Vous êtes sur la page 1sur 6

H2 – COURS

Un exemple de citoyenneté dans l’Antiquité :


Athènes au Vè s. av. JC

Carte murale : la Grèce antique (Vè s. av. JC)


- localiser la Grèce aujourd’hui.
- Les limites sont-elles les mêmes qu’au Vè s ?
- Espace : vaste/petit ; concentré/éclaté
Carte du Vè s, résulte d’un mouvement antérieur : au VIIIè s., sans doute à cause
d’un manque de terres, de nbx Grecs émigrent sur le pourtour méditerranéen. Intérêt
particulier pour Athènes. Pq ? naissance de la démocratie.

 Pour la première fois dans l’histoire se met en place à Athènes au Vè s un régime politique
neuf et original : la démocratie. La cité athénienne est dès lors gouvernée par l’ensemble des
citoyens.
 Comment se définit et fonctionne la démocratie athénienne ? Qui sont les citoyens et quel est
leur rôle ? quelles sont les limites de la démocratie athénienne ?

I) LA DEMOCRATIE ATHENIENNE : INVENTION D’UN SYSTEME


POLITIQUE ORIGINAL

A- Qu’est-ce que la démocratie athénienne ?


Livre p. 21 : discours de Périclès rapporté par Thucydide, Histoire de la guerre du Péloponnèse, II,
36-43.
Questions : 1)présentation de l’auteur. Thucydide (v. 470-460- v. 400-395) athénien
2) qui est Périclès ? Périclès (v. 495-429) athénien stratège pdt 15ans
3) comment définit-il la démocratie ? intérêt de la masse
4) Pourquoi le régime athénien est-il exemplaire selon Périclès ?

 Démocratie (du grec demos = peuple, au sens d’ensemble des citoyens et non de bas peuple
+ Kratos = pouvoir) : Régime politique dans lequel le demos (les citoyens) est souverain .

1
H2 – COURS

Pb : Comment ?

B- Le fonctionnement de la Démocratie athénienne.

De quelle façon participe le peuple ?


Comment fonctionne notre propre démocratie ? A Athènes, démocratie plus directe.

Rétro : organigramme – les institutions athéniennes


 Démocratie athénienne fondée sur la souveraineté du peuple.
 Les citoyens forment l’assemblée du peuple = Ecclesia (assemblée, en grec). Elle se réunit
sur la colline de la PNYX. Les citoyens peuvent s’y exprimer librement et décider, par leur
vote, de la politique de la cité.

Combien de citoyens ? 40 000 Beaucoup ? pas beaucoup ?


Comment votent-ils ? Main levée. En réalité, tout le monde ne siège pas toujours à
l’assemblée, en général +- 6 000.

 L’assemblée élit certains magistrats = citoyens détenant une fonction publique de


commandement pour un an. Il faut avoir plus de 30 ans et rendre des comptes en fin de
charge. Charge = exécuter les décisions du peuple. EX : Stratège (Périclès)
 Les citoyens sont amenés à siéger au tribunal du peuple = Héliée . Ses membres sont choisis
par tirage au sort parmi l’ensemble des citoyens >30 ans.

Pq tirage au sort ? Doc p. 17 : vase grec (480 av. JC) – Athéna surveille un tirage au sort
1) nature du doc.
2) que voit-on ?
Tirage au sort dans le but de respecter la volonté des dieux. Membres de l’héliée siègent à tour de
rôle (à cause du nombre). Leur jugement : condamnation/acquittement Doc 4 p. 19 : jetons de
l’héliée.

2
H2 – COURS

 L’assemblée ne siège pas en permanence (citoyens ont activités en dehors de la vie

politique) . Aussi, un organe prépare le travail de l’ecclesia et soumet les projets de loi = la
boulè. Les bouleutes sont au nombre de 500 (> 30 ans).

Système politique nouveau, original. Mais il existe d’autres systèmes politiques dans le monde
grec : rétro – organigrammes monarchie, tyrannie, aristocratie
 Monarchie : (monos = seul ; archein = commander) forme de gouvernement dans laquelle
le pouvoir appartient à un seul. Pouvoir héréditaire. Ex : Macédoine
 Tyrannie : gouvernement d’un seul mais sans aucune appartenance à une famille royale.
Appui sur le peuple pour prendre le pouvoir. Ex : Sicile.
 Aristocratie : (aristoi = les meilleurs) Régime politique où le pouvoir appartient aux
hommes les plus influents qui se distinguent par la richesse ou la naissance. // Oligarchie :
gouvernement de quelques uns, du petit nombre. Ex : Sparte, grande rivale d’Athènes.

Athènes a connu ces différents régimes. Lutte pour préserver la démocratie.


Poly : doc 1 : Frise – les régimes politiques à Athènes

VIè s. Vè s. IVè s.
..

période archaïque période classique

ARISTOCRATIE Tyrannie DEMOCRATIE

..
507-506 : réformes de Clisthène :
- rôle du démos renforcé (boulè)
- rôle de l’aristocratie diminuée

 Aristocratie : grands propriétaires ont le pouvoir


 Tyrannie : Pisistrate, chef militaire, s’appuie sur le petit peuple pour prendre le
pouvoir. Mais tentatives de renversement. Anecdote : Harmodios et Aristogiton
= tyrannoctones
 Passage à la démocratie avec les réformes de Clisthène : élargissement de la
base démocratique et redécoupage de l’Attique pour davantage d’égalité
(1tribu regroupe des dèmes de ville, côte, intérieur)

Comment qualifier la démocratie athénienne ? Démocratie directe.


Qui participe ? tous les athéniens ?

3
H2 – COURS

II) ETRE CITOYEN A ATHENES

A- Définition de la citoyenneté athénienne

Poly : Docs 2 et 3 – tableau citoyens et non citoyens à Athènes + texte d’Aristote extrait de la
constitution des Athéniens, XLII (devenir citoyen athénien) MEA
Questions : 1) combien y a-t-il d’athéniens ? Combien de citoyens ? 20% en 480 ;
15% en 430.
2) présentation du document et de son auteur. Aristote : philosophe grec du IVè s.,
disciple de Platon qui fonde sa propre philosophie, précepteur d’Alexandre le
Grand.
3) quelles sont les conditions requises pour devenir citoyen athénien ? parents
citoyens + éphébie (service militaire de 2 ans)
4) la définition de la citoyenneté est-elle large ou restrictive ?
5) la citoyenneté athénienne s’obtient-elle par droit du sol ou droit du sang ?
(comparer avec la citoyenneté française) sang même si citoyenneté peut être
attribuée par vote (au moins 6000 ath au scrutin secret).

 Au milieu du Vè s., Athènes compte 200 à 300 000 habitants. Tous ne sont pas citoyens : les
femmes, enfants, étrangers (Métèques) et esclaves sont exclus de la vie politique.
 L’Athènes du Vè s. compte environ 40 000 citoyens. Les critères de citoyenneté deviennent
de plus en plus restrictifs au cours du siècle : en 451, Périclès fait décréter que seuls les
enfants mâles nés d’un citoyen et d’une fille de citoyen, légitimement mariés, peuvent obtenir
la citoyenneté.
 A 18 ans, les jeunes gens sont inscrits sur les registres du Dème (circonscription territoriale
de base de la cité). Après 2 ans de service militaire, ils deviennent citoyens à part entière.

B- Le métier de citoyen
Régime athénien = démocratie directe. Les citoyens participent à la vie politique de
la cité = droit que n’ont pas tous les athéniens. En contrepartie, les citoyens ont des
devoirs envers la cité, esquissés avec la définition de la citoyenneté : ils sont tenus de
la défendre + respecter les lois + honorer les dieux.
 Défense de la cité : le citoyen-soldat.
Poly : stèle funéraire en l’honneur des soldats morts au combat
Par souci d’égalité, les soldats de la cité font corps et il n’y a pas de place pour la
gloire personnelle ou le combat individuel ( épopées homériques). Athènes procède
donc à l’inhumation collective des citoyens morts au combat.

4
H2 – COURS

Doc 5 p. 19 : Vase du VIè s. (Naples) – phalange d’hoplites.


Hoplites : fantassins grecs lourdement armés (panoplie coûte cher)  casque, bouclier, lance, épée
courte.
Formation basée sur la confiance + combat en rang serré. Chacun protège son
voisin.

 Participation à la vie religieuse de la cité.


La religion grecque, polythéiste, imprègne tous les actes privés ou collectifs. La participation
aux cultes fait donc partie intégrante des devoirs civiques. Les citoyens les plus riches doivent
exercer une liturgie (= prise en charge pendant un an de certaines dépenses publiques).
Ex : chorégie = financement d’1 chœur pour les tragédies et comédies représentées lors des
grands concours de la cité.

C – Le citoyen au cœur de la vie religieuse de la cité

 Imbrication du politique et du religieux : on parle de religion civique


Ex : sacrifice avant réunions de l’ecclesia ; théâtre sous la protection de Dionysos.
 Divinité poliade (polis = cité) d’Athènes : Athéna (guerrière et pacificatrice)
 Cérémonie : les Panathénées.

Poly : doc 1 - texte P. Schmit-Pantel et L.Bruit extrait de La religion grecque


Deux moments dans la cérémonie : 1) procession
2) sacrifice
1er temps : la procession
Doc pp.24-25 : frises du Parthénon
Magistrats, notamment archonte-roi (responsable des cérémonies religieuses et affaires judiciaires
concernant sacrilèges et impureté. Fonctions religieuses des anciens rois) + cortège de cavaliers et
de soldats en armes. Cf doc 2
+ citoyens, musiciens (toutes les fêtes athéniennes se font dans le bruit et la lumière ex : mariage ;
effet de démonstration, ostentation), ergastines (JF d’Athènes qui tissent et brodent le peplos :
tunique de laine sur laquelle est figuré le combat d’Athéna contre les géants, il est destiné à
recouvrir la statue d’Athéna) doc 4 : vases pour les libations : rite caractéristique des pratiques
religieuses grecques consistant à verser une partie d’un liquide (vin, eau).
+ porteurs d’offrandes et animaux (destinés aux dieux) cf. docs 3 et 5. En effet, le sacrifice a une
place centrale dans la vie cultuelle des Grecs (cf. mythe de Prométhée).

5
H2 – COURS

Participent également à la procession : femmes, métèques, éventuellement esclaves cf. doc 2 →


idée d’unité dans la diversité.
2ème temps : le sacrifice
Poly : doc 2 - décret relatif à l’organisation des Panathénées
Questions : 1) nature du doc ? texte de loi : décret. Inscription sur pierre.
2) auteur ? peuple réuni en asemblée (ecclesia) sur la colline de la pnyx.
3) date ? IVè siècle destinataire ? Athéniens. Le décret doit être visible par tous.
4) de quoi est-il question ? sacrifice lors des Panathénées.

 Les hiéropes (magistrats chargés des affaires sacrées, au nombre de 10) organisent le
sacrifice : achat de bœufs, sacrifices, distribution de viande entre les citoyens athéniens.
 Le tout est suivi de fêtes nocturnes + jeux ( course à pied, lutte, pugilat, pancrace – très
violent – le gagnant remportait une amphore remplie d’huile) et concours (poésie, chant,
danse, course de chevaux, course aux flambeaux)

On a une image de cité qui rassemble, modèle parfait ? En apparence seulement.

III ) LIMITES DE LA DEMOCRATIE ATHENIENNE


A – Une cité qui exclut et se nourrit des différences sociales
 Les exclus de la citoyenneté : femmes, métèques et esclaves . Correction DM.

B – Un colosse aux pieds d’argile ? Le modèle athénien en question