Vous êtes sur la page 1sur 4

INSAT DEPARTEMENT DE PHYSIQUE ET INSTRUMENTATION

COURS: SCIENCES DES MATERIAUX A.U.: 2019/20


PROF: Khaled CHERIF TD N°3

EXERCICE 1 :

La cission critique de glissement:

a) correspond à la cission nécessaire pour mettre les dislocations en mouvement;


b) dépend de l’orientation du système de glissement par rapport à l’axe de traction;
c) est fonction de la résistance théorique à la traction;
d) est égale à la moitié de la limite d’élasticité d’un monocristal.

EXERCICE 2 :

Quel mécanisme physique entre en jeu à la limite d’élasticité des métaux?

a) les liaisons atomiques sont déformées de façon permanente;


b) il y a glissement le long des joints de grain;
c) les dislocations présentes dans les cristaux commencent à se mettre en mouvement;
d) il y a création dans le cristal parfait de dislocations qui se déplacent;
e) la diffusion atomique est activée.

EXERCICE 3 :

L’écrouissage des métaux

a) n’est applicable qu’aux métaux et alliages monophasés;


b) permet d’augmenter la rigidité;
c) permet d’augmenter la résistance mécanique;
d) entraîne une augmentation de la ductilité;
e) entraîne une augmentation de la densité de dislocation.

EXERCICE 4 :

Les matériaux cristallins à liaisons ioniques sont fragiles parce que:

a) ils ne contiennent pas de dislocation;


b) les dislocations qu’ils contiennent se sont pas assez nombreuses;
c) la force nécessaire au déplacement des dislocations est du même ordre de grandeur
que la résistance théorique à la traction;
d) ils contiennent des défauts, siège de concentration de contraintes.
1
EXERCICE 5 :

Un vendeur possède un lot de barres d’aluminium (A1-1,2% Mn) (diamètre 10


mm), longueur 10 m, dont le comportement en traction mesuré sur une éprouvette de 20
cm de long (prélevée dans ces mêmes barres) est donné par la courbe présentée plus bas
(la déformation élastique est négligeable):

a) quelles sont la limite d’élasticité et la résistance à la traction de cet alliage?

b) pour améliorer les propriétés du matériau, ce vendeur décide d’étirer ces barres
jusqu’à ce qu’elles aient une longueur de 12 mètres. Calculez la limite d’élasticité et la
résistance à la traction que le vendeur pourra spécifier dans son catalogue (on rappelle
que la déformation plastique se fait à volume constant).

EXERCICE 6 :
F de deux trous (voir figure ci-
Considérez une pièce de matériau fragile, percée
dessous). Une force de F est appliquée à cette pièce. Sachant que la résistance Rm à la
traction du matériau est égale à 2100 MPa, déterminez le plan où Rse produira la rupture et
la valeur de la force appliquée à la rupture.
h

r B

L
Données: h = 10 cm, L = 15 cm, B = 10 cm, r = 1 cm, R = 2,5 cm.

EXERCICE 7 :

Une pièce cylindrique dont la forme est reproduite ci-dessous est soumise à une traction.
Les endroits A et B, zones de concentration de contraintes, sont caractérisés par leurs
dimensions et le facteur de concentration de contrainte Kt peut être déterminé grâce aux
abaques ci-joints.
Le matériau est fragile et sa résistance Rm est égale à 200 MPa. La force de traction
appliquée est égale à 6,7 x 105 N.
Dites s’il y aura rupture de la pièce et où cette rupture se produira.

3
4

Vous aimerez peut-être aussi