Vous êtes sur la page 1sur 3

Thème n°2 : Données structurées Partie 3

Ce que je dois Identifier les principales causes de la consommation énergétique des centres de données 


retenir ainsi que leur ordre de grandeur.

III- Données dans le cloud (le nuage) et impacts environnementaux

III-1- Le cloud : une gigantesque armoire de rangement


Le cloud c’est une multitude d’ordinateurs et de disques de stockage situés qlq part dans le monde,
auquels on accède via internet et qui font le travail à la place de notre ordinateur.
Par exemple : stocker des données, utiliser des applications, des services (comme le streaming)…

III-2- Impacts environnementaux


A partir du lien, compléter les informations ci-dessous : https://urlz.fr/5VLL

https://www.youtube.com/watch?v=HKJJy_SNNg8 

nombre de câbles sous-marin : 300 448 (dec 2018)


nombre de data centers dans le monde : 3200 un peu plus de 4000 (fin 2018)
nombre d’emails par jour : 293 milliards

Le numérique impacte l’environnement… au niveau des ressources naturelles, au niveau énergétique et au


niveau de l’empreinte carbone.

a- Impact sur les ressources naturelles : exemple, cycle de vie d’un smartphone :

En tant que consommateur,


pour limiter cet impact, je
peux : 
‐  en  acheter  le  moins 
possible, 
‐  utiliser  le  matériel  le  plus 
longtemps possible 
b- Impact énergétique : exemple, mail et data center ‐ le recycler 
 

D’après le schéma ci-contre, quel


est le rôle des data centers lorsque
vous envoyez un mail ?
Rediriger le mail et le stocker.
Rediriger, traiter et stocker

Avec 293 milliards de mails par


jour, faites une estimation du
nombre d’ampoules que cela
permettrait de faire fonctionner
pendant 1 heure. 293 milliards
d’ampoules basse conso allumés
pendant 1h

11 
 
Répondre aux questions ci-dessous, à partir du lien suivant : https://urlz.fr/b7aG

Source : https://cleanfox.io/blog/pollution‐numerique‐fr/les‐green‐data‐centers‐indispensables‐pour‐un‐numerique‐durable/
« La pollution liée aux data centers, un fléau grandissant : »
Les data-centers polluent dès leur fabrication. Pourquoi ?
ils  nécessitent  des  métaux  rares  puis,  ils  ont  besoin  d’un  système  de  refroidissement  important  sans  oublier 
une alimentation en électricité intense et continue

« En route vers des data centers écolo »


Comment s’y prennent des entreprises comme Google et Apple ?
- En installant leurs data centers dans des pays nordiques ! les basses températures permettent un usage 
réduit  des  systèmes  de  climatisations,  le  besoin  de  refroidissement  étant  le  facteur  le  plus  polluant  des 
data centers.
- En s’installant près des centrales électriques afin de réduire les coûts liés à l’approvisionnement.
Comment l’entreprise Microsoft utilise-t-elle l’eau de mer pour sa solution écologique ?
l’eau de mer pompée alimente le circuit de refroidissement permettant de garder les serveurs hébergés par le 
data center a une température inférieure à 14 °C contre 15 à 35 °C pour un data center sur terre.

« Lorsqu’on a pas les moyens d’exporter les data-centers », que peut-on faire ?
Récupérer la chaleur émise par les data centers pour chauffer une piscine, (ou un chauffage collectif)

« Contre la pollution émise par les data centers, nous sommes aussi acteurs »
Pour limiter mon impact, je peux : 
Limiter l’utilisation du cloud, Exporter ses photos et vidéos de vacances sur une clé USB, supprimer ses anciens 
posts facebook et ses tweets ou encore nettoyer sa boîte mail sont des leviers pertinents à activer (cleanfox).

c- Empreinte carbone
Répondre aux questions ci-dessous, à partir du lien suivant : https://urlz.fr/b7c3

Source : https://www.nouvelobs.com/les‐internets/20150930.OBS6808/les‐videos‐de‐chat‐polluent‐plus‐que‐les‐avions.html  

Compléter les phrases :

Google, Facebook, Twitter, Netflix... L'ensemble des services internet est responsable de 2% des émissions de
CO2 dans le monde

Selon les chiffres donnés par Google, une recherche sur le moteur émet 0,2g de CO2.
100 recherches dans Google auraient ainsi une empreinte carbone comparable au repassage d'un t-shirt
(25g de CO2) ou à la production d'un verre de jus d'orange (1,25g de CO2 par litre).
Seulement, 3,3 milliards de recherches sont effectuées chaque jour sur le moteur de Google, soit 660
tonnes de CO2 émis chaque jour, ou 241.000 tonnes par an.

Regarder 10 minutes de vidéo de chats représente 1g de CO2.


Chaque jour, des "centaines de millions d'heures de vidéos" sont regardées sur YouTube, soit plus de 600
tonnes de CO2 émis chaque jour, ou plus de 219 millions de tonnes de CO2 chaque année.
Même constat pour la plateforme d'e-mail Gmail : l'empreinte carbone annuelle d'un utilisateur se chiffre
à 1,2kg de CO2. Sauf qu'il faut la multiplier par 900 millions d'utilisateurs, soit 1,08 million de tonnes de
CO2 émis par an.

La consommation individuelle peut sembler négligeable, mais avec la masse d’utilisateur, l’est-elle
vraiment ?

d- Réflexion

12 
 
Actuellement, l’utilisation des vidéos en ligne représente 82% du trafic Internet.
Qui sont alors les coupables d'une telle pollution ?
Le principal coupable : le streaming vidéo, avec notamment les vidéos à la demande de films et de séries
(31 %), les contenus pornographiques (27 %), les vidéos de type Youtube (21 %) et celles que l'on trouve
sur les réseaux sociaux (18 %).
Les « designs addictifs » : toutes ces petites vidéos qui se déclenchent automatiquement à la lecture, ou
qui suivent l'utilisateur même lorsque celui fait défiler sa souris.
Les flux de données deviennent de plus en plus gigantesques et l’infrastructure ne pourra pas suivre
indéfinement. Un jour il faudra peut-être choisir entre une vidéo ou une consultation en télémédecine…

A l’aide la vidéo, répondez aux questions ci-dessous : https://www.lumni.fr/video/la-neutralite-du-net-


menacee
La neutralité du net est un principe fondateur du net. C’est une loi non écrite qui repose sur deux
principes. Lesquels?
- traitement égale des flux d’information (FAI pas le droit de favoriser l’accès plutôt qu’à une autre)
- Non discrimination (pas ralentissement ou blocage en fonction de la provenance ou de l’utilisateur)

Quel est le problème posé par le streaming ?


Contenu de plus en plus lourds : 35% de la bande passante aux Etats Unis. Il faut développer le réseau et
cela coûte très cher aux FAI.

Que souhaiteraient proposer les FAI ?


Proposer des forfaits plus chers, avec des options pour des accès plus rapides

Quel serait le problème ?


Tout le monde n’aurait pas un égal accès au réseau, menacant les libertés d’expression et d’information.

Conseils pour réduire l’empreinte énergétique


https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide‐pratique‐face‐cachee‐numerique.pdf 

Les câbles sous marins :

13