Vous êtes sur la page 1sur 2

CHOCOLAT

9 9
J A N V I E R

impressions
° 6
N

N ° 6 J A N V I E R 9 9
impressions

COOKIES AU CHOCOLAT
Préparation : 15 minutes
CHOCOLAT
Cuisson : 12 minutes
Pour 18 biscuits environ

Quel amour de chocolat


• 180 g de chocolat noir • 140 g de farine
E D I T O
• 70 g de sucre en poudre • 1 œuf
• 120 g de beurre ramolli • 70 g de sucre roux
• 1/2 cuillère à café • un emporte-pièce Plaisir et chocolat…
d'essence de vanille en forme de cœur un duo de charme
• 1/4 de cuillère à café de sel
Parce que le chocolat a des vertus
apaisantes, parce que le plaisir qu'il
• Dans une jatte, mélanger les sucres avec le beurre ramolli. Ajouter l'œuf, la vanille, bien
mélanger le tout.
procure est facteur d'harmonie, d'équi-
libre et de bien-être, parce qu'il «Plaisir et Chocolat», propos recueillis à Approche sociologique
cultive l'art de la dégustation et parce que
• Incorporer petit à petit la farine et le sel.
“Futile ou utile :
l’occasion du colloque organisé par la Chambre
les enfants le croquent au quotidien…
• Concasser le chocolat en petites pépites, les ajouter à la pâte. Mélanger. Syndicale Nationale des Chocolatiers pendant le Salon
le chocolat a tous les atouts pour nous
du Chocolat 1998.
• Beurrer une plaque à four, y déposer des cuillerées de ce mélange en petits tas bien
espacés.
séduire et rimer avec plaisir !

Ainsi, à la veille de la délicieuse


les jugements moraux
• Mouler en forme de cœur à l’aide de l’emporte-pièce.
• Faire cuire au four 10 à 12 minutes. Lorsque les cookies sont bien dorés, les faire refroidir
Saint-Valentin, rien de plus naturel que
d'évoquer les mots « Plaisir et Chocolat »
Approche sociologique
Futile ou utile: les jugements moraux
sur le plaisir”
sur une grille. qui sont intimement liés. Une association
sur le plaisir.
• Les mettre dans une belle boîte pour les offrir. qui en dit long. Suffisamment long pour
Claude Fischler
par Claude Fischler
avoir été le thème d'un colloque que nous
avons organisé à Paris au mois d'octobre Sociologue, Directeur de recherche
dernier lors du Salon du Chocolat. Parmi au CNRS
les intervenants, sociologue, chercheur,
psychiatre, psychothérapeute, psycho-

G Â T E A U D 'A M O U R
logue et médecin se sont interrogés sur le
plaisir qu'offre le chocolat, synonyme de Approche physiologique
bonheur et d'instants partagés. « Futile ou Plaisir de consommer du chocolat
utile : les jugements moraux sur le plai- Jeanine Louis-Sylvestre
sir », « Plaisir de consommer du chocolat : DIrecteur de Recherche du Laboratoire
Cuisson : 4 minutes d'abord une affaire de transfert », « Pour- de Physiologie du Comportement
Préparation : 15 minutes quoi le régime ne devrait pas faire Alimentaire - EPHE (Ecole Pratique
renoncer au goût du chocolat ? » des Hautes Etudes)
Pour 2 personnes sont quelques-unes des questions qui
ont été soulevées. Et qui ont trouvé
cerises au
de cho col at no ir • 1 gro s œuf ou 1 œuf 1/2 • quelques réponses. Aucun doute, le discours sur le
• 50 g
• 1 cuillère à café sirop ou à l'alcool chocolat est devenu savant. Approche psychologique
• 50 g de chocolat au lait
bombée de farine • quelques feuilles de Morceaux choisis… De la chocolatomanie
• 40 g de sucre en menthe Sylvain Margou à la chocolatophilie
poudre • 1 petite briquette de Secrétaire Général de la Chambre Syndicale Docteur Gérard Apfeldorfer
• 25 g de beurre crème liquide entière Nationale des Chocolatiers Psychiatre et Psychotérapeute

dir
rre gâteaux du four et les laisser refroi Approches culturelle et sociologique
• Faire fondre au bain-marie le beu r avant de démouler. de la consommation du chocolat
cha uff er le fou
et les chocolats. Pré c le
• Monter la crème en chantilly ave
Le chocolat dans la tête
th.9 - 270°. S O M M A I R E Matty Chiva
sucre dans un saladier bien froid. Professeur de Psychologie -
nc du
• Casser l'œuf en séparant le bla • Couper en deux les gâteaux
dans
• Plaisir et chocolat... Un duo Université Paris X - Nanterre
jaune. Hors du feu, incorp ore r le jaune l'ai-
ie aux l'épaisseur. Les farcir de chantilly à de charme
d'oeuf, ajouter la farine en plu de d'une poche à dou ille can nel ée. • Colloque «Plaisir et Chocolat» :
r le
chocolats. Bien mélanger. Monte ettr e - Approche sociologique
Ajouter les cerises égouttées . Rem - Approche physiologique
l'in- Pourquoi le régime ne devrait pas faire
blanc en neige avec 15 g de sucre, le dessus des gâteaux. Décor er de - Approche psychologique
renoncer au goût du chocolat ?
corporer à la préparation en
la masse. Verser la préparation
sou
dan
leva
s
nt
des cerises et de menthe.
laise à
- Approches culturelle et sociologique
- Pourquoi le régime ne devrait pas faire Docteur Didier Chapelot P laisir… vous avez dit plaisir ? Oui, la question
du plaisir se pose dans l’alimentation en général,
• Ser vir frais avec une crème ang
renoncer au goût du chocolat ? Médecin et Chercheur au Laboratoire de
re et pour le chocolat en particulier. Dans nos cultures,
petits moules en forme de coeur. Fai la vanille.
• Le saviez-vous ? Physiologie du Comportement Alimentaire EPHE, pour être admis, le plaisir doit être justifié, légitimé,
les
cuire pendant 4 minutes. Sortir
• Recettes gourmandes UFR Léonard de Vinci, Bobigny
- Cookies au chocolat en un mot : mérité. Le plaisir qui n’est pas une
- Gâteau d’amour récompense relève du péché.

Direction de la publication: Chambre Syndicale Nationale des Chocolatiers - Tél. 01 44 77 85 85.


R é a l i s a t i o n e t s e r v i c e d e p re s s e : Véronique Foucault Conseil - Sophie Lupoglazoff - Tél. 01 47 57 67 77.
c h a m b r e s y n d i c a l e n a t i o n a l e d e s c h o c o l a t i e r s
Conception graphique : XL communication - EXCLUSIVEMENT RESERVEE A LA PRESSE - EKTAS SUR DEMANDE

Le chocolat : la passion a ses raisons


-4- -1-
CHOCOLAT
9 9
J A N V I E R
° 6
N

impressions

Fonctionnelle et sociale… deux justifications du


plaisir.
Le plaisir au service d’une fonction “supérieure” ou Approche Approche Approches culturelle
justification fonctionnelle.
«Il faut manger pour vivre et
physiologique psychologique et sociologique L E S AV I E Z - V O U S ?
non vivre pour manger».
Une formule qui illustre de la consommation du chocolat
bien l’exigence d’une
légitimité fonctionnelle. Plaisir de consommer "De la chocolatomanie par Matty Chiva

“Le chocolat dans la tête”


Dans certains cas, cette
fonction est elle-même du chocolat : d'abord à la chocolatophilie"
insuffisante. Ainsi, au
13e siècle, à propos une affaire de transfert par le Docteur Gérard Apfeldorfer La TVA sur le chocolat et les confiseries :

O
de la compatibilité
n peut l’affirmer : le chocolat est un ali- comment le chocolat devient "mon" chocolat. Dans ce cas, 5,5% ou 20,6% ?
entre le jeûne par Jeanine Louis-Sylvestre
et les sucrer i e s , ment “qui a réussi”. Originaire des c'est la rencontre du cacao avec le sucre, puis avec les épices La quasi totalité des chocolats et toutes les confi-
Thomas d’Aquin
P arce que le chocolat est bon, on a Amériques et issu des fruits du cacaoyer, appréciées dans l'occident, qui a joué un grand rôle. series sont taxés à 20,6%, tandis que les autres

P
af fir mait qu’on lacés dans leur environnement naturel, parfois tendance à en abuser. le chocolat est aujourd'hui apprécié et
pouvait manger du • Enfin, les facteurs organoleptiques, hédoniques et idéels produits alimentaires sont taxés à 5,5%. C'est donc
l’animal comme l’homme savent sélec- Serait-il un médicament pour com- consommé aux quatre coins du monde. Partout, il - c'est à dire ce que l'on pense de l'aliment - interviennent
sucre en carême car un secteur entier de la tradition gastronomique fran-
il servait “à se soi- tionner et couvrir leurs besoins alimentaires. battre la dépression ? Quoi qu’il en évoque les notions de plaisir, de tendresse, de fête directement dans la motivation et l'acte de consommation çaise qui est fiscalement pénalisé. Cet écart, près
gner et non à se Les bases fonctionnelles de cette “sagesse soit, le “chocolatomane” recherche et de bienfait pour la santé, même si son goût et son alimentaire. Ainsi, à la suite d'une nouvelle approche expé-
nourrir”. Plus tard, de 9 français sur 10 souhaitent le voir supprimer*.
nutritionnelle” : le plaisir et la mémoire. des stimulations sensorielles fortes et usage varient selon les cultures. rimentale, on a pu mettre en évidence, sur un échantillon
on a accepté la justi-
fication nutritionnelle : se nourrir, c’est utile. Au l’élément déterminant de ses irrésis- Quatre éléments majeurs expliquent les raisons d'adultes français, que dans l'acceptabilité du chocolat, des
Pourquoi le plaisir ? Tout simplement parce de sa réussite commerciale et de sa côte d'amour
19e siècle, on a mis l’accent sur la notion d’énergie. tibles pulsions envers le chocolat arguments objectifs de connaissance participent autant que
Aujourd’hui, c’est la justification psychologique qui que la recherche du plus grand plaisir ou du auprès du public :
soulagement d’un déplaisir est ce qui moti- est... la valeur hédonique du pro- des arguments subjectifs.
prime : si le plaisir de consommer du chocolat peut
être légitime, c’est parce qu’il est utile à l’équilibre ve tout comportement. duit. • Sur le plan historique, le chocolat était perçu comme
Par exemple, ce n'est pas parce que les consommateurs de
psychologique. A noter que le plaisir sexuel, d’abord un aliment divin, réservé à la noblesse et porteur d'une TVA à 20,6%… injustice fiscale ?
Pourquoi la mémoire ? Parce qu’elle permet chocolat savent que le chocolat est calorique, qu'ils ne pen-
au service de la reproduction, a connu depuis Freud, série de qualités. Voilà pourquoi les botanistes l'ont
sent pas, en même temps : "il est bon pour moi, il maintient Plus de 8 français sur 10 répondent OUI*. Ils jugent
un peu le même parcours. la reconnaissance de l’aliment, reconnais- nommé boisson des dieux.
Le chocolat est un des ma santé... et j' aime le consommer". cette réalité "incompréhensible" et "injuste" : 80%
sance à laquelle ont été inconsciemment
Le plaisir partagé ou justification sociale aliments les plus diabolisés : • Au 19e siècle, les avancées technologiques sont d'accord avec l'idée que cette différence de
associées les conséquences bénéfiques - ou Si Brillat Savarin affirmait « Qu'est-ce que la santé ? C'est du
La jouissance ne peut être légitime que si elle est par- d’une part, pour le plaisir l'ont rendu économiquement abordable. taxation "pénalise les ménages modestes". 86% des
tagée. Il est vrai que sur le plan sexuel, le “plaisir non - des consommations précédentes de cet chocolat ».
aliment. qu’il procure, d’autre part, • Les règles générales d'intégration d'un pro- français souhaitent que les pouvoirs publics bais-
solitaire” est réprouvé. Il en est de même sur le plan
alimentaire : il faut partager le gâteau, offrir les cho- pour son apport énergétique. duit dans le répertoire spécifique d'une Nous pourrions confirmer ses propos sans oublier d'ajou- sent au plus vite la TVA sur ces produits*.
colats. Cette “règle” s’applique aussi pour l’alcool : S’agissant du chocolat, sa texture (onctueu- Mais, l’institution d’un inter- culture permettent aussi de comprendre ter le plaisir…
“boire en Suisse” est tout aussi réprouvé que les se), son goût (plus ou moins amer), sa dit sur la consommation
exemples précédents. En un mot, le don, l’échange
ou le partage sont les seules justifications du plaisir couleur (blanc, noir ou au lait) correspon- engendre la mise en place
chocolaté, du plaisir de la douceur. dent alors à la satisfaction, au besoin soulagé.
Cette association est ce qu’on appelle
le transfert du plaisir attendu sur le
d’un système de restriction
cognitive, alternant Pourquoi le régime ne devrait pas faire Chocolat et confiserie, produits de luxe ?
plaisir sensoriel.

Quels bénéfices l’organisme peut-


phases de priva-
tions et excès
compulsifs. Dans
renoncer au goût du chocolat ? NON. Pour plus de 70% de la population active, le
chocolat et les confiseries appartiennent à la vie de
il attendre de la consommation ce cas, le traite- par le Docteur Didier Chapelot tous les jours*.
de chocolat ? De l’énergie : c’est ment du “chocolato- (*) Résultats d'une étude menée par la SOFRES auprès de
un aliment sucré. Des lipides, respon- mane” ne consiste pas à Contrairement aux idées reçues, régime hypocalorique et Finalement, il est possible que ce ne soit pas tant le plaisir 1000personnes représentatives de la population française réali-
sé du 24 au 26 septembre 1998.
sables de l’effet de satiété. lui interdire ce qui est bon, mais privation de chocolat ne font pas bon ménage. Pourquoi? qu'on nous retire en nous privant de chocolat au cours des
Des vitamines, des miné- à lui apprendre comment apprivoiser un ali- Et bien, à cause du plaisir. Lorsque l'organisme est main- régimes, que le désir. Des travaux neuro-physiologiques
raux et en particulier ment au goût puissant. Ce traitement peut tenu autoritairement en déficit calorique comme c'est le ont montré qu'une stimulation - alimentaire ou non - doit
du magnésium. consister en un travail de déculpabilisation cas dans la plupart des régimes, le cerveau va attribuer une rétablir le niveau de dopamine dans une certaine région
A cela, il faut aussi ajou-
de la consommation, par la psychothérapie valeur ajoutée aux aliments les plus aptes à compenser ce cérébrale, pour produire une préférence, et donc une sen-
ter des substances
psycho-actives présentes cognitive et le centrage sur les sensations déficit énergétique. Cette valeur ajoutée se traduit concrè- sation de plaisir. La dopamine est pourtant un agent de
en petites quantités, théo- gustatives. Il peut également s’agir d’un tra- tement par une majoration du plaisir perçu. transmission du désir, c'est-à-dire de la motivation, et non
bromine, caféine, amines vail de “deuil” qui consiste à pouvoir En effet, se resteindre entraîne une préférence pour les pas du plaisir. Supprimer le chocolat de notre alimenta-
biogènes, anandamine... renoncer à une partie du chocolat qu’on aliments les plus riches en calories et notamment d'origine tion revient peut être à nous empêcher de rester des êtres
peut avoir à sa disposition : “du chocolat lipidique. L'un de ces aliments est le chocolat. désirants...
Par ailleurs, il est établi que la consom- mais pas tout le chocolat”. Au cours des régimes hypocaloriques, la dissociation entre
mation d’un aliment apprécié, comme
le chocolat, induit une sécrétion l'intérêt nutritionnel d'une part et les caractères sensoriels Parce qu'elle prend en compte les mécanismes physiolo-
d’opiacés endogènes. Côté d'autre part n'est pas naturelle. Elle est même antiphysio- giques de résistance au régime et parce qu'elle conserve,
En conclusion ? Chocolatomanie ou simple
physiologique, manger logique. Et connaître l'intérêt nutritionnel d'un aliment à moindre mal, l'aliment le plus apte à maintenir le désir,
appétence pour un produit hédonique
du chocolat amène à ne crée pas un lien aussi fort qu'aimer le goût de cet ali- la stratégie qui consiste à maintenir le chocolat au sein
comme le chocolat… la restriction ou la pri-
une grande complexité ment. La Rochefoucault n'écrivait-il pas qu'on renonce d'un régime hypocalorique est judicieuse.
vation à des fins morales ou esthétiques ne
de sensations.
font souvent qu’aggraver le problème plus facilement à son intérêt qu'à son goût ?
Bref, on ne s’en lasse pas !
qu’elles étaient censées résoudre.

c h a m b r e s y n d i c a l e n a t i o n a l e d e s c h o c o l a t i e r s c h a m b r e s y n d i c a l e n a t i o n a l e d e s c h o c o l a t i e r s

Le chocolat : la passion a ses raisons Le chocolat : la passion a ses raisons


-2- -3-

Vous aimerez peut-être aussi