Vous êtes sur la page 1sur 3

UBB-FSEGA- CIG FR 2019-2020

Prof: Phd Ioana Ciurdaș SEM II

Résumé de la partie théorique (avec quelques exemples, mais vous avez


également des détails dans le support de cours et TD)

Caractéristiques de l’information comptables:


1. Pertinence (relevanta): utiles dans la prise des décisions
2. Intelligibilité : les informations sont compréhensibles
3. Fiabilité (crédibilité): pas d’erreurs dans les informations transmis
4. Comparabilité : entre les entreprises ou dans le temps (pour la même entreprise)

Les principes de la comptabilité :


1. Le principe de continuité de l’exploitation : lors de l’établissement du bilan on
considère que la société va poursuivre son activité, sans arrêter l’exploitation ou
sans la mise en liquidité
2. Le principe d’indépendance des exercices (comptabilité d’engagements) : les transactions
sont reconnues en comptabilité au moment quand elles se produisent, dans
l’exercice qu’elles concernent
3. Le principe de l’évaluation distincte des éléments d’actif et de passif 
4. Le principe de prudence :
- il ne faut pas surévaluer les actifs+ les produits et non plus sous-évaluer les
passifs et les charges
- les produits sont reconnus qu’au moment de la réalisation
- les pertes/charges/dettes doivent être reconnus dès qu’elles sont prévisibles
Ex : Pour une entreprise qui clôture ses comptes au 31 décembre, un
licenciement signé au mois de décembre avec un départ en février devra être
entièrement comptabilisé dans les charges au 31 décembre

5. Le principe de permanence des méthodes : respecter les mêmes politiques comptables


et principes d’enregistrement et les mêmes méthodes d’évaluation 
Ex : si une entreprise achète chaque année des ordinateurs et qu’elle a amorti sur
3 ans ses premiers ordinateurs, elle devra continuer à amortir sur la même durée
les autres ordinateurs. Des dérogations peuvent être fait mais avec une raison
bien justifiée et présentée dans les notes explicatives
6. Le principe de non compensation : on ne peut pas remplacer une dette par une
créance (ou un produit par une charge)
7. Le principe d’intangibilité du bilan d’ouverture : Le bilan d’ouverture doit
correspondre au bilan de clôture de l’année précédente. On ne peut jamais

1
UBB-FSEGA- CIG FR 2019-2020
Prof: Phd Ioana Ciurdaș SEM II

modifier un bilan d’ouverture de telle sorte qu’il ne corresponde pas au bilan de


clôture de l’exercice précédent
8. Le principe d’importance relative : les comptes significatifs (avec une influence
importante dans la prise des décisions économiques) doivent être présentés
séparément, plus détaillé
9. Le principe de la prééminence de la réalité sur l’apparence  (de l’économique sur le
juridique): il faut présenter les évènements conforment a la réalité financière et
économique, sans s’en tenir au statut juridique

Etapes préliminaires pour l’établissement des états financiers


1. Vérifier l’exactitude des écritures comptables
2. Vérifier la correspondance entre la comptabilité analytique et l’évidence opérative et
entre la comptabilité analytique et synthétique (registre de caisse, stocks, relevé
bancaires, les fiche des immobilisations doivent correspondre à la saisie comptable)
3. Établir la balance de vérification provisoire, avant l’inventaire
4. Faire l’inventaire des actifs, des dettes et des capitaux propres
5. Vérification de l’état des charges et produits constatées en avance + actualisations
des montants en devises
6. Déterminer le résultat de l’exercice financier et le report à nouveau
 La fermeture des comptes des charges et des produits ;
 La distribution du profit sur la réserve légale ;
 La détermination et l’enregistrement de l’impôt sur les bénéfices ;
 La fermeture du compte de charge afférent à l’impôt sur les bénéfices.

7. Établir les débits et les crédits mensuels dans le registre journal et le registre grand
livre
8. Établir la balance de vérification définitive
9. Établir les états financiers

Les états financiers : sur la base de la balance de vérification on peut établir les suivants
états financiers
1. le bilan, ou « état de situation financière »
2. le compte de résultat, ou « état du résultat global »
3. l'état des variations de capitaux propres
4. le tableau de flux de trésorerie
5. les annexes à ces états financiers/notes explicatives

2
UBB-FSEGA- CIG FR 2019-2020
Prof: Phd Ioana Ciurdaș SEM II

Aspects fiscaux (OMFP 1802/2014+ OMFP 3781/2019)1


1. Classification des entreprises selon la taille (au moins 2/3 des critères doivent être rempli
pour être classifié dans une des catégories suivantes)

 Bilan court
a) Micro-entités(ne dépassent pas) : -total actifs : 1.500.000 lei
 Compte de profit
-chiffre d’affaire nette : 3.000.000 lei et perte(CPP)
-nombre employées : 10  +*Dates
informatives (F30)
et états des actifs
immobilisés (F40)
 Bilan court
b) Petits-entités : -total actifs : 17.500.000 lei  Compte de
(ne dépassent pas) -chiffre d’affaire nette : 35.000.000 lei profit et
-nombre employées : 50 perte(CPP)
 +* (F30) et (F40)

c) Moyennes et grandes entreprises : (si les entités dépassent les seuils suivants elles
sont considérées dans cette catégorie)  Bilan (F10)
-chiffre d’affaire nette : 35.000.000 lei  CPP (F20)
-total actifs : 17.500.000 lei  état des variations de capitaux propres
-nombre employées : 50  état flux trésorerie
 notes explicatives
 +* F30 et F40
Sont soumis à l’audit les entités qui au moment du bilan dépassent les limites de 2/3 des critères
suivantes, pour 2 exercices financiers consécutifs :
-total actifs : 16.000.000 lei
-chiffre d’affaire nette : 32.000.000 lei
-nombre employées : 50

1
Le délai de dépôt des comptes annuels au aux unités territoriales du Ministère des Finances Publiques : 150 jours
à compter de la date de clôture de l’exercice