Vous êtes sur la page 1sur 114

i

ii
DEDICACES

Par le Tout-Puissant, ce rapport est dédié à mon guide "tabernacle des lumières et des
connaissances», le prophète Mohamed (PSL), à toutes les personnes qui me sont chères, plus
particulièrement à :
Mon père Harouna Bocar BAL « PAPA »
Ma maman Bineta AW que j’aime le plus au monde
Ma douce moitié Madame BAL « PEINDISS my live »
Baba Moussa « Pére BAL » ,Baba DORO,Baba Badara « Thiernam»,Baba Djiby
« Ngari kaolack»
Gogo Peindel, Gogo Mainouna, Gogo Dégué, Gogo Aminata, Gogo Hawa,Gogo
Farmata
Ma grand-mère Diariata Salif DJIGGO « DJIGUEL »
Mon Oncle Ousmane AW « KAW MAN »
Mes frères et sœurs, cousins et cousines qui ont tout donné pour moi
Tous mes amis, je ne pourrai ne pas citer Mamou, Mamoudou Ismaïl, Mamadel, Yéré,
Djiby Njakka, Djiby BA« BOTHIONDE », Viny, Assane NDIAYE « LAZOU »

iii
iv
REMERCIMENTS

Avant tout, je rends grâce à ALLAH le Tout Puissant, le Clément, le Miséricordieux de


m’avoir prêté la vie et la santé pour accomplir ce modeste travail, son Prophète Mohamed,
Paix et Salut sur Lui.

J’adresse mes sincères remerciements à toutes les personnes qui ont de prés ou de loin
participé à la finalisation de ce rapport documentaire.

Pour la noblesse de leur rôle, c’est avec un grand honneur que je réserve la mention spéciale à

Monsieur le Directeur de L’ENSETP Ibrahima WADE


Monsieur le chef de département STI /ENSETP Abdoulaye KEBE
Mon encadreur Dr. Harouna BAL
M .Sylvain AGBANGLANON : formateur
M.Youssoupha GUEYE : formateur
M. Aly DIOUF : formateur
M. Souleymane TOURE : formateur

En hommage à leur patience, leur compréhension, ma reconnaissance va vers l’ensemble du


corps professoral et du personnel administratif de l’ENSETP

Mes voisins de chambre pour les nuits blanches « TRAVERSES » : El


hadj«THORNDIK», Embengué, Saiduis, Sahiruis, Mor « NEEW» Malaw, Lazou,
Papé, Hamza, Maad, Tapha,
Que l’année soit une année de réussite pour tous

v
vi
TABLE DES MATIERES

DEDICACES ...............................................................................................................................................iii

REMERCIMENTS .......................................................................................................................................v

TABLE DES MATIERES ............................................................................................................................. vii

LISTE DES TABLEAUX ............................................................................................................................... ix

LISTES DES FIGURES ................................................................................................................................. xi

Problématique ......................................................................................................................................... 2

INTRODUCTION ....................................................................................................................................... 4

Cahier des charges du projet ................................................................................................................... 5

Chapitre I: DIMENSIONNEMENT DE LA CHAMBRE ........................................................................... 7

I.1 Détermination des dimensions du local .................................................................................. 7

I.1.1 Données sur la denrée......................................................................................................... 7

I.1.2 Les caractéristiques de l’air humide à l’extérieur et à l’intérieur de la chambre froide ... 7

I.1.3 Dimensions et l’orientation de la chambre ......................................................................... 8

I.2 Bilan thermique de la chambre ............................................................................................... 9

I.2.1 Charges externes ................................................................................................................. 9

I.2.1.1 Charges dues aux parois de la chambre ...................................................................... 9

I.2.1.2 Charges dues aux ouvertures de la porte.................................................................. 16

I.2.2 Charges internes ................................................................................................................ 17

I.2.2.1 Charges indépendantes de la denrée ........................................................................ 18

I.3 Puissance frigorifique de la chambre froide ......................................................................... 19

Chapitre II: CHOIX DES ORGANES PRINCIPAUX A INSTALLER .......................................................... 21

II.1 Cycle frigorifique de la machine à compression.................................................................... 21

II.2 Coefficient de performance COP de la machine ................................................................... 24

II.2.1 Choix des équipements ................................................................................................. 25

II.2.1.1 Choix du groupe de condensation............................................................................. 25

vii
II.2.1.2 Choix de l’évaporateur .............................................................................................. 26

II.2.1.3 Choix du détendeur ................................................................................................... 27

II.2.1.4 Choix de la régulation ................................................................................................ 28

Chapitre III: ETUDE ECONOMIQUE ET ENVIRONNEMENTALE........................................................... 31

III.1 Coût d’investissement ........................................................................................................... 31

III.1.1 Coût de l’enveloppe de la chambre froide .................................................................... 31

III.1.2 Coût de l’équipement .................................................................................................... 31

III.2 Coût d’exploitation ................................................................................................................ 32

III.3 Etude environnementale ....................................................................................................... 33

III.4 Planification opérationnelle de l’installation de la chambre froide ...................................... 35

III.4.1 Détermination du plan de travail .................................................................................. 35

CONCLUSION ......................................................................................................................................... 39

BIBLIOGRAPHIE ...................................................................................................................................... 41

ANNEXES................................................................................................................................................ 43

A.1.1 : Propriétés physiques de certains corps ..................................................................................... 45

A.1.2 : Densité d’entreposage de certaines marchandises ................................................................... 46

A.1.2 : Teneur en eau, point de congélation, capacité thermique massique et chaleur latente de
congélation de certaines denrées. ........................................................................................................ 47

A.2.1 : Caractéristiques du groupe de condensation et les composants de lignes ............................... 48

viii
LISTE DES TABLEAUX
Tableau I-1 : Données sur la denrée ...................................................................................................... 7

Tableau I-2 : Les caractéristiques de l’air humide à l’extérieur et à l’intérieur de la chambre froide . 7

Tableau I-3 : Dimensions de la chambre froide ...................................................................................... 8

Tableau I-4 : Coefficient de transfère de chaleur par convection h .................................................. 10

Tableau I-5 : Propriétés physiques des matériaux constitutifs de l’enveloppe de la chambre froide
traditionnelle ....................................................................................................................................... 11

Tableau I-6 : Charges à travers l’enveloppe de la chambre froide traditionnelle ................................ 12

Tableau I-7 : Coefficient de transmission thermique K d’une paroi type sandwich composée
d’une âme en mousse rigide de polyuréthane et de deux revêtements métalliques.............................. 15

Tableau I-8: Charges à travers l’enveloppe de la chambre froide préfabriquée ................................ 15

Tableau I-9: Charges dues aux ouvertures de la porte ......................................................................... 17

Tableau I-10: Charges dues à l’introduction du lait de collecte .......................................................... 17

Tableau I-11: Apports dus à l’éclairage ............................................................................................... 18

Tableau I-12: Puissance fournie par une personne en activité normale dans une chambre froide[5] .. 18

Tableau I-13: Apports dus aux personnes ............................................................................................ 19

Tableau I-14: Bilan global de la chambre froide ................................................................................. 19

Tableau II-1: Caractéristiques des points particuliers du cycle frigorifique ........................................ 22

Tableau II-2: Caractéristiques de l’évaporateur plafonnier FRIGA BOHN ................................... 26

Tableau III-1 : Coût de l’enveloppe de la chambre ............................................................................. 31

Tableau III-2 : Devis estimatif de l’équipement à installer ............................................................... 31

Tableau III-3: Caractéristiques du groupe éloctrogéne CUMMINS ..................................................... 32

Tableau III-4: Valeur de PAO et de PAES pour quelques fluides frigorigènes .................................. 33

Tableau III-5: Séquence logique des activités et les durées estimatives ............................................ 35

ix
x
LISTES DES FIGURES
Figure I-1 : Dimensions de la porte et l’orientation de la chambre froide ............................................. 9

Figure I-2 : Dispositif du système excentrique de verrous .................................................................... 13

Figure I-3 : Instructions de montage de l’enveloppe de la chambre froide préfabriquée démontable . 14

Figure I-4 Chambre froide préfabriquée démontable .......................................................................... 14

Figure II-1: Schéma du cycle frigorifique ........................................................................................... 22

Figure II-2: Représentation du cycle frigorifique sur le diagramme R404A ....................................... 23

Figure II-3: Groupe de condensation Optyma plusTM .......................................................................... 25

Figure II-4: Evaporateur plafonnier ventilé FRIGA BOHN ................................................................ 26

Figure II-5: Détendeur thermostatique................................................................................................. 27

Figure II-6: Schéma frigorifique de l’installation fonctionnant en régulation pump down ................. 28

Figure II-7: Schéma de puissance de l’installation fonctionnant en régulation pump down ............... 29

Figure II-8: Schéma de commande de l’installation ........................................................................... 29

Figure III-1: Le réseau logique de l’installation de la chambre froide .................................................. 36

xi
xii
NOMENCLATURE

La capacité calorifique

Densité

Epaisseur

Coefficient de transfère de chaleur par convection

Hauteur

K Coefficient global de transmission de chaleur

Largeur

L longueur

Débit massique

Quantité de chaleur

P Puissance

S Surface

Temps

Température

V Volume

Humidité relative

Humidité spécifique

Volume massique

Conductivité thermique

ρ Masse volumique

Puissance frigorifique

Rendement

COP Coefficient de performance et de

PAO (ODP) Potentiel d’Action sur la couche d’Ozone (Ozone Depletion Potential)
PAES (GWP) Potentiel d’Action sur l’Effet de Serre (Global Warning Potential)
TEWI Total Equivalent Warming Impact
xiii
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

1
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Problématique

Dans les zones rurales (isolées géographiquement), on constate que plus 50% des denrées
alimentaires disponibles (viandes, poissons, fruits et légumes et produits laitiers) se perdent
dans la période qui s’écoule entre le moment de la production et celui de la consommation.
Ainsi au Ferlo, zone pastorale par excellence située au nord du Sénégal, une énorme quantité
de lait produite par les éleveurs reste inutilisable, alors qu’au même moment les unités de
transformation laitière qui se trouvent dans les centres urbains notamment à Dakar peinent à
trouver du lait et sont obligées de se rabattre sur du lait en poudre importé.
Pour limiter ces gaspillages qui constituent un véritable frein pour le développement de ce
milieu, le froid appliqués dans le domaine alimentaire peut être une solution louable car il
permet de prolonger la durée de conservation des produits et de favoriser un élargissement des
échanges.
Notre objectif sera de dimensionner une chambre froide fonctionnelle et optimisée du point de
vu technique, économique et environnementale. Le but atteint permettra à ces éleveurs de tirer
profit de leur activité d’une part et apporter aux consommateurs sénégalais des produits de
qualité à base de lait à un prix compétitif par rapport à ceux fabriqués à base de lait importé
d’autre part.

2
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

3
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

INTRODUCTION

L’agriculture et l’élevage sont deux principales activités de développement en milieu rural.


Mais ils sont confrontés à diverses difficultés liées entre autre à l’isolement, aux conditions
climatiques du milieu, aux problèmes de gestion de la qualité et aux stockages des produits
issus de ces activités. Ainsi pour résoudre le problème relatif à la conservation, le froid
appliqué dans le domaine alimentaire pourrait être l’une des solutions viables.

En effet le froid permet de conserver pendant longtemps un produit destiné à une


consommation ultérieure. C’est pourquoi à l’heure où le Sénégal met l’accent sur le respect
des normes de conservation des produits (exactement sur leurs préservations qualitatives),
nous avons voulu apporter notre contribution en consacrant ce mémoire de fin d’étude sur le
conditionnement du lait de collecte.

En s’appuyant sur un cahier des charges basé sur l’étude du marché, nous pourrons
déterminer dans un premier temps l’enveloppe pour y appliquer la détermination de la charge
thermique. L’identification de ce bilan thermique nous permettra ensuite de sélectionner notre
équipement.

Enfin une étude comparative sera faite par rapport à des solutions classiques dans le domaine
économique et environnemental.

4
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Cahier des charges du projet

Une coopérative d’éleveur dans la communauté rurale de Ferlo, une localité située au nord du
pays (Sénégal) collecte 100 bouteilles de 20litres de lait par jour ; soit une production de 2000
litres de lait par jour.

Cette coopérative souhaite construire une chambre froide permettant la conservation de toute
la production de ce lait de collecte pendant une durée maximale de 24 heures avant expédition
vers Dakar (à l’usine DOLIMA)

NB : Le milieu est caractérisé par une température ambiante pouvant atteindre 40°C et parfois
à l’inaccessibilité à l’énergie électrique.

5
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

6
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Chapitre I: DIMENSIONNEMENT DE LA CHAMBRE

I.1 Détermination des dimensions du local


I.1.1 Données sur la denrée
Tableau I-1 : Données sur la denrée

Denrée Température Densité Quantité Durée de Densité


d’entrée Kg/jour) conservation d’entreposage
(°C°) (heures) (Kg/m3)

Lait 35 1,032 2064 24 800

I.1.2 Les caractéristiques de l’air humide à l’extérieur et à l’intérieur de la


chambre froide

Tableau I-2 : Les caractéristiques de l’air humide à l’extérieur et à l’intérieur de la chambre


froide

Conditions de l’air humide Unités Extérieur Intérieur


(ext) (int)

Température (°C) =40 =3

Humidité relative (%) =50 = 90

Température humide (°C) =30,25 = 2,27

Température de rosé (°C) =27,61 = 1,32

Humidité spécifique ( ) = 23,55 = 4,15

Volume massique (m3 .Kg-1) =0, 92 = 0, 79

Enthalpie ( ) = 100,82 = 13,42

Température du sol = 35° C

Ces valeurs sont déterminées à partir du diagramme psychrométrique qui permet de


connaître les caractéristiques de l’air humide en connaissant au moins deux paramètres (ici la
température sèche et humidité relative)

7
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

I.1.3 Dimensions et l’orientation de la chambre


Soient le volume nécessaire de notre chambre froide pour stocker nos 2000L équivalant à
2064Kg de lait de collecte et le volume qu’occupe notre produit (le lait collecté).
On a

Avec
M : Quantité de lait

de : Densité d’entreposage

On majore le volume utile pour obtenir un volume nécessaire pour permettre l’entrée du
personnel et une convection optimale dans la chambre, ce qui nous permet de choisir les
dimensions suivantes

Longueur intérieure : =3m

Largeur intérieure : = 2m

Hauteur intérieure : = 3m

Tableau I-3 : Dimensions de la chambre froide

Local Longueur Largeur Hauteur Volume utile Volume nécessaire


(m) (m) (m) (m3) (m3)

Dimensions 3 2 3 2 ,58 18

8
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Nord

Ouest

2,5m
Est

Sud
1,5m

Figure I-1 : Dimensions de la porte et l’orientation de la chambre froide

I.2 Bilan thermique de la chambre


Le bilan thermique est la prise en charge de tous les apports thermiques qui influencent le
fonctionnement de la chambre froide, en effet il sert à calculer la puissance frigorifique de la
machine qui servira par la suite au choix des équipements appropriés

I.2.1 Charges externes

Il s’agit des apports à travers les parois du local, et des charges dues aux ouvertures de la
porte

I.2.1.1 Charges dues aux parois de la chambre

Les parois d’une chambre froide laissent pénétrer la chaleur du milieu chaud qui est bien sûr
le milieu extérieur, vers le milieu froid qui n’est d’autre que l’intérieur de la chambre, cette
quantité de chaleur dépend du coefficient de transmission de chaleur K ; de la surface de la
paroi et de la différence de température entre l’intérieure et l’extérieure de la chambre. Cette
quantité de chaleur dans un instant donné à une influence directe sur le bilan thermique donc
sur le temps de fonctionnement de la machine ainsi que la consommation d’énergie

9
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Les charges à travers les parois s’expriment par :

Avec : Q Flux de chaleur (W)

S Surface nette de la paroi (m2)

ΔT Différence de température entre les faces intérieure et extérieure de la paroi (K)

K= Coefficient global de transmission de chaleur ( )

Avec : = + + Résistance thermique global de la paroi ( )

Résistance thermique d’échange superficiel intérieur ( )

Résistance thermique d’échange superficiel extérieur ( )

Somme des rapports des différentes couches de la paroi ( )

Epaisseur du matériau i (m)

Conductivité thermique du matériau i ( )

Tableau I-4 : Coefficient de transfère de chaleur par convection h

Extérieur Intérieur
( ) ( )

En contact avec l’air 30 Avec ventilation 17


extérieur

En contact avec un 8 En convection 8


autre local naturelle

10
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

 Cas d’une chambre froide à construction traditionnelle

Les parois sont construites en maçonnerie, l’isolation n’est alors qu’un doublage destiné à
diminuer le transfert thermique. Sauf que cette disposition nécessite la mise en place d’un
écran par vapeur pour protéger l’isolation en plus d’un système de fixation de cette dernière
sur les murs.

Tableau I-5 : Propriétés physiques des matériaux constitutifs de l’enveloppe de la chambre


froide traditionnelle

Propriétés physiques du matériau


Matériaux Masse Epaisseur e Conductivité
volumique ρ thermique
( ) (cm) ( )
Plafond Béton caverneux 1900 20 1,4
Polystyrène 18 10 0,041
expansé
Plâtre sans 1100 2 0,48
granulat

Parois verticales Terre cuite 1800 2 1,15


Béton plein avec 2100 20 0,8
laitier granulé
Polystyrène 18 10 0,041
expansé
Plâtre sans 1440 2 0,48
granulat

Sol Béton plein 2300 10 1,75


Styrofoam 30 10 0,032
Remblai de 1515 20 0,82
sable

Légende :
Béton caverneux Béton plein
Polystyrène expansé Styrofoam
Plâtre sans granulat Remblai de sable
Terre cuite Ecran pare vapeur

11
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Le tableau suivant récapitule les gains dus à l’enveloppe de la chambre froide traditionnelle

Tableau I-6 : Charges à travers l’enveloppe de la chambre froide traditionnelle

Parois K S ΔT Flux de Energie pour


chaleur 24heures
(MJ)

(W)
(W/m2.K) m2 K

Est 6 37 77,70 6,71

Ouest 6 37 77,70 6,71

Nord 9 37 116, 55 10, 07

Sud 5,25 37 67,98 5,87

Porte 0,32 3,75 37 44,4 3,84

Plafond 6 37 79, 92 6,90

Sol 6 32 53,76 4,64

Total 518,01 44,74

12
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

 Cas d’une chambre froide préfabriquée démontable

C’est un local isolé dont toutes les parois sont constituées de panneaux sandwich préfabriqués
à l’usine et peuvent être rassemblés et démontés plusieurs fois. Souvent les panneaux sont
équipés de système excentrique de verrous manœuvrables par clé qui rapprochent et serrent
deux panneaux l’un à l’autre avec l’ajout d’un joint entre les deux.

Figure I-2 : Dispositif du système excentrique de verrous

Le montage de l’enveloppe de la chambre froide préfabriqué s’effectue en suivant les étapes


ci-dessous

Etape 1 Monter un ensemble de panneau de sol (1, 2, 3)

Etape 2 Assemblage du poteau d’angle type 1 à n’importe quel panneau vertical à l’aide
de la clé de montage (panneau et poteau 4+5)

Etape 3 Montage de la ligne de panneau vertical (6,7) jusqu’à l’angle suivant. Pour monter
le panneau verticale d’angle de ce coté ,il faut assembler d’abord le poteau d’angle TYPE 2 au
poteau verticale(panneau et poteau 8+9) avant d’unir cet ensemble au panneau 7.Continuer la
prolongation des panneaux verticaux vers l’angle opposé (10,11) .Assemblage de panneau
d’angle TYPE 2 au panneau vertical(panneau et poteau 12+13) avant d’unir les poteaux 11 et
12.Boucler avec le panneau de plafond 14

Etape 4 Continuer le montage par boucle consécutive (15, 16, 17,18). Contourner le
périmètre avec le reste des panneaux verticaux (19,20) sauf l’ensemble panneau+ poteau
TYPE 1 (panneau et poteau 21+22) qui se fixera après montage préalable.

Rappelons qu’à chaque angle de la chambre, le crochet du panneau d’angle doit toujours
prendre l’axe du panneau vertical, jamais le contraire

13
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Figure I-3 : Instructions de montage de l’enveloppe de la chambre froide préfabriquée


démontable

Par soucis d’aménagement, notre chambre va être équipée de rayonnage pour une bonne
disposition de nos bouteilles de lait de collecte

Figure I-4 Chambre froide préfabriquée démontable équipée de rayonnage

14
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Pour la détermination du flux de chaleur à travers l’enveloppe de la chambre froide


préfabriquée nous avons choisi le polyuréthane comme isolant avec une épaisseur de 100mm.
La valeur de son coefficient thermique K nous est donnée à partir du tableau suivant :

Tableau I-7 : Coefficient de transmission thermique K d’une paroi type sandwich


composée d’une âme en mousse rigide de polyuréthane et de deux revêtements métalliques.

Epaisseur Coefficient Ecart de température Utilisation


d’isolant K conseillé jusqu'à environ
mm W /m2.K K °C
50 0, 39 20
75 0, 26 34
100 0, 19 45
125 0, 15 56
150 0, 13 70

Le calcul des flux de chaleur (charges) à travers l’enveloppe conduit alors aux résultats
suivants :

Tableau I-8: Charges à travers l’enveloppe de la chambre froide préfabriquée

Parois K S ΔT Flux de chaleur Energie pour 24 h


(W/m2 .K)
(m2) (K) (W) (MJ)

Est O, 19 6 37 42,18 3 ,64

Ouest O, 19 6 37 42,18 3 ,64

Nord O, 19 9 37 63,27 5,47

Sud O, 19 5,25 37 36,91 3,19

Plafond O, 19 6 37 42,18 3 ,64

Plancher O, 19 6 32 36,48 3,15

Porte 0, 32 3,75 37 44,4 3 ,8

Total 307,60 26,60

15
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Justification du choix de la chambre froide préfabriqué

Bien que la chambre froide bâtie soit souvent moins onéreuse et permette de réaliser des
enceintes dont les dimensions ne sont pas tributaires du module standard, notre choix portera
sur la chambre froide préfabriquée démontable. En effet, cette dernière présente un certain
nombre d'avantages par rapport à la chambre froide traditionnelle :

 Elle n'immobilise pas de surface de façon définitive ce qui est particulièrement


Intéressant dans l'optique d'aménagements futurs ou de modifications de l'activité.

 Le montage est simple et est très rapide.

I.2.1.2 Charges dues aux ouvertures de la porte


Les ouvertures de la porte occasionnent des charges dues à l’entrée de l’air extérieur dans la
chambre froide.

Elles se calculent par la formule suivante

: Enthalpie de l’air extérieur (entrant) ( )


: Enthalpie de l’air intérieur (sortant) ( )
: Débit masse d’air sec entrant par la porte ( )

.C

Avec :
t Temps d’ouverture de la porte ( une heure le matin et une heure le soir) soit 2h/jour
= 1,265

= 1,087

Largeur de la porte m
Hauteur de la porte m
C Coefficient de minoration dû à la présence éventuelle d’un rideau d’air (sans
rideau C = 1)

16
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Tableau I-9: Charges dues aux ouvertures de la porte

Puissance Energie pour 2heures


(W) (MJ)

100,82 13,42 5190 37,368

I.2.2 Charges internes


Elles sont ici constituées principalement par des charges dépendantes de la denrée (le lait de
collecte) et des charges indépendantes de la denrée (l’éclairage et le personnel)

Charges dépendantes de la denrée

Elles constituent en général les plus grosse charges dans les chambres froides ; il s’agit ici des
apports résultants de l’introduction du lait de collecte. L’expression permettant de quantifier
ces apports est de la forme :

Avec :
Débit massique du lait ( )
La capacité calorifique du lait avant congélation ( )
l’écart de température entre le lait entrants et l’intérieur de la chambre (K)

Tableau I-10: Charges dues à l’introduction du lait de collecte

Denrée Puissance Energie pour 24


nécessaire heures (MJ)
( ) ( ) (K) (W)
Lait de 2944,48 254,40
collecte

17
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

I.2.2.1 Charges indépendantes de la denrée

Ces charges sont dues ici à l’éclairage de la chambre et la présence des personnes en activité
dans la chambre

Eclairage
Lors de la conception d’une chambre froide on estime un éclairage à hauteur de
6W/m2 .Ainsi dans notre cas l’éclairage sera assuré par une lampe d’une puissance de 36
W et elle ne s’allume que pendant les heures de présence des personnes dans la chambre soit
deux heures par jours

Tableau I-11: Apports dus à l’éclairage

Apports dus à Energie pour


l’éclairage 2heures
(W) (MJ)

36

Personnes
Se sont les charges apportées par la chaleur fournie par les personnes présentes dans la
chambre .Ces charges sont déterminées à partir du tableau suivant qui donne la puissance
fournie en (W) par une personne en activité normale en fonction de la température de la
chambre.

Tableau I-12: Puissance fournie par une personne en activité normale dans une chambre
froide [5]

Température de la Puissance cédées par une


chambre personne
(°C) (W)

5 240
0 270
5 300
10 330
15 360

18
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Quatre personnes sont en activité dans la chambre pendant deux heures de temps par jour

Tableau I-13: Apports dus aux personnes

Puissance cédée par 4 personnes à 3°C Energie des 4 personnes pour 2heures
(W) (MJ)

7, 344

I.3 Puissance frigorifique de la chambre froide


En comptabilisant l’intégralité des charges dans le tableau suivant, nous pourrons déterminer
notre puissance frigorifique nécessaire Φ

Tableau I-14: Bilan global de la chambre froide

POSTE Puissance requise Energie pour


pour 24heures 24 heures
(W) (MJ)
Enveloppe 307,60 26,60
Ouvertures de la porte 5190 37,37
Denrée 2944,48 254,40
Eclairage 36 0 ,26
Personnes 7, 34
TOTAL 9498,08 325,97

Quelque soit le système frigorifique choisi, il doit évacuer 325,97 MJ. Soit 16 heures la durée
journalière de fonctionnement de notre machine, la puissance frigorifique nécessaire est :

On majore cette puissance de 10 % pour obtenir la puissance frigorifique effective Φ0 à


installer.
Ainsi

Φ0 = 6,22 KW

19
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

20
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Chapitre II: CHOIX DES ORGANES PRINCIPAUX A INSTALLER

II.1 Cycle frigorifique de la machine à compression


L’objectif sera de déterminer la pression, la température et l’enthalpie des points particuliers
pour calculer la puissance et le COP de la machine afin de faire le choix des équipements à
installer.
Pour ce faire, la température de condensation et la température d’évaporation sont les
premiers paramètres qui peuvent être déterminé, car la température du médium de
refroidissement et celle du milieu à refroidir sont déjà connues .Ces deux températures
interviennent aussi très souvent pour le choix des équipements

Température de condensation
Pour les condenseurs à air, en convection naturelle ou en convection forcée, on a toujours

Avec
Différence de température entre le condenseur et l’air extérieur =15°C
Température de l’air extérieur = 40°C
Température de condensation

Température d’évaporation
Dans le cas des évaporateurs refroidisseur d’air nous avons :
Avec : Différence de température le fluide réfrigérant et la chambre froide en fonction de
l’hygrométrie
HR =
Température de la chambre froide = 3°C
Température d’évaporation

Nous choisissons de faire une installation frigorifique mono étagé et à utilisation du R404A
comme fluide frigorigène. Nous avons une surchauffe à l’évaporateur de 8°C et un sous
refroidissement de 5°C.L’évaporateur et le condenseur sont à air forcé

Nous pouvons ainsi déterminer à partir de ces données et l’aide du logiciel SOLKANE le
cycle frigorifique et les caractéristiques de ses points particuliers

21
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Tableau II-1: Caractéristiques des points particuliers du cycle frigorifique

Points Température Pression Enthalpie Volume


particuliers T P h spécifique VS
(°C) (bar) ( ) (m3 .Kg-1)

1 5,41 380 0,03816

2 68,8 25,87 403 0,01

3 55,00 25,87 380 0,00611

4 55,00 25,87 287 0,00116

5 50,00 25,87 265 0,00111

6 5,41 265

7 5,41 0 0,03637

8 1 5,41 268 0,03750

Figure II-1: Schéma du cycle frigorifique

22
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Figure II-2: Représentation du cycle frigorifique sur le diagramme R404A

23
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

II.2 Coefficient de performance COP de la machine


Le coefficient de performance réel d’une machine frigorifique à compression est le
rapport de la puissance frigorifique par la puissance absorbée du compresseur. Il
s’exprime sous la forme :

Or la puissance absorbée par le compresseur est donnée par l’expression suivante :

Avec : Débit masse du fluide frigorigène en circulation ( )

Puissance frigorifique (KW)


Production spécifique frigorifique à l’évaporateur ( )

Rendement mécanique du compresseur 0,90


Rendement volumétrique du compresseur

Il vient

Dans notre projet, pour des besoins de sécurité nous sur dimensionnons la puissance du
moteur PM à installer en majorant la puissance absorbée environs de 25%.
Ainsi puissance du moteur PM est :

Soit

Finalement

24
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Comparons ce au coefficient de performance théorique de Carnot valable pour


une machine parfaite (idéale)

Soit

Nous obtenons un ( ) donc le fonctionnement de la


machine est acceptable.

II.2.1 Choix des équipements

II.2.1.1 Choix du groupe de condensation


Le choix du groupe se fera en fonction de notre puissance frigorifique, du fluide frigorigène
(R404A) et éventuellement de la puissance absorbée par le moteur et de la température
d’évaporation.

Notre groupe de condensation est du fabricant des composés frigorifiques Danfoss .les
caractéristiques techniques, électriques du groupe ainsi que ses composants de ligne sont
répertoriés dans les tableaux (voir annexe A.2.1)

Figure II-3: Groupe de condensation Optyma plusTM

25
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

II.2.1.2 Choix de l’évaporateur


La démarche à suivre est toujours indiquée par les catalogues des constructeurs. Notre choix
s’effectuera surtout en fonction de la puissance frigorifique, selon la taille de l’écartement des
ailettes et éventuellement selon la surface de l’évaporateur déterminée .Dans le cas des
évaporateurs à air forcé destinés à des chambres froides positives, on prévoit un coefficient de
transmission thermique K compris entre 15 et 50 W.m-2. °C-1

Avec : Puissance de l’évaporateur = 6220W


ΔT Différence de température entre le fluide réfrigérant et la chambre froide= 7°C
Donc notre surface S de l’évaporateur va être comprise entre 17et 59m2

Ainsi notre choix portera sur l’évaporateur de marque FRIGA-BOHN

.Notre évaporateur est du type plafonnier simple flux, avec un pas d’ailettes de 6,35 mm
appliqué pour des chambres froides positives

Figure II-4: Evaporateur plafonnier ventilé FRIGA BOHN

Tableau II-2: Caractéristiques de l’évaporateur plafonnier FRIGA BOHN

Puissance Nombre de Intensité Model Prix


frigorifique ventilateurs totale HTVA
R 404A
(W)
(A) FCFA

6420 3 3,08 MH 640 R 1 072 500

26
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

II.2.1.3 Choix du détendeur


Notre choix du détendeur s’est fait à partir du catalogue du constructeur qui propose, après
avoir choisi le groupe de condensation, le type de composant de ligne à installer (voir annexe
A.2.1).Même si on peut y aussi retrouver le model de détendeur électronique qui donne un
réglage très fine, notre choix portera sur le détendeur thermostatique du fait :

 De son coût d’investissement et de maintenance moins élevé par rapport au


détendeur électronique
 De sa très bonne fiabilité
 De son réglage relativement simple car nécessitant que très peu de matériel à
savoir :
 le détendeur proprement dit intégrant la mesure de la
température de condensation ;
 le bulbe et son capillaire mesurant la température du fluide
réfrigérant à la sortie de l'évaporateur.

Figure II-5: Détendeur thermostatique

27
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

II.2.1.4 Choix de la régulation


Après avoir effectué le choix de notre équipement, nous pourront être à mesure d’adopter une
régulation qui nous permettra d’obtenir une température de conservation tout en protégeant
notre machine et en limitant notre dépense d’énergie. Ainsi notre choix porte sur la régulation
par tirage au vide de l’évaporateur (automatic pump down).Cette régulation consiste à
« vider » l’évaporateur du fluide frigorigène à chaque arrêt du groupe. Pour ce faire nous
allons installer une électrovanne sur la ligne liquide c'est-à-dire entre le filtre déhydrateur et
le détendeur. Le but est :

 d’empêcher la migration du fluide frigorigène vers l’évaporateur à l’arrêt du


groupe afin d’éviter le démarrage en charge du compresseur et les risques éventuels
de coup de liquide.
 d’effectuer le dégivrage par ventilation forcée de l’évaporateur à chaque arrêt du
groupe
Le schéma fluidique et les schémas électriques correspondant à notre installation

Figure II-6: Schéma frigorifique de l’installation fonctionnant en régulation pump down

28
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Figure II-7: Schéma de puissance de l’installation fonctionnant en régulation pump down

Figure II-8: Schéma de commande de l’installation

29
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

30
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Chapitre III: ETUDE ECONOMIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

III.1 Coût d’investissement


III.1.1 Coût de l’enveloppe de la chambre froide
Dans le marché,les panneaux en polyurethane d’épaisseur 10 cm sont vendus à 55000 FCFA
par plaque de 1 m2
Tableau III-1 : Coût de l’enveloppe de la chambre

Enveloppe Surface Prix unitaire Montant


FCFA FCFA
(m2)

Parois 40 55 000 2 200 000

Porte 3,75 649 000

TOTAL 1 2 849 000

III.1.2 Coût de l’équipement


Il s’agit du coût des élements principaux du circuit frigorifique et les accessoires ainsi que le
coût du groupe électrogéne

Tableau III-2 : Devis estimatif de l’équipement à installer

Equipements Quantité Prix unitaire Montant


(FCFA) (FCFA)
Groupe de condensation 1 1 457 300 1 457 300
Evaporateur 1 1 265 550 1 265 550
Détendeur 1 45 000 45 000
Electrovanne 1 40 000 40 000
Pressostas 2 25 000 50 000
Voyant liquide 1 20 000 20 000
Thermostat 1 30 000 30 000
Filtre déshydrateur 1 25 000 25 000
(1)
Conduite d’aspiration Ensemble 37 500
(1)
Conduite de refoulement Ensemble 18 000
(2)
Equipements électriques Ensemble 70 000
TOTAL 2 3 058 350

31
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Note :
(1)
Les tuyauteries d’aspiration et de refoulement correspondantes sont respectivement
vendues dans le marché local à 2500 FCFA et 1200 FCFA par métre linéaire .Nous avons
choisi pour chaque conduite une longueur de 15m.
(2)
Il s’agit ici des appareillages électriques à installer dont le nombre et la nature sont
determiner à partir des schémas électriques (schéma de puissance et schéma de commande)
proposés (voir figure II.7 et figure II.8)
TOTAL1 +TOTAL 2 = 2 849 000 +3 058 350

Le coût de l’installation est : 5 907 350 FCFA


Par ailleurs ,au cout de l’équipement frigorifique,s’ajoute le cout du groupe électrogéne.Notre
groupe est de marque CUMMINS « capoté » dont les caractéristiques sont les suivantes :
Tableau III-3: Caractéristiques du groupe éloctrogéne CUMMINS

Puissance Consommation Prix


Capacité du réservoire
Model
(en litre)
(KVA) (litre/heure) FCFA

11 40 4 1 225000

Coût de l’installation avec option groupe électrogène est : 7 132 350 FCFA

III.2 Coût d’exploitation


Le coût d’exploitation dépend du moyen de production d’énergie adopté à savoir l’éléctricité
ou le groupe électrogéne

Electricité
En majorant la puissance absorbée par le motocompresseur de 25 % par mesure de
sécurité,nous avons obtenu la puissance du moteur à installer PM = 2,26 KW.
Le temps de fonctionnement de la machine est de 16 heures par jour :

32
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Sachant que le prix moyen d’un KWh = 112 FCFA (SENELEC) et que notre chambre froide
fonctionne 305 jours par an, le coût de la consommation annuelle de l’électricité est :

Groupe électrogéne
La consommation annuelle est de : Litres
Sachant qu’un litre de diesel coûte 835 FCFA, le coût de la consommation est de :

FCFA

III.3 Etude environnementale


Les enjeux économiques, sociaux et écologiques de la consommation énergétique ont fait ces
dernières années l'objet d'un débat au niveau mondial, avec notamment la notion de
développement durable et la ratification des accords de Kyoto visant à la réduction des
émissions des gaz à effet de serre (GES).
Par ailleurs les impacts environnementaux liés aux fluides frigorigènes reposent sur deux
phénomènes :
la destruction de la couche d’ozone caractérisée par le Potentiel d’Action sur la
couche d’Ozone (PAO) ou Ozone Depletion Potential (ODP) avec comme valeur de référence
le PAO du CFC R11 qui est de 1
le réchauffement de la planète caractérisé par le Potentiel d’Action sur l’Effet de
Serre (PAES) ou GWP (Global Warning Potential) qui est un index qui compare l’effet de
réchauffement des différents gaz au fil du temps par rapport à des émissions équivalentes de
CO2 (exprimé en masse).
Tableau III-4: Valeur de PAO et de PAES pour quelques fluides frigorigènes

Fluide frigorigène R11 R22 R134A R404A R717


Famille CFC HCFC HFC Zéotropique Inorganique
ODP (PAO) 1 0,05 0 0 0
GWP (PAES) 3500 1500 1200 3260 <1

33
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Ces valeurs justifient notre choix pour l’utilisation du R404A comme fluide frigorigène dans
notre installation. En effet le R404A est mélange zéotrope (R143A :52%, R125A :44%,
R134A) et de la famille des HFC (hydrofluorocarbures) ; même s’ils contribuent à
l’augmentation de l'effet de serre, ils n'ont pas d'effet négatif sur la couche d'ozone.
Néanmoins la contribution directe des fluides n’existe que lorsque la substance est
véritablement rejetée dans l’atmosphère, il convient donc de noter qu’il existe une
contribution indirecte due à la consommation énergétique des systèmes frigorifiques.
Cette contribution représente le nombre de kilogrammes de rejetés dans l’atmosphère pour
la production de chaque kilowattheure électrique consommé (kWh) pour produire le froid.
C’est ainsi que c’est défini la notion de Total Equivalent Warming Impact (TEWI). Cet
indice permet en effet d’évaluer l’impact total d’un système sur le réchauffement climatique.
C’est donc une grandeur à minimiser Il s’exprime comme la somme de deux effets :

Avec :

GWP : 3 260 kg CO2

M : masse de fluide contenue dans la machine 10 x 1,044 = 10,44 Kg

x : fraction de charge de fluide récupérée en fin de vie 50%

f : taux de fuite annuel de la machine 10%

N : durée de vie en année de la machine 15 ans

E : consommation annuelle de la machine en KWh 11028,2 KWh

A : équivalent en C02 de la production d'un KWh 0,12 kg CO2/kWh

34
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Notons que cette valeur peut être nulle pour un système à absorption. En effet ces systèmes
utilisent en froid l’ammoniac comme fluide frigorigène (GWP < 1) et ont la capacité d’utiliser
le solaire thermique comme source d’énergie (E = 0).
Cependant les machines à absorption proposées actuellement par les constructeurs ont des
puissances très élevées et présentent un coût d’investissement très onéreux. En effet Et si nous
estimons à 2 754 120 FCFA le prix correspondant à 1 KW soit à 47 000 000 FCFA le prix de
l’ACF (la plus petite puissance actuellement construite par ROBUR ) sans compter le prix
des capteurs solaire .C’est ce qui justifie notre choix actuel pour la machine à compression,
néanmoins avec les extensions futures du projet les systèmes à absorption peuvent être une
solution viable

III.4 Planification opérationnelle de l’installation de la chambre froide


Un projet est par définition un ensemble d’activités et d’opérations circonscrites dans le temps
et dans l’espace .Il existe trois type de planification : la planification stratégique, la
planification tactique et la planification opérationnelle. Cette dernière consiste à faire une
étude technique qui se traduit finalement en une liste de taches à réaliser.

III.4.1 Détermination du plan de travail


 Séquence logique des activités et les durées estimatives
Une fois que nous identifions nos activités pour l’installation de la chambre, nous les
distribuons selon une séquence logique d’exception. Cette opération consiste à spécifier les
activités qui précèdent immédiatement ou qui doivent être terminé avant que d’autres ne
débutent.
Tableau III-5: Séquence logique des activités et les durées estimatives
Code Désignation d’activité Activités pré requise Durée (jour) Ressources

A Dimensionnement de la chambre - 7 1

B Enquête préparatoire A 3 3

C Commande des équipements A 4 1

D Livraison des équipements C 2 4

E Montage des panneaux sandwich D 1 4

F Pose et raccord frigorifique E 2 2

G Câblage électrique F 2 2

H Mise en marche et réglage G 1 2

35
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

 Réseau et le calcul des dates


Le plan réseau est celui qui est généré par la méthode PERT (Programme Evolution Reviews
and Task qui définit chaque activité par les variables suivantes :

DK : Durée des activités K DT FT


DH : Début hâtif
DK ML
FH : Fin hâtive
DT : Début tardif DH FH
FT : Fin tardive
ML : Marge libre
Avec :
FH = DH + DH
DT = FT - DK
ML = FT – FH ou DT – DH

Figure III-1: Le réseau logique de l’installation de la chambre froide

36
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

 Le chemin critique
Une activité est dite critique si sa Marge libre est nulle (ML = 0).
La durée d’un projet est égale à la somme des durées des activités critiques

Chemin critique : A C D E F G et H

Notons que les activités critiques sont susceptibles d’accélérer ou de ralentir la durée du projet

37
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

38
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

CONCLUSION

Cette étude de dimensionnement d’une chambre froide a mis en évidence la possibilité de


conserver du lait de collecte en milieu rural afin de valoriser la production du lait frais
collecté localement ,améliorer ainsi la situation des éleveurs peulhs et apporter aux
consommateurs sénégalais des produits de qualité à base de lait frais à un prix compétitif par
rapport à ceux fabriquée à base du lait importé . Cette étude est déclinée principalement sur
deux niveaux :
 Au niveau technique ; l’étude préalable de la chambre nous a permis d’obtenir
un bilan thermique minime afin de sélectionner un équipement adéquat pour son
fonctionnement
 Au niveau économique et environnemental, l’étude technique préalablement
faite a engendré une puissance absorbée minime donc une économie d’énergie et du coût de
réalisation moine élevé.
Par ailleurs, cette approche minimise l’impact environnemental de l’installation caractérisée
par la réduction du TEWI global.
Toute fois nous tenons à préciser que ce présent rapport documentaire ne peut nullement
prétendre déterminer de façon exhaustive la liste de toutes mesures qui pourraient améliorer
la réalisation de l’installation. Notre étude économique sur les charges annuelles nous montre
aussi que le projet ne serait vraiment pas rentable si on adopte le groupe électrogène comme
moyen de production d’énergie.
Mais, l’espoir est là car avec la politique de l’électrification du monde rural et le
développement des systèmes à absorption, ces genres de projet auront certainement la chance
de voir le jour et de se pérenniser dans un avenir très proche.

39
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

40
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

BIBLIOGRAPHIE

[1]. ESTREM, Jean. Nouveaux schémas électriques Applications frigorifiques, 1996, 89 p,


93p, 94p. PYC Edition. ISBN 2-911008-05-7
[2]. JACQUARD, Patrick et RAPIN, Pierre. Formulaire du froid, 10ème édition, 1996, 212
p.246p Editions DUNOD. ISBN 2-10-002693-3
[3]. JACQUARD, Patrick et RAPIN, Pierre. Formulaire du froid, 13ème édition, 2006,
267p-272 p. Editions DUNOD. ISBN 2-10-049993-9
[4]. JANNOT, Yves. Transferts thermiques, Ecole des Mines Nancy, 2éme année, 2009, 7p,
16p, 110p
[5]. MAAKE, W. ECKERT, H.-J. et CAUCHEPIN, J.-L. LE POHLMANN Manuel
technique du froid, 2ème édition -Tome 1. 1993, 89p, 90p, 184p, 185p, 189 p. PYC Edition.
ISBN 2-85330-127-3
[6]. MACCHIH., LEDUCQ, D., HUNLEDE, R., MARECHAL, A., and COLASSON, S.
(2005). Conception et optimisation d’installations frigorifiques à faible charge en
frigorigène, 1p-30p .CEMAGREF / CEA-
[7]. THERVILLE Robert. ABC du Froid, Editions PYC LIVRES, 2003 ; 231p à 239p
Les logiciels utilisés
Diagramme de l’air humide
[8]. Psydiag.EXE
Cycle frigorifique
[9]. Fluide.exe
[10]. Solkane 6.0
Schémas
[11]. Schémaplic 2.5 option énergétique
[12]. www.robur.com (entre janvier et avril 2012)
[13]. <http://www.carly-sa.fr> (entre janvier et avril 2012)
[14]. <http://www.danfoss.com> (entre janvier et avril 2012)
[15]. <http://www.evapco.com> (entre janvier et avril 2012)
[16]. <http://www.friga-bohn.com/> (entre janvier et avril 2012)
[17]. www.matforce.com/ (entre janvier et avril 2012)
[18]. www.energieplus-lesite.be (entre janvier et avril 2012)

41
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

42
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

ANNEXES

43
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

44
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

A.1.1 : Propriétés physiques de certains corps

45
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

A.1.2 : Densité d’entreposage de certaines marchandises

46
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

A.1.2 : Teneur en eau, point de congélation, capacité thermique massique et


chaleur latente de congélation de certaines denrées.

47
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

A.2.1 : Caractéristiques du groupe de condensation et les composants de


lignes
Désignation du groupe Code Puissance Prix HTVA
tension frigorifique (FCFA)
(R404A)
(W)

OPTIMA PLUSTM D 7,692 1 235 000

Légende :
D : Compresseur 4OOV/triphasé/50 Hz, ventilateur 4OOV/triphasé/50 Hz

Caractéristiques techniques du groupe de condensation

Intensité maximal de service du compresseur Intensité maximal du ventilateur


(A) (A)

4OOV/triphasé Contacteur Relais 4OOV/triphasé

11,5 CI 15 TI16C 0,7

Caractéristiques électriques du groupe de condensation

Volume du Dimension
refouleme

compress
d’aspirati
Conduite

Conduite

réservoir
poids

eur
on

de

nt

En litre

(l) Hauteur Largeur Longueur Coté Coté Pouce Pouce (Kg) Model
(cm) (cm) (cm) (cm) (cm)

10 759 900 900 600 865 140 MTZ81

Caractéristiques physique du groupe de condensation

Type de Type de Type de Type Type de Type de


détendeur filtre thermostat d’électrovanne pressostat voyant
déhydrateur liquide

TES 2 DMLO84 KP6/EKC202 EV6 KP1/KP7/KP1 SGN12

composants de ligne

48
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

A.3.1Symboles graphiques des composants frigorifiques et électriques

Symboles Désignation Symboles Désignation

Compresseur à Condenseur à air à


piston convection forcée

Evaporateur à air à
Compresseur rotatif
convection naturelle

Evaporateur à air à
Compresseur à vis
convection forcée

Compresseur bi- Condenseur à eau à


étagé (compound) double tube

Moto-compresseur
Condenseur à eau
à piston
multitubulaire
(accouplement direct)

Moto-compresseur
Condenseur à eau
à piston
multitubulaire avec
(entrainement par
réserve de liquide
courroie)

Moto-compresseur
rotatif Condenseur à

(accouplement ruissellement

direct)

Moto-compresseur Condenseur à

hermétique évaporation forcée

accessible (ou semi (ou évaporatif)

49
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

hermétique)

Evaporateur
Moto-compresseur
refroidisseur de
à piston
liquide type
(hermétique)
serpentin

Evaporateur
Condenseur à air à
multitubulaire (tube
convection naturelle
droite)

Evaporateur Evaporateur type


multitubulaire plate

Bouteille liquide
Séparateur d’huile
verticale

Bouteille liquide
Filtre
horizontale

déshydrateur Voyant de liquide

Détendeur
Détendeur thermostatique
thermostatique à
à égalisation externe de
égalisation interne de
pression
pression

Vanne magnétique Robinet manuel

Thermostat à
Ventilateur
bulbe (thermostat
hélicoidale
d’ambiance)

50
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Pressostat Pressostat combiné


(préciser HP ou haute et basse
BP) pression

Contact à
Contact à ouverture
fermeture (contact
(contact repos)
travail)

Bouton poussoir
Contact à fermeture
(fermeture manuelle,
temporisé travail
retour automatique)

Contact à
Contact à ouverture,
fermeture,
temporisé au travail
temporisé au repos

Contact à
Contact à deux
ouverture,
direction (exemple
temporisé au
pendule)
repos

Organe de Organe de
commande d’un commande d’un
relais temporisé relais temporisé au
au travail repos

51
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

INTODUCTION

Cette partie de notre dossier documentaire concerne la pédagogie car cette dernier représente
un volet incontournable dans notre formation .ainsi nous allons présenter dans la partie
pédagogique deux leçons où on y retrouvera la fiche pédagogique, la fiche technique (la leçon
proprement dite) et éventuellement des documents pour élèves .Cependant ces leçons doivent
avoir rapport avec la premiers partie de notre dossier documentaire (partie technique) et en
même temps au programme en cours.

L’objectif de cette étude est de consolider ce que nous avons vu théoriquement en pédagogie
et pratiquement en stage dans les établissements techniques lors de notre dernière année de
formation.

C’est dans cette optique que notre choix s’est porté à présenter notre première leçon sur le
bilan thermique simplifier d’une chambre froide et une seconde sur le dégivrage d’une
chambre froide positive par ventilation forcée destiné au troisième année BT (Brevet de
Technicien)

52
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Le choix des leçons se justifie par rapport au :

au dossier documentaire
Dans la première partie de notre dossier documentaire, notre étude s’est consacrée sur le
dimensionnement d’une chambre froide. Ainsi il nous a fallu impérativement calculer le bilan
thermique de la chambre froide afin de déterminer la puissance des équipements principaux à
installer. Et pour la réalisation de l’installation, il faut nécessairement représenter le schéma
fluidique et les schémas électriques en respectant le type de régulation et du dégivrage choisi
pour le fonctionnement optimal de la chambre froide.

au programme
Les schémas sont initiés dans le programme de froid et climatisation pour les élèves de la
première et de la deuxième année du BT, et appliqués en travaux pratique sur les
réfrigérateurs et les congélateurs. En troisième c’est avec les split Systems et surtout les
chambres froides qu’ils font des travaux pratiques. Ceci dit qu’ils doivent au préalable savoir
calculer le bilan thermique des locaux à refroidir et réaliser les schémas (fluidique et
électriques) en tenant compte type de la régulation et du dégivrage pour le cas des
chambres froides

53
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

FICHE PEDAGOGIQUE

FICHE N° 1 COURS : BT3

DUREE : 4H PRODUCTION DE FROID EFFECTIF :

DATE : …/…/…

THEME : BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE D’UNE CHAMBRE FROIDE

OBJECTIF D’APPRENTISSAGE :

Au terme de la séance, l’apprenant sera capable de déterminer la puissance frigorifique d’une


chambre froide, à partir du bilan thermique calculé à l’aide des tableaux donnés

MICRO OBJECTIFS :

MO1 : calculer les charges externes, avec l’appui du tableau donnant les
caractéristiques de l’enveloppe de la chambre froide.
MO2 : Calculer les charges internes à l’aide des tableaux donnant les caractéristiques
des denrées entreposée dans la chambre froide.
MO3 : déterminer la puissance frigorifique à partir du bilan thermique calculé
PREREQUIS A VERIFIER

Convertir les unités de chaleur en unité de puissance et vis versa


Calculer la surface et le volume d’une chambre
MATERIELS NECESSAIRES

Machine à calcul
Ecritoire, effaceur, règle
SOURCES DOCUMENTAIRES

JACQUARD, Patrick et RAPIN, Pierre. Formulaire du froid, 10ème édition, 1980, 217p ,240
p. Editions DUNOD. ISBN 2-10-002693-3
MAAKE, W. ECKERT, J.-L. LE POHLMANN Manuel technique du froid, 2ème édition -
Tome 1. 1993, 177p-179p, 184p, PYC Edition. ISBN 2-85330-127-3
JANNOT Yves, Transfère thermique, Ecole des mines Nancy 2ème année, 2009, 100p
THERVILLE Robert. ABC du Froid, Editions PYC LIVRES, 2003 ; 237p à 241p

54
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

DEROULEMENT

UTILISATION

TYPE
ETAPES

ACTIVITES DES
OBJECTIFS D’ETAPE D’EVAL
CONTENUS CLES SUPPORTS

HORAIRE
UATION

CREDIT
PROFESSEUR ELEVES
DIDACTIQUES

Effaceur,
Préparation du poste de efface le tableau, met en place écritoire, règle
Avant l’arrivée des élèves / /
travail les outils didactiques

salue les élèves par ordre Répondent aux salutations


INTRODUCTION

INTRODUCTION

Assurer les préalables pour Accueil social / /


d’arrivée
la réussite de
Demande les absents Aident à identifier les Liste officielle
l’apprentissage du jour Vérification des présences /
absents de la classe

Capte l’attention des élèves, dit Restent attentif Effaceur,


Annonce de l’objectif l’objectif et écrit le thème au écritoire, règle
Posent des questions et /
d’apprentissage tableau
prennent note

55
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

45 mn

-Pose des questions relatives aux


unités de la chaleur et de la - Machine à

Diagnostique
Vérification des prés requis
puissance Calculent la surface et le calcul, effaceur,

volume de la salle écritoire, règle


-Donne les dimensions de la
salle de classe et demande de -Salle de classe
calculer sa surface et son volume

-Donne les caractéristiques du - Machine à

mur de la classe et demande Posent des questions et calcul, effaceur,


Pré-test écritoire, règle
calculer son coefficient de essayent de faire l’exercice
transmission thermique -Salle de classe

56
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Apports à travers les parois Explique et décrit les modes de posent des questions et
transmission de la chaleur à exploitent les tableaux
Machine à
travers une paroi composite
calcul, effaceur,
MO1 : calculer les charges -Distribue les tableaux donnant écritoire, règle
DU JOUR

externes, avec l’appui du les caractéristiques des


tableau donnant les matériaux constituant
caractéristiques de l’enveloppe de la chambre

formative
APPRENTISSAGE

l’enveloppe de la chambre 60mn


Apports dus au -Explique et décrit les charges posent des questions
froide.
renouvellement d’air dus à l’air neuf prennent notes et
Machine à
participent à la correction
-donne l’exemple d’application calcul, effaceur,
de l’exercice
et dirige la correction en écritoire, règle
envoyant un volontaire au
tableau

57
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

-Explique et donne les


expressions des charges dues à
l’introduction et à la respiration prennent notes, exploitent
les tableaux
Les charges dépendantes des denrées, dicte le contenu
de la denrée -distribue les tableaux (II.1 et et posent des questions
MO2 : Calculer les charges
II .2 donnant les caractéristiques Machine à
internes à l’aide des
et les conditions de conservation calcul, effaceur,
tableaux donnant les
des denrées usuelles écritoire, règle

formative
caractéristiques des denrées
entreposée dans la chambre -Explique et donne les 60mn
froide. expressions dues à l’éclairage,
au personnel, aux moteurs des
.
ventilateurs, et aux résistances Complètent le cours,
Les charges
de dégivrage. traitent l’exemple
indépendantes de la
- surveille et assiste d’abord d’application et participent
denrée
individuellement les apprenants à la correction
à traiter l’exercice, avant
d’envoyer un volontaire pour la
correction

58
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

MO3 : déterminer la Montre que le bilan thermique


Participent à l’étude,
puissance frigorifique à n’est rien d’autre que la somme
Bilan thermique prennent notes et posent
partir du bilan thermique des charges journalières à
des questions si nécessaire
calculé extraire de la chambre

-Explique et écrit l’expression de


la puissance frigorifique du
compresseur et les plages du 30 mn
Machine à
temps de fonctionnement en Prennent note et participent
calcul, effaceur,
Puissance frigorifique fonction du type de chambre à la correction de
écritoire,
froide l’exemple

-lit l’exemple d’application 3 et


assiste les apprenants à la
correction

Vérifier si l’apprenant est


Résume la leçon et met en Prennent notes, posent des
capable de déterminer la Conclusion et exercice de
/EVALUATION

exergue les éléments annonçant Machine à


SYNTHESE

puissance frigorifique d’une synthèse questions 30 mn

Sommative
la prochaine leçon calcul, effaceur,
chambre froide, à partir du participent à la correction
-Donne l’exercice et les écritoire
bilan thermique calculé à de l’exercice
directives pour sa résolution
l’aide des tableaux donnés

59
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

INTODUCTION

Le bilan thermique (ou bilan frigorifique journalier) de la chambre froide est la quantité de
chaleur à extraire de la chambre en 24 heures .Il permet la détermination de la puissance
frigorifique à considérer dans un projet de conservation par le calcul estimatif de toutes les
charges calorifiques.

Ces charges se répartissent en charges externes et en charges internes.

Les charges externes concernent essentiellement:


 Les apports à travers les parois de la chambre froide
 Les apports dus au renouvellement d’air
Les charges internes concernent :
 Les denrées entrantes
 La respiration des denrées (notamment fruits et légumes)
 Le personnel, l’éclairage, équipements divers …
I. CALCUL DES CHARGES EXTERNES
I.1 Apports à travers les parois (QP)
Les charges à travers les parois s’expriment par :

Avec :

Flux de chaleur (W)

S Surface nette de la paroi (m2)

ΔT Différence de température entre les faces intérieure et extérieure de la paroi (K)

K= Coefficient global de transmission de chaleur ( )

Avec : = + + Résistance thermique global de la paroi ( )

Résistance thermique d’échange superficielle intérieure ( )

60
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Résistance thermique d’échange superficiel extérieur ( )

Somme des rapports des différentes couches de la paroi ( )

Epaisseur du matériau i (m)

Conductivité thermique du matériau i ( )

Figure I.1 : Schéma d’une paroi composite

Remarque :

 Le tableau I.1 donne les entrées journalières en kilojoules par mètre carré de surface
de panneau en fonction de l’épaisseur des âmes isolantes et de l’écart de température,
et le coefficient de transmission K du panneau
 Le tableau I.2 donne les propriétés physiques de certains corps pouvant être utilisés
dans la construction des chambres froides traditionnelles
I.2 Apports dus au renouvellement d’air (Qr)
Il est prévu un renouvellement de l'air ambiant dans certaines chambres froides. Le
renouvellement consiste au remplacement d'une partie de l'air de la chambre froide par de
l'air extérieur (air neuf).Mais en générale le renouvellement est assurer par les ouvertures des
portes au moment des services.
La quantité d'air neuf admise doit être refroidie de la température extérieure à la température
de la chambre froide et constitue donc une charge thermique. Elle s’exprime par :

61
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

= Quantité de chaleur apportée par le renouvellement d’air dû aux ouvertures de la


porte (KJ/24 h)
Avec :
Déperdition par les parois
10 % Quand le service est faible
15% Quand le service est moyen
25% Quand le service est fort
Exemple d’application 1 :
Une chambre froide négative de -18/-20°C reçoit chaque jour 1,5 tonnes de viande à 15°C.LA
chambre mesure 8m de longueur, 5m de largeur et 3m de hauteur. La porte a une longueur de
1,5m et une hauteur de 2 m.
Calculer les charges dus à l’enveloppe de la chambre froide et donner sa valeur en KJ sur une
période de 24 heures.
Données :
Le coefficient de transmission de la paroi et du plafond est de 0,32
Le coefficient de transmission de la porte est de 0,45
Le coefficient de transmission du sol est de 0,23
La température à l’extérieur des parois latérales est de 35°C
La température au dessus du plafond est de 40 °C
La température sous le sol est de 25°C
Résolution 1 :
Les charges dus par les parois s’expriment par :

Nous mettrons les résultats sous forme du tableau suivant :

62
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Parois K S ΔT Flux de chaleur


m2 K Q
W

Plafond 0,32 768

Parois latérales 0,32 1320

Porte 0,45 3 74,25

Le plancher bas 0,23 414


(sol)

Total 2576,25

Ainsi le flux de chaleur à travers l’enveloppe est égal à 2576,25 W ; sa valeur sur une
période de 24 heures est la suivante :

II. CALCUL DES CHARGES INTERNES


Les charges thermiques internes se divisent en deux catégories que sont les charges
dépendantes des produits entreposés (denrées) et les charges indépendantes des produits
entreposés.

II.1 Les charges dépendantes des denrées


Les charges dépendantes des denrées comprennent :

 les charges dues aux produits entrants


 les charges dues à la respiration des produits (fruits et légumes)
II .1 .1 Les charges dues aux denrées entreposées (Qd)
Les denrées entreposées constituent en générale les plus grosses charges dans les chambres
froides. Ainsi la quantité de chaleur apportée par les denrées s’expriment :
- pour les chambres de réfrigération
63
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Avec :
Quantité de chaleur apporté par les denrées entreposées (KJ/24 h)
Chaleur massique des denrées (KJ/Kg.K)
M Masse des denrées (ou marchandises) (Kg)
Différence de température entre la température d’introduction des denrées dans la
chambre froide et la température à obtenir à l’intérieur de la chambre (K)
- pour les chambres de congélation

Avec :

Chaleur massique de la denrée avant congélation


Chaleur latente de congélation (KJ/Kg)
Chaleur massique de la denrée après congélation
II .1 .2 Les charges dues à la respiration des denrées entreposées (Qresp)
Les charges dues à la respiration concernent généralement les denrées d’origines végétales
(fruits et légumes). Elles s’expriment par :

Avec :

Quantité de chaleur apportée par la respiration des denrées (KJ)


M Masse des denrées (ou marchandises) (Kg)
Chaleur de respiration des denrées (KJ/Kg)

Remarques :
 Les tableaux II.1 et II.2 donnent les caractéristiques et les conditions de conservation
de toutes les denrées usuelles.
II.2 Les charges indépendantes des denrées
Les charges thermiques internes indépendantes des produits entreposés sont principalement
composées par :
 les charges dues à l'éclairage

64
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

 les charges dues au personnel


 les charges dues à la chaleur dégagée par le moteur de chaque ventilateur
de l'évaporateur.
 les charges dues au dégagement de chaleur des résistances électriques des
évaporateurs .
II .2.1 Les charges dues à l’éclairage (Qe)
Lors d’une conception de chambre froide, on estime un éclairage de 6 W/m2 .Cependant si
l’éclairage existe déjà, la quantité de chaleur s’exprime par :

Quantité de chaleur dégagée par l’éclairage (KJ/24 h)


P Puissance d’une lampe (KW)
Nl Nombre de lampes
t Temps de fonctionnement (s)
II.2.2 Les charges dues au personnel (Qh)
Les personnes trouvant dans une chambre froides dégagent de la chaleur en fonction de leurs
activités et de la température de chambre .Ainsi cette quantité de chaleur s’exprime par :

Quantité de chaleur apportée par le personnel (KJ/24 h)


Apport d’une personne se trouvant dans la chambre froide (KW)
Apport d’une personne en activité dans la chambre froide (KW)
t Temps de travail (s)
II .2. 3 Les charges dues aux moteurs des ventilateurs de l’évaporateur (Qv)
Les évaporateurs à air forcé sont équipés de ventilateurs. Les moteurs de ces ventilateurs
dégagent de la chaleur qui constitue un apport thermique dans la chambre.

Avec :

Quantité de chaleur dégagée par les moteurs des ventilateurs (KJ/24 h)

P Puissance du moteur du ventilateur (KW)

t Temps de fonctionnement des ventilateurs (s/24h)

N Nombre de ventilateur

65
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

II .2. 3 Les charges dues aux résistances électriques(Qrd)


Lorsque les résistances électriques (ou résistances de dégivrage) de l’évaporateur sont mises
sous tension en période de dégivrage dégagent de la chaleur. Cette dernière constitue donc
une charge thermique pouvant se mettre sous la forme suivante :

Avec :
Quantité de chaleur dégagée par les résistances de dégivrage (KJ/24h)
Puissance d’une résistance (KW)
Nombre de résistances
Temps de fonctionnement des résistances (s/ 24 h)

Exemple d’application 2 :
Soit la même chambre froide donnée dans l’exemple d’application 1.
Sachant que le service, le renouvellement d’air, le travail des ventilateurs et des résistances
représentent un apport de chaleur égal à 21800 KJ par jour.
Calculer le bilan frigorifique journalier de la chambre.
Résolution 2:
Le tableau donne :
La chaleur massique de la viande avant congélation est de 3,225 KJ/Kg.K
La chaleur latente de la viande pendant la congélation est de 238 ,55 KJ/Kg
La chaleur massique de la viande après congélation est de 1,715 KJ/Kg.K
Apport par la viande :
 Avant congélation
=
72562,5 KJ

 Pendant congélation

357825 KJ
 Après congélation

66
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

D’où
72562,5+357825+

Finalement le bilan frigorifique est :

III. PUISSANCE FRIGORIFIQUE


III .1 Bilan thermique (QT)

Il s’agit de la quantité totale de chaleur à extraire de la chambre par 24 heures, c’est donc la
somme de tous les apports (charges) :

Avec :
Bilan thermique en 24 heures (KJ)
III .2 la puissance frigorifique ( )
La puissance frigorifique (ou puissance du compresseur) est :

Avec :
La puissance du compresseur (KW)
Bilan thermique en 24 heures (KJ)
Temps de marche du compresseur (s)
NB : Le temps de marche du compresseur est de :
14 à 16 heures pour les chambres froides positives
16 à 18 heures pour les chambres froides négatives

Remarque : Le calcule des charges n’étant pas toujours exhaustif, il faut prendre une marge
de sécurité de 10 % pour la puissance à installer.

Exemple d’application 3 :
A partir des exemples d’application 1 et 2, déterminer la puissance frigorifique du
compresseur pour un fonctionnement de 18 heures par jour

67
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Résolution 3:
La puissance frigorifique du compresseur est:

11,2 KW

CONCLUSION
Le calcul des charges thermiques est indispensable pour la détermination de la puissance
frigorifique d’une installation .Il nous permettra par la suite, non seulement de faire un choix
judicieux de l'équipement à mettre en œuvre, mais aussi de réaliser les schémas frigorifiques
et électriques pour la réfrigération d'une chambre froide.

Exercice d’application : chambre froide modulable pour la conservation de poisson


(longue durée)
Conditions déterminantes :
Température ambiante extérieure : 38°C
Température intérieure de la chambre: - 6 /- 8 °C
Température d’introduction des denrées : 20°C
Temps de fonctionnement du compresseur est : 16 heures par jour
Dimensions intérieures de la chambre : Largeur : 4 m, Profondeur : 3m, Hauteur : 3m
La charge journalière de la chambre : 800 Kg
NB : Le service est moyen dans la chambre et les pertes diverses :ventilateur, travail du
personnel, lumières, etc. sont comprises dans les pertes par service
1) Calculer les charges dues par :
a) Les parois
b) Les denrées
c) Le service
2) Déterminer la puissance frigorifique du compresseur

68
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Résolution :
1) Les charges dues par :
a) Les parois :
 Pour un écart de température de 44°C, nous choisirons pour la réalisation de cette
chambre des panneaux à âme isolante de 90 mm de polyuréthane ; ainsi la quantité
chaleur pénétrant par les parois est de 1007 KJ/m2 par jour (Tableau I .1)
 La surface totale de la chambre de la chambre :

66462KJ

b) Les denrées
La chaleur massique du poisson avant congélation est de 3,265 KJ/Kg.K
La chaleur latente du poisson pendant la congélation est de 241 ,5 KJ/Kg Tableau II .2
La chaleur massique du poisson après congélation est de 1,735 KJ/Kg.K
Apport par la viande :
 Avant congélation
=
99 256 KJ

 Pendant congélation

193 200 KJ
 Après congélation

D’où
99 256+193 200+

c) Service

2) la puissance frigorifique du compresseur

69
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Le bilan frigorifique global est :

7 ,16 KJ

70
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

(Document élève)

INTODUCTION

Le bilan thermique (ou bilan frigorifique journalier) de la chambre froide est la quantité de
chaleur à extraire de la chambre en 24 heures .Il permet la détermination de la puissance
frigorifique à considérer dans un projet de conservation par le calcul estimatif de toutes les
charges calorifiques.

Ces charges se répartissent en charges externes et en charges internes.

Les charges externes concernent essentiellement:


 Les apports à travers les parois de la chambre froide
 Les apports dus au renouvellement d’air
Les charges internes concernent :
 Les denrées entrantes
 La respiration des denrées (notamment fruits et légumes)
 Le personnel, l’éclairage, équipements divers …
IV. CALCUL DES CHARGES EXTERNES
I.1 Apports à travers les parois (QP)
Les charges à travers les parois s’expriment par :

……………………

Avec :

Flux de chaleur (W)

S Surface nette de la paroi (m2)

ΔT Différence de température entre les faces intérieure et extérieure de la paroi (K)

K= Coefficient global de transmission de chaleur ( )

Avec : = + + Résistance thermique global de la paroi ( )

Résistance thermique d’échange superficiel intérieur ( )


71
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Résistance thermique d’échange superficiel extérieur ( )

Somme des rapports des différentes couches de la paroi ( )

Epaisseur du matériau i (m)

Conductivité thermique du matériau i ( )

Figure I.1 : Schéma d’une paroi composite

I.2 Apports dus au renouvellement d’air (Qr)


Il est prévu un renouvellement de l'air ambiant dans certaines chambres froides. Le
renouvellement consiste au remplacement d'une partie de l'air de la chambre froide par de
l'air extérieur (air neuf).Mais en générale le renouvellement est assurer par les ouvertures des
portes au moment des services.
La quantité d'air neuf admise doit être refroidie de la température extérieure à la température
de la chambre froide et constitue donc une charge thermique. Elle s’exprime par :
…………………………………………..
= Quantité de chaleur apportée par le renouvellement d’air dû aux ouvertures de la
porte (KJ/24 h)
Avec :
Déperdition par les parois
10 % Quand le service est faible

72
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

15% Quand le service est moyen


25% Quand le service est fort
Exemple d’application 1 :
Une chambre froide négative de -18/-20°C reçoit chaque jour 1,5 tonnes de viande à 15°C.LA
chambre mesure 8m de longueur, 5m de largeur et 3m de hauteur. La porte a une longueur de
1,5m et une hauteur de 2 m.
Calculer les charges dus à l’enveloppe de la chambre froide et donner sa valeur en KJ sur une
période de 24 heures.
Données :
Le coefficient de transmission de la paroi et du plafond est de 0,32
Le coefficient de transmission de la porte est de 0,45
Le coefficient de transmission du sol est de 0,23
La température à l’extérieur des parois latérales est de 35°C
La température au dessus du plafond est de 40 °C
La température sous le sol est de 25°C
Résolution 1 :
Les charges dus par les parois s’expriment par :

Complétez le tableau suivant :

Parois K S ΔT Flux de chaleur Q


m2 K W

Plafond 0,32 ……… …………….. ……….

Parois latérales 0,32 ……..... …………….. ……….

Porte 0,45 ………… …………….. ……….

Le plancher bas (sol) 0,23 ………… ……………. ……….

Total ………

Sa valeur sur une période de 24 heures est la suivante :


73
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

V. CALCUL DES CHARGES INTERNES


Les charges thermiques internes se divisent en deux catégories que sont les charges
dépendantes des produits entreposés (denrées) et les charges indépendantes des produits
entreposés.

II.1 Les charges dépendantes des denrées


Les charges dépendantes des denrées comprennent :

 les charges dues aux produits entrants


 les charges dues à la respiration des produits (fruits et légumes)
II .1 .1 Les charges dues aux denrées entreposées (Qd)
Les denrées entreposées constituent en générale les plus grosses charges dans les chambres
froides. Ainsi la quantité de chaleur apportée par les denrées s’expriment :
- pour les chambres de réfrigération

Avec :
Quantité de chaleur apporté par les denrées entreposées (KJ/24 h)
Chaleur massique des denrées (KJ/Kg.K)
M Masse des denrées (ou marchandises) (Kg)
Différence de température entre la température d’introduction des denrées dans la
chambre froide et la température à obtenir à l’intérieur de la chambre (K)
- pour les chambres de congélation

Avec :

Chaleur massique de la denrée avant congélation


Chaleur latente de congélation (KJ/Kg)
Chaleur massique de la denrée après congélation
II .1 .2 Les charges dues à la respiration des denrées entreposées (Qresp)
Les charges dues à la respiration concernent généralement les denrées d’origines végétales
(fruits et légumes). Elles s’expriment par :
74
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

……………………………
Avec :
Quantité de chaleur apportée par la respiration des denrées (KJ)
M Masse des denrées (ou marchandises) (Kg)
Chaleur de respiration des denrées (KJ/Kg)
II.2 Les charges indépendantes des denrées
Les charges thermiques internes indépendantes des produits entreposés sont principalement
composées par :
 les charges dues à l'éclairage
 les charges dues au personnel
 les charges dues à la chaleur dégagée par le moteur de chaque ventilateur de
l'évaporateur.
 les charges dues au dégagement de chaleur des résistances électriques des
évaporateurs.
II .2.1 Les charges dues à l’éclairage (Qe)
Lors d’une conception de chambre froide, on estime un éclairage de 6 W/m2 .Cependant si
l’éclairage existe déjà, la quantité de chaleur s’exprime par :
…………………………..
Quantité de chaleur dégagée par l’éclairage (KJ/24 h)
P Puissance d’une lampe (KW)
Nl Nombre de lampes
t Temps de fonctionnement (s)
II .2.2 Les charges dues au personnel (Qh)
Les personnes trouvant dans une chambre froides dégagent de la chaleur en fonction de leurs
activités et de la température de chambre .Ainsi cette quantité de chaleur s’exprime par :
……………………………….
Quantité de chaleur apportée par le personnel (KJ/24 h)
Apport d’une personne se trouvant dans la chambre froide (KW)
Apport d’une personne en activité dans la chambre froide (KW)
t Temps de travail (s)
II .2. 3 Les charges dues aux moteurs des ventilateurs de l’évaporateur (Qv)
Les évaporateurs à air forcé sont équipés de ventilateurs. Les moteurs de ces ventilateurs
dégagent de la chaleur qui constitue un apport thermique dans la chambre.
75
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

…………………………

Avec :

Quantité de chaleur dégagée par les moteurs des ventilateurs (KJ/24 h)

P Puissance du moteur du ventilateur (KW)

t Temps de fonctionnement des ventilateurs (s/24h)

N Nombre de ventilateur

II .2. 3 Les charges dues aux résistances électriques(Qrd)


Lorsque les résistances électriques (ou résistances de dégivrage) de l’évaporateur sont mises
sous tension en période de dégivrage dégagent de la chaleur. Cette dernière constitue donc
une charge thermique pouvant se mettre sous la forme suivante :
…………………………
Avec :
Quantité de chaleur dégagée par les résistances de dégivrage (KJ/24h)
Puissance d’une résistance (KW)
Nombre de résistances
Temps de fonctionnement des résistances (s/ 24 h)
Exemple d’application 2 :
Soit la même chambre froide donnée dans l’exemple d’application 1.
Sachant que le service, le renouvellement d’air, le travail des ventilateurs et des résistances
représentent un apport de chaleur égal à 21800 KJ par jour.
Calculer le bilan frigorifique journalier de la chambre.
Résolution 2:
Le tableau II.1 donne :
La chaleur massique de la viande avant congélation est de 3,225 KJ/Kg.K
La chaleur latente de la viande pendant la congélation est de 238 ,55 KJ/Kg
La chaleur massique de la viande après congélation est de 1,715 KJ/Kg.K
Apport par la viande :
 Avant congélation
=………………… KJ
 Pendant congélation
76
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

= ………….KJ
 Après congélation
=……………KJ
D’où
………….
Finalement le bilan frigorifique est :

Qt= ………….. KJ

VI. PUISSANCE FRIGORIFIQUE


III .1 Bilan thermique (QT)

Il s’agit de la quantité totale de chaleur à extraire de la chambre par 24 heures, c’est donc la
somme de tous les apports (charges) :
……………………………………………………………………….
Avec :
Bilan thermique en 24 heures (KJ)
III .2 la puissance frigorifique ( )
La puissance frigorifique (ou puissance du compresseur) est :

…………………………………
Avec :
La puissance du compresseur (KW)
Bilan thermique en 24 heures (KJ)
Temps de marche du compresseur (s)
NB : Le temps de marche du compresseur est de :
14 à 16 heures pour les chambres froides positives
16 à 18 heures pour les chambres froides négatives

Remarque : Le calcule des charges n’étant pas toujours exhaustif, il faut prendre une marge
de sécurité de 10 % pour la puissance à installer.
Exemple d’application 3 :
A partir des exemples d’application 1 et 2, déterminer la puissance frigorifique du
compresseur pour un fonctionnement de 18 heures par jour
77
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Résolution 3:
La puissance frigorifique du compresseur est:

…….. KW

CONCLUSION
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Exercice d’application : chambre froide modulable pour la conservation de poisson


(longue durée)
Conditions déterminantes :
Température ambiante extérieure : 38°C
Température intérieure de la chambre: - 6 /- 8 °C
Température d’introduction des denrées : 20°C
Temps de fonctionnement du compresseur est : 16 heures par jour
Dimensions intérieures de la chambre : Largeur : 4 m, Profondeur : 3m, Hauteur : 3m
La charge journalière de la chambre : 800 Kg
NB : Le service est moyen dans la chambre et les pertes diverses : ventilateur, travail du
personnel, lumières, etc. sont comprises dans les pertes par service
3) Calculer les charges dues par :
d) Les parois
e) Les denrées
f) Le service
4) Déterminer la puissance frigorifique du compresseur
Résolution :
3) Les charges dues par :
d) Les parois :

78
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

 Pour un écart de température de 44°C, nous choisirons pour la réalisation de cette


chambre des panneaux à âme isolante de 90 mm de polyuréthane ; ainsi la quantité
chaleur pénétrant par les parois est ……….. (Tableau I .1)
 La surface totale de la chambre de la chambre :

Qp= …………KJ

e) Les denrées
La chaleur massique du poisson avant congélation est de …………
La chaleur latente du poisson pendant la congélation est de……… Tableau II .2
La chaleur massique du poisson après congélation est de …………..
Apport par la viande :
 Avant congélation
=……………….
……………. KJ

 Pendant congélation
……………..
…………… KJ
 Après congélation
=……………
= ……………..
D’où
= …………………….
f) Service

Qs=………………….KJ
4) la puissance frigorifique du compresseur
Le bilan frigorifique global est :

…………KJ
79
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

FICHE PEDAGOGIQUE
FICHE N° 2 COURS : BT3

DUREE : 4H SCHEMAS EFFECTIF :….


FRIGORIFIQUES ET
DATE : …/…/….
ELECTRIQUES

THEME : DEGIVRAGE D’UNE CHAMBRE FROIDE POSITIVE PAR


VENTILATION FORCEE

OBJECTIF D’APPRENTISSAGE :

Au terme de la séance, l’apprenant sera capable de réaliser les schémas de dégivrage par
ventilation forcée d’une chambre froide positive à partir d’un cahier des charges donné.

MICRO OBJECTIFS :

MO1 : Montrer la nécessité de dégivrer périodiquement une chambre froide en


adoptant un système de dégivrage adéquat
MO2 : réaliser les schémas de dégivrage par ventilation forcée d’une chambre froide
positive à partir d’un cahier des charges donné.
PREREQUIS A VERIFIER

Représenter les symboles graphiques de l’horloge de dégivrage


Programmer une horloge de dégivrage
MATERIELS NECESSAIRES

01 horloge de dégivrage
Ecritoire, effaceur, règle
SOURCES DOCUMENTAIRES

JACQUARD, Patrick et RAPIN, Pierre. Formulaire du froid, 10ème édition, 1980, 427-456 p.
Editions DUNOD. ISBN 2-10-002693-3
ESTREM, Jean. Nouveaux schémas électriques Applications frigorifiques, 1996, 43- 55 p.
PYC Edition Livre. Paris, ISBN 2-911OO8-05-7
SCHEMAPLIC version 2.5 Copyright (c) 1998 FITEC (logiciel)
80
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

DEROULEMENT

UTILISATION

D’EVALUATION
ETAPES

ACTIVITES DES
OBJECTIFS D’ETAPE
CONTENUS CLES SUPPORTS

HORAIRE
CREDIT
PROFESSEUR ELEVES

TYPE
DIDACTIQUES

Effaceur,
écritoire, règle,
Préparation du poste de efface le tableau, met en place horloge de
Avant l’arrivée des élèves / /
travail les outils didactiques dégivrage
INTRODUCTION

INTRODUCTION

Assurer les préalables pour


la réussite de salue les élèves par ordre Répondent aux salutations
Accueil social / /
d’arrivée
l’apprentissage du jour
Demande les absents Aident à identifier les Liste officielle de 45 mn
Vérification des présences /
absents la classe

Capte l’attention des élèves, dit Restent attentif


Annonce de l’objectif Effaceur,
l’objectif et écrit le thème au /
d’apprentissage Posent des questions et écritoire, règle

81
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

tableau prennent note

Demande de
- Horloge de
-représenter les contacts de la

Diagnostique
Vérification des prés requis dégivrage,
pendule et le moteur de Représentent les contacts
de l’horloge et effaceur,
l’horloge en respectant la
programment l’horloge écritoire, règle
numérotation
-programmer 4 dégivrages de
30mn en 24H

82
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Demande de : - Horloge de
-représenter dans un schéma de dégivrage,
commande un dégivrage effaceur,
programmé par une horloge de Posent des questions et
Pré-test écritoire, règle
dégivrage essayent de faire l’exercice

MO1 : Montrer la nécessité -Explique et décrit la provenance posent des questions


DU JOUR

de dégivrer périodiquement du givre et éventuellement relatives à la formation du


Evaporateur du
une chambre froide en donne un exemple illustratif sur givre et prennent notes
split, effaceur,

formative
adoptant un système de l’évaporateur du split de la salle
écritoire, règle
APPRENTISSAGE

60mn
dégivrage adéquat de classe
Formation du givre
-Lit ou projette la partie

83
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Nécessité de dégivrer -Met en exergue les méfaits du posent des questions et


périodiquement à l’aide givre, surtout du point de vu prennent notes et
Machine à calcul
d’une horloge de dégivrage économique, sur un évaporateur participent à la correction
effaceur,
-Donne un exemple écritoire, règle
d’application et assiste les
apprenants à la correction

-Lit ou projette l’énoncer du


cahier des charges
Schéma fluidique de Essayent de réaliser le effaceur,
MO2 : réaliser les schémas l’installation -Explique le rôle du schéma schéma fluidique écritoire, règle,
de dégivrage par ventilation fluidique et distribue les individuellement en document sur les

formative
forcée d’une chambre froide symboles graphiques s’appuyant sur leur symboles
positive à partir d’un cahier document et participent à graphiques pour
des charges donné. -Demande à l’apprenant de
la correction schémas
représenter le schéma en
fluidiques
respectant l’emplacement des
éléments et l’assiste

84
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

-Distribue des documents sur les -Posent des questions pour


symboles graphiques pour plus d’
Schémas électriques
schémas électriques éclaircissements et
(schéma de puissance et
prennent note effaceur, 30mn
de commande) du -Explique le principe de
écritoire, règle,
dégivrage par ventilation fonctionnement du dégivrage par -Réalisent le schéma de
document sur les
forcée programmé par ventilation forcée puissance puis de
symboles
l’horloge commande du cahier des
-Demande aux élèves de réaliser graphiques pour
charges donné
les schémas de puissance et de schémas
commande du dégivrage en -Participent à la correction électriques
respectant le cahier des charges
donné

-Envoie un volontaire au tableau


et l’assiste pour corriger le
schéma de puissance, puis un
45mn
autre pour le schéma de
commande

85
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Vérifier si l’apprenant est Dégivrage d’une chambre Lit ou projette l’exercice et Traitent l’exercice
SYNTHESE /EVALUATION

capable de réaliser les froide positive par dirige la correction individuellement et


schémas de dégivrage par ventilation forcée participent à la correction 45mn
Machine à calcul,
ventilation forces d’une programmé par une horloge
effaceur, écritoire
chambre froide en

Sommative
respectant un cahier des
charges donné

86
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

INTRODUCTION

On peut constater que lorsque la température superficielle de la section d’échange (tubes à


ailettes) des évaporateurs est inférieure ou égale à 0°C, il y’a formation d’une couche de glace
appelée givre. Cependant ce givre à des conséquences néfaste sur le bon fonctionnement de
l’installation d’où la nécessité de la mise en place des opérations pour supprimer le givre :
c’est le dégivrage
Problématique : Pourquoi est il nécessaire de dégivrer ? Et puisqu’il existe plusieurs systèmes
de dégivrage, lequel adopté pour les chambres froides positives ?
I. L’ORIGINE DE LA FORMATION DU GIVRE SUR LES
PAROIS DE L’EVAPORATEUR
I.1 Formation du givre

L'air ambiant autour de l'évaporateur contient en suspension de la vapeur d’eau. Cette vapeur
d’eau tend à venir se déposer sur la paroi froide constituée par l’évaporateur, et, celle-ci étant
à une température inferieure 0°C, la vapeur d’eau qui s’y dépose se transforme sous forme de
givre. Ce dépôt est pratiquement illimité dans le temps car les parois et les portes des
chambres froides ne sont pas parfaitement étanches à la vapeur d’eau, et les ouvertures des
portes nécessitées par le service provoquent l’entrée d’air chaud et humide ; enfin les denrées
entreposées, par l’humidité qu’elles dégagent contribuent à la formation de givre sur la
surface de l’évaporateur

I.2 Nécessité de dégivrer

Du côté de la chambre froide ,la couche de givre ainsi formée offre une résistance thermique
supplémentaire et diminue le transfert thermique entre l’air et la surface extérieure de la
batterie(voir leçon N°1 Bilan thermique).Ceci dit que plus la couche de givre augmente sur la
surface de l’évaporateur, moins de froid est produit car le givre produit un effet d’isolant qui,
de plus, diminue ou empêche même la circulation de l’air. Ainsi l'apport de froid vers la
chambre se fait moins bien. La température de la chambre froide augmente quelque peu.

D'autre part, du côté du circuit frigorifique, comme il ya moins d’échange, la température


d’évaporation s’abaisse. Cela entraine une diminution du rendement et donc de la production

87
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

frigorifique. Du fait de la diminution de la dernière, le compresseur de la machine frigorifique


travaille avec une mauvaise efficacité énergétique, du coup il tourne plus longtemps pour
arriver à obtenir ou essayer d’obtenir la température ambiante de consigne.

Il faut donc nécessairement débarrasser périodiquement l'évaporateur du givre formé : c'est


le dégivrage.

Il existe plusieurs systèmes de dégivrage et actuellement les systèmes de dégivrages


automatiques sont les plus utilisés. Cependant ils sont tous consommateurs d’énergies d’où
l’intérêt de prendre un certain nombre de précautions par rapport à l’utilisation des enceintes
frigorifiques afin d’optimiser le dégivrage.

Exemple d’application

Soit une chambre froide du restaurant universitaire. La chambre est "sollicitée" pendant
8h/jours. Il y a 10 interventions par heure, pendant chacune d'elle la porte est laissée ouverte
pendant 30 secondes.

Avec cette utilisation, l'énergie électrique nécessaire pour le dégivrage est de 12,5 kWh/jour.
Avec une meilleure organisation, le personnel n'ouvre plus la porte que 5 fois par heure et ne
la laisse plus ouverte que 6 secondes par intervention. L’énergie électrique nécessaire pour le
dégivrage n'est plus que de 3.5 kWh/jour

Calculer l’économie fait en une année par le restaurateur sachant que le prix moyen du kWh
est 95F.

Avec seulement l’optimisation des ouvertures des portes, cela représente une économie
de , soit 307800F par an pour une seule chambre froide.

Remarques

Une organisation rationnelle des interventions dans les chambres froides peut être source
d'économies d'énergie. Il suffit de regrouper les interventions et de laisser les portes ouvertes
pendant un temps le plus court possible.

88
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Il y aura ainsi moins d'air humide qui entrera à l'intérieur de l'enceinte. Ainsi on économise au
niveau de l'énergie nécessaire pour dégivrer.

II. LES SCHEMA DE DEGIVRAGE PAR VENTILATION FORCEE


D’UNE CHAMBRE FROIDE POSITIVE

Dans une chambre froide à température positive, il est possible de profiter de la « chaleur de
l’air » pour dégivrer l’évaporateur sans avoir besoin d’une source de chaleur supplémentaire.
Pour cela, nous devrons, arrêter périodiquement la production de froid et laisser en marche les
ventilateurs de l’évaporateur pour que l’air permette le dégivrage. En général, on utilise une
horloge électrique ou électronique programmée pour enclencher le processus de dégivrage à
intervalles de temps réguliers et pour une durée déterminer.
Dans cette partie nous allons partir du cahier des charges du projet des éleveurs traiter dans la
première partie du dossier documentaire. L’objet est de réaliser le schéma fluidique, le
schéma de puissance et le schéma de commande de l’installation.
Cahier des charges
C’est une chambre froide destinée à conserver du lait de collecte ; sa température de consigne
est de 3°C comportant un compresseur triphasé, un condenseur à air forcé et un évaporateur à
air forcée.
La régulation est thermostatique c’est à dire le thermostat arrête le compresseur si la chambre
atteint la température de consigne.
Le dégivrage, fait par ventilation forcée de l’évaporateur, est périodique grâce à une horloge
de dégivrage. La chambre est équipée
Un groupe de compression à piston triphasés (entrainement direct) (KM1)
Un condenseur à air équipé d’un ventilateur triphasé (KM2)
Un évaporateur à air équipé d’un ventilateur monophasé (KM2)
Un détendeur thermostatique à égalisation interne
Et les accessoires(bouteille liquide, voyant, filtre et vanne électromagnétique (Y))
Tension du réseau : Triphasé 220/380 V. Circuit de commande : 220 V
II.1 Schéma fluidique
Le schéma fluidique (ou frigorifique) d’une installation représente la matérialisation
graphique de celle-ci. Il permet entre autre à l’installateur d’exécuter le montage comme il a
été prévu dans le cahier de la charge. Ainsi sur le schéma doit figurer :

89
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Tous les appareils ou appareillages nécessaires au bon fonctionnement de


l’installation ;
Qu’ils occupent sur le schéma la position exacte qu’ils doivent avoir dans
l’installation ;
Ainsi pour que le schéma soit parfaitement claire et lisible pour toutes les personnes ayant a
l’utilisé nous allons nous référer sur des symboles normalisés (Voir symboles graphique pour
schéma fluidique)

90
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

II.2 Schémas électriques


II.2.1 Schéma de puissance

II.2.2 Schéma de puissance

91
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Exercice d’application : Dégivrage d’une chambre froide positive (régulation


thermostatique, avec voyant lumineux)
Soit une chambre froide positive dont la régulation est thermostatique et le dégivrage se fait
par ventilation forcée grâce à une horloge de dégivrage.
La chambre est équipée :

-d’un groupe de compression à piston triphasé (entrainement par courroies)

-d’un condenseur à air équipé d’un ventilateur triphasé

-d’un évaporateur à air équipé d’un ventilateur triphasé

-d’un détendeur thermostatique à égalisation interne

-d’accessoires (bouteille liquide, voyant de liquide, filtre déshydrateur, et vanne


électromagnétique)

Avec :
-KM1, KM2, KM3 contacteurs respectifs du moteur du compresseur, du ventilateur du
condenseur et du ventilateur de l’évaporateur.
- F1, F2, F3 relais thermiques respectifs du moteur du compresseur, du ventilateur du
condenseur et du ventilateur de l’évaporateur.
-H1 : Voyant marche du compresseur
-H2 : Voyant de dégivrage
Tension du réseau : Triphasé 220/380 V. Circuit de commande : 220 V
Réalisez le schéma fluidique et le schéma électrique (schéma de puissance et de commande)
de la chambre froide

92
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Schéma fluidique

Schéma de puissance

93
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Schéma de commande

Conclusion
Le schéma fluidique et les schémas électriques de l’installation représentent la matérialisation
graphique de celle-ci. Ils permettent entre autre à l’installateur d’exécuter le montage comme
il a été prévu dans le cahier de la charge.
Le dégivrage par ventilation forcée est l’un des systèmes automatiques le plus économe en
matière d’énergie. Cependant il n’est pas efficace pour des températures négatives d’où la
nécessité d’adopter d’autres types de dégivrage comme le dégivrage par résistance chauffante.

94
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

(Document élève)

INTRODUCTION

On peut constater que lorsque la température superficielle de la section d’échange (tubes à


ailettes) des évaporateurs est inférieure ou égale à 0°C, il y’a formation d’une couche de glace
appelée givre. Cependant ce givre à des conséquences néfaste sur le bon fonctionnement de
l’installation d’où la nécessité de la mise en place des opérations pour supprimer le givre :
c’est le dégivrage
Problématique : Pourquoi est il nécessaire de dégivrer ? Et puisqu’il existe plusieurs systèmes
de dégivrage, lequel adopté pour les chambres froides positives ?
I. L’ORIGINE DE LA FORMATION DU GIVRE SUR LES PAROIS DE
L’EVAPORATEUR
I.1 Formation du givre
L'air ambiant autour de l'évaporateur contient en suspension de la vapeur d’eau. Cette vapeur
d’eau tend à venir se déposer sur la paroi froide constituée par l’évaporateur, et, celle-ci étant
à une température inferieure 0°C, la vapeur d’eau qui s’y dépose se transforme sous forme de
givre. Ce dépôt est pratiquement illimité dans le temps car les parois et les portes des
chambres froides ne sont pas parfaitement étanches à la vapeur d’eau, et les ouvertures des
portes nécessitées par le service provoquent l’entrée d’air chaud et humide ; enfin les denrées
entreposées, par l’humidité qu’elles dégagent contribuent à la formation de givre sur la
surface de l’évaporateur

I.2 Nécessité de dégivrer

Du côté de la chambre froide ,la couche de givre ainsi formée offre une résistance thermique
supplémentaire et diminue le transfert thermique entre l’air et la surface extérieure de la
batterie(voir leçon N°1 Bilan thermique).Ceci dit que plus la couche de givre augmente sur la
surface de l’évaporateur, moins de froid est produit car le givre produit un effet d’isolant qui,
de plus, diminue ou empêche même la circulation de l’air. Ainsi l'apport de froid vers la
chambre se fait moins bien. La température de la chambre froide augmente quelque peu.

D'autre part, du côté du circuit frigorifique, comme il ya moins d’échange, la température


d’évaporation s’abaisse. Cela entraine une diminution du rendement et donc de la production

95
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

frigorifique. Du fait de la diminution de la dernière, le compresseur de la machine frigorifique


travaille avec une mauvaise efficacité énergétique, du coup il tourne plus longtemps pour
arriver à obtenir ou essayer d’obtenir la température ambiante de consigne.

Il faut donc nécessairement débarrasser périodiquement l'évaporateur du givre formé : c'est


le dégivrage.

Il existe plusieurs systèmes de dégivrage et actuellement les systèmes de dégivrages


automatiques sont les plus utilisés. Cependant ils sont tous consommateurs d’énergies d’où
l’intérêt de prendre un certain nombre de précautions par rapport à l’utilisation des enceintes
frigorifiques afin d’optimiser le dégivrage.

Exemple d’application

Soit une chambre froide du restaurant universitaire. La chambre est "sollicitée" pendant
8h/jours. Il y a 10 interventions par heure, pendant chacune d'elle la porte est laissée ouverte
pendant 30 secondes.

Avec cette utilisation, l'énergie électrique nécessaire pour le dégivrage est de 12,5 kWh/jour.
Avec une meilleure organisation, le personnel n'ouvre plus la porte que 5 fois par heure et ne
la laisse plus ouverte que 6 secondes par intervention. L’énergie électrique nécessaire pour le
dégivrage n'est plus que de 3.5 kWh/jour

Calculer l’économie fait en une année par le restaurateur sachant que le prix moyen du kWh
est 95F.

Résolution
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------
Remarques
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------

96
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

II. LES SCHEMA DE DEGIVRAGE PAR VENTILATION FORCEE D’UNE


CHAMBRE FROIDE POSITIVE

Dans une chambre froide à température positive, il est possible de profiter de la « chaleur de
l’air » pour dégivrer l’évaporateur sans avoir besoin d’une source de chaleur supplémentaire.
Pour cela, nous devrons, arrêter périodiquement la production de froid et laisser en marche les
ventilateurs de l’évaporateur pour que l’air permette le dégivrage. En général, on utilise une
horloge électrique ou électronique programmée pour enclencher le processus de dégivrage à
intervalles de temps réguliers et pour une durée déterminer.
Dans cette partie nous allons partir du cahier des charges du projet des éleveurs traiter dans la
première partie du dossier documentaire. L’objet est de réaliser le schéma fluidique, le
schéma de puissance et le schéma de commande de l’installation.
Cahier des charges
C’est une chambre froide destinée à conserver du lait de collecte ; sa température de consigne
est de 3°C comportant un compresseur triphasé, un condenseur à air forcé et un évaporateur à
air forcée.
La régulation est thermostatique c’est à dire le thermostat arrête le compresseur si la chambre
atteint la température de consigne.
Le dégivrage, fait par ventilation forcée de l’évaporateur, est périodique grâce à une horloge
de dégivrage. La chambre est équipée
Un groupe de compression à piston triphasés (entrainement direct) (---------)
Un condenseur à air équipé d’un ventilateur triphasé (---------)
Un évaporateur à air équipé d’un ventilateur monophasé (----------)
Un détendeur thermostatique à égalisation interne
Et les accessoires(bouteille liquide, voyant, filtre et vanne électromagnétique (-------))
Tension du réseau : Triphasé 220/380 V. Circuit de commande : 220 V
II.1 Schéma fluidique
Le schéma fluidique (ou frigorifique) d’une installation représente la matérialisation
graphique de celle-ci. Il permet entre autre à l’installateur d’exécuter le montage comme il a
été prévu dans le cahier de la charge. Ainsi sur le schéma doit figurer :
Tous les appareils ou appareillages nécessaires au bon fonctionnement de
l’installation ;

97
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Qu’ils occupent sur le schéma la position exacte qu’ils doivent avoir dans
l’installation ;
Ainsi pour que le schéma soit parfaitement claire et lisible pour toutes les personnes ayant a
l’utilisé nous allons nous référer sur des symboles normalisés (Voir symboles graphique pour
schéma fluidique)

II.2 Schémas électriques


II.2.1 Schéma de puissance

98
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

II.2.1 Schéma de commande

Exercice d’application : Dégivrage d’une chambre froide positive (régulation


thermostatique, avec voyant lumineux)
Soit une chambre froide positive dont la régulation est thermostatique et le dégivrage se fait
par ventilation forcée grâce à une horloge de dégivrage.
La chambre est équipée :

-d’un groupe de compression à piston triphasé (entrainement par courroies)

-d’un condenseur à air équipé d’un ventilateur triphasé

-d’un évaporateur à air équipé d’un ventilateur triphasé

-d’un détendeur thermostatique à égalisation interne

-d’accessoires (bouteille liquide, voyant de liquide, filtre déshydrateur, et vanne


électromagnétique)
Avec :
-KM1, KM2, KM3 contacteurs respectifs du moteur du compresseur, du ventilateur du
condenseur et du ventilateur de l’évaporateur.

99
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

- F1, F2, F3 relais thermiques respectifs du moteur du compresseur, du ventilateur du


condenseur et du ventilateur de l’évaporateur.
-H1 : Voyant marche du compresseur
-H2 : Voyant de dégivrage
Tension du réseau : Triphasé 220/380 V. Circuit de commande : 220 V
Réalisez le schéma fluidique et le schéma électrique (schéma de puissance et de commande)
de la chambre froide
Schéma fluidique

Schéma de puissance

100
Mémoire de fin d’étude/CAEMPT UCAD/ENSETP/STI

Schéma de commande

Conclusion
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

101

Vous aimerez peut-être aussi