Vous êtes sur la page 1sur 2

Dr.

Aida Smaily

Syphilis
\

1- Définition :
La syphilis est une infection bactérienne responsable de lésions de la peau et des muqueuses
pouvant toucher de nombreux organes. La fréquence de la maladie reste importante dans les pays
développés (plusieurs milliers de nouveaux cas chaque année en France).
La transmission de l'infection est strictement interhumaine et se fait par voie sexuelle (possibilité
rare de transmission par voie sanguine ou au cours de la grossesse).

2- Cause :

Le germe responsable de la syphilis est une bactérie (Treponema pallidum) faisant partie de la


famille des spirochètes.
Maladie sexuellement transmissible (MST ou en Anglais STD), la syphilis touche tout
particulièrement les sujets ne se protégeant pas lors des rapports sexuels.

3- Evolution de la maladie :
La maladie évolue en phases successives.

1- LA SYPHILIS PRIMAIRE :
L'incubation silencieuse (entre la contamination et les premiers symptômes) est en moyenne de 3
semaines, mais peut se prolonger jusqu'à 3 mois.

La première phase se caractérise par l'apparition d'un chancre : lésion rosée, indolore, non
inflammatoire, propre, bien limitée devenant dure, laissant sortir un liquide clair. Il est localisé au
niveau des organes génitaux (gland, peau des testicules, grandes lèvres, clitoris, paroi du vagin,
col utérin). Il peut être également extra-génital (lèvres, langue, amygdale, anus) et peut donc
passer inaperçu.

2- LA SYPHILIS SECONDAIRE :
Elle survient entre 1 mois et 1 an après le rapport sexuel contaminant.

La bactérie est responsable de manifestations variées en particulier cutanées (nombreuses lésions


dont certaines sont contagieuses) et muqueuses (bouche, langue, vulve, gland, anus). Ces signes
cutanés et muqueux sont associés à de nombreux ganglions palpables indolores, une fatigue, une
température corporelle légèrement augmentée, des maux de tête. Méningite, hépatite, atteintes
rénales et articulaires sont possibles.
3- LA SYPHILIS TERTIAIRE :
Elle survient en l'absence de traitement, après quelques mois ou années silencieuses.

Elle est caractérisée par des atteintes neurologiques (on parle de neuro-syphilis), cardiaques,
hépatiques, digestives, rénales, laryngées, oculaires, troubles psychiatriques. Pendant cette phase
de la maladie (encore observée en France), le patient n'est plus contagieux.

4- Diagnostic :
La syphilis est facile à diagnostiquer au stade primaire ou secondaire lorsqu'un ulcère est
visible. Un prélèvement de cet ulcère fournira une quantité suffisante de bactéries pour une
analyse au microscope. Autrement, il existe une série d'analyses de sang qui permettent de
confirmer le diagnostic. Ces analyses seront effectuées de nouveau après le traitement pour
confirmer son efficacité.

5- Traitement :
La syphilis est une maladie à déclaration obligatoire (nominale si le patient refuse de se traiter).

Il repose sur l'administration d'antibiotiques. La pénicilline G représente l'antibiotique de


référence. D'autres antibiotiques peuvent être utilisés en cas d'allergie à la pénicilline G
(macrolides, cyclines).

Les modalités de traitement (en particulier la posologie) varient en fonction du caractère primaire,
secondaire ou tertiaire de la syphilis.

 Syphilis primaire : 1 seule injection intra-musculaire de benzathine-pénicilline . En cas


d'allergie, macrolides ou cyclines pendant 15 jours par voie orale.
 Syphilis secondaire : 3 injections intra-musculaire à une semaine d'intervalle
de benzathine-pénicilline . En cas d'allergie, macrolides ou cyclines pendant 15 jours par voie
orale.
 Syphilis tertiaire (atteinte neurologique) : pénicilline G par voie intra-veineuse pendant
15 jours.