Vous êtes sur la page 1sur 2

Lecture 3 - Vocalisation (2) - Syllabes et shewa

Le shewa : généralités

Le shewa, deux petits points disposés verticalement sous la lettre - exemple : ‫ְּב‬
- indique

 l'absence de voyelle : en hébreu biblique - sauf à la fin des


mots - toute consonne est munie d'une voyelle, et quand il n'y
en a pas, on munit la consonne d'un shewa. On dit alors qu'il
s'agit d'un shewa quiescent et on ne le retranscrit pas quand on
le translittère.
     Exemple : ‫מִדְ ּבָר‬, midbār
 une voyelle très brève, si brève qu'on la translittère alors en
exposant, parfois en combinaison avec d'autres signes
vocaliques. On appelle alors ce signe shewa voisé
     Exemple : ‫ּדְ בַׁש‬, debaš

 NOTES 

 Quand le shewa indique l'absence de voyelle, il ne se trouve


qu'à la fin d'une syllabe terminée par une consonne. Ainsi aide-
t-il aussi à diviser les mots en syllabes.
 Normalement, il n'y a pas de shewa sous une gutturale. Quand
celle-ci devrait prendre un shewa, il est remplacé par un shewa
voisé coloré par un autre son vocalique.

La division en syllabes

Les mots de l'hébreu biblique se subdivisent en syllabes. Celles-ci sont de


deux sortes :

 Syllabes ouvertes : CONSONNE + VOYELLE. Exemple : ‫ּב‬


ָ . Ordinairement, la
voyelle est longue.
 Syllabes fermées :  CONSONNE + VOYELLE + CONSONNE. Exemple : ‫מַ ד‬. La
voyelle a tendance à être brève.

 ASTUCE  pour reconnaître si le shewa indique l'absence de voyelle (shewa


quiescient) ou une voyelle très brève (shewa voisé), il faut se souvenir que le
shewa quiescent ne se trouve qu'en fin de syllabe ; en conséquence :

 il ne peut être en début de mot : en début de mot ou de


syllabe, le shewa est toujours voisé,
 après une voyelle longue, le shewa est normalement voisé.
 après une voyelle brève inaccentuée, le shewa est quiescent.
 il ne peut être précédé d'un autre shewa : quand 2 shewa se
suivent, le premier - terminant la syllabe précédente - est
quiescent et le second est voisé. En conséquence...
 ...sous un dagesh qui indique un redoublement de consonne, le
shewa est toujours voisé.

Pour essayer de reconnaître les shewa, cliquez ici

Le shewa voisé 'coloré'

Les voyelles très brèves accompagnées d'un shewa sont si effacées qu'on les translittère en
exposant. Elles juxtaposent un shewa avec un des signes vocaliques que nous avons déjà vu,
et dont elles prennent la "couleur", tout étant très brèves.
Comme les gutturales ne pourraient pas prendre de shewa quiescent, elles le remplacent par
un shewa voisé 'coloré'. C'est pourquoi on trouve ces derniers souvent associés aux gutturales.

son E son A son È son O


‫ ְּב‬: be ‫ ֲּב‬: ba ‫ ֱּב‬bè ‫ ֳּב‬bo
‫ּב ְִרית‬ ‫אֲדָ מָה‬ ‫אֱד ֹם‬ ‫נִ ֳבהָל‬

berît 'a
dāmāh 'èdōm nibohāl