Vous êtes sur la page 1sur 14

26/09/2016

TARBES M Crampe / M. Quartino

iut
M idi -Py rén ées
U NI VE RS IT É T O UL OU S E II I
GÉNIE CIVIL
CONSTRUCTIO N
DURABLE
2016/ 2017

Module MGM3-4

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE van
MODULE.MGM4

1.Chronologie de l’acte de construire.

Programmation / Faisabilité
Consultation des concepteurs Marchés d'études

Conception
Consultation des entreprises Marchés des travaux

Réalisation

Réception

Exploitation

1
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L MODULE.MGM4
van
Programme :

Le programme opérationnel est un document écrit qui


définit les objectifs du projet (urbains, sociaux, culturels, économiques, etc...), les besoins qu’il doit
satisfaire et les exigences particulières du Maître d’Ouvrage,

pose le problème auquel le Maître d’Œuvre sera chargé d’apporter une réponse, par son travail de
conception, sous le triple aspect architectural, technique et économique,

constitue la référence par rapport à laquelle on évaluera la conformité des études et de la réalisation.

L’article 5 du Code des Marchés Publics expose l’obligation générale de définition initiale des besoins
auxquels tout marché doit répondre. L’instruction d’application du CMP fait référence à la notion de
« programme ».
La loi sur la Maîtrise d’ouvrage publique (loi MOP) du 12 Juillet 1985 définit ainsi le programme :
« Le Maître d’Ouvrage définit dans le programme les objectifs de l’opération et les besoins qu’elle doit
satisfaire ainsi que les contraintes et exigences de qualité sociale, urbanistique, architecturale,
fonctionnelle, technique et économique, d’insertion dans le paysage et de protection de
l’environnement, relatives à la réalisation et à l’utilisation de l’ouvrage. »
La rédaction du programme et son approbation constituent donc une obligation légale

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE
MODULE.MGM4
van
n
io
ut
ib
tr
At

2
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L

van
MODULE.MGM4

Les groupements d’entreprises

Suivant le mode de consultation, les entreprises peuvent répondre seules


ou en groupement. Il existe 2 types de groupement ;

Le groupement conjoint; chaque entreprise est responsable du coût, de


la qualité de ses prestations, le mandataire est lui, responsable du
respect des délais d'exécution, il assure le pilotage et la coordination.

Le groupement solidaire lorsque chacun des opérateurs économiques


membre du groupement est engagé financièrement pour la totalité du
marché.

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE van
MODULE.MGM4

Marchés séparés avec OPC autonome

3
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L

van
MODULE.MGM4

Marchés séparés avec OPC intégrée à la maîtrise d’œuvre

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE van
MODULE.MGM4

Groupement d’entreprise

4
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L

van
MODULE.MGM4

OPC : ordonnancement pilotage coordination


L'ordonnancement, la coordination et le pilotage du chantier [OPC] ont respectivement pour
objet :

D'analyser les tâches élémentaires portant sur les études d'exécution et les travaux, de
déterminer leurs enchaînements ainsi que leur chemin critique par des documents
graphiques ;

D'harmoniser dans le temps et dans l'espace les actions des différents intervenants au stade
des travaux ;

Au stade des travaux et jusqu'à la levée des réserves dans les délais impartis dans le ou les
contrats de travaux, de mettre en application les diverses mesures d'organisation arrêtées au
titre de l'ordonnancement et de la coordination.

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE van
MODULE.MGM4

Contrôleur technique :
Un projet de construction est un acte important : un défaut de conception ou d’exécution peut avoir des
conséquences graves sur la solidité d’un ouvrage, la sécurité des futurs occupants, sa résistance au
séisme, l’accessibilité aux personnes handicapées ou encore sur sa performance énergétique,…
Le contrôle technique construction a pour principal objectif de contribuer à la prévention des aléas
techniques susceptibles de se produire lors de la conception et de la réalisation des ouvrages.
Des missions de contrôles obligatoires
Mission L : solidité des ouvrages de viabilité, de fondations, d’ossature, de clos et de couvert et des
éléments d’équipement qui leur sont indissociablement liés
Mission S (Sécurité des personnes) : respect des dispositions réglementaires de sécurité des
personnes dans les constructions achevées

Des missions complémentaires


Mission HAND (Accessibilité des personnes handicapées) : respect des dispositions réglementaires
d’accessibilité des constructions achevées aux personnes handicapées
Mission PS (Sécurité des personnes en cas de séisme) : respect des dispositions réglementaires de
sécurité des personnes en cas de séisme

Des demandes particulières du client


A la demande du maître d’ouvrage, le contrôle technique peut porter sur tout autre aléa contre lequel le
maître d’ouvrage souhaite se prémunir : dispositions réglementaires thermiques, acoustiques,
fonctionnement des installations…

5
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L

van
MODULE.MGM4

Les actes de contrôles techniques sont formalisés à chaque étape de la


réalisation de l’ouvrage:

Contrôle des ouvrages décrits dans les documents de conception : Rapport initial
de contrôle technique (RICT)

Contrôle des ouvrages décrits dans les documents d’exécution : Avis sur ouvrage
après examen des documents d'exécution (AODEX)

Contrôle sur chantier : Compte rendu de contrôle technique (CRCT)

Vérifications finales : Rapport de fin de contrôle technique (RFCT) et rapport de


vérifications réglementaires après travaux pour les ERP du 1er groupe (RVRAT)

Intervention pendant l’année de parfait achèvement

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE van
MODULE.MGM4

Cellule de synthèse ;
Le titulaire du lot 1 aura à sa charge la réalisation de la synthèse des études
d’exécution de l’ensemble des lots.
Les études de synthèse s’inscrivent dans le calendrier des études d’exécution des
entreprises, lequel s’inscrit dans le calendrier prévisionnel enveloppe (études,
approvisionnement, fabrication et construction, mise en service) du projet.

La synthèse a pour objectif d’établir des plans et coupes nécessaires à assurer


la coordination :

-des installations techniques en faux plafonds (réseaux, chemins de câbles,..)

-des réservations

-des terminaux (calepinage faux plafond, volets roulants, luminaires, diffuseurs,..)

6
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L

van
MODULE.MGM4

Charte de chantier propre

La charte chantier »propre » fait partie des pièces contractuelles du marché de


travaux remis à chaque entreprise intervenant sur le chantier. Ce document est
signé par tous les entrepreneurs qui s’engagent à respecter la réglementation en
vigueur.

•Organisation du chantier
•Propreté sur chantier
•Réduction des nuisances
•Diminution des consommations d’énergie
•Tri et valorisation des déchets
•Stationnement des véhicules du personnel de chantier
•Accès des véhicules de livraison

Contrôle et suivi de la démarche

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE van
MODULE.MGM4

Organisation de chantier

L’entrepreneur du lot principal a à sa charge, vis-à-vis du Maitre d’ouvrage, du


maitre d’oeuvre, de l’OPC et du coordinateur SPS l’organisation collective du
chantier.

L’organisation collective du chantier n’exclut pas que chaque entrepreneur doive


suivre l’ensemble des travaux, s’entendre avec les autres entrepreneurs sur ce
que les travaux ont de commun, reconnaitre par avance tout ce qui concerne leur
réalisation, fournir les indications nécessaires à ses propres travaux, s’assurer
qu’elles sont suivies et en cas de contestation, en référer au maitre d’oeuvre.

7
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L

van
MODULE.MGM4

Le compte interentreprises

Lorsque les entreprises sont réunies pour réaliser un ouvrage, des installations provisoires
ou branchements sont nécessairement réalisés en commun. Les coûts de ces travaux
seront répartis entre les différentes entreprises. On établit un « compte prorata » ou
compte interentreprises pour répartis les dépenses communes, soit au prorata soit sur un
accord reflétant la réalité du chantier. Le Prorata étant calculé sur la part de chaque
entreprise au montant total des travaux. (voir MGM4).

Lorsque plusieurs entrepreneurs ayant entre eux un lien juridique ou non, concourent à la
réalisation d’un même ouvrage, il est tenu compte des dépenses d’intérêt commun et des
produits éventuels du chantier .
Les dépenses d’intérêt commun sont celles qui, effectuées par un ou plusieurs
entrepreneurs, ont pour but d’assurer la bonne marche de l’ensemble du chantier.
Ne constituent en aucun cas des dépenses d’intérêt commun, les fournitures ou ouvrages
destinés à être reçus par le maître d’ouvrage et qui auraient été omis dans les documents
du marché."
Une norme AFNOR NF P03 001 de décembre 2000 constitue le "cahier des clauses
administratives générale" applicable aux relations privées en la matière.

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE van
MODULE.MGM4

Assurances de l’entreprise
Dans le cadre de la loi du 4 janvier 1978, la présomption de responsabilité des
constructeurs pendant un délai de 10 ans après la réception concerne les personnes
liées au maître d’ouvrage par un contrat de louage d’ouvrage ; les personnes de la
maitrise d’ouvrage, le contrôleur technique, les entrepreneurs, le conducteur d’opération
et les autres contractants techniques du maître d’ouvrage à l’exception du
coordonnateur de sécurité.
Ces personnes ont une obligation d’assurance, attestations à fournir dans le cadre du
marché
La garantie d’applique au dommage portant sur un bâtiment lorsque le sinistre touche
aux éléments assurant la stabilité, la solidité, le clos, le couvert, la solidité des éléments
d’équipement lorsqu’ils font indissociablement corps avec les ouvrages de viabilité, de
fond, d’ossature, de clos ou de couvert.

8
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L MODULE.MGM4
van

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE
MODULE.MGM4
van
Obligations liées au chantier, déclaration d’ouverture de chantier
•DICT
Le responsable du projet doit prendre contact avec les différents services publics concernés par le projet. (Électricité,
eaux…)
Chaque entreprise adresse une Déclaration d’Intention de Commencement de Travaux (DICT) à chaque exploitant
identifié. Leur réponse effectuée sous 9 jour localise les ouvrages publics avec une « classe de précision » et définit les
précautions à prendre à proximité.
Il est interdit de commencer les travaux sans réponse de l’exploitant d’un réseau sensible pour la sécurité..
En cas de découverte d’un réseau non identifié par les DT/DICT (Déclaration de Travaux), l’entreprise informe le
responsable du projet par écrit et arête les travaux à proximité de ce réseau s’il est sensible pour la sécurité.

•DOC
La Déclaration d’Ouverture de Chantier est un imprimé annexé à la demande de permis de construire, il doit être
adressé à la mairie du lieu de construction, dès le début des travaux.

•Panneau de chantier
L’affichage sur le terrain du permis de construire, d’ménager ou de démolir est obligatoire, souvent à la charge de
l’entreprise de GO, dans le cadre de l’installation de chantier.

9
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L

van
MODULE.MGM4

Obligations particulières à certains chantiers

Autorisations d’utilisation momentanée des voies publique pour accès


au chantier, mise en place d’échafaudage.

Autorisation de montage de grue sur la voie publique.

Mise en place avec la commune et voisinage d’un calendrier d’horaires


de travaux, de livraisons.

Demande d’autorisation de servitude d’échelle sur fonds mitoyens

Constats d’huissiers sur structure de bâtiments mitoyens ou proches.

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE van
MODULE.MGM4

Consultation des sous-traitants

L’entreprise titulaire du marché peut conclure un contrat avec une autre


entreprise pour qu’elle réalise une part ou la totalité de ses travaux. Cette
entreprise sous-traitante doit être proposée au maitre d’ouvrage pour qu’il
accepte ou nous ce « sous-traité ». En marché public, l’annexe de l’acte
d’engagement est le document contractuel qui une fois signé permet le
paiement direct du sous-traitant par le maitre d’ouvrage.

Le sous-traitant peut également sous-traiter une partie la totalité de ses


travaux, on parlera alors pour le sous-traitant de rang 2, de « sous-traitant
indirect ».

10
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L

van
MODULE.MGM4

Consultation des fournisseurs

Afin de préparer ses travaux, l’entreprise va consulter différents


fournisseurs, pour faire établir des commandes au meilleur prix et
pour s’assurer des délais de livraisons et des contraintes de
transport.

Cette mise en concurrence est importante pour l’entreprise vis-à-vis


de son environnement de fournisseurs, elle doit songer à répartir
ses achats en fonctions des différents acteurs locaux.

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE van
MODULE.MGM4

Étude des méthodes

Mise en place de moyens de réalisation des ouvrages,


choix par exemple entre une préfabrication ou un coulage
sur place. Réalisation des coffrages, des moyens de
manutention, de stockage.

11
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L

van
MODULE.MGM4

Choix du matériel sur chantier


Détermination du matériel nécessaire sur les postes clés du
chantier

Levage
Bétonnage
préfabrication
Terrassement
Coffrages
Échafaudages
Sécurité

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE van
MODULE.MGM4

Installation de chantier

L’installation de chantier est synthétisé par un PIC, Plan d’Installation de


Chantier.

L’installation a pour objectif de prévoir et de visualiser

12
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L

van
MODULE.MGM4

Planification prévisionnelle des travaux

L’entreprise qui a obtenu le marché s’est engagée sur un délai global de


travaux, l’OPC va ensuite élaborer un planning prévisionnel des travaux,
qui deviendra contractuel quand toutes les entreprises l’auront signé.
Important ensuite de le respecter pour éviter les pénalités de retards
prévues au marché dans le CCAP.

L’entreprise devra en préparation de chantier, déterminer ses délais de


réalisation en fonction des méthodes choisies, des équipes disponibles
et du matériel sur chantier.

La contrainte des délais serrés peut influer sur le choix du matériel et la


composition des équipes. Cela aura une conséquence sur le montant des
déboursés secs (Déboursé de l’équipe, coût de location du matériel).

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE van
MODULE.MGM4

L’OS
Un ordre de service de commencer les travaux a pour objet de faire démarrer
contractuellement le délai d’exécution.

La définition de la date de début d’exécution des travaux est très importante vis-à-vis ;
Début du délai contractuel pour le planning
Les échéances des premiers acomptes
Le paiement de l’avance
L’effet d’actualisation des situations du marché.

13
26/09/2016

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
CONSTRUCTIO N
DURABLE
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L

van
MODULE.MGM4

M d’Ouvrage

M d’Oeuvre

AF RG
OS Paiement des situations Réception

DGD
RG AF
Exécution des travaux

Remise de Délai de garantie 1 an


l’offre > 1 mois
Mois m0

AF Avance Forfaitaire
RG retenue de Garantie
DGD Décompte Général et Définitif

TARBES

iut
M i di - Py rén ées
U NI VE RS ITÉ T OUL OU S E II I
GÉNIE CIVI L
CONSTRUCTIO N
DURABLE
MODULE.MGM4

Réception
des contrats REMISE
signés par le PPSPS OS
M Ouvrage Début
exécution
Remise de Inspection
l’offre SPS
Mois m0
Exécution
des travaux
30 Jours mini

Période de préparation 2 mois CMP/ 3 mois NF P 03001

14

Vous aimerez peut-être aussi