Vous êtes sur la page 1sur 10

LE

TOURISME ET LE COVID -19


TRAVAIL Réalisée Par : Encadrée Par :

ELAZIZ SANA (N° d'inscription :2645) Monsieur : M. Bensdik
HALIOUI ZINEB (N°d'inscription:2644)

SOMMAIRE :



1- le secteur le plus touché par la crise sanitaire

- Introduction ( Page 3)
- Tourisme ( Page 3 et 4 )

2- les différents facettes de l'impact de COVID-19 sur le
Tourisme

- économique ( Page 4 )
- financière ( page 4 et 5 )

3- Les propositions d'aides envisagées par les autorités
gouvernementales pour lancer l'activité des secteurs
(Page 6 et 7 et 8 )

4- Commentaire Personnel ( Page 9)

INTRODUCTION


La propagation du Virus Covid-19 n'a pas uniquement des
conséquences sanitaires, elle a aussi un impact tragique sur de
nombreuses activités économiques au Maroc et partout dans
le monde. À cet effet, il faut pas se leurrer, mais il faut prévoir
de lourdes pertes economiques au niveau de plusieurs
secteurs d'activité.
Après le déclenchement de l'épidémie de Corona, les premiers
impacts sur l'économie mondiale commencent à se ressentir.
Au maroc la croissance économique selon le Haut
Commissariat qux Plans (HCP) aurait ralenti à +1.1% et
s'établirait à -1,8% respectivement, aux premier et deuxième
trimestre 2020, au lieu de +1,9% et +2,1% en abscence de
l'effet covid-19.
En tant qu'économie axée sur la consommation, le commerce
et le tourisme, le maroc pourrait connaître des pertes
importantes en 2020. Jusqu'à présent, les principaux secteurs
touchés sont le tourisme, l'automobile et le textile.

LE TOURISME

Le tourisme comme d'autre secteur : hôtellerie
,l'événementiel et la restauration se trouvent en première
ligne de cette crise, car ils ont connu des pertes en chiffres
d'affaires sans précédent. Selon Abdelatif Kabbai , président
de la confédération nationale du tourisme ,le secteur de
tourisme accuserait une baisse de 34 milliards de dirhams,
tandis que celui de l'hôtellerai essuierait des pertes estimées à
15 milliards de dirhams .

Même si le tourisme n'est pas seulement le secteur le plus


impacté par l'arrêt quasi total de l'activité mais en plus il sera
sans doute un des derniers redémarrer . toutes en considérant
que c'est une activité saisoonnière ,sachant que cet arrêt
d'activité ne concerne pas uniquement les hotels , car il
provoque un impact considérable au niveau de valeur du
secteur touristique ainsi tous les maillons comme les
restaurants , les guides , le transport touristique , les agences
de voyages sont aussi à l'arrêt . ce qui pourrait entraîner un
déficit budgétaire qui va conduire à l'expulsion des travailleurs
et la faillite de l'entreprise concernée


3 - Les différents façettes de l'impact de
COVID-19 sur le tourisme

Economique : l'économie Marocaine est fortement
dépendante de l'économie Européene donc l'activité
économique du royaume inévitablement influencée par le
repli de lade la croissance Européene . pour rappel , l'union
Européene représente 70% des recettes touristiques.

Financière : la confédération nationale du tourisme
(CNT) a évalué l'impact de la crise COVID-19 à MAD 34,1 Md
de perte en termes de chiffre d'affaires touristique en 2020 et
de MAD 14 Md de perte en termes de chiffre d'affaires pour
l'hôtelerie , pour une chute globale de prés de 6 millions de
nuitées .

Pas moins de 500 000 emplois et 8 500 entreprises seraient


menacées , dont des entreprises d'hébergement touristiques
classées , des entreprises de restauration touristique , des
agences de voyages , des sociétés de transport touristique et
des sociétés de location de voitures .

Projection arrivées aux postes frontière année
2020
Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembrre Octobre Novembre Décembre

546.794 21556 14.483 218.486 1.0772.262 861.041 441.896 679.135 652.276 845.090



Total arrivées Pret Dép. 34.10 millards de
Perdues Moy/touriste DH de perte en CA
Mars . déc .2020 Mars . déc .2020
touristique
5982.800 34.101.962.622


Projection nuitées dans les EHTC 2020

mars avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

1.302.0 50.703 129.151 400.78 1.252.64 1.510.27 1.112.340 1.609.74 1.553.817 1.501.456
91 4 5 3 0 6
(-40%) (-98%) (-98%) (-80%) (-50%) (-50%) (-50%) (-30%) (-20%) (-15%)


Total nuitées Perte prix 14 milliards de DH
Perdues Moyen nuitées de perte en CA
Mars .Déc .2020 Mars . Août .2020
hôtellerie
11.602.624 13.923.148.644

4- Les propositions d’aides envisagées par


les autorités gouvernementales pour
lancer l’activité du secteur de tourisme

Mesures fiscales : Les entreprise dans le chiffres
d’affaires annuel de 2019 est inférieur à 20 M MAD de dirhams
peuvent si elles le souhaitent bénéficier d’un report de dépôt
des déclarations fiscales jusqu’à fin juin avec une suspension
des contrôles fiscaux et des avis à tiers-détenteur (ATD)
jusqu’au 30 juin 2020

Mesures financière : Le Roi Mohammed 6 a ordonné le
15 mars la création d’un fonds spécial pour la gestion de la
pandémie de COVID -19 le fonds doté d’une enveloppe initiale
de MAD 10Md à partir du Budget général et alimenté par la
suite des dons privés et d’entreprises , vise à tempérer les
conséquence économique et sociales résultant des mesures
préventives (en finançant les propositions du comité de veille
économique en particulier ) et à réhabiliter et mobiliser le
système de santé pour faire face à la propagation de la
pandémie (achat de matériel , mise à niveau des infrastructure
et traitement d’urgence )

Mesures commerciales et douanières : Au niveau
des importations et compte tenu des tensions sur les réserves
en devises en lien avec la baisse des transfert MRE et des
recettes touristiques le Directeur Général des Douanes a
adressé une demande à l’association des importateurs de
véhicules AIVAM afin de réduire au strict minimum les

importations en négociant avec les fournisseurs le report de


celles-ci

Mesures économiques : sur le plan de la politique
monétaire la Banque centrale marocaine a décidé le 17 mars
de réduire son taux directeurs de 25 points de base à 2% afin
de soutenir l’activité économique.
Un comité de Veille Economique (CVE) a également été créé
celui-ci est présidé par le Ministère de l’Économie des finances
de la Réforme de l’Administration et composé des ministères
en charge de l’intérieur des affaires Etrangères , de
l’Agriculture et Pêche , de la santé de l’industrie , du Tourisme
et du Travail, de la Banque centrale , du GPBM ( Groupement
Professionnel des Banques Marocaines ) de la CGM
(Confédération Générale des Entreprises du Maroc ) , de la
FCCIS (Fédération des Chambres d’industrie de Commerce et
de Services ) et de la FCIA (fédération des Chambre
d’artisanat) .
Celui-ci a pris plusieurs décisions en matière économique
sociale et fiscale
Sur le plan économique, le paiement des charges sociales
(CNSS) a été suspendu pour les entreprises du PREMIER Juin
2020.
Les entreprise peuvent également bénéficier d’un moratoire
pour le remboursement des échéances des crédits bancaire et
de leasing jusqu’au 30 juin 2020 Sans paiement de frais ni
pénalités .

Mesures Sociales : les salariés relevant des employeurs
en difficulté, en arrêt d’activité , affiliés à la Caisse Nationale
de Sécurité Sociale (CNSS) , bénéficieront d’une indemnité

forfaitaire mensuelle de 2000 dirhams nets en plus du bénéfice


des prestations relatives à l’assurance maladie obligatoire et
aux allocations familiales pendant la période allant du 15 mars
au 30 juin 2020
Cette indemnité leurs sera versée par le Fonds spécial pour la
gestion de la pandémie du coronavirus.
Ces salariés pourront également bénéficier du report de
remboursement des échéances des crédits bancaires, à savoir
le crédit à la consommation et le crédit acquéreur jusqu’au 30
juin 2020.
Le Comité a en outre décidé d’activer un dispositif de paiement
mobile pour transférer les aides aux travailleurs opérant dans
l’informel (au Maroc le taux d’équipement en téléphone
mobile dépasse les 100%)

5- commentaire personnel

À notre Avis personnel, il nous semble que ces propositions
d’aides envisagées par les autorités gouvernementales pour
relancer l’activité de ce secteur sont des propositions
pertinentes pour soulager et aider l’économie Marocaine en
général. De même la meilleure façon de relancer notre
économie est de consommer tout ce qui est Made in Morocco
autrement dit produit localement. Et de cette manière nous
aurons réussi à favoriser et encourager le tourisme intérieur.


Bibliographie :

1-Le secteur le plus touché par la Le rapport du journal le monde
crise sanitaire ( Introduction ) et journal du soir
2-Les différents facettes de Délégation de l’Union
l’impacte de COVID-19 sur le européenne au Maroc – Section
tourisme ( économique – commerciale et
financière ) Www.leconomiste.com
3-Les propositions d’aides
envisagées par les autorités Www.veilleinfotourisme.com
gouvernementales pour lancer
l’activité de secteur
4- Commentaire personnels Nos avis

10