Vous êtes sur la page 1sur 92

UNIVERSITE D’ANTANANARIVO

ECOLE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE


D’ANTANANARIVO

‫٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭‬

MENTION : INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU


TERRITOIRE
‫٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭‬

PARCOURS : GEOMETRE TOPOGRAPHE

Mémoire en vue de l’obtention du grade Licence en Information Géographique et


Aménagement du Territoire

ETUDE TOPOGRAPHIQUE EN VUE D’UN PROJET


D’ASSAINISSEMENT : Cas du terrain sis à Ambaniala,
Commune Rurale Andranonahoatra

Présenté par :

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa

Encadreur pédagogique : Monsieur RAMINOHARIZAKA Mélanchton Paul

Date de soutenance : 19 Avril 2018

Année universitaire : 2016-2017


UNIVERSITE D’ANTANANARIVO

ECOLE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE


D’ANTANANARIVO

‫٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭‬

MENTION : INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU


TERRITOIRE
‫٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭٭‬

PARCOURS : GEOMETRE TOPOGRAPHE

Mémoire en vue de l’obtention du grade Licence en Information Géographique et


Aménagement du Territoire

ETUDE TOPOGRAPHIQUE EN VUE D’UN PROJET


D’ASSAINISSEMENT : Cas du terrain sis à Ambaniala,
Commune Rurale Andranonahoatra

❖ Présenté par : ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa

❖ Président de jury : Docteur RABETSIAHINY

❖ Examinateurs : Madame NY ANJARA NOKOLOINA Manevasoa


(Enseignante à l’ESPA)

❖ Encadreur pédagogique : Monsieur RAMINOHARIZAKA Mélanchton Paul


(Enseignant à l’ESPA)

Date de soutenance : 19 Avril 2018

Année universitaire : 2016-2017


INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROMOTION 2017

REMERCIEMENT
Avant d’entamer toute chose, je tiens, d’abord, à rendre gloire à DIEU TOUT
PUISSANT, qui m’a apporté sa bénédiction et sa protection. Grace à Lui, j’ai eu la force, la
santé et le courage de réaliser ce mémoire.

La série d’analyses présentée dans ce mémoire est rendue possible grâce au concours
d’un certain nombre de personnes. Je tiens à exprimer mes sincères remerciements :

✓ A Monsieur ANDRIANAHARISON Yvon, Responsable du Domaine de


l’Ingénieur de l’Ecole Supérieure Polytechnique d’Antananarivo, qui a donné son accord de
soutenir ce mémoire ;
✓ A Monsieur RABARIMANANA Mamy, Maître de Conférences, Responsable de la
Mention Information Géographique et Aménagement du Territoire, qui cherche toujours à
améliorer notre Mention.
✓ A Docteur RABETSIAHINY, qui nous fait l’honneur de de présider ce mémoire
✓ A Madame NY ANJARA Nokoloina Manevasoa, Ingenieur Geometre Topographe,
Enseignant à l’Ecole Supérieure Polytechnique d’Antananarivo qui ont accepté d’examiner le
présent ouvrage malgré leurs occupations.
✓ A Monsieur RAMINOHARIZAKA Mélanchton Paul, Enseignant à l’Ecole
Supérieure Polytechnique d’Antananarivo, mon encadreur pédagogique, qui m’a prodigué ses
conseils précieux pour la réalisation de ce mémoire
✓ A Monsieur RAKOTOMALALA Nasoavina, Gérant du Cabinet BIGTOPO
Consulting, mon encadreur professionnel pour ses orientations et sa directive durant la
réalisation technique de ce travail.
✓ A tous les Enseignants pour leurs formations et leurs instructions durant les années
passées jusqu’à ce jour ;
✓ A Toute ma famille pour sa présence, soutiens moraux, financiers et matériels ;

Sans pouvoir les citer tous, mes remerciements se tournent aussi vers les autres
personnes ou institutions qui m’ont ouvert leurs portes et ont offert leur aide pour la réalisation
de ce présent mémoire.

Sincère remerciement

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa i
INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROMOTION 2017

SOMMAIRE
REMERCIEMENT ..................................................................................................................... i
SOMMAIRE .............................................................................................................................. ii
LISTE DES TABLEAUX ......................................................................................................... iii
LISTE DES FIGURES .............................................................................................................. iv
LISTE DES PHOTOS ............................................................................................................... iv
LISTE DES CARTES ............................................................................................................... iv
LISTE DES ABREVIATIONS ................................................................................................. iv
LISTE DES ANNEXES ............................................................................................................. v
INTRODUCTION ...................................................................................................................... 1
PARTIE I GENERALITES ................................................................................................... 2
I.1 PRESENTATION DU SUJET .................................................................................... 3
I.2 PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE ............................................................. 5
PARTIE II COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN ................................................ 15
II.1 PREPARATION ........................................................................................................ 16
II.2 POLYGONATION .................................................................................................... 21
II.3 LEVE DE DETAILS ................................................................................................. 24
PARTIE III TRAITEMENT DES DONNEES AU BUREAU .......................................... 27
III.1 CALCULS POLYGONALES ............................................................................... 28
III.2 CALCUL DES POINTS DU LEVE DES DETAILS SOUS EXCEL ................... 41
III.3 REPORT DU DESSIN AU LOGICIEL AUTOCAD-COVADIS ......................... 44
PARTIE IV COUT DES TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES ........................................... 69
IV.1 INVENTAIRE DES RESSOURCES UTILISEES ................................................ 70
IV.2 COUT DES TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES ................................................... 71
CONCLUSION ........................................................................................................................ 72
BIBLIOGRAPHIE : .................................................................................................................... I
WEBOGRAPHIE ........................................................................................................................ I
ANNEXES ................................................................................................................................ II
TABLE DES MATIERES ........................................................................................................ X

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa ii
INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROMOTION 2017

LISTE DES TABLEAUX


Tableau 1. La répartition de la population par fokontany en 2013 ........................................ 9
Tableau 2. Nombre d’établissements scolaires ...................................................................... 9
Tableau 3. Le nombre de puits au niveau de la commune en 2013 ..................................... 10
Tableau 4. Sécurités bénéfiques à la Commune d'Andranonahoatra ................................... 11
Tableau 5. La répartition des productions et des rendements agricoles (en 2013) .............. 11
Tableau 6. La répartition des cheptels d’élevage en 2013 ................................................... 12
Tableau 7. Etablissements industriels et commerciaux ........................................................ 12
Tableau 8. Les coopératives de transport ............................................................................. 14
Tableau 9. Fiche d’observation de la polygonation ............................................................. 23
Tableau 10. Extrait du carnet du levé de détails (voir Annexe1) ....................................... 25
Tableau 11. Calcul des angles aux sommets ...................................................................... 29
Tableau 12. Compensation des angles aux sommets.......................................................... 30
Tableau 13. Transmission de gisement .............................................................................. 32
Tableau 14. Calculs de ∆X et ∆Y ....................................................................................... 33
Tableau 15. Compensation planimétrique .......................................................................... 34
Tableau 16. Calcul des coordonnées X et Y de la polygonation ........................................ 35
Tableau 17. Calcul des angles verticales moyennes ........................................................... 37
Tableau 18. Calcul des dénivelés ∆Z ................................................................................. 38
Tableau 19. Compensation altimétrique ............................................................................. 39
Tableau 20. Calcul des altitudes Z des points polygonaux ................................................ 40
Tableau 21. Les coordonnées définitives des points polygonaux ...................................... 40
Tableau 22. Inventaire des ressources utilisées .................................................................. 70
Tableau 23. Coût des travaux topographiques ................................................................... 71

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa iii


INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROMOTION 2017

LISTE DES FIGURES


figure 1. Cheminement polygonal ........................................................................................ 16
figure 2. Croquis du levé ...................................................................................................... 26
figure 3. Angles extérieurs ................................................................................................... 28
figure 4. Principe de nivellement indirect ............................................................................ 36
figure 5. Extrait de saisie sur Excel ...................................................................................... 41
figure 6. Extrait de feuille de calcul des coordonnées des points de levé de détails ............ 42
figure 7. Extrait de la liste des coordonnes des points au format *.txt* ............................... 43
figure 8. Chargement d’un semis de points .......................................................................... 45
figure 9. Le résultat de l’importation des points................................................................... 46
figure 10. Fenêtre MNT-Chargement des points et des lignes des ruptures ....................... 48
figure 11. Représentation graphique du M.N.T .................................................................. 48
figure 12. Fenêtre MNT-Courbes de niveau ....................................................................... 49

LISTE DES PHOTOS


photo 1. Station totale T1610 ............................................................................................... 17
photo 2. Trépied ................................................................................................................... 17
photo 3. Deux prismes avec les cannes ................................................................................ 18
photo 4. GPS de poche de marque Garmin .......................................................................... 18
photo 5. Deux talkie-walkie ................................................................................................. 20

LISTE DES CARTES


Carte 1. Localisation de la zone d’étude ................................................................................ 6
Carte 2. Localisation de la zone d’étude ................................................................................ 7

LISTE DES ABREVIATIONS


2D : Deux Dimensions

3D : Trois Dimension

Hz : Angle Horizontal

CD : Cercle Droite

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa iv
INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROMOTION 2017

CG : Cercle Gauche

CSB II : Centre de Santé de Base Niveau II

Dh : Distance horizontale

ESPA : Ecole Supérieure Polytechnique d’Antananarivo

FFT : Forfaitaire

Ha : Hauteur d’appareil

HJ : Homme par Jour

Hv : Hauteur du Voyant

MJ : Matériel par Jour

MNT : Model Numérique du Terrain

PU : Prix Unitaire

Qté : Quantité

TA : Temps d’Affectation

U : Unité

V : Angle Vertical

LISTE DES ANNEXES


Annexe 1. Carnet d’observation de levé de détails ............................................................... II
Annexe 2. Calcul du gisement de départ G0 et du gisement GS1 S5 :................................ IX

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa v
INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROMOTION 2017

INTRODUCTION
En général, tous travaux d’aménagement nécessitent l’intervention de plusieurs
disciplines, en particulier la topographie qui est la base de toute nouvelle conception.

La réalisation d’un plan topographique assure l’adoption numérique de détails


planimétrique et altimétrique du terrain. Cette forme physique du terrain est une base numérique
sur lequel les architectes et/ou les urbanistes élaborent le projet.

Tel est le cas du terrain sis à Ambaniala : les propriétaires nous ont confiés de réaliser
l’étude topographique du terrain en vue de la réalisation d’un projet d’assainissement. D’où le
présent mémoire qui s’intitule « ETUDE TOPOGRAPHIQUE EN VUE D’UN PROJET
D’ASSAINISSEMENT : Cas du terrain sis à Ambaniala, Commune Rurale
Andranonahoatra »

Cette étude a pour finalité à l’élaboration du plan topographique du site qui permet
l’identification de la forme physique du terrain pour assurer la conception du projet
d’assainissement y afférent.

Pour mener à bon escient ce travail de mémoire, le présent écrit est divisé en quatre
parties. La première partie se consacre aux généralités sur le sujet et la zone d’étude. Ensuite,
la seconde partie portera sur la collecte des données sur terrain. Puis, le traitement des données
et la génération des dessins ainsi que la présentation des produits topographiques feront l’objet
de la troisième partie. Et enfin, la dernière partie sera réservée à l’évaluation du coût des travaux
topographiques.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 1
INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROMOTION 2017

PARTIE I GENERALITES

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 2
PARTIE I. GENERALITES

I.1 PRESENTATION DU SUJET


I.1.1 Contexte
L’association AN’ALASOA a mandaté le Cabinet BIGTOPO Consulting pour assurer
le lotissement et les travaux de bornage de la propriété « AN’ALA » TN° 19372-B ET «
SOAVINA » TN°19373-B dans le processus de création du titre foncier de chaque propriétaire.
Actuellement, les nouveaux propriétaires rencontrent des difficultés face au problème
d’inondation du terrain. En fait, le terrain se trouve sur une zone marécageuse, encadré par une
digue publique dans la partie sud et un bassin versant dans partie nord. Ainsi, la zone peut être
classée comme un bas fond de laminage des eaux pluviales.

Face à ce problème d’inondation, les propriétaires se sont associés et envisagent


d’aménager un réseau d’assainissement fiable et efficace dans la zone. Afin de mener à bien ce
projet d’aménagement, la conception devrait être précédée d’une étude topographique détaillée.

D’où le présent mémoire qui s’intitule « ETUDE TOPOGRAPHIQUE EN VUE


D’UN PROJET D’ASSAINISSEMENT : cas du terrain sis à Ambaniala, Commune
Rurale Andranonahoatra Itaosy »

I.1.2 Objectifs
L’objectif principal de ce mémoire est de répondre au besoin des clients, à savoir
d’effectuer l’étude topographique de cette zone en vue de l’élaboration du projet
d’assainissement.
Les objectifs spécifiques sont d’établir les données suivantes :
- Levé topographique des existants
- Modèle Numérique du Terrain (MNT) et Courbes de niveau
- Profil en long et en travers du tracé du projet de réseau d’assainissement

I.1.3 Méthodologie
Pour arriver à notre objectif de travail, nous avons choisi la méthode suivante :
- Documentation relative à ce sujet ;
- Collecte des informations sur la zone ;
- Descente sur terrain pour le levé topographique ;
- Traitement des données sur le logiciel Excel ; et
- Génération du plan topographique détaillé à l’aide du logiciel Autocad-Covadis.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 3
PARTIE I. GENERALITES

I.1.4 Résultats attendus


A la fin de ce travail de mémoire, on doit obtenir :
- Levé topographique détaillée en trois dimensions,
- Le MNT et courbes de niveau
- Profil en long du TN
- Profil en travers du TN.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 4
PARTIE I. GENERALITES

I.2 PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE


I.2.1 Situation géographique
I.2.1.1 Localisation administrative et géographique
Le terrain à étudier se trouve dans le fokontany Ambaniala, Commune Rurale
d’Andranonahoatra. Cette Commune est une des communes faisant partie du district
d’Atsimondrano, de la région d’Analamanga. Administrativement, elle s’étend sur une
superficie de 385.65 ha dont les communes limitrophes sont :

- Au Nord, la commune Ambohidrapeto,

- Au Sud, les communes Ampitatafika et Anosizato,

- À l’Ouest, les communes Itaosy et Ambavahaditokana, et

- À l’Est, la commune Bemasoandro et le quatrième (IVème) arrondissement de la


Commune Urbaine d’Antananarivo.

Géographiquement, la commune est délimitée par les coordonnées Laborde de


Madagascar suivantes :

- 𝑋𝑚𝑖𝑛 = 508 402 m et 𝑌𝑚𝑖𝑛 = 795 878 m

- 𝑋𝑚𝑎𝑥 = 511 477 m et 𝑌𝑚𝑖𝑛𝑚𝑎𝑥 = 799 077 m

La carte présentée dans la page suivante montre la localisation de la commune rurale


d’Andranonahoatra.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 5
PARTIE I. GENERALITES

Carte 1. Localisation de la zone d’étude

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 6
PARTIE I. GENERALITES

I.2.1.2 Localisation de la zone d’étude


Pour bien localiser la zone d’étude, le recours à l’utilisation d’une orthophoto aérienne s’avère opportun. Cette localisation fait ainsi l’objet
de la carte ci-dessous.

Carte 2. Localisation de la zone d’étude

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 7
PARTIE I. GENERALITES

D’après la carte montrée ci-dessus, la zone d’étude est délimitée par les coordonnées
rectangulaires Laborde suivant :

X𝑚𝑖𝑛 = 510 270 m et Y𝑚𝑖𝑛 = 797 732 m


X 𝑚𝑎𝑥 = 510 470 m et Y𝑚𝑎𝑥 = 797 940 m

I.2.1.3 Climat
Le climat de la Commune rurale est marqué par la succession de deux saisons bien
distinctes.

D’une part, il y a une saison sèche et fraîche qui va du mois de mai au mois d’octobre.
Au milieu de cette saison (du mois de juin jusqu’au mois d’août), les températures minimum et
maximum peuvent atteindre respectivement 4°C et 23°C.

Et d’autre part, une saison chaude et pluvieuse débute vers le milieu du mois d’octobre
et se termine vers la fin du mois d’avril, avec de fortes pluies de novembre à février. Durant
cette période, la température oscille entre un maximum de 26°C et un minimum de 10°C.

I.2.1.4 Relief et hydrographie


La Commune rurale d’Andranonahoatra fait partie de la région de la Haute terre centrale
Malgache qui se présente comme un ensemble de complexe de colline et de plaines
marécageuses d’environ 900 à 1300 m d’altitude.

Le réseau hydrographie de la commune est constitué par la rivière d’Ikopa et son affluent
la Sisaony. Les crues et décrues de ces deux rivières du mois de décembre au mois de février
provoquent parfois des inondations des zones basses de la commune surtout s’il y a des fortes
précipitations causées par des perturbations cycloniques

I.2.2 Situation sociale


I.2.2.1 Démographie
D’après les données de la mairie, la population de la Commune rurale
d’Andranonahoatra est estimée à 64 850 habitants en 2017, soit une densité moyenne de 16 815
habitants au kilomètre carré. Cette estimation est obtenue à partir d’un calcul tout en considérant
que le taux d’accroissement annuel est de 4.2%. La taille moyenne des ménages est évaluée
approximativement à 5.8, soit environ un total de 9582 ménages au sein de la Commune.

Le tableau à la page suivante indique la répartition de la population de la commune par


fokontany en 2013.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 8
PARTIE I. GENERALITES

Tableau 1. La répartition de la population par fokontany en 2013


Fokontany Population
Andranonahoatra 18030
Akany Sambatra 2347
Ambohimamory 7750
Ambaniala 14081
Ambanilalana 10480
Soamiampita 818
Akany Firaisana 3586
Commune 57092
Source : Commune rurale Andranonahoatra

I.2.2.2 Enseignement et éducation


L’éducation occupe un rôle important dans le développement d’une communauté.
Le tableau suivant montre le nombre d’établissements scolaires dans la commune
d’Andranonahoatra, que ce soit privé ou public.

Tableau 2. Nombre d’établissements scolaires


Niveau Nombre d’établissements Nombre de classes

Privé Public Privé Public

Enseignement primaire (niveau I) 33 05 155 34

Enseignement secondaire 11 01 80 17
Collège (niveau II)
Enseignement secondaire- Lycée 06 01 34 09
(Niveau III)

Enseignement supérieur 03 - 03 -

Source : Commune rurale Andranonahoatra

D’après ce tableau ci-dessus, il y a en somme cinquante-trois (53) établissements


d’enseignements privés tandis que ceux d’enseignements publics ne comptent que sept (07)
établissements. Ainsi, on constate qu’il y a une prédominance des établissements privés sur les
établissements publics dans la commune.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 9
PARTIE I. GENERALITES

I.2.2.3 Equipements et infrastructures sanitaires


La commune dispose des équipements sanitaires pour assurer la santé de ses habitants.
Concernant les infrastructures sanitaires publiques, elle possède deux CSB II dont l’un se trouve
au fokontany Akany Firaisana et l’autre qui est non fonctionnel aujourd’hui se situe au
fokontany Ambaniala. Quant aux infrastructures sanitaires privées, elle bénéficie du dispensaire
SAF/FJKM dans le fokontany Ambohimamory. D’ailleurs, il existe vingt-sept (27) cabinets
médicaux privés et trois (03) cabinets dentaires privés dans la commune.

De plus, les habitants de cette collectivité peuvent profiter des infrastructures sanitaires
des communes environnantes notamment l’Hospital d’Itaosy.

I.2.2.4 Approvisionnement en Eau potable


Le principal réseau d’adduction d’eau potable de la Commune est celui de la JIRAMA,
constitué d’un réservoir de stockage de 1000 m3, d’un réseau primaire d’une longueur de
07,7km, d’un réseau secondaire de 21.116 km et de 42 bornes fontaines.
Une partie non négligeable de foyers de la commune utilise encore les eaux de puits
pour différents usages (travaux de construction, lessive, jardinage, …). Des ménages les
utilisent aussi pour la consommation humaine sans apporter des traitements particuliers.

Le tableau suivant montre le nombre des puits existants au niveau de la commune.

Tableau 3. Le nombre de puits au niveau de la commune en 2013


Type Nombre de puits
Individuel 1051
Collectif 3
TOTAL 1054
Source : Commune Rurale d’Andranonahoatra

I.2.2.5 Sécurité
Concernant la sécurité, la Commune d'Andranonahoatra dispose des postes et brigades
de gendarmerie, des Commissariats de polices et des quartiers mobiles qui jouent un rôle
important au niveau des vingt-sept (27) quartiers des sept (07) Fokontany de la commune.

Tout cela se résume dans le tableau à la page suivante.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 10
PARTIE I. GENERALITES

Tableau 4. Sécurités bénéfiques à la Commune d'Andranonahoatra


Structure Brigade de Poste avancé de Poste fixe de Commissariat Quartiers
Gendarmerie Gendarmerie Gendarmerie de Sécurité Mobiles
Bemasoandro Andohatanjona Publique

Effectifs 30 06 04 19 10

Nombre de
01 ND ND 01 ND
Véhicules

Source : Rapport de la Commune d'Andranonahoatra, année 2015

I.2.3 Situation économique


I.2.3.1 Agriculture
Malgré la proximité urbaine de la commune d’Andranonahoatra, elle dispose une superficie
totale cultivable de 198 Ha et une superficie totale cultivée de 134 Ha. Ce secteur emploie
18.70% de la population active, soit 3678 personnes. Pourtant, l’exploitation n’est pratiquée
que sur de petites parcelles familiales d’une contenance moyenne de 0.60 ares à 2 ares, dont les
principales cultures sont le riz, le manioc, le maïs, le taro, le haricot et le petit pois. Puis, 10%
de cette production est destiné à la vente et 90% à l’autoconsommation.

Le tableau ci-dessous montre la répartition et le rendement de certaines productions dans la


commune.

Tableau 5. La répartition des productions et des rendements agricoles (en 2013)


Production Superficie (Ha) Rendement (T/Ha)

Riz 10 3800

Mais 2 2000

Haricot 2 1500

Petit pois 0.5 2500

Source : Commune Rurale d’Andranonahoatra

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 11
PARTIE I. GENERALITES

I.2.3.2 Elevage
Les habitants de la commune pratiquent l’élevage bovin, porcin et avicole. Mais le
nombre de cheptels d’élevage diminue du fait de l’urbanisation du territoire communal.

Le tableau ci-dessous donne les chiffres sur la répartition des cheptels d’élevage dans la
commune.
Tableau 6. La répartition des cheptels d’élevage en 2013
Type d’élevage Effectifs

Bovidés 120

Porcs 150

Volailles 30 000

Source : Commune Rurale d’Andranonahoatra

I.2.3.3 Industrie
Les industries présentes dans la commune sont récapitulées dans le tableau 7 suivant
avec leurs activités respectives et le nombre de salariés.

Tableau 7. Etablissements industriels et commerciaux


Nom de l’établissement Activités Nombre de salariés
MACOTEX Industrie de confection en zone 470
franche
CONFECTION IRINA Confection textile 30
ALNOPRINT Imprimerie ND
TGD PRINT Imprimerie ND
RAJERY Imprimerie ND
TROIS EPIS Boulangerie ND
MACH SI HONE LUCIEN Boulangerie ND
CLARISSE-SWEETY-PASTRY Pâtisserie ND
HASINA Pâtisserie ND
MEUBLE RG Bois ND
MADAMAX Tourisme ND
Source : Commune Rurale d’Andranonahoatr

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 12
PARTIE I. GENERALITES

I.2.3.4 Artisanat
La présence de petits gisements d’argile favorise la création d’emplois dans la poterie
et la fabrication de briques en terre cuite. Une partie importante des femmes travaillent à la
broderie et apporte un complément non moins substantiel au revenu familial. D’autres activités
artisanales se rencontrent aussi dans la commune comme la lapidairerie, la menuiserie, la
confiserie, salons de coiffure, ateliers de photographie.

I.2.3.5 Commerce
La majorité de la population active de la commune d’Andranonahoatra travaille dans ce
secteur. Presque tous les produits de première nécessité et de consommation en général
proviennent de l’extérieure du territoire de la Commune, soit des Communes environnantes,
soit des autres Régions. En effet, Les poissons d’eau douce viennent par exemple, du lac Itasy,
District de Soavinandriana et des Communes d’Ambihidrapeto et d’Ambohitrimanjaka. Et la
majeure partie des bœufs abattus à l’intérieur de la Commune proviennent du District de
Tsiroanomandidy.

Les produits de l’agriculture avec une proportion de ceux de l’élevage sont


autoconsommés sur place. Les exportations saisissent les produits fabriqués par les usines de
confection, les boulangeries et les artisanats de broderie.

La commune possède deux (02) marchés dont l’un se trouve dans le fokontany Akany
Sambatra, utilisé quotidiennement, tandis que l’autre, situé dans le fokontany Ambanilalana,
utilisé tous les week-ends et les jours fériés.

I.2.3.6 Réseau routier et transport


Concernant le réseau routier, l’ensemble des voies de la commune rurale
d’Andranonahoatra est estimé 18.574 km de longueur dont le 5.540 km est de Route d’intérêt
Provinciale (RIP) et le reste 13.034 km est des pistes communales.

En égard au secteur transport, la commune possède certaines coopératives qui assurent


le transport en commun. Des transporteurs de marchandises agissent pour l’approvisionnement
des commerçants en divers articles, produits d’alimentation et de première nécessité, d’élevage,
articles de marchandises, et matériaux de construction. Les taxis, charrettes, et poussepousse
servent aussi dans la commune pour le transport interne.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 13
PARTIE I. GENERALITES

Les coopératives de transport agissant au sein de la commune sont répertoriées dans le


tableau 8 ci-dessous avec le nombre et les types de véhicules utilisés.

Tableau 8. Les coopératives de transport


Ligne Coopératives/Sociétés Types de véhicules Nombre de véhicules

133 AMBININTSOA Minibus 80 à 120

143 KOFITAMA Minibus ND

A FIFAFIMA, VONJY Car, Minibus, Super goélette ND

G KOFIMI, Car, Minibus ND


KOMAFILA

Source : Commune Rurale d’Andranonahoatra

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 14
INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROMOTION 2017

PARTIE II COLLECTE DES DONNEES


SUR TERRAIN

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 15
PARTIE II. COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN

II.1 PREPARATION
II.1.1 Reconnaissance du terrain
La reconnaissance générale du terrain est indispensable en vue de l’élaboration du
polygonale de base. Elle implique le parcours intégral de la zone à lever et la constatation de
l’état lieu. Elle permet aussi d’estimer la durée du travail.

II.1.2 Choix de points de polygonation et matérialisation


Les points de station doivent remplir les conditions suivantes :
- L’obtention de maximum de points pour minimiser le nombre de stations
- L’inter-visibilité entre au moins deux stations successives
- Si possible, garder la distance entre stations à peu près égale

Pour pouvoir contrôler les erreurs commises sur la mesure des angles et des distances,
les points de station sont constitués par un cheminement polygonal fermé. Nous avons choisi
cinq (5) points de station qui sont matérialisé à l’aide des clous et un point R qui sert comme
référence angulaire.

figure 1. Cheminement polygonal

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 16
PARTIE II. COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN

II.1.3 Matériel utilisé


Avant chaque descente sur terrain, il est important de préparer les matériels à utiliser.
Dans notre cas, ils comprennent :
- Une station totale T1610,
- Un trépied,
- Deux prismes avec les cannes,
- Un GPS de Poche de marque GARMIN, et
- Deux talkie-walkie

II.1.1.1 Une station totale T1610


C’est un appareil qui fonctionne le plus souvent par émission d’une onde
électromagnétique, qui permet la mesure du déphasage de l’écho de cette onde renvoyée par un
réflecteur. Sa spécification technique est la suivant
- Ecart-type angulaire : 20 dmgon
- Ecart-type de distance : 2 cm
- Portée maximale : 3 km

photo 1. Station totale T1610

II.1.1.2 Un trépied
Il est formé de trois pieds qui sont destinés à supporter et à maintenir l’appareil. Il doit
être stable et ne doit en aucun cas de bouger lors des levés pour éviter les fautes de mesures.
photo 2. Trépied

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 17
PARTIE II. COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN

II.1.1.3 Deux prismes avec les cannes


Le prisme est un réflecteur tétraédrique placé à la verticale du point que l’on détermine.
Il est la cible de la visée pour obtenir la distance et l’angle de la visée. L’utilisation des deux
prismes permet d’accélérer le levé.

photo 3. Deux prismes avec les cannes

II.1.1.4 GPS de Poche de marque GARMIN


Pour l’orientation du levé en projection proche de la projection Laborde Madagascar,
nous avons utilisé le GPS de poche de marque Garmin. Il sert à déterminer les coordonnées
planimétriques des deux points S1 et R pour pouvoir calculer le gisement de départ ainsi
qu’orienter le levé.

photo 4. GPS de poche de marque Garmin

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 18
PARTIE II. COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN

Avant d’être utilisé, le GPS a été paramétré en projection Laborde et calé sur le point
d’appui situé à l’enceinte de l’ESPA, Vontovorona dont les coordonnées sont :

A(𝑋=503782,09 𝑚
𝑌=792085,09 𝑚
)

➢ Paramétrage de GPS
Il s’agit d’une modification de la configuration du GPS afin qu’il nous donne
directement à chaque piquetage d’un point des coordonnées métriques proche des valeurs
réelles en projection Laborde Madagascar.

Pour effectuer le paramétrage, il faut introduire dans le GPS les paramètres de la


projection Laborde et les caractéristiques de son système de référence (Datum géodésiques).

Pour faire cela, les étapes à suivre se présentent comme suit :


Entrer dans Menu / Unité / Format de Position / Grille UTM Utilisateur. Après, introduire
les paramètres suivants :
- Origine longitude : 046° 26.140’
- Echelle : 0.9995000
- Fosse Longitude : 400 000 m
- Fosse Latitude : 2 882 000 m

Ensuite, aller dans Menu/Système Géodésique/User pour insérer les paramètres suivants :
- DX : -184m
- DY : -230m
- DZ : -112m
- DA : -251m
- DE : -0.00014192

➢ Calage de GPS sur le point connu


Le calage consiste à s’assurer que les cordonnées affichées par le récepteur soient égales
à celles du point de calage A.

On procède comme suit


On se positionne sur le point de calage A. Puis on prend ses coordonnées lues sur GPS en
appuyant sur le bouton « Marque ».

On obtient les coordonnées GPS du point A(𝑋’=503775 𝑚


𝑌’=792089 𝑚
)

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 19
PARTIE II. COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN

Ensuite, on ajoute à la valeur de la fausse longitude l’écart ΔX= (X – X’) soit 7.09 m et à la
valeur de la fausse latitude l’écart la différence ΔY= (Y - Y’) soit -3.91 m. On obtient alors :
- Fosse Longitude : 400 007.9 m
- Fosse Latitude : 2 881 996.09 m

Puis On vérifie les coordonnées lues sur le même point A en appuyant de nouveau sur le
bouton « Marque ».

Après on fait un levé de n’importe quel point se trouvant un peu plus loin du point A, puis on
revient au point A et relève à nouveau ses coordonnées et on obtient ainsi des nouveaux
coordonnées X’’ et Y’’et on procède de la même manière que le précédemment et ainsi de suite
jusqu’à ce que l’on obtienne à partir du GPS, au mètre près les coordonnées réelles du point A.

II.1.1.5 Deux talkie-walkie


Ils sont des émetteurs-récepteurs radios portatifs, qui permettent la communication entre
l’opérateur et le croquiseur alors que les deux sont éloignés entre eux.

photo 5. Deux talkie-walkie

II.1.4 Organisation d'équipes de travail


Le levé topographique est mené par une équipe, appelée « brigade » qui se constitue par :

- Un chef de brigade
- Un operateur
- Un secrétaire,
- Et deux manœuvres

Chaque membre d´équipe assure des tâches bien définies :

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 20
PARTIE II. COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN

II.1.3.1 Un chef de brigade


Il dirige le travail en indiquant les points à lever aux manœuvres tout en établissant un
croquis du terrain.

II.1.3.2 Un operateur
L’opérateur manipule l’appareil : il effectue la mise en station, les visées, ainsi que lit
les valeurs affichées sur l’écran pour que le secrétaire puisse prendre les notes.

II.1.3.3 Secrétaire
Il assiste l’opérateur. En outre, le secrétaire tient le carnet d´observations pendant
l’observation, en inscrivant les lectures énoncées par l’opérateur et avant de faire une
vérification.

II.1.3.4 Manœuvres
Ils jouent le rôle de porteurs de prismes en respectant les ordres donnés par le chef de
bigarade. Ces deux porteurs de prismes accélèrent l’exécution du travail puisqu’ils permettent
à l’opérateur d’effectuer des vises successifs rapides.

II.2 POLYGONATION
II.2.1 Définition
La polygonation est l’ensemble des opérations qui consistent à mesurer des angles et des
distances afin de déterminer les coordonnées des points d’appui (points de stations). Sa
précision doit être le maximum possible et indépendant de l’échelle du levé à exécuter. C’est
sur cette précision que dépend l’exactitude du levé.

II.2.2 Erreurs commises [1]


II.2.2.1 Erreurs Systématiques
Ces erreurs proviennent en générale d’un défaut et/ou d’un manque de justesse d’un
instrument. Les erreurs systématiques sont cumulatives par vois d’addition ; elles sont les plus
à craindre et ont même sens pour un appareil donné. Ce sont :

- Erreur due à la non verticalité de l’axe principale : Pour éviter cette erreur il faut que
l’instrument soit bien calé avant chaque mesure.

- Erreur de collimation horizontale : l’axe de visée n’est pas perpendiculaire à l’axe


secondaire. On peut l’éliminer par la méthode du double retournement.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 21
PARTIE II. COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN

- Erreur de tourbillonnement : elle est due au fait que l’axe optique ne soit pas
perpendiculaire à l’axe des tourillons. Ce défaut de perpendicularité induit une erreur
sur l’angle horizontal. Cette erreur peut être éliminée via la méthode de double
retournement.

- Erreur de collimation verticale : il faut que l’axe optique soit horizontal quand la
lecture sur le limbe est zéro.

II.2.2.2 Erreurs accidentelles


Les erreurs accidentelles sont des erreurs variables en grandeur et en signe, sur terrain, on
peut commettre des fautes et erreurs comme : l’erreur de pointé, erreur de lecture, l’erreur due
à la non verticalité du prisme... Les erreurs les plus petites sont les plus nombreuses ; ces erreurs
ne dépassent pas une certaine limite.

II.2.3 Méthode d’observation des angles et des distances


Nous avons utilisé des méthodes adéquates pour éliminer et minimiser ces erreurs lors de
l’observation sur terrain, à chaque station, on fait le tour d’horizon en deux séquences sur les
deux cercles gauche et droite (double retournement) pour mesurer les angles horizontaux et
verticaux. Lors de l’observation de l’angle horizontal, il faut viser le plus bas possible du prisme
pour diminuer l’erreur de lecture due à la non verticalité du prisme. Ensuite, on vise le prisme
pour déterminer l’angle vertical et la distance horizontale.

Le tableau 9 à la page suivante montre la fiche d’observation de la polygonation :

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 22
PARTIE II. COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN

Tableau 9. Fiche d’observation de la polygonation

FICHE DE POLYGONATION
Lecture Hz [gon] Lecture V [gon] Dh [m]
Station ha [m] hv [m] Point visé
CG CD CG CD CG CD
R 0.0002 200.0001 98.2554 301.7446 65.1909 65.192
S1 1.48 2.10 S5 267.1889 67.1890 98.6191 301.3811 59.3410 59.3410
S2 161.6630 361.6630 98.7401 301.2281 90.0329 90.0441
S1 0.0000 200.0031 100.3941 299.5671 90.0335 90.0435
S2 1.55 2.10
S3 355.6122 155.6058 100.1021 299.8739 68.4481 68.4229
S2 0.0000 199.9931 98.7832 301.1758 68.5043 68.4877
S3 1.47 2.10
S4 154.6480 354.6480 97.025 302.975 32.9832 32.9831
S3 0.0000 200.0002 100.8016 299.1984 32.9826 32.9834
S4 1.59 2.10
S5 338.7581 138.7581 100.18547 299.81453 54.9205 54.9205
S4 0.0000 200.0003 98.551294 301.44871 54.9205 54.9204
S5 1.52 2.10
S1 286.1914 86.1914 100.09655 299.90345 59.3424 59.3435

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 23
PARTIE II. COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN

II.3 LEVE DE DETAILS


II.3.1 Définition
Le levé de détails est l’ensemble des opérations intervenant dans un levé topographique
et consiste à déterminer à partir des points polygonales la position des différents objets d’origine
naturelle ou artificielle existants sur le terrain et les caractéristiques du terrain. Le document
résultant d’un levé, est destiné, éventuellement après traitement numérique, à l’établissement
de plans graphiques ou numériques : c’est la phase de report.

II.3.2 Echelle du levé


L’échelle est le rapport d’une dimension mesurée sur le plan par la dimension sur le
terrain.
Il doit permettre la lecture et l’exploitation du plan topographique, et notamment des
éléments indispensables aux études basés sur ce plan. Sa correspondance à la surface du terrain
est impérative car on ne peut pas faire un plan trop grand. On choisit le levé au huit centième
(Echelle=1/800).

II.3.3 Précision du levé


La précision du levé est liée à l’échelle du plan ou du levé. En admettant que l’erreur
graphique soit de 1/10 mm, l’échelle choisi 1/800 donne une précision de 8 cm ce qui revient à
dire que l’appareil utilisé doit avoir la précision supérieure à cette valeur. En se référant aux
caractéristiques de la station totale utilisée (écart-type de distance : 2 cm), elle répond bien à ce
critère.

II.3.4 Les détails à lever


Le choix des détails dépend essentiellement de l'échelle du plan et la finalité du projet.
Dans notre cas, les éléments à lever sont :

- Les limites de la zone d’étude et les bornes ;


- Les habitations
- Les routes ou chemin ;
- Les Talus ;
- Les points de changement de pente ;
- Les canaux existants, et
- Toutes les activités humaines ou des objets artificiels existant.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 24
PARTIE II. COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN

II.3.5 Méthode de levé


Pour le levé de détail on a effectué la méthode par rayonnement en s’appuyant sur le
canevas polygonal. On stationne par un point de polygonation. On s'oriente sur un point
polygonal. On met l'appareil en position de référence puis on introduit zéro (0) comme origine
de lecture d'angle horizontale. Notons que le levé s'effectue en cercle directeur seulement, et
les points à lever sont à une distance de la station inférieure à la distance du point d’orientation.
A chaque fin de mesure sur une station, on se ferme sur le point d'orientation pour le contrôle.
Après vingt (20) ou trente (30) points, on révise l'orientation pour vérifier si l'appareil n'a pas
bougé.

Le tableau ci-dessous indique l’extrait du carnet du levé de détails.

Tableau 10. Extrait du carnet du levé de détails (voir Annexe1)


Station Matricule Hv[m] Hz [gon] V [gon] Dh [m] OBS°
S1,
S2 2.10 0.000 98.740 89.966 REF
ha=1.480m
1 2.10 398.125 98.701 90.532 CM
2 2.10 398.125 98.769 85.321 TN
3 2.10 12.290 98.658 91.160 CM
4 2.10 12.366 98.605 106.740 CM
5 2.10 14.764 98.731 106.489 CM
6 2.10 16.394 98.579 106.788 CM
7 2.10 12.688 98.695 101.552 TN
8 2.10 15.542 98.766 101.814 TN
9 2.10 12.696 98.666 96.960 TN
10 2.10 15.951 98.709 97.729 TN
12 2.10 16.144 98.704 94.680 TN
13 2.10 13.989 98.884 94.204 TN
14 2.10 16.391 98.964 93.140 TN
15 2.10 14.568 98.820 86.203 TN
16 2.10 10.602 98.669 83.758 TN
17 2.10 14.638 98.738 79.983 TN
18 2.10 11.397 98.761 78.919 TN

II.3.6 Déroulement du levé


Lors du déroulement du levé, le chef de brigade dirige les opérations. Il choisit les points
à lever et place le porte-prisme : cela est en fonction de la codification des points qui facilitera
leurs reports.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 25
PARTIE II. COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN

Pour de raison de visibilité, il peut être ponctuellement nécessaire d’augmenter la


hauteur du prisme. La pratique courante est d'utiliser toujours la même hauteur du prisme.
Avant de quitter une station et stationner vers une autre, l'équipe se concerte pour la
vérification et le contrôle de carnet d'observation (voir s'il y a de fautes ou d'oublis surtout pour
la hauteur de l'appareil et celle du prisme).
II.3.7 Croquis de levé
Chaque lever de détails doit s’accompagner d’un croquis de levé aussi précis, soigné et
descriptif que possible. Ce croquis est une aide précieuse, voire indispensable, lors de
l’établissement du plan.

figure 2. Croquis du levé

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 26
INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROMOTION 2017

PARTIE III TRAITEMENT DES


DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 27
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

Le travail au bureau est l’étape décisif pour connaître la qualité de notre opération sur
terrain parce qu’il permet de déterminer les tolérances du levé, les fermetures (angulaire,
planimétrie, altimétrie), ainsi de générer les dessins.

III.1 CALCULS POLYGONALES


III.1.1 Calculs planimétriques
III.1.1.1 Calcul des angles horizontaux
➢ Angles aux sommets
Les angles au sommet sont obtenus par différence des lectures, en principe la lecture
avant moins la lecture arrière. Pour notre cas, les angles au sommet obtenus sont des angles
extérieurs suivant le sens du gisement du polygone (n=5).

figure 3. Angles extérieurs

Prenons par exemple l’angle au sommet de la station S1

𝑯𝒛 = 𝑯𝑺𝟐 − 𝑯𝑺𝟓

Avec 𝑯𝒛 : l’angle horizontale [gon]


HS2 : lecture horizontale de S2 à partir de S1 [gon]
HS5 : lecture horizontale de S5 à partir de S1 [gon]

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 28
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

➢ Moyenne des angles horizontaux


L’angle horizontal se fait en cercle gauche et en cercle droite. On obtient la valeur
moyenne par la formule suivante :
𝑯𝒛(𝑪𝑮)+𝑯𝒛(𝑪𝑫)
𝑯𝒛𝒎 = [8]
𝟐

Avec 𝑯𝒛𝒎 : l’angle horizontale moyenne [gon]


Hz(CG) : l’angle horizontale en cercle à gauche [gon]
Hz(CD) : l’angle horizontale en cercle à droite [gon]

Tableau 11. Calcul des angles aux sommets

Lecture Hz [gon] Angle au sommet Hz[gon]


Station Point visé
CG CD CG CD Moyenne
S5 267.1889 200.001
S1 288.7711 288.7719 288.7715
S2 161.6630 94.7618
S1 0.0002 200.0031
S2 349.6164 349.6185 349.6174
S3 355.6122 155.6058
S2 0.0012 199.9931
S3 148.6503 148.6526 148.6515
S4 154.6480 354.648
S3 0.0001 200.0002
S4 332.7524 332.7636 332.7580
S5 338.7581 138.75812
S4 399.9992 200.0003
S5 280.1812 280.2012 280.1912
S1 286.1914 86.191356
TOTAL 1399.9896

➢ Calcul de Fermeture angulaire


Comme notre polygonale de base est un triangle, l’expression de la fermeture angulaire
est donnée par :
𝒇𝒂 = ∑ 𝑯𝒛𝑶𝒃𝒔 − ∑ 𝑯𝒛𝑻𝒉é𝒐𝒓𝒊𝒒𝒖𝒆
[8]
Avec fa : fermeture angulaire
ƩHzobs : somme des angles horizontales observés
ƩHzThéorique = (n+2)200 pour les angles à l’extérieure pour n=5 soit 1400 gon
AN: ∑ 𝑨𝑯𝑶𝒃𝒔 =1399.98963 gon; ∑ 𝑨𝑯𝒕𝒉é𝒐𝒓𝒊𝒒𝒖𝒆 =1400 gon
Soit 𝒇𝒂 = −𝟎. 𝟎𝟏𝟎𝟒 𝒈𝒐𝒏

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 29
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

➢ Calcul de Tolérance angulaire


La tolérance est la valeur de l’erreur maximale acceptable pour le levé topographique.
Comme il s’agit d’une polygonation fermée la tolérance angulaire est donnée par le formule
suivant :

𝑻𝒂 = 𝟐. 𝟕 × 𝜺𝒂 × √𝒏 [8]

Avec 𝜺𝒂 : écart type angulaire de l’appareil soit 20 dmgon


n : nombre de sommets soit n=5
AN: 𝑻𝒂 = 𝟐. 𝟕 × 𝟐𝟎 × √𝟓= 120.74 dmgon

Soit 𝑻𝒂 = 0.0121 gon


Donc fa < 𝑻𝒂

➢ Compensation angulaire
Puisque la fermeture angulaire est inférieure à la tolérance, on peut procéder à la
compensation. La compensation est définie par l’opposée de la fermeture.
Ainsi, on doit ajouter sur chaque angle au sommet Hz la correction Ci qui est donnée par la
formule suivante :
𝑭𝒂
𝑪𝒊 = − [8]
𝒏

−𝟎.𝟎𝟏𝟎𝟒
AN: 𝑪𝒊 = − 𝟓

Soit 𝑪𝒊 = −𝟎. 𝟎𝟎𝟐𝟏 𝒈𝒐𝒏

Tableau 12. Compensation des angles aux sommets


Hz non Compensation Hz comp
SOMMET
comp [gon] Ci [gon] [gon]
S1 288.7715 0.0021 288.7736
S2 349.6175 0.0021 349.6195
S3 148.6515 0.0021 148.6535
S4 332.7580 0.0021 332.7601
S5 280.1912 0.0021 280.1933
Total 1399.9896 Ca=0.0104 1400

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 30
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

III.1.1.2 Calcul des gisements des directions


➢ Calcul de gisement du départ G0 et GS1 S5 gisement de la direction S1 vers S5
Le gisement d’une direction A vers B se définit comme l’angle horizontale entre la
direction du Nord de projection et cette direction, comptée dans le sens de l’aiguille d’une
montre.

Sur terrain, à partir de la station S1, on vise le point R comme référence angulaire. Afin
d’orienter le levé à une projection proche de la projection Laborde, on prend les coordonnées
de ces deux points à l’aide d’un GPS de poche dont la précision est de l’ordre de 4m.

𝑺𝟏 ( 𝑿𝒀𝟏=𝟕𝟗𝟕𝟖𝟔𝟖
=𝟓𝟏𝟎𝟑𝟑𝟐 𝒎
𝒎
) , R (𝑿𝒀𝒓=𝟕𝟗𝟕𝟗𝟐𝟑
=𝟓𝟏𝟎𝟐𝟗𝟕 𝒎
𝒎
)
𝟏 𝒓

Ainsi, Le gisement de départ G0 qui n’est autre que le gisement de la direction S1 vers
R se calcule par la formule ci-dessous :

(𝑿𝒓 − 𝑿𝟏 ) [5]
𝑮𝟎 = 𝟐 𝑨𝒓𝒄𝒕𝒂𝒏
(√(𝑿𝒓 − 𝑿𝟏 )𝟐 + (𝒀𝒓 − 𝒀𝟏 )𝟐 − (𝒀𝒓 − 𝒀𝟏 )

Soit 𝑮𝟎 = −𝟑𝟔. 𝟏𝟏𝟐𝟓 𝒈𝒐𝒏 = 𝟑𝟔𝟑. 𝟖𝟖𝟕𝟓 𝒈𝒐𝒏

Le gisement GS1 S5 se calcule par la formule suivante :

𝑮𝑺𝟏 𝑺𝟓 = 𝑮𝟎 + 𝜷

𝜷 étant l’angle horizontale entre les directions S1R et S1S5. A partir de la station S1, on a :

𝑳𝑺𝟓 (𝑪𝑮) − 𝑳𝑹 (𝑪𝑮) + 𝑳𝑺𝟓 (𝑪𝑫) − 𝑳𝑹 (𝑪𝑫) + 𝟒𝟎𝟎


𝜷=
𝟐

Soient 𝜷 = 𝟐𝟔𝟕. 𝟏𝟖𝟖𝟖 𝒈𝒐𝒏 𝒆𝒕 𝑮𝑺𝟏 𝑺𝟓 = 𝟐𝟑𝟏, 𝟎𝟕𝟔𝟑 𝒈𝒐𝒏

Les applications numériques sont dans l’annexe 2.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 31
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

➢ Transmission de gisements
Les gisements des autres directions sont calculés à partir du gisement GS1 S5 en utilisant la
formule de transmission de gisement suivante :

[5]
𝑮(𝑺𝒊 𝑺𝒊+𝟏) = 𝑮(𝑺𝒊−𝟏 𝑺𝒊) + 𝑯𝒛𝒄𝒐𝒎𝒑 ± 𝟐𝟎𝟎

Tableau 13. Transmission de gisement


Gisement
Station Point visé Hz comp [gon]
[gon]
S1 S5 231.0763
288.7736
S2 119.8499
S2 S1
349.6195
S3 269.4694
S3 S2
148.6535
S4 218.1229
S4 S3
332.7601
S5 350.8830
S5 S4
280.1933
S1 31.0763

III.1.1.3 Calcul des coordonnées X et Y


➢ Calcul des ∆X et ∆Y
Ils sont obtenus par les formules suivantes :

∆𝑿(𝒊 ,𝒊+𝟏 ) = 𝑫𝒉 × 𝒔𝒊𝒏𝑮(𝒊 ,𝒊+𝟏)

∆𝒀(𝒊 ,𝒊+𝟏 ) = 𝑫𝒉 × 𝒄𝒐𝒔𝑮(𝒊 ,𝒊+𝟏) [5]

Dh étant la valeur moyenne de deux distances horizontales en cercle à gauche et en cercle à


droite.
Le tableau de calculs de ∆X et ∆Y se présente à la page suivante.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 32
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

Tableau 14. Calculs de ∆X et ∆Y

Station Gisement[gon] Dh [m] ΔX [m] ΔY [m]


S1
119.8499 90.0385 85.6971 -27.6214
S2
269.4694 68.4355 -60.7154 -31.5762
S3
218.1229 32.9832 -9.2631 -32.5294
S4
350.8830 54.9205 -40.2923 39.3696
S5
31.0763 59.3430 24.6573 52.4119
S1
TOTAL 0.0835 0.0545

➢ Fermeture planimétrique
La fermeture planimétrique est donnée par la formule ci-dessous :

𝒇𝒑 = √𝒇𝒙 𝟐 + 𝒇𝒚 𝟐 [8]

Avec fx : fermeture en x 𝑓𝑥 = ∑ ∆𝑋
fy : fermeture en y 𝑓𝑦 = ∑ ∆𝑌
AN : 𝑓𝑥 = 0.0835 m, 𝑓𝑦 = 0.0545 m

Soit 𝒇𝒑 = 𝟎. 𝟎𝟗𝟗𝟕 𝒎 Ou 9.97 cm

➢ Tolérance planimétrique
La tolérance planimétrique est obtenue à partir de la formule :

𝑻𝒑 = 𝟐. 𝟕 × 𝜺𝒅 × √𝒏
[8]
Avec 𝜺𝒅 : ecart-type sur la distance de l’appareil
n : nombre des côtés du polygone de base,

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 33
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

AN : 𝜺𝒅 = 2 cm ; n = 5 Soit 𝑇𝑝 = 12.07 cm

➢ Compensation planimétrique
Comme la fermeture ne dépasse pas la tolérance, on peut faire la compensation en
apportant la correction Cx à chaque valeur de Δx et la correction Cyi à chaque valeur Δy. Les
correction Cxi et Cyi sont données respectivement par :

𝒇𝒙 𝒇𝒚 [8]
𝑪𝒙𝒊 = − 𝒆𝒕 𝑪𝒚𝒊 = −
𝒏 𝒏

AN : 𝑓𝑥 = 0.0835 m, 𝑓𝑦 = 0.0545 m, n = 5

Soient 𝑪𝒙𝒊 = −𝟎. 𝟎𝟏𝟔𝟕 𝒎 𝒆𝒕 𝑪𝒚𝒊 = −𝟎. 𝟎𝟏𝟎𝟗 𝒎

Tableau 15. Compensation planimétrique


ΔX non ΔY non
Point CiX [m] CiY [m] ΔX comp[m] ΔYcomp [m]
comp[m] comp [m]
S1
85.6971 -27.6214 -0.0167 -0.0109 85.6804 -27.6323
S2
-60.7154 -31.5762 -0.0167 -0.0109 -60.7321 -31.5871
S3
-9.2631 -32.5294 -0.0167 -0.0109 -9.2798 -32.5403
S4
-40.2923 39.3696 -0.0167 -0.0109 -40.3090 39.3587
S5
24.6573 52.4119 -0.0167 -0.0109 24.6406 52.4010
S1
TOTAL 0.0835 0.0545 -0.0835 -0.0545 0.0000 0.0000

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 34
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

➢ Calcul de X et Y
Pour le calcul des coordonnées planimétrique du polygone de base, on prend les
coordonnées de S1 levées par GPS comme coordonnées de départ puis on calcul les
coordonnées des autres points polygonales par les formules suivantes :

𝑿𝒊+𝟏 = 𝑿𝒊 + ∆𝑿(𝒊 ,𝒊+𝟏)

𝒀𝒊+𝟏 = 𝒀𝒊 + ∆𝒀(𝒊 ,𝒊+𝟏) [5]

Tableau 16. Calcul des coordonnées X et Y de la polygonation


Station ΔX comp[m] ΔYcomp [m] X [m] Y [m]
S1 510332.14 797868.33
85.6804 -27.6323
S2 510417.82 797840.70
-60.7321 -31.5871
S3 510357.09 797809.11
-9.2798 -32.5403
S4 510347.81 797776.57
-40.3090 39.3587
S5 510307.50 797815.93
24.6406 52.4010
S1 510332.14 797868.33

III.1.2 Calculs altimétriques


Le nivellement indirect permet de déterminer le dénivelé entre le point stationné et le
point visé en mesurant la distance horizontale et l’angle vertical V entre ces deux points

Sur le terrain, le nivellement indirect reste dans son principe général identique au
nivellement direct. Le parcours effectué est du cheminement fermé sur lequel on calcule l’erreur
de fermeture altimétrique qui est ensuite répartie sur les dénivelées du parcours.

La figure ci-après explique Le principe du nivellement indirect.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 35
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

figure 4. Principe de nivellement indirect

III.1.2. 1 Moyenne des angles Verticales


Toute angle verticale de la polygonale de base est mesurée en cercle à gauche et cercle
droite et la moyenne est obtenue par :

𝑽𝑪𝑮 + (𝟒𝟎𝟎 − 𝑽𝑪𝑫 ) [8]


𝑽=
𝟐

Avec V : angle verticale moyenne


VCG : angle verticale en cercle à gauche
VCD : angle verticale en cercle à droite

Les calculs des angles verticaux sont exprimés par le tableau ci-après :

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 36
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

Tableau 17. Calcul des angles verticales moyennes


V [gon]
Station Point visé V [gon]
CG CD
S5 98.6191 301.3811 98.6190
S1
S2 98.7401 301.2281 98.7560
S1 100.3941 299.5671 100.4135
S2
S3 100.1021 299.8739 100.1141
S2 98.7832 301.1758 98.8037
S3
S4 97.0250 302.9750 97.0250
S3 100.8016 299.1984 100.8016
S4
S5 100.1855 299.8145 100.1855
S4 98.5513 301.4487 98.5513
S5
S1 100.0966 299.9034 100.0966

III.1.2. 2 Calcul de dénivelé ∆Z


Toute dénivelé entre deux points successifs de polygone de base est obtenue par :

𝑫𝒉 𝑫𝒉𝟐 (𝒎)
∆𝒁 = 𝒉𝒂 − 𝒉𝒗 + + 𝑵𝑨 𝒐ù 𝑵𝑨 = [6]
𝒕𝒂𝒏𝑽 𝟏𝟓. 𝟐 × 𝟏𝟎𝟔

Avec ∆Z : dénivelé
ha : hauteur d’appareil
hv : hauteur du prisme
Dh : distance horizontale
V : angle verticale
NA : correction de Niveau Apparent
La valeur de NA est très petite donc elle est négligeable.

Les calculs de dénivelés ∆Z sont données par le tableau ci-après :

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 37
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

Tableau 18. Calcul des dénivelés ∆Z

Station Point visé ha [m] hv [m] V [gon] Dh [m] ΔZ [m]

S1 S2 1.4800 2.1000 98.7560 90.0385 1.1396


S2 S3 1.5500 2.1000 100.1141 68.4355 -0.6727
S3 S4 1.4700 2.1000 97.0250 32.9832 0.9125
S4 S5 1.5900 2.1000 100.1855 54.9205 -0.6700
S5 S1 1.5200 2.1000 100.0966 59.3430 -0.6700
Total 0.0394

III.1.2. 3 Fermeture altimétrique


Comme il s’agit d’un cheminement fermé en S1, la fermeture est donnée par :

𝒇𝒁 = ∑ ∆𝒁
[6]

Soit 𝑓𝑍 =0.0394 m ou 3.94


cm

III.1.2. 4 Tolérance Altimétrique


La formule ci-dessous donne la tolérance altimétrique pour un nivellement indirect.

𝝅
𝑻𝒁 = 𝟐. 𝟕 × 𝜺𝒂 × × √∑ 𝑫𝒉𝟐
𝟐𝟎𝟎 [9]

𝜋
AN : 𝑇𝑍 = 2.7 × 0.002 × 200 × √20416.09

Soit 𝑇𝑍 =12.11 cm

Puisque 𝑓𝑍 < 𝑇𝑍 , on peut faire la compensation

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 38
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

III.1.2. 5 Compensation
Pour faire la compensation, on ajoute à chaque dénivelé ΔZ la correction CZ qui donnée
par la formule ci-dessous suivante :

𝒇𝒁
𝑪𝒁 = −
𝒏

0.0394
AN : 𝐶𝑍 = − = −0.0079
5

Soit 𝐶𝑍 = −0.0079 m

Tableau 19. Compensation altimétrique


ΔZcomp
Station ΔZ [m] CiZ [m]
[m]
S1 1.1396 -0.0079 1.1318
S2 -0.6727 -0.0079 -0.6805
S3 0.9125 -0.0079 0.9046
S4 -0.6700 -0.0079 -0.6779
S5 -0.6700 -0.0079 -0.6779
Total 0.0394 -0.0394 0.0000

III.1.2. 6 Calcul des altitudes Z


La formule utilisée pour les calculs d’altitudes de points polygonaux est comme suit :

𝒁𝒊+𝟏 = 𝒁𝒊 + ∆𝒁(𝒊+𝟏)

Nous utilisons un repère local en prenant l’altitude de la station Z1= 50 m

Le tableau de calculs des altitudes Z se présente à la page suivante.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 39
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

Tableau 20. Calcul des altitudes Z des points polygonaux

Points ΔZcomp [m] Z [m]

S1 50.0000
1.1318
S2 51.1318
-0.6805
S3 50.4512
0.9046
S4 51.3558
-0.6779
S5 50.6779
-0.6779
S1 50.0000

Ainsi, les coordonnées définitives des points polygonales sont donnés dans le tableau ci-
dessous.

Tableau 21. Les coordonnées définitives des points polygonaux

Points X [m] Y [m] Z [m]

S1 510332 797868 50.00


S2 510417.82 797840.70 51.13
S3 510357.09 797809.11 50.45
S4 510347.81 797776.57 51.36
S5 510307.50 797815.93 50.68

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 40
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

III.2 CALCUL DES POINTS DU LEVE DES DETAILS SOUS EXCEL


III.2.1 Présentation du logiciel EXCEL
Excel est un logiciel tableur de la suite bureautique Microsoft Office développé et distribué
par l'éditeur Microsoft. Il permet la création de tableaux, de calculs automatisés, de planning,
et de bases de données.

III.2.2 Saisie des données sur EXCEL


Afin de faire le calcul des coordonnées de tous les points de détails, nous saisissons d’abord
sur Excel toutes les données issues du levé de détails et les résultats définitifs issue des calculs
polygonal notamment : les coordonnées des stations, les gisements de référence Gréf.

La figure ci-dessous montre l’extrait de saisie des données sur EXCEL

figure 5. Extrait de saisie sur Excel

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 41
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

III.2.3 Formules utilisées pour les calculs des coordonnées X, Y et Z des points de
détails
Tout point de détails est rayonné à partir d’une station S en prenant comme référence
angulaire un autre point de la polygonation de base. A chaque visé par rayonnement d’un point
de détails M à partir d’une station S (XS, YS, ZS), on obtient Dh la distance horizontale, LAH la
lecture d’angle horizontale et V l’angle verticale. Les coordonnées du point rayonné M sont
obtenues par les formules Suivants :

𝑿 = 𝑿𝑺 + 𝑫𝒉 × 𝑺𝒊𝒏(𝑮𝒓𝒆𝒇 + 𝑯𝒛)
𝒀 = 𝒀𝑺 + 𝑫𝒉 × 𝑪𝒐𝒔 (𝑮𝒓𝒆𝒇 + 𝑯𝒛)
𝑀
𝑫𝒉
{ 𝒁 = 𝒁𝑺 + 𝒉𝒂 − 𝒉𝒗 +
𝐭𝐚𝐧 𝑽

Gref étant le gisement de la direction prise comme référence angulaire et connu préalablement
à partir des calculs polygonaux.

figure 6. Extrait de feuille de calcul des coordonnées des points de levé de détails

St ha [m] Xs [m] Ys [m] Zs [m] Gref [gon] Matricule Hv LAH[gon] AV [gon] Dh [m] X [m] Y [m] Z [m] OBS°

S1 1.480 510 332.00 797 868.00 50.00 125.838 S2 2.10 0.000 98.740 89.966 510 414.66 797 832.48 51.16 REF
1 2.10 398.125 98.701 90.532 510 416.19 797 834.72 51.23 CM
2 2.10 398.125 98.769 85.321 510 411.35 797 836.64 51.03 TN
3 2.10 12.290 98.658 91.160 510 407.29 797 816.61 51.30 CM
4 2.10 12.366 98.605 106.740 510 420.09 797 807.72 51.72 CM
5 2.10 14.764 98.731 106.489 510 417.56 797 804.60 51.50 CM
6 2.10 16.394 98.579 106.788 510 416.14 797 802.24 51.76 CM
7 2.10 12.688 98.695 101.552 510 415.52 797 810.23 51.46 TN
8 2.10 15.542 98.766 101.814 510 413.05 797 806.38 51.35 TN
9 2.10 12.696 98.666 96.960 510 411.73 797 812.83 51.41 TN
10 2.10 15.951 98.709 97.729 510 409.42 797 808.36 51.36 TN
12 2.10 16.144 98.704 94.680 510 406.83 797 809.99 51.31 TN
13 2.10 13.989 98.884 94.204 510 408.36 797 812.84 51.03 TN
14 2.10 16.391 98.964 93.140 510 405.39 797 810.65 50.90 TN
15 2.10 14.568 98.820 86.203 510 401.42 797 816.89 50.98 TN
16 2.10 10.602 98.669 83.758 510 402.41 797 822.63 51.13 TN
17 2.10 14.638 98.738 79.983 510 396.35 797 820.50 50.97 TN
18 2.10 11.397 98.761 78.919 510 397.80 797 824.43 50.92 TN
19 2.10 16.281 99.175 74.738 510 390.97 797 822.08 50.35 TN
20 2.10 16.285 99.387 70.332 510 387.49 797 824.79 50.06 TN
21 2.10 11.202 99.116 68.758 510 389.44 797 830.21 50.33 TN
22 2.10 20.435 99.493 71.348 510 385.32 797 820.59 49.95 TN
23 2.10 11.416 99.061 63.978 510 385.33 797 832.66 50.32 TN
24 2.10 21.198 99.570 68.139 510 382.37 797 822.11 49.84 TN
25 2.10 12.232 98.912 59.379 510 381.07 797 834.57 50.39 TN
26 2.10 16.910 99.531 66.264 510 383.88 797 826.77 49.87 TN
27 2.10 21.582 99.220 59.338 510 375.62 797 827.78 50.11 CM
28 2.10 20.073 98.842 58.818 510 376.17 797 829.16 50.45 ARB
29 2.10 21.788 99.388 54.791 510 372.16 797 830.73 49.91 TN
30 2.10 15.009 98.897 52.909 510 374.39 797 836.33 50.30 TN
31 2.10 25.970 99.128 50.789 510 366.88 797 831.08 50.08 CM
32 2.10 15.593 98.922 47.700 510 369.95 797 839.10 50.19 TN

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 42
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

III.2.4 Enregistrement des coordonnées X, Y, Z des points avec leurs matricules


Si tous les calculs des coordonnées sont achevés, on prend un nouveau classeur Excel. Puis
on copie les colonnes des « Matricule », « X », « Y », « Z » et « observation » sur un nouveau
classeur EXCEL. Ensuite, on fait la mise en page : mettre au centre le contenu de chaque cellule,
ranger par ordre croissant les matricules des points, et faire la décimale de l’ordre de 10-2. Enfin,
on effectue l’enregistrement du fichier sous le format *.txt* car ce type de fichier peut être
importé sous le logiciel Autocad-Covadis pour la génération des dessins.

La figure ci- dessous montre extrait de la liste des coordonnées des points au format *.txt*

figure 7. Extrait de la liste des coordonnes des points au format *.txt*

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 43
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

III.3 REPORT DU DESSIN AU LOGICIEL AUTOCAD-COVADIS


III.3.1. Présentation des logiciels Autocad-Covadis
Ces deux logiciels sont des logiciels destinés aux géomètres topographe, ingénieurs
civils, bureaux d’études, sociétés de gestion de réseau et entreprises de construction.

III.3.1.1 Présentation du logiciel AUTOCAD


Autocad est un logiciel de DAO (Dessin Assisté par Ordinateur) édité par AUTODESK,
il permet de réaliser des dessins précis grâce à ses fonctions de base pour la construction des
formes géométriques de base.

On y trouve par exemple : Les lignes, les polylignes (2D ou 3D), les arcs et les cercles …

III.3.1.2 Présentation du logiciel COVADIS


C'est le logiciel idéal pour le traitement des plans topographiques. Il fonctionne sous
environnement Windows et s’utilise avec Autocad. Il contient cinq (5) menus dont
- CovCalculs
Ce menu contient les différentes fonctions permettant de faire tous les calculs
topographiques (rayonnement, intersection, relèvement, recoupement, nivellement…) mais il
comprend aussi l’édition Géo base qui permet de traiter les données issues de l’observation sur
terrain.
- Cov2D
Ce menu comprend toutes fonctions servant à l'élaboration de plans à 2 dimensions telles
que l’habillage des plans, insertion des symboles, divisions de surface…
- Cov3D
Il contient les fonctions Pour les opérations en 3 dimension, entre autres le Modèle
Numérique du Terrain, les Courbes de Niveau et les profils …
- CovEdition
Il comporte les fonctions nécessaires à la préparation de la mise en page du dessin et d’autres
fonctions d’éditions simplifiées ;
- CovEchanges
Il est utilisé pour les échanges de fichiers.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 44
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

III.3.2. Réalisation du de dessin


La première étape du dessin consiste d’importer dans le logiciel Autocad les points du
terrain qui sont stockés dans un fichier *.txt*, enregistré dans un dossier Windows.

Pour faire l’importation des points, on procède comme suit :


Covadis 2D/ Points topographiques / Chargement de semis

On obtient la fenêtre ci-dessous :


figure 8. Chargement d’un semis de points

Puis, sélectionner l’emplacement du fichier dans l’explorateur Windows ; pour le format


du fichier, sélectionner « Fichier de points avec séparateurs » ; choisir l’option 3D pour que
les points soient chargés avec leurs élévations enfin cliquer sur OK.

Voici le résultat obtenu de l’importation des points :

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 45
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

figure 9. Le résultat de l’importation des points

Les points topographiques sont maintenant placés à leurs coordonnées sous la forme des
points avec leurs matricules et leurs altitudes.

Il faut modifier le format des points de telle sorte qu’ils deviennent plus visibles en allant
dans : format /style de point.

On peut modifier la hauteur des matricules, la hauteur des altitudes pour avoir une meilleure
vue du dessin. Il suffit d’entrer dans : CovEdition /Point topographiques /Hauteur des
matricules (par exemple)

Après avoir fait tout ceux-ci, on doit commencer la création du dessin proprement dit c’est-
à-dire reporter sur le dessin les détails du levé qu’on a effectué sur le terrain. En se servant des
outils de dessin de polylignes 3D, on peut réaliser le dessin des routes, des habitations, des
canaux ….

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 46
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

Les poteaux électriques et les arbres peuvent être représentés par des symboles dans :
Covadis 2D /Symboles / Insérer symbole courant.

Tout au long de cette génération du dessin, le dessinateur doit avoir sous les yeux le plan
croquis du levé afin qu’il connaisse la correspondance des objets trouvés sur le terrain.

Il est plus pratique d’utiliser les fonctions de gestion de calque d’Autocad pour faciliter le
traitement ultérieur du dessin. On a donc créé un calque pour chaque catégorie d’objets, on a
par exemple :
- Un calque « route » ;
- Un calque « assainissement » ;
- Un calque « talus » ;
- Un calque « bâtiments ».

On peut gérer les calques en cliquant sur l’icône . On peut ainsi les modifier, les
supprimer ou changer la couleur des calques.

III.3.3. Réalisation du Modèle Numérique du Terrain (MNT)


Le MNT est formé de faces triangulaires composées par les différents points
topographiques les plus proches. Il permet de visualiser le terrain en relief.

Le M.N.T est très important puisque c’est sur lui que reposeront les calculs qu’on va faire
pour effectuer les courbes de niveau et/ou les profils.

COVADIS calcule et dessine automatiquement le MNT en utilisant la méthode de


DELAUNAY.

Voici la démarche à suivre pour le calcul et dessin de MNT :


- Transformer les points en 3D : covadis 2D/ points topographiques/ Modification des
altitudes. Puis choisir l’option 3D
- Aller dans Covadis 3D/ Calcul de MNT /Calcul et dessin de MNT

Les réglages nécessaires s’affichent dans la fenêtre suivante où il faut régler le périmètre
d’emprise.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 47
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

figure 10. Fenêtre MNT-Chargement des points et des lignes des ruptures

On peut visualiser le MNT en 3D en allant dans Affichage/Styles Visuels/ Réaliste.

figure 11. Représentation graphique du M.N.T

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 48
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

III.3.4. Réalisation de la courbe de niveau

Les courbes de niveau, appelées isophyses sont destinées à donner sur une carte un
aperçu de relief réel. Une courbe de niveau est l'intersection du relief réel avec un plan
horizontal d'altitude donnée.

Le logiciel Covadis calcule et dessine automatiquement les courbes de niveau en utilisant


le MNT.

Pour faire cela, voici la démarche à suivre :

- Aller dans Covadis 3D / Courbe de niveau / Automatique MNT. La fenêtre suivante


s’affiche :

figure 12. Fenêtre MNT-Courbes de niveau

- Puis, Choisir deux types de ligne Courbe maîtresse et Courbe intercalaire et différencier
leurs couleurs en cliquant sur la case colorée.

- Enfin, coter les courbes de niveau en allant dans : Covadis 3D / Courbes de niveau /
Cotation des courbes

Le plan ci-dessous montre les courbes des niveaux réalisés :

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 49
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa
50
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

III.3.5. Habillage du plan

L’habillage du plan consiste à donner de la forme à ce plan pour que les utilisateurs puissent
le comprendre clairement. Les éléments de l’habillage sont :
- Le cartouche qui se fait manuellement pour notre cas et contient l’échelle du plan et la
date de réalisation du dessin et la légende
- La flèche du Nord magnétique : pour insérer la flèche du Nord magnétique allant dans :
Cov edition / préparation du tracé / Insertion flèche Nord

- Les coordonnées cartésiennes (X, Y) et Les quadrillages ou croisillons (carroyages) :


pour dessiner les carroyages, aller dans : Cov edition / préparation du tracé /
configuration du carroyage ; puis entrer dans Cov edition / préparation du tracé /
dessin du carroyage.

Ainsi le plan topographique détaillé de la zone étudiée se présente à la page suivante :

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 51
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 52
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

III.3.6. Réalisation des profils


III.3.6.1 Profil en long
On peut définir le profil en long comme la représentation d’une coupe verticale suivant
l’axe d’un projet linéaire. Son établissement permet, en général, le calcul des mouvements de
terres (cubatures) et la définition du tracé idéal du projet.

On procède à la représentation des profils en long des voies d’accès à l’intérieur de la


zone étudiée.
La réalisation du profil en long se fait à l’aide du logiciel Covadis en effectuant les
étapes suivantes :
- Construire l’axe en plan du profil en long à l’aide polyligne 2D
- Choisir le nom du Calque du MNT en allant Dans covadis 3D/Anciens modules/ Projets
de Voiries/ Profil en long TN
- Après sélectionner l’axe du profil en long précédemment tracé sur l’écran. La fenêtre du
paramétrage du profil en long s’affiche automatiquement sur l’écran.

figure 13. Fenêtre du paramétrage d’un profil en long

- Enfin, choisir les paramètres du profil en long comme l’échelle horizontale, l’échelle
verticale, la distance entre deux profils en travers successifs.

Ainsi, les axes et les dessins des profils en long qu’on a pris en compte sont représentés par
les plans aux pages suivantes :

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 53
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 54
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 55
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 56
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

III.3.6.2 Profils en travers


Le profil en travers est la représentation d’une coupe verticale perpendiculaire à l’axe du profil
en long.

Pour établir un profil en travers d’un terrain à l’aide de Covadis, on passe par :

- Covadis 3D/Anciens modules/ Projets de Voiries/ Profil en travers TN


- On choisit le numéro de profil en long à traiter,
- On choisit le calque contenant le MNT,
- Puis on effectue les réglages comme les échelles, les largeurs à gauche et à droite par à
l’axe.

Les dessins des profils en travers associés aux profils en longs choisis sont affichés aux pages
suivantes

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 57
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 58
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 59
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 60
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 61
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 62
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 63
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 64
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 65
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 66
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 67
PARTIE III. TRAITEMENTS DES DONNEES AU BUREAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 68
INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROMOTION 2017

PARTIE IV COUT DES TRAVAUX


TOPOGRAPHIQUES

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 69
PARTIE IV. COUT DES TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES

IV.1 INVENTAIRE DES RESSOURCES UTILISEES


Le coût des travaux topographiques englobe toutes les charges consommées pour
l’exécution des travails topographiques depuis la reconnaissance jusqu’à l’achèvement des
générations des dessins. Il dépend des ressources utilisées à chacune des activités effectuées et
leurs durées d’affectation ainsi que leurs prix unitaires par unité de temps.

Ainsi, afin d’établir le coût des travaux topographiques, il faut faire l’inventaire des
ressources utilisées et leurs temps d’affectation.

Le tableau ci-dessous donne l’inventaire des ressources disponibles utilisées :

Tableau 22. Inventaire des ressources utilisées


ACTIVITES RESSOURCES UTILISEES DUREE

HUMAINES MATERIELLES [jour]

- Un chef de brigade - Une station totale T1610 avec ses


Reconnaissance
- Un operateur accessoires
+ 1
- Un secrétaire - Un GPS de poche
Polygonation
- Une manœuvre - Un véhicule (pour déplacement)

- Un chef de brigade - Une station totale T1610 avec ses


- Un operateur accessoires
Levé de détails 2
- Un secrétaire - Deux talkie-Walkie
- Deux manœuvres - Un véhicule (pour déplacement)

Traitement des - Un ordinateur portable


- Un dessinateur 4
données - Fourniture de bureaux

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 70
PARTIE IV. COUT DES TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES

IV.2 COUT DES TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES


Les détails du coût des travaux topographiques effectués sont montrés par le tableau ci-
dessous
Tableau 23. Coût des travaux topographiques
Désignation U PU Qté TA [jour] Montant[Ar]
FRAIS DU PERSONNEL
Chef de brigade (GE) HJ 120 000 1 3 360 000
Opérateur HJ 40 000 1 3 120 000
Secrétaire HJ 30 000 1 3 90 000
Manœuvre HJ 6 000 2 3 36 000
Dessinateur HJ 30 000 1 4 120 000
SOUS TOTAL 726 000
FRAIS DU MATERIEL
Station totale T1610 avec MJ 80 000 1 3 240 000
ses accessoires
Talkie-Walkie MJ 5 000 2 2 20 000
GPS de poche MJ 15 000 1 1 15 000
Véhicule (Land cruiser) MJ 120 000 1 3 360 000
Ordinateur portable MJ 20 000 1 4 80 000
SOUS TOTAL 475 000
DIVERSES CHARGES
Fourniture de bureau FFT 10 000 1 4 40 000
Travaux d’impression A3 1 000 4 4 000
SOUS TOTAL 44 000
COUT TOTAL HT 1 245 000

Taxe 20% 249 000

COUT TOTAL TTC 1 494 000

Ainsi, le cout des travaux topographique s’élève à la somme d’un million quatre cent
quatre-vingt-quatorze mille Ariary.

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 71
INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROMOTION 2017

CONCLUSION
En guise de conclusion, cet ouvrage m’a permis de montrer et mettre en application la
procédure de levé topographique sur terrain, les étapes des calculs nécessaires et les traitements
des données brutes dans le cas d’une étude topographique d’un projet d’assainissement.

En outre, la zone étudiée est un bas fond de laminage des eaux pluviales. L’étude
topographique a abouti à l’établissement des produits topographique suivants : le MNT, le plan
topographique détaillé à l’échelle 1/1000 et les profils en long et en travers du TN du tracé du
projet d’assainissement. Ces données topographiques reflètent bien la réalité du terrain et sa
forme physique. C’est pourquoi elles peuvent répondre aux attentes des spécialistes
d’assainissement pour l’élaboration du projet opportun.

Enfin, la réalisation de ce mémoire m’a offert l’occasion de mettre en œuvre les


connaissances théoriques acquises durant mes trois années d’études et de me familiariser avec
les logiciels indispensables au traitement des données et à la restitution des dessins
topographiques. Elle constitue déjà un acquis et une expérience pour ma future carrière
professionnelle

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa 72
INFORMATION GEOGRAPHIQUE ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE PROMOTION 2017

BIBLIOGRAPHIE :
[1] Dr RABETSIAHINY. Année universitaire 2015-2016. « COURS DE TOPOGRAPHIE
GENERALE ». Pages 24.
[2] Mr. RAMINOARIZAKA Paul M. Année universitaire 2017-2018. « Calcul Topo ».

[3] BRABANT M, Groupe Eyrolles, Paris, 2003, « Maitriser la Topographie, des observations
au plan », Pages 542.

[4] Commune Rurale d’Andranonahoatra, 2015, « Plan Communale de Développement (2015-


2019) », Pages 136.

[5] Didier Bouteloup, « Calculs Tonométriques », Pages 115.

[6] D. Bouteloup, P. Nicolon, V. Six, « Mesure des altitudes », Pages 41.

[7] Pr. Mohammed ESSADIKI. « TOPOGRAPHIE GENERALE ». Pages 90

[8] RAKOTOARISOA Naivonjanahary, ESPA, 03 Août 2012, « Elaboration du Plan


d’Urbanisme de Détails du Fokontany d’Antanandrano dans la Commune Rurale
d’Ankadikely-Ilafy », Pages 90.

[9] RAKOTONDRATSIMBA Manampihasina A, ESPA, 22 juin 2011, « Contribution du


Géomètre Topographe pour la Réalisation du Terrassement du Projet Théâtre de Plein Air
d’Antsonjombe », Pages 93.

WEBOGRAPHIE
http://WWW.topographi.blogpost.com

http://WWW. biblio.univ-antananarivo.mg

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa I
ANNEXES

ANNEXES
Annexe 1. Carnet d’observation de levé de détails

Station Matricule Hv [m] LAH[ gon] AV [ gon] Dh [m] OBS°


S1, ha=1.480m S2 2.10 0.000 98.740 89.966 REF
1 2.10 398.125 98.701 90.532 CM
2 2.10 398.125 98.769 85.321 TN
3 2.10 12.290 98.658 91.160 CM
4 2.10 12.366 98.605 106.740 CM
5 2.10 14.764 98.731 106.489 CM
6 2.10 16.394 98.579 106.788 CM
7 2.10 12.688 98.695 101.552 TN
8 2.10 15.542 98.766 101.814 TN
9 2.10 12.696 98.666 96.960 TN
10 2.10 15.951 98.709 97.729 TN
12 2.10 16.144 98.704 94.680 TN
13 2.10 13.989 98.884 94.204 TN
14 2.10 16.391 98.964 93.140 TN
15 2.10 14.568 98.820 86.203 TN
16 2.10 10.602 98.669 83.758 TN
17 2.10 14.638 98.738 79.983 TN
18 2.10 11.397 98.761 78.919 TN
19 2.10 16.281 99.175 74.738 TN
20 2.10 16.285 99.387 70.332 TN
21 2.10 11.202 99.116 68.758 TN
22 2.10 20.435 99.493 71.348 TN
23 2.10 11.416 99.061 63.978 TN
24 2.10 21.198 99.570 68.139 TN
25 2.10 12.232 98.912 59.379 TN
26 2.10 16.910 99.531 66.264 TN
27 2.10 21.582 99.220 59.338 CM
28 2.10 20.073 98.842 58.818 ARB
29 2.10 21.788 99.388 54.791 TN
30 2.10 15.009 98.897 52.909 TN
31 2.10 25.970 99.128 50.789 CM
32 2.10 15.593 98.922 47.700 TN
33 2.10 17.048 98.902 43.308 TN
34 2.10 26.089 99.928 48.202 TN
35 2.10 28.083 99.074 48.098 PUIT
36 2.10 18.840 98.809 39.110 TN
37 2.10 28.515 99.094 43.633 TN

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa II
ANNEXES

Station Matricule Hv [m] LAH [gon] AV [gon] Dh [m] OBS°


S1, ha=1.480m 38 2.10 22.436 99.038 41.689 TN
39 2.10 23.486 98.415 40.011 TN
40 2.10 29.384 98.312 41.691 TN
41 2.10 33.983 99.266 45.330 TN
42 2.10 35.122 98.458 43.420 TN
43 2.10 34.638 99.178 55.087 TN
44 2.10 0.198 98.311 35.182 PUIT
45 2.10 2.622 98.416 35.469 PUIT
46 2.10 0.150 98.337 36.541 PUIT
47 2.10 14.380 98.942 36.613 TN
48 2.10 25.304 98.643 38.062 TN
49 2.10 28.851 97.658 38.049 TN
50 2.10 34.176 97.653 33.478 TN
51 2.10 29.837 98.747 31.749 TN
52 2.10 22.112 98.789 28.791 TN
53 2.10 8.458 98.531 26.618 TN
54 2.10 12.626 98.040 20.250 TN
55 2.10 29.245 98.212 22.243 TN
56 2.10 47.122 98.292 25.429 TN
57 2.10 57.118 98.460 29.094 TN
58 2.10 65.406 98.952 34.989 TN
59 2.10 372.789 97.871 40.290 CH
60 2.10 58.903 98.860 50.698 CM
61 2.10 54.154 98.411 45.488 TN
62 2.10 57.609 99.176 42.242 TN
63 2.10 64.222 99.852 46.431 MUR BRIQ
64 2.10 71.621 99.940 42.573 MUR BRIQ
65 2.10 79.575 99.922 39.571 TN
66 2.10 86.142 99.118 36.833 TN
67 2.10 82.929 98.892 31.114 TN
68 2.10 95.910 99.676 33.439 TN
69 2.10 92.029 99.135 27.343 TN
70 2.10 85.525 98.391 13.889 TN
71 2.10 65.358 98.322 24.353 TN
72 2.10 45.395 96.362 13.707 ARB
73 2.10 62.641 95.991 9.301 TN
74 2.10 399.576 93.532 6.400 TN
75 2.10 5.705 96.481 12.568 TN
76 2.10 371.752 96.980 14.315 TN
77 2.10 351.989 95.785 9.995 TN

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa III


ANNEXES

Station Matricule Hv [m] LAH [gon] AV[gon] Dh [m] OBS°


S1, ha=1.480m 78 2.10 331.293 97.250 16.057 TN
79 2.10 352.767 97.562 19.060 TN
80 2.10 397.831 98.551 46.657 TN
81 2.10 393.048 98.058 46.341 TN
82 2.10 383.013 98.076 38.360 TN
83 2.10 972.862 96.085 49.621 CM
84 2.10 366.646 98.281 40.442 ACM
85 2.10 357.161 98.379 44.207 CM
86 2.10 351.458 98.366 44.293 CM
87 2.10 341.721 98.037 37.970 AC
88 2.10 329.262 98.161 33.200 A MUR
89 2.10 99.843 98.856 54.490 MUR BRIQUE
90 2.10 106.298 98.832 53.728 CM
91 2.10 106.474 99.144 47.798 TN
92 2.10 100.029 99.150 45.614 CM
93 2.10 107.039 98.992 41.788 AMC MUR
94 2.10 99.627 99.102 36.192 TN
95 2.10 99.286 99.307 29.280 AMC MUR
96 2.10 113.732 97.903 29.449 CM
97 2.10 112.322 99.532 28.819 AXE CANAL
98 2.10 111.439 98.413 28.713 TN
99 2.10 126.126 97.058 22.928 AMC MUR
100 2.10 124.025 99.081 22.470 AXE CANAL
101 2.10 121.720 97.783 21.959 TN
102 2.10 102.490 98.204 19.439 TN
103 2.10 135.982 96.180 18.441 AMC MUR
104 2.10 133.681 99.036 17.767 AXE CANAL
105 2.10 130.701 97.528 17.371 TN
106 2.10 105.098 97.391 13.564 TN
107 2.10 100.418 95.088 7.833 TN
108 2.10 164.598 95.271 12.361 AMC MUR
109 2.10 162.540 97.995 11.693 AXE CANAL
110 2.10 158.649 95.229 11.050 TN
111 2.10 212.758 93.686 9.460 ACM
112 2.10 214.245 98.487 8.598 AXE CANAL
113 2.10 214.610 94.158 7.473 TN
114 2.10 253.137 95.406 12.898 AMC MUR
115 2.10 252.217 98.954 12.051 AXE CANAL
116 2.10 259.603 96.251 11.359 TN
117 2.10 271.701 95.587 9.098 ARB

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa IV
ANNEXES

LAH
Station Matricule Hv [m] AV [gon] Dh [m] OBS°
[gon]
S1, ha=1.480m 118 2.10 270.648 96.702 18.257 AMC MUR
119 2.10 313.798 97.747 30.461 CH
120 2.10 273.252 99.162 17.723 AXE CANAL
121 2.10 276.136 96.847 17.310 TN
122 2.10 281.751 97.212 17.208 ARB
123 2.10 318.357 96.835 13.878 TN
124 2.10 286.120 98.059 29.950 CH
125 2.10 278.344 97.345 22.958 AMCMUR
126 2.63 257.354 97.753 22.654 TN
127 2.63 222.798 96.984 16.473 TN
128 3.10 213.215 96.580 22.071 TN
129 3.10 240.082 97.282 27.660 TN
130 2.10 285.042 98.339 41.939 CM
131 2.10 285.507 98.903 41.848 AXE CANAL
132 2.10 286.085 98.415 41.712 TN
133 2.10 322.582 97.446 25.023 ARB
134 2.10 338.375 97.875 27.479 ARB
135 2.10 303.720 97.758 23.424 ARB
A1 2.10 318.519 98.278 47.499 STATION
S5 2.10 105.238 98.619 59.343 STATION
136 3.10 190.490 96.496 38.340 CM
137 3.10 196.911 96.994 41.904 CM
138 3.10 223.712 97.604 43.338 CM
139 3.10 186.679 94.241 10.099 CM
S2, ha=1.44m S1 2.10 0.000 100.378 90.182 REF
154 2.10 3.815 99.649 40.880 C MUR
155 2.10 399.545 100.138 40.430 TN
156 2.10 3.797 99.927 34.569 C MUR
157 2.10 398.391 100.213 34.062 TN
158 2.10 394.090 99.682 27.154 BORNE
159 2.10 7.211 99.946 23.233 AMC MUR
160 2.10 365.039 96.258 7.218 BORNE
161 2.10 105.247 90.658 3.999 C MUR
162 2.10 300.272 94.989 7.077 AMC MUR
163 2.10 302.229 99.547 25.189 TN
164 2.10 302.296 99.273 30.069 AMC MUR
165 2.10 312.954 99.088 30.929 AMC BRIQUE
166 2.10 315.661 99.800 25.723 TN
167 2.10 329.159 99.374 25.752 TN

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa V
ANNEXES

LAH AV
Station Matricule Hv [m] Dh [m] OBS°
[gon] [gon]
S2, ha=1.44m 168 2.10 329.517 99.155 28.024 ARBRE
169 2.10 337.605 99.558 28.578 PALMIER
170 2.10 217.395 96.602 18.221 BORNE+CM+BT
171 2.10 216.528 93.267 19.292 HT
172 2.10 172.183 94.094 24.693 HT+CIM
173 2.10 170.840 96.563 22.829 BT
174 2.10 146.628 96.602 30.250 BORNE+BT
175 2.10 149.856 95.300 31.398 HT+CIM
176 2.10 348.712 101.058 36.628 TN
177 2.10 345.240 101.529 41.718 TN
178 2.10 355.875 100.640 43.851 C MAIS
179 2.10 350.867 100.854 45.378 TN
S3, ha=1.47m S1 2.10 0.000 99.788 68.504 REF
180 2.10 374.991 96.087 8.009 TN
181 2.10 68.115 88.645 2.593 TN
182 2.10 98.655 99.632 3.257 TN
183 2.10 128.868 98.848 8.748 TN
184 2.10 137.657 98.630 27.938 TN+MUR
185 2.10 298.566 97.894 11.519 TN+MUR
186 2.10 233.167 94.789 9.490 TN+MUR
187 2.10 225.691 98.332 10.357 C MUR
188 2.10 201.102 98.693 12.221 AMC MUR
189 2.10 155.525 99.262 28.624 C MUR
190 2.10 178.340 98.021 33.123 AMC MUR
191 2.10 188.412 97.526 36.749 AMC MUR
192 2.10 218.462 98.212 20.810 AMC MUR
193 2.10 223.282 97.325 26.558 C MUR
S4 2.10 225.365 97.025 32.983 STATION
194 2.10 294.693 94.855 13.093 C MUR
195 2.10 291.201 94.774 13.208 C MAISON
196 2.10 260.508 93.963 10.549 C MAISON
197 2.10 257.298 95.495 14.488 C MAISON
S4, ha=1.59m S3 2.10 0.000 100.802 32.983 REF
199 2.10 134.695 97.735 56.424 AMC MUR
200 2.10 135.236 97.981 56.270 TN
201 2.10 135.177 98.488 56.214 FIL D'EAU
202 2.10 135.739 98.042 56.238 BR
203 2.10 133.988 98.008 34.269 AMC MUR
204 2.10 134.354 98.138 44.091 TN
205 2.10 134.694 98.815 34.050 FIL D'EAU
206 2.10 134.888 98.256 34.005 BR

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa VI
ANNEXES

Station Matricule Hv [m] LAH [gon] AV [gon] Dh [m] OBS°


S4, ha=1.59m 207 2.10 139.476 98.234 43.118 BR
208 2.10 132.622 97.668 35.117 AMC MUR
209 2.10 133.186 97.940 34.999 TN
210 2.10 133.520 98.684 34.928 FIL D'EAU
211 2.10 133.729 97.924 35.003 BR
212 2.10 139.552 97.830 34.362 BR
213 2.10 125.762 97.525 19.337 TN
214 2.10 126.518 97.544 19.317 TN
215 2.10 127.271 98.768 19.326 FIL D'EAU
216 2.10 128.524 97.712 19.193 BR
217 2.10 138.295 97.385 18.965 PE
218 2.10 105.978 95.108 8.243 AMC MUR
219 2.10 107.081 95.218 8.250 TN
220 2.10 109.087 98.455 8.098 FIL D'EAU
221 2.10 111.318 95.002 7.930 DALLOT
222 2.10 100.370 93.776 7.073 DALLOT
223 2.10 126.047 91.612 4.109 DALLOT
224 2.10 137.269 93.683 5.528 DALLOT
225 2.10 138.517 105.643 4.850 FIL D'EAU
226 2.10 168.331 105.812 5.421 FIL D'EAU
227 2.10 397.848 102.111 10.527 TN
228 2.10 380.014 96.070 6.682 BR
229 2.10 354.669 95.461 4.591 TN
230 2.10 326.619 125.548 4.698 TN
S5, ha=1.52m S1 2.10 0.000 100.087 59.221 REF
231 2.10 2.997 100.955 23.763 TN
232 2.10 8.181 100.914 10.530 TN
233 2.10 29.796 89.514 3.649 TN
234 2.10 101.340 91.278 4.269 BR
235 2.10 129.571 114.713 5.122 TN
236 2.10 300.161 96.952 10.917 C MUR
237 2.10 282.086 97.092 9.777 BR
238 2.10 267.637 107.201 10.750 TN
239 2.10 111.157 97.974 34.594 PE
240 2.10 99.267 97.114 22.864 BR
241 2.10 107.066 97.369 21.858 BR
242 2.10 118.493 103.194 20.117 TN
243 2.10 283.730 99.547 33.387 TN

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa VII


ANNEXES

Station Matricule Hv [m] LAH [gon] AV [gon] Dh [m] OBS


S5, ha=1.52m 244 2.10 281.876 99.288 33.173 BR
245 2.10 276.418 99.388 32.581 BR
246 2.10 270.120 102.178 32.859 TN
247 2.10 280.596 99.581 48.371 PE
248 2.10 281.144 99.862 49.009 PE
249 2.10 280.207 101.404 53.111 FIL D'EAU
250 2.10 280.041 99.665 52.403 DALLOT
251 2.10 279.919 99.586 53.262 DALLOT
252 2.10 276.492 99.678 51.021 DALLOT
253 2.10 272.199 101.118 52.699 FIL D'EAU
254 2.10 263.750 101.346 54.843 FIL D'EAU

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa VIII


ANNEXES

Annexe 2. Calcul du gisement de départ G0 et du gisement GS1 S5 :

Soient 1 ( 𝑋𝑌1=797868
=510332 𝑚
𝑚
) , R (𝑋𝑌𝑟=797923
=510297 𝑚
𝑚
)
1 𝑟

(510297−510332)
AN : 𝐺0 = 2 𝐴𝑟𝑐𝑡𝑎𝑛 = −36.0791 𝑔𝑜𝑛
(√(510297−510332)2 +(797923−797868)2 −(797923−797868)

Donc
𝑮𝟎 = −𝟑𝟔. 𝟏𝟏𝟐𝟓 𝒈𝒐𝒏 = 𝟑𝟔𝟑. 𝟖𝟖𝟕𝟓 𝒈𝒐𝒏

En station S1, on obtient : LR(CG)= 0.0002 gon, LR(CD)= 0.0002 gon


LS5(CG)= 267.1887 gon et LS5(CD)= 67.1890 gon

267.1887−0.0002+67.1890 − 0.0002+400
AN : 𝛽 = = 267.1888 gon
2

𝐺𝑆1 𝑆5 = −36.0791 + 267.1888 = 231.0763 gon


𝑮𝑺𝟏 𝑺𝟓 = 𝟐𝟑𝟏. 𝟎𝟕𝟔𝟑 𝒈𝒐𝒏

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa IX
TABLE DES MATIERES

TABLE DES MATIERES


REMERCIEMENT ..................................................................................................................... i
SOMMAIRE .............................................................................................................................. ii
LISTE DES TABLEAUX ......................................................................................................... iii
LISTE DES FIGURES .............................................................................................................. iv
LISTE DES PHOTOS ............................................................................................................... iv
LISTE DES CARTES ............................................................................................................... iv
LISTE DES ABREVIATIONS ................................................................................................. iv
LISTE DES ANNEXES ............................................................................................................. v
INTRODUCTION ...................................................................................................................... 1
PARTIE I GENERALITES ................................................................................................... 2
I.1 PRESENTATION DU SUJET .................................................................................... 3
I.1.1 Contexte ............................................................................................................... 3
I.1.2 Objectifs ............................................................................................................... 3
I.1.3 Méthodologie ....................................................................................................... 3
I.1.4 Résultats attendus ................................................................................................. 4
I.2 PRESENTATION DE LA ZONE D’ETUDE ............................................................. 5
I.2.1 Situation géographique ......................................................................................... 5
I.2.1.1 Localisation administrative et géographique ................................................ 5
I.2.1.2 Localisation de la zone d’étude..................................................................... 7
I.2.1.3 Climat ............................................................................................................ 8
I.2.1.4 Relief et hydrographie................................................................................... 8
I.2.2 Situation sociale ................................................................................................... 8
I.2.2.1 Démographie ................................................................................................. 8
I.2.2.2 Enseignement et éducation ........................................................................... 9
I.2.2.3 Equipements et infrastructures sanitaires.................................................... 10
I.2.2.4 Approvisionnement en Eau potable ............................................................ 10
I.2.2.5 Sécurité ....................................................................................................... 10
I.2.3 Situation économique ......................................................................................... 11
I.2.3.1 Agriculture .................................................................................................. 11
I.2.3.2 Elevage ........................................................................................................ 12
I.2.3.3 Industrie ...................................................................................................... 12
I.2.3.4 Artisanat ...................................................................................................... 13
I.2.3.5 Commerce ................................................................................................... 13

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa X
TABLE DES MATIERES

I.2.3.6 Réseau routier et transport .......................................................................... 13


PARTIE II COLLECTE DES DONNEES SUR TERRAIN ................................................ 15
II.1 PREPARATION ........................................................................................................ 16
II.1.1 Reconnaissance du terrain .................................................................................. 16
II.1.2 Choix de points de polygonation et matérialisation ........................................... 16
II.1.3 Matériel utilisé.................................................................................................... 17
II.1.1.1 Une station totale T1610 ............................................................................. 17
II.1.1.2 Un trépied.................................................................................................... 17
II.1.1.3 Deux prismes avec les cannes ..................................................................... 18
II.1.1.4 GPS de Poche de marque GARMIN ........................................................... 18
II.1.1.5 Deux talkie-walkie ...................................................................................... 20
II.1.4 Organisation d'équipes de travail ....................................................................... 20
II.1.3.1 Un chef de brigade ...................................................................................... 21
II.1.3.2 Un operateur................................................................................................ 21
II.1.3.3 Secrétaire..................................................................................................... 21
II.1.3.4 Manœuvres .................................................................................................. 21
II.2 POLYGONATION .................................................................................................... 21
II.2.1 Définition ........................................................................................................... 21
II.2.2 Erreurs commises [1] ......................................................................................... 21
II.2.2.1 Erreurs Systématiques ................................................................................. 21
II.2.2.2 Erreurs accidentelles ................................................................................... 22
II.2.3 Méthode d’observation des angles et des distances ........................................... 22
II.3 LEVE DE DETAILS ................................................................................................. 24
II.3.1 Définition ........................................................................................................... 24
II.3.2 Echelle du levé ................................................................................................... 24
II.3.3 Précision du levé ................................................................................................ 24
II.3.4 Les détails à lever ............................................................................................... 24
II.3.5 Méthode de levé ................................................................................................. 25
II.3.6 Déroulement du levé .......................................................................................... 25
II.3.7 Croquis de levé ................................................................................................... 26
PARTIE III TRAITEMENT DES DONNEES AU BUREAU .......................................... 27
III.1 CALCULS POLYGONALES ............................................................................... 28
III.1.1 Calculs planimétriques ....................................................................................... 28
III.1.1.1 Calcul des angles horizontaux .................................................................... 28
III.1.1.2 Calcul des gisements des directions ............................................................ 31

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa XI
TABLE DES MATIERES

III.1.1.3 Calcul des coordonnées X et Y ................................................................... 32


III.1.2 Calculs altimétriques .......................................................................................... 35
III.1.2. 1 Moyenne des angles Verticales .................................................................. 36
III.1.2. 2 Calcul de dénivelé ∆Z................................................................................. 37
III.1.2. 3 Fermeture altimétrique ............................................................................... 38
III.1.2. 4 Tolérance Altimétrique ............................................................................... 38
III.1.2. 5 Compensation ............................................................................................. 39
III.1.2. 6 Calcul des altitudes Z ................................................................................. 39
III.2 CALCUL DES POINTS DU LEVE DES DETAILS SOUS EXCEL ................... 41
III.2.1 Présentation du logiciel EXCEL ........................................................................ 41
III.2.2 Saisie des données sur EXCEL .......................................................................... 41
III.2.3 Formules utilisées pour les calculs des coordonnées X, Y et Z des points de
détails 42
III.2.4 Enregistrement des coordonnées X, Y, Z des points avec leurs matricules ....... 43
III.3 REPORT DU DESSIN AU LOGICIEL AUTOCAD-COVADIS......................... 44
III.3.1. Présentation des logiciels Autocad-Covadis ...................................................... 44
III.3.1.1 Présentation du logiciel AUTOCAD .......................................................... 44
III.3.1.2 Présentation du logiciel COVADIS ............................................................ 44
III.3.2. Réalisation du de dessin ..................................................................................... 45
III.3.3. Réalisation du Modèle Numérique du Terrain (MNT) ...................................... 47
III.3.4. Réalisation de la courbe de niveau ..................................................................... 49
III.3.5. Habillage du plan ............................................................................................... 51
III.3.6. Réalisation des profils ........................................................................................ 53
III.3.6.1 Profil en long............................................................................................... 53
III.3.6.2 Profils en travers ......................................................................................... 57
PARTIE IV COUT DES TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES ........................................... 69
IV.1 INVENTAIRE DES RESSOURCES UTILISEES ................................................ 70
IV.2 COUT DES TRAVAUX TOPOGRAPHIQUES ................................................... 71
CONCLUSION ........................................................................................................................ 72
BIBLIOGRAPHIE : .................................................................................................................... I
WEBOGRAPHIE ........................................................................................................................ I
ANNEXES ................................................................................................................................ II
TABLE DES MATIERES ........................................................................................................ X

ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa XII


Auteur : ANDRIAHANITRINIAINA Mamorisoa
Mail : hanitriniainamamorisoa@gmail.com
Contact : 034 61 831 36
Adresse de l’auteur : Lot VB 37 G Ambatoroka

Titre de mémoire : « ETUDE TOPOGRAPHIQUE EN VUE D’UN PROJET D’ASSAINISSEMENT :


Cas du terrain sis à Ambaniala Commune Rurale Andranonahoatra »
Nombre de pages : 61
Nombre de photos : 5
Nombre de figures : 12
Nombre de tableaux : 23
RESUME :
La zone d’étude se situe au Fokontany Ambaniala, Commune Rurale Andranonahoatra. Elle
est dépourvue d’assainissement. L’étude topographique a été effectuée dans le but d’établir les données
topographiques nécessaires à l’élaboration du projet d’assainissement opportun. Elle se compose
essentiellement du levé topographique sur terrain, suivi des calculs de polygonation et de levé de détails
à l’aide de logiciel Excel puis le traitement avec les logiciels Autocad-Covadis pour la restitution du
plan topographique et les profils en long et en travers. Le coût des travaux topographiques s’élève à la
somme d’un million quatre cent quatre-vingt-quatorze mille Ariary
Mots clés : levé de détails, polygonation, plan topographique, profils en long et en travers,
Autocad-Covadis.

SUMMARY:

The study area is located at Fokontany Ambaniala, Andranonahoatra Rural Municipality. It


is devoid of sanitation. The topographical survey was carried out at this site in order to establish the
topographic data necessary for the design of a remediation project. This study consists essentially of
topographic survey followed by polygonation and survey calculations using Excel software and then
the treatment with Autocad-Covadis software for the restitution of the topographic plan and the
profiles in length and across. The cost of the topographical work amounts to one million four hundred
and ninety-four thousand Ariary (1,494,000 Ar)
Key words: sanitation, details survey, polygonation, topographic plan, profiles in length and
across, Autocad-Covadis

Encadreurs de mémoire : Monsieur RAMINOHARIZAKA Paul Mélanchton (Enseignant à l’ESPA)


Monsieur RAKOTOMALALA Nasoavina (Géomètre Expert)