Vous êtes sur la page 1sur 3

Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene LCS : TP4.

Les circuits séquentiels


universite des sciences et de la technologie houari boumediene
faculte electronique et informatique
departement instrumentation et automatique
l2 auto lcs 2020
TP4. Les circuits séquentiels

I. Introduction

En logique combinatoire la sortie d’un système numérique ne dépend que de la valeur des états des
entrées à l’instant considéré.
e1 S1
e2 Système S2 Si = f (e1, e2... en)
Combinatoire
Sm
en

L’objectif est l’étude et la réalisation de circuits numériques séquentiels dont les sorties dépendent non
seulement de la combinaison des états des entrées mais également de leurs états antérieurs donc du
temps.

e1 S1
e2 S2
Système Sm
Si = f (e1, e2... en, t)
en
Combinatoire

Système Séquentiel

Pour étudier ces systèmes et leur logique de fonctionnement, il est nécessaire au préalable de maîtriser le
fonctionnement de bascules qui sont à la base de ces systèmes.
Une bascule est donc un élément fondamental des systèmes séquentiels, on distingue quatre types de
bascules : S-R, J-K, D, T.
En assemblant des bascules, on peut réaliser des compteurs, des registres (registres à décalage…), ou
encore des mémoires.
L'objectif de ce TP est d’étudier expérimentalement le fonctionnement de ces bascules puis, de réaliser
et d’étudier également quelques montages d’application.

II. Matériel mis à disposition

Logiciel Proteus et documentation

1
Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene LCS : TP4. Les circuits séquentiels

III. Partie théorique

Faire la synthèse :

1. D’une bascule asynchrone S-R à l’aide de portes logiques NOR


2. D’une bascule synchrone S-R-H à l’aide de portes logiques NOR
3. Proposer un montage avec des entrées prioritaires de mise à 1 et de remise à 0
4. Soit le circuit d’une bascule J-K, figure suivante:

Câbler celle-ci de la manière suivante:


J=1 et K=1 et soit une Horloge constituée par un train d’impulsion de période T H, reliée à
l’entrée horloge C de cette bascule
a. Donner le chronogramme de l’onde de sortie Q.
b. Quelle est la fréquence fQ de cette onde de sortie ?
c. Quelle est la fonction d’un tel montage ?

5. Faire une étude détaillée d’un compteur asynchrone modulo 8


6. Faire une étude détaillée d’un compteur synchrone modulo 8

IV. Partie pratique


A. Partie1 : Bascules

1. Câbler les schémas logiques de la bascule S-R à l’aide de portes Nand puis de portes NOR,
vérifier leurs tables de vérité.

2. Réaliser le circuit suivant et dresser la table de vérité

Schéma d’une Bascule RSH Symbole

a. Réaliser le câblage sous Proteus et vérifier la table de vérité


b. Transformer cette bascule en bascule D et vérifier sa table de vérité
c. Vérifier la table de vérité de la bascule D à partir du brochage et câblage du CI
(SN7474).

2
Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene LCS : TP4. Les circuits séquentiels

B. Partie2 : Compteurs

1. Soit la première bascule J-K du circuit intégré dont le brochage est donné à la figure 1, câbler
cette bascule de manière à basculer au rythme de l’horloge, attaquer l’entrée horloge CLK
par un signal horloge et observer la fréquence d’allumage et d’extinction d’une LED reliée à
la sortie Q0 pour visualiser son état. Donner la fréquence de l’onde de sortie par rapport à
l’horloge.
2. Câbler la deuxième bascule J-K de la même manière que la première et relier son entrée
horloge à la sortie Q0 de la première bascule câblée précédemment, visualiser Q 1 de la même
manière à l’aide d’une LED. Relever les états successifs des sorties à chaque top d’horloge
dans un tableau selon la disposition suivante : Q1 Q0. Que constitue l’ensemble câblé ainsi ?
Conclusion

3. Câbler ce circuit à l’aide de bascules J-K (SN7476)

Relier Q0 et Q1 aux LED dans l’ordre Q1Q0, J0=K0=1 et J1=K1=Q0


Mettre successivement H à 0 puis 1 et observer tous les états Q 1Q0 et dresser la table de vérité.
Relier une Horloge H à l’entrée H et vérifié les différents états successifs
Conclusion

4. Comparer les montages en 2 et 3.


5. Réaliser et vérifier le fonctionnement d’un compteur :
a. Asynchrone modulo 10
b. Synchrone modulo 10
Conclusion

C. Conclusion générale

Fig.1 : Brochage de la bascule J-K Fig.2 : Brochage de la bascule D

Vous aimerez peut-être aussi