Vous êtes sur la page 1sur 5

TP : Vitesse

Le but de ce TP est de définir plusieurs types de mouvement à l’aide d’enregistrements.

I. Introduction
Il est possible à partir de solides autoporteurs ou sur une table à coussin d’air d’enregistrer la position de
solides en mouvement. Sur les trois enregistrements joints, il y a 10 ms entre deux points.

a. Caractériser le mouvement de chacun des trois enregistrements joints.

II. Mesures
1. Enregistrement 1
a. Numéroter les points du premier enregistrement sous la forme : M1, M2, M3, … en partant de la
gauche.
b. Mesure des distances :
Le point M1 est choisi comme origine. Mesurer les distances séparant les autres points au point M1 :

Distance  M1M1 M1M2 M1M3 M1M4 M1M5 M1M6 M1M7 M1M8 M1M9 M1M10
Valeurs
(m) 
Représenter en bleu sur le graphique donné en annexe les points du tableau précédent (équation
horaire).
c. Mesure de la vitesse :
1. Pour mesurer la vitesse en un point Mi, il faut d’abord mesurer la distance entre le point Mi-1 et le
point Mi+1. Ensuite on obtient la vitesse au point Mi, en divisant la distance par le temps mis par le
solide pour aller du point Mi-1 au point Mi+1.
Déterminer la vitesse aux points M2, M5 et M10.
2. Représenter les vecteurs vitesses en ces points (échelle : 0,4 m.s-1  1 cm).
3. Représenter en bleu sur le graphique des vitesses, les vitesses aux points M2, M5 et M10. En
déduire la forme de la courbe des vitesses.
4. Le solide est-il accéléré ? Pourquoi ?
5. Conclure sur la nature du mouvement.
6. Retrouver la valeur de la vitesse grâce à la courbe de l’équation horaire.

2. Enregistrement 2
a. Numéroter les points du second enregistrement sous la forme : M1, M2, M3, …
b. Mesure des distances :
Le point M1 est choisi comme origine. Mesurer les distances séparant les autres points au point M1 :

Distance  M1M1 M1M2 M1M3 M1M4 M1M5 M1M6 M1M7 M1M8 M1M9 M1M10 M1M11 M1M12
Valeurs
(m) 
Représenter en rouge sur le graphique donné en annexe les points du tableau précédent (équation
horaire).
c. Déterminer la vitesse aux points suivants :

Points  M5 M6 M7 M8 M9 M10 M11 M12 M13


Vitesse V5 V6 V7 V8 V9 V10 V11 V12 V13
Distance entre les points
d’avant et d’après (cm)
Vitesse (m.s-1) 
1. Mettre un exemple de détermination de la vitesse sur le compte-rendu.
2. Représenter les vecteurs vitesses aux points M6, M8 et M11 sur l’enregistrement.
3. Représenter en rouge sur le graphique des vitesses, les points du tableau ci-dessus.
d. Que fait la vitesse ?
e. Le solide est-il accéléré ? Pourquoi ?
f. Détermination de l’accélération
Pour déterminer l’accélération, on procède comme pour la vitesse, mais en prenant les vitesses en
lieu et place des distances séparant les points.
Ainsi, pour déterminer l’accélération au point M6, on fait la différence entre la vitesse au point M 7 et
la vitesse au point M5, puis on divise cette différence par le temps mis pour aller de M5 à M7.
1. Compléter le tableau suivant :

Points  M6 M7 M8 M9 M10 M11 M12


Différence de vitesse entre les
points d’avant et d’après (m/s)
Accélération
(m.s-2)
2. Mettre un exemple de détermination de l’accélération sur le compte-rendu.
3. Conclure sur la nature du mouvement.
4. Retrouver la valeur de l’accélération grâce au graphique des vitesses.

3. Enregistrement 3
a. Numéroter les points, puis déterminer la vitesse en trois points du cercle : M3, M7 et M14.
Vitesse au point M3 : mesurer la distance entre les points M2 et M4. Diviser le résultat par le temps
mis pour aller de M2 à M4.
b. Représenter les vecteurs vitesses en ces trois points pour cela on tracera au crayon de papier le
segment de droite entre les points M2 et M4. Puis on tracera le vecteur vitesse en M3 en
représentant un vecteur parallèle au segment M2M4 et partant de M3. La longueur sera définie
comme pour les autres enregistrements.
c. Conclure sur la nature du mouvement
Annexe 1 :

Graphique de la position en fonction du temps


(équation horaire)
Annexe 2 :

Tracé de la vitesse en fonction du temps pour les


enregistrements 1 et 2.

Vitesse (m.s-1)
0,2
O
10
Temps (ms)