Vous êtes sur la page 1sur 11

Montage d’un LBO

(Première partie)
David Doriol,
Professeur Cnam, Diplômé d’expertise comptable et
de commissariat aux comptes.
Développement d’une entreprise :
Vue par les fondateurs

- À court terme : Lorsque des fondateurs


développent une entreprise, durant les
premières années, ils se rémunèrent peu
voir pas du tout.
- À moyen ou long terme : Lorsqu’ils
observent que leur entreprise a pris de
l’ampleur, ils souhaitent pouvoir encaisser
la valeur incorporelle (le fonds de
commerce, la marque …) qu’ils ont donné à
cette société.

2 David DORIOL - Montage d’un LBO (1ère partie).


Développement d’une entreprise :
Vue par les fondateurs

Là il existe plusieurs moyens :


- Se faire absorber par un groupe plus grand
(fusion),

- Vendre leurs actions à des tiers,

- Monter une opération de LBO c’est-à-dire


créer une structure supérieure et lui
vendre les titres de la société. L’objectif
étant d’être propriétaire de la structure
supérieure « la holding ».
3 David DORIOL - Montage d’un LBO (1ère partie).
Schéma d’un LBO
Holding de reprise (Newco ou Holdco)
Actif Passif
Actifs Immobilisés Capitaux propres Première étape
Capital Fondateur X
Actifs financiers > 95% Créer une Holding dont le
fondateur est aussi le
Emprunts
fondateur de l’entreprise cible

Entreprise d'origine (La cible)


Actif Passif Seconde étape
Actifs Immobilisés Capitaux propres
Vendre les actions de la société
Capital Fondateur X cible à la holding « Holdco »
et encaisser le prix de la vente
au passage
Actif Circulant Passif Circulant
4 David DORIOL - Montage d’un LBO (1ère partie).
Schéma d’un LBO
Holding de reprise (Newco ou Holco)
Actif Passif
Actifs Immobilisés Capitaux propres
Profiter de la nouvelle
Capital Fondateur X
structure pour activer le
Actifs financiers
principe du LEVIER
Société cible Emprunts
FINANCIER

Entreprise d'origine (La cible)


Actif Passif
Actifs Immobilisés Capitaux propres
Capital Fondateur X

Actif Circulant Passif Circulant

5 David DORIOL - Montage d’un LBO (1ère partie).


Le principe du levier financier
Pour bien comprendre l’effet de levier, nous allons partir d’une
entreprise où les fondateurs ont décidé d’être les uniques apporteurs
de ressources. Seule la mise initiale, « le capital », a permis de démarrer
l’activité.

ACTIF PASSIF CHARGES PRODUITS

Actif Capitaux Matières 25 000 Ventes 100 000


100 000
immobilisé propres Personnel 40 000
Capital social 200 000 Amortissements 15 000
Actif Résultat d'exploitation 20 000
100 000 Emprunt
Circulant Charges intérêts 0
TOTAL 200 000 TOTAL 200 000 Résultat net comptable 20 000

6 David DORIOL - Montage d’un LBO (1ère partie).


Le principe du levier financier
Comme nous pouvons l’observer, cette société est profitable
puisqu’il y a du bénéfice. Le ratio de rentabilité financière est bon :
Résultat net comptable 20000
Ratio de rentabilit é financière    10%
Capital 200000

ACTIF PASSIF CHARGES PRODUITS

Actif Capitaux Matières 25 000 Ventes 100 000


100 000
immobilisé propres Personnel 40 000
Capital social 200 000 Amortissements 15 000
Actif Résultat d'exploitation 20 000
100 000 Emprunt
Circulant Charges intérêts
TOTAL 200 000 TOTAL 200 000 Résultat net comptable 20 000

7 David DORIOL - Montage d’un LBO (1ère partie).


Le principe du levier financier
Imaginons maintenant que la structure du financement de cette
entreprise soit de 50% par fonds propres et 50% par emprunt à 5%
d’intérêts :

ACTIF PASSIF CHARGES PRODUITS

Actif Capitaux Matières 25 000 Ventes 100 000


100 000 Personnel 40 000
immobilisé propres
Amortissements 15 000
Capital social 100 000
Résultat d'exploitation 20 000
Actif
100 000 Emprunt 100 000 Charges intérêts 5 000
Circulant
TOTAL 200 000 TOTAL 200 000 Résultat net comptable 15 000

8 David DORIOL - Montage d’un LBO (1ère partie).


Le principe du levier financier
Nous observons que la rentabilité a baissé de 20 000 vers 15 000 €. Mais
quand est-il de la rentabilité pour l’actionnaire :
Résultat net comptable 15000
Ratio de rentabilit é financière    15%
Capital 100000
ACTIF PASSIF CHARGES PRODUITS

Actif Capitaux Matières 25 000 Ventes 100 000


100 000 Personnel 40 000
immobilisé propres
Amortissements 15 000
Capital social 100 000
Résultat d'exploitation 20 000
Actif
100 000 Emprunt 100 000 Charges intérêts 5 000
Circulant
TOTAL 200 000 TOTAL 200 000 Résultat net comptable 15 000

9 David DORIOL - Montage d’un LBO (1ère partie).


Le principe du levier financier
Nous observons que la rentabilité a baissé de 20 000 vers 15 000 €. Mais
quand est-il de la rentabilité pour l’actionnaire :
Résultat net comptable 15000
Ratio de rentabilit é financière    15%
Capital 100000
ACTIF PASSIF CHARGES PRODUITS

Actif Capitaux Matières 25 000 Ventes 100 000


100 000 Personnel 40 000
immobilisé propres
Amortissements 15 000
Capital social 10 000
Résultat d'exploitation 20 000
Actif Charges intérêts 9 500
100 000 Emprunt 190 000
Circulant Résultat net comptable 10 500
TOTAL 200 000 TOTAL 200 000

10 David DORIOL - Montage d’un LBO (1ère partie).


Le principe du levier financier

Nous observons que la rentabilité a baissé de 20 000 vers 15 000 €. Mais


quand est-il de la rentabilité pour l’actionnaire :

Résultat net comptable 10500


Ratio de rentabilité financière    105%
Capital 10000

11 David DORIOL - Montage d’un LBO (1ère partie).