Vous êtes sur la page 1sur 3

5 façons de rater son entretien

avec un banquier
par Contributeur WikiCréa · Publié 14/06/2016 · Mis à jour 30/08/2017

4.17/5 (6)

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre face à un banquier ?


Comment bien négocier l’obtention d’un prêt professionnel ou d’un
prêt de création d’entreprise ? Quels sont les critères sur lesquels le
porteur de projet est jugé ?

Il n’est pas toujours facile de convaincre son banquier de financer son


projet d’entreprise. Pourtant il suffit d’éviter quelques erreurs pour
multiplier les chances d’être écouté et d’obtenir un prêt professionnel.

Voici les 5 erreurs ou pièges à éviter absolument !

ERREUR n°1 : prendre rendez-


vous trop vite.
Connaissez-vous cette expression ? On n’a rarement une seconde chance
de donner une bonne première impression. Avant de solliciter un rendez-
vous auprès de votre banque, attendez d’être suffisamment avancé dans
votre projet. Vous éviterez ainsi de donner une image brouillonne de vous-
même.

ERREUR n°2 : arriver les mains


vides.
Pour prouver votre crédibilité et votre sérieux, il est préférable de se
présenter à un rendez-vous bancaire muni :

 d’un business plan ou plan d’affaires, incluant des éléments de


marché ou une étude de marché complète,
 d’un plan financier, si possible élaboré par un expert-comptable,
 de devis de matériel, outils, machines, travaux,
 de devis établis pour vos premiers clients,
 de justificatifs de votre situation,
 de vos 3 derniers relevés de comptes personnels,
 de votre CV, attestations de formation ou copie des diplômes.

ERREUR n°3 : ne pas


s’entrainer à présenter son
projet.
Il est important de faire une présentation claire et synthétique de votre
projet, avant de rentrer dans les détails. Une présentation décousue
donnera une mauvaise image de vous et de votre future activité. Vous
devez pouvoir convaincre en 5 minutes ; votre interlocuteur doit saisir
rapidement les tenants et aboutissants du projet.

Préparez votre présentation orale en retenant bien le plan de votre


argumentaire. Employez des mots simples et directs. Les premières
minutes seront décisives.

ERREUR n°4 : ne pas s’attacher


aux détails.
Attention, si vous ne le faites pas, votre banquier le fera pour vous. Vous
devez montrer que vous connaissez votre dossier par coeur.

Le pire serait d’être déstabilisé ou de donner l’impression de répondre


vaguement à une question précise.

ERREUR n°5 : quand vous


savez qu’il y a une faiblesse dans
votre projet, croire que cela ne
se verra pas.
Tout projet est par définition perfectible. Il vaut mieux le reconnaître
franchement que de donner l’impression de faire l’autruche. Montrez au
contraire par quelles mesures concrètes vous envisagez de réduire les
risques au maximum.

Voir aussi notre article : Prêt création d’entreprise : comment


convaincre son banquier ?