Vous êtes sur la page 1sur 61

Partie A :

Conception ET CONSTRUCTION DES


PONTS

Chapitre 4:
La Conception des ponts
courants : ponts à poutres en
BA et en BP

Par
Othman Ben Mekki
La conception d'un pont est un long travail d'études visant à concilier
diverses contraintes dont l'importance et l'ordre de prééminence varient
selon les projets : données naturelles du franchissement, données
fonctionnelles de la voie portée, procédés de construction, insertion dans
l'environnement, coûts, délais...

Le guide de conception et de construction, se propose de fournir au


projeteur les éléments de base nécessaires à la formation de son
jugement et à l'acquisition du processus de réflexion propre aux ouvrages
d'art.

Les solutions s'articulent à partir des trois composantes principales


définissant la structure d'un pont : le système porteur (poutre, arc,
suspension à câbles), la poutraison (âme pleine, caisson, treillis) et
le platelage (béton, acier, mixte).
La dernière étape de la conception est consacrée à l'exécution de l'ouvrage,
but final du projet mais aussi phase essentielle inscrite dans le processus
de la conception. 2
Ponts types du SETRA:
(Service d’Etudes Technique des Routes et Autoroute
Ministère de l’équipement en France)
 TI-BA: Pont à poutres à Travées Indépendantes en Béton Armé
 VI-PP: Viaduc Indépendant à Poutres Précontraintes
 PRAD : ponts à poutres PRécontrainte par ADhérence
 PSI-DA: Passage Supérieur ou Inférieur en Dalle Armée
 PSI-DP: Passage Supérieur ou Inférieur en Dalle Précontrainte
 PI-PO: Passage Inférieur en Portique Ouvert
 POD: Portique Ouvert Double
 PI-CF: Passage Inférieur en Cadre Fermé
 PS-BQ : Passage Supérieur en BéQuille
3
PONTS COURANTS EN BETON -
DOMAINES D ’EMPLOI
PSI-BA : Passage supérieur ou
inférieur en béton armé
PRAD : Poutrelles Précontraintes par
adhérence
PSI-DA : Passage supérieur ou
inférieur en dalle armée
PSI-DP : Passage supérieur ou
inférieur en dalle précontrainte
PSI-DE : Passage supérieur ou
inférieur en dalle élégie (béton
précontraint)
PSI-DN : Passage supérieur ou
inférieur en dalle nervurée (béton
précontraint)
VIPP : Viaduc à travées indépendantes,
à poutres précontraintes par post-
tension
PIPO : Passage inférieur en portique
ouvert
PICF : Passage inférieur en cadre
fermé

4
Domaine d’utilisation des ponts courants
L (m) 10 20 30 40 50

Type 5 15 25 35 45

Cadres PI-CF 1 trav


et PI-PO 1 trav
Portique POD 2 trav
1, 2 trav
PSI-DA
Ponts ≥3 trav
dalles PSI-DP ≥3 trav
PSI-DN ≥3 trav
Ponts à TI-BA 1 trav
poutres VI-PP 1 trav

Domaine d’utilisation courant Domaine d’utilisation exceptionnel

5
PONTS COURANTS ET PONTS NON COURANTS
EN BETON ARME OU PRECONTRAINT

6
Eléments de prédimensionnement des
ouvrages courants
Type Elencements
PSI-BA (TI BA, VIPP) 1/15 à 1/17
PRAD 1/20
PSI-DA Travée indépendante: 1/22
Tablier à deux travées: 1/23
Tablier à trois travées et plus: 1/28
PSI-DP Travée indépendante: 1/25
Tablier à deux travées: 1/28
Tablier à trois travées ou plus
1/38 de la travée de rive
1/33 de la travée centrale
PSI-DE Travée indépendante: 1/22
Tablier à deux travées d’épaisseur constante: 1/25
Tablier à deux travées d’épaisseur variable:
1/20 sur appui
1/30 en travée
Tablier à trois travées ou plus d’épaisseur constante: 1/30
PSI-DN Tablier à trois travées ou plus d’épaisseur variable:
1/24 sur appui
1/42 en travée 7
Eléments de Prédimensionnement des
ouvrages courants

Type Epaisseurs

PIPO Lorsque l’ouverture passe de 8m à 20 m

Traverse: 0.35 à 0.66 m

Piédroits: 0.35 à 0.66 m

PICF Lorsque l’ouverture passe de 5m à 12 m

Traverse supérieure: 0.30 à 0.40 m

Traverse inférieure: 0.30 à 0.45 m

Piédroits: 0.30 à 0.36 m

8
Excentrement des charges

Travée
Travée continue
indépendante
9
1- Pont à poutres à travées
indépendantes en Béton
précontraint : VIPP
Morphologie de la structure
HOURDIS

ENTRETOISE
POUTRES
PRECONTRAINTES VIPP

11
12
Quelques exemples de VIPP

13
Viaduc sur Oued Zéroud à Hajeb El Aioun (Kairouan)

Table de compression

Ame de la poutre

Talon

Âme de la poutre
Talon
Entretoise
Longueur totale du pont = 750 m.
Travée indépendante en BP : 37m
Somatra en 1993-96

14
Procédure d’exécution d’un VIPP
1. Mise en tension et attente au stock

15
2. Mise en place des poutres par
un système de lanceur

16
3. Coffrage par des prédalles et
ferraillages du hourdis

17
4. Collage du hourdis
Hourdis intermédiaire
Hourdis général

Abandonné (fissuration due


au retrait différentiel)
18
Mode d’exécution d’un hourdis général

Hourdis général Hourdis général

Prédalle Prédalle non


participante participante

19
Domaine d'emploi des VIPP
 gamme des portées
?  30 m 45 m  50 m
 travure
 succession de travées indépendantes
 élancement
 1/16 à 1/18  1/20 pour les grandes portées

 pour une portée donnée, 3 paramètres


 hauteur de poutre - type de poutre (largeur de talon) - espacement

 biais (> 70 gr) et courbure modérés

20
Prédimensionnement des poutres
d

Elancement ( = hp/lc) est de (1/16 à 1/18)


hp
d = 0,5 à 0,6 m
lc
hp= 2,05 m à 2,31 m:
Si Lc=37 m
2 m; 2,10 m; 2,20 m; 2,30 m.

Entraxe des poutres : bo = 2,50 à 4,00 m

Epaisseur de l’âme : ba = 0,18 à 0,25 m.

largeur de la table de compression :

bt = 1,80 à 2,80 m ou (0,5 à 0,7 ) hp

hourdis : hd = bo/16= 25 cm.

prédalle : c ~ 1,0 m d = 4 à 6 cm

21
Les poutres

 Espacements des poutres ~ 3


m
 Large table de compression
 Talon dont la largeur est
proportionnelle à l’entraxe et
au carré de l’élancement

22
Prédimensionnement
du talon de la poutre
1ère méthode: Disposition des armatures de précontrainte

La force de la précontrainte (forfaitaire), F:


2
b 
F  3,5 0 c n câbles de 12T13
hp
h1


h2
2/3 n 1ère famille 1/3 n 2ème famille

bta
Généralement n= 6 4 (1ère)+ 2 (2ème)

Disposition des câbles dans le talon Enrobage et distance entre gaines

bta et h2

23
Prédimensionnement
du talon de la poutre

2ème méthode: Recommandation SETRA

h1


h2
tg  = 1 à 1,5.
bta LT Lc2
bta = avec Kt = 1100 à 1300.
hp2 Kt LT: Largeur transversale totale
= Lr + 2 Ltr
Rendement

 I  = 0,45 à O,55
A v v'
24
Principe de câblage

25
Mise en place des armatures
Hourdis Câbles de la 2ème famille

Câbles de la
1ère famille

Photo M. Ben Ouezdou 26


Ferraillage de la 1ère famille

4 gaines
pour les
câbles
de la 1ère
famille

Photo M. Ben Ouezdou

27
Ferraillage de la 1ère
famille
4 câbles de la 1ère famille

Photo M. Ben Ouezdou

28
Câble de 1ère famille

29
Ferraillage de
la 2ème famille

Photo M. Ben Ouezdou

30
Principe de construction d’un VIPP
 Préfabrication des poutres à terre
 Mise en précontrainte d’une première famille de
câbles, ancrés à l’about des poutres, pour
permettre leur mise en place sur appuis définitifs
 Coffrage et bétonnage du hourdis, en place
 Mise en tension d’une deuxième famille de câbles,
relevés en travée, lorsque le béton du hourdis a
acquis une résistance suffisante
 Pose des superstructures
 Mise en service
Ce mode de construction conditionne le
dimensionnement de la précontrainte 31
Dimensionnement de la précontrainte

1. La mise en tension de la première famille de


câbles doit pouvoir être supportée par la poutre
seule. Il y a alors risque d’un excès de
compression sur la fibre inférieure du talon
(section résistante réduite et béton jeune).

2. La deuxième famille est dimensionnée de


manière à respecter les contraintes de traction en
fibre inférieure, au temps infini, en charge.

32
Dimensionnement de la précontrainte
Sont appliqués à la poutre seule :
 Le poids propre de la poutre
 L’effet de la précontrainte de première famille
 Le poids propre du hourdis
 Les pertes de la précontrainte de la première famille ayant
lieu avant mise en tension de la deuxième famille

Sont appliqués à la section poutre + hourdis :


 L’effet de la précontrainte de la deuxième famille
 Les superstructures
 Les actions variables
 Les pertes de la précontrainte résiduelles de première
famille et celles de la deuxième famille

33
Dimensionnement de la précontrainte
1. Respect de la contrainte de compression en fibre
inférieure
A la mise en tension des câbles de 1ère famille, la fibre
inférieure risque de périr par excès de compression.
En effet, l’effort de précontrainte est important (seules les
pertes instantanées ont eu lieu) et il est appliqué sur une
section réduite (poutre seule) constituée d’un béton jeune.

Pour produire le plus de compression sur la fibre


inférieure, il faut prendre en compte la valeur
caractéristique maximale de la précontrainte.

34
Dimensionnement de la précontrainte
2. Respect de la contrainte de traction en fibre
inférieure
Le calcul de la contrainte du béton se fait en deux étapes:
 L’effet des actions appliquées avant que le hourdis ne soit
résistant, sont à calculer à partir des caractéristiques
géométriques de la poutre seule.
 L’effet des actions appliquées après que le hourdis soit
résistant sont à calculer à partir des caractéristiques
géométriques de la poutre+hourdis.
binf = binf1 + binf2
binf1 : contrainte du béton sur la fibre inf atteinte juste avant
résistance du hourdis
binf2 : variation de contrainte du béton sur la fibre inf entre la date
de résistance du hourdis et le temps infini
35
Dimensionnement de la précontrainte
binf1???

 Effet de la précontrainte de 1ère famille en valeur


caractéristique minimale + Poids propre poutre + Poids
propre hourdis:
 Pertes instantanées et 1ère partie des pertes différées
binf2???

 Effet des pertes de précontrainte résiduelles des câbles de


1ère famille en valeur caractéristique minimale + effet de la
2ème famille pour la même valeur caractéristique minimale
+ effet des superstructures + actions variables
binf2 = bP1 + bP2 + bMs + bMq
36
Dimensionnement de la précontrainte
bP1 : contrainte du béton sur la fibre inf due à la valeur
caractéristique minimale de la perte de précontrainte de
1ère famille entre la date de mise en tension de 2 ème
famille et temps infini

bP2: contrainte du béton sur la fibre inf due à la valeur


caractéristique minimale de la précontrainte de 2ème
famille au temps infini compte tenu des pertes
instantanées et différées
bMs: contrainte du béton sur la fibre inf due au poids propre
des superstructures
bMq: contrainte du béton sur la fibre inf due aux actions
variables
37
Exercice
Calcul par phase VIPP:
flexion longitudinale

38
Vérification
 Vérification sous précontrainte maximale
La vérification sous précontrainte maximale est à effectuer jusqu’à la
mise en tension des câbles de deuxième famille. On s’assurera ainsi que
les critères de compression sur la fibre inférieure et ceux de traction sur
la fibre supérieure sont respectés.

 Vérification sous précontrainte minimale


La vérification sous précontrainte minimale est à effectuer jusqu’à la
mise en tension des câbles de deuxième famille. On s’assurera ainsi
que les critères de compression sur la fibre supérieure et ceux de
traction sur la fibre inférieure sont respectés.

39
Vérification sous précontrainte
maximale
Fibre Fibre
Cas de charge élémentaire supérieure de Fibre Inférieure supérieure du
la poutre hourdis
Poids propre de la poutre : Mg=3.504MNm 6.707 -9.105
Précontrainte de la première famille
P = (1.02x1400-0.8x140)x4x1116 10-6 -5.037 24.675
P = 5.874 MN
15.57 < 16.8
A la mise en tension de la première famille 1.67 > -1.5ftj
(0.6fc28 )
Poids propre du hourdis 4.042 -5.488
Après pose du hourdis 5.712 10.082
Pertes de la première famille en valeur caractéristique
maximale
0.245 -1.2
P = -0.8x80x4x1116 10-6
P = -0.286 MN
Avant mise en tension de la deuxième famille 5.975 8.882
Précontrainte de la deuxième famille en valeur
caractéristique maximale
-0.695 11.59 -1.738
P = (1.02x1400-0.8x140)x2x1116 10-6
P = 2.937MN
20.472 < 21 -1.738> -4.05
A la mise en tension de la deuxième famille 5.262
(0.6fc28 ) (-1.5ftj)
40
Vérification sous précontrainte
minimale
Fibre supérieure Fibre supérieure
Cas de charge élémentaire Fibre Inférieure
de la poutre du hourdis
Poids propre de la poutre : Mg=3.504 MNm 6.707 -9.105
Précontrainte de la première famille
-4.608 22.575
P = (0.98x1400-1.2x140)x4x1116 10-6
A la mise en tension de la première famille 2.099 13.47

Poids propre du hourdis : Mh=2.112 MNm 4.042 -5.488


Après pose du hourdis 6.141 7.942
Pertes de la première famille en valeur caractéristique minimale
P = -1.2x80x4x1116 10-6 0.367 -1.80
P = -0.429 MN
Avant mise en tension de la deuxième famille 6.508 6.182
Précontrainte de la deuxième famille en valeur caractéristique minimale
P = (0.98x1400-1.2x140) x4x1116 10-6 -0.636 10.603 -1.59
P = 2.687 MN
A la mise en tension de la deuxième famille 5.872 16.785 -1.59

Poids propre des superstructures: Ms=2.00 MNm 1.394 -4.210 1.87


Après pose des superstructures 7.266 12.575 0.280
Pertes résiduelles de précontrainte en valeur caractéristique minimale
1ère famille
1.2x150 = 180 MPa
ème
2 famille 0.285 -4.755 0.713
1.2x150 = 180 MPa
P = -180x6x1116 10-6
P = -1.205 MN
Au temps infini à vide 7.551 < 17.5 7.82 0.993
Actions variables : Mq = 4.60 MNm 3.207 -9.683 4.301
Au temps infini en charge 10.758 < 21 -1.863 > -2.7 5.294 < 21
41
2- Pont à poutres à travées
indépendantes en Béton Armé

42
Poutres en BA préfabriquées

Armatures RL de
l’entretoise
Armatures de
liaison poutre- Rainure pour la
hourdis mise en place de
Réservation pour
prédalle
les armatures de
(coffrage perdu)
l’entretoise

Ponts courants en béton 43


Poutres en BA préfabriquées

Crochet pour la mise


en place de la poutres
Poutre de rive
Poutre intermédiaire

44
Hourdis

Tablier
Poutre

Entretoise

Chevêtre

Pile
colonne

Appareils d’appui

45
Entretoise d’appui
Plusieurs poutres rapprochées
sans entretoises intermédiaires

Une travée indépendante

Joints de dilatation 46
Pont à poutres avec Pont à poutres sans
entretoises intermédiaires entretoises intermédiaires

Avantages et inconvénients de la préfabrication

47
Mise en place des poutres préfabriquées

Pont sur oued el Khangua et RN1, déviation nord Hammamet (Afrique Travaux)

48
Prédimensionnement de TI-BA
entretoise d'appui Poutre principale hourdis d
Poutres principales:
hp 1 à 1
élancement hp/lc= 17 15
lc
Largeur: bp = (1/3 à 1/5 ) hp

about: d = 0,3 à 0,6 m


Lt r Lr Lt r

entraxe: bo= 1 à 2,0 m


hd
bp hp
Entretoise:
épaisseur: be= 20 à 30 cm
Le b0 b0 b0 b0 Le hauteur he=(0,8 à 0,9) hp.

Hourdis: hd = 20 à 25 cm.
Exemple
Lc= 20 m hp= 1,17 à 1,33 m 1,2 (ou 1,3) m
bp= 0,24 à 0,4m 0,4 m
49
3 - Pont à poutres mixtes

50
Principaux types de ponts
mixtes
 bipoutre
 multi-poutre
 caisson
 multi-caisson
 poutres latérales
 ponts particuliers (arc, haubans)

51
PONTS BIPOUTRE

52
PIECES DE PONT
L > 13 à 14 m

22 cm

pièces de pont
a < 2,5 m tousles
tous les 4m
4m
environ

a b a

ENTRETOISES
L < 13 à 14 m

20 cm
mini

b2 = 0,4 à 0,5 b1
entretoise tous les
8 m environ
b2 b1 b2

53
Eléments de prédimensionnement / élancement
dalle chaussée
dévers

renformis

h poutre

L
L/22

Hauteur constante Hauteur variable


L L L
sur appui : L/25
L/28 mi-travée : L/40 à L/50

54
Eléments de prédimensionnement : section semelles

ts
s fy Asemelle = M/h
b/t <25

hw

ti

portée largeur de la semelle largeur de la semelle


(m) supérieure inférieure
(mm) (mm)
< 30 400 500
30 à 50 500 500 – 700
50 à 70 600 800
70 à 85 700 900
85 à 100 800 1000

55
56
57
Pont Bipoutre sur canal l’ONAS

58
Pont Bipoutre sur Canal l’ONAS

59
Pont Multipoutre : élargissement de l’Autoroute

60
PONTS
CAISSONS
(fermés)

 non raidi
 longitudinalement
 sans entretoises

PONTS MULTI-CAISSONS 61

Vous aimerez peut-être aussi