Vous êtes sur la page 1sur 14

Introduction

Plusieurs pays, y compris la Tunisie sont soumis, depuis plus d’un quart de
siècle, à une sévère sécheresse aux conséquences néfastes sur l’agriculture et
l’activité économique de ces pays. Cette sécheresse est devenue une donné
structurale qu’il faudra désormais affronter par l’adaptation de l’agriculture pour
devenir moins dépendante des aléas climatiques. Parmi les espèces culturales
résistantes au stress hydrique et tolérantes aux sols pauvres, le cactus et le
figuier de barbarie excelle.

Des plantations intensives ont vu le jour ces dernières années au Tunisie, et une
très grande variabilité génétique a été créée au sein du cactus tunisien. Cette
variabilité pourrait ainsi être considérée comme une richesse économique
supplémentaire à laquelle il est d’ores.

Actuellement, des nectars, des jus, des confitures,….etc sont élaborés à partir de
la pulpe de la figue de barbarie. Leur préparation entraine une production
importante de sous produits qu’il faut essayer de valoriser, à savoir : les graines
et la pelure des fruits. Ce deux composantes qui ont fait l’objectif de ce travail,
quelles sont leurs utilisations et la méthode d’extraction des huiles essentielles
de ces derniers.
Etude bibliographique

1) Généralités :
Pas étonnant que ce cactus se soit fait une place dans le monde de la cosmétique. L'huile de
ses fruits, les figues de Barbarie, possède de multiples vertus hydratante, anti-oxydante et
donc anti-âge.

La figue de Barbarie est un fruit précieux : il faut près d'une tonne de figues pour obtenir 1
litre d'huile de ce cactus. Obtenue par pression à froid des graines, elle est 100 % biologique.
La richesse de ses composants explique son succès : elle regorge de vitamine E antioxydante
et d'acides gras essentiels qui nourrissent en profondeur et tonifient notre peau.

L'huile de cactus est également une formidable réparatrice : elle atténue les cicatrices, les
boutons d'acnée et diminue les vergetures.

Côté parfum, son odeur particulière qui fait penser à l'huile d'argan, pourrait en rebuter
certaines. D'où l'intérêt d'en appliquer plutôt le soir au coucher que le matin, à condition de ne
pas avoir peur d'importuner votre compagnon !

Au toucher, l'huile de cactus est moins grasse que d'autres huiles comme l'huile d'amande et
elle pénètre rapidement dans l'épiderme. Surtout, elle convient à tous types de peaux, grasse,
sèche ou mixte, et même se rendre utile à tout âge, ce qui en fait un produit familial.

L'huile de cactus offre une extraordinaire cure de jouvence à votre peau. Elle fait barrage au
vieillissement cutané et booste le renouvellement cellulaire. Résultat, elle diminue les rides,
s'attaque aux cernes disgracieuses et offre une protection contre les agressions quotidiennes de
la peau. De quoi rendre jalouse sa rivale, l'huile d'argan.
2) Applications :
Déposez quelques gouttes d'huile sur les mains, le cou, le décolleté, le visage, en ciblant
également le contour des yeux. Puis massez en exécutant des mouvements circulaires. Ce soin
est à faire de préférence le soir au coucher car c'est la nuit que les cellules de la peau se
régénèrent.

Super adaptable, l'huile est également recommandée pour revitaliser les cheveux. Elle les
nourrit et les rend plus brillants. On dépose quelques gouttes chaque soir, on laisse agir 10 à
15 minutes, puis on lave ses cheveux avec son shampooing habituel. Idéal pour déjouer l'effet
"raplapla" des cheveux trop secs en été.

Les ongles ont aussi droit à leur dose de figues : un massage régulier avec cet onguent fortifie
les ongles et les rend moins cassants.

Ce procédé permet de stimuler le renouvellement des cellules de la peau, de manière


parfaitement naturelle, sans le moindre risque.

L’huile Précieuse de Figue de Barbarie est la formule ancestrale des guérisseurs des déserts
pour protéger la peau des agressions, la régénérer, effacer les rides, les cicatrices et les
vergetures.
 Huile de figue de barbarie

L’huile de Figue de Barbarie est obtenue à partir de fruits frais, récoltés au moment où ils
contiennent le plus d’antioxydants. Ces fruits sont alors broyés et mis à macérer dans de
l’huile biologique de première pression à froid. Des extraits végétaux dynamisés sont alors
ajoutés :

 Un extrait dynamisé de Souci, une plante cicatrisante qui a aussi le pouvoir d’enlever
les verrues.
 Un extrait dynamisé d’Origan, aux propriétés anti-oxydantes et tonifiantes.
 Un extrait dynamisé de Romarin, qui stimule la circulation sanguine dans la peau :
cette circulation se ralenti avec l’âge et elle est très diminuées dans les rides.
 Les extraits dynamisés sont préparés à partir de plantes fraîches ou de culture
biologique, puis dynamisés par des ondes électromagnétiques à haute fréquence.
3) Étude des caractéristiques physico-chimiques des figues
de barbarie
La figue de barbarie est une plante succulente des zones sahariennes et arides à climat chaud
et hostile. Il supporte différents types de sol.

Les cladodes sont riches en vitamine A, B, C, en Fer et en pectine sollicitée dans les
industries agro-alimentaires et cosmétiques.

Toutes les composantes de cactus (fleur, raquette et fruit) constituent une base d’un régime
alimentaire. La consommation des raquettes contribue à l’amélioration du contrôle du taux du
sucre dans le sang et l’augmentation de la sécrétion de l’insuline chez les personnes
diabétiques. D’autres parts, l’alimentation à base de raquette diminue le niveau des graisses
(lipides) dans le sang grâce aux matières pectiques considérées parmi les fibres nutritionnelles
utiles pour la santé.

Les cladodes, les fleures et les fruits constituent des aliments vitaux s’ils proviennent d’une
plantation naturelle.

Pour les animaux, les raquettes sont très digestibles avec un taux élevé en vitamines et fer.

Concernant l’alimentation humaine, les fruits et raquettes de cactus sont utilisés comme
légumes, salades et soupes avec la viande ou d’autres légumes ou comme conserves à l’instar
de l’haricot et autres. Ils peuvent être aussi utilisés pour la préparation de confiture et de jus.

Les résultats des diverses recherches menées sur les fruits et raquettes de cactus ont montré
qu’on peut préparer de la confiture à partir de l’épiderme du fruit et extraire du jus. Tandis
que les raquettes sont utilisées pour la préparation de conserve de légumes, susceptibles à être
consommés selon les besoins à l’instar de la conserve de l’haricot vert. Elle se caractérise par
un goût et une qualité particuliers.

D’autre part des analyses ont montré que les graines des fruits se composent de 31 % de sels
minéraux, 8,1% de protéines et 9 % de matières grasses.

A cet effet, les graines peuvent être exploitées dans la fabrication et l’extraction de certains
produits alimentaires en tant que huile de table compte tenu de sa teneur élevée en acides gras
insaturés.
Nous avons déterminé la composition brute (par rapport au poids sec) de trois fractions
lyophilisées de la figue de barbarie : la pulpe, l’épiderme et la graine.

Les glucides éthanol solubles étaient les composés majoritaires de la pulpe et de l’épiderme.

Les teneurs en protéines étaient respectivement de 5,1 %, 8,3%, et de 11,8 % pour la pulpe,
l’épiderme et la graine.

Dans les trois lyophilisais, la composition en acides aminés montrait une carence en plusieurs
acides aminés. La pulpe et l’épiderme contient des traces d’acides gras alors que la graine en
contenait essentiellement de l’acide linéique et oléique.

L’amidon était présent dans les trois lyophilisa. Par rapport aux fibres totales, la pulpe était
riche en pectine, l’épiderme et la graine en cellulose. L’épiderme était remarquablement riche
en calcium et en potassium.

Par sa composition, la figue de barbarie reste une source potentielle d’énergie souvent
mésestimée dont la valorisation nutritionnelle est une nécessité de première importance

 Les produits d'origine végétale, notamment les fruits, sont caractérisés par le système de
saisonnalité. Les figues de barbarie n'est qu'un exemple.

Généralement en été, les quantités en figues de barbarie se trouvent en surabondance dans


les lieux de production que sur les lieux de vente. Certes les lieux de production se trouvent
loin de ceux de consommation et les périodes de récolte coïncidente avec les moments
chauds. Tant de facteurs, facilitent d'avantage l'altération des fruits par divers phénomènes
physiques, chimiques, enzymatiques et microbiologiques. De telles altérations entraînent
d'énormes pertes au niveau de la production.

Dans le souci de réduire ces pertes au minimum possible, des techniques de stabilisation
(froid, séchage, chaleur…) et de transformations industrielles ont été développées, en vue de
valoriser ce type de fruit.

Néanmoins, le choix d'une méthode de valorisation adéquate, nécessite la connaissance au


préalable des différents constituants qui composent de tel fruit. Il s'agit de l'étude des
caractéristiques physico-chimiques de fruits du figue de barbarie.

Cette étude est portée sur la détermination des teneurs moyennes en principaux constituants,
dans diverses parties du fruit (écorce, jus, graine). En particulier les taux en eau, matière
sèche, cendres, éléments minéraux, sucres, protéines, matière grasse, fibres alimentaires, acide
citrique, vitamine C

 Tableau des caractéristiques physico-chimiques de la figue de barbarie

Constituants Peau Jus Graine

Eau % 85.04 86.07 15.40

Cendres % 3.11 0.58 1.44

Ph - 6.31 -

Bric - 14.35 -

Protéines % 0.39 0.39 5.96

Lipides %(MS) 1.01 - 14.75

Glucose (mg/100g) - 746 -

Fructose - 539 -

Saccharose - 89 -

Maltose - 36 -

Acide citrique - 40.27 -

K (mg/100g) 31.15 102.31 97.17

Ca 109.15 15.77 16.66

Na 1.97 1.49 62.18

Mg 10.59 22.60 51.28

Fe 0.35 0.17 1.79

Zn 0.51 0.34 4.487

Vitamine C - 10.10 -

NDF % (M.S) 14.83 - 82.46

ADF 12.62 - 60.89

ADL 1.76 - 28.56

Cellulose 10.86 - 22.33

Hémicellulose 2.21 - 21.57


Etude expérimentale :

1) La récolte :

La plupart des personnes qui utilisent des soins avec de l'huile de figue de barbarie, ne sont
pas tous au courant du processus long qui a mené la petite figue dans leur pot de crème anti-
âge.

Tout d'abord, pour extraire l'huile de la figue qui se présente sur une plante semblable à un
cactus, ce n'est pas facile ! Les plantations se trouvent dans des lieux arides et semi-arides ce
qui rend l'accès à ces figues très difficiles.

Deuxièmement, pour obtenir un litre de cette huile, il faut énormément de figues C'est pour
cela que les soins pour les cheveux ou la peau avec cette huile de figue de barbarie coûte plus
cher que les crèmes antiâge classiques, mais évidement le résultat n'est pas le même. En effet,
les avantages de l'huile de figue de barbarie sont conséquents si on compare avec d'autres
soins basiques.

La très grande majorité de l'exploitation de la figue de barbarie est faite où le climat se prêtent
parfaitement à la culture de ces plantes qui ont besoin de chaleur et d'aridité. Pour preuve,
plus d'un million de tonnes de figues sont produites chaque année.

La prochaine que vous utiliserez votre crème pour la peau antirides à la figue de barbarie ou
votre shampooing avec la figue également, vous penserez à cette petite figue qui a traversé
la Méditerranée !

2) Matériels :
Beaucoup de matériels sont utilisés mais qui sont regroupés dans une machine la plus
importante ; le broyeur, qu’il contient ainsi un malaxeur et des filtres qui s’opère sous
pression.
 La machine de broyage

3) Les techniques d’extraction :


Dans une entreprise d’élevage les frais de l’alimentation constituent le poste le plus lourd et
représentent 50 à 60 % de coût de production. En milieu aride et semi-aride et en élevage
extensif les troupeaux sont souvent confrontés à des périodes de soudures où le déficit
fourrager devient parfois si inquiétant qu’il menace la vie du cheptel. Des opérations de
sauvegarde, quoique coûteuses sont alors inévitables.

Cependant la qualité fourragère de cette plante est limitée par :

-  Une haute teneur en eau (+90%)

-  Une faible teneur en protéines (- 5%)

Ces inconvénients peuvent être corrigés. Plusieurs techniques sont utilisées pour améliorer la
qualité de ce fourrage :

a) Technique d’ensilage :

L’ensilage est réalisé par fermentation du cactus haché et mélangé à d’autres additifs ( paille,
foin de luzerne, mélasse, urée….). Le cactus ainsi ensilé est équilibré en matière azotés , les
épines sont gonflées et inoffensives.

b) Farine de cactus :

Sous une forme réduite en farine, cette plante aqueuse est mieux ingérée, facile à transporter
et à stocker. La farine du cactus peut être incorporée comme ingrédient pour la fabrication
d’aliments composés.
c) Hachage et séchage :

C’est la technique la plus élémentaire car elle ne consiste qu’à l’enlèvement des épines, le
hachage des raquettes. Le séchage pendant quelques jours (2 à 3) permet la réduction de leur
teneur en eau et par conséquent l’amélioration de l’ingestion.

Ces techniques peuvent faire du cactus une ressource de base pour le développement d’une
industrie de production des viandes rouges. L’affinité particulière du dromadaire vis-à-vis de
cette plante justifie la promotion de cet élevage.

4) Processus de fabrication :
a) Fleurs : dés la réception des fleurs, on tri et contrôle notre matières première, puis on
sèche ces fleurs à froid où on peut provoquer une simple distillation ou leur expédition
directe.
b) Raquettes : après réception et tri des raquettes, un brossage avec de l’eau ainsi qu’un
séchage au soleil. Le broyage des raquettes et les transformés en poudre, un simple
tamisage est effectuer.
La poudre des raquettes est contrôler chimiquement (activité antioxidante, acidité..) avant
le stockage et expédition.

 Poudre des raquettes


c) Huile et confiture : l’huile et la confiture sont à l’origine des fruits de figue de barbarie,
alors après réception des fruits, l’épluchage et le rinçage avec de l’eau est très important
pour le malaxage et le broyage des fruits, ensuite un tamisage des fruits, et la séparation
des pépins et des pulpes.
 Broyage des fruits

 Pépins : à froid, les pépins sont séchés et soumises à une grande pression jusqu’à 5
bar. un contrôle chimique d’huile est nécessaire surtout l’activité antioxidante.
 Pulpes : après malaxage et addition des ingrédients, on cuit l’huile des pulpes pour
débarrasser des agents toxiques, cette huile nécessite un contrôle microbio-physico-
chimique.

 Récupérateur d’huile

5) Les résultats :
Le rendement d’extraction est d’environ 0,11 % à 0,21 % par rapport aux fruits et de 6 à 10 %
par rapport aux graines. Ceci explique pourquoi l’hui le de cactus est actuellement l’une des
huiles les plus chères du monde. Le fruit débarrassé de sa pulpe donne un jus et des graines de
cactus.
Les graines sont séchées est ensuite pressée pour obtenir de l’huile.
Nos travaux permettent, d’une part, de donner un itinéraire technique optimisé qui permet de
donner une huile de cactus de qualité d’une part et d’autre part, de proposer de nouvelles
voies de valorisation des coproduits d’extraction (confiture, jus, vinaigre,) et des raquettes
sous forme de poudre séché en tant qu’additif diététique.
Nos efforts ont porté sur l’étude des facteurs influençant la qualité de l’huile, l’amélioration
de procédé de préparation et de sa conservation .Ces études nous ont permis d’identifier
plusieurs facteurs essentiels pour la production d’une huile de qualité et nous ont conduit à
proposer des résultats vulgarisables à toute la filière de cactus (tamisage, séchage, température
de pressage, filtration sous azote, durée de conservation, additifs de prolongement de sa durée
de conservation, séchage des raquette,....).
L’huile ainsi obtenue possède une composition chimique reproductible et stable dans le temps
sous certaines conditions de stockage sa durée peut être prolongée par l’ajout des additifs
naturels antioxydants
Ces travaux ont donc permis un perfectionnement des méthodes bénéficiant à toutes les
catégories de producteurs.
Un second aspect de notre travail de recherche fondamentale a été la démonstration
scientifique des propriétés cosmétologique de l’huile de cactus.
Nos recherches ont porté sur les acides gras de l’huile et sur plusieurs de ses constituants
minoritaires.
La démonstration de l’existence de composés possédant des propriétés cosmétologique
établies conférerait à l’huile de cactus une spécificité inégalable dans le domaine des huiles
cosmétologique tel que les acide gras et les insaponifiables:
 Les acides gras constitutifs des triglycérides rencontrés dans l’huile de cactus sont à hauteur
de 12,45 % de l’acide palmitique, 13,98 % d’acide oléique et 64,5 % d’acide linoléique. Les
autres acides gras rencontrés sont présents à l’état de traces
 Stérols 9.33 g /kg (67 mg/kg de B sitostérols 13 mg/kg de campe stérol 6.5/kg de Delta-7-
stigmastérol 6 mg /kg de Stigmastérol)
Ces différents acides gras et leur concentration respective ainsi que le taux des insaponifiables
confèrent à l’huile de cactus une valeur ajoutée et justifient son emploi dans le vieillissement
physiologique de la peau.
Nos travaux ont montré l’intérêt d’autres dérivés de cactus.
L’arabinogalactane (AGP) est l’ingrédient actif du nopal du cactus, c’est le meilleur bloqueur
naturel de la graisse connu. L’arabinogalactane (AGP) en présence de substances lipidiques se
transforment en gel une fois ingéré et permettre aux graisses de transiter par le système
digestif sans être absorbées.
Un protocole expérimental de déshydratation a été mis au point pour produire la poudre à
partir des raquettes de cactus sous certaines conditions optimisées au sein de notre laboratoire.
Le séchage a montré que l’arabinogalactane (AGP) se concentre en quantité dix fois plus dans
les raquettes séchés que dans les raquettes fraiches.
La poudre de raquettes déshydratées est un supplément diététique pour l’équilibre alimentaire,
abaisse le taux de cholestérol et les triglycérides sanguins, captant et absorbant les graisses et
réduire le niveau de sucre dans le sang. Elle constitue une aide précieuse dans le cadre d'un
programme d'amincissement et coupe la faim .
Conclusion

Lorsque parle d'huiles essentielles, la figue de barbarie revient toujours en force. C'est
réellement l'huile essentielle de référence. Cette figue de barbarie possède des bienfaits
naturels que l'on ne retrouve pas dans d'autres huiles essentielles. Le pouvoir rajeunissant de
l'huile de figue de barbarie est unique en son genre. Aucune autre huile essentielle n'est
capable de donner un aspect de jeunesse sur le visage de la personne qui utilise la figue.
La figue de barbarie a fait son apparition sur les rives de la méditerranée et en Afrique en
général, ce n'est pas commun pour un fruit qui est classé parmi les fruits exotiques.

La figue de barbarie est le plus souvent cueillie puis pressée pour que son huile serve à
l'élaboration de produits pour la peau. Effectivement, l'huile de figue de barbarie réunit à la
fois des antioxydants, des enzymes, des oligo-éléments, des vitamines et des acides aminés.
Leurs actions conjuguées sur la peau permettent une restructuration des cellules et une
protection de l'épiderme très efficace. Un effet peau neuve fait de l'huile de figue de barbarie
un redoutable ingrédient pour les soins anti-âge pour la peau.
Pour choisir le meilleur soin antirides pour la peau, choisissez celui ou la concentration en
figue de barbarie est la plus importante: en toute logique, plus la crème pour la peau contient
de l'huile plus le soin sera efficace. 

Malheureusement, les remèdes qui ont dans la composition, le plus d'huile de figue de
barbarie, sont aussi les plus chers.

Auparavant, on faisait la promotion de l'huile d'argan pour résoudre les problèmes de rides,
mais les études prouvent que la figue de barbarie est trois fois plus efficace que l'argan. 

Enfin, la figue de barbarie, lorsque l'on extrait l'huile essentielle révèle son réel pouvoir
antirides: la figue apporte une action antioxydant, ce qui stoppe le vieillissement des cellules
et stimule leur renouvellement. C'est donc que naturellement l'endroit du corps où on applique
la figue de barbarie retrouve une jeunesse naturellement. On utilise surtout l'huile de figue de
barbarie sur le visage, contre les rides mais aussi pour les cheveux pour qu'ils regagnent en
vitalité.