Vous êtes sur la page 1sur 8

,ÿn*o

rg 8,

I6nfrocfri{ Niueau : 4h' Sc. f,4.


Lycée
Séfu 9f 4 Çliapitre: Erassage de
hof : rn{fra 1{a6i6 f info rm ati o n g é ne tiqu e.

gerc:icezWJ
I- Choisissez ta (les) bonne (s) réponse (s):
l) Un crossing'over est un échange entre :

a) les deux chromatides d'un chromosome dédoublé'


Ec) les chromatides de deux chromosomes homologues dédoublés'
les deux chromosomes homologues non dédoublés,
d) Ies deux chromosomes de deux paires différentes'
2) Un brassage interchromosomique est :
le .asultat de la sép-aration aléatoire des deux chromosomes de chaque paire,
à r'crigine d'une variabilité génétique,
ffi produit au cours de la méiose,
d) le résultat des crossing-over. WWW .BAC org.tn
3) Le brassage intrachromosomique : Page BAC-TU N S E
perrnet de séparer deux gènes liés,
ql se produit au cours 6s t'3naph:se équati''rnnelle, Jrél 25 36 1 1
g 7 I 53 37 1 5012

résuile des crossing-over,


Fl augn ente la diversité des gamètes-
4) L'anaphase I de la méiose est caractérisée par : WWW
a) I'app:lriement des chromosomes homologues, Page: 8AC. tn
b) l'eniplacemenr des clrromosomes au milieu du fuseau achromatique,
la séparation des chromosomes homoloques sans division des cenrronrètes'
TéI: 25 361 197
@
d) 13 5eparation cies chromatides après division des
cenrromères.

AB correspond à la représentation chro:Ttosomique suivante


5) I-e génoryPe
ab
-.:
.
e- ii b a A
"- .;
d

A l.i B b B
itLJ

b- A
il d d- a
^i]
B
ll
l"i b
lJ
i]B
t-J
ljljb
LJ LJ

6) Un individu de génorype homoz.vgote pour un gène produit :

gamètes." Ul-aeui ti'pes di c) plusieurs rypes de gamètes'


un seul rvpe de -samètes.
$ de 5 94 Dans ce cas' la distance
7'; Le pourcentage de gamètes de rype Ab pour un sujet de génot,\'ps 'u
. entre les deux gènes est de
c) l0 centimorg:ns
D
b)
2,5 centimorgàns
5 cenlimorgans d) 20 centimorgatls

a)
b)

6a)
,r1*

d) ,,L
origine paternelle ? ')1i
u- gènes autosomaur
Itr.
(A,a) et@,b).

-%Éaru r'r 97.*uc


r)
lJ
Jt,
/.i
f_Ê !
L.., "' li;1!1ÿ!I
a

,7*uz r.% 8-
Exercice N" 2
On considère les gènes liés (A,a) et (B,b) chez une espèce diploïde'
AB
Supposons que chez le mâle double hybridel il y a eu 1000 méioses dont 160 se sont déroulées avec
ab
recombinaison sur la distance d séparant (A,a) de (B,b)'
l) Quels ÿpes de gamètes doune ce mâle et quel est le nombre de chaque type ?

2) Déterminez la distance d.
lExercire N" j
Le document I représente le caryotype normal d'un individu'
l) a) Ecrire la formuie chromosomiquà-correspondant à ce caryotype en précisant le nombre de paires d'autosomes et les
types de chromosomes sexuels'
b) En déduire la formule chromosomique des gamètes produits par cet individu
localisées au niveau des gonades.
2) Les gamètes Produits Par cet individu se forment à Partir de cellules diploides
De quelles gonades"et de quelles cellules diploïdes s'agit-il ?

) fi T & il{
I

c.r'l )\ T(
C u 8l I
Y
Dsl ti.)
2{, I
5 El )r fir ]1l{ [fi rii t
t
I
I
I
!

o
a

6 àpl Ëf
lt '
KK trn
t:
dn ilil
1',
tl
I
I

7 I

HEI Itr Àr A Y

r
,1.,'il tl ll
= Y r
fitJ I x TÀ
ll dlt
i l,

Document I f)ocument 2
le document 2
3) L'une des cellules diploides est représentée de façon simplifiée dans
limitant brassage interchromosomique
a) Schérnatisez I'anaphase I et I'anaphase II de la méiose en
(1,
vous
1', X, Y) les
au
différellts types de gamètes que cette cellule diPloide
b) Représentez, à l'aide des symboles chromosomiques
pourrait produire.

fuercice N" 4 dont le rnâle


I- Le document I a été obtenu à partir d'une préparation microscopique de cellule d'une espèce animale
est hétérogamétique'

l
J1

F r],
lr

:.i
nà a
g
6
l-

Document 1
1) Annotez la Partie encadrée de ce docurnent.
2\ AnalYsez ce caryotype'
microscopique. Justifiez votre réponse'
3) Déterminez l,organe dans lequel a été réalisée la préparation
paires de c]rromosomes homologues' ces deux gènes
11- Soient deux gènes que vous situerez sur deux différentes
présentent chàcun deux allèles A et a pour l'tln' B et b
pour I'autre'
allèles
aô à"r* paires thro.nc,rorn"s homologues (document 2), disposez les
l) A l,aide a" ru ,"p.er"niution sirnplifiée de
pour un individu hétérozYgote
9.y."n"ox
,%rzru
6

,V*uz
rg 8.
de méiose, ainsi que la
2) En conservant cette disPosition, schématisez la métaphase et l'anaphase des deux divisions
garniture chromosomique des différents gamètes qu'il est possible d'obtenir. Concluez.
III- Le document 3 est une représentation simplifiée de deux chromosomes homologues observés chez un autre individu
de la même esPèce.
l) Comparez les deux chromosomes.
2i Donnez une explication en vous aidant de schémas clairs'
g^Lcrciceu
(br ,bz) portés par deux paires de chromosomes
l) En suivant le comportement de deux couples d'allèles (a, , aù et
homologues différents, vous montrerez :
schématiserez alors, les phases les
a) la production de gamètes génétiquernent différents au cours de la méiose. Vous
division de la méiose en représentant les chromosomes par
plus caractéristiqies de la première et de la deuxième
des ngurés sur lesquels vous localiserez les gènes ;
b) fu foÀutionî;;â;ù"r'rouveaux uu de la fécondation errtre gamètes issus de deux individus de même
"oü,
at Dl
génotYPe
=-- i
a"; 02
en précisant les proportions des génotypes
vous représenterez les génotypes possibles dans un échiquier de croisement
nouveaux.
2) On envisage maintenant les deux couples d'allèles (a1 ' tl bt
a2) et (b1 ,br1 tituét tut,rn" même paire de chromosomes homologues
.i'repièt f,u. un" distance égale à 7 centi'Morgan' Le schéma du
document j ,onh" les deux chromosomes homologues d'une même
rl \"
cellule.
a) Quels sont les différents types de gamètes obtenus en fin r2 h
de méiose et dans quelles proportions ?
b) Obtienàra-t-on tes mêmes résultats que précédemment si
l'on suppose Que a1 et b? se trouvent sur un chromosome et a2 et [se {<rr h
t our.,iirot l'àuffe chromosome homologue' Justifiez votre réponse'
Document 3
ExçrcAN:5 La
de souris à pelage noir, panaché de blanc. On les croise.
On a un lot de souris à pelage uuiforme et gris et un autre lot
première génération foumit des souris à pelage uniforme et gris'
' ttt Quelles conclusions peut-on tirer de ce résultat ?
2ol On croise ces hybridès entre eux. On obtient les
résultats suivants : www .BAC org tn
E
-559 ,orri, a PËtuge uniforme et gris,
J P age BAC-TUN SI
T êl: ?5 301 1 97 I
- I 87 souris à pelage gris panaché de blanc, .
'- 53 371 502
- 188 souris à pelage noir unilbrme, I
)
r'
- 63 souris àpelage noir panaché de blanc' , r et des grands-
expérience, en particulier sur le type génétique des parents
euelles conclusions peut-on tirer de cette génération
hybrides de la deuxième ?
parents, sur la façon dont les caractères se sont répartis èhez les souris noire
une souris grise-panachée de blanc et une
3o/ Expliquez les résultats possibles diun croisement entre
panachée de blanc'
ç,XercUgffJ on obtient une
grains jaunes et ridés'
on croise entre elles 2 lignées pures de maïs, l'une à grains noirs et lisses, l'autre à
un èroisement entre les plants issus des
iisses et ioirs. on pratique eusuite
lè," génération F1 dans laquelle tous les grains sont phénotypes qui se
grains obtenus a tu.rit" de ce croisement présentent 4
grains F1 et une lignée pri. a gruin, rides etjaunes. Les
- - r -'- '
iepu.titr.nt de la iaçon-suivante : :-.-.-^^ et
-:,-- jaunes ^+ ridés
2525 grains noirs et lisses ; 2490 grains
et lisses'
25 12 lrains noirs et ridés ; 2505 grainsjaunes
phénotypes récessifs. Désig[ez les gènes correspondants
par des
1o/ précisez quels sont les phénotypes dominanL et les

tvo'boltlo/ x lignée pure à grains-i"11:: ::1,',*:]'"1":];;l.lre oonclusio'r


comment peut-on qualiner le croisement « hybride F1
s,,r l., .'irro*osomei des couples d'allèles considérés
?
peut-on tirer des résultais de ce cioisern.n, qr-i a lu localisation hybrides Irr ct des
génospes des lignées pures parentales, des
30/ En utilisarrt une écriture symboliq,e, «lolnez les
individus de la 2è*' génération. F1 entre eux ?
d'une F2 résuitant cl'un croisetnent de 2 hybrides
4ol pouvez-vous prévoir la composition phénotypique

g@e-W-l
-o,disposededeuxvariétésd,uneespècevégétaleàfleursbisexuées
uni variété A, à fleurs rouges et fruits épineux ;
- une variété B, à fleurs blanches et fruits lisses'
9.g.suo t
-%e%//
,7*, o r.% 8-
l) Décriyez la démarche expérimentale visant à prouver la pureté de ces deux variétés.
2) on sème les graines issues du croisement .ntr. l.r deux variétés A et B. Toutes les plantes obtenues ont
donné des
fleurs roses et des fruits éPineux.
a) Quelles conclusions pouvez-vous en tirer ?
bi Eirivez les génotypei des parents (A et B) et des individus de la première génération (F1).
3i La germination dei graines de la Fr a donné lieu à une deuxième génération composée de :
- 605 plantes à fleurs roses et fruits épineux,
- 306 plantes à fleurs rouges et fruits épineux,
- 304 plantes à fleurs blanches et fruits épineux,
- 199 plantes à fleurs roses et fruits lisses,
- 103 plantes à fleurs blanches et fruits lisses,
- 99 plantes à fleurs rouges et fruits lisses'
Interprétez ces résultats.
lExercice N9
pelage et un couple d'allèles qui
On connaît, chez le rat, un couple d'allèles qui détermine l'aspect lisse ou crépu du
contrôle le développement de la queue.
on se propose d,étudiei le mode de transmission de ces deux couples d'allèles à partir des résultats des
croisemehts

suivants :
et à queue courte a
- Un croisement entre un mâle à pelage lisse et à queue normale et une femelle à pelage crépu
donné une descendance uniforme à pelage lisse et à queue normale.
et à queue courte a
- Un croisement entre une femelle à pelage lisse et à queue normale et un mâle à pelage crépu
donné, sur de nombreuses portées, une descendance composée de :

l8 rats à pelag"lilse et à queue PlrftL


l6 rats à pelage@p[ et à queue\prmale,
7 rats à pelage lisse et à queue normale,
9 rats à pelage crépu et à queue courte.
l) partir de I'analyse des résultats des deux croisements, à propos de la dominance et de la
eue peuÈon didui.", à
localisation des deux couples d'allèles ?
2) Déterminez les génotypes des parents et des descendants pour les deux croisements.
qui assure la diversité de la
3) présentez. à l,aiàe de schémas montrant le comportem"nt d.t chromosomes, le mécanisme
descendauce dans la 2"'" génération.
lExercice N" 10
pures de Mais, I'une à grains colorés et ridés, I'autre à grains incolores et lisses. Les
individus
l) On croise deux lignées
F1 sr:nt croisés avec une ligrlée pure à grains incolores et ridés' On
obtient une génération F'2 comprenant :
WWW BAC org tn
- 47,5 %o de grains colorés et ridés,
- 2,5 % de grains colorés et lisses, Page B AC.TUN IS E
g7 I 53 37 1 502
- 47,5 % de grains incolores et lisses, T êl ?5 36
-2,5 % de grains incolores et ridés.
les génotypes des parents, des individus de la Fl et de ceux de la Fz ? Justifiez
la réPonse.
a) Quels sont
l» Piécisez la position relative des gènes correspondants ((i) et G))'
pure à grains ridés et riches en dextrines'
Z) On ôroise des hybrides à graines lisses et riches en amidon avec une lignée
On obtient :

-
40,5 % de grains ridés, riches en amidon,
-
9,5 %o de grains ridés, riches en dextrines,
-
40,5 7o de grains lisses, riches en dextrines,
-
9,5 %o de grains lisses, riches en amidon'
concernant la place relative des 3
a) cette expérience (2), jointe à la précédente (1)), vous permet-elle de tirer des conclusions
gènes (i), G) et (d) ?
permettant d'éliminer cette ambiguité
b) Au cas où il y uu.ui, u,r. ambiguiTé, imaginez une troisième expérience d'hybridation
et donnez les propositions qu'on doit s'attendre à trouver dans chaque situation'

Weg:Jl
on dispose de deux variétés de Mais, l'une à graines noires et lisses (notée v1) et l'autre
à graines jaunes et ridées (notée
homogène- Le croisement Fr x Vz
vz). ces deux variétés v| et V2 sont croisées entre ellès et donnent une descendance F-1 toute
donne
g02 graines noires lisses, 196 graines noires ridées,
7g8 grainesjaunes ridées, 204"grainesjaunes lisses.
localisation
l) pioposez, en lejustifiant, une hypothèse génétique expliquant ces résultats (nornbre de gènes, dominance,
sur te(s) chromàsome(s)). Calculez s'il y a [ieu, la distance génétique'
2) Précisez le phénotype et le génotype des gmines de la F1'
ij a I'uid.-d. représentations chromosomiques les résultats du croisement F; x V2
exptiquez

.Trrr%*ru @.7. z*, a


t
www,BAC org.tn
,ÿ*,, BAC-TUNISI rs g,
TéI: 371 502
ç.ryrcbeu2
Le document I représente la garniture chromosomique de la drosophile.
lol Chez la drosoPhile sauvage,
- Les gènes L (ailes longues) et B (æil brun) sont portés par la 2''" paire de
chromosomes.
- Le gène G (corps gris) est porté par la troisième paire.
.l
Localisez les gènes d'une telle drosophile de race pure sur un schéma que vous ferez.
2ol Il existe des mutations récessives de chacun de ces gènes :
-
-
v (ailes vestigiales) est la mutation récessive de L.
p (æil pourpre) est la mutation récessive de B.
L I 3

- e (corps ébène) est la mutation récessive de G.


1

Schématisez la garniture chromosomique d'une mouche à ailes vestigiales, yeux pourpres


Document 1
et corps ébène.
3"lLe croisement d.'une drosophile sauvage (race pure) à ailes longues et yeux bruns avec une drosophile
mutée à ailes vestigiales et yeux pourpres donne des hybrides à ailes longues et yeu-x bruns.
a) Donnez une interprétation chromosomique du génotype et des gamètes de ces hybrides.
b) est la répartition statistique des caractères chez les individus de Fz issus de deux individus de
Quelle
laFr?
4"1 Le croisement d'une drosophile sauvage (race pure) à corps gris et yeux bruns avec une drosophile
mutée à corps ébène et yeux pourpres donne une génération F'r composée de mouches à corps gris et yeux bruns.
a) Donnez une interprétation chromosomique du génotype et des gamètes de ces hybrides.
b) Quelle est la répartition statistique des caractères chez les individus de F'z issus du croisement
de deux
individus de F'r ?
5o/Exprimez correctement et avec précision les lois de Mendel à cet

l|Xercice N" 13
On distingue chez la Drosophile (Drosophila melanogaster) les o
couples d'allèles suivants : ?
- (R, r) : avec R allèle qui détermine le phénotype yeux rouges et r
I
allèle qui détermine le phénotype yeux malrons et tel que R > r ;
- (G, g) : avec G allèle qui détermine le phénotype corps gris et g
r::'.
(G'st

allèle qui détermine le phénotype corps noir et tel que G > g ; { (N.n)
- (N, n) : avec N allèle qui détermine le phénoÿpe soies normales et (R.r)
n allèle qui détermine le phénotype soies courtes et tel que N > n.
1) Proposez un croisement ainsi que le résultat attendu, pour montrer
que les deux couples d'allèles (G, g) et (N, n) sont portés par Ie même
Document I
chromosome et sont séparés par l2o/o (12 CM)
2) Proposez un croisement ainsi que le résultat attendu, pour montrer que les deux couples d'allèles (G, g) et
(R' r) sont
portés par deux chromosomes différents.
3) Le document 2 rePrésente les I 3 {
caryotypes de deux Drosophiles A et B de
sexes différents.
a) Précisez les
correspondant aux autosomes ainsi que le
numéros
t;il

ilrl tilt il
Ll
FH
H
_IL
numéro des chromosomes sexuels.
b) Reproduisez et comPlétez le
+-,+ t
G
,lF 1 ll3
-1
r - Drusoplrilc..\

document 2 en remplaçant les points a


3 I
d'interrogation par les allèles il FH
correspondant. lj l]
c) En exploitant les données du Rn L]

Jf'
,,
document 2 et vos connaissances,
reproduisez et complétez le tableau ci-après.
1
{ r ,+ t n
+ a
Drosophile B

@: On ne tiendra compte que des couples


d'ailèles (G, g) et (N, n). Document 2
Drosophile A Drosophile B

Sexe Justification

Génorype Justification
Justification
Phénotype

-%ru 9"g.en* a
,7*u z rgæ
lExercice N" 14
On croise d.eux races pures de pois de senteur. La première à fleurs rouges à étendard dressé, la seconde
a des fleurs bleues à étendard enroulé. On obtient des plantes Fr dont toutes les fleurs sont bleues et à étendarcl
dressé.
Ces individus Fr sont croisés entre eux. On obtient par exemple :

- 98 pieds à fleur bleue et à étendard enroulé. www BAC org.tn


- 104 pieds à fleur rouge et à étendard dressé.
Page: BAC-TUNISIE
- 2Og pieds à fleur bleue et à étendard dressé.
TéI: 25361 197/53371502
Expliquez ce résultat et donnez-en I'interprétation chromosomique.
{Emrcice N" 15
pied
1) Une lignée d'Eglantine à fleurs blanches et pied lisse est croisée avec une lignée à fleurs roses et
épineux. Quel que soit Ie sens du croisement, la d.escendance de première génération (F) est toujours à flerrs
roses et pied épineux.
Interprétez ces constatations et précisez les génotypes'
2) La même lignée à fleurs blanches et pied lisse est croisée avec une autre lignée à fleurs roses et pied
épineux. Il en résulte quatre types de descendants en nombres égaux.
Interprétez ces faits et précisez les génotypes.
B) Les plants d'un deÀ quatre types précédemment obtenus sont croisés avec les plants « Fr » cle la
première question. La descendance se répartit dans les proportions suivantes :
B piants à fleurs roses, pied épineux 1 plant à fleurs roses, pied lisse,
B plants à fleurs blanchLs, piéd épineux, 1 plant à fleurs blanches, pied lisse.
Interprétez ces faits et éctivez les génotypes.
xfuercice N" 16
Sffir'oisernententredeux|,,"*e.E1u.|auil".to,,gue§etàcorpsgris,onaobtelrtrunegénération
constituée de mouches à ailes longues et â corps Éris.
On réalise des tests cross en croisant individuellernent les mouches de cette génération par des mouches
à ailes vq;ligiales
.{ffi= et à corps ébèse, on a obtenu les résultats suivants :
gris-
.) z afficross don-ne ffiâLr."rrdance constituée entièrement de mouches à ailes longues et à corps gris ailes
b) % des tests cross donne quatre phénotypes dans Ies mêmes proportions : ailes longues, corps ;
vestigiales, corps gris ; ailes longues, corps ébène et ailes vestigiales, corps ébène .

c) % cles tests cioss donne une moitié àe morrches à ailes Iongues et à corps gris, une moitié à ailes vestigiales
et à corps gris.
d) % àes tests cross donne une moitié de mouches à ailes longues et à corps ébène et une moitié à ailes longues
et à corps gris.
1; Détei.mlnez les génotypes des individus de la génération avec lesquels on a réalisé les tests cross.
2) Quels sont les génotypes possibles des parents de cette génération (couple d'origine)

lErercice N" 17
On dispose de B plants A, B et C à tiges longues et fleurs rouges d'une espèce végétale donnée' On
croise
chacun de ces plants uul" .rn plant D à tiges naines et fleurs blanches de la même espèce. Le tableau
suivant
clonne les résultats de ces croisements.
Croisement AxD BxD CxD
\00 0/o
50 % tiges naines et fleurs rouges 25 % tiges longues et fleurs rouges
tiges longues 25 o/o tiges naines et fleurs rouges
Résultats et 50 % tiges Iongues et fleurs 25 % tiges naines et fleurs blanches
fleurs rouges roLrges 25 o/o tiges longues et fleurs blanches

1) A partir de l'analyse des résultats obtenus, précisez tout en le justifian[ :

;- Ia relation de dominance entre les phénotypes des caractères étudiés ;


b- la relation cl'indépendance ou de liaison entre les gènes contrôlanl les car:actères étudiés.
Z) Déterrninez les génotypes des plarrts A, B et C en précisant votre rlémarche.
B) prévoyezla com=position phénàtypique et génotypique de la descendance du croisement des pla.nts R
et C entre eux, et ceci, pour un effectif global «lcr i000 inrlivictus.
lExercice N" 18
On veut étudier, chez le mais, le mode de transmission cle deux couples d'allèles :
- (A,a) responsable de la couleur des graines (avec A = noire qui domine a = jaune)

-%"e% @o7o a*., a


.7*, z r.% 8,
- (B,b) responsable cle la forme c,es graines (avec B = lisse qui domine b = ridée)
On réaUse le croisement suivant : [4, B] x [a, b]
La descendance comporte les quatre phénotypes suivants :
45% lA,Bl ; 45o/o la,bl ; 5% lA,bl ; 5% [a'B)
deux hypothèses suivantes :
l) Analysez ILs rés.rltats de ce croisement en vue de vérifier chacune des
Hypothèse 1 : Ies deux gènes sont indépendants
deux gènes sont liés
-Donnez 2 :les
Hypothèse
2) les génotypes des parents [A' B] et [a, b]
si' Expliquez, schéma à I'appui, le comporiemànt àes chromosomes au cours de la méiose qui conduit à
la iormation des différents types de gamètes du parent de phénotype [A, B]

W On se propose d'étudier Ia transmission de deux couples d'allèles chezla drosophile


:

- un couple d'allèles contrôIant la couleur du corps'


- un couple d'allèIes contrôlant Ia taille des soies'
On dispose d,une souche de drosophile à corps ébène et soies courtes notée
M et de trois souches de
réalise trois croisements'
drosophiles à corps gris et soies normales notées Sr, Sz et Sa avec lesquelles on
Le tableau suivant représente les résultats du premier et du deuxième croisement'

Premier crorsernen t sou che M x souche Sr Deuxi erne croisement souche M x souche Sz

50 % drosophiles à corps gris et soies 50 % drosophiles à corps gris et soies

normales normales
50 % drosophiles à corps gris et soies 50 % drosophiles à corps ébène et soies

courtes normales

1) Exploitez les résultats de ces deux croisements pour :


' u-' dégager la relation de dominance entre les allèles de chaque couple,
U- inJiquer les génotypes possibles des souches M, Sr et Sz'
Troisir)me croisernent : le croisernent de la souche M avec la souche ss donne
:

- 226 drosophiles à corps gris et soies courtes,


- 224 drosophiles à corps ébène et soies normales,
- 24 drosophiles à corps gris et soies normales, www B AC org tn
- 26 drosophiles à corps ébène et soies courtes Page BAC.TUN S E
T êl: 25 36
1 97 I 53 37 502
2) Analysez les résultats de ce troisième croisement afin de préciser
a- si Ie" der* gènes contrôIant les caractères étudiés sont liés ou indépendants,
b- Ies génotypes des souches M, Sr Sz et Ss'
g) xllontrez, schémas à l'appui, comment le brassage chromclsomique
permet d'expliquer l'obtention des
descendants issus ciu troisième croisement, formés par les drosophiles à corps gris et soies normales
et le drosophiles à corps ébène et soies courtes'

ç-xercb-N:20
L'allèle A domine a
on étudie Ia transmission de d.eux couples d'allèles (A, a) et (B, b) chez la drosophile.
et l'allèIe B domineb.
1)Oncroiseunefemelle[A,B]avecunrnâIe[a,b]'onobtient:
- zzSdrosophiles de phénotype [a, B] ' 32 drosophiles de phénotype [A, B]
- 217 drosophiles de phénotvp" la, ul - 28 drosophiles de phénotype [a, b]
Interprétez ces résultats.
trtilisée dans Ie premier croisement
2) eue donnerait, sur 1000 tlescendants, Ie croisement de la f'emelle
uu"" r, mâle ayant le même phénotype et le même génotype'

Wrcic:eff:-U . \r, r
(corps gris, ceil prune), I'autre à corps
Lors(u,on croise cles Moustiqqes de race pure, I'trn de type sauvage
noir et æiI clair, tous les individus de la Fr obtenus sont de type sauvage.
Lorsque des femelles l-r sont croisées avec des rnâIes à corps noir
et æil clair, on obtient en prerlière
génération les résultats suivants :

,.%,,&ru 9V. zno a


,7*, z rg 8-
698 moustiques à corps gris et æil prune,
712 moustiques à corps noir et ceil clair,
290 moustiques à corps gris et æil clair,
282 moustiques à corps noir et ceil prune.
l) A partir des résullah des croisements réalisés, déterminez, en justifiant votre réponse, le mode de
génétique)
tra,smission des caractères étudiés (nombre de gènes, dominance, Iiaison ou indépendance
2)EÜivezles génotypes des parents et des indiviilus de la Fr.
B) Expliquer, Jchémas à I'appui, comment le brassage chromosomique
permet de comprendre l'obtention
et prune'
des moustiqrè. À .orp. gris et ceil clair et des moustiques à corps noir ceil
à corps noir et æil
4) Un *orstiq,rJ femelle à corps gris et æil prune est croisé âvec tln moustique mâIe
clair. On a obtenu les résultats suivants :
16 moustiques à corps gris et ceil pruue, WWW
13 moustiques à corps noir et æiI clair, Page
36 moustiques à corps gris et æil clair,
T,él: 25 36
35 moustiques à corps noir et æiI prune'
Interpréter ce résultat.

xfur@1t22 (Ar,Az) et (Br,Bz)'


On cherche, chez une espèce animale, le mod.e de transmission de 2 couples d'allèies
1) Le croisement d.,un mâIe [Ar, Br] avec une femelle [Az, Bz] fournit une génération Fr formée de 100%
[ArAz, Br]
a) Que peut-on déduire cie ce résuitat ?
b) dcrire las génotypes possibles des garents et des individus de Ia Fr
2) Lln croise une femelé de la Frf!rP*, i,j""" urn mâIe [ArAz, Bz]' On obtient
les résultats srrivants

250 [ArAz, Br] -


200 Ie', 9;] 50 [Ar, Bzi
zso [ArAz, Bz] -
200 [Az, Bz] 50 [Az, Br]

a) Analysez séparément les résultats pour chaque caractère héréditaire' Conclure.


b) En supposant que les deux "olrpl", d'alièIes sont indépendants,
quelles sont les proportions
réponse' Itrn déduire
théoriques qu,on doit obtenir en combinant les deux caractères ? Expliquer votre
Ies effectifs ihéoriq.res d.es d.ifférentes catégories phénotypiclues pour 1000
individus obtenus'
peut-on déduire ?
c) ôo*pur", tes efTectif's pratiques avec les effectifs théoriques. Que
d) Ecrire les génotypes clàs parents de ce croisement et interpréter les résultats obtenus.
e) En déduire Ia localisation relative cles deux gènes en question.

* q1xgrciccefl23
Dans l,un rtes documenLs d'un chercheur généticien, on se souvient
qu'il décrit un croi$ement effectué
entre deux incliviclus d'une espèce végétale diploÏde :
o M de phéuotYPe [4, ts]
. N de phénotYPe inconnu [?]
par les couples
Ces deux indivictus présentent deux caractères héréditaires contrôIés respectivement
d'allèles (4, a) et (B, b) avec une dominance absolue de A sur a et de B sur b'
01 ." so..rriurrt égol"*"nt que la d.escendance du croisement M x N est constituée de :
o [A' B] = SOX
o [a' b] = 5o/o
o [A' b]=20Yo
o [a, B)= 4S%
1) M et N sont-ils de races pures ? Justifier'
En se limitant ,, .ur".tère contrôIé par le couple d'allèles (A, a), quels génotypes de M
z) et N
de N pour
expliquerrt les résultats obtenus ? Jusiifier votre réponse et déduire Ie phénotype ce

caractère.
Même question pour le second caractère contrôIé par le couple d'allèles
(8, b)
B)
En déduire le phénotype global de N'
4') Les deux .orrpl". d'allèles sont-ils indépendants ou liés ? Justifier.
5) Ecrire Ie (ou les) génotype(s) possibles de M et de N' obtenus, préciser les
6) par un raisonnement logique et en tenant compte des résuitats expérimentaux
résultats obteuus.
génotypes de M et N. Faire ensuite une interprétation génétique des
Endédujrelaloca]isationrelativedes2gèrresétudiés.

,%.ra,% 9,y2, str,t,,1