Vous êtes sur la page 1sur 2

La société en nom collectif

Les conditions de fond

Les associés : deux ou plusieurs associés ils sont personnellement et solidairement responsables du
passif social sur l’ensemble de leurs biens.

Le nombre ne doit pas être inférieur à deux sinon la société est dissoute

Ils doivent avoir la qualité de commerçant

Raison sociale : noms de tous les associés ou quelques un plus et compagnies

Objet social  : autre qu’une activité bancaire ou assurance ou une activité d’intermédiaire en bourse.

Capital social : pas un minimum

Pas de valeur minimale des parts sociales

Pas de dispositions légales de la libération immédiate

Les conditions de fonds :

Statut doit être établi par écrit

Fonctionnement de la SNC  :

La gérance  :

Nomination :

- Le gérant est désigné soit dans les statuts soit par un acte ultérieur
- On peut désigner un ou plusieurs gérants
- Il peut être un associé ou non
- Si le gérant est désigné parmi les associés il doit être nommé à l’unanimité (sauf clause
contraire) s’il est une autre personne outre que les associés l’acte de nomination indique
la modalité de vote (à l’unanimité ou à la majorité
- En absence de nomination tous les associés sont des gérants

Révocation :

- doit être motivée


- mêmes conditions que la nomination

Pouvoirs du gérant  :

Rapport avec les associés :

- tous les actes de gestion sauf limitation dans le statut sinon il doit avoir une
autorisation préalable et en cas de manquement il doit réparer les préjudices causés
comme il peut être révoqué
- il est interdit de s’occuper d’une entreprise similaire, cela cause une concurrence
préjudiciable à la société
- il doit avoir une autorisation préalable des associés pour passer des contrats pour
son propre compte

Rapport avec les tiers :

- le gérant engage la société *en agissant dans les limites de ses pouvoirs ou *en
agissant dans son propre intérêt (sauf en cas de tiers de mauvaises foi)

Droits des associés :

Les droits individuels :

- droit aux bénéfices sociaux (proportionnellement à la valeur de sa participation)


- droit d’information : consulter papiers, document, procès-verbaux de l’assemblé
général
- droit de contrôle : *art.13 obligation de désigner un commissaire aux compte pour
- surveiller la gestion du gérant
*prendre connaissance 2 fois par ans des documents comptables
*poser des questions écrites (le gérant à un mois pour répondre)
- droit de cession des parts sociales : Pour les associés il est libre
Pour un tiers il doit avoir un consentement à
l’unanimité.

Les droits collectifs :

- Autorisation collective pour la conclusion de certains marchés


- Décision à l’unanimité pour *céder des parts sociales à un tiers
*modification de statut (augmentation ou réduction du
capital social ou révocation d’un gérant.

Obligations des associés  :

- Aux dettes sociales/ obligation au passif est indéfinie les créanciers peuvent saisir les
biens personnels des associes (solidarité)
- De non concurrence
- De réaliser l’apport promis

La dissolution de la société en nom collectifs :

- L’impossibilité pour l’un des associés de céder ses parts


- Le décès d’un associé sauf clause contraire (art.65csc ; présence des héritiers se
transforme en société en commandite simple
- la faillite ou l’incapacité d’un associé sauf clause statutaire préalable la société
continuera à l’exclusion de l’incapable

Vous aimerez peut-être aussi