Vous êtes sur la page 1sur 55

1

 Dédicace
……………………………………………………………………..
5
 Remerciements…………………………………………………
…………….6
 introduction……………………………………………………
……………..7
Première partie…………………………….
…………………………………8

- Présentation de la société
ellipsoïde………………………………9
- fonctions…………………………………
…………………………………..11
- Présentation du lieu du
stage……………………………….12
-
Organigramme…………………………………………………
………….13

Deuxième
partie……………………………………………………………
 Levé topographique.
1-
Définition……………………………………………………………..14
2-Réalisation d’un levé topographique……..15
3-Exemple d’un levé topographique réalisé au
bureau……………………………………………………………
………15

2
Troisième partie……………………………………………
 Etablissement d’une mise à jour.
I-
Définition………………………………………………………
……..16
II-Les phases de la mise à jour………………………17
1- PHASE DE TERRAIN………………...17
-ETAPE DE PREPARATION……………….17
-ETAPE DU LEVE………………………………………
17
2-PHASE DE BUREAU……………………18

Quatrième
partie……………………………………………………..
 LA
COPROPRIETE…………………………………….19
I-Généralité sur la copropriété……………..19
1- Qu'est-ce qu'une copropriété ? ………..19
2- Caractéristiques principales……………19
II-Parties privatives et partie
commune…………………………………………………………
……….20
1-Parties privatives………………………………….21
2-parties communes…………………………………21
III- Quote-part. ………………………………………………
22
IV-Les phases de réalisation d’une
copropriété…………………………………………………………
……23
1-Phase de Terrain……………………………………23
2-Phase de Bureau…………………………………….24
Etape de dessin…………………………………….25
Dossier de copropriété. …………………..26
.

3
Cinquième partie.
………………………………………………………….

 Bornage d’immatriculation………………27
 Définition………………………………………………
…..27
I-Consultation au cadastre. ………………………28
Généralité.
………………………………………………28
II-Phase de terrain…………………………………………29
1-reconnaissance du terrain………………….29
2-la mise en station…………………………………....29
3-le levé des points………………………………………..30
III-Phase de bureau…………………………………………..31
Généralité……………………………………………
….31

1-
Calcul…………………………………………………………………….32

 C’est quoi le topogen ? …………………………………


32

a) les différentes étapes de traitement sur topogen. ………33

b) La méthode de calcule sur topogen…………………………………34

1.b) la saisie des


observations……………………………………39.
2.b) le calcule de
VZM…………………………………………………..41.
3.b) calcule de Gisement et
distance…………………….42.

4
4.b) calcul de
cheminement…………………………………….44.
5.b) le calcule
d’alignement………………………………………45.
6.b) calcule de
rayonnement………………………………………47
7.b) le calcule d’intersection de droites……………….48
8 .b) le calcule de
surface…………………………………………..51.
2-
Dessin……………………………………………………………………
………….52
3-scanarisation de dossier technique de B.I. .51
IV. Le dossier technique de B.I……………………………………..52

…………………………………………………………………………53

5
J‘aile grand plaisir de dédier ce modeste travail à notre cher
prophète rasula allah sala allah 3alayhi wasallam.

A mes très chers parent pour leur soutien, affection et amour,


leur confiance et patience et pour leurs sacrifices infinis que
Dieu les gardes en bonne et parfaite santé.
En espérant qu’ils soient fiers de moi.

Mes frères, mes sœurs pour leur encouragement, je leur


souhaite
une vie pleine de réussite et de bonheur.

Tous mes amis et collègues et particulièrement les plus


intimes
témoignage en des moments inoubliables, des sentiments
purs, et des
liens solides qui nous unissent.

Mes professeurs qui m’ont dirigé vers le chemin de succès,


et qui ont
été assez généreux de leurs aides et de leurs conseils qui
m’ont permis
de mieux apprécier la formation disposée au sein de
l’Etablissement.

Et enfin, tous ceux qui m’ont soutenus et qui me soutiennent


Encore pour que ce travail soit une déclaration divine de ma
Profonde estimation et gratitude.

6
Je profite cette occasion de ce modeste travail pour remercier
chaleureusement toutes les personnes qui mon prêtées leur assistance
notamment : Monsieur le Directeur de l’Institue de Technologie Appliquée
et Monsieur le Directeur d’étude, de leurs déployés à mon stage et d’avoir
assurée ma formation dans des bonnes conditions.
J’adresse aussi mes remerciements à mon formateur Monsieur
Omar EL AMRAOUI qui m’a guidé durant la période de formation
intérieur et extérieur, à Monsieur NACIRI, Monsieur CHLAYH et
Monsieur WAKRIM qui m’ont soutenu durant la formation.
Je tien à remercier également toutes les personnels de la société
« ELLIPSOIDE SARL » qui ont participés à mon aide sous le
commandement de Monsieur l’Ingénieur Ali OUFRID, techniciens
topographes et les aides techniciens notamment OMAR ZINOUNE qui
ont suivi mon stage en me donnant des conseils très précieux.
Prés leurs élaboration ne ménageant ni leurs temps et efforts en recevant
chaque fois que souhaite leurs conseils avec une grand sympathie.

7
L’Office de la formation professionnelle et de la promotion à
pour objectif de donner aux stagiaires les connaissances nécessaires et
les outils indispensables qui les préparent à une vie professionnelle
adéquate et objective.
Après cette durée de formation à l’institue de technologie
appliquée « ISTA » Narjiss, et du stage à la société « ELLIPSOIDE
SARL » qui est fructueuse et très avantageuse.
Durant cette formation de stage effectuer, j’ai pu acquérir dans le
cadre de ma spécialité : Technicienne Spécialisée Géomètre
Topographe (T.S.G.T.), un ensemble des notions qui m’ont permis
d’apprendre les différents aspects et méthodes, se rapportant au ce
métier du géomètre.
Cette période de stage présente un grand avantage car il m’a
permis d’apprendre plusieurs idées et connaissances sur le plan du
travail.
Il m’a été confié de participer et de travailler avec les collègues
de chaque service concerné qui à pour but de concrétiser des
connaissances auprès du terrain de décision dans le domaine
topographe, qui elle m’a permis de compléter ma formation, à acquérir

8
une expérience nouvelle dans ce domaine relative à l’habitat et
l’infrastructure.
J’ai rédigée ce rapport concernant toutes nos nouvelles
connaissances et déroulement des travaux reçus au cours de ce stage.

1/- Définition 
La société « ELLIPSOIDE  SARL » est une établissement privé fonctionnant
dans les mêmes conditions qu’un public, elle est crée en 2005 par monsieur Ali
OUFRID ingénieur topographe, localisée au centre ville de Fès (47 avenue des FAR
3°Etages Fès), cette société contient plusieurs moyens (humains, techniques,
logistique).
2/- Présentation 
- Ali OUFRID : IGT, Gérant :
Les prestations similaires et le savoir faire de la société ELLIPSOIDE sont le
patrimoine cultivé par son Gérant dans le domaine de la cartographie en sa qualité de :
 Ex chef de mission pour plusieurs projets de géodésie au service de la Géodésie,
dont la matérialisation de réseaux géodésique à travers le territoire national (liaison
fixe, zone sud, plusieurs projets de triangulation complémentaire, de nivellement et
de GPS…).
 Ex chef de bureau des réseaux géodésiques au service de la Géodésie : conception
9
supervision et contrôle de plusieurs projets de géodésie et de nivellement.
 Ex chef de SECAR de Fès.
 Ex chef de département des bases de donnés et thématique à la Direction de la
Cartographie.
-SOCIETE ELLIPSOIDE :
 2007 : Travaux topographiques accompagnant les travaux de voirie de Fès pour le
compte de la Commune de Fès avec les sociétés SINTRAM et Route du Nord.
 2007 : Matérialisation et observation par GPS de réseau Géodésique de 215 points
pour la Direction de la Cartographie.
 2007 : Levé de 190 affaires (BI) au service du cadastre de Sefrou (marché cadre
3 ans).
(Marché n° 201/2007/ANCFCC/DC (groupement).

 2007: Levé de 222 affaires (BI) au service du cadastre de Taroudant


(marché 173/2007/ANCFCC).
 2006 : Levé de 200 affaires (BI) au service du cadastre de Taza (marché
152/2005/ANCFCC).
 2006 : Levé et dossier technique du domaine forestier ERAKAM (TAZA) sur
une superficie de 22000 H 420 bornes.
 2006 : levé et établissement du dossier technique du lotissement EZZAYTOUNE
(ERAC) à Ben souda Fès.
 2006 : Divers exécution de lotissement et dossiers technique au cadastre de Fès,
Meknès, Taza.
 2005 : Levé topographique et rétablissement de bornes pour la direction des Eaux
et Forêts de Fès.
 2005 : Levé, dossier technique et rétablissement de bornes pour le domaine
forestier à la DREF de Fès (640Ha).
 2005 : Exécution de lotissement (dossier technique) à Oued.
 2005 : Levé, plan coté et profil en long pour l’Agence du Bassin Hydraulique de
Sebou.
 2005 : Levé et plan coté et enquêtes foncières pour les SOGETA et SODEA

10
 2005 : Levé et plan coté et enquêtes foncières pour les SOGETA et SODEA
 ONCF : 2005
 Levé topographique de plan coté à Ben Souda, Fès sur 64 ha.
 Levé topographique de plan coté à Ras ma, Fès sur 145 ha
 Levé topographique de plan coté de la Gare de Fès sur 130 ha.
 Levé topographique et profil en long et en travers de 22 ouvrages entre Ksar
Lakbir et Tanger.

Voir avec les administrations les appels d’offres.


Recevoir les clients.
Gestion administrative du bureau.
Etude des projets.
Contrôle des travaux des techniciens.
Etude et établissement des plans.

Etude et établissement des plans.


Faire des relevés topographiques sur terrain.
Représente les mesures effectuées sur terrain au
bureau.

11
Réception des appelées téléphoniques.
Organisation des rendez-vous de l’ingénieur.
S’occupe de tout ce qui est administratif.
Préparation des appels d’offres.

Porte mire (Jalon


Tireuse
Conducteur

3/-Moyens humains, techniques et logistiques :


3-1/- Moyens humains :

Noms et prénoms Fonctions/Qualités


Diplômes
Ingénieur Topographe IAV,
Ali OUFRID Ingénieur, Gérant
Master USA
Omar Zinoune Licencié en sciences
Technicien, Terrain et bureau.
géographiques.
Mustafa CHRIFI ALAOUI
Ancien technicien du cadastre. Technicien, terrain et bureau
Mohammed BEN CHEIKH
Technicien du bâtiment Technicien, terrain

Hanane FARIH Technicienne Technicienne, bureau

Lamiae MONTACER Technicienne Technicienne bureau

Licencié en sciences
économique.
Rachid AFARFAR Technicien, Terrain et bureau

3-1/- Moyens techniques et logistiques :

Désignation Quantité
Local 130 m²

12
Véhicules R4, R9, C15, C15, 4x4
Station totale 5
GPS de poche 8
Récepteur GPS 2
PCS 10
Réseau informatique 24 prises
Imprimantes 3
Scanner 2
Photocopieur 1
Traceur 1
tireuse 1

1-coordonnées 

 Société : «  Ellipsoide SARL  »

 ingénieur : Ali Oufrid


 Effectif : 20 Personnes

 Tél et fax : 0535.64.14.36

 Gsm : 0661.29.81.75

 E-mail : ellipsoïde@menara:ma

 Siége Social : Avenue des Far, Appt. 5, 3éme étage,


M son Ben Ali,
- Fès -

 Durée du Stage : 4 mois

2-Horaire de Travail :

 Du lundi au vendredi à partir de 8h15 min à 16 h 30 min.

 Samedi 8 h30 à 12h 30 mi.

13
14
1/Définition :
C’est l’ensemble des opérations destinées à recueillir sur le terrain les
éléments nécessaires à l’établissement d’un plan ou d’une carte.
Un levé est réalisé à partir d’observations : action d’observer au moyen
d’un instrument permettant des mesures : par extension, « les observation »
désignent souvent les résultats de ces mesures.
La phase d’un levé topographique, ou d’une implantation ; qui fournit ou
utilise les valeurs numériques de tous les éléments planimétriques est appelée
topométrie ; généralement, la topométrie est la technique de levé ou
d’implantation mise en œuvre aux grandes et très grandes échelles.
2 /Réalisation d’un levé topographique :
Le levé topographique sera réalisé au 1/500ème / 1/200ème. Il devra
faire apparaître :
 Le quadrillage décimétrique et écritures des coordonnées sur le pourtour.
 La flèche Nord.
 Les limites et leurs représentations conventionnelles des parcelles
publiques/privées avec amorce des limites séparatives sur 5 m..
 Les chaussées, trottoirs, accotements et bordures.

15
 Les fossés, talus, ponceaux et ponts avec section.
 Les luminaires, candélabres, poteaux et signalisation verticale.
 L’ensemble des réseaux des concessionnaires (parties enterrées et
affleurantes) avec indication de leur nature, dimensionnement et charge.
 La position et l’altimétrie des regards et canalisations existants avec amorce
jusqu’au premier regard sur les rues ou branchements adjacents.
 La position et l’altimétrie des branchements particuliers sur les regards.
 Le diamètre et l’altimétrie des conduites existantes visitables.
 Le niveau du lit et du fil d’eau sur les bras des cours d’eau au droit de leurs
intersections éventuelles avec le projet sur 10 m de part et d’autre.
 La toponymie (nom de la rue, N° de voirie, lieux-dits, etc...). Et sur
demande du Maître d’Oeuvre :
 En cas de besoin : le nivellement de points particuliers isolés ou par profil en
travers.
 Dans le cas de travaux de réhabilitation : la position des boîtes de
branchement, l’altimétrie tampon/radier et diamètre des canalisations.
 Dans le cas de travaux d’extension :
 La position et l’altimétrie des emplacements susceptibles d’accueillir les
futures boîtes de branchement (portails, seuils de porte, cours, etc...).
 La position de la sortie, diamètre et altimétrie des effluents au niveau des
habitants. Pour ce dernier point, le géomètre devra prévenir le maître d’ouvrage
de la nécessité de s’introduire chez les particuliers, afin de prévoir le cas échéant
un arrêté municipal (la pénétration chez les particuliers se fera avec leur accord et
en leur présence). Si, dans certains cas, le levé ne peut être réalisé, le géomètre
fournira pour le moins une estimation sommaire de l’altimétrie en domaine privé
à partir du domaine public, et joindra en annexe une note explicative faisant état
des références qui ont servi de base aux mesures.
3/ EXEMPLE D’UN levé topographique réalisé au bureau :

16
I-Définition.

Une mise à jour d’un titre foncier est une opération


subséquente de l’immatriculation foncière.
Elle consiste en l’établissement d’un dossier technique, qui
contient des pièces de calcul et d’un plan qui décrit les situations.
Les limites des riveraines et la superficie du lot.

II-LES PHASES DE LA MISE A JOUR 

Comme toute opération topographique de l’établissement


d’un dossier de mise à jour doit passer par deux phases
importantes :

1/ PHASE DE TERRAIN.

ETAPE DE PREPARATION

La consultation du titre foncier en question au près de la


direction de la conservation foncière du cadastre et de la
cartographie, service topographie pour assurer les éléments
nécessaires pour le levé régulier de l’affaire (repérage des points de
rattachement les titres des riverains du lot et calcul de cheminement
ou de rayonnement ou d’alignement qui levé les bornes de
l’assiette).

17
ETAPE DU LEVE.

Une fois le rattachement est assuré, une équipe est chargée


de faire le levé régulier de l’affaire.
Le levé nécessite une reconnaissance des lieus, recherche
du rattachement et identification du réseau des points d’appui par
cheminement on tout autre procédé topo métrique. Enfin le levé
proprement dit de la construction et des détails.
Au cours de ce travail un croquiseur doit communiquer
avec l’opérateur et place les portes mires. Pour établir un croquis
aussi complet que possible de la propriété.
Au terrain, on procède au double rayonnement pour le levé des
bornes afin d’éliminer les erreurs et on fait un simple rayonnement
pour lever les détails de la parcelle à titre d’exemple construction,
arabe, poteau téléphonique, poteau électrique…

2/ PHASE DE BUREAU.

Une fois le levé est effectue sur les lieux, les observations
doivent être saisies et contrôlées pour calculer les coordonnées de
chaque détails levé sur terrain.
Les dossiers de mise à jour doivent comporter les pièces
suivantes :
 Quittance (n° de la consultation).
 Observations d’angles.
 Calcul de gisements et de distances.
 Calcul des alignements.
 Calcul des cheminements + calcul des rayonnements.
 Calcul des coordonnées + coordonnées adoptées.
 Calcul de contenance.
 Le dessin sur calque + 4 tirages (voir la propriété dite :
AL ADARISSA 240)
 Croquis de levé (voir présentation synoptique de levé)
 Chemise verte.
Remarque : Le travail du bureau se fait à l’aide de deux
logiciels.
 → TOPOGEN
18
 → AUTOCAD

3- Qu'est-ce qu'une copropriété ?

Situation juridique d'un immeuble qui appartient à la fois à plusieurs


personnes et à chacune d'elles séparément. L'immeuble est donc divisé
en parties communes et en parties privatives. Le règlement de
copropriété fixe les règles de la vie en commun.

4- Caractéristiques principales.
L'immeuble ou ensemble immobilier est divisé en parties
privatives et parties communes ; celles-ci sont, en fonction de
leur nature, propriété indivise de tous les copropriétaires ou de
certains d'entre eux.
La copropriété est régie par un règlement de copropriété. Ce
texte énonce les droits et devoirs des copropriétaires. Il
contient les plans et désignations des parties communes et des
parties privatives, les conditions dans lesquelles les
copropriétaires peuvent les utiliser et la répartition des
charges. Depuis le 31 décembre 2002, les règlements doivent
aussi préciser le calcul des quotes-parts.
Les parties communes sont entretenues et administrées par un
syndicat des copropriétaires, dont tous les copropriétaires sont
nécessairement membres.
Le syndicat des copropriétaires est dirigé par le syndic, qui
assure la gestion quotidienne de la copropriété sous le

19
contrôle de l'assemblée générale des copropriétaires qui le
nomme.
Les décisions concernant la copropriété sont prises par une
assemblée générale selon différents modes de vote.

1-Parties privatives.

Il s'agit des éléments dont chacun, dans l'immeuble, a la propriété


exclusive. Toutefois, certains de ces éléments étant intégrés dans un
tout ne peuvent être supprimés ou modifiés (dans la mesure où l'aspect
extérieur de l'immeuble ou son bon état se trouvent concernés) qu'avec
l'autorisation de l'assemblée générale des copropriétaires :

 La porte d'entrée L'entrée, le salon, la salle de séjour, les


chambres, La cuisine : le plafond ; les cloisons ; les carrelages
(de sol et muraux) ; les canalisations, La salle d'eau, la salle
de bains, le cabinet de toilette la baignoire avec sa robinetterie
et la tuyauterie ; le lavabo avec sa robinetterie et la
tuyauterie ; le bidet avec sa robinetterie et la tuyauterie ; le
chauffe-eau (le cas échéant). Les WC, la cuvette ; le siphon ;
la chasse d'eau à partir de la colonne montante, les tuyauteries
et canalisations jusqu'à la chute.

2-Parties communes.

Sont communes les parties des bâtiments et des terrains affectés à


l'usage de tous les copropriétaires ou de plusieurs d'entre eux :

 le sol : les cours, les parcs et jardins, les voies d'accès, le gros-
œuvre des bâtiments, les coffres, gaines et têtes de cheminées,
les locaux des services communs, les passages et corridors, les
éléments d'équipement commun, y compris les parties de
canalisation y afférant qui traversent des locaux privatifs :
l'ascenseur, le chauffage central : la chaudière et les
installations sont la propriété commune du Syndicat et, pour
20
éviter de graves perturbations pour l'ensemble de l'installation,
il est interdit de modifier, de remplacer ou supprimer les
éléments de chauffage qui se trouvent dans les appartements.

Définition.

Chaque copropriétaire possède une quote-part (ou parts) de la


copropriété. Cette quote-part est exprimée en tantièmes (un certain
nombre, qui rapporté au total de toutes les parts peut être exprimé en
pourcentage). La plupart du temps les copropriétés sont divisées en
millièmes de parts, d'où l'appellation courante millièmes, qui sont de
fait des tantièmes exprimés sous forme de mille.
La détermination du nombre de tantièmes est libre : 1.000, 10.000,
100.000... Tout dépend en fait de la taille de la copropriété et du
nombre de ses lots.

1-

 Repérage de l’affaire sur feuille de repérage : au but de


déterminer l’emplacement approximative de l’affaire et pour
rechercher les stations anciennes et le passage des visées sur
le milieu de l’affaire ;
 Constitution du dossier de rattachement des pièces consultées
du service du Cadastre pour prendre les coordonnées des
points de rattachements.

2-

Avant de lever une copropriété, il faut faire une mise à jour pour
s’assurer que le Bâtiment n’empiète pas sur les riverains, en suite il y
a l’opération du levé (métré) qui consiste à prendre tous les détails et

21
les mesures existantes à l’extérieure de la construction notamment les
chambres, les cuisines, les escaliers. Ceci se faut sur un croquis (Plan
architectural) pour chaque étage et chaque fraction.

3-

A l’aide du logiciel AUTOCAD on report l’affaire prenant en


considération l’échelle qui est moins au plus grande, en général 1/50
ou 1/100.
On applique l’échelle 1/50 pour une superficie inférieure à
1000m², et l’échelle 1/100 pour une superficie supérieure ou égale
à1000m².

Etape de dessin
 Saisie les coordonnés rectangulaires qui se trouvent dans la fiche
de calcul de contenance (au CADASTRE à partir de 15 DH).
 Tracer le conteur du bâtiment.
 Dessiner l’appartement en respectant celle désignée par
l’architecte.
 Préciser les cotations nécessaires intérieures et extérieures.
 Citer d’autres informations complémentaires à la compréhension
du plan (tableau de contenance, partie privative, communes…).
 Nommer les éléments de l’appartement (Chambres, Salon…).
 Faire une révision générale.
 Donner un nom au dessin (R-D-C, 1er Etage, terrasse).
 Dessiner la coupe verticale.
 Proposer à l’ingénieur le plan exécution pour la vérification.
 Tirage dans les imprimeries de qualité.

22
Le dossier de copropriété doit comprend :
 Règlement : Le règlement de copropriété est un acte écrit
conventionnel obligatoire qui s'impose aux copropriétaires et aux
locataires de l'immeuble. Il définit les droits et obligations des
copropriétaires ainsi que les règles de fonctionnement de la
copropriété. 
Le syndic est chargé de le faire respecter et de veiller à l'exécution de
ses dispositions. 
Le notaire en remet un exemplaire au nouveau copropriétaire, lors de
la signature de l'acte de vente. 
Le bailleur doit remettre à son locataire une copie du règlement,
notamment la partie concernant les règles de jouissance de
l'immeuble. 
 Contenu
Le règlement de copropriété comprend : 
l'état descriptif de division, qui permet d'identifier les lots (par
numéro) suivi des informations relatives à chacun d'eux, les parties
communes et privatives et les conditions de leur jouissance, 
les charges communes et la répartition entre copropriétaires, l’annexe
contenant les modalités de calculs des millièmes de charges. 
 Les tableaux de contenances : il s’agit de deux tableaux :
 Tableau A : concerne les propriétés encours d’immatriculation ;
 Tableau B : concerne les opérations affectant une propriété
titrée, subséquentes à l’immatriculation ;
Ces tableaux sont des pièces destinés à recevoir mention dans l’ordre
chronologique, des opérations successives effectuées sur un
immeuble, ainsi que le résultat des calculs de contenances auquel ces
opérations ont donné lieu.

23
 Une chemise jaune qu’elle comprend : le nom de la propriété,
sa situation, le numéro et l’échelle de le mappe de repérage et le
numéro du titre ou de la réquisition.
 Une chemise Verte qu’elle comprend : le numéro du titre ou de
la réquisition, la nature de l’affaire (BI ou BC, morcellement,..)
puis on a nommé les pièces insérées dans le dossier et on a
ajouté le numéro de classement de ces pièces et leurs nombres.
Finalement on a inscrit le numéro de la feuille de plan sur la
chemise ainsi que la chemise jaune.
 Procès-verbal descriptif de division.
 Mise À Jour
 copropriété
 Fiche de la vérification du dossier technique de Copropriété.
 Autorisation égalisée.
 Tirage du plan plié format A4.
(Voir un exemple de copropriété effectué au stage).

24
C’est une opération topographique qui consiste à matérialiser les
limites entre deux propriétés et d’établir l’état physique de propriété
et de fixation de son état matériel.
Il évite ainsi toute situation conflictuelle avec son voisinage lors d'une
construction (bâtiment, clôture...) qui se doit de ne pas empiéter sur un
terrain mitoyen sous peine de démolition. Il constitue également une
garantie pour l'avenir.
Cette opération comprend trois phases :
Consultation au cadastre.
Phase terrain.
Phase bureau.

25
C’est une phase nécessaire avant de sortir au terrain donc il faut
faire la consultation au prés de service du cadastre qui est
proche de l’affaire qui a pour but :
- Rechercher la situation exacte de l’affaire.
- Rechercher les stations anciennes et leurs coordonnées.
- Assurée le rattachement pour le levé.
- Les titres riverains pour apprendre les coordonnées des
bornes qui sont communs.

26
Après la reconnaissance de l’affaire ; on commence l’opération
de levé.

1.
On doit trouver le rattachement (les stations anciennes) par les
distances (chaînage) existant sur les pièces qu’on a déjà consultées, et
après nous avons essayé de prendre une idée approche sur le terrain
pour qu’on puise choisir des stations couvrant le terrain.

2.

27
La mise en station de l’appareil nécessite la présence d’un « point
dur » qui est souvent matérialisé au sol « une borne, un piquet de
ferre … ».
Il faut tout d’abord mettre l’appareil « station totale » en station, c’est-
à-dire qu’il faut le positionner de manière à ce que l’axe vertical de
l’appareil soit perpendiculaire au plan horizontal de la station.

3.
 Avant de commencer le levé des points caractéristique du
terrain, il faut d’abord vérifier la stabilité des ces anciens
stations : on vise par cette ancien station une notre point
connue et on compare la distance et le gisement obtenue par
celle du cadastre existe sur les pièces qu’on a déjà consultées.
 Il est ensuite possible de relever tous les points caractéristique
du terrain, au départ de cette station il sera possible de réaliser
une série de mesures par le rayonnement de tous les bornes
de la construction vue par cette station, ainsi que toutes les
détailles existant sur le lieu (puits, axe de route, poteau
électrique…..).
Si le terrain est très étendu il faudra réaliser un cheminement :qui va
falloir déplacer l’appareil pour pouvoir couvrir tout le terrain de
l’étude parce qu’il consiste à déplacer le point de station ,mais il faut
relever à partir du point de station 1, la position de la station 2 pour

28
connaître les coordonnées de celle-ci et pour que le repérage soit
complet, il ne faut pas oublier de relever sur la station 2 la position de
la station 1 pour que les point relevés de la station 2 soit repérés dans
un même système de mesure par rapport à la station 1. Les points des
stations successifs (station 1, station 2, station 3, ...) s'articulent ainsi
les uns aux autres.

en plus si il est nécessaire on fait l’alignement qui consiste a


crée des nouvelles station pour qu’on puisent couvrir tout le
terrain.
 dans le terrain l’opérateur écrit dans le carnet de note
les observations obtenues sur le terrain qui contient « station,
point visé, la lecture, distance horizontal entre station et point
visée »
et pour chaque station il vise une référence (une point connue,
une balise…).
-Voilà les observations d’une affaire qui j’ai assistée pendant le
stage.
Réquisition : 7315/41
Lieu dite : MELK KHALID
Située à : Province SEFROU, HAY EL BASSATINE EL
KHAYNA ESSOUFLA.
NB : Le calcule et le dessin de cette affaire « voir
phase bureau».

29
C’est une phase a pour bute d’exécution des observations
réalisée sur le terrain dans le sens de traduire ses observations
sous forme de dessin de calque et croquis qui représente
l’affaire, bien sure après le calcule

30
Donc on déduite que cette phase est constitués de deux
grandes étapes :

 CALCULE
 DESSIN

1.

 Une fois on est au bureau ; entame le


logiciel de traitement et de calcule en général « TOPOGENE »
pour arriver à déterminer les coordonnées des nouvelles bornes
levées et les stations crée sur terrain.

 C’est un logiciel de traitement


topographique simple, facile à manipuler, conforme aux normes et
méthodes utilisées par le cadastre marocain, c’est atouts sont :
 Gestion automatique des références et provenance de coordonnées.
 Contrôles à différents niveau :
* Pendant la saisie.
* Pendant la pose des calculs.

31
* A la sortie des résultats.
 Gestion automatique des corrections Lambert et d’altitude.
 Création automatique des dessins de calque individuel, de plan de
masse et croquis, et création de fichier DXF.

a)

Ces différentes étapes de traitement sont :


 Saisie des observations et les coordonner des points fixe
 Calcule de VZM dans les stations de départ et d’arriver pour contrôlé
la stabilité des point de départ et d’arriver
 Calcule de cheminement pour déterminer les coordonnées des
nouvelles stations
 Calcule d’alignement
 Calcule de rayonnement pour déterminer les coordonner des points
crée
 Calcule de surface
 Création de calque individuelle et de dessin d’ensemble
 Création de fichier DXF et fichier DAT
 Impression des donner

b)

 Les menus de TOPOGEN sont formés des cases (Boutons)

32
que l’on sélectionner soit par le clavier ou la souris, le bouton que l’on
actif a une couleur jaune foncé, Chaque menu a un titre en gros
caractères, le menu principale a pour titre TOPOGEN et clignote en
différentes couleurs.
 Après le démarrage du TOPOGEN s’affiche un menu principal
ayant pour titre TOPOGEN qui nous permet de choisir
l’opération a qui on a besoin.

b.1) la saisie des observations

33
o pour faire la saisie il faut partir du menu principal puis cliquer sur
le bouton saisi et calculs.
s’affiche une menu qui permet d’accéder aux déférents menu.

o après cette fenêtre on clique sur le bouton de saisie des


observations et s’affiche la fenêtre de saisie et mise à jour.

34
o dans cette fenêtre il y’a 3 types de données : on clique sur le
bouton PARAMETRE.
Ce sont des donnés générales qui seront utilisés pour un dossier
donné comme : propriété dite, zone Lambert, nombre de tours,
tolérance urbaine ou rurale et…..
Ces paramètres doivent être introduits par la saisie :
* on choisie dans le combobox distance : distance horizontale.
*et dans le combobox n b lectures : une lecture.
*et sens des angles : direct.
Après avoir introduit ses donner on clique sur ok et on revient a
la fenêtre précédant

35
o on clique sur le bouton coordonnées points fixes et
s’affiche une menue pour saisir les points fixes qui servant de
points de départ pour un dossier donnée comme : les points
anciens provenant de dossiers existant ou bien les points de
triangulation ou de polygonation utilisé comme point de
base.

o on obtient alors un tableau à remplir :N° point , X ,Y ,


référence
on clique sur une ligne vide et on saisie ces données.
* le bouton insérer ligne permet d’insérer une ligne vide juste
avant la ligne active

36
* le bouton supprimer ligne supprime la ligne active
* le bouton cherche permet de chercher un numéro de point
déterminé.
Après avoir introduit ses donner on clique sur ok et on revient a
la fenêtre précédant
o on clique sur le bouton observation angulaires et s’affiche
une menue pour saisir les observations prises sur le terrain.

o on obtient deux tableaux :

37
Le tableau de gauche contient les numéros des stations et celui de
droite contient les observations correspondantes ; point visé, la lecture
la distance horizontale.
o Les boutons insérer station, supprimer station et chercher
station permettent d’insérer, de supprimer ou de chercher une
station.
o Les boutons insérer point visé, supprimer point visé et
chercher point visé permettent d’insérer, de supprimer ou de
chercher un point visé.

Et comme ça la partie saisie des observations terminer, après on


passe a le calcule qui se commence par le calcule de VZM
2.b) le calcule de VZM
o On revient au menu SAISIE ET CALCULE et on clique sur
CALCULE après s’affiche cette menu qui contient les différent
calcule topo génique.

38
o Dans cette menu on choisie V.Z.M par une clique sur cette
bouton après s’affiche cette fenêtre.

39
o N° de calcule : cette case permet de saisir le numéro de calcule
pour bute de différencier les calcules.

o Station : le combobox intitulé station contient au départ toutes


les station de l’affaire,dés qu’on sélectionne une station , le logiciel
mise dans le combobox les autre point visée par cette station il suffit
de sélectionner et cliquez sur bouton ajouter point visée, a la fin on
clique sur ok pour déclencher le calcule, et l’enregistrer on cas de la
tolérance nom dépassé.
3.b) calcule de Gisement et distance  :

o Dans le menu CALCUL on choisie GISMENT ET DISTANCE


par une clique sur cette bouton après s’affiche cette fenêtre :

40
o N°de calcule comme précédent.
o Les combobox intitulés 1er point connu et 2eme point connu
contiennent au départ tous les points déterminés du projet , il suffit
de sélectionner les points a calculer le gisement et distance entre
eux et cliquer sur ok pour déclencher le calcule .
4.b) calcul de cheminement
o Dans le menu CALCUL on choisie CHEMINEMENT
COMPONSE, par une clique sur cette bouton après s’affiche
cette fenêtre :

o Le combobox au milieu droit de l’écran contient au départ


toutes les stations saisies quand on clique sur la petite flèche à droite de

41
ce combobox on peut choisir la station que l’on veut introduire on
clique dessus puis on clique sur le bouton ajouter point et la station
sera ajoutée au tableau du cheminement.
o Quand on veut supprimer un point introduit on le sélectionne
sur le tableau de gauche et on appuie sur le bouton supprimé point.
o Quand on veut insérer un point entre deux points on clique
sur le 2eme point au tableau puis on saisie le point a insérer sur le
combobox et on appuie sur insérer point.
o Les combobox en face des titres référence de départ et
références d’arrivée contient les tours d’horizon de la 1 er et la dernière
station du cheminement ce qui facilite le choix des références, il suffit
de le sélectionner « de préférence on choisie les stations les plus loin
comme référence ».
o Les combobox gisement de départ et gisement d’arrivée
permettent soit de choisir à calculer ou à chercher soit d’introduire
directement un gisement ancien et sa provenance.
*option à calculer : le gisement sera calculé à partir des coordonnées
de la station et de la référence pour cela il faut que au moment du
calcul ces coordonnés soient connues.
*option à chercher : le gisement sera cherché dans les cheminements
et alignement précédemment calculés.
*gisement à introduire : saisir le gisement sur le combobox pour cela
cliquez sur le combobox et écrire au clavier le gisement, une nouvelle
case intitulée référence du gisement apparaîtra et permettra de saisir la
provenance du gisement.

42
Apres avoir terminé appuyer sur le bouton ok le calcule démarrera
s’il n’y a aucune erreur on verra le résultat et on enregistrer le calcule

5.b) le calcule d’alignement  :

o Dans le menu CALCUL on choisie ALIGNEMENT, par une


clique sur cette bouton après s’affiche cette fenêtre :

o Numéro de calcule : même principe que le cheminement

43
o Point de l’alignement : ils seront sélectionnes ou saisis sur le
combobox central qui contient au départ tous les points déterminés
au moment du calcule
o Les points saisie sont ajoutés au tableau qui contient deux colonnes
une pour les numéros des points et l’autre pour les distances
partielles entre points
o Saisie des distances : pour saisir la distance entre deux points de
l’alignement on clique sur la position correspondante de la
colonne distance et on le saisie au clavier.
o Le bouton cherche distance permet de chercher toute les distances
qui inscrit dans les observations.
o Le bouton déduire distances permet de calculer par les coordonnées
les distances pour tous les points déterminées.
6.b) calcule de rayonnement  :
o Dans le menu CALCUL on choisie RAYONNEMENT, par une
clique sur cette bouton après s’affiche cette fenêtre :

44
o Numéro de calcule même principe comme précédent.
o Station de rayonnement : le combobox sous titre station (en
haut et à droite de l’écran ) contient toute les stations du projet
on clique dessus pour choisir la station qui nous intéresse.
Dés qu’on sélectionne une station son tour d’horizon vient se placer
dans le tableau intitulé points visés.
o Référence de départ : le combobox sous titre référence de
départ permet de choisir le point visé qui sera utilisé comme
référence de départ.
o Suppression des visées inutiles : les points visés inutiles
peuvent être supprimés du calcul pour cela on les sélectionne sur le
tableau et on appuie sur le bouton supprimer pt-visé.
45
o Gisement de départ, même principe que pour le cheminement
o Pour exécuter le calcul on clique sur OK .s ‘il n’y a pas
d’erreur on l’enregistre.

 Après qu’on termine le calcul de rayonnement on passe au


croquis de bornage et on cherche si il y’a une intersection
on le calcule.
7.b) le calcule d’intersection de droites  :

o Dans le menu CALCUL on choisie INTERSECTION DE


DROITES, par une clique sur cette bouton après s’affiche cette
fenêtre :

46
o Par se calcule on désigne la détermination d’un point
à partir de l’intersection de deux droite qui contient deux points
connus qui le visent et qui se visent entre eux.
o N° de calcule comme précédent.
o N° du point à déterminer : c’est le numéro qui sera
attribué au point calculé.
o Les combobox intitulés « 1er point connu » et « 2eme
point connu » permettent de sélectionner ou de saisir les numéro
des points à partir desquels sera calculée l’intersection.
o Le bouton OK déclenche le calcul.

8 .b)  le calcule de surface  :


o Dans le menu CALCUL on choisie SURFACE, par une clique
sur cette bouton après s’affiche cette fenêtre :

47
o Cette fenêtre nous donne la possibilité de calculé la surface
de notre affaire
o Désignation du lot : cette case permet de saisir la réquisition
ou le titre de la parcelle ou du lot pour lequel on calcule la
surface
o Le combobox de gauche permet de sélectionner les noms
des bornes du l’affaire
o le bouton ajouter point permet d’ajouter les points
sélectionnés au combobox, ces points seront affichés sur le
tableau des points.

48
o le tableau de droite sous nom APPOINTS affiche les cotés
des points saisie
o le bouton ajouter point, supprimé point permet d’ajouter ou
supprimer les points sur le tableau POINTS après avoir
sélectionner.
o le bouton insérer point permet d’insérer un point entre deux
point on clique sur le 2eme point au tableau puis on saisie ou
on sélectionne le point à insérer sur le combobox et on
appuie sur insérer point.
o Le bouton OK déclenche le calcule.

Après avoir terminer cette phase on passe a une notre


phase intermédiaire entre le calcule et le dessin cette phase a pour
bute de création automatique des calques à partir des éléments de
calcul en tenant compte des riverains, des rues et des vers bornes

et crée dessin d’ensemble a l’aide de TOPOGENE

Impression d’observation d’angle et de calcul.

Quand la phase calcul est déterminé on passe à


l’impression des résultats qui

seront sorties sur des imprimés semblables à ceux du cadastre.


En numérotant les

pièces de chaque dossier comme suit.

 Observation d’angle.

 Croquis de levé.

49
 Calcul du V.Z.M.

 Calcul de l’hors centre.

 Calcul du point nodal (cheminement lancés).

 Calcul de relèvement.

 Calcul de gisement et distance (s’il y a un gisement ancien


à introduire).

 Calcul de coordonnes (cheminement, alignements,


rayonnement).

 Calcul de gisement et distance ou d’intersection pour les


bornes rayonne une seule fois.

 Coordonnées adoptées.

 Liste des coordonnées.

 Calcul de contenance+graphique.
.
 Calcul de contenance.

2- dessin.

 Lorsque la phase de calcul et d’impression est terminée on


passe à la phase de

dessin, TOPOGEN WINDOWS permet d’échanger des


données sous format DXF

50
d’où une parfaite compatibilité avec les logiciels utilisant  ce
format, notamment

"AUTO CAD"où il y a la finition de dessin.

 Création automatique des calques à partir des éléments de


calcul en tenant compte des riverains, des rues et des vers
bornes.
 Édition des dessins grâce à un éditeur graphique simple
d’utilisation et qui regroupe les principales fonctionnalités
de dessin en plus il est parfaitement adapté aux exigences
du cadastre marocain (textes arabes, symboles des bornes,
épaisseur et type des traits etc.…).

 Sortie des plans et dessin surtout traceur ou imprimante


reconnus par Windows en local ou en réseau.

 Création automatique des plans de masse à partir des


calques individuels avec création du tableau des
contenances.

 Création des croquis avec report automatique des


cheminements, alignements et rayonnements.

3.scanarisation de dossier technique de B.I  :


Pour chaque dossier, la scanarisation des éléments doit respecter
les points suivants :
 Le format réel des pièces doit être respecté lors de la
scannarisation.
 Seuls les formats « JIPEG et TIFF » sont adoptés pour la
scannarisation des différents éléments 
 Le répertoire contenant les pièces scannées doit porter
comme nom le numéro de la réquisition ou du titre foncier.
51
 Chaque page scannée donnera lieu a un fichier portant le
nom de la pièce  « son numéro de ST » suivi du numéro de
la page.

Le tableau des pièces et son numéro ST

Numéro de ST
Nom de la pièce
Page de garde du dossier ST 205
Observation d’angle ST 278
Croquis de levé ST 298
Calcule de coordonnées ST 282
Calcule de contenances ST 284
Repérage des points ST 292
Croquis de bornage ST 180
Procès verbale de bornage IF
Fiche de vérification ST 211
Tableau A des contenances ST 295
Tableau B des contenances ST 295
Intersection des droites ST 288
Calcule deVZM ST 287

Calcule de gisement ST 287

Chemise verte ST 206 A

Chemise jaune ST 205

 Pièce 1: le repérage ST 292.

52
 Pièce 2: observation d’angle
 Pièce 3: croquis de levée.
 Pièce 4 : calcule de gisement.
-Calcule de VZM.
 Pièce 5 : calcule de coordonnée.
-Cheminement
-Alignement
-Rayonnement
-Coordonnée adopté

 Pièce 6 : intersection de droite.


 Pièce 7 : calcule de contenance.
 Pièce 8 : tableau A de contenance.
 Pièce 9 : calque de limite commune +4 tirages.
 Pièce 10 : chemise verte  « en remplir suivant l’ordre de la
pièce et remplir les nombres de pages de chaque
pièce ».
 Pièce 11: chemise jaune.

On résume les étapes de dessin en travail effectué au bureau.

53
Le stage est une phase essentielle, c’est aussi une
préparation de stagiaire à passer du monde des études au
monde du travail.
Durant mon stage dans la Cabinet D’étude
Topographiques ALI OUFRID j’ai constaté que la
pratique est totalement différente de la théorie. Mais cela
n’empêche pas de dire que la période du stage a été
bénéfique et enrichissante de quelques obstacles.
En outre, le stage qui je viens d’achever est une
occasion favorable pour sentir sa part de responsabilité
dans la vie de l’administration et aussi une activité
pédagogique fondamental de prise de contrat avec la vie
professionnelle.

En espérant que notre rapport et notre participation


retiendront l’attention, nous remercions tous les
responsables de nous avoir offert cette occasion bénéfique,
en espérant qu'on était à la hauteur des exigences.

54
55