du plaisir

Quel est l’implication du cerveau dans le plaisir sexuel ?

I / Mise en évidence de l’existence d’un circuit de récompense

A) Les expériences historiques de Milner et Olds.


 Expérience 1
Un rat à jeun, est placé dans une boîte (boîte de Skinner page 226) dans laquelle se trouve un levier. Si le
rat appuie sur ce levier, il reçoit de la nourriture. Au début le rat appuie par hasard sur le levier, mais
très vite il l’actionne dès qu’il a faim. Une autre expérience montre que si la nourriture n’est pas
distribuée, le rat n’acquiert pas ce comportement

 Expérience 2
1. On implante dans une partie du cerveau d’un
rat, le septum une électrode reliée à un
générateur électrique et on relie la
commande du générateur électrique à une
pédale sur laquelle le rat peut appuyer

2. Le rat, après avoir appuyé une fois par


hasard sur la pédale, ne cesse plus d’appuyer
sur la pédale même en présence nourriture ou
d’une femelle

1. Analyser les résultats expérimentaux pour montrer l’existence d’une zone cérébrale qui
provoque le plaisir lorsqu‘elle est stimulée.
B) Les zones cérébrales impliqués dans le plaisir sexuel

L’ IRMf (imagerie par résonnance magnétique fonctionnelle) est une


technique d’exploration, qui permet de visualiser les zones du
cerveau qui fonctionnent lorsque l’on demande à un sujet de réaliser
une activité ;
Les zones qui se colorent correspondent à celles dont le flux sanguin
augmente ce qui témoigne de leur mise en jeu.
Les documents ci-dessous correspondent aux zones du cerveau
activité dans les situations suivantes : Observation d’une image
neutre ou d’image érotique ou lors d’un gain d’argent.

Vision d’une image


neutre

Vision d’une image


érotique

Lors d’un gain


d’argent

Zones du cerveau activées dans différentes situations


En comparant les différentes zones cérébrales activées lors de ces activités, mettre en évidence
qu’il existe des zones spécifiquement actives lors de l’élaboration de la sensation de plaisir.

Le document ci-dessous représente l’ensemble des régions cérébrales activées lors d’un rapport sexuel
et qui correspondent en partie à celles visualisées par IRMF
Ces zones sont reliées entre elles par des neurones dans lesquels transite un message nerveux.

Zones du cerveau impliquées lors de l’élaboration de la sensation de plaisir

Le passage du message nerveux d’un neurone à un autre nécessite la libération de molécules chimiques
appelées neuromédiateurs.

Exploiter le document 3 page 226 de votre livre afin d’identifier le neuromédiateur impliqué appelé
aussi « molécule du plaisir »

Dans le cerveau, un réseau de structures interconnectées a été identifié comme générant des
sensations de plaisir. La sensation de plaisir éprouvée lors de l’activation de ce système incite
l’individu à renouveler la situation qui en a été la cause. Ce circuit est appelé circuit de
récompense. Ce système est activité lors de la réalisation des fonctions vitales

Discutez l’affirmation suivante : « La sexualité humaine se résume à la stimulation d’un circuit cérébral »