Vous êtes sur la page 1sur 69

N° d'ordre : P15/

République Tunisienne
Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la
Recherche Scientifique

Université de Monastir
Faculté des Sciences
Département de Physique

Rapport de Stage de Fin d'Etudes


pour l’obtention de la

Licence Appliquée de Physique

Option : Electronique

Etude et simulation d’un système de commutation


Sujet :
Téléphonique

Élaboré par : Mlle. Faten GACHITA


Mlle. Sana JEMAI
Soutenu le 25/05/2017

Jury:

Président : ………………….
Encadrant Professionnel : Mr. Amine AZOUZ
Encadrant Universitaire : Mr. Hamza SAIDI

Effectué à : Tunisie Télécom Monastir

Année Universitaire 2016/2017


FSM Tunisie Télécom Monastir

Dédicace
Je dédie ce modeste travail à :

A mes parents.

Aucun hommage ne pourrait être à la hauteur de l’amour dont ils ne cessent de me


combler .Que dieu leur procure bonne santé et longue vie.

A mon cher frère MOHAMED,

Qui a cru en moi et m’a soutenue par ses précieux conseils, puisse dieu te garder.

A mon cher fiancé MOHAMED,

Pour tout l’amour et le soutien qu’il m’a offert.

A mes sœurs : MARWA, SONIA, ABIR et ma petite ITIMED,

Qui m’ont toujours soutenus et étaient toujours à mes cotes, je vous souhaite le
succès dans vos vies.

A tous les membres de ma famille et mes amis.

A mon binôme SANA et toute la famille JEMAI.

Et à tous ceux qui ont contribue de près ou de loi pour que ce projet soit possible.

Je vous dis merci.

Faten

Jemai&Gachita 2
FSM Tunisie Télécom Monastir

Dédicace

Mes chers parents ma mère et mon père, mes frères et ma belle sœur :

Je vous dédie ce projet, c’est grâce à votre patience, amour, soutient et


encouragements que je enfin atteins ce stade d’étude.

Mes ami(e)s :

« Les vrais amis viennent d’eux-mêmes dans les bons et les mauvais moments quant
on les besoin » je vous aime beaucoup que dieu vous protège.

A mon binôme faten et toute la famille gachita.

Et à tous ceux qui ont contribue de près ou de loi pour que ce projet soit possible.

Je vous dis merci.


Sana

Jemai&Gachita 3
FSM Tunisie Télécom Monastir

Remerciements  :

Nous avons l’honneur d’exprimer nos salutations et nos remerciements à tout le personnel de
Tunisie Télécom et plus précisément le chef du centre de commutation Mr. Hamza SAIDI, qui
nous a donné la force et le courage d’accomplir ce projet malgré leur grande occupation.

Nous tenons aussi à adresser nos vifs remerciements à Mr. Amine AZZOUZ pour son
encouragement continu et aussi d’être toujours là pour nous écouter, nous aider et nous guider à
retrouver le bon chemin par sa sagesse et ses précieux conseils.

Nous tenons à remercier également les membres du jury pour bien vouloir nous accorder de leur
temps précieux pour commenter , discuter et juger notre travail.

J’adresse aussi un remerciement spécial à Mrs Mouadh BEN SALAH le président de notre club
d’automatisme au Palais des sciences de Monastir pour ses conseils et recommandations
précieux.

Jemai&Gachita 4
FSM Tunisie Télécom Monastir

Table des matières

INTRODUCTION GÉNÉRALE........................................................................................13

CHAPITRE I : PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE TUNISIE TELECOM.....................14

I.INTRODUCTION GÉNÉRALE :....................................................................................15

1. Présentation de l’entreprise :........................................................................................................................15

2. Organigramme de l’entreprise :...................................................................................................................16

3. Objectifs stratégiques de Tunisie Télécom :................................................................................................16

II.CONCLUSION :...........................................................................................................17

CHAPITRE II : LE CENTRE DE COMMUTATION.........................................................18

I. INTRODUCTION :..............................................................................................19

II. CENTRE DE COMMUTATION :........................................................................20

1. Présentation du centre :................................................................................................................................20

2. Organigramme du centre de commutation :...............................................................................................21

III. SALLE DES ÉQUIPEMENTS :..........................................................................21

1. Répartiteur Général :....................................................................................................................................21

2. Les réglettes :.................................................................................................................................................22

3. La jarretière :.................................................................................................................................................23

4. Les fusibles :...................................................................................................................................................24

IV. SALLE D’EXPLOITATION ET MAINTENANCE:..............................................24

Jemai&Gachita 5
FSM Tunisie Télécom Monastir

1. Le Console visuel (CV) :................................................................................................................................24


a. Gestion des abonnés :..................................................................................................................................24
b. Gestion des alarmes :..............................................................................................................................25

2. Le GIS (Geographique Information System) :...........................................................................................26


a. Architecture de GIS :..................................................................................................................................27
b. Les tâches réalisées par GIS :.................................................................................................................28

3. Le WORKFLOW DATA :............................................................................................................................29

V. LE CENTRE DE TRANSMISSION :..................................................................31

1. Définition :......................................................................................................................................................31

2. Rôle :...............................................................................................................................................................31

3. Les supports de transmission :.....................................................................................................................32


a. Les fibres optiques :....................................................................................................................................32
b. Faisceau hertzien :..................................................................................................................................32
c. Les câbles coaxiaux :..................................................................................................................................32

VI. SALLE DE COMMUTATION :...........................................................................33

CHAPITRE III : LE SYSTÈME DE COMMUTATION HC3.............................................35

I. INTRODUCTION :..............................................................................................36

II. L’AUTOCOMMUTATEUR HC3 :.......................................................................36

1. Présentation de HC3.....................................................................................................................................36

2. Le principe de la commutation :..................................................................................................................37


a. La commutation spatiale :...........................................................................................................................37
b. La commutation temporelle :..................................................................................................................38

3. Le principe d’autocommutateur : « les stations multiprocesseurs »........................................................38

III. LES DIFFÉRENTES PHASES D’ÉTABLISSEMENT D’UN APPEL :..............40

1. La présélection (1ère phase) :........................................................................................................................40


a. Définition :..................................................................................................................................................40
b. Présélection d’un appel d’abonné :.........................................................................................................40
c. Présélection d’un appel provenant d’une jonction :....................................................................................40

Jemai&Gachita 6
FSM Tunisie Télécom Monastir

2. La réception de la numérotation et la sélection (2ème Phase) :................................................................40

3. La signalisation (3ème Phase)  :.....................................................................................................................41

4. Supervision et Taxation de la communication :..........................................................................................43

IV. LES DIFFÉRENTS TYPES DES COMMUNICATIONS :..................................46

V. CARACTÉRISTIQUES ÉLECTRIQUES DE LA LIGNE DURANT


L’ÉTABLISSEMENT D’UNE COMMUNICATION LOCALE :........................................48

CHAPITRE IV: SIMULATION DU SYSTÈME DE COMMUTATION À COMMANDE


PROGRAMMABLE.........................................................................................................54

I. INTRODUCTION :..............................................................................................55

II. SIMULATION DU SYSTÈME DE COMMUTATION TÉLÉPHONIQUE :..........56

1. Logiciel de simulation ISIS :.........................................................................................................................56

2. La carte ARDUINO UNO :...........................................................................................................................56

3. Câblage de l’afficheur LCD :.......................................................................................................................59


a. Définition :..................................................................................................................................................59
a. Brochage :...................................................................................................................................................60
b. Réalisation sur ISIS :..................................................................................................................................61

4. Branchement du clavier (keypad) :..............................................................................................................61


a. Définition :..................................................................................................................................................61
b. Réalisation sur ISIS :..............................................................................................................................62

5. Branchement de la matrice LED 8* 8 :.......................................................................................................63


a. Définition :..................................................................................................................................................63
b. Réalisation sur ISIS :..................................................................................................................................64

III. ETUDE PRATIQUE DE SIMULATION DU SYSTÈME DE COMMUTATION


TÉLÉPHONIQUE :..........................................................................................................65

1. Langage de programmation « ARDUINO » :.............................................................................................65

2. Organigramme principale :..........................................................................................................................65

CONCLUSION GÉNÉRALE...........................................................................................76

Jemai&Gachita 7
FSM Tunisie Télécom Monastir

Jemai&Gachita 8
FSM Tunisie Télécom Monastir

Liste des figures


Figure 1 : Organigramme de Tunisie télécom......................................................................................14

Figure 2 : Organigramme de centre de commutation............................................................................19

Figure 3 : Répartiteur général..............................................................................................................20

Figure 4 : Les réglettes verticales Figure 5 : Les réglettes horizontales...............................21

Figure 6 : La jarretière..........................................................................................................................22

Figure 7 : Page d’accueil de GIS..........................................................................................................25

Figure 8 : Architecture de GIS.............................................................................................................26

Figure 9 : Consultation par numéro......................................................................................................27

Figure 10 : Interface graphique de WORKFLOW................................................................................28

Figure 11 : Demande de création d’un abonné ADSL..........................................................................29

Figure 12 : La salle de commutation....................................................................................................31

Figure 13 : le fonctionnement d’un autocommutateur..........................................................................35

Figure 14 : les étapes d’établissement d’un appel local........................................................................42

Figure 15 : Signalisation inter centraux................................................................................................43

Figure 16 : Communication locale.......................................................................................................44

Figure 17 : Communication de départ..................................................................................................44

Figure 18 : communication de d’arrivée...............................................................................................45

Figure 19 : communication de transit...................................................................................................45

Figure 20 : Emission de la tonalité d’invitation à transmettre vers le demandeur.................................47

Figure 21 : Emission d’impulsions.......................................................................................................47

Figure 22 : les couples de fréquences utilisés en numérotation DTMF................................................48

Figure 23 : Emission de la tonalité de retour d’appel vers le demandeur..............................................49

Figure 24 : Emission de la sonnerie vers la demandé...........................................................................50

Jemai&Gachita 9
FSM Tunisie Télécom Monastir

Figure 25 : Emission de la tonalité d’occupation vers le demandeur....................................................51

Figure 1 : schéma global du système....................................................................................................53

Figure 3 : les différents composants de la carte ARDUINO UNO.......................................................54

Figure 4: LCD 2*16.............................................................................................................................57

Figure 5 : connexion de LCD avec la carte ARDUINO UNO..............................................................59

Figure 6 : Le clavier 3*4......................................................................................................................60

Figure 7 : connexion du clavier avec la carte ARDUINO UNO...........................................................61

Figure 8 : la matrice LEDs 8*8 avec le MAX7219..............................................................................62

Figure 9 : connexion de la matrice LEDs 8* 8.....................................................................................62

Jemai&Gachita 10
FSM Tunisie Télécom Monastir

Liste des Tableaux

Tableau 1 : les fonctions des broches LCD..........................................................................................59

Tableau 2 : fonctionnement d’une matrice LEDs.................................................................................68

Jemai&Gachita 11
FSM Tunisie Télécom Monastir

Introduction générale

Aujourd’hui, toutes les universités et les instituts supérieurs scientifiques intègrent l’aspect
pratique dans l’étude théorique à partir de stages pendant leur cursus d’études. A ce niveau
l’objectif des facultés est de permettre à l’étudiant d’enrichir ses connaissances et de s’adapter à
l’environnement de l’entreprise.

Le stage dans un milieu professionnel est une nécessité absolue pour enrichir les idées de
l’étudiant avant qu’il ne sera face à face la vie professionnelle.

Durant notre stage, nous avons eu l’occasion de découverte du milieu professionnel au direct de
Tunisie Télécom de Monastir et de visiter les différents services de la structure de
télécommunication.

Cette expérience nous nous sommes permis d’acquérir de nouvelles connaissances et


compétences. Celles-ci nous seront fort précieuses pour la réalisation de nos projets à avenir. Ainsi,
de s’approcher du monde de travail, de contacter en proximité tous le personnel du centre de
commutation téléphonique pendant leurs tâches journalières et de voir les sections de base et les
fonctions essentielles de cette entreprise.

Nous possédons désormais une expérience du terrain qui nous donne des pistes pour nous
améliorer.

Jemai&Gachita 12
FSM Tunisie Télécom Monastir

Chapitre I : Présentation
générale de Tunisie Telecom

Jemai&Gachita 13
FSM Tunisie Télécom Monastir

I. Introduction générale :

1. Présentation de l’entreprise :

« TUNISIE TELECOM » est le nom commercial de l’office national des


télécommunications dont le siège social est situé à TUNIS, il s’agit d’une entreprise de service qui a
été crée le 17 avril 1995 par l’état tunisien suite à la promulgation de la loi N°36. Devenu société
anonyme de droit public fin 2002, il change de statut juridique par un décret de 5 avril 2004, pour
devenir une société anonyme dénommée « Tunisie Télécom ».

Tunisie Télécom met en place, exploite et commercialise le premier réseau GSM en Mauritanie
(Mattel) à partir de mai 2004. Elle conclut également une convention de coopération technique avec
Djibouti Télécom pour le développement de ses réseaux de télécommunications.

En juillet 2006, il a été procédé à l’ouverture du capital de Tunisie Télécom à hauteur de 35% en
faveur du consortium Emirati TeCom-DIG. Cette opération vise à améliorer la rentabilité de Tunisie
Télécom et à lui permettre de se hisser parmi les grandes opérations internationales.

Tunisie Télécom offre des services dans le domaine des télécommunications fixes et mobile.
Prenons comme titre d’exemple, le lancement de service de paiement à distance via mobile
MobiDinar en 2010, de plus Tunisie Télécom joue un rôle important dans l’amélioration du taux
de pénétration de l’Internet en Tunisie (frame Relay, ADSL, RNIS…).

En novembre 2014, Tunisie Télécom signe un partenariat avec un groupe Khechine qui consiste
à offrir des avantages sur les services du groupe de tourisme, en échange d’une offre de
télécommunication avantageuse pour les établissements hôteliers et touristiques du groupe
Khechine.

Tunisie Télécom se compose de 24 directions régionales, de 80 ACTELS et points de vente et de


plus de 13 mille points de vente privés, Elle emploie plus de 8000 agents.

On peut dire que TUNISIE TELECOM était parmi les premiers et les meilleurs établissements
Tunisiennes visé par la mise à niveau de ces structures et de son personnel à fin d’offrir un produit
de haute qualité et capable de résister à la concurrence prévue par les entreprises nationales et
internationales.

Jemai&Gachita 14
FSM Tunisie Télécom Monastir

2. Organigramme de l’entreprise :

Figure 1 : Organigramme de Tunisie télécom

3. Objectifs stratégiques de Tunisie Télécom :

 Commerciale segmentée visant à stimuler les usages nouveaux et existants des Favoriser la
croissance du marché mobile par une stratégie d’approche services de télécommunications
mobiles.
 Rester le principal fer de lance du développement de l’Internet en Tunisie.
 Continuer d’investir dans son cœur de réseau à fin de renforcer l’accès au très haut débit fixe et
mobile.

Jemai&Gachita 15
FSM Tunisie Télécom Monastir

II. Conclusion :
Apres que nous présentons l’historique, les services de la société ainsi que sa structure générale,
dans le chapitre suivant nous allons présentés le centre de commutation.

III.

Jemai&Gachita 16
FSM Tunisie Télécom Monastir

Chapitre II : Le centre de


commutation

Jemai&Gachita 17
FSM Tunisie Télécom Monastir

I. Introduction :
La télécommunication est un ensemble de procédés qui assurent la transmission des
informations à distances tels que le téléphone, les réseaux informatiques ….Elle est présente de plus
en plus dans notre vie quotidienne pour cela la Tunisie Télécom sert à adapter des améliorations et
de nouvelles techniques dans ce domaine.

Le centre de télécommunication est un ensemble de services liés entre eux et chaque service
contient plusieurs équipements selon son spécialité et les ordres de travaux.

Ainsi pour assurer la connexion des abonnés avec les différents réseaux (fixe, mobile,
Internet…) plusieurs centrales de télécommunications interviennent :

 Centre de commutation
 Centre de transmission
 Centre de construction des lignes (CLL)

Une interconnexion entre abonné demandeur et un abonné demandé est traité par
l’autocommutateur puis transmit sur les supports de transmission qui doivent être raccordé par le
CCL.

II. Centre de commutation :

1. Présentation du centre :

Le centre de commutation électronique est la partie intelligente du réseau téléphonique, il assure


l’acheminement des appels et des données entres les abonnés.

La commutation représente une étape très importante dans le processus de l’établissement d’une
communication. Ainsi, le centre de commutation assure les différentes liaisons du réseau à savoir la
liaison entre deux abonnées d’un même central, les liaisons entre abonnées et jonctions entrantes
d’un autre central ou encore entre deux jonctions de deux centraux différents.

Ensuite, le centre de commutation représente un élément très important dans la structure d’un
réseau téléphonique commuté, ou on distingue trois parties essentielles :

 Une partie matérielle qui relie au réseau de connexion.

Jemai&Gachita 18
FSM Tunisie Télécom Monastir

 Une partie de circuit qui permet le raccordement des lignes d’abonnées.


 Une partie commande ou partie logicielle qui permet de faire la commande du partie
matérielle.

Le centre de commutation assure plusieurs fonctions :

 Fonctions de connexions et commutation


 Fonctions de transmission
 Fonction DATA
 Fonctions d’exploitation et maintenance.

2. Organigramme du centre de commutation :

S
e
l
a
S
e
l
a
t
n
e
L
c
C
f
e
h
e
l
a
S
t
s
y
è
m
o
t
l
p
x
e

i
d
s
e
d
r
e
d
e
d
e
d
t
a
o
i
n
u
m
o
c t
o
i
a
m
s
n
a
r
é
t
p
i
u
q
t
e
d
u
m
o
c
m
e
i
s
t
o
i
a
c
r
t
n
e
n
e
s
t
n
o
i
n
e
i
t
a
m
n
e
e
c
n

Figure 2 : Organigramme de centre de commutation

Jemai&Gachita 19
FSM Tunisie Télécom Monastir

III. Salle des équipements :


Nous essayons d’initialiser les différents composants de cette salle :

1. Répartiteur Général :

Le répartiteur téléphonique est le lieu situé dans le central téléphonique ou se font toutes les
connexions entre le réseau filaire desservant les clients d’un opérateur de télécommunication et les
infrastructures.

Il assure principalement la liaison entre les équipements de raccordement des abonnés (UR)
à travers les réglettes horizontales et la partie réseau externe par l’intermédiaire de réglettes
verticales qui sont connectées entre eux par l’intermédiaire d’un « fil jarretière ».

Figure 3 : Répartiteur général

Jemai&Gachita 20
FSM Tunisie Télécom Monastir

2. Les réglettes :

 les réglettes verticales  sont raccordées les lignes du réseau téléphonique. chaque réglette se
compose 16 lignes dont chaque ligne est dite amorce, ce qui donne que pour une réglette aboutit
112 paires (figure 4).
 les réglettes horizontales reliées à la centrale de commutation ou aboutissant les câbles de
raccordement des équipements individuels chacune des réglettes ayant plusieurs modules formés
par des tranches métalliques en disposition matricielle 8*16 (figure 5).

Figure 4 : Les réglettes verticales Figure 5 : Les réglettes horizontales

3. La jarretière :

Constituée de deux fils conducteurs torsadés et présentant une certaine souplesse. Il assure la
liaison entre les équipements de commutation aux conducteurs de lignes et assure aussi un rôle de
protection et de coupure. En effet, il permet de faire des essais et des mesures, il rend possible de

Jemai&Gachita 21
FSM Tunisie Télécom Monastir

conserver le même numéro à un abonné changement de domicile dans le secteur et ce par mutation
de jarretières.

Figure 6 : La jarretière


4. Les fusibles :

Un fusible a pour fonction la protection d'un circuit d'alimentation vis-à-vis de courts-circuits ou


de surintensités générées par une défaillance de la charge alimentée. Il s’agit de protéger les
équipements et le personnel contre les effets de l’environnement des lignes des abonnés, telles les
surcharges électriques accidentelles provoqués par la foudre ou les lignes d’énergie.

IV. Salle d’exploitation et maintenance:


TUNISIE TELECOM est l’une de sociétés qui vise toujours l’innovation dans toutes ces
recherches et ces traveaux. Afin d’assurer une coopération entre ces différents services, TUNISIE
TELECOM implante plusieurs application .

Parmi ces applications on va decouvrir le Console Visuel (CV), le GIS et le WORKFLOW …

1. Le Console visuel (CV) :

La salle d’exploitation et de maintenance a deux fonctions principales avec un logiciel CV :

 Gestion des abonnés


 Gestion des alarmes

a. Gestion des abonnés :

C’est l’ensemble des commandes exécutés dans le but les gestions des lignes d’abonnés.
Exemple :

Jemai&Gachita 22
FSM Tunisie Télécom Monastir

 ABOCR : pour la création d’une ligne simple.


 ABOMO : pour la modification de discrimination d’une ligne simple et l’attribution d’un
nouvel équipement ND.
 ABORT : modification de discrimination.
 ABOSU : suppression d’une ligne abonnée.
 ABOIL : listage des caractéristiques d’abonnés.
 ABOMU : modifier le numéro d’équipement sans modifier le numéro d’abonné.
 ABOIN :
 Interrogation des discriminations de ligne.
 Edition des types des catégories, des marques et des compteurs de taxation d’une
ligne d’abonné.
 =   : affectation
 = /  : suppression
 CAT=DF1 : suppression grille pour le premier trimestre.
 CAT=DF2 : suppression grille pour le deuxième trimestre.
 CAT=DF3 : suppression grille pour le troisième trimestre.
 CAT=DF4 : suppression grille pour le quatrième trimestre.
 CAT= DF5 : suspension provisoire.
 CAT= DF7 : suspension ACTEL pour une ligne prépayée.
 CAT= DF11 : suspension ACTEL pour une ligne post payée.
 CAT = CAC30+ZTX30 : suspension grille pour une ligne post payée.
 CAT=CAC+ZTX5 : ligne prépayée (avec carte).
 CAT=FS2 : ligne post payée (facturation détaillé).
 TY=DSM & CAT=DIPA : CLIP
 TY = SR3 : la communication est internationale.
 TAX= Local+Urbain+National+Global (compteur de taxation).

b. Gestion des alarmes :

Cette gestion assure la maintenance du système de communication à travers les alarmes qui
apparait sur le PGS déclenchés par la SMM.
Toute détection d’anomalie au niveau d’un organe provoque l’émission d’informations vers
l’organe de contrôle qui retransmet au CTI. Pour ne pas avoir étudié tous les messages et les
anomalies, le CTI effectue perlé d’ignorer les fautes fugitives, et désigner d’une manière précise les

Jemai&Gachita 23
FSM Tunisie Télécom Monastir

organes ou sous ensemble susceptibles de présenter un défaut de fonctionnement, d’envisager des


réactions automatiques du CTI :
- basculement des liaisons
- positionnement différent des liaisons
- positionnent différent de l’organe
- lancement de test LOCAVA
 Les alarmes se classent en deux catégories :
- celles transmises par paires métallique (énergie, bâtiment, incendie).
- Celles transmises par liaisons numériques MIC (détection des défauts sur les MIC)
 Il existe deux types de maintenance :
- Maintenance préventive : il s’agit d’effectuer un certain nombre d’opération de manière à
diminuer le risque de panne ou de dysfonctionnement du commutateur.
- Maintenance corrective : suite à une anomalie dans le système, un message sous forme de
signaux visuels ou sonores alertes les responsables de la salle d’exploitation en
déclenchant une alarme.
 Il existe trois types d’alarmes :
- IS : c’est un signal de couleur verte sur le PGS et qui n’exige pas d’intervention.
- ID : c’est un signal de couleur orange sur le PGS et qui a l’intervention différé.
- IM : c’est un signal de couleur rouge qui existe une intervention immédiate.

2. Le GIS (Geographique Information System) :

Tunisie Télécom a mis en service un système d’information géographique (GIS), basé sur un
réseau métropolitain et une application qui gérer les travaux entre centres, en effet, la méthode
traditionelle basée sur le transfert physique de tout le dossier du client fait perdre beaucoup du
temps, de plus, le risque de perte de quelque dossiers.

Jemai&Gachita 24
FSM Tunisie Télécom Monastir

Figure 7 : Page d’accueil de GIS

a. Architecture de GIS :

C’est à l’aide d’une base de données informatisée qui été émis à la disposition de tous les
personnels, Ces derniers peuvent traiter facilement les demandes de ces clients et analyser en temps
réel l’état de ces demandes, ainsi que l’application des anomalies d’application GIS.

Figure 8 : Architecture de GIS

Jemai&Gachita 25
FSM Tunisie Télécom Monastir

b. Les tâches réalisées par GIS :

L’application GIS réalisent plusieurs tâches :

 Demandes téléphonique
 Affectation des numéros
 Mise en service et ordre de travaux
 Affectation des numéros et indexation
 Migration prépayée / post payée
 Forfait plafonné
- Migration vers forfait plafonné
- Modifier du forfait plafonné
 Résiliation
- Résiliation suite demande
- Résiliation d’office
- Résiliation suite transfert sortant
- Résiliation suite installation provisoire
 Validation
- Demande abonnement numéro d’accueil
 Suspension provisoire
 Demande DATA
 Modifié contrat
 Rétablissement
- Suite demande
- Suite grille de suspension (par référence)
- Suite grille de suspension (par numéro)
 Suspension grille

Jemai&Gachita 26
FSM Tunisie Télécom Monastir

Figure 9 : Consultation par numéro


3. Le WORKFLOW DATA :

Le WORKFLOW DATA est un système d’information implémenté chez Tunisie Télécom, qui
a pour rôle de la modélisation et la gestion informatique de l’ensemble des tâches à accomplir par
des différents acteurs impliqués dans la réalisation d’un processus métier, ainsi que l’affectation des
ports.

Figure 10 : Interface graphique de WORKFLOW

Jemai&Gachita 27
FSM Tunisie Télécom Monastir

Figure 11 : Demande de création d’un abonné ADSL

V. Le centre de transmission :

1. Définition :

Un centre de transmission est souvent LGD (lignes à grandes distance), ce centre est
responsable d’établir des commutations entre des autocommutateurs éloignés, et donc assurer le
transport des divers informations tels que : conversations téléphoniques, transmission de
données, image…à travers des équipements spécifiques à la transmission.

2. Rôle :

Ce centre effectue plusieurs tâches dont on peut citer :


 La mise en service et l’exploitation des lignes spécialisées.
 La surveillance des câbles de transport.
 La relève de dérangements survenant sur les équipements.
 L’intervention en cas d’un défaut éloigné.

Jemai&Gachita 28
FSM Tunisie Télécom Monastir

3. Les supports de transmission :

a. Les fibres optiques :

La transmission consiste à transmettre les signaux d’un CTT (centre technique de transmission) à
un autre, elle assure l’acheminement des informations de parole, image,…entre deux abonnés
éloignés.
La transmission téléphonique se fait par une fibre optique en verre ou en plastique qui a la
propriété de conduire la lumière et sert dans les transmissions terrestres et océaniques de données.
- Les fibres optiques se caractérisent par un(e) :
 Bonne qualité mais coûteux
 Bonne capacité
 Bande passante très importante
 Niveau de perte très faible
- la fibre optique est un guide de lumière en silice qui porte un cœur d’indice n1 dans lequel
se propage la lumière par réflexion multiple sur la gaine d’indice n2 (n1 supérieur à n2). Le cœur
et la gaine sont entourés par une protection en plastique.

b. Faisceau hertzien :

Un faisceau hertzien est un système de transmission de signaux numériques …peut être


monodirectionnelle ou bi- latérale et généralement permanente, entre deux sites géographiques
fixes, il exploite le support d’onde radioélectrique, par des fréquences porteuses allant de 1 GHZ à
40 GHZ (gammes de micro ondes) focalisées concentrées à des antennes directives.

c. Les câbles coaxiaux :

Le câble coaxial ou ligne coaxiale est une ligne de transmission liaison asymétrique utilisée en
haute fréquences, composé d’un câble à deux conducteurs. Ce type de câble est utilisé pour la
transmission de signaux numériques ou analogiques à haute ou basse fréquence.

Jemai&Gachita 29
FSM Tunisie Télécom Monastir

VI. Salle de commutation :


La commutation est la partie centrale de réseau qui met en relation les abonnés par
l’établissement des connexions entre les lignes.
La salle de commutation contient les unités de raccordement et le système de commutation
(HC3). Les bâtis situés dans cette salle sont les bâtis mécano soudés. Les interconnexions entre les
bâtis sont effectuées par des câbles passées dans une serreriez selon la technique (RACABAT).
L’implantation de la salle nécessite l’installation d’un faux plancheur pour la climatisation.
La salle contient aussi un détecteur d’incendie (détecteur de fumée au plafond et dans le faux
plancheur.

Figure 12 : La salle de commutation

Jemai&Gachita 30
FSM Tunisie Télécom Monastir

Chapitre III : Le système de


commutation HC3

Jemai&Gachita 31
FSM Tunisie Télécom Monastir

I. Introduction :
Avant, le centre de commutation de Monastir fonctionnait avec E10B non HC. Puis à
technologie HC1, HC2 et de nos jours avec les systèmes HC3, ce qui démontre l’évolution de
système de commutation.

Au sein du système de commutation HC3, les organes de commande (TX, MR, MQ,…) sont
installés dans un bâtis qui support plusieurs fonctions autres que la commande

II. L’autocommutateur HC3 :

1. Présentation de HC3 

Un autocommutateur est un nœud de réseau téléphonique sa fonction de base est l’établissement


d’une connexion temporelle entre une ligne entrante et une ligne sortante.

A côté des autocommutateurs publics qui forment le réseau général, les entreprises ont souvent
besoin des commutateurs internes. Les commutateurs (HC3: High Capacity generation 3) répondent
à ce besoin.

Le système de commutation HC 3 est conçu pour faire face à l’évolution des réseaux et à la
nécessité d’optimiser l’exploitation des équipements.

Ce système offre :

 Une plus grande capacité de raccordement.


 Une plus grande puissance de traitement.
 Une plus meilleure compacité des équipements.

Un autocommutateur téléphonique met deux correspondants suivant des règles sur le numéro
composé par l'appelant. Plusieurs commutateurs peuvent s'enchaîner entre l'appelant et le
destinataire.

Un autocommutateur doit remplir un certain nombre de fonctions parmi lesquelles:

 Rechercher l'abonné appelant ou le circuit arrivée, processus qui engendre les phases de
présélectionner d'abonné ou de circuit.

 Enregistrer le numéro demandé, processus connu sous le terme d'enregistrement.

Jemai&Gachita 32
FSM Tunisie Télécom Monastir

 Interpréter le numéro demandé et acheminer l'appel, ceci fait l'objet d'étude de la


traduction - sélection

 Gérer la commutation établie, ceci se traduit par la supervision et la taxation.

 Alimenter les abonnés.

 Permettre d'échanger des signaux.

 Le réseau de connexion va servir à établir les liaisons entre organes de rendement


différent.

Figure 13 : le fonctionnement d’un autocommutateur

2. Le principe de la commutation :

Il existe deux grandes classes de techniques de commutation électronique : la technique spatiale


et la technique temporelle.

a. La commutation spatiale :

Le principe de la commutation spatiale consiste à établir physiquement un chemin continu entre


la ligne entrante et la ligne sortante. Ce chemin est obtenu au moyen de points de connexion à
deux états : passant ou bloqué.
Dans un réseau de connexion spatiale à chaque connexion établie correspond un itinéraire
physiquement distinct. Ces itinéraires sont constitués par un ensemble de fils ou mailles reliés par
des contacts ou points de connexion organisés en matrice.

Jemai&Gachita 33
FSM Tunisie Télécom Monastir

b. La commutation temporelle :

La grande différence de la commutation temporelle avec la commutation spatiale réside dans le


non continuité électrique entre entrée et sortie et surtout le non continuité dans le temps de
connexion ce qui ramène au multiplexage de plusieurs communications sur un même support de
transmission.

La commutation temporelle consiste à transformer le signal électrique émis par les abonnés
(fréquences de 300 à 3400Hz) en un signal numérique par une technique dite MIC (Modulation par
Impulsions et Codage) qui exerce trois opérations successives :

 L’échantillonnage

 La quantification

 Le codage

Cette technique permet de transmettre des débits très supérieurs sur des circuits électriques. Le
MIC permet d’acheminer 32 voies dont 30 voies téléphoniques suivies de 2 voies de signalisation
sur deux paires de fils, une dans chaque sens de transmission.

Dans un commutateur temporel, les étages d’abonnés réalisent d’abord l’échantillonnage et le


codage du signal, et regroupent sur des intervalles de temps différents un certain nombre de
communications sur 2 à 4 multiplex MIC.

Alors la technique de commutation temporelle consiste à connecter deux voies qui se présentent
sur des liaisons MIC. Il s’agit de transférer dans une position temporelle donnée d’un multiplex
sortant donner, les informations véhiculées par la position temporelle du multiplex entrant à la voie
entrante indiquée.

La commutation temporelle est basée sur la combinaison de deux types d’opération :

 Un changement de position temporelle (opération de type T) qui réalise le


transfert des informations d’un intervalle donné à un autre.

 Une commutation spatiale entre les multiplex entrants et les multiplex sortants
(opération de type S).

3. Le principe d’autocommutateur : « les stations multiprocesseurs »

Jemai&Gachita 34
FSM Tunisie Télécom Monastir

Les organes de commandes d’un autocommutateur HC3 sont des stations multiprocesseurs (SM).
Une SM est un ensemble de cartes enfichées dans une alvéole et alimentées par des convertisseurs.
Les cartes qui supportent les processeurs et les cartes mémoires sont reliées par un bus, Chaque SM
est connecté au réseau local de communication.

 SMM : Station Multiprocesseur de la Maintenance

La SMM assure l’exploitation, la maintenance, la gestion du système de commutation.

 SMA : Station Multiprocesseur Auxiliaire :

La SMA assure la gestion des signaux vocaux, la réception et génération des fréquences à
l’établissement des communications.

 SMX : Station Multiprocesseur de Connexion :

La SMX établi les connexions entre les différent voies temporelles issues de raccordement.

 SMT : Station Multiprocesseur de Terminaison :

Les SMT assurent le raccordement des liaisons MIC et le prétraitement de la signalisation voie
par voie.

 SMB : Station Multiprocesseurs banalisées :

Peut supporter une ou plusieurs fonctions de commutation selon les types des cartes qui les
équipent, ainsi en configuration minimale, une SMB supporte toutes les fonctions de
commutateur.

 STS : Station de Temps et Synchronisation :

Les STS génère les signaux de temps nécessaires au traitement des données numériques.

Le système HC3 offre encore des CN locales (chaque CN raccorde 2000 abonnés) reliés avec les
SM par des MIC.

Jemai&Gachita 35
FSM Tunisie Télécom Monastir

III. Les différentes phases d’établissement d’un appel :

1. La présélection (1ère phase) :

a. Définition :

La réception d’une demande d’appel nécessite en premier lieu l’exécution par


l’autocommutateur, d’un certain nombre d’opérations qui, notamment, le mettront en mesure de
recevoir le numéro de l’abonné demandé. C’est l’ensemble de ces opérations qu’on désigne sous le
nom de présélection. Suivant que la demande émane d’un abonné ou d’une jonction entrante, le
déroulement de cette phase est différent.

b. Présélection d’un appel d’abonné :

Dans le cas d’un appel d’abonné, les opérations de présélection sont celles qui sont exécutées par
l’autocommutateur jusqu’au moment ou celui-ci délivre la tonalité d’invitation à numéroter au
demandeur.

En effet, un appel débute lorsque l’abonné demandeur décroche le combiné de son poste c qui
provoque la propagation d’un courant électrique sur sa ligne. Le central qui supervise la ligne
détecte le décrochage et avant d’envoyer la tonalité d’invitation à transmettre, il identifie
l’équipement appelant afin de déterminer un dispositif capable de recevoir la numérotation décimale
ou fréquences vocales.

A ce moment, la tonalité d’invitation à numéroter est transmise à l’abonné à partir de l’auxiliaire


de numérotation, ou bien à travers les équipements de connexion de l’autocommutateur, pour
indiquer à l’abonné demandeur qu’il peut numéroter.

En fin de la phase de présélection l’autocommutateur est prêt à recevoir la numérotation.

c. Présélection d’un appel provenant d’une jonction :

Dans le cas d’un appel provenant d’une jonction, la présélection est la phase qui sépare la
réception d’un signal d’engagement d’appel, de l’instant ou l’autocommutateur d’arrivée est prêt à
recevoir la numérotation correspondant à la demande d’appel.

Jemai&Gachita 36
FSM Tunisie Télécom Monastir

2. La réception de la numérotation et la sélection (2ème Phase) :

La phase de présélection ayant abouti à la connexion d’un récepteur de numérotation ou d’un


récepteur de signalisation, l’autocommutateur dans la phase suivante, reçoit et enregistre les signaux
de numérotation. Il va les utiliser pour choisir un itinéraire interne permettant d’aboutir à la ligne
appelée : cette dernière opération est appelée la sélection. Les premiers chiffres du numéro du
demandé permettent de déterminer le type d’appel demandé.

 S’il s’agit d’un appel sortant, l’instant de démarrage de la recherche d’une jonction sortante
dépend du mode de rémission de la numérotation ; celui-ci impose le système de signalisation
utilisé sur la jonction sortante. Si ce système impose un envoi de la numérotation en « bloc »,
l’autocommutateur attendra la fin de réception de la numérotation pour démarrer la recherche d’une
jonction sortante.

Dans le cas ou le système de signalisation utilise le mode d’envoi de la numérotation « avec


chevauchement », l’envoi des signaux de numérotation peut commencer avant la fin de réception de
la numérotation. Le démarrage de la recherche d’une jonction sortante est alors entrepris dés que le
nombre de chiffres reçus permet de déterminer sur quel faisceau sortant l’appel doit être écoulé.

 Si l’appel est à destination d’un abonné local, l’autocommutateur attend, en général, la fin
de réception du numéro demandé pour engager la recherche de la ligne appelée (Figure 14).

3. La signalisation (3ème Phase)  :

Cette phase a pour but la transmission vers un autocommutateur distant, d’une demande d’appel
et des informations relatives à son aboutissement. Elle n’existe donc en principe que pour un appel
de transit. Pour un appel entrant elle se confond avec la phase d’enregistrement. Pour un appel
local, cette phase n’existe pas, à moins qu’il soit traité comme un appel entrant suivi d’un appel
sortant.

L’autocommutateur de départ émet le premier signal relatif à un appel dés que la sélection est
terminée. Ce premier signal, dit d’engagement (ou de prise d’appel), provoque un phase de
présélection dans le commutateur distant. Le numéro de l’abonné demandé est émis chiffre par
chiffre. Si l’autocommutateur distant est terminal c'est-à-dire que l’abonné demandé lui est
directement raccordé, il transmettra un signal mettant fin à la séquence de signalisation (c’est la fin
de la sélection). Ce signal peut indiquer :

Jemai&Gachita 37
FSM Tunisie Télécom Monastir

 Le numéro reçu est complet, la ligne appelée est libre et l’appel donnera lieu ou
non à la taxation.

 Le numéro reçu est complet et la ligne appelée est occupée.

 Le numéro reçu est complet mais correspond à une ligne inaccessible pour une
raison ou une autre.

Dans le premier cas  l’autocommutateur de départ commandera le passage en position de


conversation : la ligne de l’abonné demandeur est alors connectée à la jonction sortante.

Le deuxième cas provoquera l’envoi au demandeur de la tonalité d’occupation, la libération de


la jonction sortante et de l’ensemble des itinéraires établis.

Le troisième cas provoquera la libération de la jonction sortante et de l’ensemble des itinéraires


établis, mais une nouvelle tentative d’établissement vers une machine diffusant un message parlé
adéquat sera effectuée.

L’autocommutateur d’arrivée dans les deux derniers cas, relâche les itinéraires qu’il a pu établir
et attend de l’autocommutateur de départ un signal de libération (dit signal de libération de garde)
indiquant le retour au repos de la jonction.

Dans le cas ou la ligne de l’abonné demandée est libre, il provoque l’émission d’un signal
d’appel (sonnerie) vers le demandé et envoie sur la jonction entrante la tonalité de retour d’appel
qui indique au demandeur que la ligne appelée est entrain d’être sonnée.

Jemai&Gachita 38
FSM Tunisie Télécom Monastir

4. Supervision et Taxation de la communication :

A la fin de la phase de signalisation, le courant de sonnerie est transmis sur la ligne de l’abonné
demandé, la tonalité de retour d’appel au demandeur, et la liaison entre les autocommutateurs de
départ et d’arrivée est établie. La phase suivante consiste à superviser l’état de ligne des abonnés
demandeur et demandé, pour permettre la mise en relation de ces abonnés ou la libération de la
liaison établie. Et à mettre en route la taxation de la communication.

A la réponse (décrochage) de l’abonné demandé, l’autocommutateur d’arrivée provoque l’arrêt


de l’émission d’appel et assure la mise en relation du demandé avec la jonction entrante. Il transmet
également le signal de réponse qui, dans l’autocommutateur de départ, va provoquer le démarrage
de la mesure de la durée de communication aux fins de taxation.

Une fois cette situation atteinte, la communication ne peut être rompue que sur une action du
demandeur ou du demandé (d’une manière générale le maintien de la communication est assuré par
l’autocommutateur de départ).

 Si l’abonné demandeur raccroche le premier, l’autocommutateur de départ


arrête la mesure de la durée de la communication, relâche l’itinéraire qu’il avait établie
et envoie à l’autocommutateur d’arrivée le signal de libération permettant d’y relâcher
l’itinéraire établi.

 Si le demandé raccroche le premier, l’autocommutateur de départ, un signal de


raccrochage du demandé. Celui-ci n’a pour action immédiate que la mise en route
d’une temporisation dont l’expiration provoque la libération de la communication dans
les mêmes conditions que si le demandeur avait raccroché, et renvoi à ce dernier la
tonalité d’occupation (faux appel) (figure 15).

Jemai&Gachita 39
FSM Tunisie Télécom Monastir

Commutateur

Demandeur Demandé
U U
N N
Décrochag I I
T T
E E

D D
Invitation à E E
transmettre Réseau de
connexion
R R
A A
C C
C C
Numérotation O O
R R
D D
E E
M M Sonnerie
E E
Retour N N
d’apple T T

Réponce de
Démarrage de la demandé
Taxation

Conversation
Raccrochage
de demandeur

Raccrochage
de
demandeur
Commande :
Partie intelligente

Figure 14 : les étapes d’établissement d’un appel local

Jemai&Gachita 40
FSM Tunisie Télécom Monastir

Commutateur de départ Commutateur d’arrivée

Signal prise

Accusé de réception

Numérotation

Signal de fin de sélection

Signal de réponse de demandé

Conversation

Libération

Libération de garde

Figure 15 : Signalisation inter centraux

Jemai&Gachita 41
FSM Tunisie Télécom Monastir

IV. Les différents types des communications :


Le type de communication dépend de la location de l’abonné demandeur et l’abonné demandé.
On distingue 4 types de communication :

o Communication locale :

C’est une communication dont l’usager appelant et l’usager appelé sont raccordés tous les deux
au même commutateur.

Demandeur Commutateur local Demandé

Figure 16 : Communication locale

 Communication de départ (appel sortant) :

Un appel de départ dans un commutateur est un appel dont l’usager appelé est raccordé à un
commutateur distant.

Circuit sortant

Demandeur

Figure 17 : Communication de départ

Jemai&Gachita 42
FSM Tunisie Télécom Monastir

 Communication d’arrivée (appel entrant) :

Un appel d’arrivée dans un commutateur est un appel dont l’usage appelé est raccordé à ce
commutateur et dont l’usage appelant est raccordé à un autre commutateur.

Circuit entrant
Demandeur

Figure 18 : communication de d’arrivée

 Communication de transit :

Dans ce cas, le commutateur est un commutateur de transit dont les deux usagers appelant et
appelé sont raccordés à d’autres commutateurs.

Circuit entrant Circuit sortant

Commutateur de transit

Figure 19 : communication de transit

Un commutateur universel est celui qui peut réaliser ces 4 types de communications.

Jemai&Gachita 43
FSM Tunisie Télécom Monastir

V. Caractéristiques électriques de la ligne durant l’établissement


d’une communication locale :
Lorsque le combiné est raccroché, on relève sur la ligne téléphonique un potentiel continu de
l’ordre de 48 V à 50 V. Dés le décrochage du combiné, cette tension chute à une valeur comprise
entre 7 et 12V. Cette chute de tension est due à la circulation d’un courant compris entre 30 et 50
mA et une tonalité de fréquence 440 Hz et d’amplitude 3V est reçu (figure 20).

440Hz

48

12

Repos Tonalité d’invitation à transmettre

Décrochage

Figure 20 : Emission de la tonalité d’invitation à transmettre vers le demandeur

Maintenant le demandeur est prêt à composer le numéro de son correspondant, la numérotation peut être
émise sous la forme de deux codes électriques différents :

 Dans le cas d’une numérotation décimale, les chiffres sont émis sous forme d’impulsions
électriques. Une impulsion est une ouverture de la ligne de demandeur d’une durée de 66 ms suivie
d’une fermeture de sa ligne d’une durée de 33 ms. L’ensemble d’impulsions qui caractérise un
chiffre s’appelle un train d’impulsion et on sépare deux trin d’impulsions successifs par un temps
mort supérieur ou égal à la durée de deux impulsions (figure 21).

Jemai&Gachita 44
FSM Tunisie Télécom Monastir


S’il s’agit
d’une

Figure 21 : Emission d’impulsion

numérotation DTMF (Dual Tone Multi Frequency), chaque chiffre composé correspond à la somme
de deux fréquences sinusoïdales situées dans la bande de fréquence (figure 22).

Figure 22 : les couples de fréquences utilisés en numérotation DTMF

Une fois la numérotation est achevée deux cas peuvent se présenter :

 Demande libre :

Jemai&Gachita 45
FSM Tunisie Télécom Monastir

Dans ce cas, le centre de rattachement (l’autocommutateur) délivre au poste de demandé une


tension alternative de 25 ou 50 Hz /85 V cadencée c'est-à-dire 1.7 s de présence suivie de 3.3 s de
silence (figure 24) et le demandeur reçoit une tonalité de retour d’appel constituée de la fréquence
440 Hz sous 3 V à la même cadence (figure 23).

Figure 23 : Emission de la tonalité de retour d’appel vers le


demandeur

Jemai&Gachita 46
FSM Tunisie Télécom Monastir

Figure 24 : Emission de la sonnerie vers la demandé

 Demandé occupé :
Dans ce cas, le commutateur reçoit la tonalité d’occupation qui est constituée de la
fréquence 440 Hz sous 3 V à la cadence 500 ms de présence suivie de 500 ms de silence
(figure25).

Figure 25 : Emission de la tonalité d’occupation vers le demandeur

Jemai&Gachita 47
FSM Tunisie Télécom Monastir

Chapitre IV: Simulation du


système de commutation à
commande programmable

Jemai&Gachita 48
FSM Tunisie Télécom Monastir

I. Introduction :
Dans ce chapitre, nous allons présenter la conception décrite dans le chapitre précédent par une
simulation interprétant le fonctionnement de système de commutation HC3 à commande
programmé par la carte ARDUINO UNO.

Ce chapitre représente la mise en relation entre les différents équipements virtuels de notre
application et décrit le diagramme de signalisation qui s’établie entre ces équipements lors de
l’établissement des appels.

Notre système est constitué de la façon suivante :

Figure 26 : schéma global du système

Jemai&Gachita 49
FSM Tunisie Télécom Monastir

II. Simulation du système de commutation téléphonique :


1. Logiciel de simulation ISIS :

Le logiciel ISIS de proteus est principalement connu pour éditer des schémas électriques. Le
logiciel permet également de simuler ces schémas et de mieux visualiser le bien déroulement du
système ce qui permet de limiter les essais réels, en plus ses résultats de la simulation sont très
proche de la réalité.

2. La carte ARDUINO UNO :

Arduino est un circuit imprimé en matériel libre sur lequel se trouve un microcontrôleur(1) Qui
peut être programmé pour analyser et produire des signaux électriques, de manière à effectuer des
tâches très diverses comme le pilotage d’un robot. C’est une plate-forme Basée sur une interface
entrée/sortie simple.

Figure 27 : les différents composants de la carte ARDUINO UNO

Jemai&Gachita 50
FSM Tunisie Télécom Monastir

 Entrées/sorties numériques(2)

Il y a 14 entrées/sorties numériques notées de 0 à 13 sur l’Arduino Uno. Elles sont situées sur la
grande rangée du haut de la carte. Ces connecteurs sont numériques car le signal ne connaît que
deux états : haut ou bas. Électriquement, cela se traduit par une tension de 5 volts ou 0 volt,
respectivement.

 Entrées  analogiques(3)

Il y a six entrées analogiques notées de 0 à 5 en bas à droite de la carte. Ces connecteurs


transmettent des valeurs analogiques, c’est à dire que, du point de vue électrique, il s’agira d’une
possibilité infinie de valeurs situées entre 0 et 5 volts.

(PWM) Sorties analogiques

Comme vous avez pu le remarquer, il n’y a pas de sortie analogique à proprement parler. Par
contre, six des connecteurs numériques (les connecteurs 3, 5, 6, 9, 10 et 11) sont capables de
simuler des sorties analogiques et fonctionnent donc comme telles. Elles sont marquées du sigle
PWM, qui veut dire Pulse Width Modulation (Modulation de Largeur d’Impulsion en français). Le
PWM fonctionne ainsi : comme il n’est possible que d’envoyer des informations binaires (haut ou
bas, c’est à dire 5 V ou 0 V), Arduino va faire varier le temps pendant lequel ces deux valeurs vont
être employées afin d’obtenir le résultat attendu. En gros, le circuit va alterner ultra rapidement
entre "haut" et "bas". Si, par exemple, "haut" occupe 70% du temps pendant les alternances, alors
votre LED va être à 70% de son éclairage maximum, ou votre moteur va tourner à 70% de sa
vitesse. C’est beau la technologie.

 Les broches d’alimentation (4)

Les broches d’alimentation sont utilisées pour alimenter en courant les entrées et sorties du
circuit selon les besoins. La broche "5V" sert à fournir 5 volts de courant tandis que la broche
"3.3V" sert à fournir 3.3 volts. Logique. Les broches "GND", qui signifie "ground" ("terre", en
français), servent à relier le courant à la masse, c’est à dire au 0 V. Enfin, la broche "Vin", qui
signifie "Voltage in" ("tension d’entrée" en français), sert à faire venir du courant d’une source
externe (entre 7 et 12 V), comme pour le port USB (6) et le jack d’alimentation (7) qu’on aborde un
peu plus loin.

Jemai&Gachita 51
FSM Tunisie Télécom Monastir

 les LED (5)

La carte Arduino Uno possède quatre LED qui servent à donner des indications sur son
fonctionnement. "ON" s’allume lorsque la carte Arduino est alimentée. "RX" et "TX" s’allument
lorsque la carte reçoit et transmet des données, respectivement. "L" est connecté à la broche 13. Elle
s’allume lorsque celle-ci est sur "haut", ce qui fait de cette broche un connecteur essentiellement
utilisé pour réaliser des tests.

 Le port USB(6)

Le connecteur USB sert à, comme vous vous en doutez, connecter la carte à l’ordinateur ou
éventuellement tout autre appareil disposant également d’un port USB. Celui-ci sert donc à
l’alimentation en courant (5 V) autant qu’au transfert de données. Sur l’Arduino Uno, c’est
évidemment le connecteur USB que l’on utilise lorsqu’on veut transférer un programme écrit dans
le logiciel Arduino pour faire fonctionner un montage réalisé avec la carte.

 Le jack d’alimentation supplémentaire (7)

Le jack d’alimentation est un autre moyen de fournir du courant à la carte (de 7 à 12 V). Cela
pourrait être un adaptateur AC-DC relié à une prise électrique, ou une source portable comme une
batterie électrique ou un panneau solaire. En fait, ce connecteur est souvent utilisé lorsqu’on
souhaite que notre circuit s’alimente de manière autonome, comme lorsqu’il sert à piloter un drone
ou un robot.

 Le bouton reset (8)

Le bouton reset est un petit interrupteur qui vous permet de réinitialiser la carte ou de l’arrêter
lorsqu’il est maintenu enfoncé quelques secondes. On peut, par ailleurs, obtenir le même résultat en
connectant la broche "reset", située à côté de la broche "3.3V", à la masse (une des broches
"GND").

Jemai&Gachita 52
FSM Tunisie Télécom Monastir

3. Câblage de l’afficheur LCD :

a. Définition :

Les afficheurs à cristaux liquides, autrement appelés afficheurs LCD (Liquid Crystal Display),
sont des modules compacts intelligents utilisés pour la visualisation des donnés et nécessitent peu
de composants externes pour un bon fonctionnement.

Figure 28: LCD 2*16

Jemai&Gachita 53
FSM Tunisie Télécom Monastir

a. Brochage :

Les connexions à
réaliser sont simples
puisque l'afficheur
LCD dispose de peu
de broches. Il faut
évidemment,
l'alimenter, le
connecter à un
bus de donnée (4 ou 8
bits), et connecter les
broches E, R/W et RS.

b. Réalisation
sur ISIS :
Tableau 1 : les fonctions des broches LCD

Jemai&Gachita 54
FSM Tunisie Télécom Monastir

Figure 29 : connexion de LCD avec la carte ARDUINO UNO

4. Branchement du clavier (keypad) :

a. Définition :

Un keypad est typiquement un clavier de saisie numérique, il existe sous différente forme, en
clavier/membrane souple ou clavier solide (en ABS).Le plus courant ne comporte que des chiffres
(de 0 à 9 avec les caractères  * et #).

Jemai&Gachita 55
FSM Tunisie Télécom Monastir

Figure 30 : Le clavier 3*4

b. Réalisation sur ISIS :

Un clavier est l'un des périphériques d'entrée les plus couramment utilisés dans les applications à
base de la carte ARDUINO.

Dans l'exemple ci-dessous, nous connectons simplement les 7 connexions à 7 broches sur notre
Arduino.

Les colonnes du clavier C1-C2-C3 sont acheminées vers les broches numériques 6, 3, 4 et les
lignes R1-R2-R3-R4 sont acheminées vers les broches 7, 5, 8, 2.

Jemai&Gachita 56
FSM Tunisie Télécom Monastir

Figure 31 : connexion du clavier avec la carte ARDUINO UNO

5. Branchement de la matrice LED 8* 8 :

a. Définition  :

Les écrans matriciels à LED peuvent être utilisés pour afficher presque n'importe quoi. La
plupart des panneaux de panneaux LED modernes utilisent différents types de panneaux matriciels
avec des contrôleurs. Dans ce didacticiel, nous allons interagir avec une matrice LED couleur 8 × 8
avec Arduino et afficher quelques caractères.

Jemai&Gachita 57
FSM Tunisie Télécom Monastir

Figure 32 : la matrice LEDs 8*8 avec le MAX7219

Le MAX7219 est un pilote d'affichage série cathodique d'entrées / sorties en série qui
interconnecte les microprocesseurs à un affichage à LED numérique à 7 segments d'une valeur
maximale de 8 chiffres, des affichages à barres graphiques ou 64 LEDs individuelles. Pour plus de
commodité, une matrice LED 8 × 8, intégrée à une configuration MAX7219, disponible en tant que
module pré-câblé est utilisée.

b. Réalisation sur ISIS :

Figure 33 : connexion de la matrice LEDs 8* 8

Jemai&Gachita 58
FSM Tunisie Télécom Monastir

III. Etude pratique de simulation du système de commutation


téléphonique :

1. Langage de programmation « ARDUINO » :


Le logiciel de programmation des modules Arduino est une application Java multiplateforme servant
d’éditeur de code et de compilateur. Celui-ci permet de transférer le programme au travers de la liaison série.
C’est le programme que nous allons mettre dans la carte Arduino, c’est nous qui allons le réaliser. Avec
Arduino, nous allons commencer par apprendre à programmer puis à utiliser des composants électroniques.
En fin de compte, nous saurons créer des systèmes électroniques plus ou moins complexes.

2. Organigramme principale :

Jemai&Gachita 59
FSM Tunisie Télécom Monastir

Jemai&Gachita 60
FSM Tunisie Télécom Monastir

Organigramme 1 : organigramme de programme principal

 Cet organigramme décrit le principe de fonctionnement d’un commutateur téléphonique au


cours d’une communication efficace.

1. Séquence de fonctionnement :

Jemai&Gachita 61
FSM Tunisie Télécom Monastir

Cette application fonctionne comme suit :

On a besoin de trois abonnés au moins pour réaliser notre projet l’un est un abonné demandeur
(ab1), et les deux autres sont des abonnés demandés respectivement (ab 2) et (ab3) nous les
numérotons sur le clavier par les chiffres respectives (124) et (125).

- Un abonné décroche son combiné, La numérotation est composée à partir du clavier et


symbolisé par la matrice de LEDs (A, 1).

- Le signal de retour d’appel est symbolisé par la matrice de LEDs (A, 2).

- La sonnerie est symbolisée par le clignotement de la matrice de LEDs (C, 2) pour l’abonné
(ab 3) et le clignotement de la matrice de LEDs (D, 2) pour l’abonné (ab 4).

- Une fois le demandé décroche, (C, 1) s’allume de la matrice LEDs et on va afficher


"conversation" sur l écran LCD qui est symbolisée par le clignotement de la matrice de LEDs (C, 3)
pour l’abonné (ab 3) et le clignotement de la matrice de LEDs (D, 1) et (D, 3) pour l’abonné (ab 4).
On va afficher le temps qu’il a fallu l’appel sur l’afficheur LCD en seconde.

- La fin de conversation (le raccrochage) est symbolisée par le clignotement de la matrice de


LEDs (C, 4) pour l’abonné (ab 2) et le clignotement de la matrice de LEDs (D, 4) pour l’abonné (ab
3).

*Une fois l’abonné demandeur compose le numéro sur le clavier. La carte analyse le numéro
composé (correct ou non) et envoie le signal d’appel symbolisé par un message affiché sur l’écran
LCD. Si le numéro est incorrect on va afficher sur l’écran LCD « incorrect », si non on va afficher
« sonnerie » c'est-à-dire que l’appel se transforme vers l’un de deux abonnés demandés.

*Si le demandé dépasse 10s pour décrocher on affiche sur l’écran LCD « occupation », si non on
affiche « conversation » et le temps qu’il a fallu l’appel entre les deux abonnés en seconde.

*Si l’un de deux abonnés raccroche (changer l’état de l’interrupteur) la carte ARDUINO UNO
envoie le message de « fin de conversation » vers l’écran LCD.

* Dans chaque changement d’état dans cette communication, la matrice LEDs reçoive un signal
de l’ARDUINO.

Nous avons organisés le tableau suivant de telle façon chaque ligne qui correspond à une
colonne constitue une étape d’une communication par l’allumage de 4 LEDs de matrice.

Jemai&Gachita 62
FSM Tunisie Télécom Monastir

Tableau 2 : fonctionnement d’une matrice LEDs

2. Réalisation sur ISIS :


Etape 1:
Dés que le demandeur Ab1 (interrupteur 1 fermé) décroche, l’afficheur LCD demande d’entrer le
numéro et l’allumage de (A, 1).

Jemai&Gachita 63
FSM Tunisie Télécom Monastir

Etape 2 :
Une fois on saisie le numéro correct de demandé (exemple 124), on affiche "sonnerie" et
l’allumage de (A, 2) et (C, 2).

Etape 3 :

Si le demandé dépasse 10s pour décrocher c'est-à-dire injoignable, LCD affiche "occupation".

Jemai&Gachita 64
FSM Tunisie Télécom Monastir

Etape 4 :

Une fois le demandé décroche, LCD affiche "conversation " et l’allumage de LEDs correspond
aux deux abonnés ab1 et ab2. Et aussi on obtient la durée de l’appel sur l’afficheur en seconde.

Jemai&Gachita 65
FSM Tunisie Télécom Monastir

- Etape 5 :

Une fois l’un de deux abonnés a finit l’appel (le raccrochage/l’un de deux interrupteur est fermé)
on affiche "fin conversation" et bien sure l’allumage de LEDs correspond aux ces deux abonnés.

IV. Conclusion :

Jemai&Gachita 66
FSM Tunisie Télécom Monastir

Dans ce chapitre, on a illustré le fonctionnement d’un commutateur à commande programmable par


l’ARDUINO en présentant l’environnement matériel et logiciel de la simulation.

Jemai&Gachita 67
FSM Tunisie Télécom Monastir

Conclusion générale

Dans ce projet de fin d’études nous avons présenté les principes généraux de la commutation.

Nous nous sommes intéressés à son aspect de base c’est à dire traitement et établissement des
appels, donc nous avons orienté notre études essentiellement sur la programmation des fonctions de
base d’un autocommutateur.

Cette étude n’est qu’un début dans le développement de la partie fonctionnelle du système de la
commutation au niveau des projets de fin d’études de FSM.

Nous nous sommes intéressés uniquement qu’aux fonctions de base c'est-à-dire qu’ traitement des
appels internes (Ab- Ab). Le résultat que nous avons obtenu est plus satisfaisant puisque nous a
permis d’éveiller chez nous un esprit créatif .c’est surtout une occasion d’enrichir nos connaissances
théoriques et de le confronter la vie professionnel.

Jemai&Gachita 68
FSM Tunisie Télécom Monastir

Bibliographie

- https://www.tunisietelecom.tn

-https://fr.wikipedia.org

- www.arduino.org

- ADES (documents informatisés de télécommunication)

-Document Alcatel sur le système de commutation HC3

Jemai&Gachita 69