Vous êtes sur la page 1sur 1

Contactez-nous

Lundi 30  septembre  2019


Recherche

Accueil Chine International Économie Culture Tourisme Photos Éditions spéciales Services

[A A]

Une entrepreneuse enseigne l'étiquette aristocratique aux Chinoises fortunées


French.china.org.cn | Mis à jour le 25. 08. 2016 | Mots clés : entrepreneuse,étiquette aristocratique,Chinoises

Quelle femme riche ne voudrait pas être aussi élégante que Mary Crawley, l'héroïne de la série britannique Downton Abbey, avec ses manières
impeccables et sa parfaite connaissance de l'étiquette ?

Sara Jane Ho, une jeune hongkongaise de 31 ans, propose ce service aux clientes fortunées qui s'inscrivent à son Institut Sarita, une formation
de plus en plus populaire parmi les rangs des nouveaux riches.

Elle a lancé son entreprise à Beijing en 2013 après l'obtention de diplômes de la Harvard Business School et de l'Institut Villa Pierrefeu en
Suisse. Son idée a attiré une attention immédiate, et Sara Jane a été mentionnée par le magazine Forbes parmi les femmes à fort potentiel en
Asie la même année.

La formation coûte plusieurs dizaines de milliers de dollars. Le cursus va d'une expérience de deux jours à des cours spéciaux destinés aux
femmes mariées ou célibataires.

Les cours comprennent un apprentissage des manières de table occidentales, de l'arrangement floral, de la conversation de table, des codes
vestimentaires et d'autres détails.

Les frais de scolarité élevés font partie de la stratégie de l'entreprise. « Un bon nombre de femmes peuvent se le permettre et veulent
apprendre. De plus en plus, les femmes âgées de 20 à 40 ans s'intéressent à l'étiquette », explique Mme Ho.

Ses étudiantes viennent principalement de Beijing, Shanghai, Guangzhou et Chengdu, et un petit nombre vient de Chine du Nord. Certaines sont
des femmes au foyer à temps plein, d'autres ont des postes importants dans des entreprises et universités.

Désormais, elle prévoit de développer son activité sur internet en diffusant des vidéos en ligne sur l'étiquette, la nourriture, les cosmétiques et
l'exercice physique, afin de séduire plus de femmes chinoises modernes.

1. Sara Jane Ho pose pour une photo sur un canapé. (Crédits photo : qq.com)

Suivez China.org.cn sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.

1   2   3   4   5   Suivant