Vous êtes sur la page 1sur 2

Les figures de style 

Quel procédé / Quelle figure de style l’auteur utilise-t-il ?


Quel est l’effet produit ?
Quelle est la particularité syntaxique et stylistique de la phrase « … » ?
Relevez une comparaison / métaphore / personnification / énumération / accumulation…

A - Qu’est-ce qu’une figure de style ? 


Une figure de style est un ​moyen d’expression particulier​, peu ordinaire, que l’auteur utilise 
pour produire un effet​. 

Victor Hugo se rend sur la tombe de sa fille et écrit : 

« Demain dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne […] 

J’irai​ par la forêt, ​j’irai​ par la montagne. » 

La répétition en début de proposition de ​j’irai​ est une figure de style appelée anaphore : le poète 
insiste ainsi sur sa détermination. 

B - La comparaison et la métaphore 
 La ​comparaison​ rapproche un élément (le comparé) d’un autre élément (le comparant) par un 
point commun, à l’aide d’un mot-outil de comparaison (​comme​, t​ el​…). 

  
des cheveux blonds ​comme​ les blés 

Une métaphore qui s’étend sur plusieurs mots ou phrases est une « métaphore filée ». 

 La ​métaphore​ fait de même mais sans mot-outil. 

l’or de sa chevelure 

une chevelure d’or  

les yeux sont le miroir de l’âme  

le soleil, roi de l’univers​. 

 La comparaison et la métaphore ​créent une image​ en rapprochant deux réalités. Elles ont un 
pouvoir de suggestion poétique. 

le blanc manteau de la neige – le chemin de la vie 

C - La personnification 
 La personnification représente une chose ou un animal ​sous les traits d’une personne​. C’est 
un cas particulier de la métaphore. 
« Le piano solitaire se plaignit […] le violon l’entendit, lui répondit. » 

Marcel Proust, À
​ la recherche du temps perdu​. 

 Une personnification peut donner à un texte une tonalité poétique ou comique. 

D - L’énumération, l’accumulation, la gradation 


Ces figures créent un effet d’​insistance​. 

 L’​énumération​ juxtapose, à l’aide de virgules, plusieurs mots de même fonction pour former 
une liste. 

« Adieu veau, vache, cochon, couvée… » 

Jean de La Fontaine, ​Fables​. 

 L’​accumulation​ est une énumération très longue. 

« Frère Jean aux uns, écrabouillait la cervelle, aux autres rompait bras et jambes, aux autres, 
démettait les vertèbres du cou, aux autres disloquait les reins […] » 

François Rabelais, G
​ argantua​. 

 La ​gradation​ est une énumération dont les éléments sont classés par intensité croissante ou 
décroissante. 

remarque La répétition d’une même expression au début de plusieurs membres de phrase 


s’appelle une ​anaphore​. 

E - L’hyperbole 
 L’hyperbole est une e
​ xagération​ qui dépasse la réalité et met en valeur une idée, une émotion. 

Il a écrit des milliers et des milliers de lettres. 

 L’hyperbole frappe l’imagination et peut donner à un texte une tonalité fantastique. 

F - La litote 
Utiliser une litote, c’est ​dire le moins pour faire comprendre le plus​. 

Elle n’est pas mal ! = Elle très belle ! 

« Je ne te hais point. » (Pierre Corneille, L


​ e Cid​) = Je t’aime.