Vous êtes sur la page 1sur 7

HUMERUS

1. Définition c’est l’os unique du bras, long et pair il s’articule en haut avec la scapula et
en bas avec les deux os de l’avant-bras.
Il présente à décrire une diaphyse et deux épiphyse (proximale et distale).

Humérus droit :
A : épiphyse proximale.
B : diaphyse
C : épiphyse distale
1 : acromion. 2 : processus
coracoïde. 5 : radius. 6 : ulna

a. Diaphyse : triangulaire à la coupe on lui décrit trois faces, antéro-médiale,


antéro-latérale, et postérieure et trois bords.

 Les faces :

La face antéro- latérale est marquée par la tubérosité deltoïdienne (ou V


deltoïdien), sur laquelle s’insère le muscle deltoïde. Et à sa partie
inférieure s’insère le muscle brachial.

La face antéro- médiale : Elle porte à sa partie supérieure une crête qui
est le prolongement du tubercule mineur et qui donne insertion
médialement au muscle grand rond et latéralement au muscle grand
dorsal. Sa partie moyenne porte le foramen nourricier, on retrouve
l’insertion du muscle coraco-brachial, et à sa partie inférieure s’insère le
muscle brachial.

La face postérieure : Elle présente le sillon du nerf radial oblique en bas


et latéralement le nerf radial chemine directement au contact de l’os.
- Au-dessus s’insère le chef latéral du muscle triceps brachial.
- En dessous s’insère le chef médial du muscle triceps brachial.

1
 Les bords :

Le bord antérieur : En haut, il correspond à une crête qui prolonge le


tubercule majeur et sur laquelle s’insère le muscle grand pectoral. En bas
il reçoit l’insertion du muscle brachial.

Le bord latéral : En dessous du sillon du nerf radial, on retrouve les


insertions suivantes : Septum intermusculaire latéral. Muscle brachio-
radial. Muscle long extenseur radial du carpe.

Le bord médial : il se prolonge en bas par la crête supra-condylienne


médiale. Il donne insertion au septum intermusculaire médial.

Coupe horizontale du bras tiers


moyen

A : Face antéro-latérale. B : face


antéro-médiale. C : face
postérieure

2 : bord antérieur. 3 : bord


médial.1 : bord latéral

b. Les épiphyses :

L’extrémité proximale : elle est volumineuse elle comprend le col


chirurgical, le col anatomique et est constituée de 3 saillies osseuses :
- La tête humérale.
- Le tubercule majeur (anciennement trochiter).
- Le tubercule mineur (anciennement trochin).

 Le col chirurgical est l’union de l’épiphyse proximale et la diaphyse.


 La tête humérale : une saillie articulaire, recouverte de cartilage et qui
correspond au tiers d’une sphère de 30 mm de rayon, son axe d’orientation forme
avec l’horizontale un angle de 45o et avec l’axe de la diaphyse un angle de 130o.
 Le col anatomique : un rétrécissement très discret qui sépare la tête humérale
des deux tubercules.

2
 Tubercule majeur : grosse saillie latérale.
 Tubercule mineur : C’est une saillie osseuse moins volumineuse située en avant
de la tête humérale.
 Le tubercule majeur et le tubercule mineur délimitent le sillon inter-tuberculaire
(ou gouttière bicipitale), d’environ 5 mm de large et 3-4 mm de profondeur, dans
lequel passe le tendon du chef long du muscle biceps brachial. Il est fermé par
une membrane : le ligament transverse, qui permet de maintenir le tendon à
l’intérieur du sillon ainsi transformé en tunnel.

Orientation de la tête humérale


(d’après Kamina modifié).

Epiphyse proximale de l’humérus.

3
L’extrémité distale : aussi appelée palette humérale, est aplatie dans le
plan frontal et orientée vers l’avant par rapport à l’axe de la diaphyse,
elle présente le condyle huméral, les épicondyles médial et latéral.
 Le condyle huméral : est une saillie articulaire située distalement
entre les 2 condyles, et elle est divisée en 2 parties : la trochlée
médialement et le capitulum latéralement, séparés par un sillon
appelé zone conoïde.

- La trochlée : En forme de poulie composée d’une gorge et de 2 joues, et s’articule


avec l’incisure trochléaire de l’ulna. Elle est surmontée en avant par la fossette
coronoïdienne et en arrière par la fossette olécrânienne.
- Le capitulum : Situé latéralement à la trochlée, c’est un segment de sphère visible
uniquement à la face antérieure. Il s’articule avec la fossette radiale.
 L’épicondyle médial : très saillant présente sur sa face antérieure
des insertions musculaires et ligamentaires et sur sa face
postérieure le sillon du nerf ulnaire.
 L’épicondyle latéral : présente des insertions musculaires et
ligamentaires.

4
RADIUS
1. Définition : C’est l’os latéral de l’avant-bras. Il s’articule en haut avec l’ulna et le
capitulum huméral, et en bas avec l’ulna et le condyle carpien.il présente comme tout os
long une diaphyse et deux épiphyse.

2. La diaphyse
Concave médialement et vers l’avant, cylindrique et rétrécie dans sa partie haute au niveau du
col, elle devient triangulaire puis quadrangulaire vers le bas. On lui décrira 3 faces et 1 bord
principal.
a. La face antérieure qui donne insertion musculaire de l’avant-bras.
b. La face postérieure

c. La face latérale.

d. Le bord médial (ou interosseux) : A sa partie supérieure on retrouve une saillie ovoïde à
grand axe vertical : la tubérosité du radius, où s’insère le muscle biceps brachial.
A sa partie moyenne se trouve un tubercule qui donne attache à la membrane interosseuse.
A la partie basse, le bord médial se bifurque pour délimiter la face médiale de l’épiphyse
inférieure.

3. L’épiphyse proximale : C’est la tête radiale, en forme de segment de cylindre


d’environ 7-8 mm de diamètre. Elle est constituée de 2 surfaces articulaires portées
par une 3ème partie rétrécie : le col.

a. La fovéa radiale

Aussi appelée cupule radiale, c’est une excavation située à la face supérieure de la tête radiale.
Elle s’articule avec le capitulum huméral.

c. La circonférence articulaire : Elle forme le pourtour d’un cylindre, sa partie


médiale s’articule avec l’incisure radiale de l’ulna.

5
A
B

A : photo prise sur maquette au niveau du laboratoire d’anatomie de Blida


B : figure selon P. KAMINA .5 : fossette articulaire radiale. 6 : Tête radiale.
7 : col radial. 8 : tubérosité radiale

4. L’épiphyse distale : Elle est de forme prismatique quadrangulaire, terminée à sa face


externe par le processus styloïde, et présente à décrire 5 faces.
a. La face antérieure : Elle reçoit l’insertion du muscle carré pronateur.
b. La face postérieure, présente :
- Une gouttière latérale où passe le tendon du muscle long extenseur du pouce.
- Une gouttière médiale où passent les tendons du muscle extenseur commun des doigts et du
muscle extenseur de l’index.

c. La face inférieure : Elle s’articule avec 2 des os du poignet : le scaphoïde et le lunatum.


d. La face médiale : Elle donne insertion en haut au muscle carré pronateur.
A sa partie distale on retrouve l’incisure ulnaire du radius, qui s’articule avec l’ulna, ainsi que
l’insertion du ligament triangulaire.
e. La face latérale : Elle est creusée par 2 sillons verticaux :
- Un sillon antérieur où passent les tendons du muscle long abducteur du pouce et du muscle
court extenseur du pouce.
- Un sillon postérieur où passent les tendons des muscles long extenseur et court extenseur
radiaux du carpe.

Cette face latérale se continue vers le bas par une saillie osseuse palpable sous la peau : le
processus styloïde du radius.
f. Le processus styloïde

Sa base donne insertion au muscle brachio-radial.


Sa pointe donne insertion au ligament collatéral radial du poignet.

6
Vue postéro-médiale de l’épiphyse distale du radius Face inférieure du radius et ulna.

6 : muscle carré pronateur. 7 : incisure ulnaire. 8 : 1 : Surface carpienne. 2 : ligt collatéral


tubercule dorsal. 9 : muscles extenseurs des doigts et radial. 3 : disque articulaire. 4 : ligt
extenseur de l’index. 10 : muscle long extenseur du I. collatéral ulnaire.
11 : muscles long et court extenseurs radiaux du carpe.
18 : muscle long abducteur et court extenseur du
pouce.
7