Vous êtes sur la page 1sur 56

Melle BENSAID Randa

Les
Lescompétences
compétencesvisées
visées

 Repérer les informations : prise de note, présence / absence de l’auteur. /


présenter un projet.

 Objectivité / subjectivité, les procédés explicatifs, la progression thématique.


 Champ lexical / sémantique ; termes génériques / termes spécifiques.
 Le présent atemporel, les tournures présentatives
 Démarches et procédés de la démonstration
 Lexique du raisonnement, lexique de la cause et de la conséquence
 Commenter une représentation iconique.
 Le conditionnel
Séquence 1 : Séquence2 : Séquence3 :

Présenter un fait, une Démontrer, prouver un Analyser et commenter


notion, un phénomène fait une représentation
graphique/iconique
Expression orale : l’effet Expression orale : Louis Expression orale :
de serre Pasteur et sa découverte. document iconique (la
pollution)
Compréhension de Compréhension de
l’oral : texte sur le tabac l’oral : Compréhension de
Texte sur la variole l’écrit :
Compréhension de La chaîne alimentaire
l’écrit : Compréhension de
La grippe aviaire l’écrit : Points de langue :
Langage animal ♦Reformulation
Points de langue : explicative
♦Tournure présentative Points de langue : ♦Le gérondif
♦Mots générique et ♦Lexique du
spécifique raisonnement Production écrite :
♦Les valeurs du présent ♦Champ sémantique/ Le cycle de l’eau
Procédés explicatifs champ lexical
♦La cause et la
Production écrite : conséquence
Produire un texte ♦Le conditionnel
expositif sur l’internet
Production écrite :
Produire un texte
démonstratif

1
Melle BENSAID Randa

Concevoir et réaliser un dossier documentaire pour présenter


les grandes réalisations scientifiques et technique de notre
époque 

Niveau : 2AS

Objet d’étude  :

Séquences  :
Présenter un fait, une notion, un
phénomène
Démontrer, prouver un fait
Analyser et Commenter des
représentations graphiques ou iconiques

2
Melle BENSAID Randa

Négociation du projet

Mise en place du projet I :


 Imprégnation, négociation, objectifs et critères de réussite, préparation
matérielle (besoin), répartition des groupes, distribution des tâches.

Présenter l’intitulé du projet :

concevoir et réaliser un dossier documentaire sur les grandes


réalisations scientifiques et techniques de notre époque

Négociation collective :
Déterminer le contexte de communication :
 Qui va élaborer le contenu ? (former des groupes de 5 élèves, désigner un chef
pour chaque groupe).
 A qui est destiné le dossier documentaire ?
 Aux camarades de classe.
Consigne 1 : Lisez l’intitulé du projet puis soulignez les termes qui vous éclairent sur
le travail demandé.
 Qu’est qu’une recherche documentaire ?
 Quels sont les thèmes qui vous viennent à l’esprit ?
 Quelles sont les réalisations scientifiques et techniques que vous connaissez ?
Réponses attendues :
 Une recherche documentaire est l’exploitation de documents appropriés pour
recueillir des informations sur un thème choisi pour en faire un compte-rendu à un
destinataire précis.
 Les thèmes proposés par les élèves : l’internet – le téléphone portable –
l’insuline…
 Les réalisations scientifiques / techniques de l’époque :

3
Melle BENSAID Randa

Des planètes habitables


L’ADN
Le vaccin
Les satellites
La 3G la 4G
Consigne 2 :
Choisissez une réalisation qui fera l’objet de votre recherche documentaire.

Démarches pour la réalisation de votre projet :


 Collecte des informations sur le thème.
 Sélectionne les informations importantes.
 Elabore un plan de travail.

Sujet du projet pédagogique (à fixer au tableau)


Poussé par sa curiosité et son besoin de s’améliorer, l’Homme
s’est appliqué à découvrir et à perfectionner ses connaissances dans le
domaine de la technologie.
Vous êtes un apprenant ambitieux et vous voulez suivre la trace
des chercheurs célèbres qui ont rendu la vie de l’homme plus facile par
leurs découvertes.
Effectuez une recherche documentaire sur l’un des thèmes.

4
Melle BENSAID Randa

Activité : Evaluation diagnostique

Objectifs de la séance :
Connaître les pré-requis des élèves.
Etudier et interpréter un texte, une icône.

Activité : Observez le texte puis répondez aux questions

La consommation abusive des médicaments

La consommation abusive de médicaments favorise les maladies


cardiaques mais qu’est-ce qui nous pousse à ingurgiter, avec un bel
entrain, cachets, comprimés, pilules et ampoules ? Si la médecine
garde encore son prestige, si le médicament n’a rien perdu de sa
réputation d’efficacité, bien au contraire, il a en revanche totalement
perdu son caractère vaguement inquiétant.

1. Quel est le thème traité ?


 Le thème est l’utilisation abusive des médicaments.
2. Comment les informations sont-elles présentées ?

5
Melle BENSAID Randa

 Les informations sont présentées sous forme d’un court texte explicatif,
une photo et des graphes.
3. Comment appelle-t-on ces codes ?
 Le texte c’est le code linguistique, la photo est le code iconique et les
graphes c’est le code graphique.
4. Quel rôle joue la photographie ?
 Elle nous donne plus d’informations et d’explication sur la consommation
abusive des médicaments.
5. Quel est la fonction du texte rédigé ?
 Le texte permet de rajouter des informations à l’image et le graphe.
6. Quelle est la fonction de l’image et du graphe ?
 Ils jouent le rôle d’illustration.
7. Quel est l’objectif de document ?
 Il nous permet d’être informés sur les consommations des médicaments.

Synthèse :
Il y a une complémentarité entre le texte, la photo et le graphe.

6
Melle BENSAID Randa

 Présenter un fait,
une notion, un
phénomène

7
Melle BENSAID Randa

Activité : Expression orale

Objectifs :
Amener l’élève à s’exprimer librement
Amener l’élève à présenter un phénomène ou un fait scientifique

Sujet :

 L’effet de serre est devenu un phénomène très dangereux qui menace


notre environnement.

Consigne :

Donnez une définition de ce phénomène.


Présenter ses causes et ses conséquences.

 Donnez libre expression aux élèves

Travail préparé :

 Tout d’abord, l’énergie solaire qui parvient au sol réchauffe la Terre et se


transforme en rayons infrarouges. Comme les vitres d’une serre (d’où le nom donné à
ce mécanisme) des gaz présents dans l’atmosphère piègent une partie de ces rayons qui
tendent à la réchauffer. Ainsi, sans effet de serre, la température moyenne sur la Terre
serait de –18°C et peu d’eau serait sous forme liquide. Cet effet a donc une influence
bénéfique puisqu’il permet à notre planète d’avoir une température moyenne de 15°C.
Les gaz entrent également en compte dans le phénomène.

 Les plus abondants naturellement sont la vapeur d’eau, le dioxyde de carbone et le


méthane. Le protocole de Kyoto mentionne 6 autres gaz à effet de serre dus à l’activité
humaine.

8
Melle BENSAID Randa

 
 

 Les dernières années ont donné quelques aperçus des risques que ferait courir
le changement climatique au continent européen : même s’il n’est généralement pas
possible d’attribuer tel ou tel événement météorologique extrême (tempête, inondation,
vague de chaleur…) au dérèglement climatique, les faits observés matérialisent
fidèlement les résultats du GIEC. Certains effets du dérèglement climatique sont
d’ailleurs déjà visibles en France : élévation de 0,9°C en un siècle de la température
moyenne annuelle et retrait des glaciers.

A très long terme, mais sans doute pas avant le prochain siècle, des perturbations
importantes pourront également intervenir dans les courants marins et les glaces
polaires, avec des conséquences sur la répartition du réchauffement climatique selon
les régions du globe, notamment un réchauffement moins marqué sur l’Europe du
Nord.

  Pour conclure, l’effet de


serre peut entraîner des
conséquences désastreuses sur
une échelle de plusieurs
années.

9
Melle BENSAID Randa

Activité : Compréhension de l’oral


Objectif :
Tester la compréhension des élèves et leurs aptitudes à répondre
après une écoute.

Support oralisé :

Le tabac est fabriqué à partir d’une plante originaire d’Amérique, haute et à larges
feuilles qui contient un alcaloïde toxique : la nicotine. Cette plante a été utilisée pour
décorer mais surtout pour traiter certaines maladies. Plus tard on s’est mis à préparer ses
feuilles pour être prisées, chiquées ou fumées…
On compte plusieurs composants (plus de 5000) dans la fumée du tabac. Trois produits
toxiques inhalés à chaque bouffée dominent : la nicotine, le monoxyde de carbone et le
benzopyrène.
La nicotine ne met que sept secondes pour atteindre le cerveau où elle joue
temporairement un rôle d’accélérateur ou de frein. Pour certains elle stimule l’activité
cérébrale, augmente la vigilance et les facultés de concentration intellectuelle ; pour
d’autres, elle a un effet tranquillisant…
Mais il est prouvé scientifiquement que le tabac diminue l’espérance de vie : chaque
cigarette représente une réduction de vie équivalente au temps passé à la fumer…
Au total sur la population actuelle du globe (5milliards), 500 millions de personnes
seront tuées par le tabagisme d’ici 2020…
(El Watan Février 2007)

10
Melle BENSAID Randa

Consigne : lisez les questions suivantes puis répondez après l’écoute.

1. Qui a écrit le texte ?


Un écrivain
Un journaliste
Choisissez la bonne réponse
2. Avez-vous relevé des indices qui marquent la présence de l’énonciateur ? Que
concluez-vous ?
 Non, pas de marques d’énonciation (absence de je), on conclue alors que le
journaliste est objectif.
3. le tabagisme c’est :
 Consommer régulièrement du tabac.
 Produire du tabac.
 Goûter occasionnellement.
Choisissez la bonne réponse
4. Répondez par « vrai » ou « faux »
 Le tabac est produit en Amérique. Vrai
 On produit le tabac à partir d’une plante découverte en Amérique. Vrai
 La Suède est le seul pays où on cultive cette plante. Faux
5. La feuille de tabac a servi dans le passé :
 A décorer ?
 A parfumer ?
 A usage thérapeutique ?
Choisissez les 2 bonnes réponses
6. Pour quels autres usages la prépare-t-on plus tard ?
 Pour être prisées, chiquées, fumées.
7. Combien de composants la fumée du tabac contient-elle ? Quels sont les plus
nocifs ?
 Elle contient 5000 composants
 Les plus nocifs sont : la nicotine, le monoxyde de carbone et le benzopyrène.
8. Après chaque inhalation :

11
Melle BENSAID Randa

 La nicotine va vers les poumons.


 La nicotine atteint le cerveau en 7 secondes.
 Elle est rejetée dans l’air.
Choisissez la bonne réponse.
9. Quels sont les effets immédiats de la nicotine sur le cerveau ?
 Elle stimule l’activité cérébrale, augmente la vigilance et les facultés de
concentration intellectuelle ou elle tranquillise.

10. Quel est le temps utilisé dans ce texte ? Quelle est sa valeur ?
 Le temps utilisé est le présent de l’indicatif à valeur atemporelle.

11. Complétez l’énoncé suivant à partir de ce que vous avez retenu du texte :

Le tabac est fabriqué à partir d’une plante qui vient d’Amérique utilisée dans le
passé pour décorer et surtout pour traiter. Ses feuilles contiennent une substance
toxique pour la santé du fumeur.

12
Melle BENSAID Randa

Activité : Compréhension de l’écrit

Objectifs :
Lire un texte pour le comprendre
Dégager les procédés explicatifs d’un texte
Dégager le plan du texte

Texte support :
La grippe Aviaire
La grippe aviaire est une infection virale causée par une souche de virus de la grippe qui,
habituellement atteint les oiseaux. Les oiseaux sauvages dans le monde entier portent le virus
au niveau intestinal, mais normalement il ne manifeste aucun symptôme. Néanmoins, la
grippe aviaire est extrêmement contagieuse entre oiseaux et peut non seulement rendre
malade des oiseaux domestiques, y compris volailles, canards, oies mais aussi les tuer.
On pense que la contamination de la grippe aviaire entre oiseaux se fait par
l’intermédiaire de déjections dans les selles ; néanmoins, quelques virus semblent avoir une
transmission respiratoire.
Quant à la transmission de cette maladie à l’être humain, la contamination se fait par voie
aérienne ; essentiellement lors de contacts étroits, prolongés et répétés dans des espaces
confinés.
On reconnait un élevage atteint de la grippe par différents symptômes : diminution de la
mortalité du cheptel qui peut atteindre 90 à 100 %.

13
Melle BENSAID Randa

Quant aux signes cliniques observés chez l’homme, on cite : fièvre (≥38°C) ; maux de
gorge ; douleurs musculaires ainsi que des troubles respiratoires.
Les meilleurs moyens de préventions contre ce fléau sont :
- Eviter le contact avec les oiseaux sauvages, leurs sécrétions et déjections ;
- Protéger les oiseaux de volière ;
- Bien cuire la volaille et les œufs (à t0=600c pendant 5mn) ;
- Ne pas acheter du poulet vivant ou abattu dans des points de vente non contrôlés.
Document net : site web « Plan d’urgence Grippe Aviaire » WCARO/consulté le
20.03.2006

Etude du texte support :


Titre du texte : « La grippe aviaire »
Document net : site web « Plan d’urgence grippe aviaire »

Moment 1 :
Imprégnation :
 Ces derniers temps, on entend parler de plusieurs maladies. Pouvez-vous citer
quelques-unes ?
Réponses éventuelles : le SIDA, le cancer, les intoxications, la grippe …etc.
Justement le texte qu’on abordera aujourd’hui portera sur l’une de ces maladies.

Moment 2 :
Image du texte : (le para-texte)
 Observez le texte sans le lire et dites comment il se présente ? quels sont les
éléments qui le composent ?
1. Le titre : La grippe aviaire
2. Le texte : quatre paragraphes, les deux points et les tirets, les parenthèses,
les virgules.
3. La source : Document net : site web « Plan d’urgence grippe aviaire »
Moment 3 :
Hypothèses de sens :
14
Melle BENSAID Randa

 A partir de ces indices d’après vous, de quoi va-t-il être question ?


Réponses attendues :
- Définition de cette maladie
- Ses symptômes
- Ses causes
- Son traitement

Moment 4 :
Lecture silencieuse :

 L’objectif de cette lecture est de vérifier (confirmer ou infirmer) les hypothèses


émises par les élèves.
 Découvrir et approcher le texte.

Analyse du texte :
1. Complétez le tableau de communication :
Qui parle ? A qui ? De quoi ? Pourquoi ?
Auteur inconnu Aux internautes De la grippe Pour informer et
aviaire expliquer

2. Quelle est la définition donnée par l’auteur de la « grippe aviaire » ?


 la définition est dans le 1er paragraphe : «  la grippe aviaire est une
infection virale …les oiseaux »
3. Quelle est l’espèce animale touchée par cette maladie ?
 Il s’agit des oiseaux.

15
Melle BENSAID Randa

4. Quelle est l’espèce d’oiseaux touchée par cette maladie ?


 Il s’agit de canards, des oies…etc.
5. Cette maladie est-elle dangereuse ? justifiez par une phrase du texte.
 Oui, parce qu’elle est mortelle et contagieuse.
6. Peut-elle toucher l’être humain ?
 Oui, elle peut toucher l’être humain.
7. A quoi servent les parenthèses dans ce texte ?
 Elles servent à expliquer davantage.
8. A quel temps sont conjugués les verbes ? quelle est sa valeur ?
 Les verbes sont conjugués au présent de l’indicatif à valeur atemporelle.
C’est le présent de vérité générale.
9. L’auteur se manifeste-t-il dans ce texte ? pourquoi ?
 Non, l’auteur ne se manifeste pas parce qu’il s’agit d’un texte explicatif.
10. Complétez le tableau ci-dessous :
Procédé explicatif Elément du texte
Définition La grippe aviaire est une infection virale
causée par une souche de virus de la
grippe qui, habituellement atteint les
oiseaux
Illustration (exemple) des oiseaux domestiques, y compris
volailles, canards, oies
Enumération
- Eviter le contact avec les oiseaux
sauvages, leurs sécrétions et
déjections ;
- Protéger les oiseaux de volière ;
Grippe aviaire :
Définition
Contamination par cette maladie
Synthèse : dégagez le plan du texte
Chez les oiseaux
Chez l’homme
Symptômes de cette maladie
Chez les oiseaux
Chez l’homme
16
Moyens de prévention contre cette maladie
Melle BENSAID Randa

Activité : Points de langue

Objectifs :
Etude des procédés explicatifs
La tournure présentative au service de l’explication
L’emploi de mots générique ou spécifiques
Les différentes valeurs du présent
La progression thématique

I. Les procédés explicatifs :


Activité 1 : reliez chaque mot de la colonne (A) avec ce qui lui correspond dans la
colonne (B)
(A) (B)
1. Définir a. Donner des exemples pour
expliquer quelque chose
2. Reformuler b. Désigner par un nom, nommer
quelque chose
3. Illustrer c. Donner des éléments
d’information pour faire
comprendre quelque chose
4. Dénommer d. Expliquer qqch. autrement avec
d’autres termes
5. Enumérer e. Donner la signification d’un mot
de façon précise
6. Expliquer f. Enoncer successivement les
parties d’un tout sous forme de

17
Melle BENSAID Randa

liste

Correction :

1 2 3 4 5 6
e d a b f c

Activité 2 : Reliez chaque énoncé au procédé explicatif qui convient :

Enoncé Procédé explicatif


1. Le cœur est un muscle creux, situé a. Enumération
dans le thorax b. Définition
2. Pathologie du cœur : c. Fonction
 Les liaisons cardiaques d. Dénomination
 L’insuffisance cardiaque e. Illustration
3. La baleine bleu est appelée l’orque
tueur
4. Rôle des reins : ils épurent le sang.
5. Les examens dont difficiles tels
que les maths et la physique.

Correction  :

1 2 3 4 5
b A d c e

Activité 3  : Relevez les différents procédés explicatifs employés dans le texte suivant :
Texte :
Le mot commun de tremblement de terre décrit très bien le phénomène qu’on
appelle en langage savant séisme. C’est en effet, un véritable frisson qui secoue la
terre. D’une manière précise, il s’agit de vibrations du sol qui se propagent. Une pierre
jetée à l’eau donne naissance à des ondes qui s’éloignent du point d’impact. De la
même manière, les ondes sismiques se propagent à partir du foyer d’un tremblement
de terre. Ainsi, l’origine de ce tremblement de terre, sa source, est un déplacement
brusque entre deux blocs rocheux adjacents qui se trouvent décalés. Un tremblement
de terre est donc à a fois une rupture et un émetteur d’ondes comme l’est la cassure
d’une branche sèche. Les deux aspects : rupture au foyer et mode de propagation des

18
Melle BENSAID Randa

ondes constituent les deux volets indissociables de la scène qui a pour objet l’étude des
séismes : la séismologie (parfois appelée sismologie)
Claude ALLEGRE « Les fureurs de la terre 1987)

Correction :

 Dénomination : « Tremblement de terre, le phénomène qu’on appelle en


langage
 Définition : « C’est un véritable frisson qui secoue la terre »
 Reformulation : « D’une manière précise, il s’agit de vibrations du sol qui se
propagent »
 Une illustration (un exemple) : « Une pierre jetée à l’eau donne naissance à
des ondes qui s’éloignent du point d’impact »
 Comparaison : « De la même manière, les ondes sismiques se propagent à
partir du foyer d’un tremblement de terre »
 « Un tremblement de terre est donc à la fois une rupture et un émetteur d’ondes
comme l’est la cassure d’une branche sèche »
 Enumération : « Les deux aspects : rupture au foyer et mode de propagation
des ondes »
 Analyse : « Les deux aspects constituent les deux volets indissociables de la
science »
 Définition : « La science qui a pour objet l’étude des séismes »
 Dénomination : « La séismologie (parfois appelée sismologie) »

II. LA TOURNURE PRESENTATIVE AU SERVICE DE


L’EXPLICATION :

 Lisez cette phrase :


« C’est cette substance qui est responsable de l’accélération du rythme cardiaque
qui suit l’émotion. »
 Dans cette phrase le présentatif « c’est » sert à mettre en relief le groupe
« cette substance », il est employé en corrélation avec le pronom relatif
« qui ».
A retenir :

Les présentatifs les plus employés sont :


« C’est (ce sont) ; il y a ; il existe ; voici ; voilà.
Leur rôle est de présenter, montrer ou caractériser un être, un objet ou un fait ; de
les définir ou d’affirmer leur existence.
19
Melle BENSAID Randa

Activités d’application :

1. Remplacez, dans chacune des phrases suivantes, les pointillés par le présentatif
convenable :
 L’astronomie c’est la science des astres, des corps célestes.
 Il existe plusieurs facteurs à l’origine de ce phénomène.
 La médecine n’a pris son essor qu’au XIXème siècle, et c’est dans le
courant du XXème siècle qu’elle a réalisé ses plus importants progrès.
 Les amphétamines ce sont les drogues les plus utilisées par les athlètes.
 Il y a d’autres risques dus à cette maladie.
2. Transformez les phrases suivantes en y introduisant : « c’est …qui » ; « c’est
… que »
 La chimie est la science de la constitution des divers corps, de leurs
transformations et de leurs propriétés.
 C’est la chimie qui est la science de la constitution des divers corps, de
leurs transformations et de leurs propriétés.
 Je vous conseille de suivre ce film documentaire.
 C’est ce film documentaire que je vous conseille de suivre.
 Ce cours métrage scientifique m’impressionne beaucoup.
 C’est ce cours métrage scientifique qui m’impressionne beaucoup.
 Cette hypothèse a été émise au XIXe siècle.
 C’est au XIXe siècle que cette hypothèse a été émise.

III. L’emploi de mots génériques ou spécifiques :


20
Melle BENSAID Randa

Observez l’énoncé ci-dessous :


« Le thermomètre sert à mesurer la température. Cet instrument est très utile ».
- Par quoi le mot « thermomètre » est-il remplacé ?
 Le mot thermomètre est remplacé par un substitut.
- Dans quel but a-t-on utilisé cette substitution ?
 Afin d’éviter la répétition

Instrument …………..substitut lexical


Thermomètre …………… mot spécifique
Instrument ……………….mot générique
Retiens :

Le mot générique englobe des mots spécifiques. Il désigne une définition sous
laquelle on peut regrouper d’autres mots.

Activités d’application :

1. Utilisez à chaque fois un mot générique pour résumer les suites :

 Bombardier – revolver – char d’assaut Armes


 Danse – architecture – musique – sculpture Arts
 Vent – pluie – orage – tempête Phénomène naturel
 Vaste – étendu – ample – spacieux Dimension
 Biologie – écologie – cytologie Sciences

2. Réduisez les phrases suivantes en utilisant un mot générique :

 Sur l’étal, on avait entreposé des oranges, des ananas et des dattes. Des
fruits
 Après deux jours de pèche, ils rapportèrent quelques rougets, des sardines et
un mérou. Poissons
 Crevettes, langoustes et langoustines sont devenues rares et chères.
Crustacés
 Il réussit à démontrer, exprimer et illustrer les avantages de contrat.
Expliquer

21
Melle BENSAID Randa

IV. les valeurs du présent de l’indicatif :


Activité 1 : Donnez la valeur du présent de l’indicatif pour chacune des phrases
suivantes.
(Présent momentané, présent de vérité générale, présent de narration, présent
d’habitude, passé proche, futur proche)

 Qui sème le vent récolte la tempête. Vérité générale


 Il attendait, soudain il l’aperçoit. Présent de narration
 Il va bientôt pleuvoir. Futur proche
 Je t’écris pour te demander de tes nouvelles. Présent momentané
 On cueille le raisin à l’automne. Vérité générale
 Nos cours commencent à 8heures. Présent d’habitude
 Il vient de sortir. Passé proche

Activité 2 : (même consigne)

 Je passe le bac prochainement. Futur proche


 Les deux hommes arrivèrent, je me dresse vers eux droit et fier. Présent de
narration
 Après la pluie vient le beau temps. Vérité générale
 Nous allons au cinéma tous les mercredis. Présent d’habitude
 Elle vient de trouver la solution à cette équation. Passé proche

V. La progression thématique :
 A quel type de progression appartiennent les énoncés suivants ?

Enoncé 1 :

La marmotte vit en colonie dans les montagnes. Elle quitte sa tanière d’été pour une
autre plus profonde qui la protège des rigueurs de l’hiver. Elle y hiberne durant
plusieurs mois.

Schéma :

T1 (la marmotte) P1 (vit en colonie)

T1 (Elle) P2 (quitte sa tanière …)

T3 (Elle) P3 (hiberne ….)

C’est une progression à thème constant

22
Melle BENSAID Randa

Enoncé 2 :

Les fourmis sont les insectes les plus organisés. Ces insectes communiquent entre eux
par l’odorat. C’est un sens très développé chez eux.

Schéma :

T1 (Les fourmis) P1 (des insectes.)

T2 (ces insectes) P2 (communique …l’odorat)

T3 (un sens) P3 (développé)

C’est une progression à thème linéaire

Enoncé 3 :
L’homme se nourrit d’aliments divers.
Les viandes lui apportent les protéines.
Les fruits et les légumes procurent les sels minéraux.

Schéma :

T1 (L’homme) P1 (se nourrit d’aliments divers)

T2 (les viandes) +P2 (apportent les protéines) T3(les fruits et légumes) +P3 (procurent les sels
minéraux)

C’est une progression à thème éclaté

Activité d’application : Quelle est la progression thématique adoptée dans chacun


des énoncés suivants :

- Il ya deux façons d’interpréter ce phénomène, l’une est positive et l’autre est


très négative.
23
Melle BENSAID Randa

a. Thème constant
b. Thème linéaire
c. Thème éclaté

- Les grèves s’intensifient de plus en plus, ce phénomène touche tous les pays et
tous les milieux.
a. Thème constant
b. Thème linéaire
c. Thème éclaté

- J’ai deux verstes, l’une est en cachemire, ocre, et l’autre de véritable cuire de
buffle.
a. Thème constant
b. Thème linéaire
c. Thème éclaté

- La peau protège notre organisme, elle participe à la régulation de la


température
a. Thème constant
b. Thème linéaire
c. Thème éclaté

- La peau est constituée de deux couches superposées : le derme et l’épiderme.


a. Thème constant
b. Thème linéaire
c. Thème éclaté

- J’aime beaucoup Haïti. Ce pays à toujours fait partie de mes rêves les plus
fous.
a. Thème constant
b. Thème linéaire
c. Thème éclaté

- L’ours blanc mesure jusqu’à trois mètres. Ce grand mammifère repère ses
proies à plus de trente kilomètres.
a. Thème constant
b. Thème linéaire
c. Thème éclaté

- L’organe principal du système cardiovasculaire est le cœur. Cette pompe


extraordinaire doit battre plus de 100 000 fois par jour.
a. Thème constant
b. Thème linéaire
c. Thème éclaté

24
Melle BENSAID Randa

- Je frappe la porte de cet inconnu. Il m’ouvre sans afficher la moindre surprise.


a. Thème constant
b. Thème linéaire
c. Thème éclaté

- Il fait un temps splendide. Le soleil brille et le ciel est bleu et calme.


a. Thème constant
b. Thème linéaire
c. Thème éclaté
Activité : Production écrite

Objectifs :
Rappel des caractéristiques du texte explicatif
Amener l’élève à réinvestir tous les acquis de la séquence et les moyens
linguistiques afin de produire son texte
Produire un texte explicatif

Sujet proposé :

L’Internet est le moyen de communication par excellence de notre époque.

Consigne :

Rédigez un court texte explicatif dans le quel vous présenterez


l’internet à partir du plan suivant :
Comment peut-on se connecter sur Internet ?
L’importance de l’Internet (ses domaines d’utilisation)

Critères de réussite :

Je dois :
25
Melle BENSAID Randa

 Etre absent de ma production et être objectif


 Ordonner ma production en paragraphes
 Utiliser le présent de l’indicatif à valeur atemporelle
 Utiliser des procédés explicatifs pour enrichir ma production
 Donner un titre à ma production
 Soigner mon orthographe et faire attention à la ponctuation

26
Melle BENSAID Randa

Evaluation Formative 
Texte : Tsunami, volcans et tremblements de terre

Quand un tremblement de terre se produit sous la mer, il provoque en général


un tsunami, c'est-à-dire un mouvement de l’eau qui se propage dans toutes les directions
et qui envahit les plages. Pour mieux comprendre les tsunamis, il faut avoir quelques
connaissances à propos du globe terrestre.

Le centre de la terre est formé d’un noyau de matière dure. Autour de ce noyau,
il y a une matière pâteuse, le « magma ». Elle est très chaude. L’extérieur de notre
planète, quant à lui, est constitué d’une « croûte ». c’est sur cette croûte dure que nous
vivons, c’est la « croûte terrestre ». La croûte terrestre est plus légère que le magma,
donc elle flotte dessus, comme le bois sur l’eau. La croûte terrestre est partagée en une
douzaine de grandes plaques qui se touchent les unes les autres : les plaques
« tectoniques ».

Comme le magma est très chaud et pâteux, il bouge, tout comme de l’eau qui
bout dans une bouilloire. Ses mouvements sont toutefois infiniment plus lents que ceux
de l’eau bouillante, car le magma est beaucoup moins liquide que l’eau.

A certains endroits du globe, le magma pousse entre les plaques. C’est par exemple ce
qui se passe au fond de l’océan Atlantique : le magma se fraye un chemin entre la
plaque sur laquelle se trouve l’Amérique du Nord et la plaque sur laquelle se trouve
l’Europe, ce phénomène se produit continuellement, et il en résulte que ces deux
plaques s’écartent sans cesse l’une de l’autre. Ainsi, l’Europe s’éloigne de l’Amérique
du Nord de 5 cm par an.

Le tsunami du 26 décembre 2004

Compréhension :
1. Qu’est ce qu’un tsunami ?
 Le tsunami est un mouvement de l’eau qui se propage dans toutes les
directions et qui envahit les plages.
2. Quelle est la cause du tsunami ?
 La cause c’est le tremblement de terre sous la mer
3. Relevez 4 mots appartenant au champ lexical du « tsunami ».
 Océan – magma – plaques – tremblement
4. Relevez du texte deux tournures présentatives.
 C’est la croûte terrestre.
 C’est sur cette croûte dure que nous vivons.

27
Melle BENSAID Randa

5. Repérez dans le texte les trois parties qui composent notre globe terrestre.
 Le noyau – le magma – la croûte terrestre
6. Dans le 4ème paragraphe le procédé explicatif employé est :
 Une définition
 Une illustration
 Une énumération
Choisissez la bonne réponse.

7. Complétez le tableau suivant à partir du texte (2ème et 3ème paragraphes)

Procédé explicatif Phrase du texte


Comparaison Tout comme l’eau qui bout dans une
bouilloire
Dénomination (…) de grandes plaques qui se touchent
les unes les autres : les plaques
tectoniques

8. Faites la progression thématique de ce passage :

« La croûte terrestre est plus légère que le magma, donc elle flotte dessus, comme le
bois sur l’eau. La croûte terrestre est partagée en une douzaine de grandes plaques qui se
touchent les unes les autres : les plaques « tectoniques ». »

 C’est une progression à thème constant (la croûte terrestre)

9. « les tremblements de terre provoquent les tsunamis »


 Réécrivez cette phrase avec « c’est……..qui ».
 Ce sont les tremblements de terre qui provoque les tsunamis.

28
Melle BENSAID Randa

 Démontrer,
prouver un fait

29
Melle BENSAID Randa

Activité : Expression orale

Objectifs :
Amener l’élève à s’exprimer librement.
Comprendre ce que veut dire « démontrer », « prouver »

Sujet proposé :
 Louis Pasteur est un scientifique français, chimiste et physicien de formation. Il
est le pionnier de la microbiologie.
Qui d’entre vous pourrait nous parler de ses découvertes, se ses expériences ?

Travail préparé pour guider les élèves :


La vaccination contre la rage est l’une des pages les plus
spectaculaires de la carrière de Pasteur. Le savant a déjà mis au
point le vaccin contre le Choléra mais le vaccin antirabique le rend
célèbre dans le monde entier.

Au XIXème siècle, de nombreux cas de rage sévissent en Europe. A


Londres par exemple, 29 morts par " hydrophobie " étaient
dénombrés dans les premières semaines de 1877 et le Rabies Order
donnait le droit aux autorités locales de museler, contrôler, saisir, enfermer et disposer des
chiens errants pour combattre la " rage des rues ". Louis Pasteur commence à travailler sur la
rage en 1880. Son objectif est alors de trouver des moyens de prévenir les maladies, suivant la
voie ouverte par ses travaux sur le choléra des poules.

 Il réussit d'abord à stabiliser le virus de la rage par passages multiples d'une espèce à l'autre,
et présente dès 1884 les résultats réussis d'une expérimentation de vaccination préventive de
chiens contre la rage. Le principe d'une vaccination avant exposition contre la rage chez
l'animal est acquis. Pasteur cherche alors à améliorer sa méthode et met au point un moyen
d'atténuation de la virulence, qui consiste à exposer des moelles épinières rabiques de lapin à
l'air. Leur utilisation pour la vaccination préventive des chiens s'avère efficace. Louis Pasteur
a alors l'idée d'utiliser cette vaccination pour créer l'immunité après morsure, et de passer à
l'homme.

http://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/espace-presse/documents-presse/la-rage-
dossier-presse/louis-pasteur-et-la-vaccination-contre-la-rage#sthash.QPzeJBPV.dpuf

30
Melle BENSAID Randa

Activité : Compréhension de l’oral

Objectifs :
Comprendre un texte oralisé
Dégagez les étapes de la démonstration

Support oralisé :

Le docteur Jenner, un médecin anglais devait souvent soigner des gens qui
avaient attrapé la variole. Cette terrible maladie tuait beaucoup vers 1800 personnes et
ceux qui en guérissaient gardaient de très laides cicatrices toute leur vie.
Un jour, Jenner s’aperçoit que les fermiers des environs n’avaient jamais cette
maladie. C’était, disaient-ils, à cause de la vaccine, la variole des vaches qu’ils avaient
attrapée. Ils affirmaient que cette maladie n’était pas grave pour l’homme et qu’après en
être guéri on n’avait plus jamais la variole. Etait-ce vrai ? Edouard Jenner veut s’en
assurer. Le 14 mai 1796, il place dans le bras d’un petit garçon du liquide qui coulait
des plaies des vaches malades. Non seulement le petit garçon n’a pas été malade mais il
n’a plus été possible de lui faire avoir la variole. Jenner venait d’inventer la vaccination.
Manuel de français, P143-144, I.P.N

Consigne :
 Lisez les questions puis répondez après l’écoute.

Compréhension :
1.Dans ce texte il s’agit :
 D’une maladie ?
 D’un phénomène naturel ?
Choisissez la bonne réponse

31
Melle BENSAID Randa

2.Complétez le tableau suivant :

Qui ? A qui ? De quoi ? Comment ? Pourquoi ?


Pas d’auteur Aux lecteurs De la En Pour informer
vaccination démontrant

3. Complétez le tableau suivant :


Etapes du raisonnement Illustration du texte
Observation Jenner s’aperçoit que les fermiers des
environs n’avaient jamais cette maladie
Hypothèses C’était disaient-ils, à cause de la
vaccine, la variole des vaches
Expérience Il place dans le bras d’un petit garçon le
liquide qui coulait des plaies des vaches
malades
Conclusion L’enfant n’est plus malade, le Docteur
Jenner inventa la vaccination

4.Quelles sont les conséquences de la maladie de la variole ?


 Cette terrible maladie tuait beaucoup et ceux qui en guérissaient gardaient de
très laides cicatrices toute leur vie
5.Est-ce que le docteur Jenner a cru aux paroles des fermiers ?
 Non, il a voulu s’en assurer
- Qu’est ce qu’il a fait pour s’en assurer ?
 Il a fait une expérience
- Cette expérience a-t-elle répondu à ses doutes ?
 Oui, l’enfant est guéri grâce à son expérience
6.« Le petit garçon n’a pas été malade. Jenner place dans son bras le liquide qui
coulait des plaies des vaches malades ».

32
Melle BENSAID Randa

 Etablissez un rapport de cause puis de conséquence.


 Jenner place dans le bras du petit garçon le liquide qui coulait des plaies des
vaches malades c’est pourquoi il n’a pas été malade.
 Le petit garçon n’a pas été malade parce que Jenner place dans son bras le
liquide qui coulait des plaies des vaches malades.

Evaluation du sens : Complétez le passage suivant à partir de ce que vous avez


retenu du texte
Le docteur Jenner est un médecin anglais qui soignait la variole. C’est une
maladie qui laisse beaucoup de cicatrices.
Un jour, Jenner s’aperçoit que les fermiers des environs n’attrapaient jamais cette
maladie.
Il a alors fait une expérience pour enfin inventer la vaccination.

33
Melle BENSAID Randa

Activité : Compréhension de l’écrit


Objectifs :
Dégagez les procédés explicatifs du texte
Dégagez les étapes de la démonstration

Texte support :
Langage animal
Tout le monde sait que les mammifères et les oiseaux expriment leurs besoins et
leurs émotions par les cris. Les chimpanzés émettent une trentaine de sons différents :
cris de faim, d’alarme, d’inquiétude ou d’appel. Ce langage naturel, inné, commun à
tous les individus d’une même espèce, présente une forme très développée chez les
abeilles.
Les abeilles sont des insectes sociaux et quand on pense à l’extraordinaire
organisation de cette société, à la différenciation et la coordination de leurs activités,
on ne saurait s’étonner que ces insectes échangent des informations.
Von Frisch (professeur à l’université de Munich) place au milieu d’une prairie,
une ruche vitrée, qui permet d’observer les activités des abeilles. Pour repérer
individuellement plusieurs centaines de celles-ci, il les numérote, c’est-à-dire, les
marque avec des taches de peinture de diverses couleurs, sur la tête pour les unités, sur
le thorax pour les dizaines, sur l’abdomen pour les centaines. Von Frisch dispose aux
quatre coins de la prairie, et à distances variables, quatre coupes d’eau sucrée.
Une abeille exploratrice découvre alors une coupe et revient à la ruche. C’est ici
que se situe la découverte capitale du savant allemand.
L’exploratrice informe les autres abeilles de ce qu’elle a trouvé
en leur transmettant un véritable message. Elle exécute soit de
simples rondes (si la coupelle d’eau sucrée est à faible
distance, en pratique moins de cent mètres) soit des danses
frétillantes, des volets qui donnent l’image d’un 8, si la
solution d’eau sucrée se trouve à une distance plus longue. La
danse est d’autant plus lente que la provende est éloignée. Pour
une distance de 120 mètres, l’abeille décrit une dizaine de 8 en
quinze secondes, elle n’en décrit que deux pour une distance de quelques Kilomètres.
Les abeilles comprennent parfaitement ce langage car elles se dirigent avec
exactitude vers la coupelle découverte par l’exploratrice et non pas vers les autres. Von
Frisch a observé bien d’autres faits extraordinaires.
Ces découvertes sont aujourd’hui confirmées par des milliers d’observations et
d’expériences. Il nous faut donc reconnaître que les abeilles communiquent entre elles,
se donnent des informations.

D’après Denis HUISMAN et André


VERGEZ in « Traité de la connaissance »

34
Melle BENSAID Randa

Etude du texte support :


Titre du texte : « Langage animal »
D’après Denis HUISMAN et André
VERGEZ in « Traité de la connaissance »

Moment 1 :
Imprégnation :
 Comment faisons-nous pour communiquer ?
Réponse éventuelle : on utilise la parole
 Et pour les animaux, comment communiquent-ils ?
Réponse éventuelle : à travers des signes, des sons, des cris …etc.

Moment 2 :
Image du texte : (le para-texte)
 Observez le texte sans le lire et dites comment il se présente ? quels sont les
éléments qui le composent ?
4. Le titre : Langage animal
5. Le texte : cinq paragraphes, des parenthèses.
6. La source : d’après Denise Huisman et André Vergez
Moment 3 :
Hypothèses de sens :
 A partir de ces indices d’après vous, de quoi va-t-il être question ?
Réponses attendues :
- Langage entre les animaux
- Le langage des signes
- La communication entre les animaux

Moment 4 :

35
Melle BENSAID Randa

Lecture silencieuse :

 L’objectif de cette lecture est de vérifier (confirmer ou infirmer) les hypothèses


émises par les élèves.
 Découvrir et approcher le texte.

Analyse du texte :
1. Complétez le tableau de communication :
Qui parle ? A qui ? De quoi ? Pourquoi ?
Denise Huisman Aux lecteurs Du langage entre Pour informer et
André Vergez les abeilles démontrer que les
abeilles
communiquent

2. Relevez du texte les passages correspondants aux étapes de démonstration


suivantes :
 Observation : « Ce langage naturel, inné……………abeilles. »
 Hypothèse : « On pense ……………..échangent des informations. »

 Etapes de l’expérience : « Von Frisch place……………..


numérote…..dispose……………..kilomètres. »
 Conclusion : « Il nous faut donc……………informations ».
3. Complétez le tableau ci-dessous :
Procédés explicatifs Illustration du texte
Définition Les abeilles sont des insectes sociaux.
Enumération Sons différents : cris de faim,
d’alarme, d’inquiétude ou d’appel
Explication C'est-à-dire les marque avec des taches
de peinture

36
Melle BENSAID Randa

4. Que fait l’abeille pour communiquer avec les autres ?


 Elle danse.
5.Est-ce la même danse pour tous ses messages ?
 Non, la danse change selon la distance de la nourriture
6.Ces abeilles comprennent-elle ces danses ? justifiez votre réponse
 Oui elles comprennent parfaitement ce langage car elles se dirigent avec
exactitude vers la coupelle en question.
7. « Il nous faut donc reconnaître que les abeilles communiquent entre elles »
- A quoi renvoie le pronom souligné dans cette phrase ?
 Nous renvoie à : Denise Huisman, André Vergez et nous les lecteurs.
8.Quel est le temps utilisé dans ce texte ? Quelle est sa valeur ?
 Le temps c’est le présent de l’indicatif à valeur atemporelle.

Synthèse :

Dans ce texte les deux auteurs ont voulu démontrer que les animaux communiquent
entre eux. Ils ont pris l’exemple des abeilles et ont illustré leur texte avec l’expérience
du Professeur Von Frisch.
Le rôle de l’exemple dans un texte explicatif est d’illustrer l’information et la
rendre plus claire. L’exemple doit alors passer du cas particulier au cas général pour
prendre une valeur de démonstration.

Activité : Points de langue

Objectifs :
37
Melle BENSAID Randa

Connaître le vocabulaire du raisonnement.


Reconnaître les types de raisonnement
Distinguer champ sémantique / champ lexical
Exprimer la cause et la conséquence
Savoir employer le conditionnel

I. Le lexique de raisonnement :
Activité 1 : Reliez chaque mot à sa définition

Mots Définition
1. Le raisonnement a. Raisonnement qui établi la vérité d’une proposition
b. Opération de la pensée qui consiste à enchainer des
2. La démonstration jugements logiques et en tirer des conclusions.
c. Manière de raisonner qui consiste à aller du
particulier au général et des effets à la cause.
3. La déduction
d. Fait de conclure à partir des hypothèses, des
prémisses.
4. L’induction
e. Raisonnement à trois propositions dont la 3ème (la
conclusion) est déduite de la 1ère par l’intermédiaire
de la seconde.
5. L’observation
f. Procédé scientifique d’investigation, constatation
attentive des phénomènes tels qu’ils se produisent,
6. Le syllogisme
sans volonté de les modifier.

Correction :

1 2 3 4 5 6
b a d c f e

Activité 2 : Classez les verbes des phrases suivantes dans le tableau ci-après.

 J‘observais que l’urine de lapins était claire.


 Je supposais qu’ils n’avaient pas mangé depuis longtemps.
 Je donnais de l’herbe aux lapins puis je les soumis à l’abstinence.
  J’arrivais à la proposition générale qu’à jeun tous les animaux se nourrissent de
viande.
 On a observé que le crotale n’attaquait que les objets chauds.

38
Melle BENSAID Randa

 On a supposé que le crotale n’attaquait pas une proie morte.


 On a conclu que les crotales sont sensibles aux rayonnements infrarouges.

Verbes liés à des actions concrètes Verbes exprimant des opérations


intellectuelles
Donnais Hypothèse conclusion
soumit Supposais a conclu
a supposé arrivais

II. Types de raisonnement :

Activité 1 : Complétez les deux premières phrases du tableau puis dites de quel
raisonnement s’agit-il :

Phrases Type de raisonnement


 Les animaux qui se nourrissent Déductif (syllogisme)
d’herbe sont des herbivores ; le lapin
se nourrit d’herbe donc le lapin est
herbivore.
 Les êtres vivants meurent ; les plantes Déductif
aquatiques meurent donc les plantes
aquatiques sont des êtres vivants
 La fourmi se sert de ses sens pour se Inductif
procurer la nourriture, c’est le cas de
tous les insectes autonomes.
 D’illustres savants ont consacré leur Déductif
vie à la recherche pour assurer le bien
être de l’humanité ; Pasteur est l’un
d’entre eux.

Retiens :

Le raisonnement déductif : il part d’une idée générale pour déduire des


propositions particulières. (Va du général au particulier)
Le raisonnement inductif : il part d’observations particulières pour aboutir à
une conclusion générale. (Va du particulier au général)
Le syllogisme est un raisonnement déductif

III. Le champ sémantique :

Activité : Reliez dans le tableau suivant chaque terme souligné à son sens.

39
Melle BENSAID Randa

Expression Sens
1. Partir du hasard à la découverte a. L’invention
de l’inconnu
2. La découverte du produit expose b. Ce qui était caché et malsain
à un risque
3. La découverte de soi se fait à
c. Enlever ce qui couvre quelque
travers le temps
chose
4. La découverte des vaccins a
changé le monde
d. Aller à l’aventure
5. La découverte de ses combines le
met mal à l’aise

e. Apprendre à se connaître soi même

Correction :
1 2 3 4 5
d c e a b

Retiens :

Un terme peut avoir plusieurs sens qui dépendent du contexte dans lequel il
est utilisé. Le vrai sens (du dictionnaire) est le sens dénoté. Les autres, ceux
qui sont suggérés au terme sont des sens connotés.

IV. La cause et la conséquence :


Rappel :

La cause est un rapport qui indique la raison pour laquelle se fait l’action.
La conséquence est un rapport qui indique le résultat d’une action.

40
Melle BENSAID Randa

Activité : Pour chaque phrase, soulignez en rouge le mot introducteur de la cause et


en vert la cause elle-même.

 Ali ne m’a pas téléphoné, sous prétexte qu’il avait perdu mon numéro.
 Elle a décidé de prendre le métro à cause des embouteillages.
 Grâce au prêt de la banque, j’ai pu acheter un chalet à la montagne.
 Comme il faisait déjà nuit, nous avons décidé de rentrer.
 On a reporté la réunion car plusieurs personnes n’étaient pas disponibles.

 Pour chacune des phrases suivantes, soulignez en rouge la cause, en bleu le


mot qui introduit la conséquence et en vert la conséquence elle-même.

 Il n’avait pas d’argent pour payer l’amende, du coup, il a fini au commissariat.


 Le restaurant est complet, alors on mange une pizza à la maison.
 Amina n’a plus d’argent, donc elle va demander un prêt à son père.
 L’entreprise a eu de mauvais résultats, par conséquent les licenciements ont
augmenté.
 Ahmed n’a pas eu de promotion, c’est pourquoi il a envoyé sa lettre de démission.

V. L’expression de l’hypothèse :
J’observe :
 Si on donne de l’herbe aux lapins, leurs urines sont troubles et alcalines.
 Si on les soumet à l’abstinence, leurs urines deviennent claires et acides.
Quel rôle joue la proposition 1 par rapport à la deuxième ?

 Le résultat de la deuxième est conditionné par la première.


Rappel :

Si + présent présent ou futur simple


Si + imparfait conditionnel présent
Si + plus que parfait conditionnel passé
Activité d’application : Dans chaque énoncé, choisissez la bonne réponse

 Si j’avais pu venir, je le…………..avec plaisir.


a. avait fait
b. ait fait
c. aurais fait
 Si vous venez ce soir, nous ___ au cinéma.
41
Melle BENSAID Randa

a. Irons
b. Allions
c. Irions
 Ils viendraient si nous les ___.
a. Invitons
b. Inviterons
c. Invitions
 Si tu as peur d’échouer au baccalauréat, il te ___ travailler plus.
a. Faut
b. Fallait
c. Faudrait
 ___ à la maison si tu es seul.
a. Venez
b. Veniez
c. Viens
 S’il ___ plus sage, je me fâcherais moins.
a. Était
b. Serait
c. Est
  Si je sors, je ___ toujours mon répondeur téléphonique.
a. Brancherais
b. Branche
c. Branchais
 Pierre et Vincent auraient fini leur travail s’ils ___ plus tôt.
a. Commençaient
b. Auraient commencé
c. Avaient commencé
 Que ___ -tu si tu es libre samedi prochain ?
a. Fais
b. ferais
c. feras

42
Melle BENSAID Randa

Activité : Production écrite


Objectifs :
Produire un texte démonstratif
Employer le vocabulaire relatif à la démonstration

Sujet proposé :
Vous avez fait en physique une expérience sur la densité
des liquides (eau/huile/lait) qui respecte les étapes de la
démonstration.

Consigne :
Rédigez, en une quinzaine de lignes, un texte explicatif
dans lequel vous expliquerez à votre camarade comment
vous avez procédé.

Critères de réussite :
Je dois :
 Présenter les faits selon un ordre chronologique.
 Respecter les étapes de la démonstration (Observation, Hypothèses,
Expérience, Conclusion)
 Employer des articulateurs logiques.
 Utiliser un raisonnement inductif ou déductif.
 Organiser ma production en paragraphes.
 Soigner mon écriture, consulter un dictionnaire pour l’orthographe.

43
Melle BENSAID Randa

Evaluation Formative 
Texte :
L’insuline contre le diabète
De toutes les maladies du métabolisme, le diabète sucré est encore des plus répandues
chez l’homme. Pourtant, le combat que lui livre la médecine ne date pas d’hier. On
connaît depuis trois siècles son symptôme majeur : la glycosurie (présence de glucose
dans les urines) qui résulte d’une augmentation anormale de la glycémie, c'est-à-dire du
taux de sucre dans le sang. Dès 1877, on identifie l’organe responsable : le dérèglement
hyper glycémique (l’excès de glucose dans le sang) se situe au niveau d’une glande
digestive : le pancréas.

Quelques années plus tard, les biologistes parviennent à déterminer très précisément la
partie du pancréas où est localisé son pouvoir de sécréter la mystérieuse hormone qui fait
défaut dans le diabète : un amas de cellules glandulaires appelé îlots de Langerhans. Et
c’est en 1921, enfin que les chercheurs canadiens de l’université de Toronto réussissent à
extraire la précieuse substance ; ils nomment Insuline, en référence aux « îlots »
cellulaires qui la produisent.

Cette découverte, récompensée d’un prix Nobel de médecine, bouleversait le pronostic


de la maladie ; grâce à elle, on entrait véritablement dans la phase offensive de la lutte
antidiabétique. Les médecins désormais disposaient d’un moyen approprié autre que la
simple hygiène alimentaire.

Pierre Rossion, in « Science et vie », n°810 (mars 1985)

Compréhension :

1. Le titre parle d’une maladie, laquelle ?


 Le titre parle de la maladie du diabète.
2. Relevez 4 mots appartenant au champ lexical de « maladie ».
 Les quatre mots : insuline – symptôme – biologistes – lutte antidiabétique

44
Melle BENSAID Randa

3. Complétez, en vous référant au texte, ce tableau :

Indicateurs de temps Etapes de la recherche


Depuis trois siècles Le symptôme majeur : la glycosurie
résulte d’une augmentation anormale de
la glycémie
1877 On identifie l’organe responsable : le
pancréas
Quelques années plus tard Les biologistes parviennent à déterminer
la partie du pancréas où est localisé …
îlots de Langerhans
1921 Les chercheurs canadiens de l’université
de Toronto réussissent à extraire la
précieuse substance : l’insuline

4. « Cette découverte, récompensée d’un prix Nobel de la médecine » parag. 3


 L’insuline
« Ils nomment Insuline » parag. 2
 Les chercheurs canadiens
« qui fait défaut dans le diabète » parag. 2
 La mystérieuse hormone
 A quoi renvoient les mots soulignés ?
5. Quel est le temps dominant dans le texte, quelle est sa valeur ?
 Le temps dominant est le présent de l’indicatif à valeur atemporelle.
6. L’auteur apparaît-il dans le texte ? Justifiez votre réponse
 Non, l’auteur n’apparaît pas dans le texte, il est objectif. Parce qu’il s’agit d’un
texte explicatif.
7. Relevez du texte :
 Une dénomination : un amas de cellules appelé îlots de Langerhans.
 Une reformulation : (l’excès de glucose dans le sang).
 Une explication : c'est-à-dire du taux de sucre dans le sang.

45
Melle BENSAID Randa

 Commenter et
analyser des
représentations
graphiques /
iconiques

46
Melle BENSAID Randa

Activité : Expression orale

Objectifs :
Amenez l’élève à s’exprimer librement.
Amener l’élève à interpréter une représentation iconique.

Support : La pollution

47
Melle BENSAID Randa

Réponses attendues :
Notre planète souffre de la pollution. Ce document présente les causes de la pollution
qui sont surtout dues à l’homme et sa technologie. Comme les fumées des usines, les
gaz d’échappement et les moyens de transport. Tous ces facteurs provoquent la
pollution de l’air.
Sans oublier les bateaux qui polluent l’eau des océans et des mers.
Les résidus chimiques des usines détruisent l’environnement de l’homme et notre
planète avec ses espèces. Mais l’homme est le premier responsable de ces dommages.

48
Melle BENSAID Randa

Activité : Compréhension de l’écrit

Objectifs :
 Comprendre et analyser une représentation iconique
 Transformer la représentation iconique en texte

Support iconique : La chaine alimentaire

Observation :
 Observez l’image que voyez-vous ?

49
Melle BENSAID Randa

 De quoi s’agit-il ?
Réponses attendues :

 Un mouton, un lion, un lapin, un homme, une oasis, des flèches et des mots
 Cette image représente la chaine alimentaire
Analyse : Complétez le tableau suivant à partir du document iconique

Elément / ordre Relation entre eux Interprétation


1. Un mouton / de Le mouton se nourrit Le mouton est herbivore
l’herbe d’herbe
2. Un lion / un lapin Le lion mange le lapin Le lion est carnivore et le
lapin est un animal
herbivore
3. Un animal mort / la La terre se nourrit des Décomposition de la
terre restes des êtres morts matière organique et
forme l’humus
4. Un homme L’être humain se nourrit L’homme aussi en
du mouton, il est aussi mourant se décompose en
végétarien humus
L’homme est un
consommateur
5. La matière Une partie se vaporise Ces restes constituent un
organique / la terre / dans l’air (CO2) et l’autre engrais pour la terre
l’air partie se transforme en
eau et sel minéraux
6. Eau et sels minéraux Les eaux et sels minéraux De ce fait le mouton va se
nourrissent la plantation nourrir de cette végétation
et la chaîne recommence

Evaluation du sens (Synthèse) : Complétez l’énoncé suivant en vous


aidant du tableau et de l’icône
Grâce à l’eau et au soleil, la végétation se développe. L’animal se nourrit
d’herbe mais sera ensuite dévoré par un animal carnivore. Tous se décomposent
en matière organique. Celle-ci se décompose à son tour en CO2 et en eaux et sels
minéraux. L’homme quant à lui est le premier consommateur. C’est ce qu’on
appelle la chaine alimentaire.

50
Melle BENSAID Randa

Activité : Points de langue


Objectifs :
Connaître le mode gérondif et sa valeur dans un énoncé explicatif
Maîtriser l’emploi du conditionnel

I. Le mode gérondif :

1. Je découvre :

 J’écoute la radio en travaillant.


 Il aime parler en plaisantant
 Il rêve de l’avenir, en s’imaginant être riche.
 Formation du gérondif

Préposition + Radical du Verbe + Terminaison =


en travaill... -ant en travaillant
faire-faisant ; dire-disant ; manger-mangeant ; savoir-
Attention : sachant ; boire-buvant ; finir-finissant ; prendre-prenant ;
paraître-paraissant ;

2. Je retiens :

Le gérondif est un mode qui se forme avec le participe présent (formes en -ant) précédé de en.


Il est employé dans la fonction de complément circonstanciel.

Complément exprimant la manière


Ex : Il est parti en boitant (d’une manière boiteuse)
Complément exprimant la cause :
Ex : En la greffant, on la sauve de la mort (parce que…)
Complément de temps :
Ex : J’ai aperçu mon ami en quittant la réunion (au moment où je quittais)
Adverbe de manière
Ex : En travaillant, il réussit

3. J’applique :
 Conjuguez les verbes au gérondif dans les phrases suivantes .

 (surfer) en surfant sur Internet, on peut découvrir des choses étonnantes.

51
Melle BENSAID Randa

 Je me suis habitué au mode de vie des Français (vivre) en vivant avec Sophie,


ma colocataire. 
 J'ai réussi l'examen d'entrée à l'Université (travailler) en travaillant jour et nuit
pendant toutes les vacances.
 (Écouter) en écoutant la radio et (lire) en lisant des magazines, je suis toujours
au courant de l'actualité et j'améliore mon français.
 (Sortir) en sortant précipitamment de la maison, j'ai oublié le cadeau de Paul
sur la table du salon.
 (Ne avoir reçu aucune) en n'ayant reçu aucune réponse, j'ai annulé la location
de la salle des fêtes et le buffet que j'avais commandé pour son anniversaire. Il
va être tellement déçu !
 Elle lui a fait plaisir (accepter) en acceptant son invitation pour ce week-end.
Malheureusement, elle ne sait pas skier.

 Transformer les phrases suivantes par un gérondif.

 Pendant qu'elle se promenait dans le parc, elle a rencontré sa nièce qui jouait
avec ses enfants.
 En se promenant dans le parc, elle a rencontré sa nièce qui jouait avec ses
enfants.
 Quand nous arriverons, nous déposerons immédiatement les valises à l'hôtel et
nous le rejoindrons au restaurant un peu plus tard.
 En arrivant nous déposerons immédiatement les valises à l'hôtel et nous le
rejoindrons au restaurant un peu plus tard
 On réussit un gâteau au chocolat quand on incorpore délicatement le chocolat
fondu à la pâte.
 On réussit un gâteau au chocolat en incorporant délicatement le chocolat
fondu à la pâte.
 Les enfants de Marc et Sophie travaillent et regardent la télévision en même
temps. Ils manquent de concentration.
 Les enfants de Marc et Sophie travaillent en regardant la télévision. Ils
manquent de concentration.
 Si tu suis mes conseils à la lettre, tu réussiras le match.
 En suivant mes conseils à la lettre, tu réussiras le match.

II. L’emploi du conditionnel :

1. Je découvre :
 Observez les deux phrases suivantes :
 Le globe terrestre serait constitué…
 La lithosphère se formerait sans cesse

52
Melle BENSAID Randa

 A quels temps sont conjugués les verbes ?


 Le verbe de 1ère phrase est conjugué au passé du conditionnel
 Le verbe de la deuxième phrase est conjugué au présent du conditionnel
 Les informations que nous ont apportées les deux phrases, sont-elles certaines ?
 Non, elles sont probables.

2. Je retiens :

Le conditionnel est un mode de conjugaison qui exprime une action irréelle, hypothétique, une
éventualité ou une affirmation atténuée. Le mode conditionnel a deux temps : le présent et le
passé.

3. J’applique :

 Dites s'il agit d'une demande polie, d'une proposition, de l'expression d'un
souhait ou d'un conseil.

Je préférerais un week-end à la montagne Qu'est-ce que je pourrais faire pour réussir


le DELF ? Désirez-vous un verre de l’eau ? Seriez-vous assez aimable pour me
déposer à la gare, s'il vous plaît ?  Auriez-vous de la monnaie ? Voudriez-vous
aller au cinéma ?  Ça me plairait de ne pas travailler ce matin !  Il faudrait
regarder le film avant de le critiquer

Demander poliment
- Seriez-vous assez aimable pour me déposer à la gare, s'il vous plaît ? 
- Auriez-vous de la monnaie ?

Exprimer un souhait
- Je préférerais un week-end à la montagne
- Ça me plairait de ne pas travailler ce matin ! 

Proposer
- Désirez-vous un verre de l’eau ?
- Voudriez-vous aller au cinéma ? 
Demander et donner un conseil
- Qu'est-ce que je pourrais faire pour réussir le DELF ?
- Il faudrait regarder le film avant de le critiquer

 Complétez les phrases en utilisant le conditionnel ou le subjonctif.

 (Savoir) Sauriez-vous où je peux trouver le bureau 201 ?


 (Souhaiter) Je souhaiterais vivre à Paris
 (Pouvoir) Tu pourrais parler moins fort !
 Il (vouloir) voudrait bien que tu (venir) viennes rapidement.

53
Melle BENSAID Randa

 Est-ce que ça te (déranger) dérangerait de m'expliquer encore une fois ?


 Ça te (plaire) plairait d'aller au spa avec moi ?
 (Être) Seriez-vous d'accord pour nous aider à déménager ?
 Il (devoir) devrait arrêter de boire.
 Il (falloir) faudrait que vous (savoir) sachiez toute la vérité pour prendre une
décision.

54
Melle BENSAID Randa

Activité : Production écrite

Objectifs :

Mettre en œuvre ses acquis


Commenter et analyser une représentation iconique

Support iconique : Le cycle de l’eau

55
Melle BENSAID Randa

Commentaires :
Sous l’effet de la chaleur, l’eau s’évapore. La vapeur se transforme en nuages
pour former des précipitations. Ces dernières tombent sur la surface terrestre sous
différentes formes.
Lorsque les fines gouttelettes d’eau des nuages sont suffisamment grosses, elles
tombent : il pleut. Si les nuages rencontrent des courants d’air froids, cette vapeur se
transforme en eau solide : il neige ou il grêle.
L’eau qui ruisselle à la surface de la terre provient soit des eaux de pluie, soit
des eaux de fonte des glaciers. Cette eau ruisselle en surface jusqu’aux rivières, qui
vont toutes jusqu’à l’océan.
Une autre partie de cette eau s’infiltre dans le sol pour alimenter les nappes
souterraines.

56

Vous aimerez peut-être aussi